Voyager NG

Le space opera nouvelle génération
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Star Academy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Eric
Maître


Messages : 9390
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: Star Academy   Ven 19 Aoû - 14:28

Oui, j'ai une question à ce sujet. Les magistrats ont la réputation, apparemment justifiée, d'être quasiment incorruptibles. Je veux dire, il y a bien eu des magistrats destitués pour malversations, mais ont peu compter les cas sur les doigts d'une main en plus d'un siècle d'existence de votre fonction. Alors comment faites-vous ?

C'est grâce à une sélection très rigoureuse des candidats. Nous passons tous par une période de tests assez intense, permettant d'éliminer les individus à l'éthique incertaine ou ayant des vices susceptibles d'être exploités, certains étant même menés à notre insu. Nous faisons également l'objet d'une surveillance constante. Et puis, ne nous le cachons pas, tout est fait pour nous enlever toute tentation de corruption : Nous sommes extrêmement bien payés, et tous nos besoins sont pris en charge. En fait, nous aurions bien plus à perdre qu'à gagner en acceptant de l'argent ou des avantage.

Et le chantage ? Vous y êtes aussi sensibles que n'importe qui, non ? Par exemple si on menace vos proches.

C'est pourquoi les magistrats sont principalement sélectionnés parmi les individus n'ayant plus de famille. De plus, nous sommes fortement encouragés à ne pas entretenir de relation stable, ni à fonder une famille. Et ceux qui choisiraient de le faire sont incités à se retirer pour prendre d'autres fonctions.

J'imagine que vous devez aussi avoir des protections contre les manipulations télépathiques. Et des mappings cérébraux réguliers ?

Oui, nous bénéficions des meilleurs augmentations disponibles de ce côté.

Et il y a des magistrats télépathes, je croie ?

Exact, et je devine votre question suivante : Non, les télépathes parmi nous n'ont pas à prêter le serment habituel pour se passer d'inhibiteur. Le serment de Magistrat est considéré comme suffisant.

Eh bien, j'avoue que je n'ai plus de question en tête... Je vous avez dit que je n'avais rien préparé ! Mais j'en aurais la prochaine fois... D'ailleurs, vous êtes sur notre planning pour une semaine entière, mais vous nous avez aussi dis que vous nous expliquerez tout ce que vous pourrez à la fin du procès de Cristo. Vous restez, mais vous vous occupez d'autres cours ?

Non, enfin pas comme avec vous, du moins. Votre directrice m'a aussi demandé de tenir une explication plus didactique sur la fonction de mgistrat, mais ouverte à tous et en amphithéatre. Ce sera après-demain, je crois.

Je vous verrez juste après, d'ailleurs, pour continuer cette conversation. Mais là, l'heure approche, j'en ai peur. Nous arrêtons là pour aujourd'hui ?

Les quatre étudiants approuvent, à cours de questions pour le moment, et quelques minutes plus tard, les voilà dans le couloir, avec seulement quelques minutes d'avance.

D'accord. Bon, bon... Mon prochain cours... Alekseï regarde vite fait son emploi du temps. Un moment de libre pour lui ? Et vous, vous avez une pause ? Dit-il en s'adressant aux trois autres élèves. Franchement, ça m'a un peu frustré de parler avec vous en mode "Études, Politique, être bon". J'imagine que l'on peut faire autre chose, non ?

Pas le temps. Je dois aller à mon cours suivant.

Et moi je dois passer au journal, désolée. Mais on se voit ce soir, ne t'inquiète pas.

Moi j'ai un peu de temps, si tu veux. Tu ne retournes pas en cours tout de suite ?

Connaissant son emploi du temps, Alekseï sait qu'il a environ une demi-heure avant d'aller en cours de Commerce.

Pas avant trente minutes. Ça laisse le temps de se boire un café ! Sur le chemin : Je suis agréablement surpris de la façon dont le cours s'est passé. Bon, on n'a pas appris grand chose "techniquement", mais au moins j'ai pu découvrir des façon de penser différentes des miennes, et valides tout de même.
En plus on ne s'est même pas sauté à la gorge ! J'ai eu un doute au début, avec Solenis...

Oh, ne t'inquiète pas, je sais bien que Solénis n'est pas facile, et qu'il est plein de préjugés. Mais ne le sous-estimes pas : De nous trois, c'est lui qui a la connaissance la plus encyclopédique du monde politique terran pré et post-exode.

Oh, mais je ne sous-estime personne ! Surtout pas ici, à St Charles. J'ai déjà fait ça une fois, ailleurs, et j'évite autant que possible de reproduire mes erreurs.
C'est sûr qu'il a l'air très cultivé, mais il fait trop attention à ce que les gens pensent de lui, et il est trop sensible à la flatterie. En fait, il est trop "facile", contrairement à ce que j'ai pensé au début. Ce sont des défauts rédhibitoires pour un homme politique...

Et toi, tu en as pensé quoi de ce cours ? Et... Et de moi ? Fait-il avec un petit sourire. Attention, je ne suis pas sensible à la flatterie, et d'habitude, je me moque un peu de ce que les gens pensent de moi. Mais vu que je suis nouveau et que j'ai vraiment envie de m'intégrer sans problèmes... Un avis extérieur peut être utile.

Oh, je ne pense pas que tu ais de problèmes pour t'intégrer. Tu est malin, sociable et adaptable. Juste peut-être un peu trop cynique, mais nous allons y remédier.

Ils arrivent devant le distributeur de boissons quand un jeune homme grand et athlétique s'approche d'eux.

Hé, salut Lethra. Ça va ? C'est qui, ton nouvel ami ?

Bonjour Gerald. Je te présente Alexandre. il est avec moi en sciences po.
Alexandre, voici Gerald, le capitaine de notre équipe de gravity ball, et un de mes coéquipiers dans le Jeu.

Salut, Alexandre, fait-il en lui tendant la main.

Salut, Gerald. Enchanté de faire ta connaissance. , dit en lui serrant la main. Capitaine de l'équipe de Gravity Ball ? Il y a un de mes coéquipier dans le Jeu qui voulait s'y inscrire. Tu rencontreras donc Orson assez vite ! Un fan, d'après ce que j'ai compris... Moi, je ne connais même pas les règles !

Alekseï sort son crédit-tube, et se commande un café. Lethra, Gerald, vous prenez quoi ? C'est pour moi...


Dernière édition par Eric le Dim 21 Aoû - 6:49, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître


Messages : 7102
Date d'inscription : 31/03/2008

MessageSujet: Re: Star Academy   Sam 20 Aoû - 0:01

A la fin du débat, Oban n'a pas raté une occasion de discourir, tant qu'il connaissait un peu le sujet ou que la logique permettait de poser ses questions ; mais même en restant plus discret, il a beaucoup appris et prend le temps à la fin du cours de télécharger plusieurs ouvrages conseillés par le professeur, qu'il passe remercier pendant que les autres élèves sortent, au grand amusement de certains. Mais peu importe.

Puis il se rend dans le couloir, et consulte son emploi du temps...


Il a un quart d'heure devant lui avant que ne commence son cours de mathématiques. Ensuite, ce sera la pause déjeuner, puis linguistique générale. Après, il aura droit à sa première session de gravity ball, et ce sera la fin des cours pour aujourd'hui, vers 17h00.

De peur d'arriver trop tard ou de ne pas trouver la salle, Oban s'y rend immédiatement ; il trouve aisément et décide donc d'attendre devant la salle en lisant ce qu'il a téléchargé plus tôt ; il lui faudra aussi trouver des cours de Turc, pense-t-il. Mais leur histoire révèlera peut être quelque chose.

Dix minutes plus tard, des élèves commencent à arriver, et l'adolescent réalise qu'il n'a pas appris grand chose de décisif pour le moment ; il lui faudra poursuivre cette lecture plus tard.


Le cours de mathématiques s'avère un peu plus rigoureux que celui d'histoire, mais tout aussi intéressant. Là encore, l'accent est mis sur la coopération entre élèves et cela permet au garçon de se faire encore de nouvelles connaissances. Les logiciel intelligent qui leur soumet des exercices est extrêmement bien conçu et s'adapte tout seul au niveau de chacun et les fait travailler de manière à exploiter non seulement leurs facilités mais aussi leur façon de penser. Quand au professeur, il exerce encore une fois avec bienveillance tout en étant particulièrement compétent et pédagogue. Oban sent que le temps passé ici va lui être particulièrement profitable pour progresser.

Conscient que la pause déjeuner lui permettra de se familiariser avec les étudiants et probablement de croiser des camarades de classe, Oban part manger. Il risque de croiser les membres du groupe, mais décide de ne pas traîner avec eux trop longtemps. Sur la route vers la cafétéria,  il finit par réaliser qu'il s'est perdu, mais pourtant il reconnaît cet endroit . il met un temps avant de realiser : c'est dans ce parc que le frère de Luna est mort...  au début,  cette pensée le met mal à l'aise, puis il se dit que cet endroit est probablement parfait pour le croiser "par hasard"... Alors comme il a du temps, il y reste et commence à lire.


Il a eu le temps d'avaler la moitié de son repas et de parcourir une vingtaine de pages lorsque son ouïe bien affutée détecte un bruit de pas un peu plus loin, à peut-être une vingtaine de mètres, derrière les arbres. Il tend l'oreille un peu plus et peut déterminer que quelqu'un est en train de s'installer un peu plus loin pour faire la même chose que lui, à savoir déjeuner tranquille.

Il s'approche doucement pour jeter un œil, et aperçoit celui qu'il espérait trouver : C'est bien Jarod qui vient de déballer son pic-nique.

Oban s'adosse à un arbre , se laisse tomber sur les fesses, assez bruyamment. Il se pose en tailleur, ressort sa leçon d'histoire, mais la laisse là, devant lui. Puis il commence à se concentrer ; chaque personne a une vibration, chaque personne émet des énergies propres. Ce n'est probablement pas le moment idéal pour aller lui parler, mais ce serait parfait que Jarod s'habitue à sa présence avant qu'ils ne commencent leur cours d'informatique. Et il lui parlera à ce moment là, s'il ne vient pas de lui-même.

En attendant, Oban s'imprègne des ondes de son âme, et des rythmes de son corps, faute d'être très perceptif au niveau de l'esprit. Il y a un peu de passage, donc des interférences, mais s'il faut un jour trouver Jarod dans une foule, ce sera un excellent entraînement. Il lance aussi un timer, pour se faire une idée de combien de temps il reste là pour manger.

Et puis il sourit, satisfait de son bon travail. Aux yeux des observateurs lambda, il doit avoir l'air de méditer.


Il reste donc ainsi jusqu'à ce que l'autre garçon ait terminé son repas, remballé ses restes et remis son sac à l'épaule avant de repartir vers les bâtiments de l'Institut. Oban note le temps qu'il a mis, le garde en tête, puis range ses affaires. il n'aura qu'à finir son repas sur la route vers son bâtiment.


Dernière édition par Xavier le Mar 23 Aoû - 22:46, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9390
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Dim 21 Aoû - 20:47

Un peu plus tard, Alekseï, Letrha et Gerald discutent autour qui d'un café qui d'un thé.

C'est bien que vous ayez monté une équipe dès votre arrivée. Ça vous donnera un maximum d'expérience pour les années suivantes.

Oui, c'est sûr. Ça, et aussi se faire un petit groupe d'amis. Et puis aussi nous permettre de rencontrer les autres étudiants qui s'intéressent au Jeu.

Mais on ne compte pas faire de la figuration !

Je ne les connais pas encore vraiment, pourtant je suis prêt à parier que mes quatre camarades sont vraiment bons. Si tu savais à quel point, beau gosse...

Oh, tiens, un scoop pour toi et Lethra : notre équipe va s'appeler "les Nouveaux".

Oh ? Très bonne idée.

Oui, c'est accrocheur. Vous allez voir, vous allez bien vous amuser... Enfin, si vous avez l'esprit de compétition.

Oui, c'est mon cas. Je suis quasiment sûr que ça vaut aussi pour Kriss, la séclantie. Pour les autres, on verra à notre premier entraînement !

D'ailleurs, en parlant d'entraînement, j'aurais besoin d'un tuyau venant des meilleurs... Comment se préparer à des épreuves secrètes ? 'Fin, vous vous y prenez comment, vous ? Et ne me répondez pas un truc du genre "connaître les forces et faiblesses de chacun de ses camarades, travailler l'esprit d'équipe et la réactivité". Ça, j'ai déjà compris...

Alors tu as compris tout ce qu'il y avait à comprendre. Il n'y a pas grand chose d'autre à faire. Le reste, ça dépend uniquement des individualités.

Ah si, une chose, quand même : Ne pas prendre cette compétition trop au sérieux. Je veux dire... Evidemment, qu'on la prend au sérieux, tout comme je joue sérieusement dans mes matchs, mais il y a quelques concurrents qui sont...

Un peu trop impliqués.

Voilà. Ça reste un concours entre amis, en théorie.

Pas de risques avec nous, on a tous bien compris que c'est un simple jeu entre amis. On ne sera pas "trop impliqués" Il mime les guillemets.
Trop impliqués comme Stepjan, j'imagine... Mais ça ne doit pas être le seul.
Je n'ai vraiment pas aimé la façon dont il t'a... nous a parlé hier, Lethra. On ne parle pas comme ça à des nouveaux venus, ni à des dames de valeur comme toi, ou comme à la si gentille Veronica, la si jolie Kriss et l'adorable petite Megan.

Et moi, une "cheerleader" ?

En dehors de l'institut, je l'aurais peut-être pris sur mes genoux pour lui mettre une fessée ! Histoire de lui faire comprendre quel genre de cheerleader je suis...

Bah, tu ferais mieux de l'ignorer. Il aboie plus qu'il ne mord.

Stepjan s'en est pris à vous hier ? demande Gerald en grinçant des dents.

Ne t'inquiète pas. C'était juste son petit numéro d'intimidation habituel.

Ça a diablement bien marché, dis donc... Sans son intervention, on ne se serait peut-être pas inscrit. Grâce à lui, son équipe à un adversaire de plus ! Petit sourire en coin.

Ce serait vraiment ironique que vous finissiez devant lui, non ? Je sais qu'il y a peu de chance, mais si ça se produit, les boissons sont pour moi !

Gerald, qu'est-ce qu'on a dit pour l'alcool ? le sermonne gentiment Lethra.

On fera ça en dehors de l'institut, ne t'inquiète pas, miss Règlement, répond Gerald avec un clin d’œil.

Et si "Les Nouveaux" sont derrière les "Black Kings", c'est moi qui paye la tournée à leur équipe, à la mienne, et aux "Griffons".
En dehors de l'institut, bien sûr, mademoiselle la future Magistrate !
Mais je compte bien ne pas mettre la main au portefeuille... Qui sont vos trois autres équipiers, d'ailleurs ? Je n'ai pas encore regardé sur le réseau.

Ramon, Snow et Allen. Une fine équipe, tu verras.

Bon, plus que 10 minutes avant mon cours de commerce... Vous allez où, vous ?

Là je n'ai pas cours, alors je vais aller préparer le terrain. Cet après-midi on lance les sélection pour l'équipe de GB.

Et moi je vais à mon cours de sciences occultes. Allez, merci pour la boisson. A bientôt, Alexandre.

Les trois jeunes gens se séparent sur ces entrefaites, retournant chacun à leurs occupations.


Dernière édition par Eric le Mer 24 Aoû - 19:12, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9390
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mer 24 Aoû - 21:44

L'après-midi, Oban assiste à son cours de linguistique. Il se rend ensuite à un endroit plus excitant : Le terrain de gravity ball. Là, il est un peu surpris de constater qu'il y a foule. D'ordinaire, les cours des autres matières semblent faits pour une quinzaine d'étudiants, mais cette fois ils sont près d'une quarantaine à attendre devant les portes de l'immense gymnase dont le toit est une grande parabole de verre. La plupart des jeunes gens présents, garçons ou filles, sont nettement plus vieux que lui

Quelques instants après l'arrivée d'Oban, les regards se tournent vers l'entrée du gymnase où une femme à la peau et aux cheveux blancs de craie vient d'ouvrir les portes. Sa tenue blanche accentue encore son côté spectral.


Bienvenue à tous. Je constate que vous êtes nombreux à être venus pour les sélections.

Nous allons vous demander de rentrer en bon ordre, sans bousculade, et de valider votre inscription à l'entrée.

La quarantaine d'élèves commence à se diriger vers l'entrée. Oban suit, légèrement inquiet tout de même : il aurait aimé garder secrètes ses capacités physiques ; après tout, même ses partenaires ignorent l'étendue de sa force. Mais si c'est d'une sélection qu'il s'agit, ce sera plus compliqué.

On verra bien. Tu peux le faire. Tu peux le faire. Tu peux le faire.

Soudain, une main se pose sur son bras. Oban sursaute, et se sent ridicule.

Hé, Orson ! Salut ! fait Ronald. Tu ne nous avais pas dit que tu allais participer aux sélections.

C'est cool que tu sois là, ajoute Harry.

Tous deux portent des tenues de sport, qui n'ont pas l'air d'avoir servi beaucoup jusque là et qui paraissent un peu déplacées sur leurs corps malingres. Oban, qui est lui-même en tenue, a pris soin que ses cheveux soient laqués pour ne pas le gêner plus tard ; aussi est-til doublement surpris, d'une part qu'on le reconnaisse, mais surtout, que ces deux-là ne soient pas simplement des fans.

Hey, Ron, Harry ! Je n'aurais pas cru que vous aussi, vous tenteriez votre chance ! Y'en a du monde... c'est un peu intimidant, non ?

Ben on s'est dit que ça ne coûtait rien d'essayer. Et puis vu qu'ici on peut jouer en utilisant la magie, on a nos chances.

Oui, enfin... peut-être.

Ils continuent de marcher en parlant, franchissent le hall, passent devant les vestiaires, posent leur main sur un lecteur digital pour valider leur inscription, et arrivent finalement face au terrain de jeu, situé sous le grand dôme de verre. Il y a déjà une équipe à l'entraînement, et Oban constate que le Gravity Ball pratiqué ici ressemble beaucoup à la variante dite "Rodanienne" de la Fédération du Noyau : Une aire de jeu sans gravité, sphérique et d'une centaine de mètres de diamètre dans tous les sens. A l'intérieur flottent une quarantaine de structures pyramidales d'un mètre de haut, réparties de façon régulières dans le volume du terrain et garnies de poignées. Elles servent de points d'appui pour les déplacement.
Il s'agit de Gravity Ball à six, et ce sont donc douze garçons et filles qui flottent actuellement en se passant une balle très particulière : Elle est munie d'un accélérateur cinétique, mais est entourée d'un champ d'inertie pour éviter qu'elle ne blesse qui que ce soit. De plus, elle est garnie de psyrite et, même si il ne peut le voir, devrait également être immunisée à la "magie", de façon à ne pouvoir être affectée par les capacités autres que physiques. Il en allait de même dans les matchs qu'Oban a pu voir dans le Noyau.


La femme blanche reprend la parole quand tout le monde est arrivé.

Comme vous pouvez le voir, notre team Alpha et notre team Beta sont déjà à l'entraînement. Toutefois, nous devons compléter nos effectifs pour un grand évènement. En effet, si nous ne pouvons concourir dans la Ligue Terran, pour des raisons évidentes, nous avons toutefois pu inscrire une équipe pour participer au championnat Rodanien, dans la Fédération du Noyau.

Une vague de murmures parcourt la foule de jeunes.

Whaaa ! C'est dingue !

Je vous l'avais dit !

Cela signifie que les dix meilleurs d'entre vous qui désirent participer auront droit à un voyage d'étude d'un cycle dans le Noyau. Evidément, vous pouvez aussi préférer rester à l'institut et vous inscrire pour l'équipe Beta.

Ouais, c'est ça... Si je fais partie des sélectionnés, tu peux être sur que je vais pas rester en seconde zone. Tout en marmonnant, Oban commence à évaluer les énergies physiques de chacun. Ils sont assez près pour que ce soit efficace, et ça donne une belle idée de ce à quoi s'attendre selon les personnes : En tant que références, Ron et Harry ont un corps légèrement négligé et inférieur, et comme Oban sait qu'ils comptent sur la magie, ça prend tout son sens. Il réalise que sur la quarantaine de personnes ici, certains sont surentraînés ; mais la majorité lui reste assez inférieure. Finalement, il s'intéresse surtout aux très forts et aux très faibles, car ces derniers compenseront probablement avec des capacités inattendues.

Il n'y a que peu d'étudiants qui aient une énergie physique supérieure à celle d'Oban, et quelques-uns de plus qui soit approximativement du même niveau. Cela le place tout de même dans le premier tiers en ne tenant compte que de ce critère.

Je vous suggère d'aller vous changer. Des tenues sont à votre disposition dans les vestiaires. Nous commencerons dans un quart d'heure.

Oban se trouve un uniforme orange, couleur que les autres semblent éviter. Oban trouve ça seyant. Il tente de garder une certaine contenance et affiche un sourire confiant ; pure comédie.


Dernière édition par Eric le Jeu 25 Aoû - 19:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9390
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mer 24 Aoû - 21:56

Alekseï continue ainsi sa journée de cours, déjeune avec "Véronica" le midi, et retrouve finalement "Kriss" l'après-midi, en arrivant en sport.

Cette fois, il s'agit du cours de boxe. Il passe par le vestiaire des garçons, où il se retrouve avec deux autres étudiants seulement, qui sont en train de se changer.


Hé, incroyable ! Un nouveau ! fait le premier, un grand sec avec pansement à la joue. Y'a autre chose que des fillettes, dans la fournée de cette année, finalement ?

Ah, ça va, Georges. Dis plutôt bonjour poliment.

Le second paraît presque trop vieux pour être étudiant ici. Il s'avance vers Alekseï, main tendue.

Salut. Bienvenu au cours de boxe. Moi c'est Sean, et le mal élevé, là, c'est Georges.

Salut Sean, répond Alekseï en lui serrant la main. Salut Georges, dit-il avec un signe amical, avant de déposer son sac de sport sur un des bancs.
Ne me dites pas que nous ne sommes que trois mecs, et que tous les autres sont des filles ? J'aime pas frapper sur les filles. Mais si elles se sont inscrite en boxe... Bah, après tout, c'est le sport qui veut ça, et c'est leur choix... Georges va avoir une surprise avec la "fillette" dénommée Kriss ! Pourvu que je puisse me mesurer à elle, à un moment, que l'on voit qui est le meilleur...
Il prépare soigneusement son short et son débardeur avant de se déshabiller.
Vous êtes les anciens venus tester les bleus ? "Venus tester les bleus"... Le double sens involontaire lui arrache un sourire.

Ah non, nous sommes justes les seuls membres de ce club... Enfin, avec Rose. La boxe classique n'est pas très populaire, ces temps-ci.

Oui, on dirait que la plupart de ceux qui s'intéressent aux sports de combats préfèrent les trucs plus "cools", comme les arts martiaux. Comme si pousser des "Wahaaa !" en faisant des moulinets avec les pieds allait les aider le jour où ils devront se battre pour de vrai !

Du coup, même si je plaisante, ça fait plaisir de voir une nouvelle tête sur laquelle cogner. Comme ça, on est quatre. Wouhou !

Cinq, Georges. Il y a une autre fille qui est allée au vestiaire avec Rose.

Tu déconnes ?!?

C'est Kriss. Une séclantie. Avec une formation militaire... Méfiez-vous. Je sais ça parce qu'elle fait partie de mon équipe dans le Jeu.
Quant à moi, je vais vous décevoir : je n'ai jamais fait de boxe anglaise... Je viens vite fait de l'école de "close combat" pieds-poings-saisies mais pas du style "Wahaaa". Mais ça me tentait de découvrir le "noble art", et vu que c'était proposé à St Charles...

Bon, on va s'échauffer et retrouver Rose et Kriss ?

Quelques inastants plus tard, ils pénètrent dans la salle de boxe un peu "à l'ancienne", qui est exactement telle que l'on pouvait l'imaginer, avec deux rings, des sacs de frappes, des appareils de musculation, etc. Pas beaucoup de haute technologie ici.

Un homme grand et massif est déjà en train de parler avec "Kriss" et une jeune femme à la peau noire. Il se tourne vers les nouveaux arrivants.


Salut les gars. Toi tu es Alexandre, c'est ça ? Moi c'est Conrad.

C'est ça. Bonjour, coach Conrad. Étrange comme le visage d'Alekseï est devenu plus dur en ayant enlevé son costume-cravate, et aspergé sa tête et ses cheveux d'eau. Sa tradition, comme à chaque fois qu'il rentrait sur les tatamis.

Alex, hein ? Salut, ajoute la dénommée Rose.

Les garçons, voici Kriss. Elle commence aujourd'hui aussi.

Salut.

Salut. Moi c'est Sean.

Bonjouuuur, vous, fait Georges, l'air charmé.

Alekseï adresse un regard noir mais fugace à Georges. Il s'imagine déjà lui exploser l'arcade sourcilière.


Salut Rose, enchanté de faire ta connaissance. Et re-bonjour, Kriss...

Le jeune russe est déjà en train d'échauffer son cou en le tournant lentement dans toutes les directions. De haut en bas, l'échauffement. pour ne rien oublier. Cou, épaules, coudes, poignets, hanches (c'est bizarre, pour les hanches, ont dirait un mouvement de danseuse du ventre), genoux et chevilles... Tout en écoutant Conrad.

Bon, vous trois, à l'échauffement, dit-il aux "anciens". Commencez par vingt tours de salle, et passez aux appareils.

Bon, et vous deux ? Déjà boxé ? Ou pratiqué d'autres sports de combat ?

La boxe, non. On n'a pas vraiment d'équivalent chez moi. Mon truc, normalement, c'est plutôt le keltan et le kala-tepc.

Close-combat militaire séclanti, hein ? dit-il en haussant un sourcil. Et pourquoi avoir choisi la boxe ?

Je voulais découvrir ça, et puis d'après ce que j'ai compris, si on veut du sérieux, c'est ici qu'il faut venir.

D'accord. Et toi, Alexandre ?

Non, jamais de boxe... 'fin, juste un peu, pour découvrir et connaître les règles. Mais j'ai fait pas mal de Systema. Il y avait un club, pas loin de chez moi.
Et pourquoi la boxe, eh bien... Coup d’œil en coin furtif vers Nétifer. Pour bosser la puissance et l'endurance, apprendre à connaître un autre style... Si le coach est fin psychologue, il comprendra que ce sont de vraies raisons, mais que la principale n'en fait peut-être pas partie.


Dernière édition par Eric le Ven 26 Aoû - 10:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9390
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Jeu 25 Aoû - 22:30

Bientôt, tous les nouveaux joueurs potentiels sont de nouveau rassemblés près du terrain, vêtus de leur uniformes renforcés et bariolés. Le tenues sont fait pour les protéger, de même que les casques que la plupart n'ont pas encore enfilé. En effet, si les coups sont interdits, il est permis d'attraper les adversaires au vol, et les contacts sont parfois violents.

Bien. Nous avons formé des équipes de six, aléatoirement. A l'appel de vos noms, vous rejoindrez le bord du terrain.

Elle commence à énumérer les noms des inscrits, et une, puis deux équipes se constituent. Harry est appelé dans la troisième équipe. La quatrième et la cinquième se forment également.

Pour l'équipe numéro six... Gogo Tomago, Honey Lemon, Fred Wasabi, Abigail Callaghan, Orson Cabs et Donald Wisel.

Hé, on est ensemble !

Et on va leur apprendre ce que c'est qu'une équipe... Pense à assurer tes passes, et on devrait bien s'en tirer. N'oublie pas d'être vif sur tes pieds, et le coup de la rotation sur soi : vu que les coups sont interdits, ça évite de te faire prendre la balle, et ça te donne quelques instants pour la passer. Tope la. Oban reprend son sourire assuré ; ce Ron est motivé, et il faut qu'il le reste. Il fait aussi un signe de tête aux autres, et puis prend la température : Vous êtes tous d'accord ? L'équipe d'abord, pas de jeu solo. On est là pour faire nos preuves, mais on y arrivera qu'ensemble !

Et puis il lève la paume, prêt à recevoir celles des autres. Ceux qui n'ont pas l'esprit d'équipe seront vite repérés. Ron réagit tout de suite, et les autres suivent, un peu surpris.

Haha, très bon esprit ! fait une jeune femme à l'allure étrange en s'approchant de leur groupe.

Oban reconnaît l'une des attaquantes de l'équipe Alpha à sa tenue. C'est probablement une mutante... Ou autre chose.

Bonjour, mon nom est Talia. Je vous servirai de coach pour aujourd'hui, d'accord ? Vous voulez bien me rappeler vos noms, et me dire si vous avez déjà joué ? Ou au moins si vous avez l'habitude de la gravité zéro ?

Gogo Tomago. Mon grand frère joue dans les Lions de Venitia, et j'ai déjà fait des entraînements avec lui, alors je me débrouille un peu.

Moi, c'est Honey, fait une fille aux cheveux teintés qu'Oban a déjà vue... la veille au soir, dans le vestiaire des Muses ! Je n'ai jamais joué, et je n'ai pas l'habitude de l'apesanteur, mais on est là pour apprendre, pas vrai ?

Exact. Ne vous inquiétez pas, ce qu'on va évaluer aujourd'hui, c'est votre potentiel. Le reste viendra avec la pratique. Et toi ?

Ron. Je n'ai jamais joué, mais je suis tous les matchs de la Ligue, et les vôtres aussi !

Je suis Fred, dit à son tour un jeune homme bénéficiant d'un tas d'"améliorations" esthétiques, de la teinte de cheveux changeante au piercing, en passant par les tatouages et les yeux bio-luminescents. Jamais joué, mais j'ai passé pas mal de temps dans l'espace, alors la gravité zéro, j'ai l'habitude.

Abigail, ajoute une fille plutôt masculine aux cheveux blancs typiques des descendants de sélénites. Elle porte d'ailleurs un inhibiteur télépathique. Jamais joué non plus, mais je suis une TK, donc je ne devrais pas avoir trop de problème en apesanteur.

Très bien ! Et pour notre futur chef d'équipe ? dit Talia en regardant Oban avec un sourire approbateur.

Je me nomme Orson. J'ai passé quatre-vingt pourcents de ma vie dans l'espace, et assez peu sur des planètes. Deux ou trois ans, si on met tout bout-à-bout. Je suis mécanicien spatial de formation. Donc je ne suis pas étranger à l'apesanteur.

J'ai vu une saison de grav'ball sur holo, mais uniquement des matchs de la ligue du noyau. Et ce sera ma première tentative. Et c'est un peu vache de me mettre en avant comme ça... Ou est-ce l'inverse ? Enfin bref, je crois que j'ai déjà une idée de la meilleure stratégie à utiliser, rien qu'avec ce que je sais de ces trois là, se dit-il en pensant à Gogo, Abigaïl et peut-être Ron...


Dernière édition par Eric le Ven 26 Aoû - 9:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9390
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Ven 26 Aoû - 18:35

Parfait. Vous allez voir, vous allez vous amuser.

Bon, comme on joue selon la variante rodanienne, comme dans le Noyau, et qu'il y a quelques différences mineures avec ce qui se pratique dans la Ligue Terran, je vous réexplique brièvement les règles.

L'espace de jeu total fait 105 mètres de diamètre environ. On appelle ça la Sphère. A l'intérieur, les 64 balises en forme de pyramides à quatre faces qui flotte devant vous sont disposées régulièrement dans un espace cubique de 67 mètres de côté. On appelle cet espace le Cube, tout simplement. L'emplacement des balises est fixe. Vous pouvez jouer dans ou hors du Cube, cela n'a pas d'importance. Maintenant, regardez les deux anneaux qui se trouvent à chaque bout du terrain, un peu hors du cube. Ce sont les buts. C'est là que vous devez envoyer la balle pour marquer. Ils font trois mètres soixante-dix de large et servent aussi d'appui au bloqueur, ou au gardien de but si vous préférez.

Le but du jeu est de s'emparer de la balle et de progresser avec jusqu'à s'approcher suffisamment du but adverse pour lancer à l'intérieur.

Et si on passe soi-même par le but avec la balle en main ?

Ça compte aussi, bien sûr.

Pour prendre la balle à vos adversaires, deux possibilités : intercepter une passe adverses ou faire un "catch". Cela veut dire attraper l'adversaire et l'empêcher de passer. En effet, dès que vous avez attrapé le porteur de balle, il a cinq secondes pour passer la balle, sans quoi il y a une remise en jeu pour l'autre équipe. Pour réussir un catch, il faut donc réussir à bloquer le bras de lancer ou la balle elle-même.

Pour ce qui est des contacts, c'est simple aussi. Vous ne pouvez attraper QUE le porteur de balle. Toutefois, vous pouvez effectuer une poussée sur n'importe quel adversaire, pour les écarter de votre porteur, prendre de l'élan, etc. Par contre, il est interdit de porter des coups.

Et la différence entre une poussée un peu forte et un coup ?

C'est l'arbitre qui vous le dira, mais essayez d'être faire-play et ça ira.

Bon, voilà pour les bases du jeu. D'autres questions avant qu'on ne passe en revue votre équipement ?

On peut utiliser nos pouvoirs librement ?

Oui, tant que vous ne cherchez pas à blesser l'adversaire. Oh, et il y a quelques capacités interdites d'utilisation, mais elles sont rares. Aucun de vous n'est un téléporteur ? Ni ne génère d'EMP ? Alors ça devrait aller.

Autre chose ?

Oui ; on a du temps pour se préparer une sorte de stratégie et apprendre à se connaître ?

Mais oui, ne t'inquiète pas. Et puis vous allez faire de petits matchs tout à l'heure, mais on va tous s'entraîner un peu avant, pour que tout le monde puisse s'habituer. On a le temps.

Bon allez, passons à l'équipement. D'abord, vos tenues. Elles sont faites pour vous protéger des chocs. En fait, elles offrent quasiment le même indice de protection que des armures militaires légères. En d'autres termes, ne soyez pas trop timides lors des contacts. Il y a peu de chance que vous blessiez vos adversaires à moins d'avoir une force vraiment surhumaine.

Ensuite, et c'est là votre matériel le plus important, vos gants. Ils sont équipés de connecteurs magnétiques à moyenne portée. Vous les activez grâce à l'interface psy qui est dans votre casque. tout le monde sait se servir d'une interface psy, oui ? Parfait. Les gants, donc, vous permettent de vous "connecter" à distance avec les balises flottantes. Ils ont deux fonctions : attraction et répulsion. Vous pouvez vous en servir pour accélérer ou ralentir, ou pour modifier votre trajectoire en vol. Vous tendez la main vers la balise que vous voulez et vous choisissez si vous voulez être attiré ou repoussé par elle. Plus la balise est proche, plus la force magnétique sera importante. Les gants permettent ainsi de réduire l'écart de manœuvrabilité avec les joueurs capables de se mouvoir sans appui grâce à leurs capacités, comme Abigail. Notez que tant que vous tenez la balle avec un gant, seul le second fonctionne, ce qui vous handicape dans vos manœuvres. Certains joueurs préfèrent ainsi coincer la balle entre leurs jambes ou la pousser et se contenter de l'accompagner pour garder leurs deux gants actifs, mais cela augmente nettement le risque de la perdre.

Vous verrez, s'en servir demande un peu de pratique, mais quand vous y serez habitués vous pourrez faire toutes les acrobaties que vous voudrez.

Oban, à cette description, ne peut s'empêcher de repenser à la saison qu'il regardait avec Dan, dans la décharge. De bons souvenirs, qui incluent des utilisations vraiment novatrices de ce matériel. Il se souvient des premières fois où les joueurs ont utilisé la manoeuvre de rebond au plafond, celle du marquage personnalisé, ou encore la fois ou Flash-T avait retiré son gant droit pour une meilleure prise et avait jeté la balle aux ennemis pour les blesser et la reprendre au rebond... Sans compter la manoeuvre du boulet de canon, quand le même Flash-T s'était fait propulser par ses camarades, droit vers le but ennemi, en à peine dix secondes après le signal de départ... Oban avait neuf ans, à l'époque. Il ne peut s'empêcher de sourire en y repensant.

Dis, Ron... c'est quoi, en fait, ta magie ? Tu auras besoin de rester en arrière pour mieux l'utiliser ?

Ben je connais quelques sortilèges assez rapides à lancer, mais...

Tu viens du département d'occultisme ? Eh bien, ce n'est pas souvent qu'on vous voit dans la sphère. Alors puisqu'on a un utilisateur de magie, je dois ajouter qu'il est interdit d'utiliser des sorts offensifs direct, ainsi que de créer des portails, car c'est assimilé à de la téléportation. Tu n'as pas le droit non plus d'invoquer des créatures.

Holà, attendez ! Je sais pas faire ces trucs là, moi ! J'ai pas le niveau.
Par contre, je peux faire un peu de lévitation, mais ça demande de la concentration. J'ai l'impression que pour bouger, il vaudra mieux que j'utilise les gants, par contre je dois pouvoir accélérer un coéquipier si il n'est pas trop loin de moi.

Bravo, bien pensé ! Et tu sais faire quoi d'autre ?

Heu... Je peux me rendre invisible. Enfin... presque invisible, mais seulement si je reste immobile et concentré.

Joli. On trouvera une manière d'utiliser ça. Et puisqu'on y est, les autres, vous pouvez faire quoi ?

Je peux figer le temps en...

Tu peux QUOI ?!? fait Gogo au milieu des hoquets de surprise des autres. Oban se contente d'un sourire en coin.

Hé, ne vous emballez pas. C'est un phénomène purement psychique. Je ne peux pas bouger quand je fais ça. Par contre, ça me laisse tout le temps que je veux pour analyser ce que j'ai devant les yeux et pour planifier ma prochaine action.

C'est vraiment cool, tu peux gérer les passes comme personne, mais à part dans ce cas là, ça reste hyper perso. Ron, je sais exactement à quoi on peut t'utiliser. Au début tu pousses un coéquipier, comme tu disais. Puis tu t'accroches à un autre, qui te dépose près des buts pendant que tu restes caché. Tu peux faire ça ? Si oui, toi et Honey, vous allez bien vous entendre. Et un joueur démarqué peut marquer, tu pourrais être notr star, avec ce truc.

Moi par contre, eh bien... ne comptez pas sur mes pouvoirs. Ils ne serviront à rien, ici. Et puis je ne vais pas tout révéler à la concurrence, surtout. Et ils n'ont pas une portée ni une influence géniale.

On a l'air d'avoir une équipe basée sur les passes, et c'est bon. Beaucoup de capacités de déplacement, d'analyse... et quelques subtilités. Cool.

Me regardez pas comme ça, je crois que le mieux que je puisse faire c'est crier très, très fort. Ca peut surprendre, mais pas deux fois.

Bah ! Pas de souci. Les pouvoirs sont utiles, mais ce ne sont pas eux qui font un bon joueur. Il y a des tas d'exemples.

Gogo, Fred ?

Moi je suis invulnérable. Aura de force bio-kinétique, ils appellent ça. Je ne peux rien en faire d'autre, mais je pourrais rester en première ligne même contre une équipe de drass sans risque !

Heu... A ma connaissance, les drass ne jouent pas au gravity ball... et je crois que c'est aussi bien comme ça ! Mais au moins on sait qu'on a pas à s'inquiéter pour toi.

Mes pouvoirs ne seront pas très utiles non plus, alors pas la peine d'en parler.

D'accord. Et toi, Abigail ? Tu es trois-quarts sélénite, si je me souviens bien. TK et aptitudes physiques supérieures, c'est ça ?

La fille aux cheveux blancs approuve.

Bon, parfait. On va pouvoir entrer dans la sphère, et s'échauffer tranquillement. Mettez vos casques et dites-moi si l'interface psy se connecte bien, d'accord ?

mince. Je ne vais pas pouvoir vibrer correctement, avec tout ca. Et puis j'aime pas ces interfaces... Je n'avais pas pensé à ces détails là. Voyons les subtilités. .. Est ce que je peux aimanter les gants l'un sur l'autre ?

Oban teste le matériel, de manière assez gauche au départ. En tous cas c'est certainement l'impression que ça donne vu de l'extérieur,  mais c'est logique de son point de vue. Il a surtout hâte de pouvoir s'entraîner en situation,  dans l'arène. Et il pense déjà aux améliorations qu'il aimerait apporter un jour à ces équipements .


Dernière édition par Eric le Sam 27 Aoû - 0:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9390
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Ven 26 Aoû - 21:39

D'accord, d'accord... Bon, allez vous échauffer avec les autres. Ensuite, vous vous mettrez au sac de frappe. Je veux voir comment vous cognez.

Et voilà Alekseï et Nétifer partis pour une vingtaine de tours de salle au petit trot.

Alors, ça se passe bien pour toi ? demande Nétifer à voix basse tout en restant à sa hauteur.

Presque au mieux. J'ai rencontré plein d'étudiants et de professeurs, c'est ce que je voulais pour le début. Par contre, j'ai un prof Magistrat spécialiste des métas, et une étudiante-journaliste qui s'intéresse à moi, en cours de science-po. Je suis pas 100% à l'aise...

Et pour toi ?
, dit-il en courant tranquillement, au rythme de ce que doit être un échauffement.

Ça va plutôt bien aussi. J'ai rencontré des gens intéressants. Et pour notre "affaire", tu as du neuf ?

Rien pour l'instant, j'ai simplement fait connaissance avec les gens.
Par contre, la présence d'un Magistrat sur site peut donner de nouvelles opportunités de travail.
Rien de neuf, aussi tôt, de ton côté non plus ?


J'ai aperçu Jarod, mais j'ai gardé mes distances. Entrer en contact comme ça aurait paru louche.
Oban le croisera demain en informatique, si je me souviens bien. On verra bien si il peut l'approcher.


Tu as eu raison de ne pas l'approcher. Ça ne sert à rien tant que nous ne sommes pas mieux informés sur la façon dont fonctionne l'institut. On a un peu de temps pour se préparer. Comptons une semaine !

J'espère qu'Orson ne lui rentrera pas trop dans le lard dès demain. Il pourrait être éjecté du... du temps, s'il force. Il faudra apprendre auprès de Brown. D'ailleurs. dès que l'on revoit Madelyne.


Oui. Je dirais même que c'est urgent de savoir ce qu'on peut faire ou pas sans se faire renvoyer. On devrait essayer de la voir dès ce soir, ok ?

Alekseï n'a pas le temps de répondre : La dénommée Rose a accéléré pour les rattraper.

Dis-donc, joli-coeur, tu es sûr que tu es venu ici pour boxer ?

On va dire que tu verras ça quand je serai sur le ring face à toi, non ? Ancienne du cours, donc... ?

Mouais, mais te fait pas de bile, je te taquine juste, dit-elle avec une petite bourrade de l'épaule au passage. Ceci dit, Kriss, si il t'ennuie, tu me préviens, ok ?

Haha, d'accord. Mais ne t'inquiète pas, il n'est pas trop mon genre, répond Nétifer sur le ton de la plaisanterie.

Haha ! Pas de problèmes, c'est pas trop mon genre non plus... Bon, "pas trop mon genre", c'est mieux que "pas mon genre". Il y a du progrès...

Non, on discute parce qu'on fait partie de la même équipe, dans le Jeu ! Et puis bon, parler en courant, c'est bon. Ça entraîne le souffle !

Alors qu'ils terminent leurs tours de salle, le coach élève la voix.

Allez, les jeunes, ça ira pour l'instant. Kriss et Alexandre, avec moi. Je veux voir comment vous frappez dans un sac.

Ça marche, coach !

Alekseï va vers un sac tout en s'échauffant les poignets. Il se place devant, envoie un coup de poing au ralenti, mais presque parfait dans la technique. Le bras opposé s'est positionné en garde haute, il a pivoté sur ses appuis et sur sa hanche pour donner une impulsion, et le poing se déroule jusqu'à toucher le sac en fin de ce qui aurait dû être l'accélération. Avec les deux premières phalanges.

Évidemment, le sac ne bouge pas. Et il passe sur l'autre poing, toujours aussi lentement et précisément.

Puis il accélère régulièrement, en essayant de garder le bon mouvement. Le sac commende à claquer, mais bouge toujours très peu.

Il y rajoute ensuite, des petits mouvements de jambes le faisant alterner de façon non-régulière sur la gauche et la droite du sac. En continuant d'augmenter la cadence. Vue la vitesse où commencent à se succéder les frappes sèches, le sac prend une petite inclinaison qu'il ne semble plus vouloir quitter, et les bruits d'impacts font penser au code "Morse" d'un antique télégraphe.


Toujours en mouvement, garde levée, attaques variées et non-rythmées... Si Alekseï frappe vite, il est loin d'être à son rythme maximum. On s'échauffe, là...


Dernière édition par Eric le Sam 27 Aoû - 18:12, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9390
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Sam 27 Aoû - 18:19

L'équipe numéro 6 s'approche du bord de la Sphère, à l'intérieur de laquelle d'autres aspirants joueurs évoluent déjà, avec plus ou moins de bonheur. On voit clairement que tout le monde n'est pas habitué à l'absence de gravité et c'est un peu chaotique.

Très bien. On va aller dans cette partie du Cube pour s'échauffer, dit Talia en désignant un espace vide. Approchez-vous du bord et donnez-vous une petite impulsion dans cette direction, comme ça.

Elle s'approche du bord et s'élance doucement dans le vide, avant de commencer à flotter dans la direction qu'elle leur a indiquée.

A vous, maintenant !

C'est parti !!!

Gogo s'élance la première et, ignorant la consigne de Talia, part comme un boulet de canon dans le vide de la sphère. Oban rit, puisqu'elle ne risque pas de se blesser. Entre les armures et son don...

Puis il s'élance en second, histoire de tester.



Il vise le haut, donne une petite impulsion du pied, roule sur lui-meme pour avoir les pieds orientés vers le plafond et a mi-parcours, tente d'utiliser son gant gauche pour s'aimanter à une poignée.


Aussitôt, il sent une traction s'exercer sur son avant bras et se met à dévier vers la balise. Talia avait raison : La force générée par les gants n'est pas trop puissante, juste ce qu'il faut pour naviguer. Pour vraiment prendre de la vitesse, il faudra du temps en usant uniquement des gants, aussi les impulsions prises sur les pyramides ou les parois resteront primordiales pour accélérer rapidement.

Derrière lui, les autres s'élancent à leur tour. Fred est plutôt à l'aise lui aussi, et si Abigail semble un peu désorientée au début, elle se stabilise très vite, et sans utiliser son équipement. Être une télékinésiste sera vraiment un avantage pour elle.

Honey a un peu plus de mal, mais se reprend assez vite. Quant à Ron... Il trébuche au moment de prendre son élan et part dans le vide n'importe comment. Il fait des mouvements désordonnés avec les bras et les jambes, tentant en vain de se connecter avec les gants. Heureusement, Talia vient l'intercepter en douceur pour le guider vers une balise.

Finalement, tout le petit groupe a réussi à rejoindre le Cube, plus ou moins facilement. Oban n'a eu aucun mal à corriger sa trajectoire en jouant de l'attraction et de la répulsion. Il a très vite compris quelle force et quelles durées d'impulsions utiliser pour aller exactement là où il veut.

Gogo vient s'accrocher à la même balise que lui, tandis que les autres se débrouillent comme ils peuvent. Elle est la seule à ne pas porter de casque intégral, préférant utiliser uniquement les interface de secours des gants, situées dans les poignets.


Hé, Orson, tu te débrouille comme un chef ! Tu est sûr que c'est ta première fois ?

Oban continue de jouer ; retrouver l'apesanteur l'amuse.

Un jour j'ai du réparer mon hyperpropulseur externe avec des détritus et de la mousse expansive. A mi parcours. Et tant que j'y étais, comme il fallait dégager des gros bouts du... Oban marque une pause. Orson ne peut pas expliquer les détails sans trahir sa couverture ou transformer ça en mensonge. Enfin bref, j'ai une expérience de l'espace, c'est tout. Les gants sont un bon outil. Et l'armure est plus pratique qu'un scaphandre, pour sûr !

"Orson" se propulse de toute sa force, mais se fait pivoter à l'aide du gant, à distance, pour voir si l'angle est plus faible et si sa puissance dépend de la distance de la cible ou pas. Il vise un des plafonds, mais décide de le considérer comme s'il était le sol.


Eh, Gogo, arrime-toi et et à mon signal, tu chopes ma main et tu me fais pivoter pour me lancer de l'autre côté du cube ! Prête ? Après ce sera ton tour si tu veux !

Et il pousse fort, mais pas de son maximum ; direction : Gogo. Si elle a le bon réflexe, elle peut l'envoyer valdinguer derrière les autres groupes. Elle l'attrape et tout se passe exactement comme prévu. Oban se retrouve propulsé et fait un grand tour du Cube avant de revenir vers son point de départ en s'aidant des gants.

Les sept équipes d'aspirants joueurs se sont réparties sur le cube et de là où il est, Oban voit plutôt bien qui se débrouille bien et qui peine à s'habituer au vide. Au sein de l'équipe six, il est évident que Gogo et lui sont les plus à l'aise, suivis par Fred et Abigail. Honey et surtout Ron ont un peu plus de mal. Au bout d'un moment, Talia va chercher une balle et la lance à Gogo.

Allez, fait Talia. Gogo, Abigail, Oson et Fred, vous pouvez vous faire des passes. Commencez facile, d'accord ? Je vais continuer à aider un peu Honey et Ron.

Hé, au fait, Talia, l'interpelle Fred, tu ne nous as pas dit, mais... Tes pouvoirs, à toi, c'est quoi ?

Moi ? Tous mes sens sont hyper-développés. Pas juste les cinq sens communs, mais aussi mon sens de l'équilibre et toutes mes autres sensations corporelles.

Toutes tes sensations corporelles, hein ?
Eh bien... glisse-t-il aux autres. C'est normal que je la trouve encore plus sexy en sachant ça ?

Fred... hyper-sens... Je t'entends.

Oh oui, je sais, dit-il en riant.

Oban jurerait avoir vu les joues de leur coach virer au violet à travers sa visière avant qu'elle ne se détourne pour retourner vers Honey et Ron. Oban retient un petit rire, mais juste pour ne pas la laisser entendre trop facilement. Fred a de l'humour, et du culôt. Comme Dan.

Ils échangent la balle doucement ; Oban en profite pour la regarder un peu ; elle ne doit pas être magnétique, forcément, mais sa composition et sa texture sont intéressantes.

Les échanges de balle par contre, un peu lassants. Oban propose rapidement de faire des passes en mouvement, vu que tout le monde semble franchir facilement et rapidement les étapes. Pendant les échanges, il se renseigne, quand Abigaïl rattrape les balles perdues en s'accélérant par télékinésie.


Abi, Tu sais quelle est ta portée maximale ? J'imagine que si tu pouvais rester à cette portée des buts, ça pourrait aider. Tu es surement idéale en tant que milieu-de-zone, non ?

Je ne sais pas. Peut-être bien, oui. Mais je ne peux pas manipuler directement la balle, tu sais ?

En effet, la balle de la taille d'une orange est couverte d'un alliage contenant de la psyrite. Elle est toute aussi neutre magiquement. Les seuls moyens de l'envoyer sont de la lancer ou de frapper dedans. Mais Oban sait tout cela.

Tu veux parier ? lance-t-il avec bravado en attrapant la balle.

Et Si je fais ça, tu peux me bouger, moi, non ? Et il se recroqueville en boule sur la balle.

Après une demi-heure d'exercices, ils sont rejoints par Ron et Honey, qui ont commencé à prendre leurs marques sous la férule de Talia. Ils s'entraînent encore un peu, puis un signal retentit.

Allez, tout le monde retourne sur le bord. On va commencer à faire des petits matchs. Comme on ne passe pas tout de suite, ça va nous laisser le temps de parler stratégie.


Dernière édition par Eric le Dim 28 Aoû - 2:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9390
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Sam 27 Aoû - 20:51

Nétifer s'est installée sur le sac à côté de celui d'Alekseï et est lentement montée en rythme. Ses frappes sont plus puissantes, aussi. Après quelques minutes à cogner ainsi sous le regard du coach, la sueur commence à couler sur son front, sa nuque, ses épaules...

Aussi, il baisse le rythme, mime une ou deux esquive, et le code morse contient désormais beaucoup plus de "points" que de "tirets". Il récupère pour pouvoir remettre un ou deux enchainements quand le coach le leur demandera.

Oui, on s'arrange pour voir Madelyne ce soir. J'ai un rendez-vous avec la journaliste des sciences-po, aussi. Mais je peux décaler l'horaire. On s'y prend comment pour la voir ?

On lui envoie un message, je suppose. Elle nous a donné son numéro perso.

Et tu as déjà un rencard ? Bravo.


C'est pas un rencard ! Elle fait partie du club de journalisme, alors je me suis dis que ce serait bien de lui parler... Je m'en...

Économisez votre souffle, tous les deux.
Ceci dit, c'est pas mal. On voit que vous avez l'habitude de donner des coups.

Allez, venez par ici. Maintenant que vous êtes chauds, vous allez cogner sur la plaque, dit-il en désignant un appareil destiné à mesurer la force de frappe. Je veux voir ce que vous avez dans les bras.

Honneur au dames... En fait, c'est surtout pour lui donner le temps de faire un ou deux exercices d'assouplissement. Garder la puissance, mais éviter que les muscles gonflent... Et récupérer pour pouvoir donner le maximum.

D'accord.

Nétifer prend ses appuis avec soin, fait jouer un peu ses épaules, se prépare... Et frappe. Le flux d'énergie traverse parfaitement son corps, du pied arrière, qui se tourne en direction du coup, remontant à travers la jambe, passant par son torse en rotation. Le mouvement final du bras sert principalement à transmettre la puissance accumulée par le travail de tous les autres muscles du corps.

CLANG !

Une série de chiffres s'affichent à côté du dynamomètre : 8755 N.

Putain de merde !!!

*Petit sifflement admiratif* Bon... Si je fais moitié moins, c'est déjà pas mal... Un peu d'hyperventilation alors qu'il approche de la plaque. Un moment pour visualiser le mouvement parfait... Bien au centre, avec toute la mécanique du corps en appui. De l'élan et une sacrée vitesse... 1/2 mv²... La vitesse est au carré si mes appuis sont solides.

Et... CLANG !

Les chiffres s'affichent aussitôt : 5911 N

Pas mal, tous les deux. Vous savez canaliser votre force. C'est bien. Maintenant, voyons la technique en situation. Kriss, avec Sean. Alexandre, tu montes sur le ring avec Georges.

OK. Alekseï passe les cordes du ring, et monte dessus. Il a un regard froid assez impressionnant. Et il faut faire quoi avec son adversaire ? On est aux "points", au "KO" ?

C'est un entraînement, jeune homme. Avise-toi d'assommer ton adversaire et tu auras affaire à moi. Je veux du contrôle, compris ?

Me mettre KO ton premier jour ? N'importe quoi. Allez, mets ton casque, que je te montre comment on fait.

Du contrôle... Compris, Coach. Alekseï met son casque, et va vite au centre du ring pour saluer Georges en tapant dans ses gants. Le but est de rester au centre. S'il se retrouve coincé dans les cordes, le jeune russe va prendre cher...


Dernière édition par Eric le Dim 28 Aoû - 3:11, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître
avatar

Messages : 7102
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 38
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Star Academy   Dim 28 Aoû - 2:39

Okay. Cette équipe est temporaire, et je refuse catégoriquement d'être élu chef sans votre avis ; J'imagine que je ne suis pas le seul, alors un : je veux vos avis, et deux, j'ai mille idées qui me traversent l'esprit. Qui commence ? Ron et Honey restent réservés, Gogo intriguée, Fred ne trouve rien de drôle à dire. Oban regarde Abigaïl d'égal à égal, mais elle semble lui laisser la parole, alors il s'exécute :

Okay. Je n'ai pas regardé les autres, mais si vous avez des infos sur leurs capacités, on s'adaptera. De mon point de vue, chacun ici a des dons utilisables, sauf moi et Fred. Vu que je n'ai pas partagé comme il faut tout à l'heure, autant vous le dire : je sais vibrer. Mais j'ai peur que ça détruise le scaphandre, et je ne servirais plus à rien dans ce cas. Mais bref.  Abigail est donc un milieu de terrain. Ta zone idéale, c'est le cube. Mais tu es plus mobile que Ron, qui lui aussi est un bon milieu voire arrière. Ou un va-tout s'il peut se concentrer sur son invisibilité et être lancé par... quelqu'un, vers le but. Ca nous laisse Fred, moi, et gogo comme attaquants. Autant vous le dire, je compte utiliser des mouvements inorthodoxes, et je ne sais pas si ça peut payer ou pas.

Et euh.. ne le prenez pas mal, mais en termes de force physique, je suis le plus puissant, Talia comprise. Donc je peux lancer un compagnon ou la balle très, très fort. Et je suis assez bon en rebonds. Donc évidemment, on changera tout ça après avoir vu les techniques des autres groupes, mais par défaut je propose ceci :



Abi, au centre, tu prends position pour bloquer la balle ou son porteur. Tu es un filet.

Ron, tu es notre défenseur volant. Tu gères le but : personne ne doit l'atteindre, et si notre équipe d'attaque semble vraiment imparable, tu seras transité vers le but ennemi (pendant que tu te rends invisible), par abi. Vous seriez comme des coéquipiers particuliers.

Gogo, toi et moi, on les enfonce avec violence. La manoeuvre de jet de partenaire ? Tu es le boulet autour de la balle, et je te lance. Pendant que tu les enfonce, je me repositionne, et tu joues avec le gant pour les perturber. Rappelles toi de compter jusque 4 pour bien lancer ta balle sans te faire siffler.

Fred, tu es notre carte libre. Tu passes bien, tu te déplaces bien, tu peux être partout où c'est utile.

Votre avis ?

Tout ça me paraît correct, mais il faudrait peut-être demander son avis à Talia, non ?

Hola, fait-elle en écartant les bras pour signifier sa neutralité. Puisque Orson a l'air de vouloir prendre les choses en main, je ne veux pas le court-circuiter. Vous avez un leader potentiel, à vous de voir si vous voulez le suivre.

Moi je suis partant.

Moi aussi ! Je sens qu'on va bien se marrer.

On peut essayer... Et puis ce n'est pas moi qui voudrait prendre sa place.

Okay, gamin. Pas le choix, apparemment. C'est toi qui voit. On peut faire comme tu dis. Ça me paraît plutôt bien pensé, en fait.

Ils discutent encore quelques minutes de leur stratégie quand le premier match commence entre les équipe 1 et 2. Le tirage au sort a nettement favorisé les seconds, dont la plupart des joueurs ont déjà pratiqué, c'est évident : Ils se déplacent vite et bien, sont plutôt précis dans leurs passes, et sont coordonnés. Les buts s'enchaînent donc rapidement.

Au fait, demande Honey en désignant les équipes en jeu, pourquoi est-ce que les tenues sont aussi disparates, même dans votre équipe ? On ne devrait pas porter un uniforme identique, comme dans les autres sports ?

C'est pour le spectacle !

Ouais ! Au Grav-ball, il faut avoir du style si tu veux que le public t'adore.

Oban sait d'expérience qu'ils ont raison : Dans le Noyau, les équipes les plus adulées ne sont pas toujours celles qui gagnent le plus, mais aussi celles qui ont une identité forte et qui jouent de façon spectaculaire. Le spectacle est roi... Surtout si on veut des sponsors.

C'est comme les muses : tu as envie de te démarquer, sinon tu te retrouves fondue dans le groupe. Des individualités fortes, des préférences marquées, mais un esprit d'équipe à toute épreuve. C'est ça qui passionne le public. Mais on en est pas encore là.

Wow, regardez cette Alita : Elle a une aisance avec la balle...

Mouais. Elle se débrouille pas trop mal, lâche Gogo en faisant la moue.

Après une nette victoire de l'équipe numéro deux, les teams 3 et 4 les remplacent.

Hé, Harry ! Vas-y, mon pote ! crie Ron pour encourager son ami, qui lui répond d'un signe de la main avant de s'élancer dans la sphère.

Un peu plus réservé, Oban adresse à Ron un sourire et un signe de la main à Harry. Il se sent finalement plus à l'aise avec Gogo ou Fred. Et puis surtout, il reste attentif aux combinaisons de talents des adversaires. S'il doit aider son équipe à gagner, il faut qu'il puisse déjouer les attaques et les capacités ennemies. Il réalise en faisant ça qu'il y prend beaucoup de plaisir, et que finalement, la stratégie militaire peut être intéressante, sitôt qu'on lui enlève le côté militaire. De là à savoir s'il osera demander conseil à monsieur blanc et mademoiselle noir...

Oh cette passe... Je ne sais même pas dire si c'était anticipé ou s'ils ont une chance à toute épreuve. J'imagine que "Véronica" doit être encore meilleure que les deux autres, en stratégie. J'irai la voir, elle.

En bref, Oban est assez absorbé dans ses pensées.

Le deuxième match est plus équilibré que le premier, et les deux équipes en jeu peinent à marquer, par manque de précision autant dans les déplacement que dans les tirs. Toutefois, quelques individualités se démarquent, comme ce garçon qui est capable de se faire tourner comme un derviche fou. Le jour où il maîtrisera la balle correctement, il devrait faire un sacré buteur. Malheureusement, Harry ne brille pas beaucoup, lui. Il peine encore à se déplacer correctement et a encore plus de mal à suivre le jeu.

Pendant ce temps, Fred a pris Talia à part et lui fait du charme discrètement, arrivant à lui arracher quelques sourires. Quant à Honey, elle fixe intensément le spectacle. Les sens d'Oban lui renvoient d'étranges impressions à son sujet, comme si il y avait de brusques ruptures dans la façon dont elle vibre. Il prend grand soin de ne pas avoir l'air de s'en être aperçu ; Elle doit manifestement analyser les adversaires à sa façon. Ce pouvoir est vraiment intéressant. Quand il devra l'affronter, il prendra soin de ne lui laisser aucune chance de s'en sortir par une analyse, même très fine.


Ouïe ! fait Ron en voyant Harry se faire propulser dans son propre but avec la balle dans les mains, marquant ainsi contre son camp.

C'est le pire qui puisse t'arriver... Peut-être que la position que je t'ai trouvée n'est pas la meilleure... Voilà une leçon à retenir.

Alors que le match de quinze minutes est presque terminé et que l'équipe de Harry est menée 2 à 1, un petit score, Talia revient vers le bord. Est-ce vraiment parce qu'elle veut leur donner de derniers conseils ou est-elle embarassée par les avances de Fred ? Difficile à dire.

C'est bientôt votre tour, alors une dernière petite chose. Le tirage au sort a fait que votre équipe compte uniquement des joueurs légers, voire très légers. C'est un avantage, car avec une inertie plus faible vous accélérez, ralentissez et changez de direction plus rapidement. Par contre, vous serez désavantagés lors des contacts avec les joueurs plus lourds. Avec leur inertie plus grande, il vous sera plus difficile de les ralentir ou de les faire dévier.
Alors en défense vous n'aurez pas le choix, mais en attaque jouez de votre agilité supérieure et évitez les contacts au maximum.

Le coup de sifflet final retentit à ce moment, et les joueurs commencent à quitter la sphère.


Dernière édition par Xavier le Dim 28 Aoû - 21:18, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9390
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Dim 28 Aoû - 18:27

Georges commence à tourner autour d'Alekseï avec légèreté. Les deux jeunes hommes sont très proches en taille, en poids et en allonge : Ce sont donc d'autres critères qui donneront l'avantage à l'un ou à l'autre.

Dis-donc, Alexandre, je ne voudrais pas marcher sur tes plates-bandes, alors... ta copine, Kriss... Elle est libre, ou pas ?

Il n'y a pas de plates-bandes. Et je ne sais pas si elle libre, je ne la connais que depuis aujourd'hui. Si tu veux mon avis, elle ne l'est pas... Mais bon, après, tu vois... Dire ça est un effort presque sur-humain. C'est une séclantie quand même, tu sais ?

Compliqué, ça. Alekseï est habitué à se battre à base de clé, de "casse" au niveau des articulations, de projections, et de frappes vicieuses... Ici, on n'a droit qu'au "réglementaire". Aucun moyen de se défiler. Et Georges n'est pas un de ces mastodontes lent que le jeune russe se ferait plaisir à démolir. Il a l'air très rapide, explosif et bien plus expérimenté que lui dans ce sport.

Autant y aller. Avancer, garder le centre, utiliser ma vitesse de déplacement, ma facilité à esquiver surtout si ça ne vient qu'au corps et à la tête, et placer des contre-attaques foudroyantes. Pas au sens premier, évidemment.

Bah ! Séclantie, terranne, quelle différence ?

De part et d'autre, les premiers coups commencent à fuser, mais encore prudemment. Les deux combattants jaugent l'adversaire, et Alekseï voit très vite ses impressions sur Georges confirmées : Il est rapide et technique.

Tu sais quoi, je vais tout de suite t'apprendre un truc qui te sera très utile, fait le blond entre deux échanges de coups bloqués.

L'instant d'après, son genou monte, comme pour préparer un coup de pied. La réaction d'Alekseï est instinctive... Et il baisse sa garde juste assez pour qu'un jab vienne le frapper au visage, lui laissant la joue cuisante.

C'est que pour l'instant, tu es trop entraîné aux arts martiaux pour faire un bon boxeur. Difficile de se défaire des réflexes conditionnés, hein ?

Alekseï recule de trois ou quatre pas afin de ne pas être "enchainé", et il tourne sur le ring pour ne pas être bloqué.

Ouais... Et toi, tu es trop entrainé en boxe pour être un bon combattant. Crétin...

Oh, et du coup, tu ne vois pas d'inconvénient à ce que j'invite Kriss à prendre un verre après ?

Il me cherche, je vais le tu... Non. Du contrôle, Alec... Aucun problème pour moi. Si tu es en toujours en état de boire un verre, après...

Le jeune russe ne marche pas dans le jeu de Georges, repart au centre, puis reste sur son objectif : esquiver et contre-attaquer.

Alors que le combat continue, sous le regard de Conrad qui divise son attention entre eux et Sean et Nétifer, Alekseï se retrouve à avoir des impressions contradictoires : D'un côté, il ne peut le nier, Georges est diablement rapide. D'un autre, il lui semble parfois lent malgré tout. Ces deux sentiments sont plutôt difficiles à concilier.

La technique pure de Georges pour ce qui est de la boxe est meilleure, sans aucun doute. En fait, alekseï peine à placer des coups marqués : La plupart finissent dans les gants ou sur les bras de son adversaire. C'est un peu frustrant. Toutefois, ce dernier n'a guère plus de réussite : En général, Alekseï se dérobe juste un peu trop vite.

Au moins, Georges a arrêté de parler et est maintenant pleinement concentré : C'est déjà ça de gagné.


Lent... Il est lent, parfois. Mais quand ? Il faut que je comprenne. Si je comprends le truc, je pourrai le battre sans problème. Je peux même me permettre de me reprendre un jab, mais pas un direct... L'inciter à forcer le trait pour mieux observer...

Pas mauvais, Georges. Un peu lent, mais tu arrives à compenser !

...

Un décalé fulgurant sur la gauche de son adversaire, et un direct du droit en piston vers sa figure. Avant même de savoir ce que va faire Georges, il repart en sens inverse, se baissant sur ses appuis afin d'éviter une éventuelle contre attaque puis se relève pour mitrailler vers le visage de Georges, de l'autre côté ! Gauche-droite-gauche-droite...

Encore une fois, la plupart des attaques d'Alekseï finissent dans la garde de Geroges, mais au moins celui-ci ne fait pas mieux.

Après un certain temps, le jeune russe commence à comprendre pourquoi son adversaire lui semble parfois plus lent. Cela ne vient pas de lui, mais d'Alekseï. A chaque fois, il a une sensation qui lui est familière, mais il n'arrive pas à l'identifier... Jusqu'à ce que tout devienne clair : Le vaisseau égérian, Rackham, une main tranchée. C'est exactement ce qu'il a ressenti à ce moment-là.


Évidemment ! Moment de stress... Augmentation de ma vitesse. Reproduire ce sentiment. En continu. Essayons... Alekseï a reculé d'une bonne distance, baissé sa garde, les bras pendouillant pour mieux les laisser reposer. Et il respire rythmiquement, se concentre en fixant Georges d'un regard plein de défi. J'esquive, et sur la contre-attaque, je lâche tout. Comme avec Rackham, mais en continu...

Et petit à petit, l'impression de différence de vitesse se fait plus constante. Alekseî est maintenant plus rapide que Georges quasiment en permanence. Ce dernier a de plus en plus de mal à bloquer efficacement dès que le russe enchaine les déplacement autour de lui, et ses contres se font de plus en plus rares et inefficaces.


Bon sang, tu as mangé du lion, toi !

J'ai gagné ! Je n'avais qu'à pousser un peu plus... Bon, pas la peine d'en rajouter. Autant étudier la technique, tester ma puissance et ma résistance. Le placer dans les bonnes situations pour voir ça. Quelque soit le résultat, j'ai gagné.
Alekseï diminue le rythme, comme si une épiphanie était passée. Mais il sourit, montrant ainsi son protège-dents, garde levée.

C'est en combien de rounds, Georges ?

Ça ira pour l'instant, intervient le coach. J'en ai vu assez pour me faire une idée. Joli combat, messieurs.

Allez, soufflez un peu et buvez.

En tout cas, je retire ce que j'ai dit. Il te manque peut-être encore un peu de technique, mais quand tu l'auras, je vais passer de sales quarts d'heure à l'entraînement.

Peut-être. En attendant, j'ai remarqué que tu n'as pas frappé aussi fort que tu le pouvais... Donc, on ne sait pas !
Mais c'était chouette ! Je suis content d'avoir combattu avec toi ! Il salue Georges, et scrute le ring de Sean et Nétifer.


Dernière édition par Eric le Lun 29 Aoû - 0:18, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître
avatar

Messages : 7102
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 38
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Star Academy   Dim 28 Aoû - 21:57

Merci pour tout, Taly ! Les gars, on fait comme on avait dit. N'hésitez pas à reculer si ça vous permet de garder la balle. Surveillez bien vos équipiers !

Et Oban met son casque, puis fait passer Gogo, puis Fred, et lance un sourire encourageant à Abigaïl et Ron avant de se jeter lui aussi dans l'arène. Ils sont tous trois supposés s'élancer ensemble vers le centre avant de se répartir sur les côtés et en haut. Mais d'un autre côté, personne ne sait ce que fera l'équipe d'en face... Et c'est excitant.

Tous les membres de l'équipe 6 rejoignent leurs positions, à l'intérieur de leur moitié de terrain : Oban, Gogo et Fred devant, Abigail au centre, Ron à l'arrière et Honey dans les buts. La femme blanche, qui en tant qu'arbitre porte uniquement les gants, vient se placer au centre du Cube. Le tirage au sort ayant été favorable à l'équipe d'Oban, la balle est envoyée à Honey. En effet, toutes les remises en jeu, en dehors des coups-francs, se font depuis le cercle d'en-but.

En face d'eux, leurs adversaires ont adopté une position plus défensive : Un seul avant, deux au centre et deux en défense. Parmi eux, Oban en a vu plusieurs jouer pendant l'entraînement, mais a surtout remarqué un des joueurs : Un mastodonte de plus de deux mètres, aux bras larges comme son torse, qui joue actuellement au centre, et qui n'en est sûrement pas à son coup d'essai. Les autres lui ont paru moyennement doués et n'ont pas fait preuve de capacités visibles. Il y a aussi ce joueur qui est entré en retard dans la Sphère pendant l'échauffement : Apparemment, ils ont eu du mal à lui trouver une tenue qui lui convenait : Celle-ci n'est pas renforcée comme les autres mais est plutôt faite d'un matériau souple.

Au coup de sifflet, Honey lance joliment la balle vers Abigail, une manoeuvre prudente. Oban va se positionner de manière à pouvoir intervenir sur le mastodonte aussi bien que sur Gogo. Il est convenu que, quoi qu'il advienne,  leur jeu de passes soit à même de perturber les prévisions ennemies. Mais il lui faut d'abord les observer pour repérer leurs rôles respectifs. La taille du mastodonte est finalement plus un avantage que sa force, en toute logique. Il reste donc à observer leur défense : qui doit bloquer, qui doit marquer et qui défend.

Finalement,  pour le moment, il lui faut rester passif et faire confiance aux autres pour intervenir sur la bonne personne au bon moment. Abigail se positionne en avançant.  Tandis qu'elle fait cela, Oban sait que la prochaine passe sera pour Fred, et que Gogo essaiera de foncer dans le tas. Elle n'aura pas peur, et il faut utiliser ça à bon escient.


Comme prévu, Abigail passe à Fred, qui continue d'avancer. Gogo et Oban sont entrés dans le terrain adverse, mais deux adversaires parmi les plus agiles se sont déjà approchés d'eux pour les marquer de loin, tout en restant accrochés à des balises pour prendre une impulsion en cas de besoin. Un troisième s'est élancé vers Fred, qui attend, attend, attend encore...

Tout se passe à la perfection. L'attention de tous, sauf le pauvre gars qui a prévu de marquer Oban, est portée sur la balle. Et donc sur Fred. Le travail d'Oban et Gogo est donc de changer la dynamique. Il se jette, cette fois de toute sa puissance musculaire, vers la petite Gogo, et s'arrime magnétiquement après le saut initial. Il effectue ainsi un arc de cercle prévisible, mais trop rapide, espère-t-il, pour être intercepté à temps. Il saisit Gogo, et pas un ennemi, et la lance violemment grossièrement vers buts, de toute sa force. Elle se positionne alors dos aux buts ennemis, ce qui est le signal pour Fred de lui passer la balle. Oban, lui, utilise son deuxième bras pour entrer dans une nouvelle ellipse magnétique, afin de voir qui il devra "tacler" pour laisser le champ libre à sa partenaire.


J'adore quand un plan se déroule sans accrocs.

Au dernier moment, Fred lance vers Gogo de toutes ses forces. La passe n'est pas parfaite, mais tout de même assez précise pour que la coéquipière d'Oban puisse se décaler d'un coup de gant pour se mettre sur sa trajectoire.

Quant à Oban lui-même, il sait d'avance qu'elle va l'attraper, sauf si l'un des défenseurs parvient à intercepter le lancer de Fred. En fait, l'un d'eux s'est élancé et va couper le trajet de la balle, mais Oban a déjà estimé sa trajectoire, le point d'interception, et dans quelle direction et à quelle vitesse il doit lui-même s'élancer pour bloquer... Et tout se combine parfaitement : Il parvient à pousser le joueur adverse à temps et Gogo réceptionne parfaitement.

Un petit coup de traction lui permet d'éviter le dernier adversaire avant le but, Gogo étant beaucoup plus habile que lui à ce jeu-là, et elle se retient de tirer, gardant la balle tout en fonçant vers le Cercle. La gardienne n'a d'autre choix que de s'élancer pour l'attraper avant qu'elle ne le traverse.

Le choc est un peu rude, et Gogo est arrêtée net à quelques mètres seulement du but. L'autre l'a proprement ceinturée... Mais échoue à bloquer son bras, et c'est un lancer facile pour la fillette, droit dans le Cercle.

Oban part dans un bref cri qu'il doit vite restreindre ; mais garder sa contenance est le cadet de ses soucis.


Woooohooooo ! You go, Gogo ! Haha !


Dernière édition par Xavier le Dim 28 Aoû - 23:56, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9390
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Lun 29 Aoû - 0:23

Toute l'équipe 6 félicite Gogo, et même Abigail, la moins démonstrative, lui met une tape dans le dos au passage.

Merci, mais c'est grâce à vous, les gars. C'était juste parfait. Comme des pros !

Mais maintenant, on défend... Et avec le gros d'en face, ça va pas être facile.

Il ne faut pa les sous-estimer, mais l'inverse est vrai aussi. Il est large, mais sa force n'est pas aussi importante que ça, en apesanteur. En plus, il suffit qu'on l'empêche d'avoir la balle. Je me pose plutôt des questions sur le type à l'armure bizarre. Non, tout ce qu'on a à faire, c'est suivre le conseil de Talia. On doit utiliser notre taille et notre vitesse. On doit les pousser à passer, et intercepter la balle.

Je me charge du gros. J'aurai peut-être besoin d'une personne en plus, mais on verra.

Ron, tu vas nous faire le coup de l'invisibilité. Positionne-toi près de leur but, et attends. Tu es notre arme secrète, ici. N'oubliez pas : quelle que soit sa taille, si vous êtes au corps à corps 5 secondes avec qui que ce soit, il perd la balle.

Abi, c'est toi notre plus gros va-tout ici : si tu peux leur faire penser qu'ils ratent leurs passes, non seulement on récupère la balle, mais aussi l'avantage psychologique.

D'accord. Mais comment je sais où est Ron ?

PAs besoin de savoir où il est. Il rectifiera un tir au but, c'est énorme.

Je vais essayer de me mettre sur la balise juste au-dessus à gauche de leur cercle, répond Ron.

Par contre, on a un autre problème. Leur autre joueur, celui à la tenue bizarre, je viens de me souvenir où je l'ai déjà vu. C'est Jonas Reed. Il était dans la Ligue Terran Junior, jursqu'à il y a environ deux mois. Il était vraiment bon, mais il a brusquement arrêté sans explication.

A tous les coups, il a développé des pouvoirs de méta et ils l'ont éjecté.

Eh ben j'ai eu de la chance de pas partir de son côté, tout à l'heure. Quelqu'un sait ce qu'il peut faire ?

Personne ne répond. Son arrivée à l'Institut doit être trop récente pour que les autres ait pu le connaître.

Bon, allez, dépêchez-vous, ils vont engager.

Peu importe ce qu'il peut faire. On l'aura quoi qu'il arrive. En avant !


Dernière édition par Eric le Lun 29 Aoû - 1:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9390
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Lun 29 Aoû - 1:23

Sur le second ring, Nétifer et Sean se tournent encore autour. Contrairement à l'affrontement entre Georges et alekseï, ce combat-là est plus déséquilibré : Nétifer est plus vive, bouge davantage, alors que l'irlandais est ferme sur ses appuis et présente une garde de fer face aux coups répétés de la jeune femme. Il ne se découvre quasiment jamais, se contentant d'avancer sur elle en permanence, et elle doit continuellement tourner pour ne pas se faire acculer.

De temps en temps, il lâche un coup pour la forcer à rester en garde, mais toujours sans s'exposer. Nétifer est face à un véritable mur, et lorsque enfin elle se retrouve bloquée dans un coin, il pousse son avantage en allant la chercher au contact avec des coups à l'abdomen, jusqu'à ce qu'elle parvienne à se dégager. Il ne risque pas de la mettre KO, mais il marque des points là où aucun des coups de la séclantie ne porte franchement.

Alekseï s'approche du ring, afin de pouvoir mieux observer le style, les points forts et faibles de Sean...
A priori, c'est un "tank". Et avec ses gants, Nétie fait moins mal.
... Mais aussi pour encourager "Kriss" !


Malheureusement, il n'a pas le loisir de profiter longtemps du spectacle.

Allez, Sean, Kriss, ça suffit pour le moment. C'était pas mal.

Vous rigolez ? Aux points, je viens de prendre une raclée.

Pas tant que ça, et c'est déjà bien.

Bon, Kriss et Alexandre, venez par là. Il faut que je vous parle.

Les deux jeunes gens rejoignent le coach un peu à l'écart.

Bon, je vais être franc avec vous : Vous avez du potentiel, tous les deux. Par contre, il faut que vous sachiez une chose : Vous ne participerez jamais à aucune compétition. En tant que métas, vous n'approcherez jamais d'un ring officiel. Et si c'est juste pour apprendre à se battre, les disciplines que vous pratiquez déjà vous suffiront amplement.

En d'autres termes, ceux qui viennent ici le font uniquement par amour de la boxe. Comme c'était votre première fois, je n'attends pas que vous vous soyez déjà fait une opinion, mais je veux que vous sachiez que vous êtes les bienvenus si vous voulez continuer, mais que vous n'y êtes pas obligés.

Vous nous faites marcher ? En moins d'une heure ici, j'ai déjà appris énormément ! Ma technique de "frappe en haut du corps" laisse à désirer... L'Anglaise, c'est chouette ! Bon, je ne ferai jamais de compétitions, mais je m'en fous...

En fait, je suis pas sûr d'être "amoureux" de la boxe, mais j'aime bien. Les gens sont sympas, ici. Et l'entraînement à l'air sérieux.
Je veux revenir à la prochaine session !

Et moi aussi. J'ai déjà commencé à vraiment y prendre goût.

Hahaha ! D'accord, d'accord. Dans ce cas, on commencera sérieusement à vous entraîner dès la semaine prochaine. Allez, ce sera tout pour cet après-midi. Filez sous la douche.

Avant même de partir vers la douche, il enlève ses gants, son casque, et son protège-dents.

Il ont un sérieux niveau, Sean et Georges. , dit-il à Nétifer. Et je suis impatient de voir Rose à l’œuvre. Bon, donc, c'est la fin des cours. On se prend un verre en ville, après la douche ? Et on voit si le reste de l'équipe est disponible...

Hum... Tu n'avais pas un rendez-vous, après les cours ?

Si, si... Mais on peut faire ça après. Faut bien que l'on parle un peu du "Jeu", ensembles. Et puis ça me donnera une occasion de m'en aller si Sandy commence à poser des questions gênantes.

D'accord. J'envoie un message aux autres... Et à Megan ?

Euuuh... Oui, forcement, à Megan également. Mais ça serait bien qu'elle arrive un quart d'heure en retard. Ça arrive, de se tromper dans un message texte, non ?

Profite bien de ta douche, Kriss. dit-il en repartant vers le vestiaire des mecs.


Dernière édition par Eric le Mar 30 Aoû - 20:59, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9390
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Lun 29 Aoû - 1:41

La gardienne de l'équipe 5 passe à son défenseur, qui transmet aussitôt vers son centre. Les deux attaquants de pointe, dont Reed, pénètrent dans le terrain adverse. Quant au "gros", il part de l'arrière de son camp et pour s'instant s'emploie surtout à prendre de la vitesse.

Abigail s'est positionnée en dernier défenseur, tandis que Gogo et Fred se tiennent prêts à marquer les attaquants. Et Ron a disparu.

A Oban de jouer. Une fois de plus il s'élance fort, et entame une manoeuvre circulaire ; mais cette fois il attend d'être plus près du grand gaillard avant de s'arrimer, et son arc de cercle est donc plus rapide, plus court et plus violent. Avec la vitesse qu'il a pris, il saisit une sangle de l'armure, et essaye de faire voler le gaillard. L'idée étant de l'empétrer en le lancant sur Reed. Une pierre, deux coups.

Mais un coup de sifflet vient interrompre l'action.


Faute ! Saisie illégale.

L'arbitre s'approche d'Oban alors que tout le monde attend.

Orson, c'est ça ? Désolée, mais tu n'as pas le droit d'attraper un adversaire qui n'a pas la balle. Tu peut juste le pousser, d'accord ? Allez, ce n'est pas grave.

Tout le monde en place. Remise en jeu pour l'équipe 5.

Désolé, les gars. Je me suis laissé emporter.

T'inquiète ! Allez, on y va !

Ladite équipe 5 prend bien son temps pour se mettre en position, et le "gros" retourne vers son but pour recommencer à prendre de l'élan. La balle est remise en jeu par le milieu de terrain, à seulement une trentaine de mètres du cercle de l'équipe d'Oban, devant lequel ses partenaires se sont regroupés. La balle arrive dans les mains de Reed, qui s'élance avec agilité.

Oban, un peu perturbé, change donc de technique et vient se poser en plein dans la trajectoire du grand, et ne bouge plus. En fait, pour des effets légèrement dramatique, il lève son bras vers lui et ouvre la paume, signifiant clairement pour tous : "
Je vais te stopper net", ce qui est un peu ridicule quand on compare leurs tailles.

Le porteur de balle adverse commence à accélérer en direction du but. Fred s'élance pour tenter un catch, mais Reed l'évite assez aisément et continue seul vers le but, avec toujours une option de passe vers son ailier, qui est marqué par Gogo. Le Gros continue de foncer et traverse maintenant la ligne centrale. Il sera bientôt sur Oban. Abigail, le dernier défenseur, vient à son tour tenter de bloquer Jonas Reed. Si il passe la sélénite, il ne restera qu'Honey pour l'empêcher de marquer.

Oban se tourne, quitte à se laisser enfoncer par la charge du type gigantesque. Il capte un instant le regard de Honey, et lui fait signe de mettre ses mains sur ses oreilles, l'air décidé. Puis il se happe des deux grappins magnétiques vers la zone de défense. Un oeil vers l'arrière, juste pour savoir quelle distance entre lui et le grand gaillard.

Une fois lancé, il observe Abigaïl et ce qu'elle réussit à donner. Il sait que Honey, surtout si elle est préparée, pourra se créer le temps nécessaire pour réagir comme il faut.

Tout dépend d'Abigaïl...


Celle-ci arrive sur Reed en s'accélérant par télékinésie, mais le garçon fait quelque chose de totalement inattendu : Ses jambes s'étirent de plusieurs mètres, lui permettant de prendre appui sur la balise la plus proche et de s'écarter d'elle au dernier moment ! Cela le coupe dans son élan, mais le met en position de tir.

Oban n'a pas besoin d'en voir plus : toujours en déplacement, les pieds en avant, il pose ses petits doigts dans sa bouche et siffle tellement fort que toute l'arène résonne... Et tous les participants se retrouvent à devoir protéger leurs oreilles, sauf (espère-t-il) Honey, qui a été avertie.

Si ce n'est que Honey savait peut-être, mais n'en est pas immunisée pour autant à l'attaque sonique, et doit donc se protéger également. Les membres des deux équipes en jeu en font autant, avec une grimace de douleur... Tout comme une bonne partie du public qui est resté sur le bord ! Cela a l'air plutôt douloureux pour tous.

Oban arrête de siffler pour mieux profiter de la confusion et pouvoir agir, quant un autre sifflet retentit.


FAUTE !!!

Dis-donc, Orson, tu as perdu la tête ou quoi ? lui lance la femme blanche en venant vers lui, l'air beaucoup moins indulgente que la première fois. Tu viens de prendre une minute d'exclusion, mon bonhomme !

Puis elle s'adresse aux autres joueurs : Agression illégale. Tir de pénalité pour l'équipe 5.

Ah ? Dites euh... Je peux avoir le manuel, pendant cette minute ? Pas pour vous contredire, hein, mais moi aussi, j'aimerais comprendre les règles. Frel, je pensais pas siffler si fort... Et puis quoi, tout le monde utilise ses pouvoirs sauf moi et Fred, c'est vraiment nul. Il faut vraiment que j'arrête de me croire en fuite, où tout est permis... Mais je suis presque sur que j'ai déjà vu cette manoeuvre dans la ligue de Rigel IV... Krutack.

Pense-t-il en partant les épaules basses, sans se retourner vers ses camarades.


Dernière édition par Eric le Mar 30 Aoû - 9:45, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9390
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mar 30 Aoû - 16:29

Oban repose pied sur le bord, près de Talia.

Ça c'était une agression à l'aide d'un pouvoir, Orson. Ça vaut aussi pour les pouvoirs incapacitants. Je t'avais bien dit que c'était interdit.

Elle n'a pas l'air très contente. En même temps, c'est compréhensible : Avec ses hyper-sens, Talia a dû prendre cher. De plus, Honey ne peut rien faire pour arrêter le tir de pénalité effectué par Reed. Il y a maintenant égalité et l'équipe 6 est en sous-nombre pour une minute.

C'est pas juste, j'ai juste sifflé. Je pensais même pas que ce serait si puissant que ça, l'arène a résonné... En plus j'ai attaqué les deux équipes, au final.

Bon, je sais. Ce ne sont que des excuses. Je me suis laissé emporter. Je peux quand même leur parler ?

Tu peux crier du bord, comme tout le monde. Enfin... Pas trop fort quand même, hein ?

Ils n'ont pas besoin de moi, je leur fais confiance. Et dans quarante secondes je me ferai excuser. Avec des actes. Tu me fais un rappel des interdits s'il te plaît ? Je ne le ferai plus mais je veux rien oublier.

Tandis qu'elle fait ça, Oban analyse les moyens mis en jeu par ses camarades pour compenser. S'ils s'axent trop sur Reed, il passera là où restera sûrement un trou. Et il en profite pour regarder les autres membres de l'équipe adverse : franchement, à part Reed et la taille de l'autre, personne n'a rien fait de marquant jusque là.

Et en vérité, ils n'en ont pas vraiment l'occasion : Reed a l'air de vouloir faire le jeu à lui tout seul. Il intercepte une passe de Fred, puis va seul vers le but d'Honey. Avec son talent naturel de joueur, plus ses capacités qu'il utilise maintenant sans chercher à les cacher, il est presque impossible de l'arrêter : Il est capable de déplacements que les autres ne peuvent tout simplement pas suivre. Avant même qu'Oban ait pu retourner sur le terrain, il a marqué une nouvelle fois en entraînant Honey dans le but avec lui sans ménagement.

Oban peut par contre entendre ses partenaires de l'équipe 5 râler à voix basse. Il aurait eu de multiples occasions de passer mais a préféré jouer personnel jusqu'au bout.


Où est-ce qu'il se croit, ce petit con ?

Oban pense à demander combien de temps il reste, mais non. Il réajuste son équipement, continue d'obvserver la partie afin de svoir exactement quelles trajectoires prend l'autre. s'il joue aussi solo, tant mieux. Il a quelque chose à prouver, et Oban aussi. Et son corps élastique a quand même une faiblesse : d'après ce qu'oban voit, et à en juger à l'armure, son torse ne peut pas vraiment s'allonger. Et si on lui secoue les parties qui le sont, nul doute que sa précision va s'en ressentir.

Oban n'attend plus que le signal.




L'arbitre lui fait signe de revenir pour la remise en jeu.

Allez, Orson, vous n'êtes menés que d'un but. Montrez-leur.

En guise de réponse, Oban saute de l'entrée et utilise ses gants pour se happer jusqu'à une position centrale, derrière Gogo. Il fait un geste de la main, le coude se dépliant pour montrer un bras droit. C'est une stratégie qui a déjà fait ses preuves dans ce genre d'arène : avec tout le monde aligné, On est plus mobiles pour improviser.

Tout le monde à sa place, sauf Fred. Tu passes devant Gogo. On reste en ligne jusqu'à ce qu'on aie besoin de faire autrement. On a la balle, et on la garde jusqu'à ce qu'on soit surs de la passe. Vous avez joué nickel sans moi, alors faîtes comme si je n'étais toujours pas là. J'assurerai vos arrières.

Et n'oubliez pas, le sol est dans toutes les directions.

 Et pour Reed ? Tu as une idée ? Parce qu'il a l'air de vouloir nous mettre une branlée à lui tout seul, et il est bien parti pour.

Un plan ? On ne lui laisse pas la balle. On est plus malins sur les passes ; on feinte.

Et s'il la chope malgré tout, on saisit une partie de son corps cinq secondes, et on s'arrime à une balise magnétique pour l'empêcher d'avancer, voire le décontenancer. Et j'ai surement un petit truc pour lui faire lâcher la balle. Normalement c'est autorisé... Si ca vous va, on y va. Et j'aimerais bien essayer de marquer, aussi.


Dernière édition par Eric le Mer 31 Aoû - 5:27, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9390
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mer 31 Aoû - 5:28

Après s'être douché et changé, Alekseï a le temps de déposer ses affaires à sa chambre. Puis il se met en route vers le local du "journal étudiant". Sandy doit s'y trouver, et au pire quelqu'un saura où la chercher.
Juste un petit regard vers son smartcom pour se renseigner sur le chemin à suivre pour rejoindre cet endroit.
Arrivée à la porte, Alekseï se concentre une seconde pour déterminer le nombre de personnes présentes, à savoir deux, puis il frappe.


Entrez, lui répond une voix féminine.

Il ouvre la porte et découvre une petite salle de rédaction encombrée avec six bureau. Deux seulement sont actuellement occupés.


Ah, Alexandre, salut. J'ai fini. Je prends mon sac et j'arrive.

Oh, et je te présente Cathy.

Mmmm... Salut... Mais je crois qu'on s'est déjà vus.

C'est dans ce genre de moments que l'on peut remarquer l'immense contrôle sur lui même qu'Alekseï possède. Même si certains le décrivent comme une "bombe à retardement émotionnelle", évidemment. Sans... Avec peu de preuves. Non. Alekseï se sent très équilibré. Ce sont les autres qui doivent faire preuve de manque de jugement.
Il reste d'un calme olympien, du moins dans ses mots et son langage corporel. Dans sa tête, c'est autre chose...


Ohhhh pizdetz ! Cathy ! ... Oh putain, merde ! Je suis foutu !
Ah ? Oui, on s'est peut-être croisés... Je ne me souviens plus. Désolé... Enchanté, Cathy.
Et merde... Elle fait partie du club de journalisme et c'est l'amie de la "Reine des Fouineuses"... Pire possibilité... Pizdtez ! Il va falloir gérer, et ça ne va pas être facile... Comme si un magistrat spécialisé sur "nous" et une journaliste talentueuse et curieuse n'était pas suffisant. Gérer la culpabilité de Cathy vis-à-vis de sa coucherie, pour l'instant. L'isoler dans son mensonge...
Ah ! Si je sais ! A la cafétéria ? C'est ça ?

Moui... Peut-être... Ah si, je me souviens, maintenant.

Je ne te remettais pas à cause de la tenue.

Je veux bien le croire, dit-il en rajustant sa cravate avec un petit sourire satisfait. J'espère que ça ne fait pas "trop" ? Mais vu que l'on va en ville, et que je ne connais aucun des bars ni des clubs, autant être classe, n'est-ce pas ?

Bon, Sandy, on y va ? Cathy, à plus... Pourquoi je sens une pente glissante, cachée, pas loin devant mes pieds ? Bon, arrête la paranoïa, Alek...

Oui, allons-y. Je te laisse fermer, Cathy ?

D'accord. Salut Sandy, Salut Alexandre.

Oh, au fait, Alexandre. Tu vas juste boire un verre avec Sandy ou tu as... invité d'autres amis ? demande Cathy d'un air soupçonneux.

Eh bien, juste après notre rendez-vous, je dois rejoindre mon équipe du Jeu pour une réunion technique. Mais j'ai peur que Sandy ne soit pas bien accueillie pour ce genre de rencontre. C'est une discussion un peu confidentielle...

Je n'y avais pas pensé. C'est malpoli. Alekseï semble réfléchir, puis : Mais pas de soucis, j'organiserai une soirée avec tout le monde, d'ici pas longtemps. Tu seras invitée, Cathy, évidemment. Sourire charmant.

Mmmm... Pourquoi pas, finalement ? Après réflexion, ça pourrait être sympa, dit-elle avec un clin d’œil entendu.

Heu... Quelque chose m'échappe, là ?

Je ne crois pas. Une grosse soirée en vue, j'imagine. Je ne sais pas s'il y a des fêtes organisées ici, s'il y a un Bureau des Etudiants, mais une petite levée de fonds, un privatisation de bar ou de boite, et hop...

Ça me botterais bien d'organiser ça ! Ça peut être vraiment sympa. franchement !

Oh si, il y beaucoup de soirées d'organisées. Je ne savais juste pas que c'était ton truc.

Ceci dit, je ne sais pas si le genre de soirées qu'organise Alexandre te plairait. C'est peut-être... Pas assez habillé pour toi.
Par contre, moi, dès l'instant où je suis prévenue...

Bon, bon, on y va, Sandy ? Clin d’œil subreptice à Cathy. Mais qu'est ce que je fais ? De la merde... Il n'y a pas d'autres mots... Bah, pas eu le temps de penser plus. Au moins il y a un ouverture vers... Un truc à faire.

C'est parti.


Dernière édition par Eric le Jeu 1 Sep - 6:40, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9390
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mer 31 Aoû - 16:30

Un coup de sifflet retentit et Honey remet la balle en jeu vers Ron, son arrière, qui transmet aussitôt au centre vers Abigail, tandis que l'équipe 6 commence à avancer. Leurs adversaires ont formé un premier barrage de trois joueurs un peu à l'intérieur de leur terrain, dont le gros. Mais ceux-ci laissent passer Fred et Gogo vers leur défense arrière, composée de Reed et d'un autre joueur, avant de commencer à se déplacer pour intercepter Oban et Abigail.

Oban fait signe à  Abigail tant qu'il est libre. Voyant que les deux ex-défenseurs en ont clairement après la balle, il se déplace très légèrement et fait un une-deux avec sa partenaire, laissant toute latitude à Fred et Gogo pour se mettre en position. Et quand, inévitablement, arrivent Reed et son soi-disant partenaire, Oban sait que Reed va tenter de lui prendre la balle, mais surtout, il sait à quelle vitesse il s'allonge.

Il choisit donc ce moment pour lancer la balle contre le mur, espérant que le rebond l'amènera vers Fred. Au pire, s'il a bien calculé,  un second rebond l'enverra droit sur Gogo.


Aucun des défenseurs n'avait prévu cette manœuvre et aucun ne peut se mettre sur la trajectoire de la balle avant qu'elle ne vienne frapper le mur. Normalement, cela aurait dû la ralentir, mais Oban sait bien pour avoir déjà ce genre de coup sur holo-écran que le dispositif de conservation cinétique qu'elle contient lui permettra de garder sa pleine vitesse.

La balle file vers Fred qui est en pointe, et Reed s'allonge à nouveau pour prendre appui sur une balise et se jette vers lui, bras étirés, pour faire un catch. Mais Fred omet volontairement d'attraper la balle au moment où elle passe à côté de lui. Il ne s'en retrouve pas moins empêtré dans les bras élastique du mutant, qui s'est un peu trop précipité. C'est une saisie illégale, qui pourrait valoir un coup-franc en faveur de l'équipe d'Oban, mais l'arbitre laisse l'avantage.

Personne ne comprend trop pourquoi la faute n'a pas été sifflée, car la balle semble filer n'importe où. Mais Oban sait qu'elle va rebondir sur une balise pour mieux revenir sur Gogo.

Par pure précaution,  Oban commence à se rapprocher des buts dans la direction où se trouve Reed. Il doit être en train de s'engager, aussi Oban se deplace-t-il en raiialnt :


Alors Reed, tu peux pas choper une balle alors que tu couvres la moitié du terrain ?

Tu va voir, petit merdeux ! fait-il en déroulant brusquement ses bras, projetant Fred contre une balise.

C'est une faute grave, cette fois, mais la femme blanche ne siffle toujours pas. Alors qu'Oban s'élance en renfort, le second rebond envoie la balle vers Gogo, mais le défenseur qui la marquait parvient à la percuter avant qu'elle ne puisse s'en saisir. Reed se détend, mais est juste trop court pour l'attraper lui aussi, et elle va frapper une autre balise, puis encore une autre, et encore une autre !

Tout le monde est tellement médusé que lorsque, après huit rebonds en tout, elle arrive dans les mains d'Oban qui fonce vers le cercle, il n'y a plus personne pour l'arrêter à part la gardienne de l'équipe 5. Même Oban lui-même est surpris : avait-il vraiment calculé tout ça inconsciemment ?

Il semble qu'Abigail y soit mêlée. Ça ne change rien au fait qu'Oban profite de la situation pour marquer avec un sourire carnassier ; et cette fois, il fait vibrer la balle avant de lancer à gauche de la tête de la gardienne.


Pendant un instant, il croit que celle-ci va réussir à arrêter son tir, mais l'effet de vibration qu'il a imprimé à la balle l'empêche de s'en saisir correctement. elle lui échappe des mains et passe dans le cercle, et c'est le but. Les deux équipes sont maintenant à égalité 2 à 2.

Et un point pour l'équipe 6 ! fait la femme blanche en sifflant le but.

Oh, et monsieur Reed, venez par ici. J'ai peut-être laissé l'avantage, mais vous n'en avez pas moins commis une saisie illégale suivie d'une agression. Je vous invite à sortir une minute vous aussi.

QUOI ?!? Je l'ai à peine touché. Vous avez de la merde dans les yeux, ou quoi ? rage-t-il en lui mettant un doigt sous le nez.

Vous devriez rester poli, jeune homme, parce que vous venez de vous gagner une exclusion définitive. Allez, dehors, dit-elle fermement mais sans se départir de son calme.

Reed serre les poings, mais fait demi-tour et se dirige vers le bord du terrain, où il jette son casque de colère après avoir mis pied à terre.

C'était vraiment incroyable, ce truc que tu nous a fait ! fait Gogo à Orson en venant lui taper sur l'épaule.

Haha, mais non voyons,  c'était Abigail. Et Fred. Bien joué,  les gars.

Oh, mais je n'y suis pour rien.

Au fait, ça va Fred ?

Ouais, t'inquiète. Ces tenues, c'est vraiment du costaud, et puis la douleur et moi...

Bon allez, tout le monde en place. Remise en jeu pour l'équipe 5. Ne traînez pas : il ne vous reste que deux minutes avant qu'on ne passe au match suivant.


Okay les gars... On va changer pour que ca aille plus vite. Ils ont la balle ce coup-ci. On va se faire une défense de milieu de terrain. Tout le monde avance et se répartit en damier pour couvrir le terrain de haut en bas et de gauche à droite. Honey,  tu reste près du cercle. Tu es notre meilleur gardien, après tout. Tu serais top a tous les postes, mais on se comprend. Par contre, sans Reed, on aura affaire à une équipe plus soudée bien que moralement affaiblie. On ne les sous-estime pas, d'accord ? Allez, GO !


Dernière édition par Eric le Jeu 1 Sep - 5:26, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9390
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Jeu 1 Sep - 6:07

L'équipe 5 remet la balle en jeu et la partie continue. S'ensuivent plusieurs actions courtes, avec quelques belles passes, des catch réussis, des interceptions, et ce des deux côtés. Finalement, les coéquipiers de Reed s'en sortent pas trop mal sans lui. Il s'avère même que le "gros" est finalement assez habile. Par contre, il n'utilise finalement que peu l'avantage de son poids : En fait, il semble que c'était surtout du bluff et qu'il a un peu peur de sa propre force et craint de blesser ses adversaires malgré leurs protections. C'est surprenant, mais c'est plutôt un gros nounours qu'autre chose.

Toutefois l'équipe d'Oban a tout de même un niveau de jeu un peu plus élevé, et ils sont en sur-nombre. Aussi ce qui devait arriver arriva : Après une interception d'Abigail et une belle passe d'Oban, c'est au tour de Ron de marquer en ayant joué de son invisibilité pour s'approcher du but adverse.

La partie se termine sur un score de 3 à 2.


L'équipe 6 se congratule, puis rejoint le bord où ils serrent les mains des membres de l'équipe adverse, qui s'avèrent beaux perdants.

Bien joué. Vraiment.

Heh, on a peu de mérite, on est tous tombés sur les meilleurs, blague Oban en regardant ses nouveaux amis.

Au fait, on va féliciter les adversaires ? 'Faut que je m'excuse auprès de Reed. Et lui auprès de Fred.

Et euh... Oban s'approche pour murmurer, sur la pointe des pieds, à l'oreille de Talia : Dîtes, l'arbitre, là... Vous croyez que je pourrai lui parler plus tard ?

Oui, je ne vois pas pourquoi tu ne pourrais pas. Vas juste la voir à la fin de la séance.

Les équipes suivantes entrent en jeu. Cette fois, l'équipe 7 joue contre l'équipe 1. Et les matchs s'enchainent. Les 2 contre les 3, les 4 contre les 5. Ceux-ci ont pris un joueur de remplacement pour Reed dans une autre équipe, car le joueur élastique n'a pas reparu : Vexé, il a quitté le gymnase en maugréant.

Et c'est à nouveau au tour de l'équipe d'Oban de jouer, contre l'équipe 7. Cette fois, le match est plus facile que le précédent, et ils remportent une victoire 4 buts à 1. C'est sur ce dernier score que se termine la première séance de sélection.


On remet ça dans deux jours, c'est ça, Talia ?

Exact. Par contre, vous changerez d'équipe : Il y a toujours moins de monde la deuxième journée.

Légèrement déçu, Oban l'est, mais il n'en laisse rien paraître.

Ce sera un plaisir de vous revoir, les amis, quel que soit le côté du terrain. Je file, les autres Nouveaux m'attendent. Mais j'vous reverrai avec plaisir !

Et quand il tourne les talons, c'est en se disant que Gogo est plutôt mignonne, en fait.


Dernière édition par Eric le Jeu 1 Sep - 6:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître
avatar

Messages : 7102
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 38
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Star Academy   Jeu 1 Sep - 16:14

Ce n'est pas bien difficile pour Oban de trouver un terminal pour localiser Reed, sa chambre et le nom de ses colocataires. C'est donc ainsi qu'il procède puisqu'il a du temps avant d'aller voir "les Nouveaux". Il se peut qu'il l'accueille mal, il se peut qu'il ne soit pas rentré, mais il faut tenter le coup. Par précaution, Oban reste attentif pour le localiser s'il le croise sur la route, et va jusqu'à faire un léger détour par le parc central qui passe devant les vitres de la cafétéria.

Son pouvoir peut tout à fait lui donner fort faim, qui sait ? La colère aussi, d'ailleurs...


Mais c'est finalement à sa chambre qu'il retrouve Reed. Oban avance dans le couloir, mais entends déjà des éclats de voix bien avant d'arriver à la porte de la chambre qu'il partage avec deux autres étudiants.

Ils ne savent pas ce qu'ils perdent, cette bande de connards ! Mais tu vas voir ! Quand ils auront pris quelques branlées, ils reviendront me chercher en rampant ! fait la voix de Reed.

Oh, ça va, Jonas. Arrête un peu. Tu commences à être lourd, là, lui répond son coloc. Oban se positionne devant la porte, et prend quelques secondes avant de toquer à la porte. Trois coups secs et rapides.

Salut, je viens voir Jonas Reed, s'il vous plait !

C'est pour toi, Jonas, fait la voix du coloc'.

Des pas se dirigent vers la porte, qui s'ouvre brusquement.

Quoi ? fait Reed sur un ton peu aimable, avant de dévisager Oban sans le reconnaître.

T'es qui, toi ?


Salut, je t'ai presque insulté tout à l'heure. Je venais m'excuser. Orson ? Le petit qui fait des fautes. En Orange. Team 6 ? Je suis désolé. Je t'ai poussé à bout exprès. Mais tu jouais le jeu, pas vrai ? Je veux dire, on m'a dit que tu étais un pro... tu connais le business, donc je venais m'assurer que tu l'avais pas mal pris... Je sais, c'est sûrement ridicule.... mais j'aimerais vraiment rejouer avec ou même contre toi. J'ai trouvé  ça super. Merci.

Le type écarquille les yeux. Il n'a l'air de pas en revenir. Puis sa bouche se tord de colère, ses poings se crispent, tandis qu'il foudroie Oban du regard, et... Il lui claque la porte au nez en étouffant un cri de rage.

Oban toque. Trois petits coups, secs et rapides.

Sauf que cette fois main et pied son prêts à bloquer la porte.


Il entend à nouveau des pas, mais plus lourds, et c'est le colocataire qui ouvre la porte. Il est grand, massif, et a des traits mutants très marqués.

Salut... Mon gars, fait celui-ci en détaillant Oban d'un regard fatigué. Tu devrais revenir plus tard. Môssieur nous fait sa crise de star, là. Il t'écoutera pas.

Un "Va chier !" fuse de l'intérieur de la chambre en réponse.

Je vois. J'ai l'habitude avec les "personnalités". Et honnêtement je ne compte pas être tendre non plus, mais je viens là pour son bien parce que ses crises  vont le priver d'une vraie carrière , tu vois ?

Reed revient à la porte et répond d'un ton glacial, en fusillant Oban du regard.

Ce sont ces putains de gènes de mutants qui ont foutu ma carrière en l'air, alors tu comptes faire quoi pour mon bien, petit con ? Me les enlever ? Non, hein ? Alors tu fermes ton claque-merde et tu dégages !

Dommage, parcequ'il y aurait des places pour des joueurs mutants dans la ligue du noyau, à ce que j'ai entendu. Ça te plairait pas d'être renommé dans TOUTE LA GALAXIE ?

Là le petit marque un point, Jonas.

Jonas secoue la tête, comme atterré. toutefois, il a perdu de sa verve.

Vous êtes pas sérieux ? Vous avez vu le niveau des équipes du Noyau ? Si c'est pour finir bon dernier, je vois vraiment pas l'intérêt.

Oh. Comme tu veux. Je pensais que tu avais un peu plus confiance en tes capacités que ça. Et puis, même si tu perds, tu serais malgré tout un putain de précurseur. Avec une place de choix dans l'histoire du gravball. Et l'histoire de l'humanité.

Mais bon, j'imagine que je peux le faire sans toi. Allez, salut.

Et Orson fait demi-tour.


Dernière édition par Xavier le Ven 2 Sep - 22:20, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9390
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Jeu 1 Sep - 20:19

Alekseï et Sandy sortent de l'école et monte dans le métro antigrav pour se rendre en ville. La rame est bondée d'étudiants qui retournent à leurs appartements aussi n'ont-ils réellement l'occasion de parler qu'en descendant. Ils se mettent d'accord sur un café et s'installent en terrasse.

Allez, c'est moi qui invite. Qu'est-ce que tu prends ?

Bah, les cours sont finis, et on est en dehors de l'institut. Une bière bien fraîche, ce sera parfait. Donc, tu es ici depuis longtemps ?

C'est ma sixième année à l'Institut. Je ne fais pas encore partie des meubles, mais...

... Presque. Surtout en tenant le journal. Tout le monde te connait, et tu connais tout le monde, étudiants comme professeurs !

C'est un peu vrai. Et puis c'est important de se tisser un réseau de relations très tôt, dans le métier que je veux faire, et St-Charles est un très bon point de départ pour ça.

Je vais être franche : C'est l'une des raisons qui font que tu m'intéresses. Je te vois déjà promis à un grand avenir, tu sais ?

Profond soupir de la part d'Alekseï. Il boit une gorgée de sa bière.

Peut-être. Je ne sais pas. J'ai l'impression d'avoir entendu mes parents me dire ça en continu. Je risque de décevoir tout le monde si je n'y arrive pas.

Et donc, tu voudrais que je fasse partie de ton "filet" de relation, plus tard, si je réussi ? C'est pour ça qu'on est sur cette terrasse ?

UNE des raisons, j'ai dit. Tu ne peux pas me reprocher d'être pragmatique, n'est-ce pas ? Mais pour être honnête, c'est surtout la curiosité qui m'a motivée. Ne prends pas de travers ce que je vais dire, mais je te trouve... intrigant.

D'où as-tu dit que tu venais, déjà ? Gaïa Prime, c'est ça ?

C'est ça. De Gaïa Prime, la métropole. Et donc tu me trouves intrigant ? Au milieu de tous les extraordinaires étudiants de St Charles ?
Petit sifflement appréciateur. Je suis flatté.
Mais toi aussi, tu m'intrigues. C'est pour ça que je suis ici. Tu as un but, tu t'en donnes les moyens, tu prévois loin en avant. Qu'est ce qui t'a poussé à faire ça ?

Historique familial compliqué. Et toi ?

Historique familial compliqué aussi... Comme quasiment tous ceux de l'Institut, non ?

Dis, tu sais que là, tu me fais un peu peur ? Tu t'es présentée en science-po comme un fouineuse qui veut révéler les vilains petits secrets des gens. Je suis nouveau, j'aimerai bien que tout se passe bien pour moi, ici. Et tu me sautes dessus, tu me questionnes...
Je savais que ça allait tourner comme ça... Je veux bien. Mais on fait ça après ?

Allez... Parle-moi de trucs sympas. Des anecdotes de la journée ? Les trucs que tu as envie de faire ? Tes passions ? Et j'enchaîne. Deuxième gorgée de bière. Mais qu'est-ce que je fous, là ? Pourquoi je pars en mode "séduction". Ça n'a aucun sens. C'est simplement des ennuis pour la suite...

Tssss... Alek, Alek, Alek... Tu le sais bien. Tu diminues la pression pour mieux prendre le contrôle par la suite. Et tu veux une journaliste talentueuse à ton entière disposition. C'est un atout précieux. Investigations, informations, carte de presse, accès au médias.


D'accord, d'accord. Désolée si je suis un peu trop inquisitrice. Début de déformation professionnelle, j'imagine. Je ne voulais pas te mettre mal à l'aise.

Et puis tu as raison : Si je veux en savoir plus sur toi, il n'y a pas de raison que ce soit à sens unique. Ce ne serait pas fair-play. Du coup tu veux que je te parle de moi ? D'accord... Pour ce qui est de ma passion numéro un, je crois que tu le sais déjà. Pour le reste... J'aime la littérature moderne et le cinéma d'avant-garde, mais en musique je préfère tout ce qui est acoustique et pré-exode en général. J'aime aussi voyager et découvrir des cultures étrangères, mais seulement là où il y a des gens : Les sites sauvages et la pleine nature, c'est pas mon truc. Une vraie citadine. Et pour le reste... J'adore le café glacé, les glaces aux parfums bizarres et la nourriture épicée. Par contre, je ne bois pas beaucoup d'alcool, je ne fume que de l'herbe mais pas souvent et je suis végétarienne.

Quoi d'autre ?... Hum... Je cours au moins vingt kilomètres trois ou quatre fois par semaine, je fais du yoga... Oh, et je suis branchée garçons ET filles, mais d'ordinaire je les préfère plus âgés que moi. Sinon, j'ai le vertige, je suis daltonienne et je suis allergique aux chats.

Et je n'ai pas peur du regard des autres en général ni des sujets personnels. Je suis comme je suis et je me fiche bien que ça plaise ou pas.

Voilà. A ton tour.

Alors, moi, le regard des autres... Je relativise, bien sûr, mais j'ai du mal à m'en détacher complétement.
Sinon, je suis plutôt sportif. Je cours moi aussi tous les matins. Et je suis pas mauvais en escrime, en close combat, et en danse classique. Les sports individuels d'opposition, en fait. J'adore la musique classique, ça me détend... La lecture aussi. Les grandes fresques historiques et d’aventures. C'est peut-être pour ça que moi aussi je veux voyager... Et comme toi, en évitant de devoir dormir sous une tente avec des insectes partout.
Mon truc, c'est les jeux de stratégie et de réflexion. J'adore jouer aux échecs !

Que te dire d'autre ? Pour ce qui est nourriture, vu que tu en parles, je n'aime pas trop tous les trucs sucrés. Je suis un grand fan de cuisine traditionnelle italienne et française. Je ne fume pas, je n'ai jamais testé l'herbe, et je ne bois pas trop souvent non plus. Sinon, j'ai une copine, mais elle est à pas mal d'années-lumière de Crépuscule...

Tu vois, pas si intrigant, finalement...

Pas célibataire, hein ? Il y en a qui vont être déçues. Je crois que je vais éviter de mentionner ça si je finis par écrire quelque chose.

Et alors, tes premières impressions sur l'Institut ?

C'est un endroit génial ! Tout y est... Tout y semble possible !
Les profs ont l'air vraiment forts, les étudiants que j'ai rencontré sont quasiment tous sympa et doués, les équipements sont tout simplement extraordinaires.
Mais surtout, il y a des surprises tout le temps ! Je veux dire, je suis à la cafétéria, je mange. C'est banal... Paf, le gars de l'autre table fait flotter sa nourriture jusqu'à sa bouche ! J'avais jamais vu ça ! C'est un exemple bête, bien sûr, mais il peut y avoir du magique à chaque coin de couloir !

Et puis, je n'ai jamais vraiment vécu en collectivité. Alors, tout est nouveau. Tu sais que je n'ai jamais lavé mon linge seul ? Je suis resté 10 minutes devant la laverie pour voir comment ça fonctionne, de peur de passer pour un con en posant la question ! Et pour repasser mes chemises... Ça va être l'aventure. Je vais essayer de gagner un pari avec quelqu'un pour qu'il s'en charge, et j'observerai bien. Grand sourire absolument pas gêné.

'Fin, tu vois dans quel état d'esprit je suis. Et toi, tu dois en avoir à raconter, en six ans de salle de rédaction !

Tu n'as pas idée ! Je m'étonne un peu moins aujourd'hui, mais crois-moi, je suis encore surprise très souvent.

C'est vraiment un endroit exceptionnel, tu as raison.

Je compte bien en profiter ! Bon, elle ne pose plus de questions. Elle me laisse venir, la canne à pêche tendue. Soyons un gentil poisson, allons mordre un coup.

Et donc, qu'est-ce qui te fait croire que j'ai un "grand avenir" devant moi ? Ca fait très "ressources humaines" ou voyante... Ne me dis pas que tu suis les mêmes cours de sciences occultes que Lethra ?

Il ne peut s'empêcher d'examiner la rue, les gens autour de lui, la gestuelle de Sandy.


Dernière édition par Eric le Ven 2 Sep - 22:24, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9390
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Ven 2 Sep - 22:34

Oban quitte le dortoir où réside Reed, son sac encore sur l'épaule, quand il reçoit un message de Nétifer qui lui fixe un rendez-vous en ville avec le reste de l'équipe des Nouveaux. Il doit y être dans une heure, ce qui lui laisse le temps de repasser par sa chambre déposer ses affaires et prendre une douche bien méritée après l'entraînement de gravity ball.

Il arrive près de sa porte et s'apprête à entrer quand il entend la voix de Justin à l'intérieur. Il doit être en communication avec quelqu'un sur son com. Ce qui intrigue Oban, c'est qu'il parle à voix basse, sur un ton de conspirateur :


Non, c'est bon, je te dis. Je vais attendre que Diego soit sorti et que Orson dorme... Oui, oui... Personne ne me suivra, ne t'inquiète pas...

Ce serait malvenu d'être curieux, à plus d'un titre. Si Oban ignorait qu'une conspiration se joue dans ces murs, en tous cas, ce le serait. Et mieux vaudrait ne pas louper cette réunion, mais il faut savoir redéfinir ses priorités... Il répond aussitôt à Nétifer : "Peux pas venir - dois vérifier si mon coloc Justin est un conspirateur. Si je ne vous tiens pas au courant... tu vois le topo."

Puis il efface ce message, range son smartcom, et rentre en affichant un grand sourire.


Eh, salut ! Si tu savais ce qu'on leur a mis... Hohoho. C'était épique. On a joué avec une des Muses, j'ai pensé à toi. Il est là, Diego ? Je dois vraiment me doucher avant d'aller à mon rencard. Je vais en avoir pour au moins deux heures, mais c'est pour le "jeu"... Les journées sont bien pleines par ici. Je suis vanné.

Il n'a pas eu le temps de voir ce que Justin avait sur son écran, mais en tout cas il l'a éteint en toute hâte.

Ah... Heu... D'accord. Diego dors encore. Il ne se lèvera pas avant encore au moins une heure.

Heu... C'est à quelle heure que tu dois retrouver ton équipe ? Vous allez en ville ?

Ouais bah j'vais me doucher et puis hop, j'enchaîne. Je les verrai en ville, de toutes façons, j'ai pas encore eu le point de rendez-vous. Eh, t'es pas obligé de couper ton porno quand j'arrive, hein ! Clin d'oeil complice. Et toi, tu sors pas ce soir ? Dit Oban en se déshabillant, sans gène aucune. Puis il cherche où on range les serviettes.

Nan, je... heu... Je dois réviser. Faut bien bosser un peu de temps en temps hein ?

Carrément ! Bah bon courage, mec, moi je lirai sur la route, parce que le temps presse. Il ramasse ses habits en vrac et son sac, et en profite pour piquer un bouquin qui traîne là où il avait habilement jeté ses affaires, pour repérer le nom de famille de Justin. Puis il emmène le tout dans la salle de bains, qu'il verrouille. Il fait couler l'eau, et reprend son smartcom. Cette fois, il lui faut de l'aide d'un petit génie des communications, aussi se décide-t-il à écrire à Angie : "Peux-tu pirater le gps d'un smartcom ? Je t'envoie le numéro, c'est peut-être important. J'espère que ta journée s'est bien passée. Bises, Orson."

Ensuite, il se douche rapidement, et ressort en pleine forme, se sêche et va se changer.


Bon, bah bon courage avec les cours du soir. M'attends pas, je compte pas rentrer tôt. Je te raconterai demain !

Oban sort, s'en va au coin d'un couloir, et sort un livre audio. Il met les écouteurs dans ses oreilles, et baisse le son à fond. Dans son sac, il a mis ce qu'il estime être le "kit du petit espion", qui comprend surtout d'autres fringues à capuche, une écharpe noire pour masquer son visage, et des lunettes. Il ne reste quà attendre, maintenant.



Dernière édition par Eric le Sam 3 Sep - 13:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9390
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Sam 3 Sep - 13:17

De la terrasse où il est installé avec Sandy, Alekseï a une bonne vue sur une partie de la ville. Il se souvient avoir lu que Neo Salem a été fondée il y a près d'un siècle par des colons de la troisième génération, ce qui en fait une cité assez ancienne selon les critères terrans. Elle n'est pas très grande avec ses 180.000 habitants seulement, mais est très moderne : La municipalité doit disposer d'un budget assez élevé. La raison en est peut-être la présence de l'institut, mais aussi d'une antenne du Sélénium, dont il peut d'ailleurs voir la grande tour blanche qui domine les autres immeubles de la ville.

Quasiment toutes les constructions sont intégrées dans de grands espaces verts, et la pollution est quasi-inexistante. Même la pollution sonore est très faible : Les routes accueillent finalement peu de véhicules individuels tant le réseau de transport en commun par gravitrain est dense et bien intégré dans l'urbanisme local. Quelques signes trahissent toutefois son siècle d'existence : Certaines habitations sont un peu moins neuves, et cela se voit également dans les différents styles architecturaux présents.

Alekseï sait aussi que Neo-Salem accueille peut-être l'Institut, mais que ce n'en est pas pour autant une ville étudiante : La population de St-Charles reste finalement assez faible. C'est aussi une ville dont l'industrie est vouée à la haute technologie, principalement dans la robotique et le développement informatique. Alekseï peut d'ailleurs voir une quantité non négligeable d'androïdes et de drones qui vaquent à leurs occupations : Il doit y en avoir un pour dix humains qu'il aperçoit. Cela est presque autant que sur Babylon.


Oh non. Je laisse ça à ceux qui ont un don pour ça. Disons simplement que je suis assez bon juge des gens en général, même si je peux me tromper.

Alors dis-moi, il y a autre chose qui m'intrigue : C'est la première fois que de nouveaux inscrits forment une équipe pour le Jeu dès leur premier jour. Tu crois que vous serez prêts pour l'épreuve de demain ?

J'en sais rien. Avec des épreuves secrètes, c'est difficile de répondre à ça. Mais moi aussi, je suis assez observateur, et je suis sûr qu'ils sont tous très bons. Évidemment, on n'a pas eu le temps de bosser sur des automatismes, et Megan ainsi qu'Orson sont jeunes, mais je pense que ça va passer...

Et pour l'inscription le premier jour... Bah, c'était aussi le dernier jour d'inscription, donc on n'avait pas trop le choix ! Mais ce qui nous a poussé à nous inscrire à cinq, je pense que c'est Stepjan et son histoire de cheerleader ! Attend, je te raconte l'anecdote ! Dont acte.

Décidément, il n'apprendra jamais à ravaler sa fierté, celui-là. Tu sais qu'au départ il en pinçait sérieusement pour Lethra ? Il lui a fait la cours pendant des mois, jusqu'à ce qu'elle en ait assez de devoir repousser ses avances et qu'il s’immisce dans sa vie privée. Alors elle lui a mis un râteau monumental en public. Attention, ne te méprends pas, c'était mérité. A sa place, j'aurais fait ça biiiien avant, et j'aurais été bien plus méchante.
Mais toujours est-il qu'il l'a très mal pris et que depuis ce jour-là il lui cherche des noises à la première occasion, même si c'est peine perdue : Lethra ne répond jamais à ses provocations. Elle se contente de l'ignorer... Et je crois qu'il la déteste encore plus pour ça.

Je ne connaissais pas l'histoire, mais elle ne me surprend pas trop...
J'ai eu l'impression que Lethra est "la" fille populaire, ici. Douée en tout, mignonne, demi-dragonne... Puisqu'en plus elle est sympa, j'imagine qu'elle doit faire chavirer les cœurs. Et Stepjan est bien du genre à vouloir casser ce qu'il n'a pas pu avoir.

Et "le" garçon populaire, c'est qui ? Gerald, le coéquipier de Lethra ?

Oui, j'imagine. Mais il ne fait pas autant l'unanimité que Lethra... D'autant plus qu'il est gay, donc ça limite un peu son "public".

Et pour ce qui est de Lethra, elle est peut-être très populaire, mais bizarrement, il n'y a plus grand monde pour lui faire des avances depuis l'histoire avec Stepjan. Il faut dire aussi qu'elle n'a pas du tout l'air intéressée par cet aspect de la vie humaine, ou alors c'est une sacrée façade.

Ou elle préfère peut-être les dragons ? Difficile de savoir si c'est du lard ou du cochon...
En tout cas, Alekseï a l'air beaucoup plus détendu.


Hahaha ! Peut-être bien, oui. Elle va pas être facile à marier !

A ce moment, le smartcom d'Alekseï résonne. Il vient de recevoir un message de Nétifer :
"On arrive. Tu es où ?"

Désolé, une seconde. Mon équipe qui arrive. Je leur envoie l'endroit où nous sommes. Quelques secondes pour taper :  "Au bar "Les Trois Soeurs", en terrasse. Je suis avec Sandy, mais vous êtes les bienvenus"

Et donc, oui... Si elle arrive à trouver sa moitié, je veux être là pour la cérémonie. Un mariage de dragons ! T'imagines la tête du prêtre, et la taille des tables pour les petits-fours ? Alekseï manque de s'étrangler avec sa bière quand une image lui traverse l'esprit. Une Lethra sous forme reptilienne, dans une grande robe blanche, toute gentille et souriante, saluant l'assistance avec un bouquet de fleurs entre ses griffes.

Vision qu'il partage immédiatement avec Sandy, évidemment : Ça fait du bien de se moquer gentiment des amis !


Oh mon dieu oui ! Hahaha ! Ce serait tellement ridicule.


Dernière édition par Eric le Sam 3 Sep - 22:48, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9390
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Sam 3 Sep - 13:59

Après une vingtaine de minutes, "Orson" reçoit un message de "Véronica", disant juste "Voilà !", avec un lien vers une appli. Il la télécharge, et peut maintenant suivre le com de Justin Lieber à la trace tant qu'il ne désacive pas son gps.

Au bout d'environ une heure et demi d'une attente interminable, il voit finalement Diego sortir de la chambre, l'air encore un peu endormi. Le petit vampire se dirige vers les escaliers et descend.

Encore un quart d'heure plus tard, Justin sort à son tour, l'air un peu nerveux. Il a relevé la capuche de son sweat et vérifie de chaque côté du couloir, sans voir Oban pour autant, avant de refermer la chambre et de partir à son tour vers les marches qui mènent au rez-de chaussée.

Oban sachant très bien que Lieber est dans une phase paranoïaque et qu'il peut se trouver n'importe où du sol au plafond, il reste à bonne distance... Il faudra qu'il pense a féliciter Veronica. Il n'a presque pas besoin de ses sens, avec ce matériel. Cependant il choisit de rester sur ses gardes. Il ne faudrait pas que quelqu'un le voie faire ou que les gens que Lieber va retrouver le remarquent.


Tout en restant à bonne distance, il commence sa filature. L'Institut s'est déjà vidé d'une bonne partie de ses élèves, qui sont soit retournés en ville, soit sont au réfectoire ou dans leurs chambres pour ceux qui sont en internat. Moins de monde signifie aussi qu'il sera plus facilement repérable.

Justin traverse le parc central, passe devant les labos, et se dirige maintenant vers la périphérie des bâtiments. De loin, Oban le voit souvent regarder par dessus son épaule. Le garçon finit par arriver à une des salles d'íentraînement, comme celle où Oban a rencontré Lethra pour la première fois dans le futur. Après un dernier coup d’œil aux alentours, il entre.

Oban peut voir sur son localisateur GPS que Justin a traversé le hall du bâtiment, est passé devant les vestiaires, et s'est rendu directement dans la salle principale. Il devrait pouvoir s'approcher sans être repéré.


Oban approche et commence par ranger ses chaussures dans son sac. Il entend par les pieds, grace aux vibrations. Quelque part, Oban espère vraiment que Lieber est parti voir une fille. Mais il en doute. Juste là, se dit-il, est le spot favori de Jarod.  Si ses soupçons se confirment, alors en effet, ce dernier va bientôt surprendre télépathiquement (ou autrement) les discussions des révolutionnaires... Et en payer le prix fort.

Au moins, ces considérations le poussent-elles à rester vigilant.


Il s'approche de la salle, mais peine à sentir les présences à l'intérieur. Par contre, il entend des murmures étouffés. Il finit par découvrir la bouche de ventilation d'où viennent les voix. Elle est trop petite pour s'y glisser, mais au moins peut-il entendre Justin parler à son mystérieux interlocuteur.

- Alors Justin, tu as les fichiers ? fait l'autre garçon.

- Oui, les voilà, répond Justin.

- Ok, attends. Analyste, upload ça, tu veux, et montre moi le contenu.

- Tout de suite, monsieur Matemba, répond la voix familière de l'Analyste.

- Eh bien, c'est pas mal du tout, Justin. C'est exactement ce qu'il nous fallait.

- Heu... Idriss ? Tu n'as pas peur que l'Analyste nous dénonce ? Ou alors... Ce n'est pas la version normale, pas vrai ? Oh merde, vous avez une backdoor dans le système principal de l'Institut ?!? Même moi je...

- Tu poses trop de question ! le coupe sèchement l'autre. Tu parles un peu trop, en fait. Tu crois que tu vas réussir à tenir ta langue pendant plus d'un mois ?

- Oui, oui, t'inquiète !

- Parce que je te rappelle que maintenant, plus de retour en arrière pour toi. Tu es mouillé jusqu'au cou. Si ça s'évente, tu prendras aussi... Et ce ne sera pas quelques heures de colle, hein ? Je te parle de l'enfer s'abattant sur nous !

- Ouais, t'inquiète, je te dis. Je suis pas idiot.

- Upload terminé, fait l'Analyste.

- Bon, parfait, c'est uploadé. J'efface les originaux.

- Mais... Bon, ok. Pas le choix, hein ? dit Justin.

- Allez, tu peux y aller. Je te donnerai tes instructions le moment venu.


Dernière édition par Eric le Sam 3 Sep - 19:15, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître
avatar

Messages : 7102
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 38
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Star Academy   Sam 3 Sep - 19:44

Oban part sans attendre d'en entendre plus. Doucement pour commencer. Puis il court de toute ses forces pour traverser rapidement le parc.

Il ne s'arrête vraiment de courir qu'après être sorti de l'institut, pour se diriger vers les transports. Il finit par regarder sa montre pour savoir s'il aura le temps d'arriver  au rendez-vous initial. Il s'aperçoit qu'il risque d'être un peu en retard, mais pas tant que ça.


Un peu essoufflé, il sent les battements de son cœur se calmer après sa course jusqu'à la station de gravitrain. pfiou ! Et c'est à ce moment seulement qu'il remarque une présence familière, et toute proche. Préoccupé comme il l'était, il ne l'avait pas sentie avant.

Hé, Orson ! Ici ! fait Megan en le rejoignant. Ouf ! J'ai bien cru que j'allais être en retard, mais si tu es là, ça veux dire que c'est bon, hein ?

Honnêtement, je ne crois pas.

... Oban reprend son souffle.

Tu as eu une bonne journée ?

Oui, mais je suis les-si-vée ! Je ne pensais pas que je serais aussi occupée dès les premiers jours. C'était pareil pour toi ? dit-elle au moment où leur rame entre en gare. Oban répond en entrant

Oh oui, c'était animé ! Mais super intéressant, aussi. Je n'ai pas choisi tous les cours mais tout est fascinant. Je reviens d'une séance de gravityball. Intense, mais grisant. En tous cas, ne t'en fais pas pour le retard, je suis certain que personne ne sait exactement de quoi parler. On va surtout se détendre et apprendre à se connaître.  Après tout le jeu  semble assez aléatoire.  Une préparation totale me semble difficile à mettre en place.

À mesure qu'il parle, Oban regarde dans tous les sens, au cas où il aurait été suivi. Et puis il admire un peu le paysage quand il sent qu'il a l'air louche, à force de fureter.

J'espère qu'on ne va pas se ridiculiser dans le Jeu, au moins. Holala, être la risée de l'école dès mes premiers jours, moi ça me... Brrrrr.

C'est sain, le rire. Ce que pensent les autres c'est flatteur, mais l'important c'est de s'amuser. Et puis, toi et moi on le sait, on est extraordinaires. Je n'en parle pas beaucoup, de ce qu'on est, mais toi et moi on partage une chose magnifique, et puissante. Je ne crois pas qu'on puisse se ridiculiser, sur le long terme.

Ca t'ennuierait que je passe mes mains près de ton dos ?

Megan est surprise, comme prévu, aussi Oban enchaîne-t-il. Je ne vais pas te toucher, juste sentir les vibrations. Ca va peut-être un peu chatouiller. C'est à dessein qu'il lui parle ensuite.

Alors, tu vois, tous les gens ont une vibration. Personne n'a la même qu'un autre. Pendant le.. voyage qui m'a amené ici, j'ai rencontré des gens qui ont des points communs, et leurs vibrations étaient similaires. Parle-moi de ce qui te stresse dans l'idée de te ridiculiser. Tu crois qu'il vase passer quoi ?

Oban écoute attentivement la réponse, mais aussi les réactions de son corps ; il aimerait apprendre àdéceler le stress et la tension. Et cette fille est une boule de nerfs.

Heu... fait-elle un peu embarrassée quand même, tu sais, c'est un peu comme dans ce rêve, où tu arrives à l'école, et là... Tu t'aperçois que tu as oublié tes vêtements. Tu l'as forcément déjà fait, non ? Alors bien sûr, tout le monde se moque de toi.

Enfin... Je sais que j'accorde trop d'importance à ce qu'on pense de moi, tu vois ? J'ai des angoisses vraiment idiotes à ce sujet, mais je ne peux pas m'en empêcher... Comme "Et si on finit bons derniers demain" ou encore "Et si c'est moi qui fait tout foirer et perdre l'équipe". Je veux dire... J'aimerais vraiment avoir ton assurance.

Je peux.. peut-être t'aider à avoir plus de facilités. Si j'ai bien compris, ton stress se répand ici... Et là... Et part de... ici. Oban vient de trouver le troisième chakra. Il tente alors de réguler le flot des vibrations, en concentrant son pouvoir, doucement, dans le noeud qu'il détecte. Je ne sais pas si ça va marcher, mais ça fait du bien, je le fais sur moi parfois.

Haiiiii ! Arrête, ça chatouille ! dit-elle en se tordant.
C'est vraiment trop bizarre !

Tu verras plus tard si ça a marché ou pas. Mais tu es super sensible, je ne te touchais même pas.

Alors, tu as pris quoi comme cours ? Demande Oban par politesse, toujours un peu inquiet de devoir se comporter comme si tout allait bien alors qu'il a une information primordiale...

Megan lui répond en embarquant avec lui dans la rame du gravitrain, qui se trouve plutôt remplie à cette heure.

Oh, des cours de langue, d'art, et des maths... Et tu sais quoi ? J'ai tout compris, même les équations de droite. Pourtant, c'est vraiment pas mon truc.

Ah, je crois qu'on y est bientôt. D'après les messages, on doit aller dans ce quartier, là-bas.

C'est quoi, ton truc, alors ?

Je ne suis pas très douée pour l'école, j'en ai peur. Mon truc, c'est plus le dessin.

Tu n'en as pas avec toi ? Tu sais, les gens qui font plans, cartes, design, et toutes sortes d'autres choses doivent être bons en dessin. J'aimerais être bon en dessins, mais mes plans sonttoujours un peu fouillis. Je m'y retrouve, mais si je devais en faire pour d'autres, ce serait une autre histoire !


Dernière édition par Xavier le Dim 4 Sep - 22:30, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9390
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Sam 3 Sep - 23:31

La conversation entre Alekseï et Sandy est devenue plus légère, et ils plaisantent de choses et d'autres pendant un moment. La jeune femme ne semble pas vouloir pousser plus loin l'interview et a l'air de passer un bon moment.

...Brown appuie sur le bouton, et à ce moment-là il y a une gerbe d'étincelles, et on se retrouve plongés dans le noir d'un coup. Pas juste notre classe, hein ? Tout le bâtiment ! Évidemment, il y a un blanc à cause de l'effet de surprise, mais après nous on est morts de rire.
Alors forcément, le professeur Brown demande le silence, et à force, on arrête de rigoler et on se tait. Et là, imagine la scène : On est dans le noir total, on entendrait voler une mouche, on se retient de se marrer et là quelqu'un, on a jamais su qui, lâche un...

Hum... l'interrompt Nétifer en s'approchant de la table, seule. Désolée, je crois que je suis un peu en avance. Je ne vous dérange pas, j'espère ? demande-t-elle d'un ton un peu froid.

Non, pas du tout ! Je t'attendais, tu es la première. Sandy me racontait une anecdote sur le professeur Brown et... Oh, désolé !

Kriss, je te présente Sandy. Elle est avec moi en science-po, et elle tient aussi le journal étudiant de l'Institut.
Sandy, voici Kriss. On est tous les deux dans l'équipe des Nouveaux, et aussi dans le club de boxe !
Et elle est douée, je ne veux surtout pas me retrouver sur le ring avec elle... , dit-il en mentant sur le ton de la confidence.

Enchantée, Kriss. Assieds-toi. Tu veux boire quelque chose ?

Non, merci, pas maintenant.

Nétifer détaille Sandy des pieds à la tête, avec l'air de quelqu'un qui n'aime pas beaucoup ce qu'elle voit. Journaliste, alors ? Et alors comme ça, vous le trouvez digne d'intérêt ? dit-elle en désignant Alekseï.

Oui, on peut dire ça, répond Sandy d'un air amusé.

Houla... Alekseï recule un peu sur sa chaise, cherche un point d'attention qu'il trouve en son verre de bière, et il se met légèrement en retrait de la conversation. Tout dans son langage corporel évoque le malaise.
C'est ce qu'il veut faire croire, en tout cas : intérieurement, il s'amuse beaucoup. Jouer un rôle en continu, c'est fatiguant. Mais c'est drôle.


Bon, c'est très bien, mais on va devoir parler stratégie, maintenant.

Je vois. Il faut que je vous laisse, c'est ça ? Pas de problème. Par contre, je peux vous poser une dernière question ? Je pensais écrire un article sur les "Nouveaux" si vous vous en sortez bien, mais autant je sais ce que fait Alexandre avec l'électricité, autant j'ignore ce que tu fais, Kriss.

Apparemment, je suis capable de dévorer l'âme des gens. Intéressant, pas vrai ? Et toi ?

Moi ? Oh, rien d'aussi impressionnant. C'est juste que je sais toujours quand on me ment, lâche Sandy avec un petit sourire en coin.

Ah ? J'ai bien fait de ne presque pas mentir, alors... Bon, de toute façon, on se voit demain, si tu couvres la première session du Jeu. Et aussi en cours.
On aura le temps de continuer notre conversation.

D'accord.

Oh, et je plaisantais. Mon vrai pouvoir, c'est de parler aux oiseaux. Il ne fallait pas faire cette tête là, ma chère Kriss.

Très drôle.

Bon, à plus tard, Alexandre. Passe me voir quand tu veux, d'accord ?

Et Sandy s'en va, sous le regard de Nétifer qui fait la moue.


Dernière édition par Eric le Dim 4 Sep - 21:33, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Star Academy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Star Academy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Résultats pour la "Smiley Academy"
» Star Academy
» Grégory Lemarchal (Star Academy 4) vient de mourir
» Star Academy
» Star Wars Pocket Models TGC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Voyager NG :: Voyager NG :: Deuxième Âge : Roleplay-
Sauter vers: