Voyager NG

Le space opera nouvelle génération
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Star Academy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
AuteurMessage
Eric
Maître


Messages : 9201
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: Star Academy   Jeu 19 Jan - 21:11

Alekseï rejoint Oban et Angélica au chevet de Nétifer. Ils discutent jusque tard dans la nuit, puis cette dernière les renvoie se coucher et prendre un repos bien mérité après leurs émotions de la soirée, leur assurant qu'elle veillera sur la blessée jusqu'au lendemain.

Dimanche 12 juillet 145 PE

Nos amis retrouvent Nétifer éveillée. Elle est sortie de son coma artificiel et les soins prodigués dans l'antenne médicale de l'Institut ont fait des merveilles : Elle est déjà presque sur pied et sera libre de sortir dans l'après-midi.

C'est là que la directrice les retrouve, dans une tenue plus décente, pour les tenir au courant des derniers développements. Elle a réussi non seulement à trouver la cachette d'indigo de Stepjan, à laquelle elle n'a pas touché pour le moment, mais elle a aussi pu remonter la piste de son fournisseur. Malheureusement, celui-ci a quitté la planète peu de temps après la mort de Balthazar Chen. Elle a donc envoyé quelqu'un à sa recherche, mais sans grand espoir.

Elle a aussi pu fouiller dans les fichiers datant de l'époque de Diouf Matemba, notamment pour découvrir d'éventuels liens avec les professeurs sur lesquels Alekseï avait des soupçons. Elle n'a rien appris de Sboj, qui était simplement dans le même club d'informatique mais ne s'entendait pas du tout avec l'oncle d'Idriss. Le professeur Gao, quand à elle, a pu lui donné plus de détails sur le scandale qui avait provoqué son départ : Il avait été surpris par une étudiante en train de prendre des photos d'elle à son insu, des photos intimes. L'accusation de harcèlement qui s'en était suivi avait mis fin à son début de carrière à l'Institut. Mais c'est Snowden qui s'est avéré être le plus intéressant. Madelyne Williams a en effet réussi à lui faire admettre qu'il avait bien été membre du "club des gentlemen" de l'époque, club qui s'est trouvé dissous après le départ de Diouf. Elle a aussi pu lui extorquer les noms des autres membres, ce qui lui a permis de faire un lien avec le Sang de la Terre.

L'un des membres du club de l'époque, un mutant du nom de Kurt Haendel, a il y a deux ans fait parmi des victimes du groupe anti-métas lors de la fameuse prise d'otage dans l'opéra royal sur Wotan III, qui s'est soldé par la mort de dix-huit personnes, dont neuf métas. Cela était et reste à ce jour l'opération la plus médiatisée du groupe terroriste. L'hypothèse de Williams, c'est que Heandel a parlé du club des gentlemen aux activistes du Sang de la Terre pendant l'évènement, peut-être pour essayer de négocier sa vie contre des informations utiles. Malheureusement, il ne reste personne en vie pour confirmer, les terroristes ayant fait sauter le bâtiment avec eux et leurs otages : Personne n'en a réchappé.


Après ce bilan, nos amis laissent Nétifer se reposer un peu pour aller s'entraîner avec Megan, puis pour aller déjeuner.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9201
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: Star Academy   Jeu 19 Jan - 21:14

En début d'après-midi, Oban profite de l'occasion qui lui est donné de pouvoir parler en privé avec Nétifer pour aller la retrouver dans sa chambre à l'infirmerie.

Toutefois, en arrivant sur place, il a la surprise de constater qu'elle n'est pas seule. Arrivé près de sa porte, il entend une conversation étouffée à l'intérieur : La séclantie est en pleine discussion avec une jeune femme dont il peut reconnaître la voix. C'est Natalia.

Il se demande un instant s'il faut faire demi-tour pour les laisser parler, mais elles ne savent pas forcément qu'il entend mieux que la moyenne. Seulement, espionner ne lui paraissant pas correct, il frappe à la porte avant d'entrer.


Salut Kriss ! Je t'ai ramené des trucs à manger, il parait que la bouffe est..  Oh, salut miss.

Salut, répond Laconiquement Natalia, un peu surprise par son entrée.

Nétifer, elle, avait forcément senti sa source bien avant qu'il ne frappe.

Salut Orson. Merci, c'est très gentil. Tu n'a qu'à poser ça là.

Natalia me racontait ce que j'ai manqué hier soir.

La séclantie est toujours assise dans son lit d'hôpital, mais semble en pleine forme. Oban sort des fruits, les pose négligemment sur la table, en récupère deux et va s'asseoir sur le lit à côté de Nétifer. Il croque dans un des fruits en en passant un à son amie, et regarde la mutante.

Parfait. J'arrête pas de la raconter, moi, autant entendre son point de vue.

J'avais presque terminé. J'en étais au moment où Miss Alaster est arrivée.

Elle narre la fin de son histoire, à laquelle Oban a assisté et qu'il connaît donc déjà.

Et voilà toute l'histoire.

Merci, Natalia. Je n'aime pas quand il me manque des détails.

Et alors, ils voulaient te kidnapper pourquoi ?

Elle commence par hésiter en regardant Oban, puis...

Bah ! Tu vas l'apprendre tôt ou tard de toute façon.

C'étaient les hommes de mon père, qui est un criminel, mais un criminel avec beaucoup de pouvoir. Il n'a pas aimé quand je lui ai dit que je refusais de rentrer chez moi, alors il les a envoyés me chercher.

Et ils ont quel lien avec le sang de la Terre ?

Avec le Sang de la Terre ? dit-elle avec une surprise qui a l'air sincère. Aucun, à ce que je sache. Pourquoi ?

Bah, maffia d'origine terrestre, secte nihiliste d'origine terrestre... On essaie de vous sortir d'ici pile quand on parle d'attentats à venir... L'amalgame est vite fait.

Il se passe tellement de choses dans cette école...

Natalia a l'air amusée.

Haha ! C'est vrai ! Parfois, on se croirait dans un de ces shows tridéo complètement ridicules.

Eh bien au moins je ne suis pas la seule à trouver ces divertissements idiots !

Urh. Coincé avec deux filles 100% pragmatiques. Les histoires ont une utilité, vous savez ? A part distraire, elles donnent des leçons aux enfants. Et aux grands, parfois...

Bon, bah Kriss, c'est toi l'héroïne, alors je vais te laisser. Mais je voulais te dire : on doit faire une réunion de l'équipe avant la réunion officielle. J'ai des trucs à dire, et je crois que Véronica en a aussi.

D'accord, c'est noté. Ce soir, alors ?

Le plus tôt sera le mieux. Ici, alors. J'envoie un message aux autres, dans ce cas. Salut, miss. Et remets-toi bien, Kriss. A ce soir.

Moi, je vais aller voir du monde...

Oban lâche son smartcom pour faire un signe de la main, et envoie son message à Angie et Alec en sortant.


Bon... Bah y'a plus qu'à aller faire un tour sur le campus. Je vais commencer par Megan, tiens.

Et il l'appelle. Ouais, Megan, je te dérange pas ?


Dernière édition par Eric le Jeu 26 Jan - 23:15, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9201
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Jeu 19 Jan - 21:18

Après le déjeuner, Alekseï a à peine quitté le réfectoire qu'il reçoit un message sur son com. Il est plutôt surpris de constater qu'il est de Gabriel. Ce dernier dit vouloir lui parler et lui demande où le retrouver.

Oh ? Ça, c'est inattendu. Surtout venant de Gabriel...

Alekseï, qui était en route vers sa salle d'étude préférée, la bibliothèque, s'arrête un moment pour écrire une réponse sur son smartcom.

"J'allais à la bibliothèque. On peut y discuter dans le "coin détente", ou à la cafétéria. Comme tu veux."

La réponse ne tarde pas et est plutôt laconique : "La bibliothèque"

C'est donc là que se rend Alekseï. Il sait qu'ils y seront tranquilles pour parler car l'endroit est relativement peu fréquenté, y compris un dimanche.



En effet, quand à peu près tout les ouvrages imaginables sont disponibles sur le réseau via l'hypernet et qu'ils peuvent être consultés depuis n'importe quel terminal, y compris les smartcoms, l'intérêt même d'une bibliothèque peut paraître étrange. Toutefois, il reste plus de personnes qu'on ne croirait qui préfèrent lire des livres en version papier.

Comme la plupart des publications ne sont plus éditées que sous forme digitale, les bibliothèques sont donc maintenant équipée d'une technologie d'impression instantanée : Le lecteur commande l'ouvrage qu'il désire consulter sur un terminal, et celui-ci est presque instantanément téléchargé dans un "livre" dont les pages sont chargées de nano-encres qui reproduisent fidèlement le contenu dudit ouvrage en quelques secondes seulement. Le livre peut alors être retiré des rayons pour être lu. Il sera automatiquement réinitialisé et son contenu effacé lors de son retour.


Alekseï constate que Gabriel n'est pas encore arrivé. Il ne lui reste donc plus qu'à se commander un livre.

Il recherche alors sur le terminal un roman d'aventure emblématique de la culture Séclantie. Traduit en terran, évidemment. Il vient à peine de terminer celui en langue égérianne qu'il avait commencé il y a de cela plusieurs semaines. Alekseï n'a pas beaucoup le temps de lire pour le plaisir, ces derniers jours... Pour le plaisir, oui, mais en s'initiant tout de même à la mentalité des cultures qu'il connait peu ou qu'il désire mieux connaître.

Pendant que le livre sur lequel il a porté son dévolu s'imprime, il sort ses affaires de cours. Il vient à la bibliothèque avant tout pour profiter d'un lieu calme pour réviser. Il aura peut-être le temps de relire et d'assimiler ses notes sur les axiomes et l'arithmétique de Peano avant l'arrivée de Gabriel... Étrange, ce type de mathématique. Repartir de la base la plus pure pour tout reconstruire... Des années de travail pour être sûr que les fondations sont solides avant de continuer. Des dizaines de lignes de calculs compliqués, avec des symboles imbuvables, tout ça pour définir que les entiers naturels se suivent et s’additionnent ? Ce qui paraitrait évident au type le plus limité que l'on puisse rencontrer...
Alekseï hésite. Est-ce une perte de temps monumentale dans la vie d'un génie comme Peano, ou au contraire une étape nécessaire ?
C'est presque plus de la philosophie que des maths... Il faudra en parler à son professeur, pour mieux en comprendre l'essence.
Encore un terme emprunté à la philosophie !

Alekseï est plongé dans ses pensées. Toutefois, il me peut manquer de sentir la Source de Gabriel alors qu'il est à plusieurs dizaines de mètres du bâtiment. Le garçon au crâne rasé fait son entrée un peu plus tard en vient s'asseoir face à lui.


Bonjour, Alexandre.

Salut, Gabriel ! , dit-il en refermant son cahier. Alekseï est peut-être un des derniers étudiants à encore utiliser le papier et le stylo.
Assieds-toi, je t'en prie. Il lui indique la chaise située à ses côtés.

Ça va ? J'ai senti comme une forme d'urgence dans ton message texte. Ou tu étais seulement concis, je ne suis pas sûr...

Urgent ? Non, mais il fallait que l'on ait une discussion et je préfère ne pas laisser traîner ce genre de choses.

J'ai parlé à Natalia, ce matin.

Ah. Et donc... ? , dit-il en fronçant légèrement les sourcils.

D'abord, elle a l'air de beaucoup t'apprécier. Pour moi, elle est comme une petite sœur, alors j'apprécie de voir qu'elle est enfin capable de s'ouvrir à quelqu'un. Ceci dit, ne t'avise pas de la blesser.

La dernière phrase sonne clairement comme un avertissement.

Mais ce n'est pas le plus important. Elle m'a parlé de ce qui s'est passé hier soir, mais il y a des lacunes dans son récit. Il est évident qu'elle cache des choses, notamment à ton sujet.

... Donc, il faut que nous clarifions la situation. Je comprends, et je suis d'accord.

Premièrement, je l'apprécie beaucoup aussi, et je ne veux surtout pas la blesser. Je lui ai expliqué comment je fonctionne, elle sait où elle va, c'est une grande fille.
Deuxièmement, je n'aime pas les menaces. Je réagis plutôt mal à ce genre de... De façon de faire. Les mâchoire d'Alekseï se crispent légèrement, et il lui jette un regard qui ne cille pas.
Troisièmement, j'imagine qu'il est normal de ne pas tout déballer sur la personne avec qui tu sors à une tierce personne. Je ne vais pas te dire ce qu'elle m'a dit, et j'imagine que tu ne me diras pas non plus ce que ta petite copine te dit lorsque vous n'êtes qu'à deux...

Honnêtement, je t'aime bien, Gabriel. Et je suis... Rassuré, on va dire... Que tu fasses attention à Natalia. Je t'en remercie. Vraiment.
Mais ne commence pas comme ça.

Gabriel hausse les épaules.

Ce n'était qu'un avertissement, Alexandre. Inutile d'en faire tout un plat, ni de s'étendre davantage sur le sujet.

Il se penche en avant.

Par contre, pour ce qui est de toi et de tes coéquipiers, trop de coïncidences commencent à s'accumuler. Votre arrivée au même moment, la formation clairement militaire de plusieurs d'entre vous, vos séjours à l'infirmerie, votre présence chaque fois qu'un évènement anormal survient et est dissimulé par la direction, ce genre de choses. Pour être honnête, il y a quelque chose à votre sujet qui m'inquiète. En d'autres termes je vais devoir commencer à chercher sérieusement, et, crois-moi, je finirai par trouver.

A moins que tu aies quelque chose à me dire ?

Merde. Noyer le poisson. Renvoyer la balle. C'est ce que ferait quelqu'un qui est plutôt au clair. Au moins pour commencer...
Oui. Je pense que tu es un peu paranoïaque.
Pas sur notre arrivée au même moment, ça, je te l'ai déjà dit. Je pense aussi qu'il y a quelque chose là dessous, même si nous nous sommes allé les uns vers les autres de façon assez naturelle. Un feeling, je ne sais pas si tu peux comprendre...

Mais je ne t'en veux pas. Moi aussi, je suis un peu paranoïaque. Je pourrais te renvoyer tout ce que tu m'as dis comme un miroir...
Ta formation clairement militaire, ton séjour en détention, ta présence quand une falaise s’effondre sur nous, ta proximité avec mademoiselle Adley... Je m'inquiète aussi, même si j'ai plutôt une bonne impression de toi, comme je te l'ai déjà dit.

Tu as quelque chose à me dire, de ton côté ?

Que tu évites trop de questions et trop habilement.

Moi aussi, je t'apprécies, Alexandre, mais cela ne m'empêchera pas de chercher des réponses, dit-il en se levant.

Sur les sentiments, peut-être ? Même s'il ressemble à un tueur, il adore Natalia, et je suis certain que c'est un gars bien.
Allez, arrête, Gabriel... Pas besoin de surjouer l'ultimatum.
Rassieds-toi.

Bon... Comment dire ça ?

Oui, Natalia et moi avons un secret. Et si c'est un secret, c'est dans le but de nous protéger. Si tu commences à chercher, tu vas faire remonter des choses. J'ai confiance en toi, mais en remuant tout ça, tu risque d'attirer l'attention de gens dangereux pour nous.
Tu ne veux pas nous poser de problèmes, n'est-ce pas ? Je n'ai pas trop peur pour moi, mais pour elle, si...

Alors je te le demande comme un service : s'il te plaît, ne cherche pas. Je veux bien promettre de tout t'expliquer, mais pas maintenant. Plus tard. Et à condition que Natalia l'accepte aussi, évidemment.

Si tu veux parler de la famille de Natalia et des frères rouges, je suis au courant depuis un moment.

Eh bien, j'ai le même genre de problématique avec ma famille, même si elle ne fait pas partie des Frères Rouges. Je ne veux pas t'en dire plus pour l'instant. J'imagine que Natalia a mis des mois avant de te révéler ça.
Ça explique une partie des choses que tu trouves étranges. Pour le côté militaire, Kriss est Séclantie. Tous les séclantis ont un entraînement militaire. Voilà...
Ah, aussi... Orson est un gentil garçon, vraiment, mais il ne peut pas s'empêcher d'aller mettre son nez dans les affaires des autres, comme beaucoup de gamins de son âge.

Si tu assembles tout ça et que tu saupoudres d'une pincée de malchance , eh bien tu as la réponse à tes questions...

C'est bon ? J'ai soulagé ta curiosité ?

Il regarde un instant Alekseï avec intensité.

Pas complètement, mais soit, je m'en contenterai pour l'instant.

Ceci dit cette conversation est loin d'être terminée, dit-il en se levant à nouveau.

Ça, j'en suis sûr.
Dis-moi, tu te renseignes comme ça sur tout le monde, où il n'y a que Natalia, moi et mon équipe qui en faisons les frais ? D'autres participants du Jeu, peut-être ?
Alekseï rassemble ses affaires. Il semblerait bien qu'il compte bien suivre Gabriel.

Il hausse à nouveau les épaules.

Pour le Jeu, je laisse ça à d'autres.

Toi et ton équipe, par contre... Il y a trop de choses étranges autour de vous pour que cela n'attise pas la curiosité.

J'avais mis Natalia dans la liste, et il l'a ignorée dans sa réponse. C'est vraiment sur nous qu'il se focalise. Bon... Essayer de dédramatiser, passer ça sur le ton de la plaisanterie et s'assurer qu'il ne cause pas trop de soucis en fouinant.
Tu n'en démords pas, hein ? 'Fin, je peux comprendre...
Bon, si tu as envie de continuer à jouer au détective, je ne vais pas t'en empêcher. Chacun son hobby !
Essaye juste de ne pas me mettre en danger en posant les mauvaises questions aux mauvaises personnes.

Et ne perturbe pas les gamins, Orson et ma petite Megan, avec tes idées bizarres. Là, je t'en voudrais...

Si tu veux m'appeler pour un nouvel interrogatoire, tu as mon numéro de 'com. Je viendrai à la convocation en présence de mon avocat avec grand plaisir. Si tu m'offres un café et que l'on se fait une simulation en équipe après !

En parlant de café, je vais m'en prendre un, et je t'invite si tu veux.

Il réfléchit deux secondes.

Pourquoi pas, après tout. J'ai un peu de temps devant moi.

Super ! On pourra discuter. Parce que finalement, on ne se connait pas si bien que ça...
A part peut-être sur le terrain. D'ailleurs, je suis sûr qu'avec un peu de travail, on pourrait exploser les records des simulations ! C'est laquelle, la plus compliquée ?

Je ne sais pas : Je ne l'ai pas encore trouvée. Quand ce sera le cas, je te ferai signe... si j'ai besoin d'aide.

Avec son impassibilité, difficile de dire si c'est vraiment de la frime ou si c'est du second degré.

Mouais... Je peux comprendre que tu veuilles le record pour toi tout seul. Mais si tu trouves, fais-moi signe, histoire que tu aies un challenger.

Et sinon, après l'Institut, tu comptes faire quoi ?

Il lève les yeux, comme si il regardait bien au-delà du plafond.

 J'y pense beaucoup... mais je ne sais pas encore. Il y a tellement de possibilités.

Il fixe maintenant Alekseï.

Tu y penses, à tout ce temps qui nous attend ? Avec tout ce pouvoir à notre disposition ? A ce que tu veux en faire ?

Bien sûr ! J'y pense souvent. On ne peut pas se permettre de devenir négociants en véhicules anti-grav, n'est-ce pas ? Ce serait du gâchis... Mais il faut tout de même trouver un domaine qui nous plaît, à notre mesure, où l'on se sente utile, à notre place.

Ce n'est pas facile de se décider.

Toi, tu veux voyager. Et pas tout seul. Je me trompe ?

Non, bien sûr. On n'accomplit que rarement de grandes choses seul.

Allez, tu ne sais pas encore, mais tu as déjà des idées, c'est certain !
Même si c'est des idées comme ça, en vrac... Le corps expéditionnaire de la Flotte ? Prof à St Charles ? Lâche le morceau ! , dit Alekseï, enthousiaste, en commandant deux cafés.

Non, je ne crois pas. Je n'ai pas envie de me mettre au service de quelqu'un. Je préfère être libre de prendre mes propres décisions.

En tout cas, si tu veux devenir homme politique, tu as encore du travail sur l'art oratoire !
Normalement, il faut "alimenter" une conversation... Là, j'ai l'impression de griller toutes mes cartouches l'une après l'autre ou d'insister lourdement. Tu aurais pu enchaîner avec un "comme par exemple...", ou bien "et toi ?". , répond le jeune russe avec un sourire mi-figue, mi-raisin.

Oui, tu as raison : La rhétorique n'est pas mon point fort. Il va falloir que je travaille ça.

Bon, et toi ?

Grand sourire d'Alekseï !

Je ne suis pas sûr non plus. Il faudra voir les opportunités qui se présentent. Mais j'aimerais quelque chose qui me fasse voir du pays, rencontrer pleins de gens nouveaux !
Par exemple, officier dans le corps expéditionnaire. Ou espion, ou corsaire ou danseur dans un grand ballet, qui irait faire des représentations jusque dans le Noyau !
Bon, j'avoue, j'adore les romans d'aventures, c'est pour ça. Mais ce n'est pas très crédible...
Ambassadeur, diplomate, magistrat, ou responsable d'un grand groupe interplanétaire, ça me plairait aussi. Et c'est plus crédible !

On a des idées en commun ?

Pas beaucoup. A part peut-être pour le dirigeant de société, tous les autres auront à rendre des comptes à des supérieurs.

Je te l'ai dit, je veux être libre de mes mouvements et de mes actes, et choisir moi-même moi-même mes combats.

Oui, je comprends... Nous y voilà. Encore un petit peu plus... Et ne pas commencer à lui expliquer qu'un patron a des supérieurs : les actionnaires. Au moins, ceux que j'ai cité sont loin de leurs chefs, donc sont plutôt libres.
Quelle genre de société tu monterais ? Quel genre de combats tu choisirais ?

Quelque chose qui rendrait notre monde meilleur, et surtout plus juste pour tout le monde.

Mais oui, monter une société serait une bonne idée. Ce genre de chose procure d'autres formes de pouvoir, tout aussi utiles. Bien sûr, il faudra que j'en soit le seul propriétaire.

Ça veut dire sans actionnaires. Donc tout en fonds propres.
Même avec un crédit, il te faudra un sacré apport personnel... Tu y as réfléchi ?

Et toi ? Quels sont les combats que tu serais prêt à mener ?

Eh bien, tout ce qui pourrait servir la mère patrie... Et quand je parle de patrie, c'est au sens large : tous les peuples humains terriens ou extra-terriens, classiques ou métas.
La diplomatie avec les xénos ou les extra-terriens, le renseignement, même la Flotte, s'il faut. Je verrai bien...

Oui, il est encore trop tôt pour vraiment se décider. Nous en reparlerons dans quelques années, toi et moi... Et nous serons probablement surpris des chemins que nous avons empruntés.

J'espère bien, que nous en reparlerons ! Et ce serait marrant de voir ce que nous sommes devenus.

Alekseï lui tend l'un des deux cafés.

Oh ! J'ai une idée pour toi ! Une boîte spécialisé dans la protection des personnalités ! Tu serais super ! Tu es "carré", vigilant, tu sais repousser les... Les trucs qui arrivent, et tu es immortel ! Tu pourrais commencer seul pour te créer des fonds, puis recruter...

Pas très ambitieux, non ?

C'est vrai, on peut trouver mieux... Je réfléchissais surtout à un concept qui te permettrait de travailler seul au début pour te faire un petit pécule avant de monter ton entreprise.

Mais tu as sûrement d'autres talents que je ne connais pas, si ça tombe des ressources financières venant de ta famille, et peut-être même d'ors et déjà des idées d'associés ? Tu me disais ne pas vouloir travailler seul...

Tu veux faire quoi ?

Je te l'ai dit, j'y réfléchis encore. Être mon propre boss, employer des métas, surtout ceux qui auraient du mal à s'insérer, résoudre des problèmes et faire bouger les choses... Voilà mes critères.

J'ai encore du temps pour me décider, mais je te dirai quand ce sera le cas. Et puis qui sait, j'aurai peut-être du travail pour toi ?

Alekseï s'apprête à répondre quand son com envoie un signal. Il le consulte rapidement et constate qu'il vient de recevoir un message de Epzibah Alaster : "ntsu asap".


Pourquoi pas ? Ce serait marrant de bosser ensemble...
Par contre, je suis désolé, je dois y aller. On se revoit bientôt !

Alekseï finit son café d'une traite, renvoie à miss Alaster un message lui demandant le lieu de rendez-vous, et se met en route.


Dernière édition par Eric le Mar 31 Jan - 5:36, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9201
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Ven 27 Jan - 11:46

Après lui avoir parlé sur son com, Oban retrouve Megan dans le parc. De loin, il la voit dire au revoir à ses amies, Babs et Artémis, avant de venir vers lui.

Hé, salut Orson ! Ça va ?

Il paraît que Kriss a eu un accident, hier soir ? Ce sont les filles qui me racontaient ça. Qu'est-ce qui lui est arrivé ? Tu sais si elle va bien ?

Oh c'était rien, elle sort bientôt. J'en reviens en fait. Mais je voulais te voir pour autre chose euh...

En classe d'art, vous faîtes des nus ?

Hein ? Heu... Oui, on en a fait un la semaine dernière. Pourquoi est-ce que tu demandes ça ?

Bah j'ai parlé avec Véronica de faire le modèle en classe d'art, mais elle dit que personne ne voudra parce que je suis trop jeune et que ça fait "pédophile" ou je ne sais quoi. Moi je trouve que ça peut être fait de façon  intelligente et euh... bah, artistique, quoi. Alors je me demandais si tu voudrais bien essayer, parce que t'es la meilleure que je connaisse.

Voila voila.

Tu veux que je fasse un portrait de toi... TOUT NU ?!?

Ça va pas, non ? Si c'est ta manière de faire des avances aux filles, je te préviens, c'est vraiment bizarre !


Tu crois que je te fais des avances ? Euh non, pas comme ça, non, je ferais jamais ça comme ça, au contraire... Écoute tant pis, je demanderai à un mec sans ce cas. Un adulte peut être, mais on me l'a déconseillé.  Wow. Je pensais qu'Alex se trompait mais il avait raison. Les planétaires ont un rapport étrange à la nudité.  

D'où je viens on prend nos douches tous ensemble, alors la nudité c'est moins tabou. En plus je suis pas en âge de fréquenter des filles.

Je peux pas vraiment te demander d'oublier tout ça mais si tu connais une personne que ça ne gênerait pas, ça serait bien... un ęgérian peut-être ?

Non, désolée, je ne vois vraiment pas, répond Megan sur un ton encore un peu sec.

Je peux faire autre chose pour toi ?

Non, tant pis... Je leur enverrai juste une image holo, comme d'habitude. Je pensais que ce serait un cadeau d'anniversaire sympa. C'est gentil d'avoir pris du temps pour me parler, Megan. Bonne journée. Je m'excuse, j'imagine.

Et le roublard Oban jette ses dernières billes dans sa façon de se retourner pour partir, la tête basse, la voix triste.

Du coin de l'oeil il voit Megan se radoucir un peu, hésiter... Mais finalement elle se tait et tourne les talons elle aussi.

Bon, bah j'aurais essayé. Item suivant.

Je dois trouver un remplacement pour Lethra. Epzibah ferait certainement l'affaire, en fait. La réunion est pour ce soir, on pourra voir pour Jarod. Je voulais voir les "détenus" mais je ne sais pas trop...

En même temps, une visite fait toujours plaisir, mais je ne peux pas leur dire la vérité, alors comment je vais faire...


Du coup, une fois éloigné, Oban appelle la psy. Elle saura comment faire.

Bonsoir, m'dame. Je me demandais si je pourrais aller voir les élèves en détention, parce que ça fait du bien, les visites. Mais vu que je suis sorti, je ne sais pas trop quoi leur dire pour leur expliquer, et puis j'imagine qu'il faut demander des autorisations ou je ne sais quoi... Alors je vous appelle.

Tu as bien fait, Orson. Tu peux les visiter, bien sûr. Il suffit que tu sois sur la liste des visiteurs autorisés, ce qui est déjà le cas, et que tu t'annonces à l'entrée. Essaie juste d'éviter les heures des repas et des cours, si tu peux.

Mais officiellement, pourquoi suis-je sorti détention ? Qu'est ce que je dois leur dire ?

Qu'après évaluation, la direction de l'Institut et moi-même avons jugé que l'isolement était peut-être excessif dans la mesure où tes pouvoirs n'étaient pas trop dangereux pour les autres. Tu peux leur dire que nous avons choisi de te placer en probation à la place.


Parfait alors. Ben dans ce cas, je viendrai dans une heure.

Oban se dirige alors vers le centre de détention en prenant son temps ; il passe récupérer de quoi manger, et se prépare à dévorer son sandwich en lisant un peu de ce que lui a conseillé Epsylom.

Il avale la dernière bouchée et s'apprête a arrêter de lire quand il tombe sur un passage vraiment intriguant dans "Les fils de la Guerre". Le drass explique au sélucéen que dans le temps, les seigneurs drass et leurs disciples avaient développé un art du combat très particulier, basé sur l'utilisation des vibrations. Ils étaient apparemment capables de choses vraiment prodigieuses.



Bien décidé à passer voir Epsylom à ce sujet, Oban part avec son tube et son sac au centre de détention. Il continue de lire en marchant, et se cogne parfois dans un passant distrait comme lui.


Dernière édition par Eric le Mar 31 Jan - 5:43, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9201
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mar 31 Jan - 22:13

Alekseï s'est vu donner rendez-vous par Epzibah dans une partie isolée du parc, derrière un des complexes d'entraînement virtuel. La professeure à la peau blanche n'est pourtant nulle part en vue quand il arrive à l'endroit indiqué. Il attend un peu, constate qu'il est pile l'heure convenue, mais il ne la voit toujours pas.

Bonjour, entend-t-il soudain dans son dos.

Il sursaute malgré lui et se retourne vivement pour se retrouver face à Epzibah.

Ah, mademoiselle Alaster ! Je ne vous avez pas vue.

Vous vouliez me voir, alors je suis venu au plus vite. Mais drôle d'endroit pour une rencontre. Tout va bien ?

Non, mais on fait avec.

Tenez, dit-elle en lui tendant une boite métallique. Vous trouverez là-dedans des disques de données à uploader auprès du Dandy.

Merci, dit-il en prenant la boîte. Puis-je vous demander le contenu des disques de données ? Je préfère savoir ce que j'uploade, et dans la mesure où je ne regarde pas les photos...

Des photos d'étudiantes et de professeures, prises à leur insu mais du genre à marquer des points. Disons juste que je n'ai pas chômé ces deux derniers jours.

Bien sûr, vous n'avez pas besoin des noms. Par contre, veillez à bien noter les scores pour chaque disque, s'il vous plaît.

A leur insu ? Je n'aime pas trop l'idée. Mais... Soupir. La fin justifie les moyens. C'est comme ça...
Je m'occupe des données.

Tant que vous êtes là, je voulais vous demander... Officiellement, qu'est-ce qui s'est passé pour Kriss, au cas où l'on me pose la question ?

Pour l'instant, pas de version officielle. Je voulais suggérer à Maddy une histoire d'agression par des anti-métas, mais nous en discuterons ce soir chez elle pendant notre meeting.

Très bien.
Bon, je m'occupe des photos tout de suite, et je n'oublie pas de noter les scores, puis... Attends... Quel est l'intérêt de connaître les scores, si on arrive à dépasser les 1000 points avec trois photos ? Maintenant, on connait les critères.
Oh. Peut-être que...

... Puis on se voit ce soir. Vous pourrez savoir si vous avez fait un meilleur résultat que mademoiselle Williams. , dit-il avec un petit sourire.

Cela m'étonnerait beaucoup, surtout si les critères physiques sont basés sur les canons de beauté standards.

Bien sûr, si par chance vous atteignez le score nécessaire, n'attendez pas ce soir : Récupérez immédiatement tout ce qui a été téléchargé auprès du Dandy pour que nous puissions l'étudier au plus vite.

Évidemment, mademoiselle Alaster. Si je m'occupe de ce sujet, c'est parce que vous savez déjà que je suis réactif et fiable.
... Et puisque vous êtes dans les fichiers, je sais déjà que nous aurons un autre modèle qui dépassera les 330 points ! Il n'y a plus qu'à espérer qu'une troisième nous permette de franchir le cap des 1000.

A ce soir, mademoiselle.

Alekseï repart vers la salle d'entraînement virtuelle. Sur le chemin, il hésite un moment, puis rassemble son courage pour envoyer un message à Natalia :
"Je vais finir très tard, ce soir. Mais je pourrais peut-être passer te voir après, si tu n'es pas couchée ? Des bisous...
Alex."

La réponse ne tarde pas : "Quand tu veux. Appelle-moi, même tard. XXX"

Une fois dans la salle virtuelle, Alekseï appelle l'Analyste, lance une simulation privée, puis utilise le mot de passe donné par Matemba pour avoir affaire au Dandy. Il procède à l'upload des photos, processus un peu long car il y a près d'une trentaine de disques dans la boite que lui a donnée Alaster.

Il enregistre soigneusement les scores au fur et à mesure. La plupart se situent entre 220 et 250 points, le plus bas étant à 197. Un score sort du lot à 347 points, le suivant étant de 282. Combiné au score de 344 déjà obtenu par Williams, les trois plus hautes notes donnent donc un total de 973.


Eh merde ! A 27 points près, j'aurais su qui était la "copine" de Chen... Il faudra donc une troisième à 309 points. Ça devrait être jouable, mas ça ne va pas plaire au filles...

Alekseï lance une simulation courte et sans importance, simplement pour justifier sa présence dans ces lieux.
Puis il retourne prendre une douche, dans sa chambre. Si Sato est là, il pourra lui demander s'il a senti un nouvel utilisateur d'Indigo au cours de ses déambulations... Mais le japonais n'a rien senti de ce côté récemment, malheureusement.
Et après...
Hé, mais quelle heure est-il, d'ailleurs ? Alekseï, qui a eu l'esprit bien occupé, vérifie l'heure ainsi que son planning (dans son agenda "papier") avant de se décider sur ce qu'il fera après son petit moment de détente sous l'eau chaude.

Il constate qu'il ne lui reste plus beaucoup de temps. Il a en effet été convenu qu'ils se retrouveraient tous les quatre à l'infirmerie pour la sortie de Nétifer, et pour y tenir une petite réunion avant de se rendre chez Madelyne Williams dans la soirée : Une idée d'Oban.

Hors de question de zapper la douche, mais il faut faire vite ! Ne pas être en retard pour la sortie de Nétie. En avance, ce serait même bien mieux ! On pourrait parler un peu...
Alekseï se savonne dans tous les sens et à toute vitesse, se rince à grande eau, sort se sécher tout en préparant des vêtements propres, et moins de dix minutes après être rentré dans la salle d'eau, il sort de son appartement.

Les cheveux encore un peu humides...

Il fonce vers l'infirmerie à grandes enjambées.


Dernière édition par Eric le Jeu 2 Fév - 22:07, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9201
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mar 31 Jan - 22:18

Oban arrive au centre d'isolement et continue son livre holo en attendant de pouvoir entrer. Après quelques minutes, il passe enfin le seuil et se rend dans une des salles virtuelles dédiées aux visiteurs.

Peu de temps après, le voilà dans le centre, comme lorsqu'il y était pensionnaire, libre d'aller voir les résidents à sa guise. Il erre un temps dans le corridor virtuel puis se dirige vers les logements les plus familiers, dont celui des jumelles.

Il prend le temps qu'il faut pour venir voir les filles en premier, vu qu'ils en sont au même point dans leurs cours. Il leur rend une visite polie, où il est détendu, et leur parle assez librement sans en attendre grand chose. Une visite scolaire où on rit un peu.

Ce qui le met de bonne humeur pour rendre visite à Cletus, pour qui il a préparé des updates de ses paramètres, pour qu'il puisse calibrer son système holo selon les sites de statistiques des matchs les plus récents des ligues de gravball. Il le trouve en train de réviser dans son logement.


Cletus ?

Salut, mec. Alors, ça se passe bien, la probation ?

Ouais, bah c'est comme d'habitude mais version surveillée. Je crois qu'ils voulaient me donner une leçon en m'envoyant ici. Et toi, alors ? Tout va bien ?

Ouais, ça va. Une leçon, tu dis ? Comme une punition ? Ce serait bien la première fois que quelqu'un serait envoyé ici pour ça.

Je t'ai amené quelque chose pour tes données : C'est les stats de tous les joueurs, mais celles-ci sont hyper récentes. Y ont pris en compte l'accident de Jibril, les retouches d'implants de Rocco Bopp. T'es à jour.

Cool. Merci. Je n'ai pas eu trop le temps de regarder ça ces derniers jours. J'ai un partiel de maths à préparer.

Ca doit être facile pour toi, avec tes tentacules.

Très drôle. Non, sérieusement, je galère et je n'ai plus qu'une semaine pour réviser tout ça, alors désolé, mais je n'ai vraiment pas trop le temps pour causer grav'ball pour l'instant. On se rattrapera la semaine prochaine, si tu veux.

Non, mais je réigole pas. Moi je suis plutôt bon en maths, et c'est parce que je compte en couleurs et que j'utilise mes doigts.

Oban passe un temps à s'expliquer, ignorant le côté ridicule de son introduction. C'est une méthode qu'il faut savoir conceptualiser, mais ayant plus de tentacules que de doigts, avec un peu de méthode, Cletus pourrait selon Oban améliorer sa vitesse de calcul et sa précision. Dan avait trouvé la méthode d'Oban révélatrice, après tout.

Et voilà. Tu devrais essayer avec des nombres simples, genre à trois chiffres, pour vérifier.

Et pense à m'envoyer des messages, je peux te faire parvenir ce que tu veux de l'extérieur. A manger ou un courrier. Hésite pas.

Je vais te prendre au mot ! C'est vrai que t'es bon, et j'aurais bien besoin d'un peu d'aide avec tout ça si tu a du temps cette semaine.

Appelle et on programmera un rendez-vous, ouais ? Parce que avec les épreuves qui approchent, j'ai intérêt à pas louper les entraînements. On a deux malades de l'entraînement dans le groupe, et ça motive autant que ça décourage... En tous cas ça mange du temps. Mais on trouvera un moment, ouais. Je vais retourner voir Epsylom, là. Je pourrai pas voir tout le monde d'un coup, mais je voulais passer te voir, toi. C'est cool que tu prennes les maths en mains, ça va aller vite tu vas voir.

Il parait qu'on peut apprendre sur des livres, sans personne.

Allez, à la semaine prochaine du coup.

Quand Oban s'éclipse et revient dans le "hub", il prend le temps de visualiser cet endroit tel qu'il serait, éteint. Après avoir vu l'extérieur et l'intérieur, et s'être imaginé la place que prennent les installations... Ça reste impressionnant. La dernière fois, il n'avait pas pris tout son temps pour fouiller la zone, et n'avait pas observé avec soin toutes les "maisons". Cette fois avant d'aller droit vers Epsylom, il observe tout et compte les gens qui sont "logés" ici, avant de s'y rendre. Ce faisant, il réalise qu'il y a deux autres résidents qu'il ne connaît pas encore, à moins que les logements soient inoccupés. Il faudra qu'il demande à clétus ou à quelqu'un d'autre de les lui présenter, si il en a l'occasion.

La porte d'Epsylom s'ouvre dès qu'il a frappé et il trouve l'homme en bure devant sa myriade d'écran, comme à l'accoutumée. Encore une fois, on y voit principalement des news, des reportages ou des holo-livres.

Bonjour, mon jeune ami. Que me vaut le plaisir de ta visite ?

Comme promis, je reviens rendre visite aux reclus. J'ai un peu lu de tes recommandations. C'est passionnant, ces contes Drass.

Dis-moi, si tu peux voir les gens tels qu'ils seront, tu saurais aussi voir ceux qui ne sont pas à leur place ? Logiquement...

Je ne vois pas les gens tels qu'ils seront forcément. Je vois tout ce qu'ils pourraient devenir. C'est différent.

Et pour ce qui est de ta question, tout dépend de ce que tu veux dire par "pas à leur place".


Je pensais à un alien métamorphe, ou à un voyageur temporel, ou un démon de l'enfer... Ce genre de choses.

Mais peu importe. Tu as guidé mon parcours avec ce livre. Pourquoi ? Tu dis ne pas vouloir faire ça.

J'ai fais cela ? Vraiment ? Avec un simple livre ? Tu me surestimes, jeune homme. Personne ne t'a jamais conseillé de la lecture avant moi ?

Quelques profs... Mais oui, je crois que tu cherches à orienter les gens que tu croises. Pourquoi rester ici, sinon ?

Mais tu as besoin de vivre un peu. Alors, tu penses sortir ? Venir nous voir jouer ?

Sortir, non, pas encore, même si le moment approche pour moi de passer à autre chose. Par contre, je regarderai la retransmission de l'épreuve, c'est certain.

Et puisque je sens que tu te poses déjà la question : Non, je n'ai pas besoin de voir les gens en personne pour avoir un aperçu de leur potentiel. A quoi bon tout cela, sinon ? dit-il en montrant le mur d'holo-écrans derrière lui.


Donc tu ne vois pas les affiliations, les cicatrices ou les accomplissements... Tu vois une image ? Ou une sensation ? Comment ça fonctionne ?

Un mélange de tout ça. C'est assez difficile à expliquer.

A ce moment le com d'Oban émet un signal sonore. Il y jette rapidement un oeil et constate qu'il vient de recevoir un message d'Angélica : "Où tu es ?" Bong sang ! Il est déjà temps d'aller retrouver les autres. Avec tout ça, il n'avait pas fait attention à l'heure.

Oh, Merde ! Euh, pardon, je veux dire, zut... Je dois y aller, mais on se reverra ! Et Oban sort rapidement pour filer au rendez-vous.


Dernière édition par Eric le Dim 5 Fév - 13:42, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9201
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Ven 3 Fév - 9:25

Alekseï arrive à l'antenne médicale, où il peut sentir les Sources de Nétifer et d'Angélica, mais pas celle d'Oban. Il consulte son com et constate qu'il a un peu d'avance. Il monte à l'étage où se trouve la chambre de la séclantie, frappe et entre.

...Et donc tout va bien, dit le docteur Farouk à Nétifer. Comme je vous le disais, aucune séquelle à prévoir. Vous êtes parfaitement rétablie.

Je vous avais dit que c'est une dure à cuire.

Oui, mais ce n'est pas une raison pour vous attirer encore des ennuis. Vous êtes libre de sortir quand vous le voulez, mais faites attention à vous, d'accord ? Je préfère ne voir les étudiants que pour les visites médicales et les vaccins.

Promis, docteur.

Bonjour, docteur, salut les filles !
Alekseï va pour s'assoir sur une chaise, attendant que Farouk quitte la chambre, ce qui ne tarde pas.

Ouf, pas trop tôt !

Tu m'étonnes ! Surtout que tu es d’aplomb depuis ce matin, au bas mot. Tu as du ronger ton frein...

Je voulais apporter un petit cadeau pour ta sortie de l'hôpital, mais je me suis dit que si l'on institutionnalise ça pour chacun d'entre nous, on va finir ruinés très vite, donc... On verra plus tard pour le présent. Alekseï a évidemment le petit sourire qui le caractérise lorsqu'il sort une boutade, mais il est soulagé que Nétifer aille mieux. Et ça se voit.

Sinon, du neuf, les filles ?

Oh, moi, tu sais... A part le fait que la nourriture soit bien meilleure ici que dans les hôpitaux de chez moi !

Angélica hésite un peu, puis...

Eh bien... Miss Alaster est venue me voir, ce matin, et...

... Et vous avez fait une séance photo, j'imagine ?
Elle m'a apporté des disques de données en milieu d'après-midi. Une trentaine... J'ai déjà uploadé. Il y avait deux très bon scores dedans, dont un qui dépasse le résultat de mademoiselle Williams.
Presque suffisant. Seulement "presque" malheureusement... On est à 973.
Il nous faut un nouveau modèle qui atteigne les 309 points.
Désolé.

Ne le soit pas. Tu n'y es pour rien.

Vivement que l'on en ait fini avec ça, quand même. Toute cette histoire de photos, c'est juste malsain.

Je suis d'accord, j'en ai même fait un cauchemar quand j'étais dans les vapes, hier... Lethra et Angélica qui me poursuivait pour me manger ! , dit-il avec un petit sourire.

Bon, il va être l'heure. Je me demande ce que fait Oban. Je vais lui envoyer un message, dit-elle en sortant son smartcom.


Dernière édition par Eric le Dim 5 Fév - 13:45, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9201
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Dim 5 Fév - 18:20

Oban se hâte de sortir du centre d'isolement et de rejoindre ses amis à l'infirmerie. Tous trois s'y trouvent déjà.

Salut, Oban. On attendait plus que toi.

Alors que c'est à mon initiative, haha, on dirait presque que je me suis fait attendre exprès.

Alekseï fait un petit signe de salutation au gamin.

Alek, tu lui réexpliques, pour les photos ?

Oui, bien sûr. En résumé, on n'est pas passé loin d'être débarrassés de cette affaire grâce à Angélica et mademoiselle Alaster. En fait... Et Alekseï reprend quasiment mot pour mot ce qu'il a déjà exposé il y a moins de deux minutes.

Et on a essayé de mettre plusieurs filles sur un seul cliché ?

Je n'en sais rien... Il faudrait demander à mesdemoiselles Williams et Alaster. Je te rappelle que j'ai promis de ne pas regarder les clichés. , dit-il en redressant le menton avec fierté, comme s'il avait réussi à triompher d'une épreuve difficile.
Plusieurs filles sur une seule photo... Comme dans mon cauchemar.

Tu ne nous avais pas raconté que Justin avait essayé de faire ça, avec les Muses ?

Il voulait les muses quand elles se changeaient, ouais. J'imagine que plusieurs filles valent plus de points qu'une fille. Dans leur système, hein.

Mais quand est-ce qu'on a plusieurs personnes nues en même temps... Comme chez les égérians, là. Vous voyez ? Comment ça s'appelle ?

C'est... Euh... Une soirée où... Enfin, c'est un truc malsain, et ce n'est pas de ton âge.
Ne commence pas à partir dans le même... Dans les même déviances que Cathy. Je fait tout pour éviter de la rencontrer à cause de ça.
Il y a des gens qui aiment ça, mais c'est mal.
Il se retourne vers Angélica et Nétifer, cherchant clairement de l'aide.

Mmmm... On t'expliquera quand tu seras plus grand. Mais si j'ai bien compris ce qu'a dit Idriss, les points sont attribués par personne, et pas par photo, de toute façon.

Bon, et si tu nous disais pourquoi tu voulais absolument qu'on se réunisse avant d'aller chez Williams ce soir ?

Je pense que la Directrice est bien gentille, mais que ses manières d'agir peuvent nous court-circuiter.

On a deux objectifs : L'école et Jarod. Et je ne suis pas d'accord sur la partie "C'est bon, Jarod est sauf". Il reste en danger, même isolé. SURTOUT isolé, en fait.

Et Angie, tu as posé pour les photos, toi ? Tu n'es pas obligée, mais... Je pense que ça devrait nous permettre de passer ce cap. Et Alec "ne regarde surtout pas les images".

Oui, ce matin. Elles doivent faire partie de celles qu'Alek a uploadées tout à l'heure.

Et je dois dire que je suis assez d'accord au sujet de Jarod. Si j'ai bien compris comment fonctionne la veille du temps, tout danger n'est pas écarté, surtout à partir du moment où il devrait être mort.

Ce qui nous laisse encore un peu de temps... Mais c'est vrai qu'un Jarod isolé ET surveillé, c'est mieux. J'imagine que mademoiselle Williams a déjà prévu ça. C'est la base.

En tout cas, il ne faut pas se décourager. Même si nous avons fait des erreurs, nous avons trouvé beaucoup de pièce du puzzle. Reste à les assembler, et on saura quelle pièce ne colle pas. Et des choses qui ne collent pas, il y en a encore à examiner...

Oui il en reste, mais une chose à la fois. Moi, Jarod, je pense qu'il faut le garder avec nous. C'est le seul télépathe qui surpasse les inhibiteurs, et il est dans le bon camp, à priori.

Je veux bien m'en charger si vous ne voulez pas le faire, mais il faut décider maintenant, qu'on soit tous d'accord devant la directrice.

Je pense que Jarod est un problème secondaire, même si j'aime bien ce p'tit con et que je tiens beaucoup à respecter la parole que j'ai donné à Luna. Après tout, si la bombe explose, il est mort...

Le garder avec nous peut être un avantage, c'est sûr. C'est un excellent télépathe.
Mais ce sera également un gros investissement de temps pour le surveiller, et la source de beaucoup de problèmes s'il n'est pas géré correctement. Ça reste un gamin qui n'en fait qu'à sa tête... En plus, je suis sûr que mademoiselle Williams saurait le garder en sécurité.

En gros, il y a du pour et du contre. Je n'ai pas d'avis tranché.
Sur ce coup là, je vous fait confiance pour choisir la meilleure option, et je me rangerai à votre avis.
Ma priorité, c'est la bombe... Je compte bien mettre toute mon énergie sur ce problème là.

Moi je suis contre. D'une part, rien ne garantit qu'il sera plus en sécurité avec nous. L'incident avec Balthazar Chen en est la preuve. Il s'en est fallu de peu qu'il y reste, cette fois-là. Croire que tu pourras forcément le protéger, Oban, c'est de l'arrogance.

Et même si il serait utile, il n'est pas indispensable. On a déjà Williams et Alester comme télépathes, et le seul obstacle qui nous empêche d'utiliser la télépathie pour résoudre cette crise, ce n'est pas les inhibiteurs, ce sont les scrupules de la directrice... Scrupules idiots auxquels il faudra bien qu'elle renonce si on n'avance pas autrement !

Heu... Désolé, Oban, mais là Nétifer marque un point.

On est dans la même équipe, elle peut marquer autant de points qu'elle veut. Mais plus sérieusement, je suis de l'avis de Néti : La directrice nous empêche d'avancer. Et c'est POUR CA que j'aimerais avoir un télépathe sans scrupules pour vérifier ce qui doit l'être. Si vous n'êtes pas d'accord, j'aimerais juste qu'on puisse s'assurer d'à quel point il est à l'abri. En fait, je crois que si elle y pense à deux fois, Néti sera de mon avis.

Pourquoi ? Parce que tu es plus intelligent et que ton avis est donc forcément le bon ? On va lui demander des comptes pour ce qui est de Jarod, pour s'assurer qu'il est bien à l'abri comme tu dis, mais pas besoin de l'avoir dans nos pattes.

C'est que tu oublies un truc : Angie a proposé une série de règles, et Williams a accepté de s'y soumettre comme nous, en pensant que c'était surtout pour te canaliser. Mais parmi ces règles, il y en a une qui dit qu'on doit se soumettre aux décisions prises à la majorité. En d'autres termes, si ce soir on vote pour commencer immédiatement les investigations télépathiques et qu'on la met en minorité, elle sera forcée d'accepter. Et même si Alaster et Adley se rangent de son côté, si on est d'accord tous les quatre, on peut l'y obliger.

Houlà ! Elle ne va pas aimer !

Et alors ? Personnellement, rien à cirer.

C'est une idée qui me plaît assez. Et qu'elle aime ou pas, on va devoir prendre les choses en mains à un moment ou à un autre.

Sauf que moi non plus je ne suis pas pour des investigations télépathiques. Du moins sans s'imposer de sérieux garde-fou, et en les limitant au strict nécessaire. En d'autre terme, seulement pour quelqu'un sur qui pèse déjà de très lourds soupçons, et avec son accord...

S'il commence à y avoir des intrusions télépathiques dans tous les sens, ça détruira l'Institut aussi sûrement que la bombe gravitique, et je ne parle même pas du ressenti anti-mutant dans la société en cas de fuite. Et des fuites, il y en aura. Là, on donnerait la victoire au Sang de la Terre. Sur un plateau d'argent...

Je reste sur ma première idée : Il nous reste du temps, il nous reste des pistes. Continuons de manière classique. Si on se rend compte que nous pataugeons encore quand le délai se rapprochera, nous prendrons des mesures plus radicales.

Pensez aux enregistrement des vidéos de l'épreuve de laser-tag. C'est bientôt, et ça peut nous débloquer. En plus, il y a un truc qui ne colle pas avec l'Indigo. Ca aussi, ça peut aider...

Qu'est-ce qui ne colle pas avec l'indigo ?

Attend, Angie, ne nous éparpillons pas. Je vais vous expliquer ce qui m'embête juste après.
Pour l'instant, qu'est-ce que vous pensez de ma position sur l'utilisation de la télépathie, ses risques, et ma proposition de se donner encore un peu de temps ?

Qu'on passe du coq à l'âne sans avoir décidé pour le coq. Que nos investigations n'ont rien à voir avec celles de la directrice, et donc ne la mettent pas en cause. Et qu'on a donc pas à obéir aux lois qui régissent l'établissement, puisqu'on existe pas.

Tu peux développer ? Parce que là, je ne comprends pas un mot de ce que tu racontes.

Eh Bien Alec semble avoir peur que les opérations télépathiques de Jarod nuisent à l'école.
Mais si nous le supervisons, nous qui n'avons ni moyens ni affiliation à l'école puisque nous avons de fausses identités et que nous comptons disparaître à la fin de cette histoire, la responsabilité n'ira pas à l'école.

Et puis pas vu, pas pris. Je ne parle pas de soumettre tout ce qui bouge à un interrogatoire télépathique. Mais notre coupable n'avouera pas. Et il faudra dissiper les doutes à un moment.

Tout ce qui compte pour moi c'est qu'autour de la date de la mort de Jarod, quelqu'un soit là pour le protéger. Qu'on se mette au moins d'accord sur ça.

Pour que quelqu'un soit avec Jarod quand la date fatidique approche, je suis d'accord.

Ça, oui, bien sûr. C'est une évidence.

Angélica approuve également de la tête.

Bon, on est au moins d'accord sur quelque chose.

Parfait.

Pour le problème de la télépathie, j'y suis toujours opposé, pour l'instant du moins.
Et utiliser Jarod pour ça, ça va à l'encontre de tout ce que tu as dit, Oban : Lui n'a pas de fausse identité, lui est affilié à l'école, lui va commettre un délit. C'est lui qui se mettra en danger.
Ça aurait été un de nous trois le télépathe, vu notre statut pour les officiels, à la limite... Je n'aurai pas aimé, mais j'aurai accepté.
Attendons encore un peu, et s'il le faut, ce sera Williams et Alaster qui le feront.
On leur demandera leur avis tout à l'heure.

Je crois que tu ne comprends pas bien, ou alors tu le fais exprès. Personnellement, je n'ai toujours pas confiance en Williams. Et je n'apprécie pas ses méthodes. Si on est là c'est justement pour ne pas avoir à "passer par la directrice".

Elle se refuse à faire ce qui doit l'être et refuse aussi d'appeler de l'aide. Elle veut que des gosses règlent son problème mais n'applique aucune solution. Personnellement, j'aime l'idée de Nétifer.

D'ailleurs, tu voulais parler de l'indigo ? Bah vas-y, parce que ma théorie n'a toujours pas changé à ce sujet. Le souci, c'est Gabriel. Alors toutes les précautions pour éviter que la bombe ne soit amenée à l'intérieur de l'école... Ça n'aura servi à rien si ce n'est à alerter l'adversaire.

Vous vous mettez deux secondes à la place de notre terroriste ? Vous avez un plan béton, il se déroule petit à petit, et à chaque étape, un changement de dernière minute vient vous casser les pieds. Vous perdez vos pions, les pistes remontent jusqu'à vous. Moi à leur place, je ne mettrais pas longtemps à nous repérer tous les quatre, et à nous neutraliser un par un.

Pour la réaction des terroristes et le fait qu'ils nous ont déjà repéré, je suis 100% d'accord.
Pour le reste... Soupir. C'est la cinquième ou sixième fois que je te répète que Gabriel n'est pas la bombe. Il est étrange, on est d'accord, mais il aime les métas, et n'a pas les capacité de faire ça. Son pouvoir, c'est l'inverse de la bombe, pizdets ! Même Brown nous l'a affirmé !

Mais je m'en tape de te faire répéter ! Moi, je me répète, vous n'écoutez jamais, mais je viens pas pleurer !

C'est vrai, quoi ! C'est quoi, cette fixette sur ce type ? Et puis ce n'est même pas un mutant : On n'a aucune idée de ce que l'indigo produirait comme effet avec lui.

Quant à moi, j'ai confiance dans Williams. C'est elle qui nous a ramené dans le temps pour aider. Quel intérêt si c'était elle la responsable ?
Il lui suffisait de nous empêcher de passer la faille. Et vu sa force, elle aurait largement pu. Ne sois pas paranoïaque, Oban !
Après, ses méthodes, ça se discute, mais elle nous a toujours couvert, fait confiance et aidé...

Et puis à t'entendre, on dirait qu'elle ne fait rien, alors que j'ai plutôt l'impression qu'elle se démène en coulisse.

Et l'Indigo, j'en parle quand on a réglé le problème actuel. Déjà que ça part dans tous les sens, pas besoin de rajouter du chaos dans cette discussion...

Oui, revenons au sujet, justement : Désolée, mais moi je ne vois pas pourquoi on serait "repérés", comme vous dites. Ce n'est pas comme si on leur avait vraiment mis des bâtons dans les roues jusque là !

Le seul revers qu'ils ont subi, c'est la mort de Chen, et ils avaient clairement envisagé que ça pouvait arriver étant donné qu'ils avaient préparé des contre-mesures. Il serait plus logique pour eux de penser que ce sont les autres gentlemen qui l'ont percé à jour... plutôt que quatre ados venus du futur !

A part ça, on passe peut-être pour des originaux, on a peut-être l'air d'avoir des trucs à cacher, mais c'est le cas de beaucoup d'autres étudiants, quand on y pense. Je ne vois vraiment pas quoi d'autre aurait pu leur mettre la puce à l'oreille nous concernant.

Deux choses :
Gabriel, pour revenir à lui, je l'ai vu cet après-midi.
Et clairement, il nous trouve louches. On ne peut pas lui en vouloir, cinq Sources dans la même équipe ! Lui, il peut les sentir. En plus, Natalia, qui est une de ses amies de détention, lui a parlé de ce qui s'est passé. Je ne sais pas jusqu'à quel point, je lui demanderai ce soir.
En tout cas, il m'a dit qu'il fouillerait sur nous. J'espère avoir réussi à noyer le poisson et à l'avoir dissuadé. Mon speech n'était pas mal...

Quant à ce que l'Indigo ferait sur une Source, on ne sait pas. Et c'est la seul chose qui me laisse un doute sur la certitude d'Oban quant à Gabriel. Mais Brown m'a proposé de le tester sur moi.
Je vais accepter, comme ça, nous serons fixés. Test avec toutes les mesures de sécurité, j'imagine...

T'es pas un peu cinglé ? Imagine que ça te laisse des séquelles permanentes ?

Normalement, on ne peut pas avoir de séquelles permanentes, d'après Luna et mademoiselle Williams. Mais je lui demanderai son avis. Une question de plus à lui poser... Si c'est sans trop risques et que ça peut persuader Oban qu'il a tort... Ou mieux, confirmer son idée et nous permettre de nous préparer, ce sera une bonne chose.


Dernière édition par Eric le Lun 6 Fév - 20:55, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9201
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mar 7 Fév - 19:50

Quand même, c'est risqué... Mais tu n'as pas tort : Autant savoir quel effet cela a sur une Source, et pas seulement par curiosité scientifique ou pour confirmer ou pas l'hypothèse d'Oban. Si ça augmente nos pouvoirs, ça peut nous être utile, et puis qui sait, on risque peut-être d'y être exposés contre notre gré à un moment ou un autre.

Et puis c'est une toxine, après tout. Si on se fie à ce que Madelyne nous a dit sur nos capacités de Sources, on devrait la métaboliser assez vite, comme n'importe quel poison.

Voilà. C'est ça l'idée... On verra l'opinion de Madelyne sur ce point. Le professeur Brown avait l'air enthousiaste, en tout cas.

Oban ?

...

Non ?

Non, c'est bon, fais tes trucs, m'en fous. Vous avez décidé à la majorité que j'avais tort et que la prudence n'était pas de mise. Passons.



Bon, on reviendra sur les sujets précédents plus tard si tu en as envie. En attendant, mon problème avec l'Indigo...


Donc, pour l'Indigo, en fait, on en sait très peu. Simplement que c'est très rare, qu'il y en a qui traîne déjà dans l'Institut, et qu'une nouvelle cargaison devait arriver.
On connait les effets : booster les pouvoirs d'un mutant, ou en donner à un classique. Temporairement.
On sait que Chen en avait, et clairement c'était un mutant vu l'effet "boost". Même chose pour Stepjan, si l'incident de la falaise vient de lui, ce que je crois..

Le fait que Chen soit lié au piratage de l'Analyste ET qu'il ait eu de l'Indigo parait trop gros pour être une coïncidence. Surtout que le produit est rare, difficile à trouver et sûrement cher. Chen ne me semblait pas si débrouillard, ni du genre a trainer avec les dealers de Crépuscule...

On a donc supposé que c'était sa "copine", liée à la bombe gravitationnelle du Sang de la Terre puisque le piratage est lui même lié aux anti-méta, qui lui a fourni. Après l'avoir acheté au dealer qui s'est enfuit depuis le suicide de Chen. Ou l'avoir mis en contact. Je reste sur cette idée.

Parfait.

Alors, question : Qu'est ce que vient faire Stepjan là-dedans ?

Encore une fois, le produit est rare et quasi-inconnu. Donc, si deux étudiants de St Charles en ont, on peut légitimement se dire qu'il ont le même fournisseur.
Or Stepjan n'était pas ami avec Chen, il ne faisait pas parti des Gentlemen, et je le vois mal être membre du Sang de la Terre, ni être manipulé par une fille.

Conclusion : la "copine" de Chen et Stepjan se connaissent.

Nouvelle question : Pourquoi une activiste anti-mutant fournirait ça au capitaine des Black Kings, avec tous les risques de "fuite" que ça implique ?

Il y a un truc qui ne colle pas... A part si je me suis planté à un endroit de mon raisonnement.

Votre avis ?

Bah ils ne se connaissent pas forcément.

Pour moi, l'indigo n'est qu'un outil. Ça fait des thunes, et en plus ça leur permet de se faire passer pour des mutants - mais ça ne reste qu'une théorie - mais aussi, ça booste des mutants qu'ils contrôlent alors (parce que j'imagine que ça crée une dépendance), et au final ça les tuera certainement. Que du bénéfice, en somme, quand on hait les mutants. Les dealers... c'est une piste trop longue à remonter.

Si seulement notre politique télépathique nous permettait d'aller fouiller l'esprit de Step-machin, ce serait tellement pratique.

...

Mais j'imagine qu'il nous reste la torture et la tromperie. Ou alors on peut attendre jusqu'à l'explosion.

Moi, je pense qu'on fait de la merde, et qu'on avancerait plus vite en allant espionner le commanditaire, dans sa prison. Espionner ses communications, genre. Les gens qui vont lui rendre visite.

Aller espionner à l'intérieur d'une prison terrienne ? Vu nos "petits soucis" avec l'administration judiciaire, tu m'étonnes qu'on avancerait plus vite. Mais à l'intérieur de notre propre cellule...
Par contre, le personnel pénitentiaire doit déjà le surveiller de près. On peut avoir des renseignement grâce à quelqu'un qui a des liens avec eux, j'imagine.

Quant à Stepjan, il faudra peut-être passer par la télépathie si on ne trouve pas d'informations rapidement.
Le problème de la télépathie, tu sais, Oban, c'est que ça reste un interrogatoire pour faire remonter les souvenirs que l'on désire atteindre, et la cible s'en rend compte.
Si on se plante, on est grillés. Stepjan en parlera autour de lui. En plus, je suspecte que "la copine" de Chen soit une de ses proches, donc... Attendons un peu d'avoir plus qu'une intuition.

 Et un bluff ? Je veux dire... Quand j'ai vu Jarod toucher et lire l'esprit de mon colocataire, là, Lieber... Lieber savait qu'il était télépathe, le gamin. Et il a flippé grave.

Si on avait un faux télépathe, et qu'on pouvait lui faire CROIRE qu'on a lu ses pensées, il changerait de comportement assez vite, et irait probablement prévenir ses complices qu'il y a un souci, non ?

Si c'est le coupable, oui. Si il est innocent, il dénoncerait simplement le "faux télépathe" à la direction.
L'idée est bonne... Mais il y a un problème : tous les TP ont un inhibiteur, et ils sont obligés de se faire connaître.
Je ne vois vraiment pas comment on pourrait lui faire croire qu'un non-télépathe en soit un. En plus, quand un télépathe rentre dans ton esprit, tu le sens. Je crois, en tout cas...

Nous, peut-être, mais les gens normaux, je ne crois pas. Si c'était le cas, les télépathes ne seraient pas si craints.

Bon, on commence à tourner en rond, là ! Palabrer encore et encore ne va pas nous mener très loin.

Moi, je vous propose un truc : On va voir Williams ce soir en lui demandant tous les détails sur ce qu'elle a fait et appris de son côté et on lui pose un ultimatum. Si on n'a pas trouvé notre ou nos traîtres d'ici quelques jours elle commence les investigations télépathiques, en commençant par Stepjan et les autres gens les plus suspects. Et si ça tourne mal, on suit l'idée d'Oban et l'un de nous sert de fusible en faisant en sorte qu'on puisse tout lui mettre sur le dos, genre il était télépathe mais pas déclaré.

Alors ?

Comme vous déciderez. Tout ce que je sous-entendais, c'est qu'on a un mec aux cheveux blancs. Et je dois pouvoir bidouiller un faux inhibiteur... Quelle impatience, cette fille...

Alors, je pense que ce que tu proposes est exactement ce que je proposais il y a cinq minutes, notion d'ultimatum en moins. Se donner encore un peu de temps avant de passer aux mesures radicales.

Donc, je suis évidemment d'accord. Merci d'avoir recadré, Nétie... , dit-il avec un petit sourire fatigué.

Pour le "télépathe-fusible", je prends le rôle.
J'ai déjà discuté avec un frère et une sœur Sélénites, étudiants ici, qui ont été assez surpris de ma conception de leur don. Très proche de la leur. Il pourront dire qu'ils l'avaient senti.
Et surtout, avec mes cheveux et mes quelques gènes sélénites, je pense être le meilleur candidat, en effet Oban.
J'espère juste que nous n'en arriverons pas à cette extrémité, parce que c'est une couverture très faible. Le moindre TP de bas niveau se rendra compte que je n'en suis pas un.

Désolée, mais je crois que tu ne feras pas l'affaire. Avoir des cheveux blancs ne fait pas tout, et tout le monde sait déjà que ton pouvoir, c'est l'électricité. Ça ET la télépathie chez la même personne ? Ça ferait beaucoup, non ?

Je suis la seule dont les pouvoirs ne soient pas connus, et pour cause. Je suis toujours restée évasive sur le sujet, à tel point que certains se demandent déjà sûrement ce que je peut bien faire là. Je devrais prendre le rôle.

C'est logique, et c'est propre. Ça me va.

Et pour l'inhibiteur, pas besoin de bidouiller. L'école en a en réserve, donc Williams nous le fournira si besoin... Et l'avantage avec un vrai, c'est que quand il est activé, on ne peut pas distinguer un TP d'une personne normale.

Bon, on continue de tirer des plans dans le vide, là. Tant qu'on ne sera pas concertés avec Williams et les autres, c'est du vent, fait Nétifer en se levant.

Donc à moins qu'on ait autre chose à voir juste entre nous quatre, je suggère de ne pas user notre salive pour rien et d'aviser ce soir.

Personnellement, je n'ai rien à ajouter. , dit-il en restant tout de même assis.

Oban, lui, se concentre pour ne pas lever les yeux en l'air. De toutes façons, ce dont il voulait parler, il l'a déjà oublié avec tout ça. Il marmonne donc son accord et croise les bras.


Dernière édition par Eric le Sam 11 Fév - 18:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9201
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Lun 13 Fév - 22:44

Quelques heures plus tard, dans la banlieue de Neo Salem, nos amis arrivent de manière dispersée à la résidence de Madelyne williams.
Alekseï est parti un peu en avance afin d'avoir le temps d'acheter un joli cran d'arrêt dans une coutellerie.

Ils y retrouvent la directrice et Epzibah alaster, et y sont vite rejoints par Anne Adley, mais aussi par le Professeur Brown. C'est l'occasion pour eux tous de faire le point sur la situation et sur ce qu'ils ont appris jusque là.

Ce qu'ils savent de manière certaine sur le futur, c'est que Jarod Fitzroy y est assassiné le 7 août par la détonation d'une grenade psychique artisanale, et que le 2 septembre ce qui ressemble à une bombe à gravité détonne dans l'école, entraînant sa destruction.

Les investigations menées jusque là ont permis de mettre en lumière certains éléments et d'établir un faisceau de présomptions. On sait qu'il y a des années un club photo illégal, le club de gentlemen, a été monté par Diouf Matemba, qui a profité de son travail de programmeur du système de l'Analyste pour créer un sous-programme nommé le Dandy, qui lui permettait à lui et ses amis de profiter de simulations pornographiques en toute discrétion.
On suppose que des années plus tard, il y a environ deux ans pour être plus précis, le Sang de la Terre a été mis au courant de l'existence de cette faille dans la sécurité de l'Institut par un mutant nommé Kurt Haendel. On suppose ensuite qu'ils ont envoyé un ou plusieurs de leurs agents, peut-être déguisé(s) en mutant(s) grâce à l'indigo, pour infiltrer l'Institut et exploiter cette faille. Le ou les infiltré(s) aurait utilisé pour ce faire un des membres du nouveau club des gentlemen, Balthazar Chen. Celui-ci aurait été manipulé par une fille/femme pour qui il aurait uploadé des photos probablement porteuse d'un virus de type cheval de Troie, explication possible au fait que le système de sécurité de St-Charles n'ait pu détecter l'explosif qui va détruire l'école.
On sait de manière certaine que de l'indigo circule dans l'Institut puisqu'au moins un étudiant, Stepjan Velnik, en a fait usage et en possédait. Il a obtenu la drogue d'un dealer en ville, qui a quitté la ville de manière précipitée juste après la mort de Chen. Dans un tout dernier développement, Madelyne Williams vient d'apprendre que son corps venait d'être retrouvé dans les toilette d'un astroport où il était en transit, apparemment victime d'une overdose.


Voilà à peu près où nous en sommes au niveau des éléments les plus probants. Bien sûr, de nombreuses hypothèses sont possibles à partir de là, mais rien que nous n'ayons pu vérifier de manière indiscutable jusque là.
Anne, Epzibah, vous avez un regard plus neuf que le nôtre sur tout cela. Des réflexions ?

Une question, surtout. "On" a pris des risques et "on" s'est donné beaucoup de mal pour manipuler Chen, à coup sûr pour exploiter la backdoor dans le système, mais pourquoi ? Pour empêcher le système de sécurité de détecter une bombe gravitationnelle ? Je ne crois pas.

Pourquoi se donner tout ce mal juste pour introduire une bombe G ? S'il s'agissait juste de détruire l'école ou de tuer tous les étudiants, je peux vous donner plusieurs moyens plus discrets, qui ne nécessitaient pas de pirater notre système et qui font appel à du matériel moins coûteux et plus facile à se procurer : Attaque biologique ou chimique, explosifs plus conventionnels, ou même juste crasher un vaisseau sur nous.

Utiliser une bombe G, c'est comme utiliser un canon lourd pour tuer une souris.

Hum. Passons sur le fait que tu commences à me faire peur. Tu penses à quelque chose de précis ?

J'ai seulement des hypothèses.

Soit le Sang de la Terre ne veut pas tuer que nos étudiants, mais aussi toute la population autour, pour faire passer le message qu'abriter des métas présente un risque aussi pour eux... Mais politiquement, c'est très risqué.

Soit ce n'était PAS une bombe G, mais quelque chose avec un rayon d'action plus limité. Après tout, ton toi futur n'a pas vraiment eu le temps d'analyser le phénomène. Là on peut revenir sur la possibilité que l'explosion soit causée par un autre type de dispositif, voire un étudiant...

Brown ouvre la bouche pour parler, mais williams le fait taire d'un geste.

...mais dans ce cas, pourquoi pirater notre système ?

Dernière possibilité, utiliser un tel niveau de destruction peut servir à masquer quelque chose.

Tout cela reste très hypothétique. Quelqu'un a des réflexions à ce sujet ?

Pas vraiment. A part une autre théorie : simplement démontrer une puissance de frappe monumentale pour instiller la peur.
Mais les théories ne sont pas très utiles en ce moment. On se noie dedans...

Oh ! Et une évidence qui est intéressante de pointer du doigt... Le timing entre l'explosion et le communiqué du Sang de la Terre était parfait. Autrement dit, le responsable a eu un signal. Je ne pense pas que l'interview était programmée à une heure précise, donc...
Un signal extérieur, ou c'était convenu que ça se passe au moment où l'on voyait l'homme de Cristo s'exprimer. Mais j'imagine qu'il fallait un peu de temps de préparation, donc je n'y crois pas trop.

Alekseï a raison : On va encore commencer à se noyer dans les théories, là ! Et si on se concentrait plutôt sur ce qu'on va FAIRE ?

Il serait peut-être temps de passer à la vitesse supérieure, non ? Pour l'instant, on ne fait que réagir. Je crois qu'on devrait commencer à être plus actif, et à utiliser TOUS les moyens à notre disposition, y compris la télépathie, pour trouver nos traîtres.

Nous en avons déjà parlé. J'aimerais autant commencer par épuiser toutes nos autres options... Trouver qui a manipulé Chen, par exemple. Du neuf à ce sujet ?

Peut-être. Alekseï, vous avez pu uploader les photos ?

Oui, j'ai uploadé. Presque suffisant. On a un score supérieur à mademoiselle Williams, le disque 26. Je ne m'y attendais pas...
Ce qui nous amène à 973 en comptant le troisième meilleur score.
Il nous faut un nouveau modèle qui atteigne les 309 points à la place de la troisième photo. Le seuil moyen de 333 diminue, ça devrait être jouable.

Et quels disques ont eu les deux plus hauts scores ?

Euhhh... Une seconde... Alekseï sort de sa poche un papier plié en quatre. Donc... 344 pour mademoiselle Williams. 347 points pour le disque 26. Le suivant c'était le numéro 3, pour 282. Ensuite, ça chute à 268 avec le huitième support de données.
Tenez, mademoiselle Alaster... , dit-il en tendant à Epzibah le récapitulatif des scores.

Merci. Donc, sans surprise, Lethra fait un meilleur score que toi, Maddie.

Et ?

Oh, je suis sûre que malgré le côté scabreux de la situation, ça doit t'énerver un peu, quelque part, fait Epzibah avec un sourire moqueur.

Et je ne pas plus surprise de voir que Angélica fait le deuxième score.

Qui ? Moi ?!?

Evidemment ! Vous êtes une des plus jolies filles de l'école, une des plus intelligentes aussi, et peut-être déjà une des plus populaires. Ne soyez pas surprise : Votre participation au jeu vous a fait connaître, sans compter les faite que vous soyez très active sur les réseau sociaux, et comme vous avez un tempérament des plus agréable. Cela a beaucoup joué en votre faveur.

Merci, mais cela ne nous aide pas beaucoup. Il manque encore des points. Il va falloir trouver une meilleure candidate.

Désolée, mais il n'y en a pas. Croyez-moi, j'ai fait le tour. Mais tout n'est pas perdu : Si nous n'avons pas la candidate idéale, nous pouvons la fabriquer. Angélica n'a pas dû marquer beaucoup de points sur les critères d'autorité et d'inaccessibilité. Si nous améliorons ces points, elle devrait gagner ce qui nous manque encore.

Et comment est-ce que tu comptes faire ça ?

Facile. Lethra marque forcément des points en autorité parce qu'elle est le leader d'une des meilleures équipes du Jeu. Faisons d'Angie votre chef d'équipe, faisons en sorte que tout le monde voit bien que c'est elle qui prend les décisions... Et tâchez de vous qualifier avec brio !

Moi ? Chef d'équipe ? Mais...

...

... C'est une bonne idée. Tu en es parfaitement capable, Angie, et nous t'aiderons tous en sous-main si tu en as besoin. En plus, je suis sûr que nous nous qualifierons. Avec style.

Mais il faut aussi travailler sur l’inaccessibilité. Il suffit de suivre l'exemple de Lethra, je pense : qu'un des garçons les plus en vue de l'Institut te courtise ouvertement, et que tu l'envoies paître gentiment, mais fermement. Tout aussi ouvertement.

Ou encore adopter une solution approchante, mais encore plus radicale. L'inaccessibilité joue probablement du point de vue des membres du club des gentlemen... Et le club n'est ouvert qu'aux garçons, n'est-ce pas ?

Okay, c'est super, vos trucs, maintenant on sait qu'Alec doit draguer Angie et se faire rabattre le caquet.

On peut passer à un truc plus utile ? C'est chiant, ces histoires. Est-ce que je peux accéder aux fichiers de tous les élèves, leurs pouvoirs, leurs classes et leur date d'arrivée ?

J'aimerais aussi savoir un truc : Vous faîtes des visites médicales ? Avec des prises de sang ?

Oui, bien sûr. Et pour ce qui est d'accéder aux fichiers des étudiants, tu peux le faire depuis longtemps. Tu étais là quand j'ai donné les codes d'accès à Alekseï. Tu n'as pas pensé à les lui demander ?

Tu cherches quoi, exactement ? Peut-être que je peux t'aider ?

Peut-être. Je cherche tous les étudiants ici depuis deux ans qui auraient le potentiel de ne pas être des mutants, dont les dons seraient internes ou impossibles à vérifier, ou des télépathes peu expérimentés, qui traîneraient dans les cours des suspects. Recouper tout ce qu'on cherche et voir combien de profils correspondent. Surtout si leur santé se dégrade. Et je voudrais bien savoir aussi, si on a des données sur les effets secondaires de l'indigo et du composé bleu.

D'ailleurs, on sait pourquoi l'indigo est indigo et pas bleu ?

Alekseï griffonne le code d'accès du serveur interne sur une page de son carnet, et la tend sans un mot au gamin.


Dernière édition par Eric le Mar 14 Fév - 3:01, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9201
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mar 14 Fév - 21:21

En fait, techniquement, il est bleu, pas indigo. J'ignore pourquoi on l'appelle comme cela.

Probablement pour des raisons de marketing. C'est sûrement plus vendeur.

Et tant que j'y suis, si vous voulez bien me laisser expliquer, j'ai peut-être quelques éléments de réponse à apporter à Mr Cross.

Oui, allez-y. C'est le moment.

J'ai déjà épluché la liste des étudiants en y intégrant la variable "indigo", afin de vérifier la théorie de Mr Cross au sujet de la bombe. Pour savoir si elle pourrait être un étudiant, ou même un professeur, je veux dire.

Et alors ? Ça a donné quelque chose ?

Eh bien... Désolé, mais je ne suis sûr de rien. J'ai refait quelques tests aujourd'hui, et aucun étudiant ne semble pouvoir produire les effets d'une bombe G en étant exposé à une dose standard d'indigo. Toutefois, si certains étaient exposés à une surdose massive... Peut-être que ce serait possible. Malheureusement, je ne peut tester cette théorie sans une quantité plus importante d'indigo, mi même à partir de simples échantillons sanguins.

Et pour les Sources, comme Gabriel Sabba ?

Encore une fois, je ne suis sûr de rien. Si Mr Sabba était un mutant, je dirais non, mais j'ignore quels effets l'indigo a sur une Source, donc...

Toutefois, si la bombe était un étudiant, il ne serait pas le plus haut dans ma liste, loin de là.

Vous penseriez plutôt à qui ?

Encore une fois, j'hésite à faire des conjectures, mais... SI une surdose massive d'indigo pouvait développer les pouvoirs d'un individu par un facteur de plusieurs millions, ce qui reste improbable, il y aurait Mr Rivel, qui peut augmenter sa densité, Mlle Creed, qui peut absorber les propriétés physiques des objets... Voire même Mlle Ariandel, si elle pouvait ouvrir un portail près d'un trou noir et le garder stable assez longtemps sans périr elle-même. Et il y en a quelques autres.

Toutefois, j'insiste, tout cela reste peu probable, juste possible.

On arrête les conjectures. Ça fait perdre du temps.
Si nous avons l'autorisation de mademoiselle Williams, et je lui demande de façon appuyée, testez l'Indigo sur moi.
En dose normale, et en surdose. A condition que l'environnement soit parfaitement sécurisé. J'insiste sur le "parfaitement". Je veux du 100% de certitude. Et je ne parle pas de ma sécurité, mais des dégâts collatéraux.

Nous en avions déjà parlé, Professeur Brown...

Si les circonstances étaient différentes, je serais contre. Mais là... Ca a l'air d'être la chose à faire. Mais sommes-nous certains que... Eh bien que ça ne laissera pas de séquelles permanentes ?

Oh non, aucune chance, puisque même si cela causait des dommages que la source ne pouvait réparer par le processus de régénération normal, il suffirait de vous désintégrer complètement pour qu'elle vous recrée à partir de rien, dit Brown comme si ce n'était rien.

Quelques paires d'yeux s'écarquillent tout de même autour de la table. Oban, loin de se démonter, se porte alors nonchalamment volontaire.

Okay.

Prévoyez une combinaison ignifuge et non-conductrice, et de quoi désintégrer Alec avant de commencer, alors. Je le ferai s'il le faut.

Si ça peut te faire plaisir, Oban.
Par contre, finissons d'aborder tous les sujets qu'il faut aborder avant de tester ce truc sur moi.


Dernière édition par Eric le Mar 14 Fév - 22:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9201
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mer 15 Fév - 1:02

Oui, je crois que certains d'entre nous s'interrogent sur les mesures de sécurité supplémentaires que vous avez prises.

Oui, notamment au sujet de Jarod.
N'est-ce pas, Oban ?

Ouais, c'est vrai, ça ! Je pense que comme nous ne savons pas ce que la veille du temps peut faire pour euh... rester sur sa lancée, on va dire, il faut qu'un de nous reste avec lui pour éviter une mort "accidentelle". Oban insiste bien en faisant ses guillemets avec les doigts.

Il est déjà sous surveillance accrue, et je prévoyais de la renforcer à l'approche du jour de sa mort et ensuite, mais pourquoi pas. Tu es volontaire pour lui servir de garde du corps ?

Tout à fait. C'est peut-être une perte de temps, mais je m'en voudrais de ne pas avoir fait tout mon possible pour tenir ma parole.

Très bien. Je ne voulais pas imposer ça à l'un de vous, mais si tu es prêt à le faire, soit.

Je n'ai évidemment jamais été garde du corps, mais j'en ai côtoyé pas mal... Si tu veux, je te donnerai quelques astuces que j'ai appris en les observant...

Sinon, pour Stepjan, vous comptez faire quoi, mademoiselle Williams ? Laisser courir sous surveillance, intervenir, nous laisser gérer ?

Le laisser libre de ses mouvements pour l'instant. Intervenir maintenant risquerait de faire savoir que la direction sait pour l'indigo, et nous ne voulons pas ça. Néanmoins, je ne peux le laisser continuer à s'en servir, ce qui présente un risque pour lui comme pour les autres. J'ai donc demandé au Pr Brown de concocter un substitut identique en apparence mais qui le rendra juste malade. J'irai l'échanger dans sa planque.

C'est prêt, d'ailleurs. J'en ai plusieurs doses avec moi.

Excellente idée, si je puis me permettre... L'inciter à arrêter, le protéger de l'effet de la drogue, et rester sous couvert.
Pourrais-je avoir une fausse dose, aussi, au cas où ça me serait utile ? J'ai l'impression que je vais retrouver de l'Indigo sur mon chemin très bientôt...

Brown interroge Williams du regard et elle hoche la tête.

Tenez, dit-il en posant sa sacoche sur la table avant d'en extraire un minuscule flacon rempli de liquide bleu. C'est indiscernable du vrai avant la prise, sauf à posséder un laboratoire capable de faire une analyse moléculaire avancée.

Oban en prend une dans la main, en regardant autour de lui si personne n'y voit d'objection avant de le mettre dans sa poche. Ça peut en effet servir, se dit-il.

De même pour Alekseï, se promettant de le stocker dans son casier du gymnase. Sato pourrait le sentir, dans la chambre, et se serait difficile d’expliquer cette présence.

Bon. Il semble que la prochaine piste à suivre sera l'enregistrement du match de laser-tag. Angélica, tu te souviens des gens que nous avons vu sur le film ? C'était pendant quelle rencontre, à priori ?

Si je me souviens bien, c'était les Griffons contre les Titans.

Mais j'ai observé la disposition des lieux, et on pourra sûrement dire de quels gradins les images ont été prises, mais de là à savoir quelle personne précise filmait, c'est une autre histoire.


N'oubliez pas qu'il y a une équipe de plus, maintenant. Ajoute Oban en pianotant le terminal pour faire le tri dans les élèves, n'écoutant que d'une oreille.

... Il faudrait que des caméras discrètes soient installées, filmant le public. Si on détermine une zone, on pourra se repasser les images, voir qui était dedans avec un dispositif d'enregistrement, et même analyser les comportements sur la durée de l'épreuve.

Ce n'est pas un problème. Toutefois, n'oubliez pas que ce n'est pas parce qu'une vidéo va servir pour la propagande du Sang de la Terre qu'elle aura forcément été prise par quelqu'un de chez eux. L'interdiction de diffuser des images prises à l'intérieur de l'établissement est une clause du règlement intérieur signé par tous les élèves, mais nous n'avons aucun moyen de l'empêcher totalement.

Je n'oublie pas. Mais ça voudra dire que l'information a transité par celui qui a pris la vidéo.
Vu qu'il y a interdiction de diffuser à l'extérieur, ça donnera un moyen de pression pour savoir à qui elle a été donnée.
Et si c'est posté sur le réseau social interne, de pister les IP qui l'ont consulté. Ce sera vague, mais mieux que rien.

Vous savez, je raisonne à la façon de l'araignée. Sentir sur quel fil il y a du mouvement, puis remonter. Si la proie se débat, elle s'empêtre, et il faut remonter plus vite. Ça, c'est une leçon mot pour mot d'Anastasia, sa tutrice.

Oh ? A vous entendre, vous êtes un spécialiste de ce genre de situation ?

Non, pas vraiment, mademoiselle Adley. Je m'excuse si j'ai pu paraître prétentieux.

J'ai simplement eu un professeur qui m'a appris à jouer aux échec, et une professeure qui m'a appris à... être manipulateur ... à être vigilant et attentif, on va dire. J'applique leurs leçons. J'espère que je n'aurais pas à les décevoir, c'est tout...

Pendant la discussion, Oban ne dit rien, mais aucun mot ne lui échappe. Seulement, ses yeux sont rivés sur les listes des étudiants ; il ne s'intéresse pas encore aux résumés, mais aux listes en elle-même : il les recoupe par date, d'abord, et élimine les personnes arrivées avant la date de l'agression de l'ancien "Gentleman". Puis, comme il l'avait annoncé à la directrice, il réduit la liste et en fait de plus petites, avec des labels colorés. Les télépathes, en blanc, les élèves qui ont eu contact avec stepjan durant leurs cours, en rouge. Ceux dont la description des dons comprennent des termes "inexplicable" ou "inconnu", en orange, et ainsi de suite. Il organise tout cela pour que les disques s'intersectionnent, donnant une liste à leur croisement qui serait de plus en plus réduite... Cela devrait lui permettre à terme d'organiser la liste de manière à avoir en haut les étudiants réunissant le plus de couleurs, donc ceux sur lesquels devraient peser le plus de soupçons. Toutefois, il va lui falloir quelques heures de travail pour finaliser tout ça.

Bon, et pour les autres mesures de sécurité que vous avez prises ?

Eh bien j'ai fait jouer quelques relations et j'ai eu confirmation ce matin qu'un Voyager sera stationné en orbite au-dessus de nous pendant deux semaines au moment de l'attentat. Officiellement, c'est pour que les élèves puissent le visiter par petits groupes pendant cette période.

...

Gé-nial. Manquait plus que ça. On ne pourra même plus fuir cette putain de planète, avec les condé qui nous attendent à la sortie.

En fait, c'est même pire que ça, on ne pourra même pas atterrir !


Ceci dit, notre meilleure défense reste de réussir à identifier le ou les agents du sang de la Terre dans l'Institut. C'est pour cela que récupérer les fichiers uploadés par Chen au plus vite est primordial.

Dans la mesure où cela passe par le fait de faire gagner le plus de points possible à Angélica et que cela se fera dans la prochaine épreuve du Jeu... Votre stratégie est au point ?

Quelle stratégie ? On a rien comme informations pour se préparer. On s'entraîne au tir, au déplacement A-G, mais c'est tout ce qu'on peut faire. Et à ce que j'ai vu, ça va être... compliqué pour certains. Seulement, on ne peut pas tout faire. Par exemple, on aura du mal à galvaniser Megan. Alec peut encore s'améliorer en A-G, mais je pense qu'il sera sacrément utile une fois prêt, mais moi je ne suis pas le meilleur tireur du monde, non plus. C'est Nétifer, notre meilleur élément. c'est clairement elle qui se fera le plus remarquer...

On devrait peut-être travailler là-dessus, aussi.

Ceci dit, Oban rabaisse la tête sur son écran, surtout pour éviter la réaction de la Séclanti, mais ses mots n'ont pas eu l'air d'avoir un effet négatif elle.

Ce serait dommage, parce que c'est Angélica qui doit se faire le plus remarquer. Et toi, Angie, des suggestions ?

Heu... En fait, j'aimerais bien qu'Oban m'aide pour définir nos plans possible, et pour étudier les équipes adverses. En fonction de leurs comportements habituels et de leurs pouvoirs, on devrait pouvoir préparer une liste de stratégies.

Ce serait bien, oui, mais n'oubliez pas qu'on a plus que trois jour pour les répéter.

Oui. Déjà avoir une stratégie de base, à moduler par la suite.
Je pense que vu nos compétence respectives, et ce que nous voulons montrer aux autres, Angélica doit lancer les ordres, organiser les mouvements. Il faudra apprendre un code...
Nétifer est une excellente tireuse, elle devrait rester en couverture.
Oban et moi savons nous servir d'une arme à feu, sans être des tireurs d'élites. Par contre, on bouge bien. On devrait être en attaque.
Et Megan devrait utiliser son portail pour attaquer leurs arrières par surprise.

On va laisser Angie décider de tout ça, comme convenu. On s'y met après la réunion, si tu veux.


Dernière édition par Eric le Dim 19 Fév - 16:53, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9201
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Dim 19 Fév - 17:26

Bon, je vous fais confiance pour préparer ça, mais si vous avez besoin d'aide ou de conseils, n'hésitez pas.

Ne vous inquiétez pas, on va se débrouiller.

Par contre, autre chose : Miss Williams, vous aviez dit que vous pourriez nous apprendre à dissimuler nos Sources. Je ne sais pas si ce sera forcément utile dans l'immédiat, mais dans le doute... On devrait peut-être s'y mettre, non ?

Oui, c'est vrai. Quand voulez-vous commencer ?

C'est rapide à comprendre ? Parce que le plus tôt serait le mieux, mais je commence à m'embrouiller avec tout ce qu'on est censés faire, maîtriser, apprendre, organiser... Tout en gardant notre couverture, bien entendu...

Quelques heures d'entraînement devraient suffire pour apprendre les bases. Après, il vous faudra de la pratique, mais vous pourrez vous entraîner entre vous.

Je m'y soumettrai en même temps que les autres, alors. On doit bien pouvoir arranger ça.

Dès que vous aurez passé la prochaine épreuve, je trouverai un moment. En attendant, concentrez-vous sur votre entraînement pour le Jeu, parce que tu as raison : Trop vous disperser vous rendrait les choses plus difficiles.

Une dernière question : les membres de la Bratva, ils en sont où ?
Ils n'ont pas dévoilé mon identité aux autorités ?

Allons, ils n'ont pas vu l'ombre d'un uniforme ! Ils sont au secret. Nous ne les livrerons que dans quelques semaines, quand vous aurez quitté cette planète.


Dernière édition par Eric le Dim 19 Fév - 22:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9201
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Lun 20 Fév - 18:38

Il est donc convenu d'en finir là pour ce soir. Chacun quitte donc la maison de Madelyne Williams et retourne à l'Institut.

Toutefois, au moment où Oban s'apprête à partir, la directrice l'interpelle.


Oban ? J'arrangerai un changement de chambre pour vous dès demain, pour que vous partagiez celle de Jarod. Toutefois, je peux vous montrer dès ce soir ce que j'ai mis en place pour sa sécurité et, surtout, vous présenter son autre chaperon.

Mais mieux vaut ne pas arriver ensemble à l'Institut. Je vous retrouve là-bas dans une heure, d'accord ?

Juste le temps d’aller chercher mes affaires et dire au revoir aux colocataires, alors. Comme vous voudrez.

Vous comprenez bien que je ne remets pas en doute vos précautions, j'espère. Je veux juste faire ce que je peux, le mieux possible. Bon, dans ce cas je vous retrouve là-bas avec mon sac.

Et l'ado part chercher le peu d'affaires qu'il a (et qu'il laisse dans la chambre plutôt que dans un casier) avant de retourner au point de rendez-vous, tout en se demandant quel genre de chaperon elle a bien pu trouver.

Nul besoin de s'appeler pour retrouver la directrice. Sa Source le mène directement jusqu'à elle, en bas de l'immeuble ou vit Jarod.

Tu as toutes tes affaires ? Parfait. Allons-y.

Il entrent et se dirigent vers la chambre du frère de Luna, au rez-de chaussée.

Il n'y a que trois chambres à ce niveau, et j'ai fait en sorte de réaffecter les autres locataires dans les étages. Vous serez les seuls à loger au rez-de-chaussée.

Il y a des détecteurs de présence et des nano-caméras dans le couloir, cachés dans le plafond. Je reçois automatiquement une alerte si quelqu'un d'autre que Jarod entre ici. Quand tu vérifieras tes messages, tu verras que je t'ai envoyé l'application pour que tu y aie accès aussi.

Une application... D'accord. Bon, déjà, ça ne servira à rien contre nos hackers, mais ça peut le faire pour d'autres. Si j'étais un danger potentiel, j'arriverais par l'étage, de toutes façons. Je vais sonder le truc pour estimer l'épaisseur des sols entre les étages, tiens.

C'est... beaucoup de matériel, vous prenez ça au sérieux, dit-il sans trop d'ironie en tapant le mur du poing pour faire ses estimations. Il est présent, Jarod ?

Oui. Il est tard. Si ça se trouve il est même en train de dormir.

Il y a d'autres détecteurs du même genre dans la chambre, bien sûr... Et encore plus de matériel. Tu vas voir.

Elle frappe à la porte de Jarod, et au bout d'un moment on entend des pas trainants à l'intérieur avant que le garçon ne leur ouvre, l'air blasé.

Ah, c'est vous. Salut.

Bonsoir, Jarod. Je t'amène ton nouveau colocataire.

Il jette un regard morne à Oban et soupire.

Vous êtes pas sérieuse ?

Et c'est supposé vouloir dire quoi, cette phrase ? Excuse-moi, je suis pas télépathe, et là comme ça on dirait que tu as envie que la Veille du temps te rattrape et te tue sans que quelqu'un d'autre ne puisse l'empêcher.

Ou que je pue. sur quoi Oban lâche son sac à terre et sent ses aisselles.

Bah, laisse tomber. J'imagine que j'ai pas le choix, de toute façon.

Tu ronfles pas, au moins ?

J'en sais rien, je dors. Mais personne sur le vaisseau ne s'est plaint. Et puis il parait que j'ai un corps parfait, donc ce serait surprenant.

Tu suis le sport ?

Jarod lève les yeux au ciel.

Eh ben ça promet...

Là-dessus, au moins, on ne peut pas te contredire.

Nous pouvons entrer, peut-être ?

Il hausse les épaules.

Je peux vous en empêcher ? Non ? Alors allez-y, dit-il en s'écartant. Oban ne se démonte pas et va poser ses affaires dans un coin.

Ecoute, c'est juste temporaire. Et puis j'ai promis à ta soeur, alors je le fais, c'est tout. Tu peux le prendre comme une punition si tu veux. Ou pas. A ta place, j'essaierai d'en tirer quelque chose, mais bon.

Et l'autre personne dont on m'a parlé, c'est qui ?

Oh, tu vas voir, c'est tordant.

Jarod, ça suffit.

Zarina, tu peux venir s'il te plait ? demande la directrice dans le vide.

A ce moment, Oban entend un léger bourdonnement, le même qu'il a déjà entendu chez Madelyne Williams, la toute première fois. Oban se prend l'arête du nez entre l'index et le pouce, tête baissée. Il a du mal à y croire. Il regarde Jarod d'un air dépité et compréhensif.

Bon, je sens que la soirée va être longue. Il y a un terminal, ici ? J'ai du boulot à faire sur la liste des étudiants. Tu voudrais m'aider, Jar ?

Mais avant que Jarod puisse répondre, un petit être ailé, pas plus grand qu'un doigt d'Oban, vient voleter à quelques centimètres seulement de son nez, au point qu'il doit loucher pour la voir nettement.

Dis-donc, jeune homme, ce n'est pas très poli de m'ignorer comme ça, dit-elle d'une voix artificiellement amplifiée.

Oban, voici Zarina, une vieille amie.

Oh wow ! Impressionnant ! Tu... tu es quoi, au juste, Zarina ? Si c'est un automate, comment fait-on tenir ce qu'il lui faut dans un si petit assemblage ? C'est dingue !

Je suis entosienne, et une vieille amie de Maddie. Et toi, tu viens d'où ? fait la fille ailée en tournant autour de sa tête.

Une entosienne ? Oban a entendu beaucoup d'histoire au sujet des entosiens dans le Noyau, mais ils se montrent rarement et il n'en avait jamais vu en vrai. Ils sont réputés pour ne pas aimer vivre avec les autres espèces, et donc ne pas beaucoup quitter leur monde. Toutefois, leurs oeuvres d'art sont réputées et il parait qu'ils ont une technologie vraiment très avancée, même selon les critères de la Fédération.

Moi ? Je ne sais pas exactement. Je crois que je suis Terrien, d'origine Turque. Mais j'ai vécu hors de la fédération pendant douze ans... Madame. Ou mademoiselle ?

Et il y en a combien, comme toi, sur cette planète ? Vous êtes plusieurs, pas vrai ?

L'enfant est à la fois rassuré qu'elle ne soit pas un robot, et fasciné par cette vision. Et s'il a "vu" juste, ce qu'il a entendu chez la directrice, c'étaient donc d'autres entosiens...

Mademoiselle, selon vos critères. Et non, à ma connaissance, je suis seule.

Zarina était mon invitée quand vous êtes arrivés, et elle a proposé de me prêter main forte après avoir entendu notre conversation, le premier soir. Enfin, quand je dis "entendu", je voulais dire "espionné", dit Williams d'un ton sarcastique.

Allons, tu sais que je suis une curieuse invétérée.

C'était donc ça...

Oui, ça c'est sûr : si tu dois loger ici, dit Jarod à Oban, oublie tout espoir d'intimité.

Essaie de vivre dans un vaisseau de deux personnes à cinq pendant quelques temps, tu reverras ton concept d'intimité. Et puis c'est pas pour bien longtemps.

Eh bien, merci Madame la directrice. Je vais vous laisser à vos occupations, et retourner aux miennes. Le plus vite serait le mieux. J'ai besoin de parler avec Jarod, seul à seul.

D'accord, comme tu veux. A demain, les garçons.

Elle s'éclipse, laissant Oban et Jarod seuls avec Zarina, qui va se poser sur le sommet d'une chaise.


Dernière édition par Eric le Mer 22 Fév - 19:43, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9201
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Lun 20 Fév - 18:43

Alekseï fait la route de retour seul, comme les autres, pour ne pas attirer l'attention. Dès qu'il arrive à l'Institut, il envoie un message à Natalia, comme convenu. Celle-ci lui répond très vite :

"Dis-moi où on se retrouve et j'arrive."

Evidemment, il ne peuvent se retrouver à sa chambre, même si elle ne la partage avec personne : Il est déjà tard, presque 23h00, et les dortoirs des filles sont interdits aux garçons à cette heure.

"Je t'attends à l'entrée de ton bâtiment. Je suis là dans 5 min."

Alekseï se rend au point de rendez-vous très vite, et place le petit paquet cadeau contenant le joli (mais d'excellente qualité) cran d'arrêt qu'il a acheté pour Natalia dans la poche de sa veste.

Elle ne met pas longtemps à descendre le rejoindre, et lui sourit dès qu'elle le voit.

Un sourire en retour.

Salut.

привет, Наташа. <Salut, Natacha.> , dit-il en lui prenant la main et en l'attirant doucement contre lui. Dès que Natalia est collée à lui, il passe ses bras autour d'elle.

Désolé d'avoir été si long. Véronica nous met la pression pour l'épreuve de laser-tag... Ça a été ta journée, toi ?

да, répond-t-elle en posant ses mains sur ses épaules. Tu n'es pas trop fatigué, au moins ?

Non, ça va... C'était une réunion à propos de la stratégie, pas un entrainement. Petit baiser rapide.

Mais j'aurais aimé rentrer plus tôt. On aurait pu aller manger en ville, et peut-être... Rester dormir là-bas, à deux.
J'ai un petit cadeau pour toi, pour me faire pardonner ! Il sort le paquet de sa poche et lui tend.

... C'est pas grand chose, mais... J'espère que ça te fera plaisir et que ça compensera...

спасибо. C'est gentil, dit-elle en s'écartant pour mieux ouvrir le paquet. Elle découvre le couteau et fait jaillir la lame avec un claquement et un éclat de rire.

Hahaha ! Excellent choix, mon cher. Vous savez ce qui plaît aux fille ! dit-elle avec un clin d’œil. Mais attends, tu n'as pas mangé ?

Elle consulte rapidement l'heure sur son com.

Alors dépêche toi : Les portes ferment dans trois minutes. Après on ne pourra plus sortir !

Et on serait bloqués tout les deux à l'extérieur jusqu'au matin, obligés de se trouver un petit coin pour passer la nuit ensemble ? Hummm...

Ça me va !

Alekseï lui attrape la main et l'entraîne en courant vers les grilles de St Charles.
Dès qu'ils ont passé le seuil, il ralenti.


Tu sais que Gabriel est venu me voir, en début d'après-midi ?

Ah ? Pourquoi ? demande-t-elle en haussant un sourcil.

Comment dire... Il m'aime bien, mais il sent que je lui cache quelque chose. Et comme il te voit un peu comme sa petite sœur, eh bien... Il s'inquiète. Et il va fouiller sur moi.
Je peux comprendre sa réaction, je ne lui en veux pas.

Elle se rembrunit.

Oui, il est assez protecteur, en général, et pas seulement avec moi.

Je lui parlerai, ne t'inquiète pas.

D'accord. Bon, en attendant... Il sort son smartcom et fait une recherche rapide sur les restaurants encore ouvert à cette heure tardive.
Italien, français, chinois, japonais, fast-food et turc... Je mets mon veto sur le fast-food et le turc, mais à part ça... Qu'est-ce que tu préfères ?

Va pour un chinois, alors. On n'aura pas à attendre des heures avant d'être servis, comme ça.


Dernière édition par Eric le Mer 22 Fév - 21:14, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître


Messages : 6934
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Star Academy   Mer 22 Fév - 20:03

Oban hésite un peu à demander à l'entosienne de les laisser, mais ça ne servirait à rien. Il dépose ses affaires et se pose en tailleur dans le salon.

Bon, Jarod... Je sais que la situation est merdique de ton point de vue, mais crois-moi, elle est pire que ça du mien.

Je suis venu ici pour te protéger, et je le ferai que tu le veuille ou non. Parce que je tiens mes promesses. Mais j'ai aussi besoin de ton aide pour protéger tout le reste de l'école.

Les gens pensent que tu n'es "qu'un enfant", et je sais bien ce que ça fait, par expérience. Mais moi je sais que tu es aussi super intelligent, et un puissant télépathe, avec ça. Sans parler de tes compétences informatiques, tes talents de détective et les saints seuls savent ce que tu réserves encore comme surprises.

Tu veux bien m'aider ?

Ça dépend. Qu'est-ce que tu as en tête ?

Je veux réunir toutes les  informations dont je dispose, et isoler les personnes les plus suspectes. Ça représente pas mal de boulot, et je ne sais pas si je peux faire ça seul.

Tu es déjà "ciblé" par la Veille du temps, donc tu peux m'aider, et je peux te dire tout ce que je sais. Toi, Zarina, tu restes à tes risques et périls. Oban attend une minute en fixant la "fée", libre à elle de partir ou de rester.

Risques ET périls ? Vendu ! fait l'entosienne d'un ton joyeux.

Donc ce que je te propose, c'est de te résumer tout ce qu'on sait ; ensuite, de te faire profiter de l'accès aux fichiers des étudiants pour les trier et tenter de repérer qui pourrait travailler pour le Sang de la Terre ou leurs commanditaires. J'ai commencé, mais on m'interrompt tout le temps avec des réunions, des entraînements, des interventions, des kidnappings...

Enfin bref. Si tu es partant, je t'explique, mais vu comme ça va être long d'être exhaustif, j'aimerais autant que tu me préviennes de suite si tu t'en fous.

Tu rigoles ? Je le ferai autant pour les raisons que tu cites que pour le seul plaisir de pouvoir fouiller dans les dossiers de tout le monde !

Alors on peut travailler ensemble, tu vois que ça va bien se passer ! Alors, où commencer...

Attends, je nous fais un support holo... alors, comment ça marche déjà...

Oban voit Jarod comme un fouineur mêlé d'un je-sais-tout-faire-mieux-que-toi. Comme sa soeur, à vrai dire ; aussi l'entraîne-t-il en le faisant travailler pour lui en se montrant parfois gauche, afin qu'il réalise la partie technique de sa démonstration ; il lui fournit les données à classer et tente de le laisser faire tandis qu'il dicte les données à sélectionner. A vrai dire, le jeune sélénite est en effet plus calé que lui en informatique et en machines de précision, et certainement en matière de connaissances sur les élèves en général...

Sous le regard curieux de Zarina, qui volette autour d'eux sans pour autant les interrompre, ils finissent par obtenir un premier classement. Les élèves étant en première et deuxième année et qui soit sont télépathes soit portent un inhibiteur sont en haut de la liste. Cela fait encore une cinquantaine de noms : En effet, ce sont surtout les étudiants les moins anciens qui portent des inhibiteurs psy. Ceux qui sont là depuis plus longtemps y ont pour la plupart renoncé après s'être habitués à la présence des télépathes.
Oban et Jarod font ensuite monter en haut dudit classement ceux dont les pouvoirs sont de nature indéterminée et les mutants, qui pourraient simuler grâce à l'indigo. Cela fait encore plus de trente noms, moitié filles moitié garçons.


Bon, il y a une chance correcte pour que la fille qui ait séduit Chen soit dans ces seize là, donc. Mais... Tu as aussi accès aux dossiers des professeurs ?

J'imagine ; vérifie avec le prof d'informatique, mais je pense bien que oui. Par contre, on se calme sur les indiscrétions inutiles, hein...

Mais lui j'aimerais connaître son pouvoir, on m'a juste dit que c'était dégueulasse. Ça m'a rendu curieux, j'avoue...

Qui ça ? Sboj ? Tu m'intéresses, là. On regarde ?

Ils commencent à fouiller dans les dossiers des professeurs, et constatent vite qu'une partie des informations concernant certains d'entre eux ne sont pas accessibles avec les codes donnés par Williams. Toutefois, ils peuvent tout de même apprendre quel est le pouvoir mutant de leur professeur d'informatique : Il peut provoquer une décontraction musculaire totale par simple toucher.

Je vais avoir du mal à l'approcher désormais, lui.

Remets-moi la liste des seize femmes, s'il te plaît. On fouinera plus tard.

Voilà, je t'ai envoyé ça sur ton com. Bon, il est une heure du matin, là, et je crois que je vais aller me coucher, moi. On continuera demain, ok ?


 Mmm. Cool.  Je vais finir ça. J'ai mille trucs à faire, j'ai même pas révisé les langues aujourd'hui.

Pour Oban, la suite est une évidence : lire les dossier de ces seize femmes, réviser son Turc, et surtout s'endormir sur des légendes Drass.


Dernière édition par Xavier le Ven 24 Fév - 0:04, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Nicolas
Source


Messages : 2851
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 36
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Star Academy   Mer 22 Fév - 21:35

Natalia et Alekseï sortent du restaurant chinois repus. Certes, ils ont été vite servis. On leur a même offert à la fin du repas le saké dans une petite coupelle kitsch, avec une image de femme asiatique dénudée et beaucoup trop poilue au fond.

Je n'ai pas compris... Le saké, c'est japonais, non ? Qu'est ce que ça vient faire dans un chinois ?

Certes, chacun a à la main un calendrier hideux sur un support imitant le bambou et représentant un... Panda ? Oui, ça doit être un panda... Ainsi qu'un "fortune cookie".
C'est bien la première fois qu'Alekseï dîne dans un restaurant de ce type, et il n'est pas enchanté. Certes, ce n'était pas cher, mais on comprend pourquoi.


Pourquoi n'a-t-elle pas choisi un restaurant avec un peu plus de standing ?

En temps normal, Alekseï serait de fort mauvaise humeur. Mais là, Natalia est avec lui, alors il a le sourire...

On en fait quoi de ce truc ? , dit-il en montrant le petit gâteau sec et peu engageant.
Ça se mange ?

Si tu veux, mais seulement après l'avoir ouvert.

Joignant le geste à la parole et brise le sien en deux et en extrait une bandelette de papier.

C'est censé te dire ton avenir. Tu n'as jamais mangé de biscuit de la fortune ?

Non, jamais.
En fait, je ne suis jamais rentré dans un restaurant comme ça... J'ai déjà mangé au restaurant gastronomique préféré de l'ambassadeur Xian Hing, sur Babylon II, un restaurant chinois aussi.
Mais ça n'avait rien à voir... C'était sacrément meilleur ! Et il n'y avait pas de biscuits de fortune.

Alekseï imite Natalia et ouvre son biscuit. Il le lit...

"La nuit paraît courte dans le plaisir, les veilles semblent longues dans la solitude."

...

Tu as eu quoi, toi ?

Mmmm... fait Natalia en regardant le sien. Il est écrit "Ce n'était pas du poulet !"

...

On se casse d'ici. Vite...

Viens.

Alekseï lui prend la main, et l'entraîne avec lui. Cette fois-ci, il ne va certainement pas lui demander son avis sur l'endroit dans lequel ils vont dormir. Elle serait capable de choisir un bouge infâme, simplement pour s'y rendre plus vite.
Il l'entraîne donc vers un hôtel plutôt luxueux. Pas le plus côté de la ville, mais pas loin.
Il reste au jeune russe un peu d'argent, et c'est le moment de le dépenser. Les souvenirs sont vivaces : autant qu'ils soient bons.


Les voilà bientôt dans le hall d'un palace, presque désert à cette heure. Les seuls bruits de conversation viennent du bar. Le réceptionniste est une IA holographique, qui leur attribue une chambre dans les moyens d'Alekseï sans poser de questions.

On se commande du champagne ?

Euh... Le mot "champagne" fait revenir un souvenir fugace d'une soirée sur la Marjorie-Céleste avec Nétifer. Bref instant de malaise, très vite camouflé.
... Oui, bien sûr ! Notre première nuit ensemble, il faut la célébrer !

Réceptionniste, faite monter une bouteille de champagne dans notre chambre, s'il vous plaît.

Le temps de prendre l'ascenseur et de traverser le couloir et les voilà dans la suite. Celle-ci est spacieuse, dispose d'une chambre à coucher, d'une salle de bain et d'un séjour avec une grande baie vitrée donnant sur un balcon. La vue sur les lumières d'une Neo Salem plongée dans la nuit est des plus agréable.

Au moment où Natalia jette sa veste sur le dossier d'un fauteuil, une sonnerie retentit et la porte du monte-charge s'ouvre, révélant un plateau avec une bouteille dans son seau de glace et deux flûtes de cristal.

Alekseï s'occupe de déboucher le champagne et de remplir les coupes, en tend une à Natalia puis l'entraîne avec lui vers le balcon.
Le jeune homme vient se coller derrière elle et en profite pour lui glisser un petit baiser dans son cou.


L'endroit te plaît ?

Mmm... oui, c'est parfait, dit-elle en penchant la tête pour lui laisser le champ libre.

Alekseï s'attarde sur les baisers dans le cou, jusqu'à remonter et lui mordiller gentiment le lobe de l'oreille. De sa main libre, il explore lentement le corps de Natalia qu'il n'avait encore jamais vraiment touché de cette façon.

Je suis tellement content d'être ici avec toi.
J'ai toujours rêvé d'aller à la fac comme un garçon normal, et d'y avoir une petite amie comme toi.


Et moi donc, soupire la jeune fille en lui passant la main dans les cheveux, apparemment décidée à l'inciter à continuer ce qu'il fait.

L'envie de sentir la peau nue de sa partenaire l'incite à passer la main sous son débardeur. Puis à la remonter doucement.

Je sais. On vient de mondes opposés, mais je crois qu'on a eu le même genre de frustrations.

Elle se retourne pour lui faire face, et jette son verre qui va se briser plus loin sur le balcon.

Oui, et j'en ai marre de la frustration. Je veux faire ce que j'ai envie, pour une fois.

Et elle l'embrasse avec violence, tout en passant ses mains à elle sous sa chemise à lui.

Alekseï réagit de la même manière, et le baiser fougueux dure de longues secondes. Puis il se détache.

Je savais que tu allais faire ça ! , dit-il avec un grand sourire.

Il s'abaisse à toute vitesse, comme pour se dégager, et la saisit par les jambes et le dos, dans un mouvement clairement issu des arts martiaux. Une fois la jeune fille dans ses bras, il la porte à l'intérieur et la jette sur le lit.

... Mais je ne savais pas quand !

Une seconde pour retirer sa chemise en toute hâte, et Alekseï la rejoint, encore empêtré dans une de ses manches qui ne veut pas le lâcher. Quant à elle, elle s'est débarrassée de son chemisier, ne gardant que son soutient-gorge. Une fois Alekseï de retour au-dessus d'elle, elle l'embrasse à nouveau avec passion.

...

Elle ne dit rien, mais son regard est une invitation des plus explicite, et des plus pressantes.

Mais le jeune homme n'a pas envie de se précipiter, surtout pour leur première nuit ensemble. Et malgré leurs respirations qui se font plus saccadés et l'excitation qui monte, c'est bien petit à petit que leurs derniers vêtements sont retirés, et que les caresses deviennent plus intimes.
Jusqu'au moment où ils ne font plus qu'un...


Dernière édition par Nicolas le Dim 26 Fév - 11:09, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Maître


Messages : 6934
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Star Academy   Ven 24 Fév - 1:11

Oban vient de sauter. Il est tellement léger et tellement fort que lorsqu'il saute, il commence à dépasser les nuages...



D'en haut, il ne peut plus voir le sol. Il sait qu'il est là pour découvrir ce qui se cache en bas, mais il est si léger que retomber est exclus, alors il marche et saute sur les nuages....

Il finit par poser les pieds sur quelque chose de solide. Plongé dans le blanc de la brume céleste, il ne peut voir ce que c'est, mais ça bouge. Lorsque enfin il émerge du nuage, il a le souffle coupé !


Emporté par l'élan des Nageurs des nuages, l'enfant est libéré de toute contrainte. Il s'élance et glisse sur sa nageoire titanesque, poursuit sa lancée sur le dos cambré de la bête et profite de ses contractions pour être propulsé en avant. Il rebondit sur sa tête et profite de ce moment pour se propulser très fort, très loin, vers l'île flottante dont il la fait son objectif.

Il se sent bien, il se sent libre, et il sait qu'ici, il ne peut blesser personne. Alors il se laisse aller.

Il fait vibrer son corps tout entier et crie. Ce n'est pas un cri ordinaire. Il ne contient aucun stress, aucune urgence, c'est un son pur et régulier qui le parcourt, dirigé derrière lui, vers ses jambes, et le propulse comme un avion humain. Il vole ainsi un moment, virevoltant parmi les énormes Nageurs.


Bientôt, le voilà au-dessus de l’ile, dont il commence à distinguer les détails...


Il y a là-bas de l'eau, et c'est essentiel quand on vole en criant. Oban sent qu'il approche du but. Quel but ? C'est flou. Mais ce n'est pas un hasard s'il y a de l'eau là-bas. Il survole l'endroit pour un repérage rapide, principalement pour atterrir près du cours d'eau, et profiter du paysage. Une fois au-dessus, il change son cri en un long "Woohoo" en deux phases : le Wooooooo très aigu qui le ralentit à peine mais permet de cibler sa chute, et le son plus grave du Hooooooo qui sert clairement de frein.

Arrivé en bas, il s'abreuve à même une rivière bordée d'arbres. Des deux côtés de l'eau, une forêt se forme  graduellement. Le vent est bien présent, mais le contraste avec le soleil direct le met dans un état de sur-oxygénation qui le rend joyeux. Au loin, il entend via la terre des gens se déplaçant très vite. Tout un groupe de gens qui doivent courir. On peut aussi entendre leurs cris dans l'air, et il résonne de joie. Il se met à penser qu'il est peut-être là pour un jeu.


Bientôt, il voit des silhouettes d'enfants émerger d'entre les arbres, et il lui prend l'envie de courir, lui aussi. Il ôte rapidement ses habits, se libérant des dernières choses qui l'entravent un tant soit peu, et rejoint plusieurs personnes ; tous sont très jeunes et très différents, la plupart humains. Tout le monde semble d'accord sur la direction à suivre, mais rapidement Oban réalise qu'il s'agit d'une course et d'une chasse à la fois. C'est comme... un défi. Mais un défi amusant.


La plupart des gens sont totalement humains en apparence, mais il repère au bout d'un moment une jeune mutante et un chien, par exemple. Il demande alors à la personne le plus proche :

Vous êtes au maximum, vous ?

Oh, non. Si tu t'épuises maintenant, jamais tu ne la rattraperas !

Elle ? C'est une fille qui va si vite ? Elle est jeune ? Est-ce qu'elle est un peu verte ?

Mais non ! La fille verte, c'est celle qui court juste derrière toi.

Oban jette alors un oeil par-dessus son épaule.

Hé, salut ! lui lance la fille en question avant d'arriver à sa hauteur.

Par les huit saints ! C'est toi ! Comment tu t'appelles ? On court... au travers du temps ?

La conscience d'Oban lutte contre son inconscient pour trouver une signification à ces éléments épars. Il a presque envie d'arrêter de courir pour sauter au cou de la jeune fille. Il a tant de questions pour elle !

Quoi ? Non. Enfin... Ça dépend. Cela n'a pas vraiment de sens, pour moi, comme les noms, d'ailleurs.

C'est drôle, non ? dit-elle en continuant de courir avec un grand sourire.

Carrément ! Mais quand même... Ce serait bien si on pouvait m'expliquer qui tu es.


Dernière édition par Xavier le Mar 28 Fév - 0:13, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9201
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Hier à 22:59

Alekseï commence à ouvrir les yeux sous l'effet des rayons du soleil. Celui-ci est déjà haut dans le ciel. Natalia et lui ne se sont finalement endormis que très tard, après avoir fait l'amour, bu du champagne, encore fait l'amour, discuté, et recommencé ainsi jusqu'au petit matin.

Il découvre Natalia en train de le regarder.

Bonjour, toi. Xорошо спать?

Hummm... да. Pas assez dormi, mais je ne regrette pas une seconde... , dit-il en remuant un peu dans le lit pour venir se coller à Natalia, posant la tête sur sa poitrine et passant un bras sur ses hanches. Ronronnant presque...

C'est la première fois depuis longtemps que je loupe mon entraînement matinal et que je me réveille aussi... Oh ! Sainte Vierge ! , s'exclame Alekseï en réalisant la hauteur du soleil. Les cours !
On a raté les cours !
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître


Messages : 6934
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Star Academy   Aujourd'hui à 0:13

édité
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Nicolas
Source


Messages : 2851
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 36
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Star Academy   Aujourd'hui à 0:23

édité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Star Academy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Star Academy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
 Sujets similaires
-
» Star Tours
» STAR GAZER DISEASE
» APONY STAR FLASH
» Décors Star Wars
» star locale...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Voyager NG :: Voyager NG :: Deuxième Âge : Roleplay-
Sauter vers: