Voyager NG

Le space opera nouvelle génération
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Star Academy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Eric
Maître


Messages : 9526
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: Star Academy   Sam 16 Avr - 15:37

Pendant qu'Oban et Alekseï discutaient, les filles en faisaient autant de leur côté et Luna leur expliquait qu'ils vont loger dans le bâtiment des internes de première année, qui ne feront leur rentrée que dans trois semaines. Leurs chambres sont libres en attendant et on leur en a attribué deux : Une pour les filles, et une pour les garçons, côte à côte.

Bonne nuit, Alekseï. Voilà vos clefs, au fait.

Il y a des salles de bains à chaque étage ?

Oui, c'est ça. Normalement, c'est l'aile des filles, ici, mais puisque vous n'êtes que quatre, ça ne devrait pas poser de problèmes.

Oban, je t'emmène dans une salle d'entraînement ? Je crois que nous avons exactement ce qu'il te faut.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Mmm, dit Oban tandis qu'ils s'éloignent des autres. Une fois qu'il est sur d'être hors de portée d'ouïe, ou même de super-ouïe, sait-on jamais, il enchaîne : Sans rire, tu fantasmes sur Alec ? Mais qu'est-ce que tu lui trouves ???

Dan disait toujours que, perdue dans son envie de raconter sa vie, une femme révèle souvent ses secrets au passage. Et puis, Oban n'en revient pas du succès de ce garçon.

Quoi ?!? fait Luna en piquant un fard. Je croyais que tu ne te souvenais de rien ! Comment est-ce que... Oh et puis c'est pas tes affaires, Oban. Mêle-toi de ce qui te regarde, d'accord ?

On y est. Tu vas voir, ça va te plaire.

Luna a emmené le jeune garçon dans le bâtiment voisin. Elle allume les lumières et guide Oban dans une salle nue assez grande, aux murs composés d'une mosaïque d'hexagones faits d'un matériau métallique.

Analyste, Luna Fitzroy, connexion.

Aussitôt, un holo-écran apparaît près d'eux, mais ce n'est pas tout : L'image d'un homme se matérialise également.

Bonjour, Luna. Que désires-tu ?

Ouvre une session pour un invité, veux-tu ? Nom : Oban Cross. Il a besoin d'un bilan initial.

Bien sûr. Bonjour, Oban Cross.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Bonjour, Analyste.

Voilà, Oban. L'Analyste est l'IA dédiée à l'entrainement dans nos pouvoirs. Tu peux t'adresser directement à lui ou passer par les holo-menus, à ta guise. Tu vas voir, c'est très intuitif.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Et pile ce qu'il me fallait ! Et sois prête, demain je t'assommerai de questions. Rien à faire de ce que tu as dit aux autres ; tu y répondras ou pas, mais tu vas les entendre.

Allez, bonne nuit, va.

Bonne nuit, Oban. Amuse-toi bien.

Analyste, par quoi on commence ton analyse ?

J'ai déjà effectué un relevé biométrique avec les senseurs de l'aire d'entraînement. Si vous voulez bien compléter le questionnaire sur l'écran, maintenant...

Oban jette un œil à l'écran en question, où figure une liste de question sur son âge, ses antécédents médicaux, ses habitudes alimentaires, et bien d'autres choses encore. Pressé au  départ, Il termine le questionnaire un peu moins enthousiaste. Mais une fois débarrassé de tout ceci, il tente de se reprendre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Okay ! J'espère que les tests suivants sont moins rébarbatifs et plus physiques !?

Si vous saviez le nombre de fois où des élèves m'ont dit exactement la même chose.

Alors, voyons cela. Quelle est la nature de vos capacités ? Montrez-moi cela.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] En fait, je vibre. Je peux vibrer moi, ou faire vibrer une chose. Comme je suis super sensible aux vibrations, j'entends très bien, et je crie très fort. Mais c'est encore réçent, et je n'ai pas eu l'occasion de vraiment rêfléchir à toutes les possibilités.

Je comptais tester les fréquences que je peux atteindre ; vérifier la portée de mon "sonar". Vous savez, comme dans les premiers sous-marins de la Terre ? Le Nautilus et tout ça ? Demande l'enfant pour tester à son tour le niveau de l'IA.

voilà voilà. Et vous, vous préconisez quoi ?

Un premier test.

Une espèce de pylône d'un mètre de haut émerge du sol.

Si vous voulez bien procéder à des essais en utilisant toutes les variations dont vous êtes capable. Voici votre cible.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Bien.

Oban pose ses mains sur la chose, et envoie ce qu'il ressent comme "une onde lente", la plus lente possible. Quand il tient la "note", il l'accélère.  Et puis, comme la note prend de l'ampleur, il envoie ce qu'on pourrait donc appeler "les percussions". Pendant la note, des coups plus intenses, plus secs. Il a remarqué que la matière n'aime pas les "percussions". Cette chose, toutefois, semble tenir le choc.

Oban tente des choses plus complexes que d'habitude, mais il ne donne pas son maximum. On verra bien.


Très bien. Votre corps génère des ondes vibratoires directement à partir de vos cellules. C'est une première. Et chaque cellule semble sensible aux vibrations.

Essayez de me décrire le phénomène avec vos mots. Comment le percevez-vous ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Comme... Une mélodie ? Tout le monde a un "ton". Les objets aussi ; même les matières. Bien sur, chaque "note" est une  petite onde de choc, mais... C'est la nature du monde, hein ?

Va savoir pourquoi je te raconte ça... Et chaque cellule vibre, tu dis ?

...


Oban fouille son sac à la recherche d'un objet coupant ou pointu. Le couteau de Parisse, parfait. Il pique son doigt, et pose le sang sur la borne. Recule un peu. Et tente de faire vibrer son corps.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Tu enregistres quelque chose sur la pierre ?

Non. Comme beaucoup de capacités corporelle, vos capacités à produire des ondes vibratoires doit être limitée à l'enceinte de votre corps ou à votre aura physique. Toutefois, j'ai remarqué que votre capacité à les propager était supérieure à ce qui devrait être possible. Désirez-vous étudier cet aspect avec moi ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Allez, faisons ça. Je fais quelque chose d'impossible ? C'est à exploiter !

Très bonne attitude. Au moins, vous n'êtes pas effrayé par vos pouvoirs, jeune homme. C'est un très bon début.


Dernière édition par Eric le Dim 17 Avr - 23:34, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9526
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: Star Academy   Sam 16 Avr - 21:51

Une fois seul, Alekseï découvre la chambre qu'il va partager avec Oban. Elle est plutôt spacieuse, apparemment prévue pour trois colocataires, probablement comme les cinq autres chambres de l'étage. Il n'y a pas la moindre décoration, mais uniquement du mobilier et des rangements : Lits, bureaux, placards, bibliothèque vide, holo-écran, etc.

Il peut se mettre à l'aise, et environ cinq minutes plus tard, il est allongé sur son lit en train de déchiffrer le livre en égérian. Le séjour sur le Nastrama n'aura duré qu'à peine deux jours, mais son niveau dans ce langage a réellement progressé malgré ce court laps de temps.

Il est interrompu lorsque l'on frappe à sa porte. Derrière celle-ci, il sent la présence de Luna.


C'est ouvert... Tu peux rentrer, Luna.

La jeune fille ouvre la porte, se glisse à l'intérieur et referme derrière elle. Alekseï voit tout de suite qu'elle a perdu la façade d'assurance dont elle a fait preuve depuis qu'ils se sont revus. Elle a l'air abattue, et presque effrayée.

Alors, il est bien, ce livre ?

Dis, Alec, je... Elle hésite, se mord la lèvre inférieure. Il y a quelque chose dont je dois te parler.

Euhh... D'accord, bien sûr. Alekseï referme son livre et se met en tailleur sur son lit, enveloppé de sa couverture.
... Viens t'assoir, Luna, et explique-moi ce qui te tracasse.

Elle vient s'assoir sur le lit, près de lui mais pas trop.

Je... Je ne sais pas par où commencer, dit-elle en se tortillant les mains.

Quand je suis rentrée et que j'ai appris que Jarod était... Elle ravale sa salive. Je me suis effondrée. C'était... Comme si je l'avais abandonné.

Oui, je crois que je comprends... Alekseï n'a pas grand chose à dire, sinon doucement inciter Luna à vider son sac.

La lèvre tremblante, en fixant ses genoux, elle reprend.

J'aurais voulu mourir ! Et... Et je n'ai tenu le coup que grâce à une seule chose. Je... savais que malgré tout, je n'étais pas seule. Je savais que vous reviendriez pour moi... Que... Que toi tu reviendrais pour moi, fait-elle d'une toute petite voix. Et maintenant, tu... tu... tu as tout oub... oublié, parvient-elle à articuler en retenant ses larmes, et... et c'est de ma faaaute.

Alekseï a le sentiment d'être devant un barrage près à craquer. Luna est au bord de l'effondrement total et fait des efforts démesurés pour ne pas perdre toute contenance en face de lui.

Je ne... peux pas jouer cette comédie plus longtemps... Faire comme si rien ne me touchait... Faire... comme si... comme si...

Oh, ma pauvre petite Luna ! Ça va aller, ma grande... On est là maintenant, non ?

Allez, viens ici... dit-il en l'attirant doucement dans ses bras, pour blottir le visage de la jeune fille contre son épaule.

Ça va aller. On va arranger tout ça... Mais en attendant, tu as le droit de pleurer tu sais ?

Oui, je... Non ! Non. Pas... Pas encore. Si... Si je craque maintenant, je ne vais pas savoir m'arrêter... Et je... n'ai pas fini... Je...

Elle relève vers lui ses beaux yeux bleus et tristes.

La dernière fois... Il m'a fallu des mois pour que j'ose le dire... Des... des mois pour que tu sois prêt... Pour que tu me voies vraiment... Je n'aurais pas la force de revivre ça, alors...

Elle prend une grande inspiration et se lance.

J'ai tellement besoin de toi ! Je t'aime, Alekseï. Je t'aime ! Et... Et tu m'aimais aussi ! fait Luna juste avant de l'embrasser, de lui donner un baiser où l'espoir le dispute à la peur.

Alekseï n'a aucun mouvement de recul. Aucun mouvement tout court, d'ailleurs. Il est comme une statue d'albâtre, comme frappé par la foudre. Son cerveau s'emballe pour trouver une solution, ses pensées s'emmêlent dans tous les sens, et rien n'en sort.
Juste un grand vide.


Je... Je ne sais pas quoi te dire... , annonce le jeune homme hébété peu après que Luna ait détaché ses lèvres des siennes.

Alors ne dit rien. Je sais que tu ne te souviens de rien... Mais juste pour ce soir, sois l'Alekseï qui m'aimait... Juste encore une fois...le supplie Luna avant de l'embrasser à nouveau, avec passion cette fois.

Alekseï reste encore sans réaction l'espace d'une fraction de seconde. Ses idées s'entrechoquent toujours, mais de façon plus claire cette fois-ci.

Elle m'a complétement coincé ! Je la repousse, je suis un salaud au cœur de pierre, qui ne tient pas ses engagements. Et ça sera Hiroshima dans la chambre...
Je ne la repousse pas, je mets le doigt dans l'engrenage, je suis un salaud qui fricote avec toutes les filles qui passent. Et ça sera le zoo dans la chambre... Car selon la loi de Murphy, tout le monde va bien sûr se ramener illico !

Je suis complétement foutu...

Pfff... Foutu pour foutu, tant qu'à faire... Et puis elle en a suffisamment chié comme ça, la pauvre petite Luna. Je ne peux pas l'abandonner maintenant...


... Puis le jeune russe décide de surfer sur la vague des événements. Il cesse de tenir Luna comme une petite sœur que l'on console pour l'embrasser comme un petit ami le ferait.

Elle répond à ses baisers et, en silence, elle descend sa main le long du torse du jeune homme, qui est déjà dans son plus simple appareil. A part son caleçon, et la couverture qui le recouvrait. Dans laquelle s'est déjà bien vite engouffrée Luna après avoir passé sa robe par-dessus ses épaules.

On ne peut pas faire ça maintenant, Luna... C'est aussi la chambre d'Oban. Il sera là d'une minute à l'autre.

Ne t'inquiètes pas. Là où je l'ai laissé et comme je le connais, il en a pour un moment, et on le sentira venir. Tais-toi, maintenant. Ne brise pas le charme.

Elle l'embrasse à nouveau pour le faire taire, et étant donné ce que sa main commence à faire là en bas, il aurait de toute façon bien du mal à formuler une autre pensée cohérente.



Dernière édition par Eric le Lun 18 Avr - 22:29, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître
avatar

Messages : 7231
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 38
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Star Academy   Lun 18 Avr - 0:21

Oban commence à s'épanouir dans sa conception de ses capacités. Jusque là, c'était à moitié un jeu, à moitié un risque. Là, ce n'est plus qu'un jeu !

Ils testent tour à tour diverses choses, dont sa portée, et Oban comprend que plus il s'éloigne, et plus il perd en puissance. Puis ils passent aux reproductions acoustiques, un favori d'Oban. l'Analyste a toutes sortes d'appareils et ils commencent à chiffrer ce que peut faire l'enfant avec ses dons.

Il a encore du mal à ajuster rapidement une fréquence, ou à ne cibler qu'une partie d'un objet, mais il l'a déjà fait par le passé, la compétence est juste à entraîner. Malgré son enthousiasme, Oban sait que des vies peuvent dépendre de ce séjour. Aussi est-il bon élève, puisqu'il est on ne peut plus volontaire.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ca reste assez limité. Il doit y avoir un moyen de rendre ça plus.. utile. Pragmatique. J'avais pensé à augmenter une fréquence sur une zone avec des diapasons. En résonnant tous à la bonne fréquence, ils me donneraient une meilleure vue d'une zone, ou pourraient m'aider à faire tomber un mur.... Je ne sais pas. Tu connais des métaux qui transmettent bien les vibrations sans trop en souffrir ? Ou, tu aurais des holos qui traitent du sujet ?

 Bien sûr. Voici une sélection des ouvrages que vous devriez consulter.

Aussitôt, une liste s'affiche sur l'holo-écran.

Vous pouvez les télécharger sur votre système personnel.

Oban regarde de plus près et constate qu'il n'a qu'une touche sur laquelle appuyer pour cherger tous ces ouvrages sur son 'com. Il pourra ensuite les afficher sur n'importe quel holo. Certains ont l'air vraiment intéressants, mais toute cette lecture...

Il fini de les copier quand il entend les pas de deux personnes, ainsi qu'une conversation. Un instant plus tard, deux jeune filles d'environ dix-sept ou dix-huit ans pénètrent dans la salle. Elles sont très dissemblables : La première est une grande brune osseuse, cigarette à la bouche, la seconde une blonde charmante à la tenue exotique. Elles semblent un peu surprises de le trouver là.

Hé, bonjour.

Dis-donc, t'es qui, toi ? Analyste, il a le droit d'être là, celui-là ?

Tout à fait. C'est un invité de mademoiselle Fitzroy.

La brune a un reniflement dédaigneux.

T'es un ami de Fitzroy ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Bonjour, Oban, enchanté. Je suis un in-vi-té de Luna. A qui ai-je l'honneur ? Entame sarcastiquement le petit bonhomme, qui n'aime pas les introductions musclées.

Enchantée, Oban. Je suis Lethra, et voici Jem. Excuse ses mauvaises manières.

Ouais, désolée. Salut.

Tu es un nouvel élève ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] J'aurais plutôt dit un pique-assiette, mais oui, je pense que je vais rester un petit moment ici, et étudier avec ... vous tous. Je viens de commencer, en fait ! Et j'ai dejà appris quelques trucs, et trouvé de la lecture.

Vous voulez que je vous laisse la pièce, j'imagine ?

Mais non, elle est bien assez grande pour trois. Il faut bien que les nouveaux apprennent aussi. L'Analyste t'a bien aidé ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Meh, j'ai juste effleuré la surface, mais ça donne des idées. Je ne connais pas les règles ici, dîtes moi si je suis indiscret mais... Qu'est-ce que vous savez faire de spécial ? Elle a l'air cool cette école, j'ai hâte de voir... tout.

Tu as raison, Oban. Cette école est vraiment formidable pour des gens comme nous.

Je te propose un marché. Nous te montrons ce que nous faisons et tu en fait autant, d'accord ? Allez, Jem, vas-y. Fais-lui une démonstration.

La brune hausse les épaules.

Pourquoi pas. Moi je contrôle la fumée. Regarde.

Elle lève la main et la fumée de sa cigarette vient y former une sphère, qui s'étoffe rapidement et devient noire comme de l'encre... Avant de commencer à former des volutes étranges et tout sauf naturels.

Pour l'aspect visuel de ce pouvoir, il y en a des sympas dans [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (y compris la fin)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ouh. Joli. Ca doit être vachement utile.

Moi je ne fais rien de très visuel. Mais je peux vous dire : je fais vibrer les choses. Et toi, Lethra ?


Dernière édition par Xavier le Lun 18 Avr - 23:48, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9526
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Lun 18 Avr - 22:43

Finalement, les prédictions pessimistes d'Alekseï se révèlent fausses, et personne ne vient les déranger. Luna lui fait l'amour en douceur, tendrement. Ses larmes ont disparu. Elle ne parle pas, et ne le laisse pas le faire non plus, se contenant de laisser parler son corps.

Un petite heure plus tard, elle regarde Alekseï, allongée nue sur lui. La tristesse semble l'avoir entièrement quittée.

Alors, comment j'étais ?

Tu étais parfaite, Luna. Et moi ? Je suis désolé, j'imagine que j'ai dû oublié ce que tu aimais...

Dis, on dort ensemble ? Et demain matin, on parle un peu de nous ?

Elle éclate d'un rire cristallin.

Mais non, je ne parlais pas du sexe, idiot, même si c'était vraiment très bien.

Non, je veux dire... Ecoute, je t'aime bien, sincèrement, mais pendant des mois tu as été un peu pompeux en te la ramenant sur ton "extraordinaire" capacité à négocier, à manipuler et à cerner les gens, comment tu avais été élevé pour ça, tout ça. Plus d'une fois, tu nous as donné des leçons sur le sujet. Un jour, tu m'as même dit : "Un combat d'influence reste un combat. Vas-y avec tout ce que tu as, et profite de chaque faiblesse de ton adversaire." Alors ce que je voulais savoir, c'est si tu es prêt à reconnaître que c'est moi qui t'ai donné une leçon, ce soir.

Je crois qu'on peut dire que oui ? finit-elle avec un sourire charmeur.

Tu as bien appris. Tu m'as complétement piégé.
On peut dire que oui, tu m'as donné une leçon.

Le "profite de chaque faiblesse de ton adversaire", ça vient bien de moi. Je connais cette phrase.
Par cœur... Mais je ne pensais simplement pas être ton adversaire, et je ne pensais pas que tu aurais osé utiliser ce genre de chose contre moi... Je n'aurais jamais fait ça, moi ! A personne...

Je continue de t'aider pour Jarod. J'ai promis.

Mais casse-toi d'ici.

Vite...

Luna sourit et va ramasser ses habits.

Oh, allez. Tu étais mon adversaire, mais ce n'étais qu'un jeu, comme une partie d'échecs. Je te croyais meilleur perdant que ça, dit-elle en remettant sa culotte. Et puis ce n'est pas comme si je t'avais porté préjudice, ou forcé à faire quelque chose de mal... ou de désagréable, conclut-elle avec un clin d'oeil.

Elle enfile rapidement sa robe.

Ce n'était pas désagréable. Mais tu m'as fait trahir ma copine pour te réconforter, simplement parce que je croyais que...

Simplement pour jouer... Connasse !

Dégage ! Si tu es encore là dans cinq secondes, je te brise en deux ! T'as de la chance d'être une femme...

Elle va vers la porte et l'ouvre, et quelque chose se fait plus dur dans son regard.

Ce n'était pas qu'un jeu, Alekseï. C'était une revanche bien méritée. Tu as joué avec mes sentiments le premier, même si tu ne t'en souviens pas. Maintenant, on est quittes.

Elle sourit à nouveau.

Allez, tu t'en remettras. A demain, et fais de beaux rêves, finit-elle avant de franchir la porte et de la refermer derrière elle.

Les poings d'Alekseï se serrent. Des éclairs s'amoncellent autour d'eux.

Rhaaaaaaaaaaaahhhhhh ! Son premier poing s'écrase contre l'étagère, le deuxième contre le mur.

On ne me trahit pas ! Un coup de pied en croissant de lune détruit le reste de l'étagère, alors que ses poings se rechargent.

Salope !!!  Il vient attraper son lit et le lance contre le mur. Ses poings chargés et désormais blessés s'abattent sur le bureau, qui se retrouve fendu en deux et carbonisé à l'endroit de l'impact.

L'air hagard, il se dirige vers la porte comme pour suivre Luna. Alekseï envoie son plus puissant coup de pied chassé en plein dans l'obstacle. Sa jambe devient floue avant d'exploser la porte. Et son genou s'en retrouve blessé, mais il ne le sent pas trop...
Le jeune homme au regard de fou avance dans la direction de la "présence" de la sélénite. En accélérant le pas.


Dernière édition par Eric le Mar 19 Avr - 0:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9526
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Lun 18 Avr - 23:59

Moi ? Eh bien... Je peux prendre forme humaine.

C'est bon, Lethra, arrête de frimer.

Lethra est un dragon. Enfin... une dragonne.

Le pire, c'est qu'elle a l'air sérieuse.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oui. Vu comme ça... Ca doit être utile. Et vous venez d'où ? Le small talk est surtout utile à l'enfant pour garder l'air décontracté, tant qu'il peut. Inutile de me renvoyer la question... Je n'en sais rien, pour ma part. Je suis un nomade, j'imagine !

New New York.

Et moi de Théopolis.

Bon, ça ne t'embête pas si on s'entraîne dans notre coin ? J'ai réussi à convaincre Jem de passer les épreuves pour entrer dans mon équipe, mais elle a besoin de travailler quelques petites choses.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Okay, je ferai mes trucs dans mon coin, faîtes pas attention. C'est quoi l'histoire des équipes ? Une sorte de jeu ?

Exactement. C'est une compétition interne à l'école, une série d'épreuves mystères concoctées par les professeurs. Notre équipe a gagné les deux dernières années, mais plusieurs membres sont partis après avoir eu leurs diplômes, et Jem est tout à fait qualifiée pour y prendre une place.

Alors qu'elle s'apprêtait à poursuivre, une petite musique retentit dans sa poche. Elle sort son 'com et le regarde.

Il y a une alerte de la sécurité... Et c'est dans le bâtiment des premières années, juste à côté.

Il n'est pas censé être vide ?

Si... Mais mieux vaut que j'aille voir.

Elle prend la direction de la sortie à grands pas.

Jem, reste avec Oban, tu veux ?

Dès qu'elle est sortie, la brune rallume une autre cigarette, puis jette à Oban un regard en coin.

Je ne suis pas très bonne pour ce qui est de recevoir des ordres. Et toi ? Oban remet sa capuche.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]J'ai une certaine réputation qui stipule que je serais complêtement incapable de suivre les ordres, en fait.

Tu veux aller voir ? Je te parie ce que tu veux que ceux qui m'attribuent cette réputation sont en train de faire de grosses bêtises. On ne peut aller nulle part sans se faire remarquer, avec eux. Oh, avec un peu de chance c'est Nétifer qui a encore cassé le bras de quelqu'un. Ou Alec qui fait la morale à un prof. Haha, sacré Alec.

Ouais, allons-y vite.

'Faut vraiment que j'essaie le truc pour sentir les autres... Dans la direction où le dragon est partie... Qui est là bas ? Luna... et... Oh, merde...

Mais alors, vite.


Dernière édition par Eric le Mer 20 Avr - 8:16, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9526
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mar 19 Avr - 12:33

Son attention entièrement focalisée sur la présence de Luna, Alekseï dévale les escaliers vers le rez-de-chaussée. C'est à peine si il entend des voix derrière lui qui l'appellent. Arrivé d'un dernier bond au bas des marches, il repère la chevelure blanche de la fille un peu à l'extérieur du bâtiment. Il franchit les portes à la volée et elle se retourne, seule au milieu du parc où la nuit est maintenant tombée. Seule la lueur des étoiles l'éclaire, mais il distingue le regard effrayé de sa proie, qui fait volte face et se met à courir.

Et ça, elle n'aurait pas du... La voir terrorisée, qu'elle se mette à fuir, rien n'aurait pu exciter encore davantage la rage d'Alekseï...

... Qui fonce vers elle, les pupilles dilatées, les mâchoires serrées. Pas un mot, pas un bruit à part celui de son souffle rauque.
Il est focalisé sur la tâche blanche que constitue la chevelure de Luna, et il gagne du terrain sur elle. Rapidement.


Même si la peur lui donne des ailes, Luna ne peut espérer distancer Alekseï. Aussi elle stoppe sa course et se retourne pour lui faire face, avec un air de défi mêlé de dédain.

Tu veux me faire mal ? Alors vas-y, essaie, sale petite fiotte !

Lui ne s'est pas arrêté pour parler. A l'instant où il arrive à portée, son bras se détend et envoie de toutes ses forces sa main ouverte vers la tête de la jeune fille. Une claque magistrale et foudroyante, qui fend la lèvre de Luna et envoie voler un filet de gang. Puis ses doigts se referment sur un gros volume de ses cheveux. Elle crie de douleur.

Et il tire dessus d'un coup sec pour la faire s'effondrer à ses pieds. Son visage se tord dans une grimace inquiétante.


C'est tout ce que tu as ? crache-t-elle d'un air bravache, même si ses yeux reflètent la peur. Tu frappes comme une fille !

La ferme ! La ferme ! La ferme ! La ferme ! Connasse ! Il envoie un coup de pied au visage de la petite sélénite, qui s'effondre sur le dos.
Alekseï bondit sur elle, et s'assoit à califourchon sur son ventre. Une main sur sa gorge, et une autre levée.


Tu m'as trahi ! Tu m'as menti ! Tu m'a craché au visage ! Tu m'insultes ! Sa main levée décrit un arc de cercle, et s'écrase de nouveau sur le visage de Luna.
Tu viens dans ma chambre pour m'humilier, me frapper la où ça me fait le plus mal ! Tu... Tu... te venges de moi pour des souvenirs que tu m'as fait oublié ! Un an de ma vie ! Connasse ! Et de nouveau.
Et ça t'amuses ! Hein ? Ça t'amuses ? Tu ne m'avais pas déjà fait assez de mal !? Traînée ! Et encore...

Luna émet des cris étouffés malgré la pression sur son cou, et tente désespérément de se protéger. En vain. Des gouttelettes de son sang viennent moucheter le visage du fou furieux.

On est venu pour t'aider, toi et ton frère... Et une heure après, tu me fais ça !? Petite idiote ! Sa main tenant la gorge de Luna sert de plus en plus. Et cette fois-ci, c'est son poing serré à tout rompre qu'il prépare..

Aucun doute : Celui-là va fracasser le crâne de la pauvre gamine. Surtout que des éclairs commencent à environner la main du jeune russe. Comme une boule d'énergie.


En tout cas, il parle. C'est déjà bon signe. Alekseï ne parle jamais lors des crises aigües. Il doit être sur la pente descendante.

Son bras amorce le mouvement qui va à coup sûr la tuer... Mais son poignet se retrouve pris dans un étau de fer. Il lève les yeux et voit qu'une fille aux cheveux blonds et aux pupilles verticales vient de l'attraper. Insensible aux éclairs, elle lance son poing vers son visage. Par réflexe, Alekseï lâche Luna pour bloquer... Mais autant essayer d'arrêter un train avec un fétu de paille. Les os de son avant-bras craquent, juste avant sa mâchoire.

Il est instantanément assommé.


Dernière édition par Eric le Mer 20 Avr - 8:16, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9526
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mer 20 Avr - 8:27

Oban et Jem se dépêchent de sortir. Lorsqu'ils franchissent les portes, Oban repère tout de suite Alekseï aux éclairs qui jaillissent de lui. Il est à une centaine de mètres, et il est en train... de tabasser Luna ! Lethra est en train de foncer vers eux à toutes jambes, mais il voit aussi que Nétifer et Angélica arrivent déjà sur lui, avec l'évidente intention de l'arrêter. Malheureusement, un des arcs électriques vient toucher Angie, qui part à la renverse et retombe dans les bras de la séclantie.

Lethra fait alors un bond prodigieux. A la lueur des étoiles, il distingue vaguement comme l'ombre de deux grandes ailes reptiliennes qui la propulsent jusqu'à Alekseï. Oban voit le poing du russe se lever et devenir comme une boule de foudre. Il va tuer Luna, c'est certain.


A l'ultime moment, la fille-dragon atterrit juste à côté de lui et attrape son bras, avant de le frapper au visage.

Alekseï vole comme une poupée de chiffon.


Putain de merde !

C'est au pas de course que Jem rejoint Lethra. Nétifer est en train d'allonger Angélica, assommée elle aussi. Quant à Luna, elle s'est recroquevillée en position catatonique. Elle a le visage tuméfié, en sang, la gorge toute bleue, porte de nombreuses brulures et sanglote misérablement.

Oban, lui, avait déjà commencé à courir vers le corps maintenant en mouvement d'Alekseï, bien décidé à lui porter un coup au passage ; pourtant il se retrouve à essayer d'amortir la chute pour lui ; étrange réflexe.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Au pire je le tabasserai plus tard ; il me fait pas peur. Il doit avoir été possédé par un élève maléfique. Ou un prof , en fait. On aurait pas dû venir ici...

Oban ramasse Alekseï, qui a le bras et la mâchoire cassés. Il est out pour de bon. Un peu plus loin, Angie commence à revenir à elle dans les bras de Nétifer. Lethra s'est penchée sur Luna pour la réconforter.

Des lumières apparaissent. Ce sont les phares de véhicules en approche. Les secours arrivent.


Dernière édition par Eric le Mer 20 Avr - 16:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9526
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mer 20 Avr - 16:36

Baie médicale de l'Institut St-Charles, 22h38...

Une heure plus tard, Oban est dans le couloir, en train d'attendre avec Nétifer et Angélica. Cette dernière n'avait rien de grave : Elle a juste pris un bon coup de jus. Les deux blessés les plus graves ont été emmenés par le personnel de l'Institut et placés sous soins intensifs. Au moins, l'endroit semble équipé de technologies médicales de pointe, et le médecin de garde s'est montré rassurant sur leur état.

Nétifer et Angie ont eu le temps de raconter à Oban ce qu'elle ont vu et senti. Après avoir laissé le garçon à la salle d'entraînement, Luna est revenu voir Alekseï. Elle a passé environ une heure dans sa chambre, puis en est repartie. Dans la minute qui a suivi, elles ont entendu un grand vacarme dans la chambre du russe, qui s'est ensuite rué à la poursuite de la télépathe. Les deux jeunes femmes sont sorties de leur chambre pour voir ce qui se passait, mais un tout petit peu trop tard pour rattraper Alekseï et l'empêcher de rejoindre Luna. Oban a pu assister à la suite avec ses propres yeux.

Le chef de la sécurité de l'Institut, une étrange femme entièrement blanche, les a interrogés méticuleusement, ainsi que Jem et Lethra. Ces deux dernières ont été renvoyées à leur occupations, mais elle a demandé à Nétifer, Angie et Oban d'attendre là.

C'est sur ces entrefaites qu'arrive la directrice. Elle a l'air plutôt contrariée.


Re-bonsoir.

Vous voulez savoir ce qui s'est passé, c'est ça ?

J'ai déjà eu un récit assez complet. Ce que j'aimerais, c'est comprendre comment c'est arrivé.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Demandez plutôt à Luna, elle a encore sa mâchoire, elle. Et puis on a manipulé personne depuis notre arrivée. Nous.

Puis Oban regarde Netifer de ses yeux froids. Il n'y a pas de reproches dans ce regard. Mais comme un cessez-le-feu.

Vous savez, de notre point de vue on aurait pas mal de soupçons et de questions à votre égard. Alekseï a son caractère. Mais de là à tuer une fille a mains nues...

Tout ça pue la manipulation mentale. Alors, autant j'avais du respect pour vous il y a à peine une heure, autant tout ça est plus que remis en question actuellement.

Elle soupire.

Je n'irai pas jusqu'à dire que c'est impossible : D'après mon expérience, on peut toujours être surpris. Mais j'ai une équipe d'investigation sur place et d'après leurs premières constatations, ce n'est pas ce qui s'est passé.

L'air contrarié, elle poursuit : De plus, Luna m'avait prévenue que votre ami pouvait avoir ce genre d'épisode. J'ai cru qu'elle exagérait, mais j'ai probablement commis une erreur. J'aurais dû la prendre plus au sérieux.

A ce moment, la porte de la chambre de Luna s'ouvre pour laisser sortir le médecin en chef de l'infirmerie, un gros égyptien parlant avec un fort accent.

Ha, madame la directrice. Luna est presque remise, de même que monsieur Ivanovna. Il n'y aura pas de séquelles physiques, mais elle est encore choquée. Quant au jeune homme, il est sous calmants mais conscient lui aussi. Et elle voudrait vous parler, à tous. Elle dit qu'elle doit vous expliquer, mais insiste pour le faire en présence de monsieur Ivanovna.

Eh bien allons-y.


Dernière édition par Eric le Jeu 21 Avr - 11:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9526
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Jeu 21 Avr - 11:50

Alekseï se réveille un peu vaseux. Il a fait cet horrible cauchemar où il faisait de terribles choses à Luna... Si ce n'est que ce n'était pas un rêve, réalise-t-il à mesure que les souvenirs de la soirée lui reviennent. Il est allongé dans un lit d'hôpital, entouré par plusieurs holo-moniteurs qui surveillent ses constantes. Ses poignets et ses chevilles sont attachés, et il se sent vraiment faiblard, comme si il était sous l'effet d'une drogue douce. Etrangement, il n'a pas mal. Il est presque certain d'avoir subit des blessures, et pourtant elles ont entièrement disparu.

Après quelques longues minutes, il se souvient de vraiment tout. Il sent aussi plusieurs présences toutes proches. Bientôt, il voit la porte s'ouvrir et Madelyne Williams entre dans la chambre. Elle est suivie par Nétifer, Oban et Angélica.


Hé, Alec, ça va ?

Ça va, dit-il d'une voix pâteuse. Que ce soit l'effet du calmant ou pour une autre raison, Alekseï n'a pas l'air très causant.

Pourquoi est-ce qu'il est attaché ? demande Nétifer sur un ton un peu agressif.

Après ce qui s'est passé ? Simple précaution, le temps de s'assurer qu'il est redevenu lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9526
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Jeu 21 Avr - 12:00

Quelques instants plus tard, ils sont rejoint par le médecin, suivi par Luna. Elle non plus ne porte quasiment plus de signes de blessures. Seul un oeil entraîné peut encore distinguer quelques traces d'ecchymoses sur son visage et son cou. Toutefois elle est encore très pâle.

Bon, nous allons pouvoir tirer cette histoire au clair. Farouk, désolée, mais... vous voulez bien nous laisser s'il vous plaît ?

Comme vous voudrez. De toute façon, ils n'ont plus besoin de moi.

Une fois le médecin sorti, Luna prend la parole.

Vous pouvez le détacher. Il n'y a plus de danger, maintenant.

Williams la dévisage un instant, puis fait un geste de la main et les entraves d'Alekseï se détachent toutes seules.

Bon... explications. Maintenant, dit Williams en se tournant vers Alekseï.

C'est toutefois Luna qui prend la parole.

Pas besoin de vous en prendre à lui. C'est moi qui ait provoqué ça. Volontairement je veux dire.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Eh beh. Tu as du y aller fort. Parce que je ne l'ai jamais vu comme ça...


Tu as quoi ?!? fait la directrice, furieuse. On s'apprête à vous envoyer sauver ton frère, sans compter les risques que vous allez prendre, et toi tu prends le risque de tout gâcher en déclenchant ce bazar ? Tu es complètement idiote ? Tu crois que vous allez encore pouvoir travailler ensemble correctement après ça ?!?

Oui, justement. Je vous ai prévenue à propos des "crises" d'Alekseï. Vous m'avez répondu que ce que je décrivais relevait de la maladie mentale, et que c'était impossible pour nous, que je devais forcément exagérer.

Alors tu as déclenché ça juste pour prouver que tu avais raison ? C'est encore pire que ce que je croyais !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Et moi donc...

C'est un peu vrai, parce que contrairement à ce qu'il clamait il y a encore quelque heures, Alekseï avait gardé le secret sur cet aspect de sa personnalité, et il fallait que tout le monde sache... Et vous ne m'auriez pas cru, pas complètement, si je m'étais contenté de le raconter.

Je n'ai jamais caché que j'ai tendance à devenir dangereux quand on me pousse à bout. Je crois même que c'est a première chose dont j'ai parlé à Nétifer. Tu sais, à la banque...


Mais il y autre chose, et Alekseï n'aura qu'à m'interrompre si je dis des bêtises.

Alekseï emmagasine le stress, comme tout le monde, mais quand il y en a trop, il peut déclencher ce genre de crise de rage. Quand ils sont arrivés cet après-midi, j'ai tout de suite vu les signes : un petit tic nerveux à peine perceptible par-ci, une dilatation des paupières par là. Ce n'est pas facile à voir, mais en six mois j'ai appris à repérer ce genre de signaux avant-coureurs : La prochaine crise approchait. Je suis certaine que lui-même doit en être conscient.
Elle ne se serait peut-être pas déclenchée avant encore quelques jours, peut-être même une semaine ou deux, mais il était déjà tendu avant, et le fait d'avoir sa mémoire effacée a généré pas mal de stress supplémentaire, je suppose. Sans compter que, si j'ai bien compris, ils ont été dans des situations difficiles ces deux dernières semaines. Si on attendait encore, la crise pouvait survenir pendant que nous étions dans le passé, et elle aurait pu être pire... bien pire.

D'accord, parfois j'ai des crises de rage... Et oui, je réagis très violemment. Comme tout le monde, non ? Il y a des sujets sensibles...
Mais franchement, cette histoire de "crises" qui se déclenchent selon une fréquence plus ou moins régulière... C'est la première fois que j'entends ça. De ce que j'en sais, c'est assez rare. Il faut vraiment m'y pousser.

Et même si on aurait eu du mal à te croire, et j'ai encore des doutes, on aurait pu trouver une autre solution. Tu n'étais pas obligée de lui faire ça ! fait Nétifer en la pointant du doigt.

Si. Croyez-moi, on ne voulait pas prendre le risque d'emmener son côté Hyde avec nous dans le passé, et il n'y a qu'un seul et unique moyen de s'en débarrasser pour suffisamment longtemps : Il faut le faire sortir une bonne fois. Rien d'autre ne marche. Et il n'y a que deux moyens efficaces de faire sortir Hyde... S'en prendre à sa fierté et ses sentiments, ou s'en prendre à ses amis. J'ai choisi la première solution.

Tu l'as volontairement amené à te massacrer ? Tu as vu dans quel état il t'a mise ?

Elle tique. Malgré la logique de ses explications, il est évident qu'elle a vraiment souffert de cet épisode.

Justement. Il fallait que je dirige sa colère sur moi. Je suis immortelle. Je ne pouvais pas prendre le risque qu'il s'en prenne à quelqu'un d'autre, à quelqu'un qu'il aurait pu tuer pour de bon.

Parce que ça aurait pu arriver, n'est-ce pas, Alec ?

Peut-être. Si quelqu'un m'avait fait et dit ce que tu m'as fait et dit, peut-être. Et encore. C'est surtout parce que j'avais une totale confiance en toi, et que tu l'as trahi. Un étranger, ça aurait fait moins mal...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Attends un peu, c'est trop facile de t'en prendre à lui après ce que tu lui as fait. Les saints seuls savent quoi d'ailleurs. .. Pendant qu'il est sous calmants et tout ça.  Tu n'aurais pas juste cherché à te venger et à éviter de devoir sauver ton frère en notre compagnie ?

Parce que, là, soumis à  un vote, je t'écarterais de l'opération sans y penser deux fois.  

En plus il faut que tu ouvres les yeux : tu nous as refaits. On est pas les mêmes personnes que tu as connues. On réagit différemment. Alec est peut être vite fait comme tu le décris. Mais il ne se lâche pas sur n'importe qui. Sa soi disant frénésie,  il l'utilise. Sur ceux qui le méritent. Et des sales types, croyez moi. Il m'a sauvé la vie plus de fois que l'on croit.

Tu as eu plus que de la chance.

Sa frénésie, comme tu dis, peut tomber sur n'importe quel innocent qui se dresserait sur son passage. Il y a déjà eu des dommages collatéraux. Et si tu veux savoir, tout ce qu'il a fallu pour déclencher cette crise, c'est que je joue les éplorées pour coucher avec lui avant le faire se sentir idiot.

Angie ouvre de grands yeux et Néifer manque de s'étrangler.

Ça méritait la raclée que j'ai prise, tu crois ? C'est toi qui va devoir ouvrir les yeux, Oban. Malgré toutes ses qualités, Alec est aussi une bombe à retardement.

Bon, ça suffit. Et si le principal intéressé nous donnait sa version ? dit Williams en se tournant vers Alekseï.

C'est vrai ce qu'elle raconte, Alec ?

Pour mon "problème", je ne sais pas. Luna a passé du temps avec nous, j'imagine qu'elle s'y connait en psychologie. En tout cas, elle connait mes points sensibles... Elle a peut-être raison.
Mais je ne sais plus si je dois la croire.

Pour les "faits"... C'est un résumé. Il n'est pas faux. Mais je ne l'ai pas vécu comme ça, de mon côté.

Je lisais tranquillement un livre, quand la pauvre petite Luna éplorée est venue vider son sac dans ma chambre. Les durs moments qu'elle a vécu.
Je l'ai pris dans mes bras pour la réconforter. Là, elle a déjà commencé à me mentir et à me prendre pour un idiot.

Puis elle m'a expliqué qu'on était ensemble avant que je perde mes souvenirs, et qu'elle voulait absolument qu'on refasse l'amour, comme avant. Vous imaginez bien que je ne savais pas comment réagir... Je me suis dis que je serais un salaud de la laisser tomber maintenant. Là, elle m'a trahi, menti, et s'est joué de moi.

Et enfin, elle est partie avec le sourire en m'expliquant que tout ça, c'était faux, que c'était simplement pour me montrer qu'elle pouvait me manipuler. C'est un viol.

Alors oui, de mon point de vue, ça méritait une raclée. Je ne mets pas dans cet état simplement parce qu'on me fait me sentir idiot...

Oban ouvre la bouche pour parler, mais Angélica, qui était restée silencieuse jusque là, explose littéralement, lui coupant la parole.

Non mais tu t'entends ?!? Ce qu'elle a fait est dégueulasse, mais si tu savais vraiment ce que c'est qu'un viol, tu n'utiliserais pas ce mot à la légère !

Si tu as des crises de rage, ça fait juste de toi un type qui a un problème. Mais si tu crois vraiment que la massacrer comme tu l'as fait était justifié, ça fait de toi un SALAUD !!!

Elle tourne subitement les talons...

Angie...

Nétifer jette un regard de dégout à Alekseï, puis part rattraper Angélica qui vient de sortir en claquant la porte. Quant à Williams, elle semble en colère contre Luna, mais c'est avec mépris qu'elle regarde le jeune homme.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Moi, je vais vous laisser entre vous. Aller voir Angie. Tout le monde est puni, de toutes façons, je vois plus quoi ajouter.

Vous vous êtes vraiment trouvés, tous les trois.

Alekseï retire soigneusement ses électrodes et sa perfusion, sans aucune réaction aux regards qui lui sont jetés. Il compte bien se lever dans les secondes qui viennent.

C'est pas tout ça, j'ai un livre à finir... Une fois que ces demoiselles auront bien pleurniché dans leur coin, et qu'elles auront bien assimilé à quel point je suis un salaud, on pourra peut-être préparer le sauvetage de Jarod. Il pose un pied au sol. Et ne te mêle pas de ça, Oban. Tu n'as que des coups à prendre, gamin. Les nanas font toujours bloc entre elles...

Et avance pour quitter l'hôpital. Si tu veux remettre ça cette nuit, Luna, tu sais où est ma chambre...

Eh bien... ça c'est nouveau, murmure Luna, surprise.

Oh non ! fait Williams à Alekseï. Toi, tu retournes te coucher. De toute façon, tu n'as plus de chambre.

Je retourne à ma chambre pour récupérer mon livre, mademoiselle Williams. Et il reste toujours un lit en place pour Oban. Un matelas au sol, ça sera très bien pour moi.
Sinon vous me virez d'ici, j'irai le lire mon livre à l'extérieur de votre Institut , répond le jeune russe en avançant vers la porte, les mâchoires serrées. Mais la démarche chancelante...

Oh oui, je songe sérieusement à te virer d'ici. Tu as déjà de la chance parce que ce que tu as fait mérite la prison, d'ordinaire. Mais tu vas te recoucher, jeune homme. Et tout de suite, dit-elle en s'interposant entre lui et la sortie.

Vous êtes aux responsabilités... Je comprends. Je ne vais pas poser plus de problèmes., dit-il en retournant vers son lit.

Dites, vous pensez que je suis un salaud ? N'hésitez pas, mademoiselle... Anéantissez mes défenses mentales.

Je veux savoir.


Dernière édition par Eric le Jeu 21 Avr - 23:16, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9526
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Ven 22 Avr - 10:01

Oban retrouve Angélica et Nétifer dans le couloir. Elles se sont assises sur un banc et la séclantie tiens la main de son amie et tente de la consoler...

Allez, Angie... Tu sais quoi ? Même si j'ai du mal à l'avaler, je crois que la pétasse n'a pas totalement tort. Tu as vu la même chose que moi, dans le parc : Alekseï n'était pas lui-même. Il ne l'est toujours pas, j'en suis sûre. Je crois qu'il ne faut pas le juger sur ce qu'on vient d'entendre.

Je sais, je sais... J'ai réagit sous le coup de l'émotion. Je n'aurais sûrement pas dû. Si ça se trouve, je n'ai fais qu'empirer les choses en lui parlant comme ça.

Ou au contraire tu lui as dit ce qu'il avait besoin d'entendre... Allez, on va arranger les choses. On est une équipe, oui ? Ça veut dire qu'on peut s'engueuler, mais on va se serrer les coudes quand même, hein ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] J'approuve ; même si c'est souvent difficile, on est là-dedans tous les qu... tous les cinq.

Quand même, si c'est ça, Luna, il va falloir qu'on admette que deux tiers de l'équipage a de sérieux problèmes de tolérance et de gestion des émotions... Ca me fait un peu mal aux... Enfin bref, c'est dur à avaler.

Je me sens moins bienvenu, d'un coup. Vous ne voudriez pas qu'on marche un peu, non ? Propose Oban, une idée en tête.

Oui. Allez, Oban a raison, Angie. Allons prendre un peu l'air.

D'accord, d'accord...

Les deux jeune femmes se lèvent en suivent Oban. Angie ne lâche pas le bras de Nétifer, pourtant. Oban discourt tandis qu'il marche ; mais il ne va pas nulle part comme on pourrait croire : tout à l'heure quand il a tenté de repérer les autres gens comme eux, les immortels, il lui a semblé en sentir plus que prévu. Il les dirige donc actuellement vers un inconnu.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Allez, ça va nous faire du bien ! On se prend trop la tête ces temps ci... Depuis la clairière en fait. On devrait rester sur nos gardes, mais pas s'en faire à ce point.

Alec va se trouver une issue, et si il le faut on l'aidera. En attendant il a besoin de se sentir bête et isolé pour pouvoir réfléchir sur lui-même. En fait, tout se passe très bien.

Très bien ? N'exagère pas, quand même. Et puis du coup, Il n'y a plus qu'Angie qui n'ait pas semé mort et dévastation. Tu nous préviendras quand ce sera ton tour, d'accord ?

Ce n'est pas très drôle, Nétifer.

Mince ! Et moi qui suis pourtant réputée pour mon sens de la blague !

Angélica esquisse un sourire.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] En tous cas, leur équipement pour évaluer les nouveaux est pas mal. Peut-être qu'il trouvera ce que tu sais faire à ta place.

Bon, toutes ces informations seront accessible à quelqu'un, ce qui ne m'enchante pas, mais ça nous rend bien service. Ca reste un endroit sympa, essayons de ne pas se faire TOUS détester...

Ils continuent et sortent du bâtiment.

Au fait, Oban, c'était qui ces deux filles ? La blonde qui a assommé Alekseï et l'autre ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Des élèves qui s'entrainaient dans la même salle que moi... Un dragon venu de Théopolis et Une manipulatrice de fumée venue de N²York...



VOUS VOUS RENDEZ COMPTE ? Ca veut dire que Théopolis existe vraiment ! Et New-new York ! Une des premières colonies de Terriens. C'est dingue, hein ? Et nous, on peut fréquenter des gens comme eux. Sérieux, c'est égoïste mais j'espère qu'on est pas trop grillés, ici... J'aimerais bien rester. Et voyager dans le temps, aussi.

Oban raconte alors sa rencontre avec les deux élèves, un peu plus dansles détails ; même si ça reste une histoire courte. Et il continue d'aller vers l'origine du sentiment. Ca fait huit immortels réunis au même endroit. Et c'est un bon exercice de faire ça en compagnie des filles, parce que la présence de leur aura est très utile pour discerner ce qu'il cherche. Les sens du jeune homme se diversifient ces temps-ci, et chacune de ses sensations est reliée à un mécanisme étrange et nouveau.

Il n'en dit rien à ses camarades, mais depuis qu'ils ont quitté Solitude, son ouïe devient dure à maîtriser. Elle est parfois trop forte, et parfois trop restreinte. Son sens du toucher est actif en permanence : il sent tellement de remous, certains géologiques, certains issus des gens, de leurs pas, de leurs propre pouls...

C'est ainsi qu'il n'a pas vraiment réalisé ce qu'étaient les sortes de présences chaudes autour de lui ; les immortels. Mais maintenant qu'il a commencé à se servir de cette perception, il s'y adapte peu à peu.

Et sa force... ce n'est plus celle d'un enfant ; surement dépasse-t'elle celle d'un adulte, même déjà fort. Cela non plus, il n'en a pas parlé, mais il s'imagine que les autres doivent vivre la même situation et être au moins aussi forts que lui.

Ce qui l'amène à venir par ici : il ne peut décemment pas attendre les explications de Miss Williams, il doit savoir. Impossible d'aller se coucher alors que les réponses sont là, à deux pas !


Le problème, et il le réalise assez vite, c'est qu'il est déjà fort tard. Or les présences qu'ils sent se trouvent dans les bâtiments d'habitation. Cela risque d'être un peu compliqué d'aller frapper à leurs portes en pleine nuit. Comme le dit alors Angélica, ils seront toujours là demain, et mieux vaudrait prendre leur mal en patience.


Dernière édition par Eric le Lun 25 Avr - 20:08, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9526
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Ven 22 Avr - 10:16

Dans la chambre, Madelyne Williams fixe Alekseï un moment, le temps de prendre en considération sa demande.

Là, vous venez de vous comporter comme un salaud, oui. Mais je ne crois pas que vous en soyez vraiment un au fond de vous, donc... Très bien. Puisque c'est ce que vous voulez...

Elle ne prend pas la peine de cacher son intrusion mentale et Alekseï sent comme un picotement à la base du crane. Après une petite minute, la sensation cesse. La directrice soupire.

Bon, je me suis complètement plantée... Vous souffrez bien d'un désordre de la personnalité, et pas des moindres. Techniquement, c'est presque comme si vous étiez bipolaire, et à un stade avancé. Je dois l'admettre, Luna avait raison.

Par contre, je maintiens que vous ne pouvez souffrir de maladie mentale au sens strict du terme. C'est incompatible avec notre nature. Cela ne laisse qu'une seule explication : C'est lié au développement de vos pouvoirs. En fait, cela pourrait bien être les signes précurseurs de l'apparition de nouvelles capacités, pour ce que j'en sais. Ou des effets secondaires indésirables. Il arrive parfois que ce genre de chose soit très perturbant.

Si j'ai raison, et j'ai bien dit SI, il y a une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne, c'est que vous devriez être capable d'améliorer votre contrôle sur le phénomène. La mauvaise... C'est qu'au fur et à mesure que vos pouvoirs se développent, il se pourrait bien que ça gagne en intensité.

C'est déjà le cas, d'après ce que j'ai vu en six mois. C'est de pire en pire. Et tu mets de plus en plus de temps à revenir à la normale à chaque fois.

Donc je suis bipolaire... Ça explique certaines choses.

Bon. On fait quoi maintenant ? Vous me passez la camisole et vous me gardez enfermé ici, on je peux repartir ?

Williams a soudain l'air fatiguée.

Personne n'écoute donc jamais ce que je dis ? Vous n'êtes PAS bipolaire et vous ne souffrez pas de maladie mentale. Il y a juste des symptômes en commun. Nous ferons un diagnostic complet demain, à commencer par vos capacités extra-humaines.

Et pour ce qui est de la camisole, ce ne sera pas nécessaire... Aussi longtemps que je peux vous faire confiance pour rester ici et prendre du repos. Cela vous fera du bien.

Oh, c'est bon, mademoiselle, je vous ai écouté... C'était simplement un raccourci pour "symptômes maniaco-dépressifs aigu". Mais c'était le mot "bipolaire" qui explique des choses...

Bien. Dans ce cas, je retourne dans ma chambre prendre mon bouquin, et je reviens passer la nuit ici.

Williams se pince l'arrête du nez, commençant à l'évidence à trouver irritant cette obsession qu'il a de vouloir sortir.

C'est bon, madame. Je vais aller le chercher, ce livre, dit Luna en se levant pour aller vers la porte.

Merci !

Alekseï garde le silence tant que Luna n'a pas quitté la pièce. En fixant droit dans les yeux Williams.

Je suis curieux de savoir comment vous comptez gérer ça par la suite, madame la Directrice...

Tout en discutant, Alekseï navigue sur son smartcom. Il cherche un fleuriste sur cette lune de Crépuscule. Qui fait des livraisons à domicile. Il compte bien commander un grand bouquet de lys blancs pour Luna. Ou quelque chose qui s'en rapproche. Avec une carte sur laquelle sera écrit "Je te demande pardon. Tu es une des dernières personnes à qui j'aurais voulu faire du mal. Signé : Alekseï". Ce n'est pas grand chose, mais c'est au moins un semblant de geste d'excuse...

Difficilement. Luna m'avais prévenue que vous formiez un groupe assez... conflictuel. Je ne pensais quand même pas que cela partirait en vrille aussi vite. A vrai dire, je me demande de plus en plus si c'est une bonne idée de vous envoyer sur cette mission.

Mais nous allons attendre demain que tous les esprits se soient calmés. L'avantage, c'est que nous autres guérissons de toutes les blessures, même émotionnelles, ou du moins tant que nous ne désirons pas inconsciemment les garder. Donc vous vous en remettrez.

Attendons demain, alors... Mais vous savez, vous vous trompez sur nous. Et je pense que Luna a généralisé en vous disant ça. Nous sommes dans le conflit uniquement lorsque l'on se sent... En sécurité, on va dire. En cas de danger, dans les situations sérieuses, nous sommes très soudés !

L’événement de cette nuit est un cas très particulier.

Lorsque je vous ai dit que nous ne sommes pas prêt pour cette mission, je pensais surtout à un problème de... De réalisme, on va dire. L'une d'entre nous veut trop bien faire, ce qui l'amène à prendre trop de risques. Et l'un d'entre nous se fie trop à son instinct du moment, pas à l'objectif général. Ce n'est pas un problème de conflit.
Je sais que ça va vous paraître étrange, mais si Nétifer et moi-même sommes sereins, tout se passera bien. Et on le sera.
Si ce n'est pas le cas, je serai le premier à refuser d'y aller.


Dernière édition par Eric le Lun 25 Avr - 20:06, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9526
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mar 26 Avr - 21:54

La chambre qu'il devait partager avec Alekseï étant en partie dévastée (et maintenant dépourvue de porte), Angélica et Nétifer lui font une place dans la leur pour la nuit. Oban est donc doublement verni. Il dort avec deux filles, ET peut esquiver Alec.

Après avoir repéré le bâtiment d'un des immortels, ils poursuivent leur route en riant, sur des sujets puérils, Et Oban joue les comiques le temps de requinquer Angie. Puis ils vont se coucher ; heureusement, Oban a ce qu'il lui faut avec lui ; au moins, il n'a rien perdu dans l'explosion de leur chambre....


Quant au jeune russe, il passe la nuit à l'infirmerie. C'est le médecin qui lui fait parvenir le livre que Luna a laissé pour lui, peu après le départ de la directrice.
Aussi, il passe deux bonnes heures à décrypter le texte. Tranquillement. Cette histoire d'un vaisseau égérian écrasé sur une planète sauvage, obligeant les nomades de l'espace à vivre au sol dans un environnement inconnu et dangereux où ils doivent survivre ensemble, est agréable à lire. Et riche d'enseignement sur leur mentalité. Il fait presque penser à "L’Île Mystérieuse", de Jules Verne.

En tout cas, Alekseï savoure sa solitude, après autant de jours de promiscuité. C'est presque une chance de se retrouver ici...
Ne pas avoir à faire attention à tout ce qu'il dit ou fait pour ne pas froisser les petites oies blanches. Il les imagine en train de se réconforter l'une l'autre : "Oh, c'est tellement horrible ce qui s'est passé..."
Seulement quelques claques appuyées. Alors que Luna est immortelle, et qu'elle est capable de lui frire le cerveau en quelques secondes. Et qu'elle l'a déjà fait. Il en sourit.
Ce n'était que la réaction d'un puissant face à une faible. Qui a trahi et présumé de ses atouts. Ou bien c'était une véritable amie qui a volontairement acceptée ses blessures pour l'aider.
Dans les deux cas, ça ne méritait pas autant de discussion et de pleurnichage. Dans le deuxième cas, ça mérite des excuses. Les fleurs qui arriveront demain matin à la porte de la chambre de Luna en seront un témoignage.

En tout cas, et c'est la première fois depuis très longtemps, il ne fait pas sa prière du soir et il retire son pendentif d'argent portant l'effigie de la Sainte Vierge avant de se coucher.

Il s'endort, et c'est rare, dans des rêves érotiques impliquant évidemment Vitellis. Mais aussi Nétifer. Et Luna. Et Williams, Anissa, Aïsha, Liên Huong, et d'autres filles encore... Toutes, à part l'égérianne aux cheveux roses et la séclantie aux yeux verts qu'il entreprend toutes deux avec amour, respect et tendresse, se retrouvent dans des situations oniriques où elles sont dominées par le jeune russe.

Violemment.

Vraiment bizarre et dérangeant, ce rêve. C'est la première fois que ça arrive. Et Angélica, qui est pourtant une très jolie fille, en est étrangement absente...
Pourtant, elle est toujours dans ses rêves, d'habitude. Enfin, ses rêves platoniques, "normaux".
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9526
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Jeu 28 Avr - 10:16

2 septembre 145 PE...

Oban a pris son petit déjeuner avec les filles dans le réfectoire des premières années, où ils ont été servis par un androïde de service. Alekseï a fait de même à la clinique. La directrice de l'Institut est ensuite passée les prendre pour les conduire dans une salle de cours. Les quatre jeunes gens sont de bien meilleure composition que la veille, et leurs relations sont quasiment de retour à la normale. Aucun mot d'excuse n'est échangé, mais ce n'est pas nécessaire : Il est évident qu'Angélica regrette son emportement de la veille, comme le démontre l'accolade qu'elle donne à Alekseï dès qu'elle le revoit. Même Nétifer se montre aimable, ce matin.

Ils se sont installés dans un petit amphithéatre, fait pour accueillir une cinquantaine d'élève au maximum. Les leçons y sont habituellement données avec le renforts d'holo-projecteurs sophistiqués capable de transformer la salle en environnement virtuel complet. Toutefois, Madelyne Williams n'utilise que de simple holo-écrans pour cette fois.


Bien. Luna ne devrait plus tarder, mais nous pouvons commencer sans elle. Après tout, elle sait déjà tout ce que je m'apprête à vous dire. Nous allons commencer par parler de Jarod, si vous le voulez bien.

Elle affiche un portrait du frère de Luna, au côté duquel on peut lire certaines informations à son sujet.


Nom : Fitzroy
Prénom : Jarod
Date de naissance : 6 décembre 131 PE
Date de décès : 7 août 145 PE
Entrée à l'Institut : 24 janvier 142 PE

Voici Jarod. Il est entrée à l'Institut en même temps que sa soeur. Comme tous nos étudiants, il a été admis sur invitation. Ils l'ont tous deux été en temps que résidents permanents, dans la mesure où ils n'avaient plus de famille ayant autorité sur eux. Comme d'autres jeunes gens, ils sont devenus pupilles de l'école.

Luna et Jarod sont orphelins ?

De père seulement. Leur garde a toutefois été retirée à leur mère après son internement.

Oban tente d'adopter une attitude scolaire, mais en fait un peu trop.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Miss ? Pourquoi on a pas de données sur leurs parents ? Ca peut être utile, non ?

Oui, mais une chose à la fois. Vous aurez accès aux dossiers complets, mais plus tard. Nous partons du général pour aller vers le particulier.

On peut au moins savoir pourquoi sa mère a été internée ?

Eh bien... Comme je l'ai déjà évoqué, nous essayons d'enseigner à nos étudiants télépathes des règles éthiques fortes, qui leur permettrons d'évoluer plus ou moins normalement dans la société. Nous voulons en faire des citoyens responsables, en somme.

Le père de Luna et Jarod était à l'exact opposé de cela. C'était un des derniers sélénites de pure souche, et il croyait fermement que c'était son droit de naissance d'exercer son pouvoir. Il a commis de nombreux crimes contre la Charte Télépathique, et choisir une femme pour en faire sa créature et la mère de ses enfants n'était pas le moindre. Après sa mort, la mère de Luna et Jarod s'est trouvée libérée de son emprise, mais son esprit était définitivement brisé.

Waow. Et comment est-ce qu'il est mort ?

Suicide. Quand ses crimes ont été exposés, il s'est donné la mort juste avant son arrestation.

Et il n'a pas fait la même chose avec ses enfants ? Manipuler leurs esprits, je veux dire ?

Non. Il voulait des héritiers forts, à son image, pas des légumes. Par contre, son éducation a quelque peu laissé à désirer et il a fallu extirper leurs mauvaises habitudes à Luna et Jarod. Nous avons eu beaucoup de succès avec Luna... Beaucoup moins avec son frère.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Donc si on voit Jarod dans le passé, il lira nos esprits à coup sûr. C'est ça que vous dîtes ?

Alekseï n'a pas dit un mot depuis le début de l'exposé. A peine une petite grimace en ayant entendu l'histoire des parents des Fitzroy. Et il continue d'écouter calmement, sans prendre la parole.

Mais non. Alors certes, il a parfois tendance à ôter son inhibiteur en douce, mais il y a un tas de moyen de se protéger contre la lecture de pensée.

Dites moi, quand vous avez dit que Jarod avait dû être tué parce qu'il s'était mêlé de quelque chose de dangereux... Vous pensez que ça a à voir avec sa propension à espionner les pensées ?

C'est l'hypothèse principale, oui. En tout cas, il a mis le doigt sur un secret assez important pour que quelqu'un ait été prêt à tuer pour le protéger.

Je vois. Sauver Jarod n'est pas la seule mission, n'est-ce pas ? Vous ne nous feriez pas faire un voyage dans le temps juste pour ça, avec tous les risques que cela comporte. Vous voulez que nous découvrions ce que lui avait découvert, n'est-ce pas ?

Je ne peux rien vous cacher.

Ce qu'il nous faudrait savoir en premier lieu, c'est la date, l'heure, et l'endroit où il a été tué. Ainsi que le mode opératoire, et le moment où nous serons envoyés.

Droit à l'essentiel, hein ? Très bien...

Jarod est mort le 7 aout à environ une heure du matin. Cela s'est produit ici...

Une grande holo-carte de l'école s'affiche, montrant en détail l'intérieur du dôme. On y voit les bâtiments, les espaces boisés, le terrain de sport et le petit lac. La directrice fait s'afficher un point rouge, situé à l'écart des constructions, dans la partie arborée du parc. C'est un endroit plutôt isolé.

Il a été tué par la détonation d'une petite bombe psychique artisanale. L'hypothèse la plus probable pour qu'il se soit rendu là en douce en pleine nuit est qu'il comptait y rencontrer quelqu'un. Peut-être bien son assassin, mais rien n'est moins sûr.


Dernière édition par Eric le Ven 29 Avr - 9:51, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître
avatar

Messages : 7231
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 38
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Star Academy   Jeu 28 Avr - 23:06

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] .... Miss, êtes-vous télépathe ?

Sérieusement ? Il ne s'en est même pas rendu compte ? Bon, d'accord, elle est douée et on ne sent presque rien quand elle lit dans nos esprits... Mais le temps d'attente qu'elle a pris pour nous observer, sans un mot, la première fois qu'elle nous a vu ? Sa façon de nous regarder, son regard ? La raison pour laquelle je lui ai donné mon vrai nom alors que j'insistais avant pour rester sous couvert ? Et même, sa fonction de directrice dans une école de sur-humains...

Pfffff... Laissons couler. Pas besoin de créer d'autres tensions en le faisant paraître irréfléchi.

Au moins, il a un doute. C'est déjà ça. Ou bien il essaie de jouer au plus malin, mais dans ce cas là, c'est très con.
Ou il essaye d'embrayer la discussion sur ce sujet, et j'ai bien fait de me taire...


Nos amis commencent à sentir la présence de Luna qui approche. Elle ne devrait plus tarder.

Oui, je le suis. C'est de famille. Tout comme la psychométrie. Mais rassurez-vous, je ne lirai pas vos esprits sans votre consentement. Je me dois de montrer l'exemple, après tout.

La psychométrie, c'est bien la capacité à lire les résidus de pensées que les gens laissent derrière eux, n'est-ce pas ? Et cela ne vous a pas permis de comprendre ce qui s'est pasé ?

Malheureusement non. La bombe psychique a effacé toutes les traces aux alentours. De plus, Jarod était plutôt doué pour camoufler ses pensées et il a pris bien soin de le faire, surtout les quelques jours précédant sa mort. Je n'ai donc rien trouvé d'utile dans les résidus mentaux qu'il a pu laisser durant cette période.

Alors ça veut dire qu'il avait peur que quelqu'un l'espionne mentalement, non ? Cela ne met pas les télépathes en tête de liste de vos suspects ?

C'est un élément à prendre en compte, en effet... Mais pas une preuve déterminante. Il pouvait très bien masquer son esprit pour d'autres raisons. Je préfère ne pas tirer de conclusions trop hâtives qui pourraient nous faire passer à côté d'une autre piste.

Et il ne s'est confié à personne ?

Jarod n'avait que très peu d'amis, vous savez. Il s'était plutôt isolé après le départ de sa sœur. Et nous les avons tous interrogés, mais il ne leur a strictement rien dit. Plusieurs étudiants ont toutefois rapporté qu'il avait un comportement assez étrange : Il avait cessé ses habituelles provocations, s'était montré plus studieux en cours... Comme si il essayait de rentrer dans le rang.

A ce moment on frappe à la porte. Luna entre et referme derrière elle. Elle a échangé sa robe pour un pantalon et un chemisier et a ajouté une fleur de lys blanche dans ses cheveux.

Bonjour. Désolée pour le retard. J'ai fait au plus vite.

Aucune importance. Cela nous a permis de passer en revue certains sujets qui auraient pu être pénibles pour toi.

Luna monte dans les gradins, salue Oban, Nétifer et Angélica au passage, et va s'assoir à côté d'Alekseï.

Bonjour, Alekseï. Bon, on fait la paix ? demande-t-elle en lui tendant la main.

Salut, Luna. Le jeune homme lui serre la main avec un petit sourire. Évidemment, qu'on fait la paix !

Bien, reprenons. Le moyen exact par lequel nous allons vous renvoyer, nous irons voir cela sur place tout à l'heure. Sachez toutefois que vous arriverez le 28 juin, à 22h17 précises. Cela créera une itération temporelle qui vous laissera un peu plus d'un mois. Par contre, la première chose que vous devrez faire en arrivant sera de prendre contact avec moi et de me convaincre de vous aider. Mais ne vous inquiétez pas, je vous expliquerai quoi dire.

Nous emmènerons tous les dossiers et toutes les preuves avec nous. Cela devrait suffire, non ?

Ce sera impossible, j'en ai peur. Vous devrez mémoriser un maximum d'éléments. Comme je vous le disais hier, vous seuls survivrez au voyage. Et je veux dire strictement "vous". Cela signifie que vous ne pourrez garder aucune possession matérielle.

Attendez... Arrivée le 28 juin. Assassinat le 7 août. Et on a un peu plus d'un mois ? Ça veut dire qu'on sera déjà reparti au moment où le meurtre devrait se produire ?
Et ce retour... On va revenir quand ? Une seconde après être parti, pour vous ?

Non non, je ne veux pas dire que vous serez renvoyés ici au bout d'un mois. C'est juste le délai que vous aurez avant la mort de Jarod. Vous serez encore là quand ça se produira, et même après. Quant au retour... Notre expert en physique temporelle vous expliquera ça mieux que moi quand nous irons au labo, tout à l'heure.

Heu... Quand vous dites qu'aucun équipement matériel ne survivrait au voyage... Et nos vêtements ? Vous avez des combinaisons temporelles, ou quelque chose comme ça ?

Hum... Non. J'ai bien peur que vous n'arriviez nus comme des vers.

Putain, vous déconnez ?!?

Langage, mademoiselle Krantz !

Désolée, mais il vaudrait mieux que vous vous habituiez à ce genre de choses. Étant donné la nature de vos pouvoirs, ce n'est pas la dernière fois que cela vous arrivera.

Le sourire d'Alekseï s'élargit à l'idée de voir Angélica, et surtout Nétifer, nues. Sourire béat qu'il camoufle bien vite alors qu'il sent des regards féminins pesant s'amonceler sur ses épaules...

Oh mon Dieu ! Je vais enfin pouvoir contempler le magnifique, le divin corps de Nétifer ! Tout ce qu'elle tentait de cacher sous sa sublime robe noire ! Ses cuisses, ses hanches, ses seins... C'est un rêve qui va devenir réalité ! C'est tellement bien les voyages dans le passé !

Hum... Elle est mariée, Alekseï. Elle est mariée... Tu ne dois pas, tu ne peux pas, même si tu en as envie plus que tout. Le sens de l'honneur, bon Dieu ! C'est la dernière chose qui te reste... Garde au moins ça. Tu ne la regarderas pas. L'honneur de la noblesse d'épée. C'est tout ce qui reste au criminel que tu es devenu...

Moi je m'en fiche, vous savez ? De toute façon, tout le monde m'a vu nu quand j'étais sous la douche, il y a une semaine.

J'espère que notre lieu d'arrivée nous permettra de voler des vêtements assez facilement... Parce qu'aller dans le bureau de la directrice "en premier lieu", complétement à poil, on repassera pour l'entrée discrète !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Et euh... Comment on appelle les immortels ? Et comment on le devient, s'il vous plaît ? On nous a fait patienter assez, non ? Que Luna ne nous révèle pas tout, je trouve ça bizarre, mais on pourrait savoir ce qu'on est, au moins ... ?


Dernière édition par Xavier le Ven 29 Avr - 19:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9526
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Sam 30 Avr - 14:53

La directrice considère un instant Oban.

Bon, c'est une digression nécessaire, je suppose. Autant s'en occuper tout de suite. Ecoutez bien, et surtout gardez l'esprit ouvert. Ce que je m'apprête à vous dire risque de vous paraître assez fou, même en considérant ce que vous avez vécu récemment.

Mais d'abord, une question : A votre avis, quelles sont les probabilités pour que 90% des espèces intelligentes de cette galaxie soient humanoïdes ? Et pour que certaines soient assez proches pour avoir une descendance commune ?

Hmmm... C'est très improbable ? fait Nétifer sur un ton un peu sarcastique.

D'un point de vue purement scientifique, oui, mais pas si on considère qu'il y a une volonté derrière la création. C'est une des nombreuses choses qui rendent probable l'existence du divin.

Oui. Le célèbre "Dieu a créé l'Homme à son image".

Ou bien c'est le phénomène de convergence adaptative : le mécanisme qui veut que des espèces différentes, soumises aux même contraintes environnementales, évoluent pour se ressembler physiquement. Comme les requins et les dauphins...

On encore que la bipédie permet la libération des membres supérieurs pour d'autres utilisations que le déplacement, comme l'utilisation d'outils, ce qui donne un avantage évolutif à "l'intelligence"... L'interfécondité, ça reste plus difficile à expliquer.

Mais ce n'est clairement pas vers là que vous vouliez nous emmener, mademoiselle Williams. Je suis quasiment sûr que vous n'aviez pas l'intention de nous faire un cours de philosophie, de théologie, ou de génétique des populations...

Ce genre de prof qui passent par quatre chemins avant d'aller aux conclusions ont toujours profondément agacés Alekseï.
Le sentiment de lenteur, de passer quatre heures dans un amphi pour seulement vingt minutes de concepts intéressants.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Décidément, parsonne ne sait répondre aux questions par une réponse, chez les humains. Tellement indirects.. Et puis quel rapport avec la question ? Donc.... Tout ce qui est humanoïde peut devenir immortel ? C'est pas un peu... spéciste ? Non, non ignorez ma question, allons au fait.

Pas uniquement ce qui est humanoïde, non. Et nous allons laisser la religion en dehors de ça, si vous le voulez bien. Rien de ce que je m'apprête à vous dire ne confirme ni n'infirme l'existence du "divin".

Ma question n'était pas innocente, voyez-vous. La bonne réponse, c'est que la vie, et en particulier la vie intelligente, a été "fabriquée". Et non, pas par Dieu. Par des outils, des "machines" faites de pure énergie, et habituellement logées au sein des soleils. Les terriens au courant de leur existence utilise habituellement le terme "Sources" pour les désigner. Ces Sources sont aussi anciennes que les plus anciennes formes de vie. Leur existence remonte aux tout début de la création. Pour faire simple, on peut les définir comme des moteurs à probabilité : Elle affectent directement la réalité, pour favoriser l'apparition et l'évolution de la vie, et en particulier de la vie humanoïde.

Certaines de ces sources ont été extraites des étoiles où elles se trouvaient, pour finalement occuper des hôtes vivants. Moi, vous, ou d'autres. Ce sont elles qui nous rendent immortels et nous font évoluer à un rythme accéléré, faisant apparaître chez nous des capacités issues de notre potentiel caché.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ... Donc quelqu'un a mis un bout d'étoile en nous. Ça pose mille questions, ça. Comme... Qui ? Pourquoi ? Quand ? Pourquoi nous ? Est ce qu'on peut l'enlever ? Est ce qu'on peut mourir quand même.... ?

Soudain, le visage d'Oban change. Horrifié, il lâche une dernière salve de questions...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Est ce que je vais grandir ou rester un enfant pour toujours ? Est ce qu'on devient vieux ?  ET vous, vous avez quel âge ?

Voyons, Oban, on ne demande pas l'âge des dames... Pour le reste, ce sont d'excellentes questions que je me pose aussi.

Ne t'inquiète pas, Oban. Tu vas grandir. Les Sources n'arrêtent que le vieillissement, pas la croissance. Par contre, les autres, vos apparences ne vont plus guère évoluer, ou alors très lentement. Et la seule manière de vous les enlever, à ma connaissance, serait votre destruction complète. C'est là quelque chose d'extrêmement difficile à accomplir, mais malheureusement pas impossible pour qui saurait ce qu'il fait. Donc oui, vous pouvez mourir, mais pas par hasard.

Et... Hum... Comment peut-on nous détruire complétement ? L'explosion d'une bombe à hydrogène, à anti-matière ? Un bain d'acide ?

Non. Cela ne détruirait que votre corps. Pour nous tuer pour de bon, il faut détruire simultanément le corps, l'esprit et l'âme. Pas très facile...

Mais... Désolée pour le manquement à la politesse, mais je me pose la même question qu'Oban : Vous devez être... heu... plutôt ancienne, non ?

Pas tant que cela. Sans le maquillage, j'aurais l'air d'avoir à peu près le même âge que vous, mais cela me rendrait assez peu crédible dans mon rôle de directrice. La vérité, c'est que je n'ai qu'une douzaine d'années de plus que vous, mademoiselle Catalani.

Quant à tes autres questions, Oban... Voyons... Avez vous déjà entendu parler d'un personnage nommé l'Orikan, ou encore le Huit Fois Saint ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Vous voulez dire les huit saints, non ? La Sorcière, Le Berger, La Chance...

Non, pas du tout, fait Williams avec un sourire amusé. Quelqu'un d'autre ?

Alekseï s'apprête à répondre mais est devancé par Angelica.

C'est un alien, venu sur la Terre il y a environ dix mille ans. Il aurait fondé la civilisation atlante, puis aurait été l'instigateur du premier exode, à l'origine de la création des autres peuples humains.

Ha, le Kurat-Kadec, vous voulez dire ?

Oui, c'est cela. Mais les manuels d'histoires ne disent pas tout à son sujet, quand il n'est pas traité comme une simple légende. Il a aussi créé la technologie permettant d'extraire les Sources des étoiles. Il est à l'origine de ce qui vous est arrivé. En fait, il y a une trentaine d'années, il a lancé un processus visant à distribuer des Sources en grand nombre parmi les humains. Vous faites partie des quelques premières centaines à avoir été distribuées.

Les quelques premières centaines ? Ce qui veut dire qu'il y en aura d'autres ? Et d'après les mots que vous avez utilisés, des milliers d'autres ? Des milliers de personnes immortelles avec des pouvoirs ?

Les implications politiques et spatio-stratéqiques vont être monstrueuses ! Les Sélucéens et le Noyau ne laisseront pas passer ça s'ils l'apprennent... Et avec autant de monde dans le coup, ils l'apprendront vite !

Oui, et les drass ne vont pas aimer non plus, ni les teknits, ni... Personne, en fait. Et ce n'est même pas là la menace principale que cela fera peser sur l'humanité. Mais une digression à la fois. Nous reviendrons là-dessus.

Et puis cela ne deviendra pas évident avant un moment encore. Il y a heureusement beaucoup d'humains avec des pouvoirs. Avant que les Sources ne sortent vraiment du lot, il se passera encore de longues années.

Vous êtes beaucoup trop optimiste, mademoiselle. Rien qu'ici, nous sommes six à savoir. Je n'ose même pas imaginer le nombre de personnes qui savent déjà dans la galaxie...
Et la télépathie intrusive, la torture, la trahison, les agents secrets de toutes les puissances dont nous parlons, ça existe bel et bien.
Mon père disait toujours qu'un secret partagé par plus de deux personnes n'est pas tenable longtemps.
Je ne serais pas surpris que certains services de renseignement xénos soient déjà au parfum... Ceux des Sélucéens sont très efficaces, vous savez ?

'Fin, nous reparlerons de ça plus tard. Là, Alekseï est inquiet, ça se sent.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Mais pour quoi faire ? Je comprends vraiment pas ce que des centaines d'immortels mutants...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ... C'est ça. C'est pour ça, le Long couteau. La mission.

Vous mentez, n'est-ce pas, miss ?

Non. Pas le moins du monde. Par contre, je suis curieuse de savoir pourquoi tu crois cela.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Vous dîtes qu'on est les premiers, mais que vous-même avez genre douze ans de plus qu'Angie, pour commencer. Et puis je pense que vous omettez pas mal de choses volontairement, sur ce sujet ou sur l'affaire de Jarod. On peut sentir les "sources", et il y en a d'autres ici qui pourraient faire le voyage. Vous, par exemple. J'ai du mal à croire que se croiser soi-même soit un souci, étant donné que de toutes façons, on a pour mission de changer le passé.

Et puis je ne sais pas... Tous ces mystères inutiles, moi, ça me rend méfiant.

Moue un peu irritée de Williams.

Je ne cherche pas à faire des mystères, jeune homme, mais je ne peux expliquer qu'une chose à la fois et il y a beaucoup à dire. Vous avez voulu en savoir plus sur votre nature et l'origine de vos pouvoirs et là je tente de vous répondre. Nous reparlerons de Jarod et de la mission plus tard. Sois un peu patient, tu veux ?

Et je peux t'assurer que je ne plaisantais pas quand aux complications temporelles résultant d'un paradoxe induit par le fait de se rencontrer soi-même. Le temps n'aime pas beaucoup que l'on joue avec lui, alors mieux vaut éviter de trop attirer son attention en créant ce genre de paradoxe. La réaction pourrait être très violente. Et oui, je vous expliquerai aussi ce qu'il y a à savoir sur les voyages temporels, rassure-toi.

Bon, nous pouvons rester sur le sujet, peut-être ?

Oui. D'ailleurs, avec toutes ces digressions, je ne me souviens plus du sujet en cours. Quand le plan n'est pas noté au tableau on s'y perd, vous savez, mademoiselle... Vous parliez de l'Orikan, et de milliers de "Sources" à venir, je crois... Alekseï adresse un sourire charmeur à la Directrice. Celui du bon élève qui essaye tout de même de faire rire ses camarades au dépend du prof, mais sans trop embêter ce dernier. Plutôt le remettre dans les rails, pour le coup.


Dernière édition par Eric le Lun 2 Mai - 0:27, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9526
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Lun 2 Mai - 0:25

Alekseï griffonne sur son carnet, comme s'il prenait des notes. Puis il le fait discrètement glisser sur le côté, pour que Luna voit ce qui y est noté. Au pire, il lui donnera un petit coup de pied pour attirer son attention. Il a écrit : "Techniquement, on est en cours. Tu as le droit de retirer ton inhibiteur, et de me parler par télépathie ?"
Glisser des petits papiers à ses voisins lors des cours à toujours été un des plaisirs coupables d'Alekseï !

Luna porte la main à ses cheveux, comme pour remettre en place la fleur de Lys, mais Alekseï voit qu'elle désactive son inhibiteur. Elle vient ensuite poser cette même main sur celle d'Alekseï, sous la table. Oban leur jette un regard un instant, attiré par le mouvement. Puis il lève les yeux au plafond et les ignore ensuite ; ces deux là sont irrécupérables.

D'accord, mais par télépathie de contact, sinon elle va s'en apercevoir et elle n'aime pas beaucoup les bavardages pendant qu'elle parle.

Ça marche. D'ailleurs, vu que c'est une excellente télépathe, je ne comprends pas qu'elle ne nous explique pas tout ce qu'il faut nous expliquer mentalement. Ça irait plus vite, et ça serait plus efficace.
Elle a l'air sympa, elle veut vraiment nous aider, mais elle n'est pas très douée pour faire des cours magistraux, n'est-ce pas ?

En tout cas, on pourra parler à deux pendant les looongs moments chiants. C'est chouette, la télépathie !


Elle ne donne jamais de cours, d'ordinaire, tu sais. Et expliquer des concepts complexes à un groupe par télépathie peut être difficile, surtout si tous les esprits ne fonctionnent pas de la même façon, ni à la même vitesse. Elle le ferait peut-être si il n'y avait que moi, qui suis habituée à la télépathie, ou à la rigueur Angie.

Ah ? Angie est habituée à la télépathie, elle aussi ?

Non, mais elle est aussi intelligente que toi et moi réunis. Elle est toujours aussi modeste, pas vrai ?

Ah ça oui ! Elle ne nous a jamais dit qu'elle était surdouée ! On a bien sûr eu l'occasion de remarquer qu'elle est très intelligente, mais je n'aurais jamais cru que c'était à ce point.
Elle paraît tellement... "à la ramasse", parfois ! Comme la fois où elle a dû raconter des bobards à des militaires... T'aurais du voir ça. Ils hallucinaient, les gars ! Si je n'avais pas été si terrifié à ce moment-là, j'aurais eu un fou rire !


Il y a plusieurs formes d'intelligence, et elle n'est pas douée pour celle-là, c'est certain ! Par contre, je me souviens du jour où tu t'es rendu compte au détour d'une conversation qu'elle n'avait jamais joué aux échecs de sa vie. Tu as entrepris de lui apprendre... Et une semaine plus tard, tu étais incapable de la battre. Tu l'avais un peu mauvaise, sur le coup.

Alekseï esquisse un sourire.

J'imagine ! Je déteste perdre, c'est un de mes nombreux défauts... Alors contre une débutante ! Je parie que je suis parti dans un coin, raide comme un piquet, et que je n'ai pas dit un mot pendant plusieurs heures, ce jour là !

Oui, reprenons. Il y a une "vague" de Sources dont la distribution vient de s'amorcer depuis trois décennies, et ce n'est que le commencement. Le processus prendra sûrement des siècles. Toutefois, ce ne sont pas les premières Sources à se trouver des hôtes. En fait, L'Orikan a joué avec les drass avant les humains, par exemple. Il a provoqué l'essor brutal de leur civilisation, comme il l'a fait sur Terre ensuite. Vous avez probablement entendu parler des Kan'Askaran, les "dieux vivants" des drass ? Eh bien ce sont des hôtes de Sources, tout comme vous. C'était la même chose pour les Solaires du Culte de la Lumière, ou pour ceux que vous appelez les Huit Saints... Même si ils n'étaient pas huit, en fait. Et il y en a eu d'autres, probablement depuis des millions d'années. La seule différence aujourd'hui, c'est l'échelle du phénomène.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Et vous... attendez, vous connaissez leurs noms ? C'étaient des humains, ou une sorte d'alien comme votre Ori-Khan ?

Les "Saints" ? Oh, ils étaient humains. A vrai dire, je ne sais même pas d'où est sortie cette histoire de religion. En fait, si vous voulez tout savoir, celle que l'on appelait la Sorcière était ma grand-mère. Elle s'appelait Aliénor Williams.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Votre QUOI ?

Heu... Si ils sont comme nous... Pourquoi est-ce que vous en parlez au passé ?

Madelyne Williams tique un peu, et si elle conserve son sourire, il paraît soudain un peu forcé.

Parce qu'ils ont disparu alors que je n'était qu'une enfant. En fait, d'après ce que j'en sais, la plupart d'entre eux sont probablement morts.

Ceci dit, je vous arrête tout de suite. Je n'ai ni le besoin ni l'envie de rentrer dans les détails tout de suite. Cela ne concerne en rien la tâche qui vous attend.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Mais ! Mais !

Partagé entre doute et prise de conscience, Oban ne voit plus la directrice du même œil...

Elle a raison, Oban. On pourra éventuellement parler des "Dieux Vivants qui sont morts" une fois Jarod sauvé, et une fois que l'on aura compris pourquoi il a dû être sauvé...
... Une fois que nous en saurons le maximum sur cette affaire, pour avoir les meilleures chances de récupérer le gamin.
Le plus urgent en premier, non ?

Moi aussi, je suis intrigué par la façon dont nos prédécesseurs ont vécu et sont morts. Sûrement dans des "combats de Dieux". Qui vont statistiquement se multiplier, vu que nous serons plus nombreux. Et auxquels nous devrons nous préparer si nous ne voulons pas être les prochains à y passer. Mais on fera ça ensemble, après.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oui... J'imagine qu'on en a appris assez pour le moment. Je vous en prie, miss S... Williams. Poursuivez.


Nous, on va survivre... On ne se fera pas avoir comme les "Saints". Ensemble, avec toutes nos compétences complémentaires, on a toutes nos chances. Même Oban commence à penser en terme d'équipe, de famille, plus qu'en terme d'individualité.

Et je ne les laisserai aucun des miens se faire tuer, à part si nos ennemis me tuent en premier ou que je ne suis pas là.

... De toute façon, ce sera moi qui les tuerai en premier s'ils essayent de lever la main sur l'un d'entre nous. L'adversaire n'aura pas le cran de prendre cette décision assez vite. Moi, si. Nétifer aussi.
Vu qu'Alekseï à gardé sa main dans celle de Luna, elle a entendu toutes ses pensées même si ce n'était pas forcément voulu.

Dès qu'il s'en rend compte :
Oh, merde... Luna... Je ne pensais pas vraiment ce que j'ai pensé, je...  Je... Bon...

En fait, si. Je le pense. Mais j'aurais préféré que tu n'entendes pas ça. Je ne veux pas que tu me juges mal.


Oh, ne t'inquiète pas. Je pense comme toi. Et c'est pareil pour l'assassin de Jarod. Si je dois le tuer pour sauver mon frère, je n'hésiterai pas non plus.


Dernière édition par Eric le Mar 3 Mai - 9:17, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9526
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mar 3 Mai - 9:36

Nous allons revenir au cas de Jarod et à votre voyage dans un instant, mais finissons d'abord ce que nous étions en train de dire au sujet des Sources, et de ce qu'être un hôte implique pour vous.

Tout d'abord, comme je le disais vous êtes presque immortels. L'âge n'aura plus de prise sur vous et vous ne pouvez être tués que si l'on détruit simultanément votre corps, votre esprit et votre âme. De plus, vous pouvez régénérer presque n'importe quoi, et ce dans ces trois domaines. Pour ce qui est du physique, je suis certaine que vous avez déjà constaté que vous guérissiez plus vite, et de blessures dont un humain normal ne récupèrerait pas. Il en va de même pour les traumatismes psychiques et émotionnels. Tant que votre inconscient n'empêche pas la Source de vous guérir, toutes vos blessures finiront pas totalement disparaître.

Excusez-moi, mais... C'est pour ça que vous avez besoin de lunettes ? Ça m'intrigue depuis un moment.

La directrice plisse les yeux en regardant Nétifer.

Finement observé... Disons qu'il y a certaines blessures qui sont associées à un évènement particulier que vous ne pouvez ni ne voulez oublier. Mais mes traumatismes d'enfance ne sont pas le sujet.

Les Sources ont également tendance à absorber l'énergie sous certaines formes. Plus l'énergie est importante, plus elles s'en nourrissent. Cela peut avoir certains effets secondaires désagréables. Par exemple, si vous utilisez un téléporteur, il est possible qu'elle absorbe assez d'énergie pour que ce qui n'est pas vous ne puisse se reconstituer correctement. Tout ce qui est téléporté avec vous sera alors détruit.

Mais j'ai déjà été téléportée, quand j'étais à l'académie, et il ne s'est rien passé de tel.

C'est parce que les normes de fabrication des téléporteurs terriens imposent une régulation énergétique avec une importante marge de sécurité. Ce n'est pas surprenant : Ces normes ont été imposées par le Sélénium, et le Sélénium a été fondé par les "Saints". Vous n'auriez probablement pas de problème non plus avec un téléporteur Drass, pour des raisons similaires. Mais si vous utilisez un téléporteur ne répondant pas à de tels critères, attendez vous à des problèmes. C'est très important que vous le sachiez, parce qu'être téléporté en groupe avec d'autres personnes dans des conditions inadéquates entrainera à coup sûr la mort de ces personnes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ce qui signifie que la "source" n'est pas juste une source. Elle perturbe l'énergie, ou alors... elle se nourrit de l'énergie ambiante... Elle recycle son environnement. Fascinant... Et puis ça expliquerait les batteries à plat...Pense l'enfant à voix basse.

C'est noté, mademoiselle. Nous ferons très attention à cela.

Ensuite, vous avez sûrement remarqué que, plus ou moins consciemment, vous aviez commencé à percevoir les sources d'énergie autour de vous, que ce soit un générateur électrique, un feu, mais aussi les esprits et même les âmes. Après, ces perceptions diffèrent nettement en fonction des individus, tant dans la portée que dans la façon qu'a votre esprit de les interpréter. Vous devez déjà avoir eu des impressions de ce genre, même si vous ne saviez pas vraiment à quoi les attribuer.

Et c'est la même capacité qui nous permet de nous sentir entre nous, parfois jusqu'à une grande distance. Sachez toutefois qu'il est possible avec de l'entraînement de masquer cette présence, comme ceci...

Brusquement, l'intensité avec laquelle ils percevaient la présence de la Source de la directrice diminue, jusqu'à disparaître complètement. C'est comme si ils n'avaient plus en face d'eux qu'une personne normale.

Incroyable ! Il faut vraiment que l'on apprenne à faire ça. Tu sais déjà le faire, Luna ?

Un peu, mais pas à ce point.

Ah, et j'ai une question... Quand nous sommes arrivés dans l'institut, j'ai senti plusieurs Sources. Mais la votre avait, comment dire... Plus de force. C'est dû à quoi ? Votre âge ? Ou bien il existe un moyen de faire l'inverse de ce que vous venez de nous montrer, et d'augmenter l'intensité ?

Pas à ma connaissance, mais cela ne signifie pas que ce soit impossible.

Quant aux autres que vous avez sentis ici, ils sont tous plus ou moins de la même génération que vous, donc oui, c'est bien le fait que j'ai une Source depuis presque le double de temps qui explique cette différence.

D'ailleurs, on pourrait avoir quelques petites informations sur eux ?
On va les rencontrer dans le passé, et ce serait bien d'avoir un coup d'avance sur eux. Au cas où... Et surtout qu'on ne se fasse pas griller bêtement en se faisant surprendre, ou en se disputant avec eux. Même si Luna sera là !
Par exemple, leur caractères, leur champs de compétences, leurs pouvoirs...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Très juste. Ce serait bien aussi si on pouvait avoir des cours de "cache ta source", non ?

C'est l'idée, oui. Cela permettra de rendre votre arrivée un peu plus inaperçue. Et ne vous inquiétez pas, vous aurez accès aux dossiers de tous les élèves et professeur, Sources comprises, et le temps nécessaire pour les étudier avant votre départ.

Parfait. Une "arrivée un peu plus inaperçue" ? Cinq Sources inconnues qui débarquent en même temps, complétement nues ? Oui, ça va être un challenge. J'adore les optimistes, c'est toujours si facile avec eux...
Si j'ai bien suivi, on passe donc au points deux et trois. Le petit Jarod et le voyage temporel.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Je me demande quel serait le meilleur plan. Un bon vieux kidnapping ? Paf, on le séquestre ou on le déclocalise, il rate son assassinat...

Ou alors on le remplace, on le fait passer pour mort, comme ça le cours du temps semble ne pas avoir changé... Sauf pour la petite fille de la Sorcière... Wow, j'en reviens toujours pas...


Eh mais il y a un souci avec votre plan, là ! Si Jarod ne meurt pas, Luna ne nous quitte pas, on ne perd pas la mémoire... On ne vient pas ici pour aller le sauver !

Si j'ai bien compris, Luna ne nous a pas quitté parce qu'elle savait son frère mort, mais parce que notre coordinatrice lui a dit qu'il était en danger. Même si on le sauve, il aura été en danger. Ça peut coller.

Pour les autres détails sur Jarod, je vous donnerai son dossier complet tout à l'heure, en même temps que ceux des autres étudiants. Vous aurez aussi à lire tous les détails de l'enquête, et ça vous prendra un petit moment, croyez moi

Et ne vous inquiétez pas de problèmes de paradoxes avant d'avoir eu une explication détaillée sur la façon dont vous allez retourner dans le passé et sur tout ce que cela implique, d'accord ? Vous risqueriez de tirer de fausses conclusions, surtout si vous avez lu ou vu trop de mauvaise SF. Ceci dit, le plus tôt vous aurez eu l'explication en question, le plus tôt vous pourrez l'appréhender correctement.

Vous avez d'autre question avant que nous allions voir ça ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Non, pas pour ma part, allons-y. Je demanderais bien qu'on m'achève tant je m'ennuie, mais je suis immortel...

Des milliers de questions, mademoiselle.
Mais aucune dont la réponse m'intéresse plus que votre mécanisme de retour dans le passé.
J'ai lu beaucoup de livres de Science-Fiction, vous savez ? Surtout les anciens, pré-exode. Herbert, Asimov, Van Vogt, Zelazny, Zimmer Bradley... Ils ont un charme incroyable. Le fossé entre ce qu'ils imaginaient et ce qui est, plusieurs siècles après...

Mais passons au réel... Je suis impatient.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ... Ou Tim Powers. Ou Poul Anderson. Ou, et je n'en reviens pas que tu ne l'aie pas cité... H.G. Wells.

Et je suis sur que, maitnenant qu'on sait que le voyage dans le temps est aussi réel que les immortels, il doit y avoir plein de façons de remonter le temps.

Comme par exemple, une façon de remonter le temps AVEC des vêtements...

Oui, il y a différentes façons de faire, mais ce n'est pas comme si on trouvait une machine à remonter le temps à chaque coin de rue... Ce qui est probablement heureux.

Luna ? Je vais emmener nos amis au labo. Puisque tu sais déjà ce qu'il y a là-bas, veux-tu bien aller chercher les disques de données au secrétariat pendant ce temps ? Normalement, tout doit être prêt.

Bien sûr. Je vous retrouve là-bas, dit Luna en lâchant la main d'Alekseï.

Merci.

Bon, jeunes gens, si vous voulez bien me suivre...

Elle leur indique la sortie.

Avec plaisir. Le jeune homme se lève, et laisse évidemment passer les filles en premier.


Dernière édition par Eric le Mer 4 Mai - 9:20, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9526
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Ven 6 Mai - 22:13

Quelques minutes plus tard, le petit groupe, guidé par la directrice, pénètre dans un des plus grands bâtiments du campus. Il s'agit du Département Scientifique. Ils ne croisent pas grand monde dans les couloirs : La plupart des étudiant sont déjà en cours à cette heure.

Les premiers étages renferment les salles de classe et les labos accessibles aux étudiants. D'après le plan affiché dans le hall, on trouve au-dessus les bureaux des professeurs. Quant aux derniers étages, ils sont interdits d'accès sans autorisation spéciale. C'est là qu'ils se rendent en ascenseur. Pendant la montée dans leur cage de verre, ils ont une vue imprenable sur l'ensemble du campus.

La directrice leur fait passer plusieurs portes sécurisées entièrement automatisés. Ils commencent à ressentir une drôle de sensation. Il leur faut un moment pour parvenir à comprendre ce qui cloche : Il y a comme un très léger décalage, d'une fraction de seconde, entre leurs différent sens. C'est trop infime pour être vraiment gênant, mais c'est réellement étrange.


Nous y sommes presque. Vous devriez déjà le sentir.

Oui, il y a un problème au niveau du temps qui passe. Comme un décalage. Je n'avais pas imaginé que le "dispositif" était actif, ou du moins sensible, en permanence.

Oban ne répond pas car il est en train de se tenir l'oreille, en murmurant Meh... Meh... Meh...sans grand résultat.

C'est parce que ce n'est pas exactement un dispositif, et qu'on ne peut  le couper comme cela.

Elle les fait finalement entrer dans une grande pièce remplie d'équipement, où un homme est penché sur une série d'écran. Mais ce qui retient immédiatement leur regard, c'est le phénomène au centre d'une série d'équipements :



Ils peinent à dire ce que c'est : Cela ressemble à un un trou et à une sphère grande comme deux hommes, ça brille tout en absorbant la lumière et cela semble être en rotation, mais impossible de dire dans quel sens. Leurs sens leur disent que c'est très puissant... Et à la fois dénué d'existence !

Et voilà. Magnifique, n'est-ce pas ?

Plutôt terrifiant, je dirais.

Oui... Ça aussi.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] d'où ça vient ? Vous l'avez fabriqué, ou vous l'avez trouvé ? Parce que ça n'a rien à faire dans une école, ce truc... Et je ne vois pas comment ça va nous ramener...

Et vous l'appelez comment, ce truc ?

Un trou dans l'espace-temps, pour faire simple. C'est arrivé suite à une expérience qui n'a pas tourné exactement comme prévu.

Attendez, vous voulez nous faire passer LA-DEDANS ?!? Sauf votre respect... Vous ne seriez pas complètement cinglée ?

Attendez au moins d'avoir compris ce qui va se passer avant de paniquer.

Professeur ? Professeur Brown ?

L'homme à l'étrange couleur de peau lève les yeux de ses écrans et se tourne vers eux. Il a l'air surpris de les trouver là.

Moui ?... Oh, pardon, je n'avais pas fait attention. Bonjour jeunes gens. Vous êtes nos volontaires ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oban regarde successivement ses amis, pour voir leurs réactions. Il ne peut pas vraiment le dire, mais ces mots ne sont pas rassurants et son visage laisse bien transparaître ses doutes sur la sécurité de cette entreprise. Et sur la santé mentale de ces gens.

Nétifer est à l'évidence réticente et partage les doutes d'Oban. Angélica semble plus mitigée, un peu inquiète mais aussi curieuse.

Bonjour, Professeur Brown. Oui, nous sommes les volontaires. Il en manque une, mais elle arrivera très bientôt...
J'imagine que c'est vous qui devez nous parler de la physique temporelle ?
Nous vous écoutons, Professeur. , répond Alekseï sur un ton serein, discipliné et presque... militaire ?

Apparemment ravi d'avoir l'opportunité d'expliquer le phénomène, il ouvre la bouche avec enthousiasme, mais...

La version simplifiée, Professeur, d'accord ? TRES simplifiée, même.

Oh... Mmm, d'accord. Alors... Ce que vous voyez est... Comment dire... Une blessure. Dans la trame de l'espace-temps.

Et ça ne risque pas de nous sauter à la figure ? Ou d'engloutir l'école ?

Non, non, pas du tout ! Voyez-vous, le temps se guérit tout seul, ou du moins il essaie.

En fait, ces appareils ne sont pas là pour la contenir. C'est tout le contraire, en fait. Ils ne sont là que pour l'empêcher de se refermer d'elle-même ! C'est très différent.

Allez, Oban, Allez, Nétie... Ils savent ce qu'ils font, non ? C'est la spécialité du Professeur Brown, on peut lui faire confiance. J'espère, en tout cas. Par contre, à chaque fois que j'ai vu Nétifer aussi inquiète, c'était sur des mouvements hasardeux. Et elle avait toujours raison d'être inquiète. Il faut prendre ça au sérieux, mais continuer d'aller de l'avant.
Ce que l'on doit savoir pour commencer, c'est l'endroit où nous allons atterrir. Quand, on sait déjà... Et surtout, où, quand et comment va se passer notre retour.

... Même si j'avoue être curieux de savoir pourquoi il n'y a qu'un seul moment particulier où nous pouvons aller, et pourquoi il s'agit de ce moment particulier et pas d'un autre !


Dernière édition par Eric le Sam 7 Mai - 22:54, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9526
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Dim 8 Mai - 9:39

Celle-là est très facile. Lorsque la plaie se refermera, ce sera comme si elle n'avait jamais existé. Si vous êtes en contact avec elle, vous serez renvoyés au moment précis où elle s'est ouverte. Cela ne permet pas de choisir la destination temporelle, mais au moment il n'y a aucun risque de vous renvoyer n'importe quand. Cela n'en a peut-être pas l'air, mais c'est un mode de voyage très sûr !

Et pour revenir ? Je veux dire... La brèche sera refermée, donc...

Ah, là c'est un peu plus compliqué. Comment dire... Comme je vous le disais, le temps veut guérir, et votre présence dans le passé sera comme... une cicatrice de cette blessure... Désolé, je ne suis pas très doué avec les métaphores... A partir de là, si le déroulement des évènements est modifié de façon substantielle, et nous pensons que sauver Jarod le fera, vous serez automatiquement renvoyés.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] "Vous pensez". Peut-être. Mmmm.

Et euh, qui a ouvert ça et comment ? Parce que bon, autant savoir à quoi s'attendre. Même si il va franchement falloir me convaincre, parce que pour le moment, hors de question que je pose le pied là dedans.

Une fois que nous aurons toutes les informations, nous prendrons une décision en commun, Oban. Personne ne forcera personne sur ce coup-là...

Ah, et en plus de la très bonne question d'Oban, vous avez oublié de me répondre au sujet du lieu d'arrivée, Professeur Brown.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Je crois que c'et un trou qui mène à lui-même. On va arriver ici, n'est ce pas ?

Exactement. Ici même, le 28 juin, à 22h17, soit à l'endroit et au moment précis où s'est formée cette faille.

Quand à la façon dont elle s'est formée, c'est un accident. Nous étudiions un artefact alien quand s'est produit une surtension. Et voilà le résultat. A vrai dire, je n'étais pas là quand cela s'est produit. C'est mon assistant, Martin, qui surveillait l'expérience à ce moment-là.

Mais peut-être voulez-vous voir l'étude détaillée du phénomène, dit-il avec espoir. Les équations sont...

...imbuvables, professeur. Sans vouloir vous froisser.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Moi je veux bien.


Mais pour notre arrivée, puisqu'on débarque ici et au moment où ce truc s'est formé, le dénommé Martin nous verra forcément. Cinq personnes nues sortant de la faille...

Impossible de faire profil bas. Il y a même de fortes chances que votre sécurité intervienne et nous mette en isolement.
Quoique... Avec Luna...

Nous vous expliquerons quoi dire à Martin, ne vous inquiétez pas. Le plus important, ce sera qu'il entre en contact avec moi, et moi seule.

De son côté, enchanté de voir que quelqu'un s'intéresse à ses travaux, le professeur Brown ouvre un holo-écran pour Oban. Le garçon peut y découvrir des suites d'équations et d'explications... Dont il ne comprend quasiment rien. Même le vocabulaire employé dans le texte lui est en grande partie inconnu et il en va de même pour beaucoup de signes mathématiques utilisés.

Bon, à priori, je sais tout ce que voulais savoir. Ou du moins, j'ai la promesse que l'on me dira bientôt tout ce qu'il me faut savoir.
Je n'ai plus de questions pour l'instant.
Mais je sus loin d'être le plus intelligent de la bande, alors peut-être que... Angélica, d'autres questions ?

Pourquoi ? Non, pas pour l'instant. Je doute que nous puissions comprendre tous les tenants et les aboutissants du phénomène. Du coup, il va falloir faire confiance à l'expertise du professeur Brown, et je suis certaine qu'il sait de quoi il parle.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] J'aimerais quand même y jeter un oeil plus tard, pour voir certains chiffres et... Je ne sais pas moi, si tout ça part en vrille, autant avoir les données en tête.

Si ça ne vous dérange pas, doc ?

Bien sûr, bien sûr !


Dernière édition par Eric le Lun 9 Mai - 20:37, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9526
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Lun 9 Mai - 21:27

A ce moment, le com de la directrice émet un signal sonore. Elle regarde qui est l'appelant puis décroche.

Que se passe-t-il ? J'avais demandé à ne pas être dérangée ce matin.

Seul Oban peut reconnaître la voix qui se fait pressante à l'autre bout du fil : Il s'agit de son secrétaire.

Quoi ?!? Oh bon sang !

Professeur, vous captez les chaines d'infos ici ? Allumez moi ça.

Laquelle, madame ?

Peu importe. Apparemment, c'est diffusé partout.

Le professeur Brown allume un holo-écran et se branche sur une chaine d'information continue. Apparaît l'image d'un homme en train de faire un discours, tandis que défile en-dessous de lui dans un bandeau : "En direct : Le Sang de la Terre réagit à la condamnation de Thomas Cristo."

...pour les hommes et les femmes du peuple d'ouvrir les yeux. Les métas ne sont plus seulement parmi nous. Ils sont organisés, puissants et dangereux. L'Institut St-Charles est le parfait exemple du type de centre d'entraînement et d'endoctrinement qui non seulement participe à structurer cette organisation, mais qui forme aussi une véritable armée. En voici les preuves.

Des images commencent à apparaître en insert. D'un geste, la directrice les fait s'agrandir sur des écrans secondaires. Sur l'un on voit des élèves de l'institut, en tenues quasi-militaires, en train de participer à un exercice de combat en apesanteur, et sur un autres un cours portant sur la stratégie militaire.

Putain de chierie de merde ! Ça a forcément été filmé par un élève ! Qui est le petit enculé qui a... ?

Hum. Langage, mademoiselle.

La directrice retourne un regard glacial à Nétifer, alors qu'Alekseï lui fait un petit sourire discret...

Constituer une milice dotée de super-pouvoirs est parfaitement illégal. Mais cela n'a guère d'importance pour les mécènes de l'Institut, à savoir le Sélénium et l'Assemblée elle-même. Ces deux institutions participent à cette conspiration, mais dans quel but ? Certainement pas pour la protection des citoyens, je peux vous l'assurer.

Je retire ce que j'ai dit, mademoiselle Williams... J'ai encore une question : dans quel cours ont été filmés ces images ? Parce que mon petit doigt me dit qu'il faudrait que certains d'entre nous y participent... Pour trouver la fuite. Ça peut vous aider dans le futur, même si ça n'a pas de relation directe avec le meurtre de Jarod. Mais ça pourrait bien être le cas. Ce genre d'événement politique majeur pourrait justifier un meurtre...
En plus, j'ai toujours rêvé d'apprendre à me battre en apesanteur ! Pour la stratégie militaire, j'imagine avoir déjà le niveau...

Oh... Et ça implique aussi que notre période d'entraînement avant notre retour dans le passé va devoir être réduite. Il va y avoir des investigations, ici. Très bientôt. S'il n'y a pas de mouvement de foule avant ça.
Vous devriez fermer les portes de l'Institut ou du moins les faire surveiller.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] En même temps il a pas forcément tort, ce garçon...

Pendant ce temps, l'homme continue son laïus pendant que s'affichent de nouvelles images "incriminantes".

Ni les forces de sécurité, ni les magistrats, ni vos dirigeants ne ferons rien, puisqu'ils sont partie prenante de ce complot. Fort heureusement, nous sommes là pour vous protéger, pour prendre les mesures qui s'imposent. Ce jour marque le début de notre révolution !

Dans le laboratoire, toutes les personnes présentent sentent soudain comme une secousse.

Brown, les caméras de sécurité ! Maintenant !

Le professeur pianote fébrilement sur un clavier et une vingtaine d'holo-images montrant le campus s'affichent. On n'y voit d'abord rien, si ce n'est quelques étudiants qui se sont arrêtés pour regarder le bâtiment central de l'Institut... Qui commence à s'effondrer sur lui-même, comme aspiré de l'intérieur !

Eh merde ! Je déteste avoir raison, parfois...
Mademoiselle Williams, vous n'avez plus beaucoup de choix. Vous ne ...

...Je n'ai pas le choix, non. Désolée pour l'intrusion, dit-elle aux quatre jeune gens dont elle vient de pénétrer l'esprit sans ménagement. C'est le seul moyen pour que j'ai le temps de vous dire le minimum. Ce que vous voyez est une bombe à gravité. Plus elle aspire de matière, plus elle gagne en force. Elle va raser l'Institut dans moins de vingt secondes, et la ville en quelques minutes. Quand elle aura atteint une masse suffisante, il y aura une réaction de fusion nucléaire qui rendra la moitié de ce continent inhabitable.

Commencez à bouger vers la brèche temporelle pendant que je vous parle. Votre mission n'est plus seulement de sauver Jarod, mais aussi d'essayer d'empêcher ce qui est en train de se passer. Dites à Martin que j'ai évité son renvoi pour vente de stupéfiants, et à moi... Dites-moi juste "Souviens-toi d'Anastasia".

Allez ! Plus vite ! Si l'onde gravitationnelle touche le labo...


Oban touche la main de Williams, et prend celle d'Angélica de l'autre. Puis il fait un bond fou vers la plaie.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Alekseï, qui est très discipliné quand les circonstances l'exigent, fonce vers la brèche temporelle en entrainant Nétifer si elle ne réagit pas assez vite. Mais il émet aussi de fortes pensées vers la Directrice... Enfin, un peu partout, vu qu'il n'a aucun contrôle là-dessus !

Et ma petite Luna... Elle n'aura pas le temps de nous rejoindre ? Putain, quelques minutes... Je ne veux pas partir sans elle. Et Anastasia ? Anastasia, comme ma tutrice ? Je... CONTINUEZ ! Dites tout ce que vous avez le temps de dire ! Jusqu'à ce qu'on parte !

Ou mieux, venez avec nous ! Et tant pis pour les paradoxes ! fait Nétifer alors qu'Alekseï l'entraine par le poignet.

Impossible. Brown vous l'a expliqué : trop de remous dans le passé, et vous serez renvoyés dans le présent. Si je viens, je fais tout échouer. Alors faites attention à ne pas créer d'altérations majeures, surtout. Brown vous aidera à comprendre tout ça. A lui vous pouvez faire confiance.

Bonne chance !


Au moment où les quatre jeunes gens arrivent au niveau du trou spatio-temporel, ils voient que les objets dans la pièces commencent déjà à bouger, attirés par une force invisible. Eux-même se sentent tirés vers le haut. C'est là que le professeur Brown désactive les appareils de confinement.

Ils sont aspirés dans le temps...


Dernière édition par Eric le Mar 10 Mai - 9:16, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9526
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mar 10 Mai - 9:59

Oban perd tout repère alors qu'il chute dans le vide.



Des images et des sensations s'imposent très vite à lui. Venues de son passé, elles se bousculent dans son esprit : Alors qu'il était recroquevillé bien au chaud dans le ventre de sa mère, il est soudain ébloui et une douleur terrible lui transperce la poitrine quand ses poumons se gonflent pour la première fois. Encore un bébé, il est seul et il a froid quand une grande lumière descend sur lui et pénètre dans sa gorge. Il y a aussi beaucoup de cris, d'explosions, de sang et de morts. Mais il il y aussi la voix douce de sa mère, de sa vraie mère, qui lui dit que tout ira bien, qu'elle veillera toujours sur lui. Et l'excitation de ses premiers pas, de ses premiers mots. Et encore des morts, celles de sa famille adoptive, cette fois, mais aussi tous les moments de joie qu'il a traversé avec eux. Il voir Dan lui sourire et plaisanter, et se faire égorger en même temps. Et enfin, des images d'Angélica, Nétifer, Alekseï et même Luna, dans une ville en ruine, dont les murs immaculés sont couverts de végétation.

Mais le plus étrange, c'est qu'en même temps viennent des souvenirs qui ne peuvent être les siens, qui se superposent aux autres : Une naissance différente, la voix d'une autre mère, d'un autre père, dans une autre langue. A nouveau ses premiers pas, ses premiers mots. Puis ses premières robes, et le souvenir de sa mère nattant ses cheveux blonds avant son premier jour à l'école du temple. Sa première sortie en mer avec son père, et ses premières plongées pour pêcher des coquillages. Et à nouveau des morts : Ses parents, puis elle-même, sacrifiée sur une table, sous le regard d'un homme aux yeux noirs, au milieu des cris d'un bébé.

C'est si intense qu'Oban ne sait plus vraiment si il est lui-même pendant un moment, puis ils sont à nouveau deux : Il y a lui, et une autre présence à ses côtés.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] C'est comme si je pouvais encore sentir les poissons au bout de mes doigts. Dit Oban en vérifiant ce qu'il avance, palpant le vide comme si le souvenir s'était ancré dans son corps. Oh. Je suis tout nu.

Oh. Toi aussi. Okay. J'avais oublié ce détail. Joli détail. Je devrais probablement regarder ailleurs. Oui. Faisons ça. Et Oban lui lâche la main, et détourne le regard... vers le le ciel bleu azur qui les entoure. Mais il n'y a aucune terre, juste le ciel et quelques nuages.

A côté de lui, la petite fille pas si nue car vêtue d'herbe pouffe de rire. Elle n'a pas dix ans et continue de flotter près de lui.

Tu es drôle, tu sais ? Allez reprends ma main. J'ai un cadeau pour toi.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Comme un sol, par exemple ? Tu es sûre que ca va ? Tu as le teint un peu... Oban prend la main tendue. Mais il commence à avoir peur : ce trou les a-t'il rendus fous ?

Mais oui, ne t'inquiète pas. Je ne souffre plus, et c'est toi qui vas devoir porter mon fardeau. C'est pour ça que je veux t'aider.

Sa main diffuse une douce chaleur, et Oban sent quelque chose changer à l'intérieur de lui... Et ça lui fait du bien.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Mais qui es-tu...? Tu... Tu n'es pas Angélica... Ouh, c''est tout chaud ton truc. Ca détend. Qui es-tu, alors ?


Dernière édition par Eric le Mer 11 Mai - 18:51, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9526
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mar 10 Mai - 10:08

Alekseï est séparé de Nétifer dès qu'ils sont aspirés dans la brêche.

Alekseï !!!

Nééétiiiifeeeer !!!

Très vite, toutes ses sensations se mélangent, il voit par le toucher, entend par le goût, et son esprit se referme pour échapper à cette avalanche d'informations contradictoires, se focalisant sur un des centaines de souvenirs qui défilent devant ses yeux.

Aussi, il se concentre sur le meilleur souvenir qui lui vient. Le masochisme a ses limites... Alekseï devait avoir dans les dix ans. Ce qui est sûr, c'est qu'il se trouvait à ce moment là sur Gaïa Prime. Impossible d'oublier. Du matin, s'était déroulé la phase finale du championnat inter-planète de danse classique auquel il participait. Natasha, sa petite sœur, avait dû l'observer des tribunes, puisqu'elle avait été éliminé lors de la phase précédente. Un événement très stressant. Déjà à l'époque, le jeune homme détestait perdre, et cela sans compter le public nombreux qui s'était déplacé !

En tout cas, de l'après-midi, leur mère, Ekaterina, les avait tous les deux emmenés dans un immense parc botanique. Il faisait chaud, le soleil de Gaïa Prime brillait, et les cris joyeux des enfants résonnaient un peu partout... Pas de gardes du corps, pas de père pour les surveiller de son regard de rapace, le bonheur... Anastasia était partie leur acheter des glaces, et Ekaterina dessinait paisiblement sur un banc.
Lui et Natasha jouaient à "chat" autour d'une grande fontaine. Alekseï courait déjà bien plus vite que sa sœur, mais modérait son allure, s'amusant beaucoup à l'entendre pousser des cris perçants à chaque fois qu'il était sur le point de l'attraper !
Et ce qui devait arriver arriva. C'était tellement tentant !

Forcément, les deux enfants se sont retrouvés tout habillés dans le bassin, riant et s'éclaboussant !

Quelques secondes plus tard, Ekaterina était là, l'air faussement sévère, en compagnie d'une jolie dame aux cheveux blancs qu'ils n'avaient jamais vus. Sa mère la lui présente comme une amie. Elle a l'air gentille.


<Bonjour jeune homme, bonjour mademoiselle>, dit-elle gentiment en russe sans le moindre accent.

<Il est un peu tôt pour le bain, non ?> ajoute-t-elle avec une ébauche de sourire.

Natasha éclate de rire à nouveau.

<Bah non, il fait chaud, donc c'est le bon moment, madame ! En plus, j'ai pensé à retirer ma chemise ! > , dit-il en riant et en montrant le vêtement trempé sur le bord du bassin, qui n'a certainement pas été retiré avant le plongeon.
Alekseï en profite pour éclabousser de nouveau sa petite sœur, et, d'un geste calculé pour paraître involontaire, sa mère et la dame qui se trouve à ses côtés.


<Vous vous appelez comment, madame ? Moi, c'est Alekseï, et ma p'tite sœur adorée, c'est Natasha ! Bonjour !> , dit-il avec un grand sourire, qui lui fait plisser ses yeux malicieux. Il passe un bras sur les épaules de Natasha et lui chuchote à l'oreille : <Prête pour l'attaque des câlins mouillés ?>

да !

<Tu prends maman, et je prends son amie ! C'est parti !>

Les deux dames se retrouvent vite bien mouillée à leur tour, mais ce moment est à la joie et elles ne s'en formalisent pas. L'amie de maman est décidément très gentille, se dit Alekseï.

Après quelques minutes, elles laissent toutefois les deux enfants retourner à leurs jeux. Ekatarina dit à son amie qu'il est temps d'y aller, qu'elle ne doit pas être vue avec eux. Alors la jolie dame aux cheveux blancs vient leur dire au revoir, et dépose même un baiser sur le front du garçon. Alekseï l'avait oublié, mais le regard de sa mère à ce moment en les regardant... Elle sourit mais a les yeux humides. Comment peut-on être aussi heureux et triste à la fois ?

Au revoir, Alekseï. Veille bien sur ta mère et tes sœurs, surtout. D'accord ?

Oui, madame. Toujours. La famille, c'est ce qu'il y a de plus important ! Le souvenir de cette phrase a du mal à passer. C'est au moment où le jeune homme aurait enfin pu vraiment veiller sur elles qu'il se retrouve à des dizaines d'années-lumière de son foyer...

Oui... fait-elle d'une voix qui s'étrangle un peu. Garde bien ça en tête. Toujours. Et sache que ta mère veillera toujours sur toi elle aussi, d'accord ?

Je sais. Mais... Ça va, madame ? Pourquoi maman et vous êtes si triste ? Alekseï se souvient que cette scène l'avait troublé. L'étrange comportement de cette femme et de sa mère, son insistance à parler de famille, le fait qu'elle ne "devait pas être vue"...


Dernière édition par Eric le Mer 11 Mai - 18:49, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9526
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mer 11 Mai - 20:19

Mais les questions d'Oban comme d'Alekseï restent sans réponses, car c'est à ce moment qu'ils "touchent terre". En fait, ils percutent même le sol avec violence. A côté d'eux, ils entendent et sentent Angélica et Nétifer, qui ont fini leur voyage elles aussi.

Ils retrouvent leurs sens et réalisent qu'ils sont dans le même laboratoire. Seulement, celui-ci n'est que faiblement éclairé par la lueur de quelques écrans.

Et comme prévu, ils sont totalement nus.


Alekseï avance très vite vers l'endroit où se trouvait le "poste de contrôle" de l'expérience. D'abord pour essayer de trouver le dénommé "Martin", mais surtout pour bien montrer qu'il ne reluque pas Nétifer et Angélica ! S'il entrevoit des blouses, ou d'autres vêtements de fortune au niveau du porte-manteau qu'il recherche, il les tendra derrière lui.

Ça va Oban ? Ça va, les filles ? , dit-il sans se retourner.

Hum... ça va... fait Angie, un peu embarrassée. Nétifer m'a atterri dessus, mais ça va.

Avec un grognement, la séclantie se relève de sur Angélica et aide cette dernière à se lever... Pour mieux se cacher derrière elle.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] C'est comme si je pouvais encore sentir les poissons au bout de mes doigts. Dit Oban en vérifiant ce qu'il avance, palpant le vide comme si le souvenir s'était ancré dans son corps. Oh. Je suis tout nu.

Oh. Toi aussi. Okay. J'avais oublié ce détail. Joli détail. Je devrais probablement regarder ailleurs. Oui. Faisons ça.

J'ai comme un goût de déjà-vu...

"Joli détail" ? Mouais... Évitez de trop mater mes fesses, s'il vous plaît. Qu'il a fort jolies et musclées d'ailleurs, comme tout danseur professionnel digne de ce nom se le doit. Je vais essayer de trouver Martin et des vêtements...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Attends ! Attends qu'on récupère. On devrait bouger en groupe. Oban jette un oeil inquiet vers Angélica. Mais c'est bien à Alekseï qu'il parle. De toutes façons, on est pas en mission, là. On est en terrain amical. Ça va aller. En plus il arrive, là. D'après ce qu'on nous a dit. Et ensuite, nous, on va voir la directrice.

Mais oui, mon grand, ne t'inquiète pas... C'est simplement que lorsque Brown nous a dit qu'on arriverait ici, j'ai repéré un porte-manteau situé dans ce coin. Je reste en vue, et je reviens dans cinq secondes. Et puis ça me permettra de mieux me concentrer ! Parce qu'avec Nétifer nue à côté de moi, je serais incapable de faire autre chose que de la regarder, ou de mettre toute mon attention à me forcer pour ne pas la regarder...

Tandis qu'il s'éloigne, Oban regarde principalement les yeux d'Angélica, et lui déclare :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] On se trompe facilement à ton sujet, Angélica. J'aimerais qu'on apprenne à mieux se connaître.

Heu... Ce n'est peut-être pas le moment ?

La jeune femme cache ses seins d'un bras et son entrejambe de l'autre main, tandis que Nétifer s'abrite des regards derrière elle.

Alekseï trouve ce qu'il espérait : une blouse de labo est suspendue au porte-manteau. Il la fait passer derrière lui à Angie qui en fait don à la séclantie.

Quant à Oban, il entend des murmures étouffés, venant de la pièce voisine. Il pointe tout de suite l'endroit de l'index droit, tandis que le gauche se pose sur sa bouche pour suggérer le silence. Parfait pour ne pas répondre à Angie et faire diversion.


Désolé les filles, je n'ai trouvé qu'une seule blouse...
Il continue de leur tourner le dos comme la décence l'impose. Alekseï semble pour sa part peu affecté par le fait d'être nu. L'habitude des vestiaires communs, partagé avec des filles, peut-être. Ou une certaine fierté de son corps.
Hormis ce sujet qui lui semble trivial, il reste deux mètres devant les autres, sur ses gardes et les poings serrés, en attendant que l'équipe reprenne ses esprits...

Oban lui fait signe de baisser le ton et indique l'endroit. Et se dirige vers la pièce d'à côté....


Puisqu'Alekseï s'est décidé à prêter sa confiance à Oban, entre autre depuis ses récriminations datant de l’atterrissage sur Crépuscule, il ne dit plus un mot. Juste un regard en arrière, pour la première fois, afin de voir si Angélica et Nétifer sont en état. Et il suit le gamin, deux ou trois mètres derrière lui.


Dernière édition par Eric le Mar 17 Mai - 21:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9526
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mer 18 Mai - 21:09

Oban et Alekseï, suivi de près par les deux jeunes femmes, se glissent en silence jusqu'à l'entrée de la pièce mitoyenne. Si ils se rappellent bien de la disposition des lieux, il doit s'agir du bureau du professeur Brown, ce que leur confirme d'ailleurs l'inscription sur la porte. Il y a au moins une présence à l'intérieur, et Oban entend à nouveau des murmures étouffés. Il croit même distinguer deux voix.

Ça devrait être le fameux Martin, non ?

Il n'y a qu'un moyen de le savoir...

... Et c'est pourquoi Oban ouvre la porte.

Pendant ce court laps de temps, et Dieu sait pourquoi, Alekseï réfléchit à la puissance qu'il devrait idéalement déployer pour "taser" quelqu'un. Trop peu, et c'est infliger de la douleur pour pas grand chose. Trop, et... Il peut y avoir des conséquences dommageables pour la cible.

Ils découvrent l'intérieur du bureau du professeur Brown, un espace de travail plutôt en bazar et éclairé seulement par un écran en veille. Les murmures se taisent sitôt la porte ouverte.

Nétifer appuie sur un interrupteur et allume la lumière. Aussitôt, un jeune homme torse nu et à la coupe de cheveux originale se relève de derrière le bureau.


Heu... salut, fait_il d'un air embarrassé.

Nos amis voient émerger à côté de lui une jeune fille qui n'a pas l'air beaucoup plus habillée que lui.

Hé, Martin ! C'est toi qui les a invités ?!? Je t'ai déjà dit que les trucs à plusieurs ça ne m'intéresse pas !

Mais non ! Je les connais pas !

Et pourquoi vous êtes ici, vous d'abord ? Et tous nus en plus ?

Oban lui fait signe du doigt pour qu'il s'approche, et l'ado s'approche à son tour pour chuchoter :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Désolé de gâcher ta soirée, Martin, mais il va falloir congédier la demoiselle, et on t'expliquera tout. Ça va même régler certains de tes petits soucis.  Oban s'approche pour murmurer encore plus bas : Ou sinon, on peut lui dire qu'on est là pour la partouze, mais visiblement ça va jeter un froid. Le tout est suivi d'un sourire confiant et plein de sous entendus, comme Oban sait les faire.

Hein ? Mais... Mais...

Alekseï réfléchit très rapidement. Martin n'est pas un soucis : Williams a confiance en lui. La fille, c'est un autre problème.
Il ne faut pas qu'elle parle d'un incident étrange. Ou seulement pour dire que les intrus sont des pervers, connus de Martin. Une présence "normale", "prévue" on va dire... Aussi, il se met dans le rôle, sans interrompre Oban dans sa tentative de persuasion.

Il glisse à l'oreille d'Angelica :


Suis-moi et joue le jeu. Soit détendue, fait-moi confiance. , et ils avancent à deux dans le plus simple appareil, à l'intérieur de bureau.

Sourire charmeur vers la compagne de Martin.

Bonsoir, mademoiselle. Salut, Martin.

Salut Martin ! Tu nous présentes ta copine ?

Heu... C'est Cathy, mais...

Le pauvre semble osciller entre panique profonde et incompréhension totale.

Bon, ça devient vraiment trop bizarre pour moi, là, fait-elle en ramassant sa robe tout en tentant de rester dissimulée derrière le bureau.

Oh... Désolé si nous t'avons choqué, Cathy. On fera comme si rien ne s'était passé, là prochaine fois que l'on se croise... Ça marche ?

De son côté, Oban pique un pull laissé à terre, surement celui de Martin, un hoodie rouge assez classique et assez large pour englober l'ensemble du corps de l'adolescent. Une fois dedans, il lance son pantalon au propriétaire du pull et dit :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Allez, on va laisser Cathy s'habiller, allons parler dans l'autre pièce, tu veux ?

Heu... Ouais, d'accord.

Hé, Cathy, je suis sûr qu'il y a une bonne explication, hein ! On se voit plus tard, ok ?

Oui, oui, bien sûr ! Compte là-dessus, looser.

Pendant que Cathy se rhabille, Martin accompagne notre quatuor jusque dans le labo.

Bon, il se passe quoi, là ?!? Vous êtes qui, bordel ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] L'artefact sur lequel vous expérimentez. Il a ouvert une brèche dans le temps. Tu dois trouver doc Brown et lui dire de stabiliser la brèche, mais sans lui dire qu'on est venus. Sans ça, il n'y aura jamais de retour vers le passé. Tu dois aussi nous trouver des vêtements. Et en échange, on s'arrangera pour que tes punitions à cause des drogues soient levées. On ira voir Miss Williams et on lui dira toute la vérité, même les parties que toi, tu dois ignorer.

Tu piges ?

En fait, le mieux, c'est de prendre ton smartcom et de dire à Williams de venir ici séance tenante. Seule.
Uniquement ces mots là.
Et si elle fait mine d'hésiter, tu me feras un petit signe de la main pour m'en informer, puis tu répéteras ce que je te dirais à ce moment là.

Il vaut mieux éviter les déplacements, pour l'instant. , dit-il à l'intention de son groupe.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ca me va.

Heu... C'est que... Elle ne doit pas être dans son bureau à cette heure, et je n'ai pas son numéro perso. Et puis de quelle brèche vous parlez ?

Ha ben oui, tiens... Elle s'est résorbée. C'est comme si elle n'avait jamais existé.

C'est logique, en fait, non ?

Au même moment, Oban sent qu'ils n'auront pas besoin d'appeler la directrice : Il sent sa Source à l'extérieur du bâtiment. Elle a probablement senti leurs présences et a dû se mettre en route aussitôt. Reste à espérer qu'elle n'amène pas la sécurité avec elle.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oookay. Tu peux juste nous trouver des vêtements ? Et si tu as le moindre doute, on t'enverra Williams pour qu'elle te dise que tout va bien. On la trouvera nous-même.  Allez, gros lourd, plus vite tu te débarrasses de nous plus vite tu réintègres tes pénates, magne-toi... Et on ira résoudre le souci "Cathy".

Comme si rien n'était jamais arrivé. Okay ?

Ouais... Parce que l'on a rien de plus important à faire que de s'occuper du problème entre Martin et Cathy. C'est évidemment la priorité !
En plus, à leur place, je préférerai que personne ne s'occupe de ce genre de problèmes pour moi.


Alekseï, toujours nu comme un ver, va nonchalamment s'assoir quelque part dans le laboratoire.

Des vêtements ? Ouais, bien sûr, attendez...

Deux minutes plus tard, alors que la directrice arrive au pied du bâtiment et que Cathy s'est éclipsée, Martin revient avec d'autres blouses de laboratoire blanche. Celle qu'il donne à Oban est un peu trop grande, mais au moins les voilà un minimum vêtus.

Au fait, c'est ce truc-là que vous étudiiez ? dit Nétifer en soupesant un petit globe métallique couvert de petites excroissances.

Hé, ne touchez pas à ça, vous !

Ne t'inquiète pas, Martin. Il n'y a plus d'énergie dans ce truc.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Hein ?

Dès qu'Alekseï a fini d'enfiler sa blouse...

Bon, en attendant Williams, et puisque nous sommes habillés en scientifiques : c'est quoi ce globe ? Ça semble Xéno... De quelle race ? C'était censé faire quoi ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]Nétifer ne l'aurait quand même pas mangé... Dîtes-moi qu'elle n'a pas "mangé" l'énergie de ce truc...

Heu... Je ne sais pas si je suis censé vous le dire...

Mais si, dit Nétifer en fronçant les sourcils. C'est lui qui nous a amenés ici. Ce serait la moindre des choses, non ?

Eh bien... il soupire, un peu blasé. Nous pensons que c'est ishtarien. Et que ça permet de prédire certains évènements futurs.

Cela fait un peu plus que ça, on dirait. Et ça viendrait des Armureries d'Ishtar ? Elles existent vraiment ?

Un peu, qu'elles existent. Cela fait des siècles que nous essayons de les localiser dans l'espace seclec. Personne n'a encore réussi, mais nous avons récupéré des tas de reliques de ce genre. La plupart du temps, elles ne sont pas en état de marche, mais on dirait que vous avez touché le gros lot.

Exact. Le gros lot. Potentiellement des centaines de milliers de vies sauvées, peut-être beaucoup plus.

Si on est à la hauteur. ... Mais on le sera.


Dernière édition par Eric le Mer 1 Juin - 19:47, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître
avatar

Messages : 7231
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 38
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Star Academy   Jeu 2 Juin - 16:33

Attentif, Oban écoute et lève parfois un sourcil ; comme maintenant.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Mais qu'est ce qu'il raconte encore... Bref. Ca serait bien que l'autre huluberlu se grouille un peu, j'ai froid au zizi, moi, à force.

C'est super tout ça, mais on aura le temps pour les détails plus tard. Allez, on va voir Madelyne Williams ! Vite ! Allez, Hop hop hop ! Tout en enfilant le pantalon, Oban décide de garder le pull tant qu'on ne le lui réclame pas. Il est un peu grand, mais très doux.

Calme-toi, Oban. Elle arrive, on est pas à la seconde, et mieux vaut éviter de quitter le labo : Moins de gens nous verrons, mieux ce sera.

Mais nos amis n'ont pas longtemps à attendre. La directrice ne tarde pas à faire son entrée. Elle ouvre la porte du laboratoire à la volée et entre en trombe, l'air furieuse.

Qu'est-ce que vous fichez ici, vous ?!? Vous n'étiez pas censés remettre les pieds ici, je vous le rappelle !

Et où est Luna ?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Oh ! On se calme tout de suite ! Dit l'enfant d'une voix inhumaine. Ca fait toujours son effet, quand la voix se met à vibrer très fort. Puis il entreprend de penser très fort : MISS ! VOUS M'ENTENDEZ ? LES CHOSES NE SONT PAS CE QU'ELLES SEMBLENT ! IL FAUDRAIT VIRER MARTIN POUR POUVOIR PARLER. Je suis certain qu'elle m'entend pas. Merde, je viens de lui crier dessus. Et là je suis figé depuis une seconde. Réagis, bon sang.

Oui, enfin, vous voyez, quoi, 'faut pas s'énerver, après tout on vient du futur et on a des choses à vous révéler, donc...

Alekseï soupire et se pose une main sur le front, las. Il aurait eu envie de hurler à Oban, "la ferme, crétin !", mais lui est capable de se contrôler. Dans les circonstances normales, du moins.

Une précision, mademoiselle Williams : C'est vous qui nous avez envoyé ici dans le passé, et vous nous avez même donné un mot de passe pour vous convaincre. Au cas où...

C'est une affaire de vie ou de mort pour des milliers de personnes, et elle doit rester secrète, au maximum.
Si nous pouvions discuter calmement, en privé, ce serait parfait. Oh... Et Martin ne doit pas dire un mot de ce qu'il a vu et entendu. Il devra trouver une bonne explication pour ce qui a déjà fuité, mais ce ne sera pas très difficile, n'est ce pas ?

Et ma petite Luna adorée ne va pas très bien dans le futur, Madelyne, vues les circonstances dont nous devrons parler... Il ne tient qu'à vous et nous pour qu'elle s'y sente mieux. On va tout faire pour ça.

On est là pour ça... Et pour sauver votre université et cette lune.

Souviens-toi d'Anastasia, Madelyne.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ah. Oui, on pouvait aussi la jouer comme ça. Pas mal.

Madelyne Williams est passée par la colère après la réponse d'Oban et le scepticisme après l'intervention d'Alekseï... Mais la dernière phrase du jeune homme lui fait un effet inattendu.

Quoi ? Mais... Oh bon sang, il n'y a que moi qui ai pu vous dire ça. Vous dites la vérité.

Mais elle se reprend très vite.

Très bien, disons que je vous crois...

Martin, retourne dans ta chambre et n'en sors pas avant que je sois passée te voir. Et ne parle à personne de ce qui vient de se passer. Personne, tu m'entends ?

Oui madame, fait le jeune homme, soumis, avant d'attraper ses affaires et de filer sans demander son reste.

Une fois qu'il a quitté la pièce, la directrice reprend.

Bon, continuons cette conversation, mais après avoir précisé deux petites choses. D'une part, pour vous, ce sera Miss Williams ou madame la directrice, pas "Madelyne". Quant à toi, mon garçon, dit-elle à Oban en fronçant les sourcils, avises-toi encore de crier sur moi comme tu viens de le faire et je m'assurerai qu'aucun mot ne sorte de ta bouche pendant un mois entier, compris ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ...

Oh, ça serait tellement bien ! Mon Dieu, faite qu'il se remette à lui crier dessus...

Chic, ça nous ferait des vacances.

Petit sourire d'Alekseï vers Nétifer, avec le soupir imperceptible que ferait un amoureux face à celle qu'il convoite. Comme à chaque fois qu'elle dit à haute voix ce qu'il pense tout bas, en fait. Ce qui arrive si souvent...

Et évitez aussi ce genre de sarcasmes, mademoiselle Krantz.

Maintenant, monsieur Ivanovna va me raconter tout ça dans le détail, et monsieur Ivanovna seulement. J'ai horreur que tout le monde parle en même temps.

J'écoute.

Alekseï laisse un silence s'installer l'espace d'une ou deux secondes. Il essaye de créer le récit le plus articulé, le pus clair et concis possible.

Bien. Avant de commencer, sachez que je vous autorise à utiliser de la télépathie intrusive sur moi si vous désirez plus de détails, mademoiselle. Prévenez-moi juste de ce que vous regardez.
Et vous pouvez m'appeler Alekseï. Monsieur Ivanovna, c'est mon père...

Nous venons du 2 septembre 145. Pour que vous compreniez bien la situation, il est important que vous sachiez ce que nous faisions dans votre institut à ce moment.
Deux semaines avant cette date, nous étions avec Luna, et suite à un petit différent, elle a dû s'énerver et... Elle a effacé sans le vouloir tous nos souvenirs de l'année précédente, dont nos souvenirs de vous et d'elle. Souvenirs qui ne reviendront plus.
Nous nous sommes donc mis à la recherche de la "cinquième de la bande" afin qu'elle nous explique ce que nous avions fait pendant ce laps de temps.
Les indices que nous avons trouvé nous ont mis sur le chemin de Luna Fitzroy, et par extension de votre institut. Nous l'avons redécouvert le 1 septembre, et en discutant avec elle, et vous, nous avons appris ce qui s'est passé...

Luna a eu connaissance d'un danger planant sur son petit frère, et elle revenue sur Crépuscule pour lui. Mais c'était déjà trop tard.
Jarod a été... sera assassiné dans votre campus le 7 août à 1 heure du matin.
Vous nous avez demandé de revenir aujourd'hui, afin d'empêcher cela. Du fait que nous portons des Sources, et que nous n'étions pas présent sur place à ce moment là, nous étions les seuls candidats.
Le lendemain matin, vous avez commencé à nous préparer pour notre voyage. Informations sur ce qu'il s'est passé le 7 aout, l'Institut, ses locataires, nos possibilités, les modalités du "transfert", et cætera. C'est ainsi que nous nous sommes retrouvé ici, afin que vous et Brown nous montriez la brèche temporelle ouverte par cet artefact Ishtarien.

Et tout s'est accéléré... Un homme de l'organisation "Le Sang de la Terre" est passé sur une chaîne d'information, suite à la condamnation de Cristo. Il a diffusé des images filmées dans certains cours, montrant des entrainements au combat et à la stratégie militaire de vos élèves "surdoués". Il a affirmé que "créer une milice doté de super-pouvoir était illégal", mais que personne ne ferait rien contre St Charles. Aussi, il a annoncé le début de "sa révolution".

Au même moment, une bombe à gravité a explosé dans le bâtiment principal. Nous n'avons eu que le temps de passer la brèche avant que l'onde nous atteigne. C'est à ce moment là que vous nous avez donné votre "mot de passe".
Et Luna n'était pas avec nous. Vous l'aviez envoyé chercher des documents pour mieux nous préparer à trouver l'assassin de Jarod...

Voilà. Vous savez pour quoi nous sommes là. Sauver Jarod, savoir d'où ont fuité les images filmées lors des cours, et empêcher la nucléarisation de la moitié de ce satellite.

En parlant de "fuiter", je n'aime pas moucharder, mais là, c'est trop important pour se taire.
Martin n'est pas le seul à nous avoir vu arriver à poil. Sa future ex-petite copine, une certaine Cathy, était là aussi. Je pense qu'elle a cru que Martin avait organisé un plan à... beaucoup dans le labo en nous voyant arriver nus, si vous voyez ce que je veux dire.

Fin du debriefing, mademoiselle. Si vous voulez d'autres informations, n'hésitez pas à nous le demander.
Le ton, surtout vers la fin, était très militaire. C'est souvent une bonne option pour paraitre sérieux et assoir une certaine confiance vers l'interlocuteur, même si Alekseï déteste ce style. "L'efficacité n'a pas d'idéologie", comme le disait souvent son père... Le fils n'est même pas sûr de la signification profonde de cette phrase. En tout cas, instinctivement, elle lui fait peur.

La directrice prend quelques secondes pour digérer ces informations puis, très sérieuse, elle reprend la parole.

Bon... Je sens que ça va être une longue nuit. Je vais avoir un tas de questions à vous poser, mais avant que nous allions ailleurs pour nous organiser, quelqu'un a quelque chose à ajouter ?

Oui. Même si c'était déjà, il faut vraiment insister sur le fait qu'une ou plusieurs personnes dans l'Institut sont impliquées. En fait, vous-même nous avez dit ne plus faire confiance qu'au professeur Brown, à Martin et à une poignée d'autres personnes seulement. Malheureusement, nous ne savons pas qui sont ces autres, donc...

Et trouver d'autres vêtements que ces blouses, ce serait possible ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Peut-être à manger, si j'ai le droit de parler, maintenant, aussi.

Vous ne voulez pas non plus un petit massage des pieds, tout les deux, tant qu'on y est ? Sérieusement...

Les blouses, se sera parfait pour quitter un labo... J'imagine qu'on nous donnera des uniformes à notre taille demain matin.
Et on a prit notre petit-déjeuner il y a à peine trois heures !

Le plus important et le plus urgent, c'est de donner toutes les informations nécessaires à Will... à mademoiselle Williams, et de savoir comment s'organiser pour notre "intégration" demain matin, justement.
En plus, il est déjà 22:30 et mademoiselle Williams doit encore s'occuper de Martin après nous. On va éviter de lui faire perdre son temps pour des détails sur notre petit confort...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] "On" qui ? moi, le voyage dans le temps, ça me donne faim. En plus, on ne demande pas grand chose : un pantalon et un bout de pain, ça ira très bien...

Pizdetz... Aucun sens des priorités... Aucune discipline, aucun sens de l'effort, de la résilience et du sacrifice... On va encore passer pour des rigolos !
Mais ne pas être trop dur avec le môme... Angélica a raison sur ce point : c'est un gamin, il ne comprend pas encore tout ça. On va essayer de ménager le choux et la chèvre. Encore !
Bref coup d'oeil vers Angie, et...
Oui, pourquoi pas, si c'est possible... Et si ça ne prend pas trop de temps. Ce n'est pas l'objectif prioritaire. Alekseï serre les mâchoires, comme si cette dernière phrase était un effort. Et a baissé les yeux, comme si c'était une concession difficile à supporter...


Dernière édition par Xavier le Sam 4 Juin - 21:02, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9526
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Dim 5 Juin - 21:21

Bon, on va vous trouver tout ça. Suivez-moi. Mon véhicule est en bas. Je vous emmène chez moi. Là-bas nous pourrons parler tranquillement.

Faites attention à ne pas être vus.

Oban rabat la capuche, et suit le mouvement, silencieux durant le reste de la route.

N'ayant rien qui puisse lui servir de capuche, Alekseï compte simplement suivre Williams. Habillé de sa blouse. Il reste à l'arrière garde, laissant passer devant lui Oban, Angélica et Nétifer, comme un gentilhomme le ferait. Puis il avance à son tour. En surveillant attentivement les environs.


Il redescendent au rez-de-chaussée puis embarquent dans la berline antigrav de la directrice, laquelle est juste assez grande pour qu'ils s'y installent confortablement. Madelyne Williams active le teintement automatique des vitres et c'est donc incognito qu'ils se dirigent vers la sortie de l'Institut.

Vous ne vivez pas dans l'école ?

Dans l'école ? Oh non. La tâche de directrice est bien assez accaparante comme ça. Si je vivais dans ces murs, je n'en verrais jamais la fin !

Ils sortent de l'Institut puis traversent une partie de la ville avant d'arriver hors de la zone de vol réglementé, où la directrice peut faire prendre de l'altitude à son véhicule pour se diriger vers les collines. Quelques minutes plus tard, ils se posent près d'une villa isolée et assez monumentale. L'endroit domine toute la ville et offre une vue assez magnifique.



Eh bien ! Quand vous disiez que vous aviez de la place pour nous ce soir, vous ne plaisantiez pas.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Dibs sur la piscine.

C'est vrai que c'est tentant... Sourire.

Ça ne coûte pas trop cher à l'Institut de vous offrir un logement de fonction pareil ?

Allons, ne dites pas de bêtises. St-Charles ne paie pas pour ça. C'est à moi. J'ai... eu un gros héritage.

Allons, venez. Vous allez pouvoir vous restaurez si vous le désirez. Moi, j'ai surtout besoin d'un verre avant d'entrer dans les détails de votre histoire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Faîtes-en un double, parce que c'est pas piqué des vers. Ou Sortez carrément la bouteille. Par contre, préparez vous aussi à être déçue, parce que à part les grandes lignes, on patauge un peu, nous-mêmes, dans les détails.

On a quand même quelques détails supplémentaires... L'exposé que je vous ai fait tout à l'heure était un résumé.
Mais c'est vrai que tout ce que l'on sait vient de vous. A part les quelques minutes avant l'explosion de la bombe.

Eh bien j'espère que j'en ai dit suffisamment.

Elle pose la main sur le capteur d'identification de l'entrée et la porte coulisse en silence. Nos amis découvrent l'imposante entrée, digne de celle d'un petit château. La décoration est par contre plutôt minimaliste.

Aussitôt, Oban entend comme un petit bruit, un faible vrombissement venant de l'intérieur de la maison et se dirigeant vers eux.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Vous avez un serviteur ou un robot serviteur, un truc comme ça ?

Des androïdes, oui. Je n'ai pas vraiment le temps de faire le ménage, tu sais.

Bon, nous allons déjà commencer par vous trouver des vêtements. Je crois que tout le monde sera plus à l'aise comme ça.

Si vous voulez. Ça ne va pas vous être facile de trouver des vêtements d'hommes, ici... Encore moins pour un jeune homme.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Du tissu, ça devrait suffire. Si vous avez de quoi coudre...

Pizdetz !! On est pas là pour coudre ! On est là pour empêcher une bombe de détruire cette lune ! Il y a plein de boutiques en ville pour nous procurer des vêtements pour demain ! Ce n'est qu'une question d'argent, et ça coule à flot ici !
Concentre-toi sur le vrai problème, Oban ! , dit Alekseï en serrant les dents.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Mais t'es pas un peu fou, des fois, toi ? Pête un coup ! On a du TEMPS. Et des choses à faire. Tu vas aller faire caca plein de fois d'ici à ce qu'on résolve l'affaire. Et je serai pas derrière toi à chaque décision pour te rappeler qu'on a du boulot. Souffle un peu, ou laisse moi souffler. T'es lourd. Je suis pas ton souffre douleur, tu te permets pas ça avec les autres, et tu vas arrêter de te le permettre avec moi. Connard.

Hum hum... Un peu de tenue, tous les deux, d'accord ? Les vêtements, vous allez les commander sur hypernet et ils seront livrés ici dans l'heure suivante.

Allez, Alekseï. Détends-toi, s'il te plait, fait la séclantie et posant la main en signe d'apaisement sur son bras. On est tous à cran.

Le geste et les mots de Nétifer ont un effet saisissant sur le jeune russe. Dès qu'elle le touche, il trésaille, se tait l'espace d'une ou deux secondes, et reprend d'un ton beaucoup plus calme et serein :

Bien, passons... En attendant, je voulais savoir : avez-vous les connections nécessaires pour obtenir des informations de la police ou des services de renseignement, civils ou militaires ? Vous semblez plutôt influente, donc, je me disais...

Oui, j'ai des amis ici et là. En fonction de ce que vous allez m'apprendre, j'aviserai.

Le vrombissement qu'a entendu Oban est entré dans la pièce depuis l'étage et s'est arrêté. Il n'a pu en voir l'origine.

Bon suivez-moi.

Elle les emmène dans les cuisines, où ils peuvent se servir dans un garde-manger bien garni. C'en donc autour d'un en-cas qu'ils continuent leur conversation. Williams leur ouvre également une session hypernet pour qu'ils puissent accéder aux boutiques de vêtements en ligne. Il s'avère qu'elle est abonnée au service IDS, qui permet de se faire livrer les colis à domicile dans un téléporteur privé. Un truc de riches.

Allez, débarrassez-vous de ça, dit-elle en se servant un bourbon.

Tout en sirotant un thé vert et en mangeant une part de tarte, Angélica prend la parole.

Il y a autre chose d'important, quand même. Alekseï a bien résumé la situation tout à l'heure, mais il y a un point essentiel qu'il n'a pas eu le temps de mentionner. Apparemment, d'après le professeur Brown, si nous modifions trop le passé, nous serons immédiatement renvoyés dans notre présent. Dans notre présent modifié par nos actions, j'entends.
Ceci dit, nous avons déjà commencé à altérer les évènements, rien qu'avec Martin et vous, et pour l'instant il n'y a pas eu de conséquences, donc je suppose que ce genre de petites modifications ne sont pas suffisantes.

A nouveau, Oban entend le bruit. C'est comme si il y avait un gros insecte qui se baladait près d'eux tout en restant caché.

Eh bien voilà qui va encore compliquer les choses. Non content de devoir vous cacher d'un assassin et de terroristes, je vais aussi devoir vous cacher de la Veille du Temps. Joli !

Oban commence à avoir du mal à suivre la discussion tant il est intrigué par l'origine du son. Les serviteurs robotiques de Miss Wiliams semblent sacrément évolués, et il n'arrive pas à imaginer quel sorte de moyen de locomotion ils utilisent ; ni quelle source d'énergie. Il ferme les yeux et tente de ressentir les énergies physiques des environs ; d'après ses tests avec l'intendant de l'école, il estime que sa portée est d'environ deux cent mètres ; aussi tente-t'il de localiser une source d'énergie se mouvant dans la direction du son... Les yeux fermés, il léve la main dans cette direction, et claque des doigts un peu bruyamment pour créer une onde pour se faciliter la tâche.

De son côté, Alekseï pianote sur le relais hypernet, ajoutant des articles petit à petit dans un "panier" qui commence à grossir.
Il n'oublie rien. Veste, pantalon, chemises, sous-vêtements, chaussures, de ville comme de sport, tenue de jogging, etc.
Toutefois, sans décrocher son regard des boutiques en ligne, il répond à Williams.


De toute façon, nous comptons bien nous faire les plus discrets possible, et amasser les informations jusqu'au 6 aout. Puis, éventuellement frapper un grand coup pour sauver Jarod. Là, on risque de disparaître. On ne sait pas vraiment le "niveau" de changements que nous pouvons réaliser sans être éjecté à notre époque.
Ce sera à vous d'utiliser ce que nous aurons appris pour empêcher la bombe d'exploser.
Après, les imprévus... Haussement d'épaule indiquant son impuissance face à cela.

A ces mots, Oban tique, hésite avant d'ouvrir la bouche, mais décide qu'il faut bien qu'il le fasse.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Tu ne penses pas que les deux affaires sont liées ? Parce que moi, si...

Je le pense aussi. Mais il faudra faire attention à ne pas trop se focaliser sur cette hypothèse. Ça pourrait nous empêcher de voir d'autres choses, comme quand on fixe la main droite d'un prestidigitateur et qu'on en oublie de regarder la gauche...

Allez, vous allez me raconter ça à nouveau, mais sans rien omettre, cette fois. Aucun détail n'est trop insignifiant, d'accord ?

Bien. Point par point, minute par minute. Donc, comme je vous l'ai déjà dit, nous venons de... Attendez... Je peux avoir du papier et un stylo ? Je ne fais pas totalement confiance au numérique... Bon. Je vais vous dessiner une ligne chronologique, avec un échéancier, les différentes possibilités dont nous avons discuté, et aussi un plan de l'endroit ou Jarod a été assassiné, et ainsi nous pourrons... L'exposé qui s'en suit est fastidieux pour ceux qui en ont déjà connaissance. Mais il y a une chose que l'on ne peut pas reprocher à Alekseï : il est méticuleux, précis et ordonné. Tout y passe, même s'il est parfois interrompu par l'un de ses compagnons, qui y rajoute un détail ou une impression.

Oban, pendant qu'Aleksei mappe tous les détails, ce sui servira plus tard, s'approche de Madelyne et lui tend sa main d'un air décidé ; si elle lit les histoires de ceux qu'elle touche, autant le faire tant que ses souvenirs sont frais. Et comme elle est en plus télépathe, elle doit pouvoir lire son esprit pour avoir tous les details. Et à vrai dire, l'enfant souhaite partager un autre souvenir récent avec elle, car les visions de la plaie temporelle lui semblent lourds à porter seul, ou à partager avec le groupe..


La directrice semble d'abord réticente à lire ses souvenirs, mais finit par céder devant son insistance. Pendant qu'Alekseï poursuit son récit, elle lui prend la main.

Merci, mon garçon. Nous parlerons de tes visions plus tard, d'accord.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Vous l'avez vue vous aussi, alors ! Oui, pas de soucis.


Une fois qu'Alekseï, aidé des remarques des filles, a terminé son récit.

D'abord, merci de vous être impliqués là-dedans. Vous n'y étiez pas obligés. J'apprécie.

Ensuite, et je pense que vous serez d'accord, la meilleure façon d'opérer sera de vous faire entrer en tant que nouveaux étudiants.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] On se doutait que vous proposeriez ça mais... Tous, vraiment ? Il ne devrait pas y en avoir d'entre nous qui tentent une autre approche, comme celle de passer pour un humain lambda pour infiltrer... Le groupe de gens qui en a après les mutants ?

Mouais... Ça serait intéressant, bien sûr, mais ça va être compliqué. On n'a aucune piste pour rejoindre le "Sang de la Terre". Ça pourrait mettre des mois pour l'infiltrer, et encore, sans approcher les véritables leaders.
D'un autre côté, toi, Oban, tu es indispensable dans ce campus. Ton âge te rend peu suspect, et ça peut aider à te lier d'amitié avec Jarod. Moi, avec mes cheveux blancs, je suis directement disqualifié pour cette organisation. Et Nétifer est séclantie, donc ça ne laisse qu'Angélica. Et ce n'est pas la meilleure comédienne que je connaisse. Je la vois mal en infiltration profonde chez des terroristes. Sans offense, hein ? , dit-il avec un petit sourire vers la blonde.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Elle a réussi à nous faire croire qu'elle avait un QI moyen et qu'elle n'avait pas l'instinct d'une tueuse.

Hé ! Je n'ai jamais rien caché, et quoique nous ayons vu sur cette vidéo, je ne suis PAS une tueuse, compris ?

Par contre, rien n'empêche que l'un d'entre nous, au sein du campus, lâche des idées plutôt anti-mutante. Mais ce serait une position difficile à tenir, ici. Moi, je ne m'en sens pas capable...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] à vrai dire, moi non plus.

Je peux toujours essayer prendre ce rôle. J'ai l'habitude d'encaisser l'animosité générale, et le fait que je sois séclantie ne sera pas obligatoirement un problème. En fait, je crois bien que chez vous nous avons la réputation d'être très branchés "pureté de la race"... Parfois à raison, d'ailleurs. On en reparlera mais à mon avis ça ne coûte rien d'essayer... Avec de la subtilité, bien sûr.

Essayons juste de nous fondre dans la masse des étudiants, pour commencer. Rien qu'avec les Sources déjà présente dans l'institut, ça va être difficile.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ca dépend. Mademoiselle, est-ce qu'on les connait ? Est-ce qu'on est connus ici ? Parce qu'on a tout oublié.

Non, vous n'êtes jamais venus dans l'enceinte de l'Institut et à ma connaissance, à part Martin et Cathy, personne ne vous a vu ni ne vous connaît. Quant aux autres Sources, ce sont juste des étudiants. Ils seront peut-être curieux, mais ce ne sera pas si surprenant pour eux d'en voir arriver d'autres comme eux. Cette école est faite pour ça, après tout.

Il va juste falloir définir dans quels modules nous allons vous inscrire. Par contre, vous ne serez pas toujours dans les même classes et vous aurez des backgrounds différents. Il va falloir trouver un prétexte pour que vous vous côtoyiez malgré tout sans que cela pose trop de questions.

Pour les modules, ça parait assez simple. J'y ai déjà réfléchi, en fait : il faudrait que l'on se choisisse, à nous quatre, tous les cours auxquels assiste Jarod. Ainsi que ceux de stratégie militaire et de combat en apesanteur, pour trouver celui qui filme. Je me souviens de l'angle sous lequel c'est tourné, à certains moments-clé. Je pense que je peux retrouver la caméra. Ça serait bien que j'y participe, avec un autre.

Oui, justement, on peut même s'inscrire en binôme... Après, dans l'idéal, on se les répartit selon nos matières préférées : ça évitera de perdre du temps à les bosser, tout en restant crédible en tant qu'étudiants. Ou au contraire les matières que l'on désire approfondir, en joignant l'utile... à l'utile !

Pour se côtoyer, les binômes aideront déjà un peu. Et puis j'imagine qu'il y a des clubs, des associations d'étudiants, dans cette institut ?
Il suffit de nous choisir une passion commune... Une idée ?
En plus, j'imagine qu'il y a des plannings des tâches domestiques, pour les internes. Gérés par la direction. Il suffira de nous mettre sur les même grilles...
Ou même nous donner des chambres assez proches. Non, vraiment, se côtoyer, ça va être facile.


Dernière édition par Eric le Sam 11 Juin - 10:45, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Star Academy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Star Academy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Résultats pour la "Smiley Academy"
» Star Academy
» Grégory Lemarchal (Star Academy 4) vient de mourir
» Star Academy
» Star Wars Pocket Models TGC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Voyager NG :: Voyager NG :: Deuxième Âge : Roleplay-
Sauter vers: