Voyager NG

Le space opera nouvelle génération
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Star Academy : Conséquences

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Nicolas
Source


Messages : 3004
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Star Academy : Conséquences   Mer 2 Aoû - 22:48

Alekseï observe immédiatement son environnement. Métallique.

Bien.

Il ferme un œil afin d'habituer l'un des deux à l'obscurité. Très bientôt, le jeune russe aura peut-être à couper les éclairages.
De plus, il se concentre sur les esprits conscients qui pourraient être proches de lui. Par expérience, le côté qu'il perçoit du plus loin.


En route...

Alekseï avance sur le chemin tracé. Ses sens ne perçoivent aucune présence vivante, ni aucun esprit. Il est totalement seul, dans une structure qui doit être absolument immense.

Ses pas l’emmènent très vite jusqu'à un embranchement en T. Dans le couloir de gauche, un peu plus loin, se trouve également un escalier allant vers le haut. Cela fait donc trois voies possibles à suivre. Il n'y a aucun repère pour s'orienter... Si ce n'est peut-être une suite de chiffres écrits sur le mur en face, mais qui n'ont aucun sens pour lui.

Rassuré par l'absence de forme de vies dans le coin, Alekseï repasse son arme en bandoulière. Puis il va observer le mur portant le code, et mémorise ce dernier.
Il prend son temps. Après tout, il ne sait pas où il est, et, plus inquiétant, ne sait pas où il doit se rendre...
Autant y aller tranquillement, sans prendre le risque de louper une trace des mercenaires restants, ou un indice sur la localisation du "caveau" à proprement parler.


Malheureusement, le jeune homme comprends assez vite qu'il est perdu. Le labyrinthe qui sert de première défense à cet endroit semble vraiment très efficace dans son rôle pour qui n'en connaît pas les secrets, et il n'a aucun point de repère.

Il erre pendant un moment, tâchant de se souvenir de son trajet, sans grand succès, tant tout se ressemble, par ici. Mais un élément détonnant dans le décor finit par attirer son attention : Un signe en forme de flèche, gravé sur une des parois. Cela a dû être fait avec une vibro-lame, mais difficile de dire depuis combien de temps.

Une vibro-lame. Un mercenaire est passé par ici...
Et lui doit savoir où se rendre. J'espère. Il n'y a plus qu'à suivre la piste discrètement.


Alekseï essaye de déterminer si celui qui a gravé la marque voulait la dissimuler, à part pour lui, ou si ça sent le traquenard.
D'un autre côté, vu les mesures déjà prises, ce serait un piège mis en place par un vrai paranoïaque.


Alekseï continue donc de suivre les traces gravées au couteau, empruntant de nombreux couloirs et escaliers... jusqu'à un embranchement où il hésite forcément. En effet, une série de marques identiques arrivent d'un couloir sur sa gauche, tandis que deux autres séries de marques repartent vers des escaliers, l'un montant et l'autre descendant. Celui qui a laissé cette piste a donc dû tourner en rond et passer deux fois par ici...

Il a tourné en rond. Dans ce cas, il ne connait pas plus le chemin que moi.
Ou pire, il a retrouvé un de ses hommes qui est venu de la gauche.

En tout cas, il faut aller vers les escalier. En haut ou en bas ?


Alekseï s'arrête devant les marches, et écoute afin d'entendre un éventuel bruit de pas. Écouter... Ça lui rappelle qu'il a pris le communicateur d'un soldat, sur le toit. S'ils utilisent la même fréquence, peut-être qu'il peut espionner ce qu'il se dit.
Aussi, le jeune russe s'en équipe. Puis il choisir aléatoirement de prendre par le haut.


Dernière édition par Nicolas le Dim 6 Aoû - 21:47, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Maître


Messages : 7259
Date d'inscription : 31/03/2008

MessageSujet: Re: Star Academy : Conséquences   Mer 2 Aoû - 23:45

Ailleurs dans le cube...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oh cool, ils sont là. Entrées multiples. Okay. Pas besoin de les attendre, alors. Espérons que l'ennemi n'ait pas piégé la zone...

Oban s'avance sur le seul chemin. On verra bien par la suite, se dit-il. Toujours sur ses gardes, il sort son bâton creux. Surtout pour se rassurer.

Très vite, alors que le couloir continue, Oban arrive près d'un double escalier. Le premier s'enfonce vers le bas et le second monte. Il remarque également une série de chiffres sans signification connue de lui sur le mur juste à côté. Il photographie le tout sur son communicateur, tente d'évaluer sa position par rapport aux autres en terme de hauteur, et s'engage sur l'escalier correspondant.

Le jeune garçon comprend très vite que la première défense de cet endroit est le labyrinthe de couloirs et d'escaliers dans lequel il tente de retrouver son chemin. Les chiffres sur les murs doivent servir à se repérer pour qui en connaît le secret, mais bien qu'ils lui soient inutiles, il continue de tous les photographier, ne serait-ce que pour pouvoir faire demi-tour. Heureusement pour lui, il peut se repérer aux Sources des autres. Ses compagnons se sont mis en mouvement, eux aussi, et les plus proches sont Nétifer et Gabriel. La première doit être à environ huit-cent-cinquante mètres de lui, à plusieurs niveaux au-dessus, et le second à un kilomètre, à peu près à son niveau sur sa gauche.

Comme tout ça est trop long, Oban se met simplement à courir ; il marque des pauses et marche dès qu'il sent qu'il s'essouffle. Il n'aime pas Saba. Nétifer sait se défendre. Alec aussi. Il aimerait donc aller vers Angie. Mais Saba sera sûrement utile et pourra accélérer le mouvement... et il est plus près.


Retrouver Gabriel s'avère plus compliqué que prévu : Il n'y a pas toujours de passage allant dans la bonne direction, et il se déplace lui aussi. Il faut plusieurs dizaines de minutes à Oban pour s'en approcher suffisamment pour que Saba repère sa présence lui aussi et s'arrête, avant de tenter de le rejoindre.

Encore un quart d'heure plus tard, ils finissent par se trouver à un embranchement.

Eh bien... sacré endroit.

Tu as une idée de où sont les autres ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Netifer est la plus proche, là-bas. Les autres sont là, ici et là, ajoute-t-il en précisant hauteur, noms et distances. oban sait qu'il est bon à ça, et en tire une certaine fierté, mais il réalise que ses amis ne sont en fait pas nuls : Saba n'est pas particulièrement perceptif non plus. Et le jeune homme sait maintenant exactement à quelle distance le chauve peut le percevoir... ou pas. Et il en prend note.

Puis il repart au pas de course.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Go !

Gabriel suit le garçon en volant tandis qu'ils prennent rapidement la direction de Nétifer. Oban a dû s'éloigner d'elle pour trouver Saba, et elle se trouve maintenant à environ un kilomètre et deux cent cinquante mètres, pas mal d'étages au-dessus d'eux. Etant donné le temps que Oban a mis à trouver son premier compagnons et les nombreux détours et cul-de-sacs qu'ils risquent de rencontrer, il réalise qu'ils risquent de mettre une bonne heure à la rejoindre... Si par chance elle ne s'éloigne pas d'eux en cherchant son propre chemin.

Tu as découvert des choses sur cet endroit, jusque là ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] J'étais plutôt occupé à vous trouver, tous. Tu sens les énergies, là-bas ? Dans les trois domaines classiques, comme si c'était vivant et massif... Et puis y'a ces chiffres, mais j'ai pas encore fait le lien. Angie l'aura fait, à coup sur.

Et tu n'as pas senti la présence des mercenaires du Sang de la Terre ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Nan. J'ai une bonne oreille, mais elle ne couvre pas des kilomètres. Par contre, te sentir toi, ou les autres sources, c'est une autre affaire. Vous émettez tellement d'énergie... Même Angie. Les humains normaux, je peux les sentir sur quelques centaines de mètres maximum. Faudra s'en contenter. Il n'empêche, Oban utilise son sonar de temps en temps, après cette conversation.

Dis, là-bas, quasiment tout droit, les énergies super fortes que je ressens... C'est clairement l'objectif de nos lascars. Je peux trouver les autres, et les y envoyer un par un, mais ça prendra du temps... Tu ne voudrais pas aller là-bas sans moi, en attendant ?

Tu as raison. Je vais essayer. Nous sommes assez proches pour que je le sente, maintenant.

Toi, hâte-toi de trouver les autres.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Attends ! Tu risques de rencontrer nos adversaires avant moi, et il faut que tu sois plus que prêt. Prends ma flouteuse.

L'ado se dévêt alors et passe son matériel au chauve ; Gabriel et Oban se séparent donc et le jeune garçon continue de tenter de rejoindre Nétifer...



Dernière édition par Xavier le Dim 6 Aoû - 19:36, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9566
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy : Conséquences   Mar 8 Aoû - 5:36

Alekseï continue de suivre les marques en forme de flèches, de plus en plus certain que celui qu'il suit est bel et bien aussi perdu que lui. Au bout de plusieurs dizaines de minutes, il finit par capter une présence mentale à la limite de ses perceptions, au même niveau que lui. Il ne peut toutefois toujours pas voir l'individu, caché de lui dans les détours des couloirs.

Il accélère alors légèrement son rythme pour se rapprocher du mercenaire. Mais il prend aussi plus de précautions dans son avancée, en particulier pour éviter de faire du bruit.


Le jeune russe gagne peu à peu du terrain et finit par retrouver l'homme. Alekseï l'aperçoit enfin en arrivant en haut d'un escalier, lequel descend dans une salle assez grande servant d'"échangeur". Quatre couloirs et autant d'escaliers en partent, ce qui a l'air de laisser le mercenaire perplexe.

A couvert derrière un angle du mur, Alekseï peut l'observer à loisir. Vêtu d'une armure comparable à celles de ses comparses, équipé du même genre d'armement, il s'est arrêté pour consulter un holo-écran intégré à son poignet. Il est à une vingtaine de mètres du jeune homme, en contrebas, mais celui-ci peut distinguer un plan sur l'écran. Apparemment, l'homme a dû mapper le labyrinthe au fur et à mesure qu'il progressait... ce qui ne semble par beaucoup l'avancer.

Le jeune homme prend son temps pour bien observer le mercenaire, puis essaye de visualiser le chemin qu'il a déjà parcouru.
Pour tendre une embuscade, il faut être devant sa cible. Une attaque de dos est toujours plus risquée, avec un adversaire sur-armé.
Aussi il attend de voir la direction que choisi le soldat, puis tente de se remémorer les passages proches qu'il aurait déjà croisé et qui pourrait lui permettre de le devancer.
Impossible normalement, mais en étant capable de déterminer la position de l'esprit de son adversaire, ça peut le devenir, avec un peu de chance...

Au pire, il attendra un peu que le mercenaire parte de cette grande salle pour briser encore un peu la distance.


Toutefois, la fortune lui sourit, et après une dizaine de minutes à tâcher de trouver un chemin plus court sans pour autant perdre sa cible, il parvient à le devancer et à se positionner sur son passage. Bientôt, du haut de la corniche où il s'est caché, il le voit arriver en marchant dans le couloir. Il va passer juste en dessous de lui et ne semble pas vouloir lever les yeux de son écran.

Alekeï se charge, au maximum de ses capacités. Mais lentement. Il a d'ailleurs commencé lors de son trajet. Et ceci afin de ne pas créer trop d'interactions avec l'extérieur de son corps. Si quelqu'un le voyait en ce moment, il ne décèlerait aucun petit éclair autour du jeune russe.

Il est sur la corniche et s'apprête à sauter sur sa proie pour la tuer.
Avec son électricité. Avec ses mains, ses pieds ou toute autre manière si la première méthode échoue.
C'est la première fois qu'il s'apprête à tuer de sang-froid. Sur le toit, le souvenir d'Artémis était encore tellement vivace : il n'y avait pas de sang-froid... Alekseï y réfléchit l'espace d'un instant. Que penseraient ses compagnons en le voyant faire ça ?

Et il résout le problème assez rapidement : ils ne verront pas la scène et ils ne sauront jamais qu'il est un assassin. Et ils ont besoin de lui pour les débarrasser de ces gens qui EUX n'hésiteraient pas une seconde à les tuer. Légitime défense. En plus sa cible est un mercenaire : il a signé pour risquer sa vie.


Je n'irais sûrement pas au Paradis... Tant pis. Il faut bien que certains se salissent les mains pour que les autres puissent l'atteindre...
Pardonnez-moi, Sainte Marie.


Et il saute par surprise sur le mercenaire dans le but de la foudroyer dès qu'il le touchera... Ce qui n'arrive malheureusement pas. L'homme réagit in extremis et le souffle de son champ de force qui se déploie repousse Alekseï, qui atterrit sur ses pieds, mais dos au mur, à plusieurs mètres de là.

Le masque de l'armure se replie automatiquement, révélant le visage de l'homme qui a porté la main au pistolet à sa hanche, mais sans dégainer.

Bouge pas, gamin. Me force pas à te blesser.

Froncement de sourcil de la part d'Alekseï. Muscles qui se tendent, mais pas de mouvement notables à part une certaine prise d'appui. Les yeux fixés sur la main du mercenaire.

"Ne me force pas à te blesser" ?
Vos hommes sont en train d’exécuter des étudiants sans sommation, dehors, officier... Vous le saviez ? Certains des élèves n'ont pas treize ans ! J'ai tenu dans mes bras une petite fille qui a reçu à bout portant un tir dans le ventre, et dont les derniers mots étaient "je ne veux pas mourir" !

... Mon mentor était officier dans le cinquième bataillon des forces spéciales expéditionnaires terrestres, vous savez... Il m'a dit que les soldats devaient être respectés pour ce qu'ils faisaient pour nous, que je pouvais être fier d'eux... Qu'ils ne s'en prenaient jamais au civils et encore moins aux enfants, quelque soit l'ethnie...

Duncan m'a menti ?

Je ne suis plus un soldat, petit, mais un mercenaire. Ceci dit, ce ne sont pas mes hommes qui font un massacre là dehors. J'ai juste été engagé pour pénétrer cet endroit, parce que je suis bon là-dedans.

Pour ce qui est du bain de sang, j'ignorais ce qui était prévu. On nous a juste parlé d'une diversion. Ceci dit, soyons clairs : Je n'ai pas envie de te tirer dessus, mais je le ferai si tu m'y obliges, alors tu devrais passer ton chemin !

Tu n'as pas l'air d'être un salopard comme ceux de dehors : tu ne veux pas me tirer dessus alors que je t'ai attaqué en premier...

Alors écoute bien : les gens qui t'ont engagé et qui ont organisé une diversion basée sur un massacre d'adolescents ne doivent pas obtenir ce que tu recherches pour eux. Ce serait une catastrophe. Tu le sais : ce sont des terroristes.

La plupart des sept autres membres de ton équipe sont déjà morts ou neutralisés. Et tu ne sais pas où aller.

Abandonne ta mission, et je t'aiderai à t'en sortir sans problèmes. Ma parole.

Tous hors d'état de nuire, hein ? Bah... Ce n'est pas comme si c'était des potes.

Par contre, désolé, mais je ne vois pas comment on pourrait se faire confiance. Un tir malheureux dans le dos est si vite arrivé...

Tu peux déjà me tirer dessus et tu ne le fais pas. Donc moi, j'ai confiance.
De mon côté, eh bien... J'abandonne mon arme. Alekseï pose lentement au sol le fusil qu'il avait gardé en bandoulière, avant de l'envoyer au loin d'un coup de pied.
Pour le reste, il reste ma parole d'honneur. J'ai été élevé en partie par un militaire, ça doit jouer en ma faveur, non ?

Sainte Vierge, merci de m'avoir donné la chance de ne pas le tuer en ratant mon attaque...

Désolé, mais j'ai connu un peu trop de militaires.
Enfin bon, si tu laisses ton arme... ajoute-t-il en éloignant la main de son holster, mais sans quitter Alekseï des yeux..

Tu as une idée de la direction à prendre ? Je n'ai pas trouvé de sortie près de mon point d'arrivée, alors j'ai supposé qu'il fallait d'abord arriver à ce "caveau" pour pouvoir sortir de là.

C'est sûrement ça.

Et je ne connais pas plus que toi le chemin. Je me dirigeais un peu au hasard avant de remarquer les marques que tu as laissé sur les murs.

De toute façon, les renforts de l'Institut seront bientôt là, et ils nous feront sortir.
En parlant de ça, tu devrais aussi déposer tes armes, pour ta sécurité... S'ils pensent que je suis ton otage, ils t’abattront à vue.

Là, Alekseï redouble de vigilance. Il vient d'avouer qu'il ne sait rien. Si le but du mercenaire était de l'endormir pour qu'il lui donne des informations, le jeune russe n'est plus d'aucune utilité.

Ouais, dans tes rêves.

Bon, mes senseurs commencent à afficher d'étranges relevés. Il y a une source d'énergie plus massive dans cette direction. Je suppose que c'est par là qu'on va. Et tu passes devant.

J'aurai prévenu...

Après plusieurs minutes, il semblerait que le mercenaire ne soit pas décidé à abattre Alekseï en traître, et ils continuent d'avancer, trouvant tant bien que mal leur chemin pour progresser vers le centre du cube.

Au bout d'un moment, Alekseï finit par sentir d'autres Sources. Il y a celles de Gabriel et de Megan, devant eux, et bientôt celles de Nétifer et Oban, sur leur droite.

En parlant de prévenir, puisque le jeune homme sent les autres, eux aussi doivent en être capable. Autant leur annoncer à l'avance qu'il a un problème avec lui : Il fait varier la puissance de sa Source trois fois rapidement. Puis trois fois plus lentement. Puis encore trois oscillations rapides. Il agit de la même manière avec sa charge électrique.


On fera quoi, une fois arrivé ?
Les mercenaires remplissent leurs contrats pour l'argent, mais ils choisissent les contrats non ?
Tu as signé pour être du côté de gens qui planifient un massacre d'étudiants comme diversion ? Non. Tu ne savais pas. Donc clause révocatoire.

Tu as encore le choix. Déconne pas.


Dernière édition par Eric le Mer 16 Aoû - 9:09, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9566
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy : Conséquences   Mar 8 Aoû - 5:40

Oban se rapproche de Nétifer aussi vite qu'il le peut, mais même en ayna tune direction il met plusieurs dizaines de minutes à la rejoindre. Tout comme Gabriel, elle arrête de bouger dès qu'il entre dans son champ de perception, qui est plus réduit que celui du chauve. Dès lors, le garçon ne met guère de temps à la rejoindre.

Hé, salut toi ! Contente de te voir !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ouais... J'ai envoyé Saba vers le centre du cube. Enfin, vers les énergies dingues qui viennent de par là. Mais il nous faut nous réunir, et vite. Qu'en penses-tu, je te laisse le rejoindre en te montrant par où aller et je continue à réunir les autres, ou on rejoint Saba et on les laisse se démerder ? Alec et Angie sont assez loin...

Par les saints, son visage ne change plus ..?

Ça fait quoi ? Presque une heure et demie qu'on est là-dedans ? Je ne sais pas si on peut se permettre de perdre plus de temps. Même si par chance les types du Sang de la Terre n'ont pas encore trouvé la sortie, ça arrivera tôt ou tard.

Alek et Angie sont grands. Ils vont se débrouiller.

Oban acquiesce en hochant la tête. Puis il montre le chemin, vers les énergies phénoménales au centre du cube.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Par là. Je ne sais pas si leur labyrinthe est logique, mais je connais la direction. Tu te sens de courir un peu ? Comme la séclanti est valide, il réajuste son sac avant de se mettre à avancer.
Okay. Go.

Les deux jeunes gens se mettent à courir. Oban est parfois encore surpris de la vitesse et de l'agilité avec laquelle il se déplace, surtout quand il repense à celui qu'il était il y a encore quelques mois. La séclantie suit son rythme sans problème et ils avalent couloirs et escaliers très rapidement. Il leur faut parfois faire des détours, voire rebrousser chemin, mais ils progressent assez vite dans la bonne direction.

Après une dizaine de minutes, Oban sent soudain la Source de Megan dans le labyrinthe. Oban sait que les renforts sont là. Il se rappelle les leçons de la directrices, très succinctes, à propos de leur capacité à cacher leur source. Il lui semble qu'elle avait aussi parlé de l'effet inverse : se mettre en sur-régime pour faciliter la détection... Aussi se met-il à utiliser son pouvoir, en faisant vibrer sa main ; Un bon exercice de toutes façons, puisqu'il lui faut contenir ces vibrations dans son corps afin de ne pas faire trop de bruit.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Epsylom est "vieux", et perceptif. S'il est là, Oban espère qu'il saura trouver les deux têtes brunes...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Megan est entrée, mais je ne sens pas encore d'autres sources avec elle. J'espère qu'elle ramène des renforts comme prévu...

Et si ça se trouve, avec Megan, ils seront à destination avant nous !

Etant donné que Oban sent que la source de la jeune erren a déjà fait un premier "saut" dans la direction du centre, la séclantie a probablement raison...

Le jeune garçon et la séclantie continue d'avancer au pas de course, tandis qu'il sent Megan faire des bond vers le centre, les dépassant bientôt avant de rejoindre Gabriel. Au saut suivant, Saba se déplace avec la jeune fille, et ils arrivent tout près de leur destination, avant de soudain cesser de bouger.

Encore un moment, et Oban et Nétifer sont presque à destination. Il semblerait que ce soit également le cas d'Alekseï, qui se trouve à seulement deux cent cinquante mètres sur sa gauche.

On y est presque, hein ? Même moi je commence à le sentir.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] On va quand même faire un détour : Alec est juste là, à moins de trois cent mètres.

Je te suis. C'est toi le guide.


Dernière édition par Eric le Ven 18 Aoû - 5:04, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9566
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy : Conséquences   Ven 18 Aoû - 5:53

Alekseï continue de progresser en compagnie du mercenaire et ils arrivent finalement à destination. Du haut d'un escalier, ils atteignent un poste d'observation surplombant une immense salle, de la taille d'une arène de grav'ball.

Le jeune homme sent les Sources de Oban et de Nétifer contourner la zone et faire un détour pour les rejoindre. Ils seront là d'un instant à l'autre.


Le regard d'Alekseï est d'abord attiré par la présence de plusieurs Sources. A une trentaine de mètres et deux étages en dessous, il voit une scène étrange, comme figée dans le temps. Un portail de Megan est ouvert et la jeune fille est en train de le traverser. Devant elle Gabriel est en train de flotter. A ses côtés se tiennent un homme massif en robe de bure, un garçon à l'aspect alien doté de plusieurs fines tentacules et, étrangement, la femme mercenaire en armure qu'il a tué d'un éclair un peu plus tôt, comme en atteste le trou brûlé dans son torse. Ils sont tous immobiles comme des statues, et une étrange aura sphérique un peu floue d'une dizaine de mètres de large les entoure.

Des voix fortes lui font alors lever les yeux et il aperçoit deux hommes, à l'autre bout de la salle. Le premier, un barbu aux cheveux blancs habillé d'un long manteau sombre, se tient en haut d'une large volée de marches en demi-cercle, face à ce qui ressemble à une grande porte octogonale. Il fait flotter une sphère blanche au-dessus d'une de ses mains et de l'autre fait des passes devant ce qui ressemble à un puzzle extrêmement compliqué. Le second, au pied des marches, est revêtu d'une armure cybernétique proche de celles des mercenaires et est lourdement armé.

Ils sont à une petite centaines de mètres de lui, aussi le jeune russe doit tendre l'oreille pour comprendre ce qu'ils se disent.

Vous en avez encore pour longtemps ? demande celui en armure. Je n'avais qu'une charge temporelle et ses effets ne dureront pas éternellement.

Encore une minute, répond l'homme plus âgé d'un ton agacé. Pourquoi n'utilisez-vous pas les disques que je vous ai fourni. Vous avez de quoi les tenir en respect, non ?

L'autre fait une grimace, puis sort quelque chose d'une poche et tend la main. Rapidement, plusieurs faisceaux lumineux balaient l'espace devant lui, faisant apparaître de nulle part une demi-douzaine d'androïdes et une espèce de grande araignées mécanique. Le jeune russe croit reconnaître du matériel militaire sélucéen. En tout cas, il a déjà vu ce genre d'androïdes-soldats servir de gardes du corps aux représentant des guildes marchandes.

Au même moment, Oban et Nétifer débouchent à une quinzaine de mètres derrière eux. Depuis un moment, le garçon avait senti une autre présence en compagnie d'Alekseï, et il constate maintenant qu'il s'agit d'un mercenaire, qui lui ne porte pas de casque.

Faisant la même constatation, Nétifer pointe aussitôt son arme.


Toi tu ne bouges pas !

Holà, fait l'homme en levant les mains.

Oban, toujours dans son élan, se laisse glisser sur le sol en vibrant un instant de ses pieds nus, et s'arrête aussi près du bonhomme que possible. Histoire de lui retirer ses armes et vérifier si son armure ne serait pas piégée.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Shhhhh.... ajoute-t-il en croisant le regard du mercenaire.

Ne touche pas à ça, gamin, fait l'homme en levant son fusil pour empêcher Oban de le lui prendre.

Je serais toi je le laisserais faire, lui lance Nétifer, le doigt sur la détente.

On a un arrangement, une trêve, fait-il avec un coup d’œil vers Alekseï.

Qui hausse les épaules en retour.

Je n'ai jamais garanti pour les autres... Je t'ai même déjà conseillé de déposer tes armes, alors...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Tant mieux pour vous. En attendant moi je n'ai d'arrangement avec personne et mon pouvoir me démange. Vous avez tué ou blessé beaucoup des miens, alors sois content si je te laisse vivre. Et Oban prend le flingue de force avec sa main gantée.

Il faut retarder celui avec la barbe blanche avant qu'il n'arrive à ouvrir le sceau. Je pense que je peux me faire les drones...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Je me charge de la distraction, si ça vous va. Voilà de quoi vous équiper. Oban leur tend des protections auditives. Je vais utiliser des fumigènes et aller direct dans la mêlée. Couvrez moi ?

Ok. Oh, et toi, là, lance la séclantie au mercenaire, tu peux débloquer ton arme ?

Oui, je peux... répond l'homme avant de s'exécuter.

Mais vous êtes sûrs de vouloir rusher là-dedans ? C'est sûr, vous avez une chance contre ces droïdes, qui ne sont pas du haut de gamme et n'ont que des fusils standards. Par contre la plate-forme d'artillerie mobile, là, dit-il en désignant la grande araignée mécanique, elle va vous hacher menu dès qu'elle aura verrouillé ses capteurs sur vous.

Et comment on s'en débarrasse, puisque tu sembles tout savoir ?

Avec une grosse puissance de feu ou une IEM assez puissante, mais vous n'avez ni l'un ni l'autre, je crois. Enfin... moi je dis ça... C'est vous qui voyez, hein ?

Oban ressort de son sac les explosifs ramassés plus tôt.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ça, ça peut peut-être le faire ? Sinon, Alec, on a déjà causé de l'EMP... Tu crois que tu pourrais essayer ?

Je me suis entraîné dur en salle holo pour générer des IEM, mais j'ai pas encore réussi à obtenir de vrais résultats. Compte pas trop la-dessus.
Par contre, les éclairs, c'est bon...
De toute façon, le temps joue pour nous. La cible prioritaire, c'est le vieux, et il suffit de le déconcentrer...


Dernière édition par Eric le Mar 22 Aoû - 22:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9566
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy : Conséquences   Mar 22 Aoû - 22:48

Alors qu'ils sont encore en train de décider de leur prochaine action, nos amis entendent soudain un bruit sourd, accompagnée d'une vibration semblant venir de sous la salle. En levant les yeux, il constatent que l'homme à la barbe blanche s'est écarté de la porte, qui commence à tourner sur elle-même au ralenti.

Au même moment ils voient un large pilier métallique sortir lentement du sol au milieu de la pièce, puis un deuxième, puis d'autres encore. Ce sont maintenant plusieurs dizaine de ces colonnes de forme octogonale, larges de deux mètres environ, qui s'élèvent vers le plafond un peu partout dans la salle.


Eh bien voilà, on a des couverts, maintenant !

Oui, c'est le moment ! J'imagine qu'on n'a plus beaucoup de temps...
Alekseï profite de ce moment où il y a beaucoup de bruits, de l'agitation, et des couverts qui se dessinent pour descendre l'escalier en longeant la paroi. Il analyse l'angle de vue des protagonistes et tente d'avaler le maximum de chemin sans se faire repérer.

L'homme en armure semble nerveux, mais ils le perdent de vue quand un des piliers vient le cacher à leurs yeux. Seul Oban peut encore entendre sa voix et celle de l'autre, au prix d'un effort de concentration, malgré la vibration sourde qui empêche les autres d'écouter.

C'est normal, ça ?!?

Oui, forcément. L'IA est formelle : J'ai entré la bonne clé. Cela ne devrait pas tarder à s'ouvrir.

L'adolescent ouvre un des panneaux magnétiques cachant les câblages de l'installation, en forçant un peu avec son bâton pour faire levier. Il le prend par la poignée et se dirige vers la scène derrière ses compagnons avec son bouclier improvisé. Il lui faudrait un angle d'écoute pour les garder à l'oreille. Il cherche une cachette appropriée.

Heureusement pour eux, il y a maintenant une véritable forêt de piliers métalliques pour les cacher. Comme ils sont larges de deux mètres et qu'il y en a un environ tous les cinq mètres, il leur est très facile de se cacher. En contrepartie, il leur est à présent difficile d'apercevoir les deux hommes et les androïdes.

Alors que les dernières colonnes finissent d'atteindre le plafond et que le grondement sourd commence à se calmer, Alekseï a déjà avancé d'abri en abri, progressant d'une vingtaine de mètres vers la porte, qui se trouve donc encore à quatre-vingt mètres environ. Non loin derrière lui viennent Nétifer puis Oban. Ce dernier continue de se concentrer pour écouter les deux hommes, mais ils semblent attendre que la porte s'ouvre et n'ont pas prononcé d'autres paroles pour le moment.

Alekseï continue de se rapprocher. A n'importe quel moment, il faudra peut-être intervenir physiquement. Et quatre-vingt mètres, c'est beaucoup trop loin pour ça. Aussi il avance, toujours aussi vite, toujours à couvert. Et il se charge afin d'être au maximum de ses capacités au moment nécessaire.


Dernière édition par Eric le Mer 23 Aoû - 23:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître
avatar

Messages : 7259
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 38
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Star Academy : Conséquences   Jeu 24 Aoû - 1:58

Oban, quitte à reculer, se trouve un angle d'attaque éloigné. Dès qu'il se trouve un point d'observation des deux "leaders", l'adolescent, qui repère l'acoustique de la pièce depuis que les vibrations l'emplissent entièrement, se prépare à émettre des sons parasites à l'autre bout de la pièce, pour couvrir ses amis. Il retient son souffle...

Très vite, il ne voit plus Alekseï et Nétifer que par intermittence, devant se fier à ses autres sens pour les situer. De là où il est, il a un très mince espace entre les piliers pour apercevoir les deux hommes et seulement deux des androïdes, le reste étant caché à sa vue par les colonnes.

Le jeune russe et la séclantie, eux, ne se perdent pas de vue, continuant d'avancer de couvert en couvert, jusqu'à ne plus être qu'à une trentaine de mètres des premiers robots de combat. Il y a de moins en moins de colonnes entre eux et leur destination, ce qui dégage les angles de vue.

Soudain un des androïdes tourne la tête dans leur direction, senseurs en alerte. Dans les deux secondes qui suivent, ses semblables en font autant et lèvent leurs fusils, tandis que la grosse araignée mécanique se rabaisse sur ses pattes avec un CLANG sonore et que deux canons se déploient sous son "ventre". A cette distance, Alekseï peut sentir ses boucliers de force se concentrer vers l'avant.


On a encore de la visite ! lance l'homme en armure en activant lui aussi son champ de force.

Aucune importance : C'est ouvert, répond l'autre du haut des marches. Retenez-les !

Entre les deux hommes. Oban doit viser entre les deux hommes. Il lâche le panneau, prend une bille emplie de fumigènes - merci à Williams et son faiseur - la lance en cloche, et se prépare à faire le son :

Bip bip bip bipbiipbipbip.....



Alekseï se sait bien plus rapide que Nétifer. Sûrement plus que le plateforme d'artillerie mobile. Autant en profiter.
Toujours à couvert, silencieusement, il lui indique à l'aide de mouvements de main qu'il va rouler vers un autre couvert situé non loin de lui, mais un peu plus près des ennemis. Ce qui va détourner l'attention de "l'araignée" et des autres droïdes sur lui.
Puis lancer une attaque.

S'il arrive à atteindre ce couvert, ses courants électriques internes vont se former en spirale au sein de son corps...

De la main, avec des doigts qui se referment, il annonce à Nétifer : 3... 2... 1...


Nétifer se penche alors sur le côté de son abri et ouvre le feu. Le fusil pris au mercenaire est assez puissant et ses rafales transpercent le torse d'un des androïdes. Les autres contre-attaquent immédiatement, accompagnés par l'araignée : ses deux canons automatiques déversent un déluge de rayons vers la séclantie, qui n'a d'autre choix que de se recroqueviller derrière sa colonne.

Le vacarme créé par les tirs qui frappent le métal empêchent Alekseï d'entendre le simulacre de minuterie créé par Oban pour accompagner son projectile. Ce dernier, lancé avec une précision infaillible malgré la distance, est passé entre les piliers et retombe vers les deux hommes. Toutefois, celui à la barbe blanche a bien entendu les bips au dernier moment et lève une main. Alekseï sent la vague télékinétique destinée à dévier la petite sphère... mais celle-ci éclate quand l'onde de force la frappe, libérant immédiatement un nuage de fumée dense qui commence à retomber vers l'homme en armure et les droïdes. La porte et celui qui se tient devant sont maintenant totalement masqués.


Le jeune russe est maintenant chargé autant qu'il le peut...

Pour Oban, le moment est parfait. Il ramasse sa protection improvisée de la main gauche et se met à contourner la scène, avec une autre bille en main. Entre Netifer et Alekseï, les drones ont d'autres chats à fouetter, et les autres sont enfumés pour le moment : L'adolescent court à toutes jambes, marquant des pauses entre les piliers, pour se trouver un nouvel angle d'attaque.


Alekseï profite donc de cette double diversion pour attaquer à son tour. Il est à moins de vingt mètres des droïdes. En faisant un départ explosif, comme sur les starting block, il peut espérer réduire encore la distance en une seconde et rendre ce qu'il prépare encore plus destructeur pour l'électronique du coin.

Il part comme une flèche et file ventre à terre vers les androïdes. Il a le temps d'arriver jusqu'au dernier pilier, dix bons mètres plus loin, avant que le premier robot ne tourne sa tête et son fusil vers lui. Bras tendu vers l'avant, droit vers la plate-forme d'artillerie sur pattes, il libère alors l'électricité. Les éclairs crépitent autour de son bras et le tissu de sa manche éclate et s'enflamme en même temps, tandis qu'une douleur atroce le transperce du poignet jusqu'à l'épaule. L'androïde qui se trouvait juste en face de lui a un soubresaut et sa tête et ses bras s'agite convulsiment avant qu'il ne s'effondre. Quant à l'araignée, plusieurs de ses boucliers de force vacillent et ses tirs commencent à partir dans tous les sans, fauchant un second droïde au passage et le détruisant sur le coup.
Alekseï roule derrière la dernière colonne par réflexe pour éviter les tirs, alors que la souffrance lui fait tourner la tête. Un regard lui suffit pour voir que sa main et son avant-bras sont sévèrement brûlés.

De son côté, Oban a pu contourner le combat en profitant de la diversion offerte par Nétifer et Alekseï et se retrouve quasiment sur le flanc des trois droïdes restants et de l'araignée. Cette dernière a perdu quelques champs de forces et ses senseurs ont dû en prendre un coup, mais cela ne l'empêche pas de continuer de noyer les positions de ses amis sous un déluge de feu. Il la voit même déployer une arme supplémentaire sur son dos... une batterie de micro-missiles !

Sa panique initiale doit être jugulée immédiatement : son esprit analytique prend le relai. Tout devient mathématique, mécanique. La distance le séparant du droïde ; une ligne de tir s'inscrit dans sa tête; et son bras s'arme en vibrant très vite : Il a juste le temps de passer cette vibration dans la bille, et son bras se tend comme une petite catapulte : La bille vise directement les missiles.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Pas le moment de merder... Prends ça !

Un peu plus loin...

Ah ! Pizdets ! 'Fait chier ! , jure un Alekseï assis dos au pilier, éteignant de sa main valide les dernières flammèches présentes sur les lambeaux de sa manche droite.
Mais très vite, il se ressaisit.


Il va falloir recommencer... Avec mon bras gauche cette fois-ci ! Et il recommence à se charger, profitant de ce délai pour arracher la base de sa manche gauche. Avec les dents. Le temps de retrouver un peu de sensibilité et de force dans le bras droit...


Dernière édition par Xavier le Ven 25 Aoû - 18:19, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9566
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy : Conséquences   Ven 25 Aoû - 20:40

Le projectile lancé par Oban frappe avec force la petite batterie de micro-missiles, juste au moment où l'un d'eux était lancé, ce qui le fait dévier juste assez pour manquer la colonne derrière lequel se planque Alekseï.

Ce dernier voit et entend soudain une petite fusée passez avec fracas à un mètre de sa tête, frôlant son abri. Elle passe entre les deux séries de colonnes suivantes avant de finalement en toucher une. L'explosion est assourdissante, malgré la trentaine de mètres qui l'en sépare. Si le missile avait touché son pilier, il serait probablement sourd, maintenant, si le souffle ne l'avait pas tout simplement assommé.


C'est le moment que Nétifer met à profit pour se pencher brièvement de derrière son couvert, juste le temps de détruire un nouvel androïde d'un tir bien placé.

Un des canons ventraux de l'araignée s'est maintenant tourné vers Oban et commence à arroser dans sa direction. Les rafales ne sont pas très précises mais restent plutôt dissuasives, obligeant le garçon à s'abriter. Le second canon s'est remis à tirer vers la séclantie. Quand aux deux androïdes restant, ils se sont écartés, le premier tenant d'aller vers les colonnes pour contourner Alekseï, l'autre allant maintenant vers Oban. L'enfant décide de foncer. Derrière son panneau, il pousse malgré les tirs pour atteindre l'araignée.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Nicolas
Source
avatar

Messages : 3004
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 36
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Star Academy : Conséquences   Ven 25 Aoû - 22:42

Alekseï patiente encore un peu pour se charger à fond, toujours à l'abri derrière son pilier. Tant qu'à lancer une deuxième attaque, autant qu'elle soit déterminante. Durant ce temps, il finit d'arracher sa dernière manche, et se concentre sur les présences, humaines ou cyborg. Les deux ont de l'électricité qui coule en eux, donc il les sent. L'araignée reste le dos à l'escalier sans cesser de tirer. Quant aux androïdes, l'un d'eux tente de le contourner par la droite, à l'opposé du côté où se trouvent Nétifer et, plus loin, Oban. Le deuxième marche vers le garçon, s'éloignant d'Alekseï.
Il sent aussi que les présences des deux hommes ont bougé : Le vieux a franchi la porte et le second a monté les marches pour le suivre, caché par les fumigènes.

Juste un regard vers Nétifer, qui est la seule en vue, pour s'assurer qu'elle va bien. La jeune femme reste bien cachée derrière sa colonne et n'a pas l'air d'avoir été touchée. Elle attend juste le moment propice pour faire feu à nouveau.


Eh merde, ils passent la porte... Il faut que je me fasse l'araignée très vite... Les droïdes ne seront pas un soucis pour Nétie et Oban si cette saloperie arrête son tir de barrage... Encore une seconde pour accumuler le maximum d'énergie, je ne peux pas temporiser plus...

Tout en continuant de se charger, Alekseï prend une grande inspiration, se remet sur ses pieds, et se prépare a envoyer une nouvelle IEM du bras gauche. Directement sur le plateforme d'artillerie cette fois.
Avant que le droïde ne puisse le mettre en joue.


A nouveau il tend le bras et relâche l'électricité, et à nouveau la douleur est extrêmement violente tandis que les éclairs lui brûlent la peau. Cette fois, pourtant, il n'obtient pas l'effet désiré et n'a que le temps de se remettre à couvert en serrant les dents pour échapper aux tirs en rafale de la plate-forme d'artillerie. Il a toujours l'usage de ses deux mains et avant-bras, mais ils le font atrocement souffrir.

De son côté Oban s'est élancé, mais il y a d'abord un androïde sur son chemin. En un sens c'est une chance, car la mitrailleuse lourde de l'araignée ne peut plus le canarder sans aussi faucher le robot. Les seuls tirs qui le prennent encore pour cible sont ceux de l'androïde en question, et ils sont arrêtés par la lourde plaque métallique qu'il tient devant lui.

L'enfant ne cherche pas à faire dans la subtilité : il pousse jusqu'à arriver au robot. Vu leur efficacité, il ne lui faut pas relâcher sa vigilance, mais ils ne semblent pas non plus très vifs. Rageant à l'idée qu'il ne servent qu'à gagner du temps, Oban fait vibrer sa main autant qu'il peut, et d'un petit saut sec, il vient donner un coup de son bouclier sur l'arme du robot, pour la dévier de lui. Et il pose simplement et fermement la main sur la boîte crânienne de la machine, qui se met alors à vibrer en créant un son qui passe au-dessus de celui des balles, et il se met à serrer : d'après son expérience, il n'a que peu de temps entre le moment ou le métal se fragilise et celui où il commence à chauffer.

Nétifer en profite pour tirer directement sur la machine sur pattes, cette fois. Plusieurs faisceaux d'énergies passent entre les quelques champs de force qui lui restent mais ne parviennent pas à transpercer son blindage... Et la mitrailleuse qui s'est détournée de Oban ouvre le feu dans sa direction. Un des tirs touche la jeune femme, la transperçant au niveau de l'abdomen. Avec un cri de douleur, c'est tout juste si elle parvient à rouler derrière sa colonne avant d'être taillée en pièces.


Avec un nouveau juron, à la fois pour son échec et le fait que la séclantie ait été touchée, Alekseï se prépare à viser l'androïde qui tente de le contourner. Cette fois-ci, ce sera un simple éclair. Sans surcharge.


Dernière édition par Nicolas le Lun 28 Aoû - 18:48, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Maître
avatar

Messages : 9566
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy : Conséquences   Mar 29 Aoû - 10:48

Oban parvient à écarter l'arme de l'androïde avec son bouclier improvisé, mais alors qu'il tend le bras pour se saisir de sa tête et le faire vibrer, la machine parvient à lui saisir le poignet de sa main libre. C'est une lutte de force qui s'engage alors, lutte que Oban remporte lentement mais sûrement. Ses doigts finissent par se poser sur le visage de l'androïde, qui se met à vibrer ainsi que toute sa boîte crânienne. Il ne faut que quelques secondes pour que les fragiles circuits de son cerveau positronique ne se disloquent, et le robot s'effondre d'un coup.

Il reste une quinzaine de mètres entre Oban et l'araignée, et il voit déjà un des canons pivoter vers lui.


De son côté, Alekseï a recommencé à se charger mais n'a pas le temps d'atteindre sa pleine puissance avant que le dernier androïde ne sorte de derrière une colonne sur son flanc, à dix mètres de lui. Il tend le bras et tente de reproduire ce qu'il a réussi face aux mercenaires, et comme par miracle l'éclair jaillit ! Malheureusement, sa chance s'arrête là : l'arc électrique vient frapper la colonne métallique, et non le robot. Celui-ci lève son fusil vers Alekseï. Impossible qu'il le manque à cette distance.

Mais alors que le jeune homme se voit déjà mort, il entend comme un sifflement... et la tête de l'androïde se détache de ses épaules, tranchée net. La machine tombe sur les genoux, des étincelles sortant de son cou sectionné. L'instant d'après, Alekseï voit une silhouette jaillir d'entre les piliers derrière lui.


Hé, j'arrive pas trop tard, au moins ? lance le jeune homme à l'allure extra-terrestre qui était encore prisonnier du champ de stase il y a peu.

Oh non... Parfait timing ! Il ne reste plus que la plateforme d'artillerie. J'imagine qu'Oban et Gabriel vont s'en charger très vite. Alekseï jette un œil pour confirmer sa supposition.
Après, il lui restera à récupérer l'arme du droïde qui vient de s'écrouler, et porter assistance à la Séclantie.


Gabe ? Il est encore prisonnier du champ d'énergie, dit cletus d'une voix forte pour se faire entendre malgré le bruit des canons à particules. Ça se résorbe lentement et j'étais le premier à pouvoir en sortir.
...
Hé, mais il fait quoi Orson ? Il est cinglé ce bonhomme !

Rassuré, Oban reste en danger, mais il sait qu'il est couvert, désormais. Il pousse sa plaque d'acier aussi fort et aussi vite qu'il le peut pour arriver au contact avec l'araignée, et s'assurer qu'elle ne tire plus sur ses amis.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !!!!

Les deux mitrailleuses lourdes se sont maintenant tournées vers lui. Il continue d'avancer malgré les impacts des tirs, mais ceux-ci sont en train de hacher menue sa protection, envoyant voler des morceaux de métal et chauffant au rouge ce qui subsiste de bouclier. Il ne lui reste que quelques mètres à parcourir mais il craint de ne pas y arriver... quand soudain le silence se fait. On entend alors distinctement les deux canons tomber au sol. Par dessus le bout de métal déchiqueté et incandescent, le garçon voit alors les deux tentacules qui viennent de trancher les affûts se résorber vers Cletus.

A toi, p'tit gars !

Devant Oban, l'araignée désarmée se redresse sur ses pattes, le dominant largement. Oban se remémore les combats d'arène qu'il regardait à la décharge. Une fois, il y avait un duel opposant un sélucéen, tout ce qu'il y a de plus humanoïde, à un Racknéen, une sorte d'homme-araignée, bien plus grande. Et l'homme rouge gagna. Après avoir subi un Uppercut, le Racknéen tenta d'utiliser sa taille, sa force et son poids.

Le sélucéen passa sous la bête, et se mit à lui marteler l'abdomen. Le robot n'a aucune terminaison nerveuse, mais la stratégie reste valable. Ce modèle de construction est décidément stupide. Néanmoins... Il semble à Oban que, même s'il est plus petit que la chose, il n'a pas à avoir peur.

L'enfant jette donc son bouclier, accélère vers la chose, et prend dans ses mains la tête de l'arachnide ; Et sans pitié ni relâchement, il commence à serrer tout en vibrant des mains. Le vacarme grandit, mais il crie encore plus fort :


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Occupez-vous des deux vieux !

Puisqu'il n'a plus un besoin immédiat d'une arme à feu, et qu'il sait que foudroyer "au contact" l'araignée serait peut-être plus dangereux pour le garçon que pour la machine - en plus, il a confiance dans les capacités d'Oban et le soutien que lui apportera Cletus - , Alekseï fonce vers la colonne derrière laquelle est cachée Nétifer. Voir s'il peut faire quelque chose pour le tir qu'elle s'est pris...

...Mais la jeune femme est déjà en train de se redresser en appuyant son dos sur la colonne, une main crispée sur sa blessure.

Ça va aller, parvient-elle à articuler entre ses dents serrées. Vas-y, fonce.

Pendant ce temps, l'arachnide mécanique secoue Oban dans tous les sens, tournant sur elle-même frénétiquement pour tenter de lui faire lâcher prise. Pourtant le garçon tient bon, envoyant tout ce qu'il peut de vibrations pour détruire les circuits de la machine. Cela a l'air de fonctionner : Ses capteurs de surface commencent déjà à souffrir, et il sent plusieurs composant internes céder. Il n'a cependant pas encore atteint le cerveau et le rodéo effréné continue.

Ça marche, répond Alekseï à la Séclantie. Tu nous rejoins dès que tu le peux...
Je t'emprunte juste ça ! Le jeune russe retire la vibro-lame de la ceinture de la blessée, puis se met à foncer vers le portail.

J'te suis ! crie Cletus en emboitant le pas à Alekseï.

Pendant ce temps, Oban continue de lutter. Il s'agrippe de toutes ses forces pour ne pas lâcher, jusqu'à ce que l'araignée finisse par se laisser tomber la tête en avant, l'écrasant de tout son poids. La masse métallique et la douleur lui coupent le souffle tandis qu'il sent plusieurs de ses côtes céder. Son premier réflexe est bien sur de lutter de ses bras contre la pression, mais son cerveau prends rapidement le relai : il ne fait plus vibrer uniquement ses mains : tout son corps vrombit maintenant à une fréquence moins puissante, mais plus rapide : la fréquence qu'il utilise pour se rendre glissant.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Allez....
La pression devrait faire le reste du travail...


Et en effet, le poids de la machine finit par le faire glisser d'en-dessous d'elle. il s'apprête à devoir continuer à combattre... mais l'araignée reste inerte. Son cerveau positronique a finit par céder lui aussi.

Oban se relève, tape du pied pour vérifier ce qui se trouve dans son environnement direct... Il  repère la position des sources, dont Angélica... Il prend son sac et se jette sur les batteries de missiles. Un peu plus loin, à couvert, il se met à genoux près de Nétifer et il ouvre son sac.

Il en sort une pochette qu'il donne à la séclantie, puis sort sa torche plasma et quelques rouleaux d'étain.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] J'en ai pour quelques minutes, je me suis dit que tu voudrais causer. Et prendre ces médocs, j'ai fait un tri et y'a des inhibiteurs de douleur dans la boîte blanche.

Merci, mais ça va aller. Mieux vaut avoir mal mais garder les idées claires.

Et puis l'enfant entreprend de réquisitionner les armements.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] La section est nette, ce Clétus est un putain de génie !

Tu n'es pas mal non plus si tu peux nous récupérer ça.

En deux minutes Oban a fini son bricolage. Il a détaché la batterie de micro-missiles, qui en contient encore sept, et a branché son com dessus pour pouvoir tirer. Pour ce qui est des mitrailleuses lourdes, une seule pouvait encore servir et il a improvisé une gâchette avec un branchement simple.

Impeccable, fait Netifer en prenant l'arme à particules, la moins lourde des deux.

Allez, les autres risquent d'avoir besoin d'aide.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Je passe devant, tu me couvres.


Dernière édition par Eric le Sam 2 Sep - 22:38, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9566
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy : Conséquences   Jeu 31 Aoû - 22:45

Suivi de près par le jeune homme aux tentacules, Alekseï traverse ce qui reste du nuage de fumigènes et gravit les marches quatre à quatre jusqu'à la porte octogonale. Ils s'enfoncent tous deux dans le couloir de l'autre côté, une large allée bien éclairée... qui s'arrête vingt mètres plus loin sur un grand vide. Il y a maintenant un précipe face à eux, un puit de près de cinquante mètres de large dont ils ne voient ni le plafond ni le sol. De l'autre côté du gouffre, une ouverture sur la paroi donne sur un autre couloir.

Wao ! Ça a l'air profond ! Comment ils ont traversé, tu crois ?

Pas sûr... Le vieux aux cheveux et à la barbe blanche est télékinésiste. Peut-être un sélénite, d'ailleurs... Il parait que ce genre de capacité n'est pas rare chez les "sang purs"...
Et l'officier mercenaire semblait avoir un large éventail d'équipement. Si ça tombe, il avait un jet-pack ?
Tssss... Gabriel pourrait nous faire passer, mais on perdrait trop de temps à l'attendre !

Alekseï se concentre sur les énergies ambiantes. Un système électronique proche, qui activerait une sorte de pont, ou du moins quelque chose de suspect, ici ? Une distance estimée par rapport à leurs cibles ?
En même temps, il retire ses chaussures. Une autre manière de faire passer de l'électricité en cas de combat à venir, mais surtout, un objet qui pèse son poids. Avec ça...
Il en lance une dans le puits pour estimer sa profondeur et la voit tomber puis disparaître dans l'obscurité. Il ne l'entend pas toucher le fond, par contre.


Tes filaments seraient assez longs pour atteindre l'autre côté ?

Nope. Mon maxi, c'est peut-être bien trente mètres, trente-cinq mètres.

Ceci dit, je peux peut-être les utiliser pour te projeter assez loin, en faisant catapulte...

"Peut-être" ? Pffff...
Bon...
Puisqu'on n'a pas mieux... Vas-y.

T'as pas le vertige, au moins ?

Il recule avec Alekseï dans le couloir pour prendre de l'élan, puis une demi-douzaines de tentacules acérés sortent de chacune de ses épaules pour aller facilement se planter dans les murs, près de l'ouverture donnant sur le vide. Le russe place son dos contre Cetus... et les extensions du symbiote se rétractent violemment, projetant les deux jeunes gens vers l'avant. Alekseï encaisse plusieurs G et se retrouve projeté au-dessus du vide comme un boulet de canon !

Le vol n'est pas très long, mais suffisamment pour créer une violente poussée d'adrénaline chez le jeune homme. Heureusement pour lui, Cletus a parfaitement estimé la trajectoire et il atterrit pile dans l'entrée du couloir de l'autre côté. Il roule au sol et s'arrête facilement de glisser en plantant son couteau dans le sol. Il n'en revient pas : C'est à peine si cela lui aura valu quelques contusions.

Tandis qu'il se remet sur ses pieds, Alekseï voit près de la fin du corridor, côté gouffre, qu'il y a des commandes sur le mur. Il est vite évident qu'elles servent à déployer une passerelle.

Le plus rapidement possible, Alekseï se dirige vers le pad numérique et enclenche le déploiement du pont. Mais il n'attend pas Cletus pour autant dans sa course poursuite. Lui, il est mortel. Autant passer devant lui. Couteau à la ceinture, il reprend son fusil à l'épaule et suit le couloir, cherchant des présences psychiques permettant d'estimer l'avance des intrus.

Il arrive au pied d'un long escalier métallique qu'il entreprend de monter. Très vite, il sent l'esprit de celui qui porte une armure, et il semble agité. En même temps, il entend les échos de bruits métalliques violents, entrecoupé de tirs en rafales. Cela vient d'en haut. Encore quelques marches et il commence à sentir une odeur plutôt incongrues en ce lieu, celle du sable chaud. Sur les derniers mètres, les murs métalliques laissent place à de la pierre jaune et ocre usée par le temps. Tout en haut, il est d'abord ébloui par le soleil éclatant qui éclaire le cirque antique dans lequel il vient de déboucher. L'endroit semble tout droit sorti de l'antiquité, avec sa grande arène de terre battue entourée de haut murs de style romain.

Au milieu il voit l'homme du Sang de la Terre en train de combattre un homme de très haute taille habillé d'une cape et d'une armure de style ancien maniant une lance et un bouclier... Et les entailles dans son armure et les traînées de sang sur le sol montrent clairement que le mercenaire est en train de perdre. Son fusil gît brisé sur le sol et il a dégainé une vibro-lame, mais peine à se tenir debout.

Tu n'as pas besoin de mourir. Rends ton arme et soumets-toi, dit le "centurion" d'une voix impersonnelle.

Tu rêves, salopard, répond l'autre en allant chercher une grenade à sa ceinture.

Alekseï se rapproche, le plus furtivement possible. Celui qu'il a identifié comme le danger principal, c'est l'homme à la barbe blanche. Il veut voir ses réactions face à cette situation étrange. Et s'il faut attaquer par surprise, ce sera lui, la cible... Mais celui-ci n'est nulle part en vue !

La grenade vole vers le guerrier antique, qui lève son bouclier... et disparaît dans une explosion de plasma éblouissante.

Hahaha ! Je ne crève pas si facilement, enfoiré !

Le "vieux" absent, ça, je le sens mal...
Toujours très discrètement, Alekseï s'allonge au sol, pousse le contrôleur de tir de son fusil sur "rafale longue" et ajuste soigneusement le mercenaire dans sa mire.

Mais surtout, il continue de rechercher celui qu'il pense être un sélénite. Son esprit, son âme, peut-être même la circulation électrique induite par son système nerveux, tout cela doit bien être trouvable quelque part ! Mais non, rien. Il doit être hors de portée de ses sens, ce qui signifie qu'il est passé, probablement en sortant par la grande ouverture fermée par une herse de l'autre côté de l'arène.


Le mercenaire se redresse avec difficulté, en grimaçant. La fumée et le plasma commencent à se dissiper... et le guerrier antique sort des flammes en marchant vers lui, apparemment indemne.

C'est... c'est pas vrai !!!

Je vous l'ai dit : Vous ne pouvez passer si vous n'avez pas la réponse. Vous vous mettez en danger inutilement, dit le centurion de sa voix monocorde en se plaçant en position de combat.

Alekseï se relève souplement, et reprend son avancée, la mire toujours fixée sur l'intrus.

A genoux et mains sur la tête, mercenaire ! Première sommation ! Et, sans attendre une réaction, enchaîne avec la phrase qui indique chez les militaires qu'il n'y aura aucun avertissement supplémentaire s'il ne s’exécute pas :
Halte au feu !

Pas à pas, visée toujours stable s'il est obligé de tirer, il progresse.

De mieux en mieux.

Pas la peine de t'énerver, gamin. Je m'écarte juste du psycho, dit-il en levant les mains et en reculant vers Alekseï pour, en effet, mettre de la distance entre lui et le guerrier.

Ce dernier quitte sa posture de combat et pose le bout de la hampe de sa lance sur le sol, mais sans quitter l'homme des yeux.

Deux ou trois tirs fusent immédiatement aux pieds du soldat, alors qu'il n'a même pas fait deux pas pour se dégager du "gladiateur".

J'ai dit : "A genoux" ! Et mains posées sur la tête !
Immédiatement ! T'es sourd ?


Alekseï avance vers lui d'une démarche contrôlée. Le but est de l'assommer d'un grand coup de crosse dans la tête, lorsqu'il sera au contact. Mais il reste vigilant quant à son environnement. Le vieux qui est parti par la herse, ça reste une hypothèse. Comment aurait-il pu passer cette herse, d'ailleurs ?

Il est où, ton chef ?

Ce n'est pas mon "chef", répond-t-il d'un air dédaigneux. Collaboration de circonstance... et ce vieux salopard m'a laissé en plan, si tu veux savoir.

Il semble estimer s'être suffisamment éloigné du guerrier et s'arrête avant de se tourner vers Alekseï.

Et si tu posais ce fusil, gamin ? Je ne peux peut-être pas vaincre celui-là, mais toi je vais te réduire en morceaux si tu continues de pointer ce joujou sur moi, dit-il d'un air soudain menaçant.

T'as raison, c'est de la merde ce fusil. Je préfère le modèle à plasma "Vulcan". Mais bon, on fait avec ce que l'on a...
Toujours pas à genoux ?

... Tant pis pour toi, j'ai été clair ! Alekseï ouvre le feu en rafale continue. Le mercenaire a sûrement encore son champ de force, mais autant le faire disjoncter avant de se retrouver au corps à corps.
Pas de temps à perdre...


Dernière édition par Eric le Lun 4 Sep - 21:17, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9566
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy : Conséquences   Sam 2 Sep - 23:36

Oban monte les marches jusqu'à la porte, suivie par une Nétifer qui peine un peu, et rejoint Cletus au bout d'un couloir débouchant sur un immense puits sombre de près de cinquante mètres de large. Une passerelle est en train de se déployer avec lenteur depuis une ouverture de l'autre côté du précipice.

Bien joué, mec ! Je savais que tu y arriverais !

C'est qui tes potes, au fait ? demande-t-il en désignant Nétifer qui arrive au ralenti un peu plus loin. La petite blonde nous a pas donné tous les détails.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] On est des genre d'agents spéciaux, mec. On pouvait pas lâcher notre couverture avant, on devait trouver une bombe. Je t'ai même suspecté, à un moment. Tu peux faire le pont entre les deux extrémités ? On est pressés et...

- il est où le grand blond avec une chaussure noire ? -

Lui ? Oh, je l'ai lancé de l'autre côté.

Tu l'as... lancé ?!?

Ouep. En tous cas, il a des couilles. A sa place, j'aurais jamais dit oui ! ajoute Clétus en désignant le gouffre sans fond.

Bon allez, accrochez-vous à moi. Je nous fais passer, dit-il en écartant les bras.

Il saisit Oban et Nétifer par la taille, ce qui arrache un grognement de douleur à la jeune fille, puis des tentacules s'arriment à la passerelle vingt mètres devant eux et ils sont soulevés et emportés vers l'avant, au-dessus du vide.

Ils se posent sans encombre sur l'étroite rampe et Oban et Clétus partent devant, suivis par Nétifer. Ils arrivent rapidement à l'ouverture dans la paroi et s'enfoncent dans le couloir. Au bout de celui-ci, ils parviennent au pied d'un escalier. Tout en haut, Oban entend des voix, dont celle d'Alekseï.

C'est vrai qu'ils ont tués des élèves, ces salauds-là, au fait ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Euh... chut, j'écoute, s'il te plaît. Fais gaffe à toi, c'est tout. Ils plaisantent pas. que veux-tu que je lui dise... Ca va le mettre en rogne et il va merder. Je le préfère sur ses gardes.

Tandis qu'ils montent rapidement les marches, Oban entend clairement le dernier échange entre l'homme du Sang de la Terre et Alekseï. Encore une vingtaine de mètres et il sera en haut de l'escalier.


Dernière édition par Eric le Lun 4 Sep - 21:19, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9566
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy : Conséquences   Mar 5 Sep - 17:39

Alekseï tire le premier, mais les particules émises par son fusil s'écrasent sur le champ de force émis par l'armure, assez longtemps pour donner à l'homme le temps de lever le bras. Un second bouclier d'énergie se déploie alors depuis son poignet, semblable à celui utilisé par le mercenaire qui gardait l'ascenseur.

Tant pis pour toi !

Maintenant doublement protégé, il lève la main vers Alekseï et son gantelet émet une puissante onde gravitationnelle. Le jeune homme est frappé de plein fouet. Soulevé du sol et projeté vers l'arrière, il va percuter le mur près de la porte d'entrée et retombe lourdement au sol.

C'est à ce moment que Oban et Clétus arrivent en haut des marches et découvrent la scène, et l'enfant est déjà prêt à faire feu. Il avait justement peur de trouver Alekseï sur sa trajectoire.

Sans dire un mot, sans perdre de temps, il assure son appui des deux pieds, et fait feu vers le ventre de l'ennemi. Le mini missile fuse immédiatement.


Oh mer...

Mais l'homme n'a pas le temps de finir. Le projectile percute son bouclier et détonne. L'explosion est violente, et assourdissante. Alekseï est déjà au sol, mais Oban manque de le rejoindre et n'a que le temps d'agripper le mur pour que le souffle ne le jette pas à terre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Hohohohoho ! Excellent !

'tain, t'es chié, tu pourrais prévenir, dit Quiétus en se débouchant les oreilles.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Tu croyais que j'allais faire quoi avec un lance-missiles ? Attendre qu'il nous tabasse ?

La fumée se dissipe déjà et on peut voir que le barbu a été projeté plusieurs mètres plus loin. Ses boucliers lui ont sauvé la vie, mais ils sont maintenant détruits, tout comme son bras gauche, en grande partie déchiqueté. Du sang coule de ses oreilles et de son nez tandis qu'il tente péniblement de s'appuyer sur sa main valide pour se redresser... main qui se détache de son poignet dans une gerbe de sang quand Clétus fait un geste dans sa direction et qu'un tentacule vient la lui trancher, presque trop vite pour qu'un œil humain ait le temps de suivre.

Il s'affale au sol avec un cri étouffé, ses deux membres supérieurs maintenant hors d'usage.

Oban passe une micro seconde à avoir pitié du pauvre homme, surpris par l’agressivité du mouvement de Clétus ; mais il se rappelle aussitôt qu'il vient de tirer un missile sur un homme, et passe à autre chose. Il se tourne vers le drôle de gars en armure.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Salut mec, moi j'ai pas envie de passer à priori, mais... Le vieux, lui, il est passé ou pas ?

Personne ne peux traverser sans avoir le mot de passe, dit-il en frappant le sol d'un coup sec de sa lance.

Pendant ce temps, Alekseï se relève, plutôt difficilement, et repart à son rythme vers le mercenaire. La main sur sa lame.

Ça va, mec ? demande Clétus en venant à sa hauteur. Besoin d'aide ?

Non. Alekseï a presque envoyé sa main dans la figure de Cletus pour le faire dégager. Mais il s'est retenu de justesse.
Ça va. Très bien.
... Merci.
S'il y a une chose qu'il déteste plus que tout, c'est se faire humilier. Devant témoins. Dont Nétifer et Oban. Deux fois de suite.
Il ravale sa salive, mais maintient sa main sur la garde de sa vibro-lame en se dirigeant vers le mercenaire.


Lui, il est mort...

Le blessé, lui, est retombé sur le dos, le souffle court, le visage déformé par la douleur.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Non. Il doit parler. Et on a toujours pas retrouvé son pote. On est pas là pour se venger, Alec. Mais pour comprendre, et empêcher leurs conneries. Il faut lui faire un garrot...

T'inquiète pas, je vais lui faire un joli garrot autour du cou.
On a pas besoin de lui, c'est un subalterne.

Son chef a passé la herse, et il ne sait rien. Il a été abandonné derrière.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Okay. Fais comme tu veux. Mais valide ca avec netifer. Oban comprend vite qu'Aleksei n'a pas besoin du jeu "bon flic-mauvais flic, et le temps est compté. Il se tourne alors vers le garde. On peut passer, s'il vous plaît?  Vous en avez laissé passer un et ca m'étonnerait qu'il ait eu le mot de passe.

Personne ne peux traverser sans avoir le mot de passe, répète le lancier de manière inflexible.

Laisse tomber, dit Nétifer qui a fini par les rejoindre. Tu dois le sentir, qu'il n'est pas...

...réel ? En effet, se dit Oban. Maintenant qu'il a un peu de temps pour mieux ressentir son environnement, il comprend pourquoi ce cirque antique et son arène de terre battue semblent si déplacés, sans parler du guerrier lui-même : Ils sont dans une chambre virtuelle. Toutefois, la technologie n'est à l'évidence pas la même car le gardien semble capable d'infliger des blessures tout ce qu'il y a de plus vraies. Peut-être quelque chose à base de lumière solide, ou de nanotechnologie ?

Sachant que l'armure ne risque pas d'attaquer sans être provoquée, Oban se met à ressentir les énergies locales ; Celles, puissantes et parasites, qui doivent se préciser depuis leur approche, mais surtout les énergies plus locales, entourant ce gardien. S'il est "émis", il y aura une source d'émission. S'il est solide, des ondes à basse fréquence ne le révéleront pas par écholocation. Si c'est magique... Non, Nétifer l'aurait déjà "mangé".


Le guerrier est définitivement solide, encore qu'il ne soit absolument pas fait de matière organique. De plus, il y a clairement des émetteurs à proximité qui lui donnent vie d'une manière ou d'une autre, mais ils sont difficiles à localiser car abrités derrières les puissants champs de forces qui donnent leur consistance aux murs de l'arène.

Alekseï est arrivé près du blessé, qui gît dans une flaque rouge grandissante. Pâle comme un linge, le visage couvert de sang et de transpiration, il serre les dents avec force en lançant vers le jeune russe un dernier regard de défi.

Ton nom, et un dernier mot ?
T'inquiète pas, je ferai ça proprement...

Je crois pas qu'il t'entende encore, mec, dit Clétus en désignant le sang qui coule des oreilles du mourant.

L'homme à terre continue de fixer Alekseï... et trouve tout juste la force de lancer un crachat de sang à ses pieds.

Alekseï lui maintient la tête, place sa lame juste derrière l'oreille, et l'enfonce d'un coup sec, directement dans le cerveau.

Bon. , annonce un Alekseï qui semble plutôt serein malgré ce qu'il vient de faire.
Donc, il faut trouver le mot de passe ou désactiver le gardien... J'imagine que le code a été écrit par Madelyne. C'est peut-être le même que celui qu'elle nous a donné la première fois ? Au pire, il faudra une IEM pour le mettre hors service...

Alekseï commence une nouvelle fois à se charger, puis dit en s’adressant au centurion :

"Souviens-toi d'Anastasia".

Oban ouvre un oeil. Tout ce qu'il sait, c'est que le mot de passe n''était pas "s'il vous plaît". Est-ce que l'idée d'Alec pourrait marcher... ?

Celui-ci reste immobile une seconde, puis repose la pointe de sa lance au sol.

Anastasia, oui. Vous êtes autorisé à passer, dit-il en direction d'Alekseï.

Assez loin derrière lui, la herse qui fermait la sortie commence à se lever.

Oban ne craint qu'une chose : que l'ennemi les utilise pour entrer. Faute d'avoir le mot de passe, c'est ce que lui aurait fait.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Je dois avouer que c'est bien joué. Tu crois qu'il est dedans ou qu'il se cache pour qu'on lui ouvre la porte ?

La deuxième possibilité... Mais vu que l'on ne peut pas exclure la première, on ne peut pas temporiser.
'Fin, on est plutôt nombreux, on le sera encore plus d'ici peu de temps. Lui est tout seul.
Il faudra quand même un groupe qui tienne la porte et un groupe qui avance.

Le jeune russe avance vers l'entrée. Oban, plus en forme et plus rapide (actuellement), s'interpose. Leurs regards se croisent un instant, et puis Oban avance doucement sa main vers celle d'Alec ; il prend son bras et se pose dessous, pour l'aider à avancer.

Eh, je vais bien, Oban, tu sais ? Juste quelques brûlures sur les bras... Mais il ne se dégage pas. C'est plutôt rare ce genre de comportement attentionné chez le petit bonhomme, alors...
Sacré équipement qu'ils avaient, ceux là. Les boucliers de force intégré au poignets, il nous en faudrait vraiment quelques-uns ! Si un jour tu peux nous bricoler ça...

Et ils avancent donc à deux vers la herse.


Dernière édition par Eric le Mer 6 Sep - 20:44, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9566
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy : Conséquences   Jeu 7 Sep - 4:59

Soutenu par Oban, Alekseï arrive près de la porte de sortie, suivi de près par Nétifer et Clétus. Cela laisse le temps à Oban de réaliser que la Source de Gabriel vient de se mettre en mouvement, ce qui signifie que le jeune homme vient lui aussi d'échapper au champ de stase.

Je viens avec vous. Clétus, tu peux garder la sortie ?

Hé, vous pourriez avoir besoin de moi, de l'autre côté.

Mais aussi de Gabriel et des autres, et ils n'ont pas le mot de passe.

правда ! ... Euuuh... Je veux dire "c'est vrai" !
Tu es primordial à la herse... Et si notre cible est restée camouflé ici, tu dois être vigilant : tu seras le plus en danger. Préviens s'il se passe quelque chose. Sinon vous serez les renforts.

Ce type est télékinésiste, peut-être un télépathe puissant, il est sérieusement équipé -c'est lui qui a donné les androïdes de combat au "chef mercenaire" - , et c'est le décideur.
Lui, il faut le prendre vivant.
Si c'est possible...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ouais, toi tu auras le beau rôle quand on se sera pris les coups. La rescousse. Sois vigilant, genre de façon préemptive. De ce qu'on sait, il peut avoir n'importe quoi à sa disposition. Invisibilité, télépathie, tout est possible.

Ok, ok, je garde la porte... mais soyez prudents, là-dedans, hein ?

Allez, Alec, on y va. Alekseï remarque alors que même s'il s'abandonnait complètement, l'enfant n'en serait pas atteint.
En fait, il pourrait certainement le porter complètement.


Dernière édition par Eric le Ven 8 Sep - 16:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9566
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy : Conséquences   Ven 8 Sep - 18:13

Nos trois amis passent sous la herse et continuent rapidement d'avancer. Nétifer peine encore un peu mais semble avoir retrouvé quelques forces. C'est avec la plus grande prudence qu'ils pénètrent au coeur du complexe. Oban est le premier à repérer la présence du vieil homme. Il possède une âme d'une force peu commune et il la localise à bonne distance devant eux. Ils arrivent assez vite dans un corridor aux proportions titanesques et après quelques centaines de mètres, ils en voient finalement le bout.


Sur les côtés se trouvent différentes salles -Oban peut les sentir par écholocalisation- et c'est dans l'une d'elle que se trouve leur cible. Ils peuvent maintenant sentir son esprit, d'une force incroyable... et très supérieure à ce qu'ils ont pu percevoir dans la salle des piliers. Il est en mouvement et s'apprête à sortir, à une cinquantaine de mètres devant eux.

Nétifer se cache immédiatement derrière une des structures latérales. Oban l'imite, mais a un doute sur l'efficacité de la manœuvre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les pieds d'Alekseï sont brièvement soulevés du sol, et Oban le pose littéralement contre la structure d'en face de Nétifer. Il tente d'appliquer les leçons de la directrice pour dissimuler sa source : elle lui avait bien dit que cela permettait d'abaisser toutes ses énergies, et que les maîtres étaient en théorie indétectables. Pendant leurs entraînements, elle leur faisait faire un puits avec les doigts d'une main, index excepté. Ses deux compagnons voient donc Oban faire ce geste, et comprennent de suite.


Joli petit tour, mais insuffisant, entendent-ils soudain dans leurs têtes, tandis qu'ils sentent comme une main se refermer sur leur cerveau. La pression est insoutenable.

Venez à moi.

Le commandement est si impérieux que voilà Oban, Alekseï et Nétifer qui sortent de leurs abris. Le vieil homme les attend tranquillement un peu plus loin en réajustant quelque chose sous sa chevelure blanche, sa sphère blanche flottant toujours près de lui.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Merde, je m'en doutais, putain ! Par les saints, je ne peux plus bouger, pourvu qu'il ne prenne pas la clé... Il faut juste qu'il ne fouille pas Alekseï... Dès que les télépathes arrivent, ce mec est cuit.

Un sélénite, j'en étais sûr. Mais plus fort que ceux que j'ai croisés. Je devrais quand même pouvoir tenir un peu... Même Snow ne faisait pas la maligne face à moi.
Inspiration lente. Expiration calme. Création d'un filtre... Alekseï commence à prendre les mesures de défense qu'on lui enseigné lorsqu'il se trouve face à un télépathe.

Ne vous fatiguez pas, dit-il d'un ton méprisant en s'enfonçant plus profondément dans leurs esprits. Aucune de vos pathétiques tentatives de me tromper ou de protéger vos esprits ne vous sera utile, pas avec ce que je viens de trouver dans cette pièce.

Dire que vous défendez une institution dont l'un des buts premiers est d'apprendre à ses élèves qu'il ne faut pas craindre les télépathes... alors que vous devriez TOTALEMENT nous craindre. Ironique, n'est-ce-pas ?

A ce moment, Oban sent approcher la Source de Gabriel : Lui, Clétus et une troisième viennent de passer l'arène. Malheureusement, le sélénite le lit aussitôt dans son esprit, alors même qu'il a essayé très fort de ne pas y penser.

Ah, vos amis approchent... Très bien. Il me faut davantage de bras pour tout emporter.

Oban tente de vibrer. Doucement. Il se concentre sur le sentiment que lui procure le fait de vibrer. Il essaie de ne pas y penser, juste de le faire.

Ça va être difficile. Vous n'avez jamais fait ça. Autant de personnes. , pense t-il vers le barbu. Peut-être que vous allez échouer, pour votre première fois ? Ce serait honteux...
Et si nous nous libérons, ça va être vraiment difficile. Voir mortel. Il ne faut pas échouer. Et pourtant c'est possible. Fort possible.
Il ne pas faut surtout pas avoir peur.


La Programmation Neuro-Linguistique pour instiller le doute, le peur. Pour lui enseigner, on l'a utilisé contre lui avant de lui montrer le "truc". Cette fois-ci, il l'utilise, mais en pensée, vers son interlocuteur. Une sorte de contre-attaque.

Hahaha ! Allons, ce genre de méthode primitive ne fonctionne que sur les simples d'esprits. Votre ami pense pouvoir m'influencer, dit-il aussi pour Oban et Nétifer. Laissez-moi vous montrer ce qu'est une réelle influence.

Les trois Sources peuvent sentir l'énergie psychique émise vers eux, comment elle pénètre leur esprits et les remodèle.

Oui, il est inutile de nous battre.

En fait vous servir...

...sera un plaisir.

Les mots qui viennent de s'échapper de leurs bouches ne leur ont pas été dictés par le sélénite. Ils leur sont venus naturellement, comme l'idée que cesser de résister bêtement et se soumettre était la meilleure chose à faire. Après tout, quel mal y aurait-il à cela ? Ce serait même particulièrement plaisant !

Vous voyez ? ajoute le vieil homme en relâchant son emprise.

Ils retrouvent tous trois leur libre arbitre, même si il n'est que mental. Ni leurs corps ni aucun de leurs pouvoirs ne leur obéissent. Toutefois, le sélénite laisse cette fois un lien psychique perdurer entre eux.

C'était... du viol !

Non, ma chère. Si je voulais réellement violer vos esprits, vous ne vous en remettriez jamais totalement, Sources ou non.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Mince, moi qui vous croyais con comme un balai, je vois que c'est encore pire que ce que je pensais. Vous savez qu'on est immortels et vous faîtes ça ? Votre maladie va vous tuer quand ? Parce que vous commettez un véritable suicide, là, vous devez bien le savoir. Et pas que pour vous. On va survivre. Et si, disons, on voulait utiliser vos conneries pour empirer le sort des Sélénites, on pourrait.

Pourquoi tant d'égoïsme, au final ? à part, mais malheureusement, rien n'est plus privé...Si il savait qu'il s'attaque au long couteau, je me demande s'il aurait peur...


Oh, je sais qui vous êtes, et qui sont vos familles, même si vous le cachez ou si vous l'ignorez vous-même... Mais à époque désespérée, mesures désespérées, comme vous dites.

Il est évident que la première partie ne s'adresse pas qu'à Oban, mais à nos trois amis.

Et vous êtes qui, vous ? Le père de "Snow" ?
En tout cas, on a compris. On ne peut rien faire... Ne faites pas de mal à Oban et Nétifer, c'est tout.
Si vous voulez vous amuser, c'est avec moi.


Celle que vous appelez Snow est ma petite-fille, et croyez-moi, je ne trouve aucune source d'amusement dans la situation actuelle.


Dernière édition par Eric le Sam 9 Sep - 16:28, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9566
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy : Conséquences   Sam 9 Sep - 16:17

La Source de Gabriel s'approche maintenant très rapidement, suivie de près par Clétus et celle qui doit être Epiphany. Ils ne sont plus qu'à une centaine de mètres. Oban sent aussi Angélica, mais elle vient tout juste d'arriver au gouffre.

Si vous voulez bien m'excuser une minute le temps que je m'occupe de vos amis.

Gabriel, Clétus, et la mercenaire décédée arrivent en flottant et se posent quelques pas derrière les trois Sources.

Hé ben c'est fini pour toi ! lance crânement Clétus au vieil homme.

Attends ! On dirait que...

Mais il ne finit pas sa phrase et se fige. Epiphany baisse l'arme qu'elle avait commencé à pointer sur le sélénite. Même Clétus n'a plus de mots.

Parfait. Maintenant, nous allons pouvoir...

Mais subitement plusieurs tentacules jaillissent des épaules de Clétus et fondent sur lui à la vitesse de l'éclair. L'homme a un moment de surprise, mais réagit juste à temps et les appendices tranchants se figent à moins d'un mètre de lui. Il les maintient par télékinésie, mais ils continuent de se tortiller dans tous les sens pour se libérer.

Surprenant ! Et fâcheux. Monsieur Saba, si vous voulez bien...

Que... Non... NON... Ne me faites pas...

Les dents serrées, le front luisant de sueur, Gabriel résiste de toute la force de sa volonté... Mais finit par lever la main vers le garçon au symbiote en déployant son pouvoir. La tête de Clétus fait alors un brusque demi-tour avec un craquement sonore.

On entend un cri d'horreur mental venant d'Epiphany, tandis que Gabriel enrage.

SALAUD !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Non... Mais quel monstre ferait un truc pareil ? Tant pis. Je me fous de ce que ça prendra. Tu paieras. Pourquoi je suis pas en colère, je ne sais pas... Mais tu souffriras. Je ferai tomber tout ce que tu as bâti. J'effacerai toute trace de toi. Et je te ferai regarder comme le monde va mieux sans toi.

Et si ce n'est pas suffisant, on te feras manger des bouts de toi, et de tous ceux qui comptes pour toi, alors qu'ils sont encore vivants, fait la morte-vivante d'une voix rageuse. C'était mon ami !!!

Aujourd'hui vous avez commencé une guerre que vous ne pouvez pas gagner ! ajoute Gabriel d'un ton définitif.

Allons, ce sont les vôtres qui ont commencé cette guerre il y a des siècles, répond le sélénite avec colère. A cause de vos semblables, tout ce qui comptait pour moi, une civilisation millénaire, a déjà presque disparu. J'essaie juste de sauver le peu qu'il en reste.

... Pas d'énervement, pas de rage. Contre-productif. Les pensées sont encore plus facile à manipuler. Calme, Alekseï.  ...

... Si c'est la civilisation Sélénite que vous voulez sauver, sachez que votre "diversion", à l'extérieur, à sûrement déjà causé la mort  de pas mal d'entre eux.
Une, c'est certain.


Des bâtards, des sangs-mêlés, comme toi ! La source même de notre déclin ! Je ne pouvais laisser exister un tel endroit !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Si tu étais si intelligent et si instruit, tu saurais qu'une société qui ne s'ouvre pas devient stérile. Tu crois sincèrement que tu es d'une lignée "pure" ? PERSONNE n'est d'une lignée pure ! Ça n'existe pas ! La vie humaine est issue de mutations et de croisements !

Si les sélénites t'écoutaient, ils se flétriraient sur place et là, il n'en resterait rien dans un siècle.


Dernière édition par Eric le Sam 9 Sep - 18:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9566
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy : Conséquences   Sam 9 Sep - 18:32

L'âme de Clétus n'a pas encore quitté son corps que les tentacules se résorbent déjà mollement dans le symbiote.

Bien, nous avons assez perdu de temps comme cela. Il est temps d'en finir.

Il fait une passe de la main au-dessus de sa sphère blanche et toutes les sept portes latérales restantes s'ouvrent.

Pendant que j'ouvre la dernière salle, sortez donc le contenu de ces coffres et allez le déposer près de la sortie, là-bas. Le Sang de la Terre devra se passer de son Saint-Graal, mais tout ceci devrait les satisfaire.

Ce faisant, il désigne une petite alcôve à droite de la porte du fond. Au fond de celle-ci se trouve un portail rectangulaire, semble à ceux qui se trouvent dans la Salle des Portes de l'Institut. Il est activé, mais impossible de voir ce qui se trouve derrière le rideau de lumière bleutée.

Incapable de lui désobéir malgré la colère qui leur tenaille le ventre, les jeunes gens se voient contraints de s'exécuter. Les voilà bientôt en train de visiter les Caveau et d'en vider les coffres. Ceux-ci ne contiennent en fait qu'assez peu d'objets, rangés dans des caisses métalliques sur des rayonnages quasiment vides. Oban, Alekseï et les autres se retrouvent à ramener ces conteneurs près du passage dimensionnel menant à l'extérieur. On voit bien que l'effort fait souffrir Nétifer à cause de sa blessure, mais le vieil homme ne la ménage pas pour autant : Occupé à manipuler sa sphère d'un air contrarié devant la dernière porte, il se contente de les faire travailler machinalement, mais sans leur laisser la moindre marge de manœuvre. Quand ils ont presque terminé, ils leur fait ouvrir certaines caisses pour examiner brièvement leur contenu. On y découvre alors des appareils mystérieux, des armes étranges, et même le dispositif temporel, maintenant vide d'énergie, qui a envoyé nos amis dans le passé.

Oban sent que la source de Angélica s'est rapprochée, mais elle semble s'être arrêtée peu après l'arène. Le télépathe en a lui aussi forcément conscience, mais ne semble pas y accorder d'importance pour le moment car elle est encore à quelques centaines de mètres d'eux.

Attendez... Où est passée Epiphany ? demande soudain Gabriel. Qu'est-ce que vous avez fait d'elle ?!?

En effet, la morte-vivante a disparu pendant le dernier allez et retour dans les coffres.

Ne vous inquiétez pas. Elle va parfaitement bien. Je l'ai juste envoyée faire une petite course pour moi, répond le sélénite avec un coup d’œil vers le portail.

Maintenant, passons aux choses sérieuses...

Il manipule encore une fois sa sphère blanche et la porte du fond finit par s'ouvrir. Il se fait suivre par le petit groupe en entrant, et nos amis découvrent une grande salle dont quasiment tout l'espace en hauteur est occupé par une image holographique de la Voie Lactée. Au milieu, posés au sol, se trouvent les holoprojecteurs, reliés à d'étranges machineries, comme nos amis n'en ont jamais vu.

Oban active et diminue les émissions de sa source. Il va parler avec Angie. En morse. Il s'evertue de penser chaque lettre séparément.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]D.. A..N..G..E..R.. F...L...A...N...C...

La Source de Angélica vacille deux fois, signe qu'elle l'a compris.

Vous avez fait tout ça... juste pour ÇA ? demande Nétifer, dégoutée.

Ça, comme vous dites, est probablement l'un des appareils les plus précieux de cet univers à l'heure actuelle, dit-il avec admiration. Il a été créé par la Sorcière.
Williams vous a expliqué comment des octogones analysent la population humaine et distribuent des Sources, d'après ce que j'ai vu dans vos têtes. Eh bien sa grand-mère a utilisé le dernier octogone encore en sa possession pour s'introduire dans leur réseau de communication et pour récolter toutes les données qui y transitent. Cet artefact contient des décennies de mappage génétique de l'humanité. Il permet de savoir où trouver les Sources, les méta-humains... et n'importe quelle souche génétique digne d'intérêt.


Et vous voulez...

Oh, rassurez-vous, je ne compte pas laisser ces imbéciles du Sang de la Terre mettre la main dessus.
Voyez-vous, les sélénites ne sont pas nés du néant. Ils sont le fruit d'une stricte sélection parmi les humains effectuée par l'Orikan. Grâce à ceci, nous pourrons reproduire cette sélection et trouver des hommes et des femmes compatibles génétiquement. Nous allons pouvoir recommencer à nous reproduire, à évoluer, sans craindre ni la dilution de notre espèce ni la consanguinité !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ET VOUS POUVIEZ PAS JUSTE DEMANDER ?

Vous allez forcer des gens à se reproduire entre eux, pour créer une "race pure" ? Votre nom de famille, c'est pas "Menguele" ?

Vous réalisez que, où que vous vous cachiez, nous vous trouverons ?

Je ne m'attends pas à ce que vous compreniez.

Bon, dit-il en s'intéressant à la machine, et à une des consoles en particuliers, la Sorcière a bien fait les choses. C'est transportable.

Il pose la main sur une interface psychique et l'image de la galaxie disparaît, laissant la pièce dans une semi-pénombre. L'instant d'après, un des éléments de la machine disparaît, puis un autre, et encore un autre, jusqu'à ce qu'il ne reste plus dans sa main qu'un gros disque octogonal, de la taille d'une assiette.

Il prend ensuite la direction de la porte, suivi de ses quatre esclaves, pour quitter une salle maintenant entièrement vide.


Parfait. Nous allons pouvoir quitter cet endroit, fait le sélénite d'un air satisfait.

Mais une voix grave s'élève dans le couloir face à eux.

Je crains de ne pas pouvoir vous laisser faire cela.

Nos amis lèvent les yeux, un peu surpris car ils n'avaient senti aucune présence, et découvrent à vingt mètre d'eux une haute silhouette vêtue d'une robe de bure à capuche. Epsylom.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oooooh. C'était donc toi qu'il a attendu pendant toutes ces années...

Merde, un de plus qui va être pris dans son contrôle mental...
Il peut en contrôler combien comme ça ? A chaque personne de plus, ça doit devenir compliqué... En plus, on est de sacrées têtes de lard !


Dernière édition par Eric le Sam 9 Sep - 21:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9566
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy : Conséquences   Dim 10 Sep - 15:50

Cela commence réellement à devenir ennuyeux, dit le sélénite en projetant son énergie mentale vers Epsylom.

Le silence se fait pendant plusieurs secondes, puis...

Mais... Comment... Pourquoi est-ce que je ne peux pas te contrôler ?!? fait-il, soudain inquiet, en réajustant fébrilement son amplificateur sous sa chevelure blanche.

Parce que je ne le désire pas, répond Epsylom, maintenant inclu dans le lien mental.

Vous et vos alliés du Sang de la Terre avez commis une erreur en venant ici. Laissez-moi vous montrer.

Utilisant alors ce qui doit être un don de clairvoyance, il projette sa vision à l'extérieur, montrant d'abord l'Institut vu de haut. On distingue de multiples incendies et des combats encore en cours. Toutefois, fait étrange, tout semble presque immobile, se déroulant dans un ralenti extrême.

Jusque là, vous n'aviez affaire qu'à des jeunes gens dont le rêve était de vivre en paix, de s'intégrer, de devenir des citoyens comme les autres ou presque.

Mais vous leur avez donné des raisons de se battre...


Le point de vue descend en un éclair vers l'entrée dévastée du dôme ou une bataille fait rage au milieu des flammes. On y voit une scène presque figée, où Xifos le titan, entouré d'autres étudiants venus l'aider, projette rageusement un véhicule sur un groupe de soldats. La vision change en un clin d’œil, traverse le ciel en passant au milieu des combats aériens pour montrer Pria Singh. Elle en train d'apparaître pour attraper l'arme qu'elle vient de ficher dans le visage d'un pilote de speeder, l'arracher violemment et la relancer vers un autre véhicule volant. Nouvelle transition, et on voit maintenant sur un toit Gerald Rivel au corps à corps avec plusieurs mercenaires, tentant désespérément de protéger un groupe d'enfants derrière lui. La dernière vision, toujours au ralenti, montre Natalia, blessée, cernée de toute part et sous le feu ennemi, qui continue malgré tout de défendre l'entrée du complexe d'isolement.

...des raisons d'être plus soudés que jamais...

Epsylom leur montre maintenant Lethra, qui peine à se relever après avoir subit un tir de missile. Des soldats convergent vers elle pour l'achever, mais la petite Gogo, qui semble minuscule à côté du dragon, fait barrage de son corps pour la protéger. Autres points de vue, autres scènes, toujours à peine en mouvement : Carla Creed en train de soulever des débris pour dégager un élève, ou Roberto Ramon tentant d'attirer vers lui le feu ennemi pour permettre à d'autres, menés par Sandy, de s'échapper.

...Et surtout des raisons de vous haïr !

Les visions d'Epsylom montrent d'abord Fred, tenant une Talia mortellement blessée dans ses bras. Il est en train de puiser en elle toute sa douleur, décuplée par ses hypersens, pour la projeter sur un groupe de mercenaires qui se tordent au sol en hurlant. Pourtant son cri de rage surpasse les leurs.

Et enfin, on voit Luna, agenouillée près du corps sans vie de Jarod, le visage en larmes, hideusement déformé par la haine.


Ce n'étaient que des étudiants, et vous en avez fait une armée. Aujourd'hui, vous vous êtes créé un ennemi plus dangereux que tout ce que vous auriez pu imaginer.

Pour la première fois, nos amis sentent le doute, et la peur, transparaître dans l'esprit du sélénite.

Oh noooon... Jarod... Et ma petite Luna ! Sandy, Lethra et Natalia !

Lâche-moi, maintenant !
Alekseï qui avait arrêté de lutter mentalement, se remet à résister.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ...

Rzac tsavat adt tu kelss !!! La pensée de Nétifer est si horriblement vulgaire que même la télépathie est impuissante à la traduire.

Epsylom ! Nous devons sortir d'ici, aller les aider !

Oui, dès que nous nous serons assurés que l’Oeil de la Sorcière ne tombe pas entre de mauvaises mains, dit Epsylom à voix haute. Heureusement, le temps s'écoule bien plus vite dans le cube, ce qui nous laisse le loisir de nous en assurer.

Tout en parlant, il a fait un premier pas vers le petit groupe.

Non ! Je ne peux pas me laisser arrêter !

Le sélénite bande sa volonté et relâche une vague télékinétique d'une force ahurissante. Elle s'écrase sur l'homme en bure... et glisse sur lui comme un torrent autour d'un rocher. Autour d'Epsylom, dont l'aura psychique a soudain changé de propriétés, les parois se fissurent, le sol est arraché, les portes enfoncées avec vacarme. Brièvement ralenti, il reprend toutefois sa marche.

Impossible ! C'est impossible ! lâche dans un souffle le vieil homme, choqué.

Je crois que vous méprenez sur le sens de ce mot, vieillard, répond Epsylom avec un calme inquiétant tout en continuant d'avancer.

Je ne peux peut-être pas vous arrêter, mais eux le peuvent ! fait le sélénite, maintenant en proie à une peur bien réelle.

TUEZ-LE !!! hurle-t-il mentalement.

L'injonction psychique est si forte, si impérieuse, qu'elle se grave aussitôt au fer rouge dans le fond de l'esprit des quatre Sources. A cet instant, abattre Epsylom devient un désir si puissant qu'il ne laisse place à aucune arrière-pensée !

Gabriel commence immédiatement à rassembler son énergie et Nétifer ramasse son arme.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oban bondit, le corps bandé et armé comme un morceau de caoutchouc.


Son visage hurle la détermination, mais ses yeux crient l'horreur. Même son esprit marche contre lui : il applique exactement la stratégie qu'il pensait tester sur le prochain adversaire. Il fonce vers Epsylom, mais vise le sol, et y relâche à l'impact des vibrations. Mais pas dans un but destructeur. Il fait ça pour rendre le sol glissant et l'enchaîner ensuite, en utilisant la même fréquence qui l'empêche, lui, d'adhérer aux surfaces.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Alekseï se colle contre une paroi, et se met à se charger. Un regard furtif de temps en temps. Il cherche une trajectoire fuyante vers Epsylom. Afin de le toucher et de lui envoyer plusieurs milliers de volts.


Dernière édition par Eric le Dim 10 Sep - 22:18, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9566
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy : Conséquences   Lun 11 Sep - 0:00

Les vibrations d'Oban suppriment les forces de frottement sous Epsylom, qui se met à glisser lentement sur le côté, sans pour autant perdre le moins du monde l'équilibre. Le coup de poing qui s'ensuit frappe un corps dur comme la pierre... qui semble absorber toutes les vibrations.

Gabriel tente alors de le faire basculer avec son pouvoir, mais les pieds de sa cible s'enfoncent brusquement d'un pouce dans le sol quand sa masse augmente, suffisamment pour que l'énergie noire deviennent incapable de le mouvoir.

Nétifer pointe son fusil et tire. Plusieurs rafales font mouche, sans autre effet que de déchiqueter la robe de bure à plusieurs endroits.

Alekseï profite de l'ouverture et fonce comme l'éclair. Il parvient à poser la main sur son bras et relâche l'énergie accumulée. Les étincelles fusent, le tissu s'enflamme, mais l'électricité ne traverse même pas la peau d'Epsylom, comme si il était soudain fait de matière isolante.


Lors de leurs contacts avec lui, Oban comme Alekseï ont tout de même pu sentir sa Source, jusque là bien cachée.

Cela ne suffira pas à vous sauver, dit-il en faisant un pas de plus, assez lourd pour imprimer son empreinte dans le métal.

CONTINUEZ !!! ordonne aux Sources le sélénite en commençant à manipuler sa sphère blanche avec fébrilité, le regard tourné vers le portail de sortie.

S'apercevant que rien ne fonctionne directement, Oban tente de faire vibrer tout l'environnement. Il reste au sol, et commence à envoyer des chocs cycliques à hautes vibrations dans la zone la plus large possible. Les équipements, les murs, le sol se mettent à émettre des sons, et certains éléments faibles atteignent déjà leur point de rupture...


Après son attaque, Alekseï est passé derrière Epsylom. Il se reconcentre de nouveau en faisant un ou deux pas en arrière. Cette fois-ci, il prépare une IEM. Ce type est invulnérable, il doit avoir un soutien technologique...

...Mais il doit s'écarter un peu plus de lui quand Nétifer lâche son fusil avant de tendre la main et de commencer à siphonner l'énergie spirituelle, sans guère se préoccuper de ses alliés. Alekseï, et même Oban, sentent un peu de leur âme s'affaiblir. Pourtant cela ne semble encore une fois n'avoir aucun effet sur Epsylom, dont l'aura mystique change de consistance pour mieux résister.

Mais tu es qui, toi, par les anciens ?!?

Epsylom Appagocius, répond-il laconiquement.

Alekseï relâche son impulsion électromagnétique, au prix de nouvelles brûlures. Toutefois, il ne sent aucune surcharge sous la robe de bure, signe qu'il n'y a aucun appareil caché là-dessous, et Epsylom continue d'avancer malgré toute l'énergie que Gabriel déploie pour le renverser.

Les vibrations envoyées par Oban sont insuffisantes pour faire s'effondrer la pièce aussi rapidement, mais elles endommagent la structure du métal. Voyant cela, le jeune homme chauve change de stratégie et cesse d'utiliser l'énergie noire sur Epsylom pour la diriger vers les murs et le plafond, arrachant d'autant plus facilement de grandes plaques de métal pour les envoyer sur sa cible. Ce sont des tonnes d'acier qui lui tombent maintenant dessus... mais c'est à peine si il ploie. En fait, à présent que Gabriel a cessé de le repousser, il retrouve presque aussitôt sa densité normale et accélère le pas.

J'y suis presque, marmonne le sélénite pour lui-même en regardant le portail de sortie, la main toujours sur sa sphère blanche.

Vous voulez utiliser cette tête d'assistant pour connecter cette porte à une autre sortie ? Malin, mais je vous l'ai dit : Je ne peux pas vous laisser partir avec l'Oeil.

Non ! Si vous ne pouvez pas le tuer, repoussez-le ! Gagnez du temps ! intime alors le vieil homme aux Sources.

Cela devient aussitôt leur nouvelle priorité. La réaction d'Oban est purement physique et simpliste : il se rue vers la taille du moine et l'agrippe des deux bras, puis le pousse vers l'arrière.

Alekseï active sa vibro-lame, jaillit de l'arrière de son adversaire, et lui taillade les jarrets. Sa lame arrache une double gerbe d'étincelles aux écailles qui sont instantanément apparues sur ses jambes, mais sans qu'il ne soit blessé.

Gabriel recommence à envoyer un flux d'énergie noire vers Epsylom pour le repousser, et comme la première fois sa densité augmente aussitôt. Nétifer, voyant son fusil et son pouvoir inutiles, s'est ruée vers les caisses pour y prélever une arme au hasard. Elle en sort un pistolet étrange, d'apparence semi-organique et fait feu. Il en sort un rayon de force concussive d'un rouge éclatant qui frappe le moine à la poitrine, juste au-dessus de Oban.

Collé à Epsylom, le jeune garçon sent qu'il fait monter ses niveaux d'énergie. En fait, Sa Source devient maintenant perceptible pour tous ceux qui sont à proximité. Sa force s'accroît elle aussi, et malgré la somme de la force d'Oban, du pouvoir de Gabriel et du puissant rayon rouge, il recommence à avancer... mais c'est le sol qui lui fait alors défaut. Le métal commence à faire des plis, puis à se détacher sous ses pieds. Privé d'appui stable, il commence à reculer quand le plancher commence à se déchirer en-dessous de lui. Sa robe de bure en lambeaux volant autour de lui, il continue de laisser augmenter son énergie, mais en vain.


HAHA ! C'est bien ! Continuez ! J'y suis presque ! Encore quelques secondes...

JAMAIS !

Concentrez vous sur la douleur, dit-il juste assez fort pour que seuls les plus proches, Oban et Alekseï, puissent l'entendre par-dessus le vacarme que fait le rayon rouge en le frappant. Red, fait lui mal, ajoute le moine avec un regard vers le russe.

Deux choses se produisent alors simultanément. D'un côté, Alekseï entend un sifflement dans son dos, une fraction de seconde avant que sa peau lui soit arrachée comme par de multiples coups de fouet qui mordent profondément dans ses chairs. De l'autre, Epsylom saisit le cou d'Oban. Ses doigt s'enfoncent, cherchent les nerfs, et les trouvent.

Dans les deux cas, la douleur est terrible... et ils ne sont pas les seuls à la ressentir.


AAARGHHH !!!

La souffrance est remontée par feedback psychique jusqu'au sélénite, dont le premier réflexe est de retirer son esprit des leurs. Ils tremblent encore, n'ont pas eu le temps de préparer quoi que ce soit, savent qu'ils n'ont qu'un instant pour réagir... mais ils sont libres ! Oban, concentré sur la douleur, réagit comme un animal, attrape Alekseï par la première extrémité qu'il trouve... Et le jette sur le Sélénite en hurlant de rage et de douleur.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Rhaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !!!!!!!!

Alekseï, habitué des sauts vrillés, carpés, saltos et autres, est plutôt à l'aise en l'air. Il essaye de se rétablir afin de se réceptionner correctement sur le sélénite : jambe en avant, pas trop tendue, pour garder de l'explosivité. Pied nu.
Et libérant une décharge au moment où il impacte le torse du télépathe.


Celui-ci voit arriver Alekseï et se prépare à le repousser par télékinésie, mais une seconde trop tard. Le pied du russe le frappe en pleine poitrine et l'électricité fuse. Les deux chocs combinés projettent le vieil homme en arrière comme un pantin désarticulé. Il percute le mur... et retombe mollement au sol, inconscient. Sa sphère blanche roule sur le sol, inerte, non loin du disque contenant l'Oeil de la sorcière.

Gabriel et Nétifer retrouvent immédiatement leurs esprits, eux aussi, et regardent Oban, Alekseï et Epsylom avec étonnement. Mais c'est la voix qui vient de derrière Esylom qui les surprend le plus.

Joli lancer, p'tit gars, fait Clétus en se relevant, les tentacules encore maculés du sang d'Alekseï.

Clétus ! Tu es vivant !!!

Ouep. On dirait que mon symbiote veut pas me laisser crever. Mais évite de recommencer, ok ? ajoute le jeune homme en se massant la nuque.

Oban, encore un peu désorienté, sent la main d'Epsylom se poser sur son épaule.

Bien joué, tous les deux.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Je suis désoléééééééé !



Dernière édition par Eric le Lun 11 Sep - 22:28, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9566
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy : Conséquences   Lun 11 Sep - 22:30

A quelques mètres de là...

Alekseï récupère l'amplificateur. Il sait déjà à qui le prêter pour mettre un terme rapide au conflit, à l'extérieur.

Il faut sortir d'ici pour prêter main-forte aux autres.
Foutre celui-là, à poil, en détention, et ne pas oublier le mercenaire survivant dans le caveau...

Tiens, ça me fait penser... Il y avait ça dans une des caisses.

Elle ouvre un conteneur et en sort un objet que Alekseï met quelques secondes à reconnaître. Il s'agit d'un casque, mais sans ouverture pour le visage, seulement deux trous pour les yeux. il est à l'évidence fait de psyrite.

Cela devrait lui aller parfaitement, à ce zbaccat !

Hé, au fait, elle est où, Epiphany ?

Il l'a envoyée... faire quelque chose pour lui hors du cube ! répond Gabriel en écarquillant soudain les yeux.

Il se rue aussitôt vers le portail de sortie.

Alekseï dit juste une phrase avant qu'il n'ait pu l'atteindre.

On sait où ce portail mène, avant de faire n'importe quoi ?

OK, Gabriel va essayer d'empêcher Epiphany de libérer Snow. Il doit y aller vite...
Quelqu'un sait pour le portail ?

Juste à l'extérieur du cube.

Et nous on doit se rassembler !

Angie, Megan ! C'est bon, vous pouvez venir ! Vite !

Cletus pourra surveiller le "grand-père", s'il porte son casque de psyrite, et gérer le dernier mercenaire, qui s'est rendu.
Quant aux autres....

On finit de s'armer et on y va, dit sèchement la séclantie en retournant ouvrir les caisses.

Exactement, Nétie ! Il lui emboîte le pas, tout en suivant la conversation, se réservant le droit d'intervenir.

A une centaine de mètres de là, Angélica est sortie de sa cachette et se dirige vers eux, l'air un peu penaude.

Mademoiselle Ariandel devait rester près de la porte de sortie du labyrinthe, comme je le lui ai demandé. Je crains toutefois qu'elle ne se soit éclipsée avec l'homme que vous avez laissé derrière.

En effet, même Oban ne peut plus sentir sa source.

Quant à Gabriel, j'ai bien peur qu'il n'arrive trop tard.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ouais. Se réunir, ouais. Mais Oban retourne voir dans les caisses, avant...

Donc, j'imagine quatre groupes. Epsylom est un groupe à lui tout seul. Cletus peut gérer le prisonnier, et rejoindre Gabriel.
De notre côté, il faut que je rejoigne Luna. Quelqu'un avec moi ? Les deux derniers, eh bien, j'imagine qu'il y a de quoi faire.
Natalia est en difficulté devant le complexe...

Oban, qui écoute la tête dans les caisses, répond encore pantelant :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Cletus peut faire mieux que gérer le prisonnier, crois-moi. En plus, pas question que je le quitte des yeux jusquà la fin de cette affaire. On a eu trop de mal à le capturer. Va voir Luna, et laisse Gabriel gérer Natalia, plutôt, non ? Il va plus vite, et il la connaît mieux.

Enfin, je veux pas te contredire... J'ai pas la force.

T'as pas tort. Oban, Cletus, et j'espère Gabriel par la suite, pour garder le prisonnier et aider Natalia. Vous verrez par la suite.
Epsylom en solo.
Nétie, Angie et moi vers Luna et le champ de combat.

D'accord, mais... Qu'est-ce que vous vouliez dire par "Gabriel va arriver trop tard" ? demande la séclantie à Epsylom.

Epiphany a réussi à mener à bien sa tâche, à savoir libérer Snow et Cirrus.

Et Anne est morte.

Quoi ?!? Adley ? Oh merde ! Gabe va péter les plombs !

Oh nooon... Pas une de plus ! Pizdets ! Ça ne s'arrête jamais ? Mon pauvre Gabriel...

... Ce sera à vous de l'empêcher de péter les plombs.

Avec Snow et Cirrus en liberté, j'imagine qu'Epsylom doit rester sécuriser cet endroit.

Nous, on y va ! , crie-t-il presque, en faisant signe à l'italienne ainsi qu'à la séclantie.


Dernière édition par Eric le Mar 12 Sep - 1:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9566
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy : Conséquences   Mar 12 Sep - 2:08

Alekseï ramasse la seule arme digne de ce nom qu'il ait trouvé dans un des coffres, une chaîne appremment solide, de deux bon mètres de long. Suivi de Nétifer et Angélica, il s'engouffre dans le portail.

Il réapparaissent tout trois à l'extérieur du cube, dans le profond sous-sol du complexe. La première chose qu'ils voient est le corps maintenant inhabité de la mercenaire que possédait Epiphany, allongé au sol. La seconde, ce sont les portes défoncées de l'une des cages d'ascenseur. C'est par là que Gabriel a dû remonter.


Je suis désolée. Je ne vous ai vraiment pas été très utile.

T'inquiète, ma grande. Tu auras l'occasion de te rattraper.

Bon, et comment on remonte, demande la séclantie en jetant un œil dans le puits sombre qui mène vers le haut. Si on doit escalader ça, ça va nous prendre des heures !

Pour ça, je peux vous aider. Je ne pouvais pas communiquer avec Gurtuk dans le cube, mais d'ici...

Gurtuk, tu m'entends ? dit-elle dans son com. Tu peux nous descendre l'ascenseur numéro deux ?

Gurtuk peut le faire, répond la voix du cyborg.

Et ben voilà ! Tu vois, qu'on ne peut pas se passer de toi !

Alekseï sans un mot, pose sa main sur l'épaule d'Angélica, avec un petit sourire. Forcé. Parce qu'il n'a pas envie de sourire en ce moment. Mais oui, on ne peut pas se passer d'elle. Et c'est ce qui transparait dans son regard.

Epsylom apparaît très vite derrière eux.

Laissez-moi le temps d'observer les combats. Que voulez-vous savoir ?

Où se trouve Luna. Où se trouvent les "points chauds" de la bataille. Comment aider Natalia au plus vite...

Pour Natalia, ce sera facile. Elle se trouve devant la porte que vous allez utiliser pour sortir d'ici. Quant à Luna, elle est toujours dans le dortoir où logeait Jarod.

Les combattants du Sang de la Terre sont en train d'essayer de se replier vers la sortie. Ils savent qu'ils sont en train de perdre et ceux qui restent vont vouloir s'échapper. Le jeune titan et ses alliés qui livrent bataille là-bas pourraient bien être submergés lors de ce repli. Si vous voulez être au cœur des combats, c'est là que vous devez allez.

Parfait. On les empêche de sortir et on transforme le dôme en souricière pour ces salauds. J'aime ce plan !

L'ascenseur arrive à ce moment. Les portes s'ouvrent et les quatre Sources y montent. Toutefois, Epsylom ne les accompagne pas jusqu'à la surface. Il arrête l'élévateur au niveau -7, où l'on peut sentir la Source de Gabriel.

Je vais parler à Gabriel. Vous allez avoir besoin de lui, mais lui a d'abord besoin de moi. Protégez les nôtres de votre mieux.

Comptez sur nous.

Deux minutes plus tard, il sont arrivés jusqu'à la surface, ont franchi les sas, et les voilà derrière la porte qui mène à l'extérieur. On entend les tirs fuser de l'autre côté, autour de la position où on peut sentir la présence de Natalia.

Sur le temps du trajet, Alekseï enroule sa chaîne sur l'épaule, et prend son fusil. Plus pratique pour sortir Natalia de l'endroit où elle est acculée. Il rappelle au deux jeunes femmes que Snow et Cirrus peuvent leur tomber dessus à n'importe quel moment, et qu'il faut rester vigilant quant à des présences proches.

Bon, je fais un tir de barrage, et tu t'occupes des tirs de précisions ?

Nétifer acquiesce, puis donne le fusil pris au mercenaire à Angélica.

Tiens, prend celui-là. Moi je n'ai besoin que de ça, dit-elle en dégainant son étrange pistolet.

D'accord. Je suis prête.


Dernière édition par Eric le Mar 12 Sep - 21:28, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9566
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy : Conséquences   Mar 12 Sep - 2:45

Epsylom s'apprête à passer le portail lui aussi, mais avant de laisser Oban avec Clétus et le sélénite toujours inconscient, il désigne une des caisses au garçon.

Tu devrais regarder dans celle-ci. Madelyne n'a plus l'utilité de ce qui s'y trouve.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Euh, okay... Bonne chance.

Ce sont ses derniers mots avant de disparaître dans le passage.

On peut vraiment se servir là-dedans ? demande clétus en regardant dans les coffres lui aussi. Et puis après tout, à la guerre comme à la guerre !

Oban ouvre la caisse désignée par Epsylom, et y trouve... une ceinture. Faite de métal doré, joliment décorée de lignes entrecroisées, elle a une grosse pierre précieuse bleutée enchâssée dans sa boucle. Une forte énergie spirituelle en émane. Toutefois, ce n'est pas comme les objets dit "magiques" que l'ont trouve au département d'occultisme. Cette énergie là est bien trop structurée. Est-ce que la pierre contiendrait... une âme ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Mais qu'est-ce qu'il veut que je foute avec ça ? En totale contradiction avec ses pensées,
il essaie la ceinture, tout en pensant aux mots d'Epsylom, jamais pris au hasard...
"Madelyne n'a plus l'utilité de ce qui s'y trouve"...  C'est quoi, une sorte de prof ? Youhou, y'a quelqu'un ? Dit-il en tapotant la gemme. En tous cas c'est pas prévu pour être discret en soirée.

Mais il ne se passe rien. Oban ne se sent pas changé, ni plus fort. La ceinture n'émet aucune nouvelle énergie. Rien...

...jusqu'à ce qu'une voix joyeuse se fasse entendre derrière lui, le faisant sursauter.

Hé, salut ! Ça roule ?

Oban découvre alors non loin de lui un jeune homme svelte et souriant, de type asiatique, négligemment appuyé sur le mur. Il a les cheveux décolorés avec un petit chignon, un t-shirt moulant noir qui met sa musculature en valeur, un bermuda camouflage et il est pieds nus.

Vous êtes venus piller le caveau de Maddie ? C'est vraiment très mal de voler, tu sais ? dit-il sur un ton railleur qui dément ses propos. En plus, vous avez mis un de ces bordel !!!

Comment tu t'appelles, bonhomme ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Euh, Oban, m'sieur. Je vole pas, je défend. Et ça traînait là, on a empêché un voleur de tout piquer, mais maintenant on doit retourner défendre l'école. J'ai pas trop de temps. Je vous laisse là ou vous m'aidez ?

Heu... ça va ? A qui tu causes, là ? demande Clétus en regardant Oban comme si il était subitement devenu cinglé.

Tu peux pas me laisser là, bonhomme. Je suis accroché juste au-dessus de ton service trois pièces. Où tu vas, je vais !

Au fait, tu peux m'appeler Ji, dit-il en s'inclinant avec une révérence outrancière. Enchanté, Oban.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oh, c'est ce genre de truc. Désolé, Clay, j'ai comme qui dirait mis la main sur une sorte de prof d'arts martiaux que je suis seul à voir. Je suis là et j'ai toute ma tête, t'en fais pas.

C'est ça ? Tu vas m'apprendre à me battre ou un truc du genre ?

T'apprendre à te battre ? Tu rigoles ?!? Je suis carrément un putain de maître en arts martiaux ! dit-il en mimant quelques attaques rapides des poings et des pieds. Bien sûr que je peux t'apprendre à te battre !

Et puis je peux te montrer un tas d'autre trucs ! Je suis hyper-fort pour programmer des simulations virtuelles de jeu, et encore plus pour y jouer ! Je peux aussi t'apprendre à piloter, à naviguer, à jouer du rock ! continue l'asiatique avec un mouvement de air guitar. Bordel, je pourrais même t'apprendre à faire du point de croix, si tu veux !

Et puis j'ai visité des tas d'endroits, connu des tas de gens, vécu des tas d'aventures, et du coup j'ai des tonnes d'histoires à raconter !

Il prend soudain le ton de la confidence...

Et surtout, je suis un expert dans LE truc le plus important au monde...

...Comment plaire aux FILLES !!! finit le garçon avec un clin d’œil bien appuyé.

Oban, tu es sûr qu'il ya vraiment quelqu'un, là ? Parce que t'as l'air un peu débile à fixer le vide comme ça avec la bouche ouverte.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Je voudrais bien t'y voir ! Je suis désolé, J, mais je vais devoir rester concentré. Mais tout ce que tu dis est très, très intéressant. On verra juste ça plus tard, hein ?

Ok, pas de problème. C'est pas comme si je n'avais pas tout mon temps.

Au fait, c'est qui, celui-là ? demande-t-il en s'agenouillant près du sélénite.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] C'est le méchant extrémiste sélénite qui a essayé de voler Madelyne et tuer les étudiants. On doit rester sur nos gardes pour que personne vienne le délivrer, justement. Oban fait parfois un petit pas plus appuyé, comme s'il dansait. Il sonde l'environnement, à chaque fois, tous les six pas. Comment t'es arrivé là ? T'es vivant ?

On bouge, Clay ?

Comment ça, on bouge ? On est censés le garder ici, tu te rappelles ? Et puis tu veux en faire quoi ?

Au pire, si tu t'emmerdes, on peut commencer à ranger les caisses.

Vivant ? Hé bien... Question de point de vue. Un dieu en colère a arraché mon âme pour l'emprisonner dans cette pierre. Difficile pour moi d'affirmer être encore vivant, mais en même temps je ne suis pas vraiment passé par la case "mort", alors...

Vous avez encore des sélénites au service de l'Ennemi ? Merde ! Je croyais qu'il n'en restait plus un seul après que Jen les ai massacrés bien comme il faut.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Attends, J. On est bien dans un caveau où le temps s'écoule moins vite, pas vrai, Clay ? Donc on peut faire des trucs. On peut déjà récupérer et tester tous ces machins, là.

J, on reparlera de ton ami Jen, et des sélénites, mais avant... Tu sais à quoi servent les trucs qui sont dans cette caisse ? On pourrait bien avoir besoin d'un de ces machins sans même le savoir...

Holà ! Quand je vois un machin top secret, peut-être ultra-dangereux, et que je ne sais pas à quoi ça sert, j'ai plutôt tendance à ne pas avoir envie de l'essayer. Ou même d'y toucher !

Moi, je serais toi, j'écouterais ton pote et je me contenterais de regarder. Tu peux pas savoir le nombre de fois où je me suis mis dans la merde en n'appliquant pas ce conseil.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Mouais, n'empêche qu'on va attendre des plombes. Autant faire un truc. Ma ceinture a l'air d'avoir vécu y'a longtemps, et elle connaît la directrice depuis son enfance. T'as des questions, Clay ?

Heu... là je vois pas trop. Demande-lui quelque chose, toi.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Okay. Qui t'a donné à Madelyne ?

Moi. Enfin... mon autre moi.

Bon, autant que je t'explique tout de suite. Avant j'étais une Source. On m'appelait Quian Jin, ou Kiaji, ou encore l'Acrobate, et je pouvais me démultiplier en plusieurs dizaines de répliques de moi-même. Le problème, c'est que ces réplique étaient plus faibles... assez faibles pour être à la merci d'une divinité contrariée. Je ne suis qu'une petite partie de celui que j'étais, et on n'a jamais pu se reconnecter après ce qui m'est arrivé. J'étais complètement coupé de la Source, un individu isolé, prisonnier à jamais de la pierre. Alors la Sorcière a fabriqué la ceinture, pour que je puisse communiquer et continuer d'exister à ma manière.

C'est le moi complet, l'Acrobate, qui a donné la ceinture à Maddie, pour qu'on ait tous les deux de la compagnie.

Qu'est-ce qu'il a dit ?

Un peu ébahi, Oban finit par répondre :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Il y a un mec dans la ceinture qui pouvait se dédoubler et un morceau de lui y est emprisonné. Et c'était un des saints mineurs. Alors c'est vrai que la directrice est genre, la petite-fille de la Sorcière ? Et vous avez connu le Berger ? Ils étaient comment ? Et la Force, et la Chance ?

Ouais, bien sûr que Maddie est la petite-fille d'Ali !

Et j'ai plus que juste connu les autres : On était quasiment une famille ! Ils étaient vraiment cool, tous ! Je peux te raconter pleins de trucs sur eux, si ça t'intéresse. J'ai des histoires d'aventures, de batailles épiques, d'exploits prodigieux, mais aussi un tas de moments de franche rigolade à partager ! J'ai aussi plein d'histoires de cul, parce que, faut pas croire, mais ça couchait dans tous les sens !

Enfin... Il regarde Oban de bas en haut... je vais peut-être les garder pour plus tard, celles-là... Tu as quel âge, au fait ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] J'ai treize ans. Enfin le compte est flou, on m'a effacé un an de souvenirs et j'ai voyagé dans le temps.

Alors c'était vrai... Les Saints, c'étaient la première génération de sources humaines. Et tu sais quoi sur l'Ennemi, alors ? Je crois que les sources sont faîtes pour lutter contre lui, mais personne ne sait rien de concret.

Waou ! T'as treize ans et tu dois déjà te préoccuper de l'Ennemi ? Ben t'es verni toi !

Sinon, je vais te répondre, mais tu dois bien comprendre un truc, avant. Je ne suis qu'un fragment de l'Acrobate, alors mes souvenirs sont très... fragmentaires. Pour tout ce qui est connaissances pratiques, ça va, mais pour tout ce qui est de la théorie sur pleins de trucs, je n'ai pas tout en tête. En plus, l'Ennemi, c'est comme une force ancestrale, aussi vieille que les Sources. Alors pour tout ce qui est de se battre contre ses agents, ça va, c'était mon truc, par contre pour tout ce qui est d'utiliser la veille du temps pour contrecarrer son action à grande échelle, c'était plutôt le dada de Ali et Sorcha... de la Sorcière et de l'Oracle, je veux dire.

Je me rappelle quand même d'un truc, mais sans tous les détails, malheureusement : Les Sources ne sont pas nées pour contrer l'Ennemi. En fait je crois que c'est plutôt l'inverse. Mais, oui, ça fait de nous des adversaires naturels.

Heu... quand tu disais que vous deviez protéger ton école, ce n'est pas contre l'Ennemi, au moins ?*

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  Des sélénites et des pro-humains / anti-mutants. Je pense qu'on lutte contre des agents de ses agents. Pourquoi, il y a un schéma à leurs attaques ? Un truc à savoir, ou une arme pour lutter contre ?

Pour les sélénites, oui. La télékinésie et, surtout, la télépathie, c'est pas à prendre à la légère. Soit t'es assez puissant pour les niquer quand même, soit il faut t'équiper. Je pourrais t'aiguiller, là-dessus : Même les Sources ont besoin de matos !

Pour les autres... C'est juste une bande de racistes, en fait ? Ceux-là, c'est pas compliqué. T'as juste à taper dessus bien fort, mais si possible sans les tuer, surtout les meneurs : C'est qu'ils érigent les gens en martyrs pour un rien, ces gros cons-là !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] C'est ton conseil ? Sérieusement ? "Taper dessus sans les tuer" ? J'ai ce plan là depuis ma naissance, grand. Okay.

Mais pour la télépathie et compagnie... depuis ton époque, papy, on a découvert la psyrite. Bon, moi j'en ai pas, mais j'en trouverai. Oh oui, surtout après ce soir, j'en trouverai. Et tu peux pas te montrer à Clay, aussi, que j'aie pas l'air aussi... douteux ?

Nope. Il n'y a que toi qui puisse me voir. C'est pas comme si j'étais une forme éthérée : Même les gens capables de voir les esprits me verront pas. Je suis dans la pierre, et tu me vois dans ta tête, c'est tout.

Et si tu veux de la psyrite, je sais où en trouver. Je pouvais me diviser pour vivre des dizaines de vies à la fois, alors qu'est-ce que tu crois ? J'avais des planques un peu partout, bonhomme, et je me souviens encore comment en retrouver certaines !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oh, je sens qu'on va bien s'entendre. Ça te dit de m'accompagner, et de lutter avec nous ? D'ailleurs... Pourquoi Madelyne t'a abandonné ici ? C'est pas un peu... cruel ?

Elle ne m'a pas abandonné. C'est plutôt moi, dit-il tristement.

C'est que... Sa grand-mère, son père, les autres Sources qui lui tenaient lieu d'oncles et de tantes, ils ont disparu quand elle était encore à peine une ado. Perdre toute sa famille, comme ça... Elle était vraiment dévastée. Pendant les mois qui ont suivi, elle s'est raccrochée à moi comme à une bouée. J'ai essayé de lui remonter le moral comme je le pouvais, mais rien à faire. En fait, au bout d'un moment, j'ai compris que plus je continuais de lui parler d'eux et d'évoquer le passé, plus elle s'enfermait dans ses souvenirs et plus elle sombrait dans la dépression... alors j'ai dû prendre une décision difficile. J'ai cessé de lui apparaître. C'était... une manière de la forcer à aller de l'avant. Tu comprends ?

Apparemment, ça a marché. Elle a fini par grandir, se trouver d'autres amis et par refaire des projets. Elle a continué à mettre la ceinture de temps à autre, quand elle avait besoin de parler, mais je ne me suis plus jamais manifesté. J'avais peur de ce qui se passerait si je le faisais et... eh bien, même si je l'avais fait pour de bonnes raisons, j'avais quand même un peu honte de l'avoir abandonnée. Et puis elle avait l'air de bien s'en sortir sans moi. En fait, je suis même plutôt fier d'elle, je dois dire. Elle devenue un sacré bout de femme, cette petite !

Bon, et pour évoquer un sujet plus agréable : Oui, je veux bien t'accompagner ! J'adorerais ça, en fait. Même si je peux rester en grande partie endormi quand je n'ai personne à qui parler, je commence parfois à trouver le temps long. Tu m'étonnes que j'ai envie de voir du pays !

Pendant ce temps, Clétus a cessé de faire attention au monologue de Oban et a commencé à ranger les caisses dans les coffres de son mieux. Un peu gêné, Oban commence à l'aider mais il voit bien qu'il sera difficile de l'intégrer dans la conversation. Ce qui ne l'empêche pas d'essayer de se rendre utile.


Dernière édition par Eric le Jeu 14 Sep - 9:50, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9566
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy : Conséquences   Mar 12 Sep - 21:44

Alekseï ouvre la porte et nos trois amis jaillissent. Juste devant eux, abritée derrière un muret, Natalia ouvre de grands yeux en les voyant surgir ainsi. Mais ce sont les assaillant les plus surpris. Le terrain étant à découvert autour de l'entrée, les cinq hommes se sont mis à couvert derrière leurs véhicules, deux motos-jets et un speeder. Le russe tire le premier, et abat aussitôt un envahisseur d'un tir bien placé à travers la visière de son casque, avant de continuer à arroser pour forcer l'ennemi à se baisser, imité par Angélica.

Nétifer tend alors le bras et tire. Un large faisceau d'énergie rouge assourdissant percute le speeder derrière lequel trois hommes s'étaient abrité... et les envoie voler avec leur véhicule comme des poupées de chiffons en traçant un sillon de plusieurs mètres dans le sol.


Décidément, j'adore ce flingue !

Tu m'étonnes ! Nouvelle rafale longue pour clouer le dernier tireur sur ses positions. Le temps que Nétie et Angie prennent complétement les choses en main.
Au bout d'une ou deux secondes, lorsque son arme se met à chauffer, Alekseï se baisse derrière le muret.


Natacha ! Ça va ?

Impec, répond crânement la jeune femme malgré ses blessures qui, heureusement, régénèrent déjà. Honnêtement, je pensais même que vous mettriez plus longtemps.

Angélica et Nétifer se mettent elles aussi à l'abri à côté d'eux.

On va avoir besoin de ces deux motos, et intactes.

Nétifer lui fait signe qu'elle s'en occupe. Sans quitter son couvert, elle passe juste sa main armée au-dessus du muret, ferme les yeux, et tire cette fois un bref rayon pas plus épais qu'un crayon.

Headshot !

Comment tu fais ça ?!?

L'interface psy de ce truc me permet de voir par le canon, comme si il y avait un œil au fond. Va manquer ta cible avec ça !

Ça va être utile... Et je me demande si cette chaîne l'est aussi. J'aurai vite l'occasion de m'en rendre compte...

Maintenant, le dortoir de Luna... Tu me conduis sur la première moto, Natacha ? Je te ferai un résumé de ce qui s'est passé.
Angie, la deuxième avec Nétie ?

Nétifer répond alors qu'ils prennent rapidement la direction des véhicules volants.

Luna ? On ne peut plus aider son frère, Alek, et elle ne craint rien pour sa vie. Tu la consoleras plus tard. On sera plus utiles là où des élèves se battent encore et se font tuer !

Moi aussi j'aimerais y aller, Alekseï, mais Nétie a raison. Et puis sa télépathie ne nous aidera pas beaucoup : Ils sont venus équipés, dit-elle en montrant l'inhibiteur psy fixé au casque du soldat mort près de la moto-jet.

Désolée, mais là je vote avec tes copines, à moins que tu aies un plan en tête ?

Évidemment ! Le dortoir de Luna est sur le chemin du portail de sortie... Ce ne sera pas un détour.
Et avec ça, Alekseï montre l'amplificateur qu'avait utilisé le "moine" et qu'il a récupéré, tu ne penses pas que Luna pourra être utile ? Leur inhibiteurs, c'est de la daube !
... Et elle fait partie de l'équipe ! Bien sûr qu'elle nous aidera !

D'accord, ça se tente... Attends. Vous l'avez senti ?

Madelyne ! c'est sa Source ! Elle est...

...au niveau du bâtiment administratif. Alekseï aussi perçoit sa présence. Elle a dû arriver par la salle des Portes, forcément.

OK, il faut de toute façon voir Madelyne, et elle est encore plus compétente que Luna pour utiliser ce truc. En plus, l'Administratif est juste à côté de l'Entrée.

En selle !


Dernière édition par Eric le Mer 13 Sep - 1:11, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9566
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy : Conséquences   Mer 13 Sep - 2:07

Les deux moto-jets décollent rapidement et prennent la direction du nord. Avec un point de vue aérien, on voit que la situation a encore évolué depuis la vision que leur a offert Epsylom : Les effectifs du Sang de la Terre dans le parc comme dans le ciel se sont réduit comme peau de chagrin et les survivants se replient de manière plus ou moins ordonnée vers la sortie. Les étudiants de St-Charles ont payé un lourd tribu, mais ils sont définitivement en train de prendre le dessus. De là où ils sont, ils constatent également qu'aucun soldat ennemi ne semble revenir de la zone d'habitation des professeurs.

Les deux véhicules se séparent, et tandis que Nétifer et Angie vont vers la dernière bataille d'importance, Alekseï et Natalia se dirigent vers le bâtiment administratif. Arrivés près de la construction qui surplombe la salle des portes, ils voient que Epzibah continue d'assurer la sécurité de la seule issue praticable depuis le toit, vers laquelle plusieurs groupent d'élèves continuent d'affluer.

Trouver Madelyne n'est pas très difficile : Elle vient de sortir par l'entrée principale. Quand ils se posent près d'elle, Alekseï constate qu'elle est trempée et a les vêtements déchirés et maculés de sang. Elle regarde autour d'elle, l'air désorientée, hébétée même.


C'est un Alekseï dont l'état n'est pas beaucoup plus brillant qui saute du véhicule pour aller vers elle.

Merde...

Madelyne ? L'Institut est attaqué. Epzibah est au commandement. On a eu beaucoup de pertes. En ce moment, on les repousse, mais...

Il vous faut un rapport. Par télépathie. Alekseï s'avance pour lui prendre la main.

Tellement de morts... tellement... murmure Williams sans réaction quand Alekseï pend ses doigts dans les siens.

Bon, on a pas le temps pour vos conneries, là.

Et Natalia envoie son poing dans la figure de la directrice. Celle-ci regarde un instant la jeune femme, surprise, puis essuie le filet de sang qui coule du coin de ses lèvres. Son regard est vif à nouveau.

Un bref regard de reproche vers Natalia. Une claque aurait suffit... Mais ce n'est pas le moment de se disputer.

Madelyne, vous devez intervenir ! On a récupéré ça, dans le caveau... Ça peut vous être utile.

Le caveau ? Bon, résumez moi-ça, dit-elle en prenant l'amplificateur psychique avant de relever ses cheveux et de commencer à l'ajuster sur l'arrière de sa tête.

Quelques secondes suffisent pour que Alekseï lui montre d'esprit à esprit tout ce qui s'est passé depuis l'explosion qui a détruit l'entrée de l'Institut. En retour, elle lui apprend rapidement ce qui lui est arrivé à elle.

L'attaque sur sa résidence était un leurre, destiné à la forcer à utiliser sa Porte personnelle, située dans sa cave. Seulement, la Porte en question avait été préalablement hackée, et elle n'est pas arrivée à l'Institut comme prévu, mais dans un piège destiné à la capturer. Elle ne donne pas tous les détails, mais elle a dû lutter pour pouvoir fuir, devant même rompre la promesse qu'elle s'était faite à elle-même de ne jamais plus tuer.


Il est temps de mettre un terme à tout cela.

Elle ferme les yeux, et concentre son énergie psychique. Alekseï avait été impressionnée par la force mentale du vieux sélénite, mais comprend alors la différence avec la puissance réelle d'une vieille Source comme Madelyne, qui jusque là avait bridé son pouvoir : Ils ne sont tout simplement pas dans la même catégorie. Il constate très vite qu'il avait raison sur une chose, et que les inhibiteurs au rabais portés par les envahisseurs ne suffiront pas à les protéger.

Moins d'une minute après, l'ensemble des hommes du Sang de la terre a déposé les armes. La totalité des combats a cessé, laissant flotter un silence de mort sous le dôme.


Сука ! Je comprends pourquoi ils ne voulaient pas de vous ici pendant leur attaque !

Et j'ai bien eu raison de faire un détour pour lui donner cet amplificateur... Soupir de soulagement.

On a gagné ? Parce que si c'est le cas, j'ai besoin d'un tout petit peu de temps pour moi, avant d'aller chercher Luna... Alekseï cherche du regard des toilettes, ou un endroit isolé.
Alekseï vient de relâcher beaucoup de pression. Et du garçon solide et concentré que tous ont pu voir, on vient de passer à un gamin faible et maladif...


Gagné ? Je doute que l'on puisse appeler cela gagner, répond la directrice avec un regard abattu autour d'elle. Mais en tout cas la bataille est terminée.

Elle pose une main reconnaissante sur l'épaule d'Alekseï, mais son regard exprime les regrets.

Par contre, je suis désolée, mais vous allez devoir partir, et très vite. L'Institut sera bientôt sous le contrôle des autorités. Les renforts policiers ne vont plus tarder à arriver, et ils seront vite suivis par les forces armées et des magistrats. Vous êtes toujours activement recherchés, tous les quatre, et je ne pourrai rien faire pour vous couvrir, cette fois.

N'ayez crainte, je m'occuperai de Luna.

On va partir très vite. Nos bagages sont faits... Et je peux comprendre que Luna a besoin de temps, mais je ne l'abandonne plus.

Et je doute qu'elle veuille laisser le corps de son frère derrière elle comme ça. Mais vous la reverrez très vite, rassurez-vous. Juste avant l'attaque, j'ai pu arranger une rencontre avec l'ambassadrice Messaris pour vous, dans trois jours, et il faudra que Miss Fitzroy y soit aussi. Je vous l'y amènerez moi-même, ajoute-t-elle par télépathie pour ne pas prononcer de nom devant Natalia.

Elle tend un cristal de données à Alekseï.

Voilà les coordonnées. L'endroit sera sûr pour vous.

Et Snow, Cirrus ? Vous les sentez dans le coin ?
Et la petite Megan ? Vous l'aiderez pour sa mère ?

Snow et Cirrus ont dû filer depuis longtemps, et pour Megan... Je vais essayer.


Dernière édition par Eric le Jeu 14 Sep - 21:47, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9566
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy : Conséquences   Jeu 14 Sep - 22:11

Peu de temps après la fin des affrontements, nos amis se sont rassemblés à l'extérieur du dôme. Dan est posé derrière un bosquet, hors de vue depuis l'Institut. Au pied de la rampe arrière grande ouverte, les quatre Sources font leurs derniers adieux à Madelyne. En dehors de la directrice, seules les personnes sachant qu'ils s'apprêtent à partir en catimini sont présentes, Natalia et Clétus.

Je suis désolée que vous soyez obligés de partir de cette façon. Vous avez tant fait pour tout le monde ici et... J'ai l'impression de vous mettre à la porte.

Ce n'est pas votre faute, Madelyne. Vous aussi vous avez beaucoup fait pour nous. Et puis ce n'est qu'un au revoir, dit Angélica en allant gentiment serrer la directrice dans ses bras. On vous voit très bientôt.

Tiens, dit Natalia à Alekseï en lui tendant un morceau de papier. C'est un numéro de messagerie anonyme, si on doit se contacter. Mémorise-le et détruit-le.

Ça sera fait.

Elle vient nouer ses bras autour de son cou.

On savait que c'était sans lendemain mais... tu vas me manquer quand même, lui murmure la jeune femme avant de l'embrasser.

Comme toi, Natacha. Et on se reverra, j'en suis presque certain.
Fais attention à toi...


Fais gaffe à toi, mec, dit Clétus à Oban. Et puis je compte bien qu'on se retrouve sur un terrain un de ces jours, alors entraîne-toi !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Mec, si on se croise sur une arène, tu regretteras d'avoir défié Oban Cross ! Héhé ! Viens là, va, c'était toi la rencontre le plus inattendue de toutes. Je suis bien content d'être allé faire un tour en détention ! Un léger regard à la directrice, et Oban se crispe un peu. Mais je le referai pas. Je crois.

Puis Alekseï vient donner une tape sur l’épaule de Cletus.

Merci pour tout, mec.

Et à son tour serrer le directrice dans les bras...

Merci. Vous êtes une directrice formidable pour St Charles.
Si un jour j'ai des enfants, je les enverrai étudier ici, avec vous.

Et j'ai ça... C'est à vous, ça vient du caveau. Je me suis dit qu'une arme que je sais manier pourrait être utile, dehors.
Mais je n'en ai pas eu besoin.

Le morceau de Gleipnir ? Gardez-le. Le pistolet aussi, ajoute-t-elle pour Nétifer avec un regard vers son holster de hanche. Ils vous serons plus utiles qu'à moi.

Et toi... Elle regarde maintenant vers Oban... Ji... Tu peux le voir ?

Non loin de là, Ji est assis sur une pierre, observant la scène en silence sans intervenir depuis le début.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Euh... Oui. Il dit qu'il vous aime, et qu'il a senti qu'il vous empêchait de grandir. Il veut repartir à l'aventure, et... Je crois qu'on peut s'entraider. Si vous le permettez, bien sur...

Je... Elle se mord la lèvre, puis soupire, résignée.

Oui, bien sûr. Il a été un bon ami pour moi quand j'en ai eu besoin. Je suis sûr que ce sera pareil pour toi.

Au revoir, Oban, dit Madelyne avant de se pencher pour prendre le garçon dans ses bras.

Et au revoir, Ji, lui dit-elle dans l'oreille. Moi aussi je t'aime.

Salut, petiote. Je suis fier de toi, tu sais... répond Ji dans son coin pour lui et Oban seulement.

Avec un dernier au revoir, nos amis embarquent et décollent, s'offrant une dernière vue sur l'école dévastée depuis la cabine de pilotage. Assis dans son siège, le manche entre les mains, Oban a une dernière vision avant de prendre de la vitesse : La silhouette d'un grand homme portant une soutane à capuche en lambeaux, debout sur un des bâtiments pris dans la fumée, qui les regarde prendre de l'altitude sans bouger.

Et Dan accélère, direction l'espace...


Dernière édition par Eric le Ven 15 Sep - 0:44, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9566
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy : Conséquences   Ven 15 Sep - 10:12

50 XPs

Compétences :

Tous :

Furtivité et Mentalisme au niveau Novice

Oban :

Technologie +20
Stratégie +10
CàC +20
Tir +10
Athlétisme +10
Discrétion +10
Observation +10
Maîtrise vibratoire +10

+100 points libres

Alekseï :

Stratégie +10
CàC +15
Mélée +10
Tir +20
Athlétisme +15
Discrétion +10
Psychologie +10
Observation +10

+ Maîtrise Elémentaire de la Foudre au niveau Novice (pas d'autres xps cette fois)

+ 100 points libres



Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Star Academy : Conséquences   

Revenir en haut Aller en bas
 
Star Academy : Conséquences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Résultats pour la "Smiley Academy"
» Star Academy
» Grégory Lemarchal (Star Academy 4) vient de mourir
» Star Academy
» Star Wars Pocket Models TGC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Voyager NG :: Voyager NG :: Deuxième Âge : Roleplay-
Sauter vers: