Voyager NG

Le space opera nouvelle génération
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 (Alekseï) ???

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Eric
Maître


Messages : 9600
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: (Alekseï) ???   Sam 25 Nov - 12:41

<Merci... Excusez-moi, mais je n'ai pas bien saisi vos noms ?>

Maccari Astérionis, fait Mac en se levant avant de s'incliner, la main sur le cœur. Ravi.

Ignorant si ils doivent donner leurs vrais noms ou pas, Alekseï et Angie consultent le baron et Nétifer du regard, mais lui pose la main sur celle de son épouse en haussant un sourcil. Il semble curieux de savoir ce que vont répondre nos deux amis.

Alekseï se relève, sert la main de la Source, et répond sans traducteur. Ça se sent à la grammaire approximative...

< Alekseï Ivanovna. Enchanté de vous rencontrer à nouveau, Kal Channis.
J'ai tout de même été présenté aux gens avec le nom "Alex Hunter". Des problèmes avec autorités Terrannes. Long à expliquer.
C'est gentil de continuer à dire Alex Hunter.
Merci. >

<Angélica Catallani, mais ici on me connaît comme Cassandra Jullia.> répond à sont tour Angélica dans un séclanti impeccable. <Ravie également.>

<Merci. Puis-je disposer, votre altesse ? Je dois faire un point avec les autres kals.>

<Bien sûr, Channis. Merci pour tout.>

<A votre service, votre altesse.> dit-elle en saluant avant de reprendre la direction de la porte.

Une fois Kal Channis sortie, le baron regarde à nouveau nos amis.

Alors ? Qu'en pensez-vous ?

J'essaye de ne jamais me fixer un avis en seulement quelques minutes. Toujours laisser le temps d'infuser...

En tout cas, j'aime bien votre code. Et Kal Channis semble être un officier solide, fiable et compétent.
En cas de conflit, je serais rassuré de savoir qu'elle sécurise mes six heures.

Oui, fiable, solide et compétent... C'est ce qui ressort de beaucoup de choses que j'ai vu jusqu'à présent !

J'ai une question, tout de même. Les kals de la Légion, vous les destinez à être un rempart armé pour défendre l'humanité, mais... tant qu'il n'y a pas de conflit ? Que vont-ils faire ? Ce serait du gâchis que de les confiner à l'entraînement.

Tout à fait. C'est pour cela qu'ils auront des tâches à accomplir partout où l'on a besoin d'eux.

Voyez plutôt la Légion comme un ordre de... "chevaliers errants", pour reprendre une expression terranne. C'est bien comme cela que vous dites, n'est-ce pas ?

C'est bien ça. Dans les légendes Terrannes, c'étaient des combattants solitaires, protégeant la veuve, l'orphelin et les Dames en détresse. Souvent instruits et appartenant à la petite noblesse. La noblesse d'épée... Il y a tellement d'histoires magnifiques à leur sujet ! J'ai grandi en dévorant leurs récits, vous savez ? J'ai appris l'escrime en pensant à eux...
Mais j'ai bien peur que ce ne soient plus que des légendes, chez nous.
Il n'y a plus vraiment de noblesse "officielle" au sein de notre peuple... Juste des souvenirs de leurs grands moments. Hélas.

Mais le "partout où l'on a besoin d'eux", votre Légion, vos "Chevaliers Errants", vous pensez sur le territoire séclanti, j'espère ?

Bien sûr. La Légion est pour le moment une organisation placée sous le contrôle du Conseil et composée uniquement de seclantis, du moins officiellement. Envoyer ses membres agir sur un territoire étranger serait très problématique, diplomatiquement parlant.

A moins qu'une autre nation ne fasse appel à ses membres bien, sûr.

Pourquoi dites-vous que c'est seulement "officiellement" que la Légion n'est composée que de seclantis ?

Parce que la Légion a besoin de consultants dans certains domaines dans lesquels les séclantis sont loin d'être experts.

Et sans être indiscret, quels sont ces domaines ? Nous commençons à connaître quelques Sources, et nous en connaîtrons certainement beaucoup plus dans le futur.
Nous pourrions aider...
Et il regarde Nétifer.

Soyons honnêtes, répond la jeune femme. Nous autres séclantis somment loin d'être des experts dans les domaines psychiques et spirituels.

C'est pourquoi nous nous sommes attaché les services de personnes plus versées dans ces domaines, mais venant d'autres nations humaines.

Et si vous êtes désireux d'apporter votre aide, nous sommes preneurs. A dire vrai, malgré le tableau idéal que je vous ai brossé de la Légion, la vérité c'est que le projet entier est encore sur la sellette. Cela tient déjà du miracle que le Conseil ait donné son accord.

Ou cela tient à leur appât du gain, plutôt. Ils auraient donné n'importe quoi pour mettre la main sur Ishtar. Toutefois, maintenant que c'est fait...

D'accord, je comprends mieux.
En fait, vous êtes les initiateurs du projet de la Légion. Et vous avez fait miroiter que ça aiderait pour trouver les Forges. Et maintenant, vous vous demandez ce qui va arriver avec ces négociations avec les terrans au sujet de la Transposition, l'état d'esprit du baron Honnakern, et comment vont se combiner tous les petits trucs qui peuvent changer l'ambiance politique.

C'est ça ?

Bien sûr. Les fondations du projet ne sont pas encore assez solides et ce qui va se décider ici dans les jours qui viennent sera déterminant.

Sûrement. Et de nombreuses choses peuvent arriver.
En tout cas, le sénateur Kuona est un de nos amis. On lui a sauvé la vie, il y a un an, tous ensemble. C'est un atout qui peut aider...

La situation actuelle est extrêmement ouverte pour vous, je trouve. Il suffit de bien planifier vos mouvements pour prendre l'ascendant. Plus facile à dire qu'à faire, évidemment... Là, c'est le vocabulaire du joueur d'échec qui a repris le dessus.


Dernière édition par Eric le Dim 3 Déc - 23:40, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9600
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: (Alekseï) ???   Lun 4 Déc - 11:57

Donc, en résumé, vous voulez que le Conseil continue à approuver vos projets et à rester favorable à un rapprochement avec les terrans et à la fondation de la Légion. Seulement, avoir le soutien du Conseil veut dire avoir celui du baron Honnakern, c'est bien cela ?

Donc... qu'est-ce qui pourrait le satisfaire ?

Cela résume bien la situation, jeune fille, et c'est une bonne question.

Honnakern est avant tout un homme d'affaire amoureux du pouvoir. Ce pouvoir, il le tient de la somme de dettes que lui doivent bon nombre d'hommes et de femmes importants, mais il le tire surtout de son immense fortune, basée sur l'industrie cybernétique, le commerce d'esclaves et la production minière.

Donc il voudra des accords commerciaux, et des exclusivités. Quelles que soient les technologies que vous pourrez échanger, il faudra bien les fabriquer, non ? Et fournir plus de matières premières ? Il y a matière à s'enrichir pour notre baron, non ?

Nous comptons là-dessus, en effet. Heureusement, quand je leur en ai parlé, il m'a semblé que le sénateur Kuona et monsieur Valdis avaient très bien compris la situation. Ils semblent avoir préparé quelque chose spécialement pour le baron.

Espérons que la négociation se passera bien, et que le baron Honnarken ne sera pas de trop mauvaise humeur. Ce qui n'est pas gagné...

Oh, puisque vous parliez de commerce d'esclave, une petite question : est-ce qu'un étranger comme moi pourrait racheter un esclave détenu par un séclanti ?

Oui, si son propriétaire est vendeur. Mais pourquoi voudriez-vous faire cela ?

Juste une question qui me passait par la tête, ça n'a pas de rapport avec notre sujet...
Mais j'ai une amie égérianne qui a un... un membre de sa famille qui a perdu sa liberté dans votre espace. Un délit, j'imagine.
Je me demandais si je pourrais le racheter.

Le cousin de cette fille à qui j'ai cassé le bras, tu veux dire ? Tivolo ? J'ai déjà pris mes dispositions. Si on parvient à retrouver sa trace, on fera en sorte qu'il rentre chez lui.

Haha ! J'avais bien dit à Liaée que tu tiendrais parole !

J'en étais certain, moi aussi. , dit-il avec un sourire vers Mac.
Mais avec toutes ces choses que Nétifer a du faire en quelques heures, ça aurait pu être remis à plus tard sans qu'on puisse le lui reprocher une seule seconde.

... D'ailleurs, j'espère que tu as quand même eu le temps de contacter ton père et ta sœur pour donner de tes nouvelles ?

Je n'ai pas encore contacté mon père, non. Par contre, j'ai pu voir Mordine. Elle est ici, et est même à la tête de plusieurs projets.

Excusez moi votre Altesse, mais avant de changer totalement de sujet, il y a une dernière chose dont nous devons parler.

Dans le récit que vous avez fait au baron, vous avez expliqué que l'artefact qui devait détruire cette université était d'origine ishtari. C'est bien exact ? A quoi est-ce qu'il ressemblait, exactement ?

A une sphère de cette taille, répond Nétifer en écartant les mains. Sa surface semblait faite de verre opaque, et des caractères ishtaris visibles par transparence défilaient comme un compte à rebours.

A peu près comme ça, ajoute Angélica en exhibant le dessin plutôt ressemblant qu'elle vient de faire sur une serviette.

Alors ? demande le baron à dame Vallar.

C'est ce que je craignais. Il y a bien eu une fuite de matériel.

... Et j'imagine que pour des armes aussi secrètes et dangereuses, il doit y avoir une traçabilité totale. Autant dire que ce ne sera pas compliqué de savoir où, quand et sous la responsabilité de qui l'objet est sorti de vos radars, n'est-ce pas ?

Oh, je vais trouver... et faire un exemple.

Malheureusement, cette affaire doit être réglée au plus vite. Je vais devoir partir pour Ishtar dès demain.

Oui. Nous devons garder toute cette opération entièrement sous contrôle. Nous ne pouvons pas nous permettre de laisser se disperser toute cette technologie.

Surtout vers eux. Des suprémacistes Sélénites bien organisés et sans aucun scrupules ! J'espère que le seul objet manquant était cette bombe, sinon... Je n'ose même pas imaginer.

C'est justement ce dont il va falloir que je m'assure. J'aurais préféré assister à la suite des négociations, mais ma présence n'est pas indispensable.

Quel dommage, tout de même. Moi qui espérais avoir l'occasion de mieux vous connaître.

Alekseï ne peut réprimer un petit sourire en coin.

Le dîner n'est pas terminé, Mac. D'ailleurs, je m'excuse d'avoir détourné la conversation. Je ne sais plus où nous en étions...
En fait, le jeune russe le sait très bien. Juste une formule de politesse afin de laisser le Baron et Dame Vallar reprendre par le sujet qu'ils désirent.


Dernière édition par Eric le Mer 6 Déc - 5:37, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9600
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Alekseï) ???   Jeu 7 Déc - 5:47

Alors il est temps de parler de Mordine et de l'avertissement d'Agrias.

J'ai pu discuter brièvement avec ma sœur, et comme je m'y attendais, elle n'a pas été très réceptive.

Elle ne t'a pas cru du tout ?

En résumé... c'est ça.

A la décharge de Mordine Krantz, rappelez-vous que nous sommes un peuple très rationnel. Jusqu'à très récemment, nous n'avions aucune connaissance du monde occulte, ou presque. Même si Mordine sait à présent que les phénomènes paranormaux sont une réalité, il y a encore un gouffre avec les fait de croire dans les visions du futur de soit-disant voyants.

Le but n'est pas de la convaincre de la véracité des visions d'Agrias, mais plutôt de lui faire accepter une sorte de principe de précaution, pour quelques temps. En tant que scientifique, elle devrait comprendre...

Surtout que le moment n'est pas anodin. Vous nous avez dit que Mordine est à la tête de plusieurs projets, et les jours qui viennent en seront peut-être la consécration...

Ce qui en fait une raison suffisante pour lui assurer une protection supplémentaire au moindre doute. Dès demain un kal sera affecté à sa sécurité en permanence.

Et je vais tâcher de rester près d'elle autant que possible.

Et nous la présenter, aussi, non ? J'aimerai bien rencontrer ta sœur, et je suis sûr qu'Angie et Mordine auront plein de choses à se dire.

Oui, il faut que vous la rencontriez. Je vais tâcher de faire en sorte qu'elle nous fasse faire un bout de visite du site demain matin, avant le début des réunions officielles.

Et aucune piste pour l'instant ? Aucun suspect ?

Non, rien. Elle... semble être dans son élément, ici. Aussi étonnant que ça paraisse, elle est même plutôt appréciée.

Justement. Tu te souviens du peu de chose qu'Agrias nous a dit...

A savoir presque rien ? Où est-ce que tu veux en venir ?

Nul part. Simplement qu'Agrias a suggéré que le danger viendrait d'une personne en qui elle a confiance. Donc le fait qu'elle soit appréciée ici n'est pas forcément antinomique avec une tentative d'assassinat.

C'est vrai, mais ça ne nous facilite pas la tâche.

A ce moment, la bracelet du baron émet une discrète sonnerie. Il le consulte, puis se lève et se dirige vers la porte.

Notre repas vient d'arriver.

Nous allons peut-être en profiter pour deviser de choses moins graves ? dit-il en posant sa main sur l'épaule de Nétifer au passage.

Bonne idée, Baron. , répond Alekseï en baissant le regard vers son assiette.


Dernière édition par Eric le Ven 8 Déc - 19:34, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9600
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Alekseï) ???   Sam 9 Déc - 13:19

Le baron de Moork s'occupe lui-même de servir ses convives et il peuvent commencer à déguster un repas à base de poisson et de légumes inconnus mais franchement délicieux. Le vin, lui, est terran, et d'une excellente cuvée.

Nétifer avait déjà fait le récit de leurs aventures des derniers mois à son époux, mais lui et dame Vallar semble être curieux de connaître la version de ses amis. La conversation tourne donc principalement autour des évènements ayant commencé sur Solitude jusqu'à leur départ de St-Charles, en passant par ce qui s'est produit sur la Marjorie-Céleste.


... Et c'est donc comme ça que nous sommes retrouvés dans une cellule du poste de police de Solitude. Et que nous avons appris par la même occasion que nous étions recherchés.

Perdre la mémoire, c'est problématique. Mais oublier par là même que l'on est des fugitifs, ça, c'est vraiment pas de chance... Sans compter qu'à ce moment là, on n'avait pas du tout conscience que nous étions immortels, on ne savait plus on nous avions caché notre équipement et nos crédits. Le pire c'est que nous étions redevenus des inconnus les uns pour les autres. Enfin...

En tout cas, Nétifer a réussi à subtiliser aux policiers le document qui expliquait pourquoi les autorités nous voulaient. Elles, et aussi un groupe de mercenaires qui ont commencé à assiéger le poste.

En tout cas... Alekseï décrit dans le détail le stratagème qui leur a permit de quitter la cellule, puis le poste.
Puisque le baron ne voulait pas aborder les sujets graves, le jeune russe émaille son récit des éléments cocasse que Nétifer a très certainement "oublié" de raconter. Comme la façon dont l'assistante Namec du médecin l'a envoyé valser cul par dessus tête après la téléportation. Angie qui rechignait à conduire la voiture anti-grav parce qu'elle n'avait pas son permis de conduire, et la réponse fleurie de la baronne.
Puis lui-même qui essayait de ralentir les mercenaires en leur lançant sa veste ou la fausse grenade-canette de soda lorsqu'il a compris que son calibre ne passerait pas l'armure de leur poursuivants.

Et le saut du haut du barrage...


Hahaha ! C'est beaucoup plus de détails que je n'en ai eu la première fois, dit le baron avec un regard amusé vers Nétifer.

Ces détails-là n'étaient pas utiles au récit, répond la jeune femme un peu sèchement.

Ne soyez pas embarrassée, Nétifer. Nous avons tous connu des moments peu glorieux et eu à improviser un jour ou l'autre avec ce que nous avions sous la main. Cela ne montre qu'une chose : Nous sommes persévérants.

C'est vrai.
Et puis, Nétifer, il faut être honnête : globalement, on s'en est bien sorti. Avec le recul, bien sûr, on aurait pu faire mieux à certains moments, mais quand même...
Si on ne parle que de ce que nous avons réussi brillamment, on va paraître sacrément prétentieux !

C'était plutôt amusant, en y repensant... Pas comme certaines autres erreurs.

Nous faisons tous des erreurs avec lesquelles nous devons vivre. Ce qui compte, c'est d'en apprendre quelque chose.

Baron, excusez-moi, mais... maintenant que nous vous avons tout raconté, puis-je vous poser une question à mon tour ?

Bien sûr. Je vous en prie.

Dans ce cas... Quand j'étais à l'académie, nous avons étudié un certain nombre de batailles et leurs résolutions, y compris celle de Kerdokis. Vous y étiez, n'est-ce pas ? Vous pourriez nous raconter ?

Ah... Kerdokis... fait le baron avec un soupir. La dernière grande incursion.

grande incursion ?

C'est le terme que nous utilisons pour parler des résurgences de souches actives de seclec. Elles sont de plus en plus rares, et il n'y en avait pas eu de l'ampleur de celle de Kerdokis depuis des siècles.

Je serais très curieux aussi d'en entendre parler...

C'est vrai que c'était votre tout premier commandement ?

Oui, c'est exact. Mon père avait estimé qu'à dix-sept ans, il était temps que je fasse mes armes. Cela faisait tout juste une semaine que je commandais le Coeur Noir, avec une escorte réduite.

L'incursion a eu lieu dans le secteur de Kerkokis, un de nos plus lointains avant-postes. Les croiseurs stationnés là-bas se sont vite vu débordés et ont envoyé un signal de détresse. Comme nous étions les seuls renforts potentiels assez proches pour intervenir, nous y avons répondu.

La vérité, c'est que le baron de Moork de l'époque, le père d'Alderach, avait donné des consignes strictes pour qu'il évite tout engagement, consignes qu'il a décidé d'ignorer.

Nous n'avions pas vraiment le choix. Il y avait des civils sur la planète, et l'armée stationnée là-bas n'avait guère de chances de repousser une attaque de cette ampleur.

Heureusement, les antiques appareils contaminés qui étaient sortis de l'espace seclec étaient certes nombreux, mais peu taillés pour le combat. Avec la puissance de feu supplémentaire que nous apportions, il a été possible de les détruire avant qu'ils ne soient au contact de la flotte de défense et qu'ils ne puissent contaminer d'autres vaisseaux.

La bataille elle-même n'a pas été aussi impressionnante que les chroniqueurs l'ont racontée.

Tout de même, interposer votre vaisseau amiral en première ligne était un mouvement plutôt osé.

Et c'est de cette manière que l'on acquiert une réputation de héros de guerre encore vivace aujourd'hui, et surtout très utile.

Cela n'avait rien de calculé, répond le baron en haussant les épaules.

Le peu que j'ai appris sur le seclec m'a toujours terrifié. Cette capacité d'infecter, de retourner ceux qu'ils ont vaincu de leur côté pour devenir encore plus nombreux, c'est... Un cauchemar de tacticien. La moindre défaite devient encore plus lourde de conséquence qu'avec un ennemi classique.

Et je me suis toujours demandé qu'elle était le lien entre le Seclec et les forges d'Ishtar...

Cela risque de rester une question sans réponse pendant encore longtemps. Les données disponibles sur Ishtar sont... très fragmentaires.

Il y a encore des habitants ? Et ils n'ont pas gardé d'archives ?

Non. Voyez-vous étudier le passé de Ishtar relève de l'archéologie. Les armuriers d'Ishtar ont réussi à tenir le seclec à distance de leur planète, mais ils se sont retrouvés coupés du reste de l'univers derrière une barrière impénétrable.
De plus, ils semblerait que Ishtar n'était pas la planète d'un seul peuple. Une multitude de races devaient y vivre, et seules une poignée étaient assez nombreuses pour se perpétuer une fois isolées... après une bonne petite guerre civile, si l'on en croit les traces laissées par le conflit.

De plus, n'oubliez pas que cela date de plusieurs centaines de milliers d'années, avant l'époque des vox et même de ceux qui les ont précédés. Les individus qui vivent aujourd'hui sur Ishtar n'ont plus grand chose à voir avec ses habitants d'avant.

Et vous arrivez tout de même à retrouver des technologies fonctionnelles après tout ce temps ?

Oui. Il faut beaucoup chercher, et beaucoup creuser, mais une partie des stocks a survécu.

Mais... Vous avez parlé de barrière impénétrable... Et vous êtes entrés ! Ce qui veut dire que vous l'avez fait tomber ?

Tomber ? Hahaha ! Bien sûr que non ! Nous n'allions tout de même pas annihiler le seul rempart entre Ishtar et le seclec.

Disons juste que en cherchant bien nous avons trouvé une faille dans cette barrière. Je passerais sur les détails, toutefois.

Et les gens qui vivent sur Ishtar aujourd'hui ? A quoi est-ce qu'ils ressemblent ?

A des humanoïdes de petite taille. De façon assez ironique, leur civilisation est aujourd'hui totalement pacifique... enfin, si on peut parler de civilisation. Ils sont retombés à un stade plutôt primitif.

C'est fascinant... Vous devez avoir un grand nombre de séclantis qui résident là-bas, désormais ? Entre les Eksibets, les techniciens, les ethnologues, linguistes, archéologues, plus les forces de sécurités...

Désolée, mais j'ai bien peur de ne pouvoir donner plus de détails. Nous vous en avons déjà beaucoup dit.

Et les technologies que vous allez chercher sur Ishtar, vous n'avez pas peur que... certaines soient dangereuses ? Pour vous, je veux dire.

Nous sommes très prudents à ce sujet. Les pièces que nous voulons étudiez sont envoyées dans des centres scientifiques secrets, loin de toute population. Une fois que nous avons compris leur fonctionnement, nous reproduisons la technologie, mais avec nos propres ressources. Cela limite la vitesse de nos avancées mais reste bien plus sûr. Et puis le peu que nous avons déjà assimilé donne déjà des résultats fantastiques.

Des démonstrations sont prévues demain pour les délégués terrans. Vous voudrez y assister ?

Ah ça, oui ! Qui refuserait une invitation à voir à l’œuvre une technologie oubliée depuis des dizaines de milliers d'années !
Eh bien, entre la visite du site avec Mordine et la démonstration, je suis impatient d'être demain !


Dernière édition par Eric le Lun 11 Déc - 1:51, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9600
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Alekseï) ???   Lun 11 Déc - 2:48

Après le dessert et le digestif, il est temps pour nos amis de prendre congé du Baron, de Nétifer et de Dame Vallar.

Les trois Sources sont à nouveau escortés jusqu'à leurs quartiers. Angie et Alekseï disent au revoir à Maccari et rejoignent leur chambre. Ils savent tous deux qu'à cause des caméras et des micros ils doivent faire attention aux apparences.


Eh bien... Ça c'était une soirée intéressante.

Je ne m'y attendais pas, mais... Je crois que j'apprécie le baron.

Pareil.

J'étais certain que j'allais le détester. Et en fait, c'est vraiment quelqu'un de bien. Intelligent, charismatique et compétent, courtois, simple et avec de grandes valeurs morales.

Long soupir.

Je suis jaloux. J'aimerais le détester, mais je n'y arrive même pas. Un regard triste vers Angélica. Elle ne peut pas ne pas comprendre. Et sentant qu'il a peut-être un peu dérapé de son rôle, il ajoute pour se rattraper :
Tu te rends compte, au même âge que moi, lui était déjà un héros de guerre dirigeant une flotte, prenant les bonnes décisions au bon moment. Et pourtant j'ai travaillé et me suis entraîné dur depuis mon enfance, chaque jour que Dieu fait. Vraiment dur, tu le sais...

Oui, je sais, dit-elle en posant une main sur sa joue.

Mais moi je trouve que tu t'es très bien débrouillé jusque-là. Contrairement à lui, tu n'es pas né à la tête d'une baronnie, avec toute une armée à tes ordres. Pourtant tu as déjà accompli tant de choses. Combien de gens te doivent la vie, déjà ? Je parie que tu ne saurais même pas les compter.

Pour moi tu vaux largement tous les barons de Moork, ok ?

Je sais, Cass. Mais tu penses ça uniquement parce que tu m'aimes... Alekseï lui pose un baiser sur le front avant de la prendre dans ses bras. Et de la serrer contre lui un peu plus fort que leurs rôles face aux caméras ne le nécessiterait. En tout cas, ils sont maintenant joue contre joue. Et oreilles contre bouches.

Mais... Tu réalises qu'il y de fortes chances pour que Nétifer décide de rester à ses côtés, n'est-ce pas ?

Tout en disant cela avec une once de tristesse, Angie elle aussi le serre plus fort.

Oui. Mais je ne laisserai pas ça arriver. Je trouverai bien un moyen de la convaincre... J'espère. Agrias tenait à ce que nous restions ensemble au moins un moment. Elle ne nous aurait pas envoyé ici si c'était pour perdre Nétie. Peut-être que c'est pour que nous ne perdions pas Luna qu'Agrias ne voulait pas qu'elle aille à St Charles...

Peut-être. Et évidemment, si Nétifer veut demeurer ici, il reste l'autre option pour nous... rester avec elle. Si elle s'engage aux côtés du baron dans ses projets... Elle a beau être une des personnes les plus fortes que je connaisse, il lui faudra toute l'aide possible.

Oui. Mais ça reste le dernier recours...

Allez, ça a été une journée bien chargée, et demain ce sera pire. Une douche et au lit...

Oui... et on dort ! Désolée, mais je crois que j'ai un peu trop bu et j'ai un peu mal à la tête.

Oh, ma pauvre petite puce... J'espère que tu te sentiras mieux demain !

Bonne nuit, chérie...


Dernière édition par Eric le Lun 11 Déc - 23:13, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Nicolas
Source
avatar

Messages : 3015
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 36
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: (Alekseï) ???   Mar 12 Déc - 0:11

Alekseï s'allonge dans le lit. Il se tourne et se retourne plusieurs fois dans son coin. Mais le sommeil finit par venir...

Il est dans un couloir. De nombreux embranchements sont visibles un peu partout. Cela pourrait faire penser à un labyrinthe.
Mais pas à un labyrinthe antique. Les murs sont faits de béton. Ils sont sales, et ils suintent d'humidité, de mousse. Des tuyaux passent d'un côté à l'autre dans un schéma complétement désordonné. Seules quelques lumières éparses éclairent des tronçons de couloirs.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et il avance, en ne sachant pas où il va. Tout ce qu'il sait, c'est qu'il devrait avoir peur, avoir froid. Mais ce n'est pas le cas. Le sang sur ses mains lui tient chaud. Il les regarde.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ...

Mais il est bientôt distrait par un bruit de course, assez loin derrière lui. En jetant un œil par dessus son épaule, il voit les lampes de ses poursuivants qui balaient les couloirs, jusqu'à ce qu'un faisceau vienne tomber sur lui.

Il est par ici ! entend crier le jeune homme.

Alekseï ne porte qu'un regard sans peur, sans émotion vers l'arrière, et s'engouffre dans un couloir de traverse. Puis un autre. Et un autre.
Et il se camoufle. Il attend sans un bruit, derrière un tuyau particulièrement imposant...
Son poing se serre et se desserre, comme pour vérifier qu'il pourra briser un cou avec.


Venez...

Bientôt il perçoit l'approche de ceux qui le traquent. Si il les sent si bien, c'est que ce sont des Sources, comme lui... ce qui signifient qu'ils savent où il est !

Comme pour confirmer ce fait, un faisceau d'énergie vient frapper le tuyau de métal derrière lequel il se cache.


PAR LA ! entend-t-il crier tandis qu'ils convergent vers lui.

Un regard pour repérer le chemin de retraite. Non.
Il ne fuit plus. Il concentre ses énergies en s'assurant d'être le plus couvert possible par cette canalisation. Alekseï pose la main dessus, et estime l'approche des Sources.

Moi aussi, je peux aller de l'avant, sans calculer, sans analyser. Être un héros dont la réputation durera des décennies. Ils vont apprendre à me respecter, à me craindre et à m'aimer...

La charge électrique qu'il retient en lui commence a être énorme. Lorsqu'elle se propagera sur le réseau de canalisation qui s'enchevêtre dans tous les couloirs, ce sera un carnage.

Rapidement, il distingue les silhouettes en armures noires, un petit groupe qui avance vers lui dans la semi pénombre.

Cesse de fuir, sale lâche ! lui crie leur leader.

L'insulte fait bouillir de rage le jeune russe, augmentant encore l'intensité électrique.

C'est vous qui allez fuir devant moi, minables petits soldats de plomb !

Dans le même instant, il projette son énergie dans les canalisations de la main droite, et génère un éclair de la gauche, qui fonce vers les premiers arrivants.

L'électricité fuse dans tous les sens dans le couloir, passant de sa main dans les tubes, les poutrelles, les câbles. Tout n'est plus qu'étincelles, odeur d'ozone et de brulé, et lumière aveuglante.

Quand il a eu vidé toute son énergie, Alekseï reprend son souffle. Face à lui, tous ses poursuivants gisent à terre, morts... tous sauf un.


Tu peux tuer mes hommes, fait leur leader en se redressant. Tu peux me blesser. Mais je suis le bras de la justice, et la justice est immortelle !

Et il recommence à avancer vers lui.

T'as bien une tête de "bras de la justice", tiens. Tu t'es vu ?
En plus, je pense que tout le monde est plutôt content de ce que j'ai fait...

Alekseï avance vers l'homme en armure noire a son tour, après avoir sauté de l'autre côté des canalisations...

PAS MOI ! fait-il en se ruant au contact.

Tout le monde détestait le baron de Moork !

Alekseï se met à courir lui aussi, en droite ligne, comme pour percuter l'assaillant de plein fouet. Mais il dévie légèrement juste avant l'impact et bondit, pour que ce soit uniquement son genou, levé à la vitesse de l'éclair, qui vienne frapper l'adversaire en plein dans son heaume.

Le coup fait voler le casque, mais Channis cille à peine et en profite pour l'attraper par le bras. Avec une force terrible, elle l'envoie comme une poupée de chiffons contre un mur...

Le Baron te faisait confiance !

...puis contre le mur d'en face, fissurant le béton.

Et Nétifer, elle t'aimait !

Un poing couvert de métal vient le frapper au visage une première fois...

Pourquoi ?

...puis une deuxième, l'envoyant à terre.

Pourquoi est-ce que tu les as tués ?

A ces mots, des flashs reviennent, des images du baron et de Nétifer allongés sur leur lit, nus, dans une mare de sang, les yeux grands ouverts dans la mort.

Ce que je ne peux pas avoir, personne ne l'aura...


Dernière édition par Nicolas le Mer 13 Déc - 23:55, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Maître
avatar

Messages : 9600
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Alekseï) ???   Jeu 14 Déc - 9:39

Alekseï ouvre subitement les yeux, en nage. Il lui faut quelques secondes pour réaliser que le plafond au-dessus de lui est celui de sa chambre, dans le complexe souterrain seclanti. La seule lueur dans la pièce est celle de l'holo-tablette d'Angélica, assise et en train de lire dans le lit à côté de lui.

Ça va, Alex ? Mauvais rêve ?

Alekseï prend quelques longues secondes de plus avant de répondre. Le temps de reprendre une contenance.

Oui.

Et toi ? Tu n'as pas sommeil ? D'habitude, tu dors plus longtemps que moi...

Non, je n'arrivais pas à dormir non plus. Je... J'étais préoccupée.

Un regard involontaire de la jeune femme vers le haut incite Alekseï à se demander ce qui la préoccupe dans cette direction, et il comprend rapidement. Il y a de nombreuses Sources dans le bâtiment, mais il en est qu'il identifie tout de suite. Une cinquantaine de mètres au-dessus de leurs tête, il perçoit celles de Maccari et de Dame Vallar, si proches l'une de l'autres qu'on peine à les distinguer... et pas très loin d'eux, à quelques chambres d'écart, il en va de même pour les Sources de Nétifer et du Baron.

Je sais ce qui te préoccupe... C'est la même chose pour moi. Je pense même que c'est ça qui est à l'origine de mon cauchemar, inconsciemment.

Mais on ne peut rien y faire, n'est-ce pas ?

On peut toujours tenter de faire quelque chose. La question, c'est plutôt est-ce que l'on devrait y faire quelque chose ? Est-ce qu'on en a seulement le droit ?

Enfin... C'est purement rhétorique. Nous connaissons tous les deux la réponse, n'est-ce pas ? Certaines choses resterons toujours hors de notre portée...

C'est ça que je voulais dire. On n'en a pas le droit. Et si on essayait néanmoins de faire quelque chose, je suis presque certain que les conséquences seraient désastreuses...

Après tout, peut-être que tout va bien se passer, et...

... Et tu te rends compte que c'est la première fois que nous parlons de ça, tous les les deux ?

Quoi ? Du fait qu'on ait tous les deux des sentiments...

Alekseï bondit presque sur Angélica, faisant tomber l'holo-tablette du lit, et pose ses lèvres sur les siennes. Histoire de la faire taire... Il est presque au dessus d'elle et rajoute à haute voix dès qu'il s'éloigne légèrement :

... Des sentiments l'un pour l'autre ? Ça, on en a parlé souvent ! , dit-il en la regardant dans les yeux. Puis il pose son front contre celui de l'italienne, camouflant leurs bouches.

Caméras et micros, Angie...
On parle de ça, c'est important pour nous deux, mais discrètement. Colle-toi à moi...


Désolée. Je ne sais pas où j'avais la tête, dit-elle en passant les bras autour de ses épaules. Elle ne semble guère gênée par le fait qu'il l'ait embrassée, ni par le fait qu'il soit maintenant sur elle alors que tous deux ne sont qu'en sous-vêtements.

Et oui, on a tous les deux des sentiments pour Nétifer.

Au moins, toi, elle te les rend, c'est évident. Il n'y a qu'à voir la façon dont elle te regarde parfois. Si le baron n'existait pas, elle serait probablement avec toi... même si ça ne doit pas te consoler beaucoup. Moi, par contre, je ne serai jamais qu'une amie.


Elle soupire et va chercher un sourire un peu forcé.

Mais bon, c'est comme ça, pas vrai ? Et puis la vie ne s'arrête pas là...

Non, mais c'est important pour nous deux. Je suis dans la même position que toi, tu sais.

Et je ne suis pas sûr que tu ne seras "jamais qu'une amie". J'ai été jaloux de toi, tu sais ? Elle t'a embrassé, moi non. Je sais que c'était pour une raison stratégique, mais elle n'a pas accepté de poser nue pour une autre raison stratégique. Alors...

En tout cas, j'ai pas mal changé de mentalité en côtoyant les égérians. Peut-être qu'elle pourrait changer aussi, avec le temps. Tu te souviens dans le Jardin ? Elle semblait ne plus vouloir être "coincée"...

Et...

Et si un jour j'ai la chance d'être avec elle, je...
Alekseï semble avoir du mal à dire cela, mais il le dit. J'aurais du mal à la partager avec un autre homme, mais pas avec toi. J'essayerais même de t'aider...

Au final, tout dépend d'elle.


Évidemment, tout cela n'est pas dit d'une seule traite. Alekseï joue le mari aimant. Quelques baisers, quelques caresses. Il s'arrange pour être crédible mais sans trop gêner Angélica. Comme des acteurs jouant une scène d'amour.

Elle en a de la chance, en fait. Qu'on l'aime tout les deux. Et qu'on s'aime, nous aussi, d'une autre façon...

Oui... on formerait un sacré trio, mais... tu es un peu présomptueux, non ? Qui te dis que JE voudrais partager, dit-elle avec un petit sourire en coin.

Tu me connais : je suis souvent trop présomptueux. Mais pour répondre à ta question : parce que j'en serais vraiment triste, sinon... Et tu n'aimerais pas que je me sente triste, n'est-ce pas ? , répond le russe avec le même genre de petit sourire.

Angélica joue le jeu elle aussi. Un baiser par ci, un mordillement d'oreille par là, quelques caresses... Et même si ce n'est censé être qu'une comédie, il commence à faire plutôt chaud sous cette couette.

Et dans ce cas de figure, je me demande vraiment comment serait le sexe...

Je pense que se serait vraiment bien, ensemble. On pourrait...
Alekseï commence à s'imaginer nu, enlacé, avec Nétifer ainsi qu'Angélica et... Et la chaleur, la situation actuelle, cela associée à son imagination fertile commence à produire des effets visibles sur l'anatomie de l'adolescent. Il se hâte de dévier la conversation pour essayer de se calmer.

Enfin, on se fait des films, là...

Oui, surtout toi... On dirait que ton "petit" problème du bord de la rivière est revenu.

Tu réalises que je ne peux pas vraiment t'aider avec ça, n'est-ce pas ?
dit Angélica sur un ton plus amusé que gêné.

Je sais. Je ne t'ai jamais demandé ça.

Et je sais que tu as eu des problèmes avec des hommes, Angie. Qu'ils te dégoûtent.

Je ne suis pas comme ceux-là. J'ai deux petites sœurs. Je ne suis pas un salaud....
Alekseï initie un mouvement de hanche qui amène Angélica sur lui, au dessus de lui.

Ne me regarde pas avec ses yeux là. Tu me fais peur... On est amis, non ? Tu n'as aucune raison de vouloir prendre le dessus sur moi. On est au même niveau tous les deux. Il en profite pour déposer un petit baiser sur son front.

Non ?

Angélica regarde Alekseï avec des yeux ronds avant d'éclater de rire.

Tu crois vraiment que...

Tu crois vraiment que les hommes me dégoûtent ?!? reprend la jeune femme à voix basse. Sérieusement ? Ils ne m'attirent pas physiquement, ni de façon romantique, mais ils ne me dégoûtent pas. Je ne suis pas une de ces connes de néo-féministes qui croient que tous les hommes sont des enfoirés ! Des obsédés sexuels, oui, mais ça vous n'y pouvez rien, c'est dans vos gènes, ajoute-t-elle en rigolant. Mais des salauds ? Pas plus que les filles en général.

Par contre, tu devrais peut-être retourner sous la douche et t'occuper de ton petit problème. Pas que ça me dérange d'être assise dessus, hein ? Je prends ça pour un compliment. Mais ça ne va pas s'arranger tout seul si on continue cette comédie et tu as l'air bien plus embarrassé que moi, alors...

De nouveau, elle semble plus amusée qu'autre chose par la situation.

J'étais embarrassé uniquement parce que je croyais que tu étais embarrassée... Allez, on reste l'un contre l'autre.
J'aime bien les câlins, et si on peut sentir les autres, ils peuvent nous sentir aussi. On veut rester crédibles, non ?
Je vais me calmer...
Ce qui est le cas, depuis qu'il a arrêté de penser à Nétifer.

Tu me parles de tes copines ? Mariko. Lethra. Et tes égériannes... J'en connais sûrement certaines.

Lethra ?!? Comment diable est-ce que tu sais que j'ai couché avec Lethra ? Moi qui croyais qu'on avait été discrètes !

Vous avez été très discrètes.
Je n'en ai rien su.
Mais je sais analyser les comportements. Je suis aussi le seul de l'équipe à savoir que tu aimes les filles, avec Luna...

Soupir. Tu me sous-estimes tellement, Angie... Je me sens presque insulté.

Oh, et je me suis aussi vu avec vous, en rêve. En tant que fille. Mes rêves sont souvent des analyses inconscientes de la réalité...

Arrête, je ne te sous-estime pas. Je nous ai peut-être surestimées, par contre... et je sais pourtant que jouer la comédie n'est pas mon fort.

Et donc tu fais ce genre de rêves... C'est intéressant, dis-moi. Et ça s'est bien fini pour toi, dans ce rêve, au moins ?


Non. Très mal. Je pense que l'analyse de ce rêve, c'est que je ne devais jamais en parler à quiconque. Et je n'en ai jamais parlé.
Mais je n'avais pas besoin de ça pour être sûr que jamais je ne dois révéler les secrets de mes amis.


Ne t'inquiète pas. Je sais bien que tu n'es pas une commère... mais je sais aussi que les secrets, ça peut être lourd à porter... et qu'il faudra bien que je parle à Nétie un jour ou l'autre. Plus je vais attendre, plus elle risque de mal le prendre, surtout après qu'elle m'ait fait assez confiance pour me confier des choses très personnelles.

Je te conseille de lui en parler quand la situation actuelle se sera tassée. Elle a suffisamment de problèmes en ce moment...
Je suis content qu'elle t'ait confié des choses personnelles. Moi non. J'imagine que c'est normal entre filles partageant la même cabine...

Et je suis content qu'on ait pu se confier des choses personnelles, nous deux. Entre époux partageant le même lit.
Petit sourire en coin.

Alekseï sert de nouveau Angélica dans ses bras.

Je suis sûr qu'on va réussir à trouver le sommeil, maintenant...


Dernière édition par Eric le Sam 16 Déc - 8:50, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9600
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: (Alekseï) ???   Aujourd'hui à 6:28

Le lendemain matin, après un frugal petit déjeuner servi dans leur chambre, Alekseï et Angélica retrouvent Maccari quand les même soldats que la veille viennent les chercher pour les emmener rejoindre Nétifer et sa sœur pour la visite prévue pour eux.

L'égérian a les traits tirés, et le regard un peu dans le vide.


Mac ? Tout va bien ? Tu as l'air... fatigué.

Oui oui, ça va, ne t'inquiète pas.

Nuit mouvementée ? fait Angie avec un sourire en coin.

Tu n'as pas idée !

Cette Lisa Vallar, c'est quelque chose, leur glisse-t-il plus discrètement. Je crois que ça ne m'a jamais demandé autant d'efforts pour être à la hauteur !
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (Alekseï) ???   

Revenir en haut Aller en bas
 
(Alekseï) ???
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Après l'effort, le reconfort. { PV Alekseï } TERMINÉ
» Le théâtre doit être ce que le théâtre n'est pas [PV Alekseï V. Koskinen]
» [Macha/Alekseï] ~ De l'enfant des rues au soldat de sa majesté
» Kaona - Kory - Alekseï - Chess - Ekoh - Damon - Aërin
» Come here, we'll be friends. No, just kidding, you'll be my servant. ~ Alekseï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Voyager NG :: Voyager NG :: Deuxième Âge : Roleplay-
Sauter vers: