Voyager NG

Le space opera nouvelle génération
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Star Academy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Eric
Maître


Messages : 9157
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: Star Academy   Dim 20 Nov - 11:14

Ils emboitent donc le pas à Jarod, qui se dirige d'un air décidé vers la sortie du bois.

Au fait, avant que j'oublie encore, Madelyne a eu des nouvelles au sujet de l'oncle de Matemba hier soir. Figurez-vous qu'il a disparu.

Vous vous souvenez qu'il devait se rendre dans l'espace sélucéen pour une mission de coopération ? Eh bien il a pris son transport initial, mais pas sa correspondance sur la bordure, et il n'est jamais arrivé là-bas. Ce qui est le plus étrange, c'est que depuis, il n'a donné aucun signe de vie, et il n'y a eu aucune activité sur ses comptes bancaires.


On a donc confirmation que le problème de l'Analyste va bien plus loin que le petit cercle de Matemba et Justin. Vu le timing, la coïncidence est difficile à croire.

Une fois sorti d'entre les arbres, le frère de Luna emmène nos amis vers les bâtiments scolaires.

Jarod ? Ils la font où, cette réunion ?

Dans une salle d'étude. On y est presque.

Ils entrent et montent au premier étage. Jarod s'arrête devant une porte.

C'est là. Oh, et il vaudrait peut-être mieux que tu attendes dehors, chérie, dit-il à Angélica.

Pourquoi ?

D'une, parce qu'ils ne vont plus savoir réfléchir clairement avec une jolie fille dans la pièce. Deux, parce qu'il vaut mieux que quelqu'un fasse le guet. Trois, parce que t'es trop gentille et qu'il va probablement falloir les malmener un peu.

Les quoi ? Moi, j'ai pas signé pour malmener qui que ce soit. Tu comptes t'expliquer un jour ?

Les malmener verbalement, bien sûr. Il n'y aura pas de grosses infractions au règlement tant que je serais là. Discrètement, Alekseï actionne la commande enregistrement de son com'.

Oban est atterré et regarde en direction d'Angélica pour trouver un peu de sens dans ce monde.


Hors de question de leur faire du mal, Jarod.

C'est bon, flippez pas. Cravate a raison : On ne va pas leur taper dessus. De toute façon, vous allez voir, on en aura pas besoin.

Et il ouvre la porte.


Dernière édition par Eric le Lun 21 Nov - 5:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9157
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: Star Academy   Lun 21 Nov - 5:28

Jarod entre dans la pièce où les gentlemen sont assis autour d'une table. Ils sont présents tous les quatre : Idriss Matemba, Justin Lieber, Balthazar Chen et Norman Miles.

Salut les gars.

Ils interrompent leur conversation et se tournent vers lui, apercevant par la même occasion Alekseï et Oban qui sont entrés à sa suite.

Salut Jarod. Dis-moi, tu n'étais pas censé venir seul ?

Hé, salut Orson. Désolé, mais vous devriez pas être là. On met au point notre stratégie pour le Jeu, là.

On est pas là pour causer du Jeu. On est là pour parler de votre autre activité, votre "Club des dandys".

Immédiatement, les mâchoires se crispent et les gentlemen échangent un regard inquiet.

De quoi tu parles, Jarod ? Jamais entendu parler de...

Pas la peine de raconter de bobards. Je sais tout. J'ai hacké mon inhibiteur, voyez-vous, et ça fait deux semaines que j'espionne vos pensées à la moindre occasion pour en apprendre plus sur votre club.

Là, ils deviennent carrément livides. Justin se tasse sur sa chaise, Norman a les yeux qui vont lui sortir de la tête et Balthazar donne l'impression qu'il va se pisser dessus. Seul Matemba garde un semblant de contenance même si son sourire paraît désormais forcé.

On pourrait peut-être parler de ça en privé, Jarod, non ?

Naaan. Ce serait pas drôle, et peut-être bien que ce que vous faites a des conséquences plus graves que ce que vous croyez.

Laissez-moi résumer pour mes nouveaux potes. Il y a une dizaine d'années, ton oncle a participé à la programmation de l'Analyste, Idriss. Il en a profité pour créer une version alternative de l'IA, une seconde personnalité qu'il a appelé le Dandy, pour pouvoir jouer avec. Lui et ses amis ont créé un club comme le votre, mais ont dû arrêter et tout mettre en sommeil quand ça leur a chauffé aux fesses. Seulement il t'en a parlé quand il a su que tu venais ici et tu as réactivé le truc.

Plus Jarod parle, plus ils blanchissent. Alekseï et Oban voient bien qu'ils ont le trouillomètre à zéro. Justin ou Norman ouvrent la bouche comme pour répondre, mais aucun son n'en sort. Jarod se tourne vers les deux Sources et s'adresse maintenant directement à eux.

Voyez-vous, la fonction du Dandy est d'organiser une espèce de concours photo. Dans la première phase du "jeu" créé par l'oncle d'Idriss, ces messieurs prennent des clichés de jolies filles dans le plus simple appareil puis les donnent à l'IA. Ce dernier les stocke et leur attribue une note. A la fin d'une certaine période, celui ayant obtenu la plus haute note sur ses trois meilleurs clichés est élu pour être le Gentleman, l'administrateur du club si vous voulez.
C'est là que commence la seconde phase, où le Dandy leur permet de créer des simulations privées... Des simulations dans lesquelles les filles qu'ils ont pris en photo peuvent être utilisées dans des scénarios pornographiques ultra-réalistes.

C'est bien ça ? demande à Nouveau Jarod en se tournant vers les gentlemen, qui n'en mènent vraiment pas large.

Seul Matemba a l'air plus en colère qu'effrayé. Cela se voit dans ses yeux.

Bon, j'imagine que si tu n'es pas allé voir directement les profs avec ça, il y a une raison. Vous voulez quoi ?

Je crois que Jarod a eu ce qu'il voulait en voyant vos têtes. Moi ? J'ai eu les infos que je voulais.

On aurait dû faire ça plus tôt, mais on croyait que vous étiez ... bref, moins des losers et plus des criminels en devenir. Le souci avec vos conneries c'est que quelqu'un vous utilise et que vous ne vous en rendez pas  compte. Et ne me dîtes pas que c'était juste pour vous amuser. C'est tellement grave que ton oncle a disparu, Idriss.

...

Le regard d'Alekseï s'est fait plus dur au fur et à mesure des révélations. Pourvu que l'un de ces crétins ne la ramène pas trop dans les minutes qui viennent. En tout cas, il écoute attentivement, et prépare mentalement quelques question pour après.
En jetant un coup d’œil à sa "montre" de temps en temps.


Mon oncle Diouf ? fait-il avec l'air sincèrement surpris. Mais...

Jarod lève un sourcil interrogateur vers Oban avant de continuer. Justin regarde autour de lui la bouche ouverte, Norman a les yeux tellement écarquillés qu'on dirait qu'ils vont exploser et Balthazar, le souffle court, tire frénétiquement sur son inhalateur.

Bon, toujours est-il que mes potes, là, pensent que des personnes mal intentionnées, des fanatiques anti-métas, veulent profiter de votre backdoor dans le système pour faire des trucs pas propres... Enfin, encore pire que les vôtres, je veux dire.

Impossible ! dit enfin Justin. Une brèche comme ça, tu penses bien que j'ai songé à m'en servir en uploadant un cheval de Troie caché dans les fichiers images. Seulement, à moins de savoir comment est configurée la backdoor, à quoi elle donne accès et comment est fait le système derrière, c'est inutile même pour moi.

T'es con ou quoi ? C'est mon oncle qui l'a conçue. Si vraiment il a disparu, alors...

... ça veut dire que quelqu'un l'a peut-être fait parler. Et que des gens sont peut-être parfaitement capable d'utiliser cette backdoor.
Bon, maintenant, vous allez commencer par nous donner TOUT ce que vous avez sur le fonctionnement de ce Dandy.
J'espère que vous avez compris que c'est bien plus grave que de l'atteinte à l'image et à l'intimité de mineures, ou même que du porno dans un système de l'Institut.

Et si vous avez envie d'officialiser cette discussion, vous pouvez, mais interdiction formelle de relater ce qui s'est dit ici à d'autres étudiants. On aimerait éviter un mouvement de panique avant d'avoir géré cette affaire.

Sans quoi la liste des filles que vous avez utilisées sera mise au courant, et à mon avis vos vies deviendront un enfer bien plus vite que si on passait par la directrice. Bien qu'elle soit dans le bondage, j'en suis quasi-certain.

Attends ! C'est des conneries ! Pourquoi est-ce que tu les crois ?!?

Parce qu'il y a une semaine, mon père m'a dit qu'il n'arrivait toujours pas à joindre son frère à son nouveau job et que ça commençait à l'inquiéter.

A ce moment, Balthazar se lève, une veine battant à la tempe.

Idriss, je sais que tu peux envoyer un message à l'Analyste avec ton com pour tout mettre en sommeil. Tu dois le faire maintenant !

Calme-toi, mon grand. Vous n'avez aucune chance de faire disparaître les preuves. On a déjà un gros dossier, et des preuves qui n'ont pas nécessité d'actions interdites comme l'intrusion télépathique.
Par contre, si vous cherchez une porte de sortie pas trop catastrophique, ce que je comprends, il y en a.
Et on veut même bien vous aider, sous quelques conditions très acceptables pour vous.


Dernière édition par Eric le Lun 21 Nov - 19:59, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9157
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Lun 21 Nov - 20:18

Attendez, vous êtes que des étudiants ! Qu'est-ce qui vous fait croire que vous pouvez nég...

ÇA SUFFIT ! crie Balthazar.

L'instant d'après, la pièce entre en éruption. L'onde télékinéthique qui jaillit du petit asiatique souffle meubles, étudiants, et même murs et plafonds dans un bruit d'explosion tonitruant. C'est tout un morceau de bâtiment qui vole en éclat.

Alekseï, de par ses perceptions du monde "mental" a senti monter la puissance chez Balthazar, même s'il ne se l'explique pas encore très bien. Une fraction de seconde avant que l'asiatique ne libère son énergie. Mais vu les réflexes surhumain du jeune russe, il était déjà en mouvement pour protéger et envelopper de son corps Jarod. Avant même l'arrivée de la vague.

Quant à Oban, qui en a assez des télékinésistes, il sent l'énergie monter chez Balthazar et décide que non, il ne le laissera pas faire. L'enfant se saisit de la chaise de Miles, qui s'était levé pour protester, et la jette sur le gros asiatique.

Mais pas assez vite. S'étant rapproché de Balthazar, il est parmi les premiers touchés et est brusquement projeté vers l'arrière, en même temps qu'une grande quantité de maçonnerie qui, gravité oblige, finit par lui retomber dessus.


Pour ce qui est de la chaise, elle est propulsée droit sur Jarod, mais c'est Alekseï qu'elle vient empaler dans le dos : Un des pieds lui traverse la cage thoracique et un autre l'abdomen. Il perd instantanément connaissance.


Dernière édition par Eric le Mar 22 Nov - 5:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9157
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mar 22 Nov - 5:33

Enfoui sous plusieurs tonnes de débris, Oban est cloué au sol et peine à garder ses esprits. Il a mal partout et un goût de sang dans la bouche. Il se sent partir un peu à la fois.

Il ne peut voir ce qui se passe ensuite, et ne peut rien faire pour l'empêcher de toute façon, mais son ouïe surdéveloppée lui permet malgré tout d'entendre de manière étouffée Balthazar s'adresser à Idriss :


Désolé, mec, mais elle m'avait prévenu que ça risquait d'arriver, et ce que je devrais faire. Je l'aime, tu comprends ? Je suis prêt à mourir pour elle... Et à tuer si il le faut, alors fais ce que j'ai dit. Sort ton com et fais tout disparaître, sinon...

Matemba émet une série de hoquets, comme si il s'étranglait. Il parvient malgré tout à articuler "Ok... Je vais le faire."

La voix d'Idriss redevient normale et Oban l'entend composer un numéro sur son com avant de dire "Dandy, j'ai un mot de passe pour toi. Les plus belles roses poussent dans la neige."

La voix de l'Analyste répond sur le com "Commande bien enregistrée, monsieur. Bonne journée."

C'est Balthazar qui reprend ensuite :

Bien, bien. Désolé, Idriss, vraiment, mais je n'avais pas le choix. Elle est tout pour moi, tu comprends ? Maintenant... Je ne peux pas les laisser me prendre. Ils fouilleraient mon esprit et... Adieu, mec.

Il pousse alors un hurlement, qui se fait bientôt de douleur... Et qui s'arrête net alors que se fait entendre un bruit dégoûtant.

C'est au tour de Matemba de pousser un cri, d'horreur cette fois, tandis qu'Oban finit de perdre connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9157
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mar 22 Nov - 5:56

Oban est le premier à revenir à lui. Il a une douleur sourde dans la tête et dans les membres, compensée par le contact d'une main très douce sur sa joue. En ouvrant péniblement les yeux, il voit d'abord une lumière blanche, puis le visage d'un ange blond penché sur lui.

Ne t'inquiète pas, ça va aller, dit Angélica avec un sourire rassurant.

Je vais aller prévenir le docteur que tu es réveillé.

Avec le tube qu'il a dans la bouche, il ne peut répondre, et voit son amie sortir. Cela lui laisse le temps de constater qu'il est allongé dans un lit médical et qu'il est perfusé et branché à des moniteurs.

Quand Angélica revient avec le médecin, c'est Alekseï qui commence à son tour à émerger dans le lit voisin. Il souffre du ventre et de la poitrine, mais comme pour Oban les antalgiques font leur effet et cela reste supportable.

Alexandre est réveillé aussi, docteur Farouk.

Oui, je vois ça.

Bon, votre état est satisfaisant. Je vais pouvoir retirer vos respirateurs.

Deux minutes plus tard, Oban et Alekseï n'ont plus de tube dans la gorge et sont maintenant capables de respirer normalement. Le docteur examine leurs constantes et a l'air satisfait.

Eh bien, si tous nos étudiants guérissaient aussi vite et aussi bien que vous, ce serait formidable.

Il leur explique que Oban a eu une commotion cérébrale, trois côtes cassées et pas mal de contusions. Quant à Alekseï, ses blessures étaient plus sérieuses : poumon perforé, déchirure intestinale, fracture du sternum et autres plus petites lésions. Cependant, les nanites ont déjà bien avancé dans leurs travaux de réparation et il estime qu'il pourront sortir en fin de journée.

Bon, reposez-vous bien. Je repasse vous voir dans une petite heure.

Il sort, les laissant seuls avec Angie. Celle-ci jette un œil dans le couloir pour s'assurer qu'ils sont seuls, puis...

J'ai appelé Nétie. Elle ne va pas tarder.

Ça va, tous les deux ? Pas trop mal ?

Ça va...


Dernière édition par Eric le Mar 22 Nov - 6:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9157
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mar 22 Nov - 6:05

Attention, pavé ! Edition suivi d'un double post. Lisez bien, surtout.

Quelques trucs qui peuvent vous intéresser :

D'abord, bravo. Il fallait qu'au moins l'un de vous deux dise "je protège Jarod" et ne fasse pas 1, sinon Jarod = Dead.

Ensuite, félicitations pour avoir développé la télépathie longue distance, Nico : Ce que tu suggérais, c'est exactement ce que j'avais prévu en lisant ton dernier post. (jusqu'au coup de la chaise !)

Ensuite, c'était bien vu de votre part de prendre en compte votre Perception Psychique : J'aurais dû l'inclure moi-même dans la description mais j'ai oublié. Désolé.

Bonne lecture.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître


Messages : 6904
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Star Academy   Mar 22 Nov - 10:21

Jarod est vivant ? Et les gentlemen ?

Combien de temps on est restés comme ça ?

Ça ne fait que deux heures, et rassures-toi, Jarod est vivant et pas trop amoché.

Pour ce qui est des gentlemen, Idriss n'avait pas grand chose et Justin juste un bras cassé. Norman est toujours dans le coma, par contre, mais il va s'en tirer. Mais Balthazar Chen est mort, ajoute Angélica d'un air triste. Apparemment, il s'est suicidé... En se faisant exploser la tête.

Vous avez vu ce qui s'est passé exactement ?

... Après m'être fait empaler à la place de Jarod, non, pas vraiment. Mais...
Mon com' est en état ? J'ai enregistré tout ce qui s'est passé en audio, au cas où. Bonne intuition...
Avec un peu de chance, il a continué après que je me sois évanoui !

Ah ? Tes affaires sont dans la pièce d'à côté. J'irai voir, d'accord ? Et toi, Oban ?

Il... Chen... Il a forcé Idriss à lancer une commande vocale a son IA. Il a dit "les plus belles roses poussent dans la neige". C'était pour geler l'I.A.

Et Chen était obsédé par une femme. Ou une fille. Il en était complètement amoureux, au point de se suicider pour qu'on n'aille pas fouiller dans sa tête. Je n'ai pas été souvent amoureux, mais je ne crois pas que ça ressemble à ça. Et je ne sais pas non plus s'il était censé être aussi puissant, ce type. Mais il serait bon de vérifier.

Oban s'assied.

Donc il y a une fille qui ensorcelle les ados, dans l'équation. On doit sonder Matemba. Je crois qu'il parlera. Il a peur.

Chen était fort. J'ai appris leurs dossiers par cœur : il était décrit comme "télékinésiste moyen à puissant".
Il y a une autre chose intéressante dedans. Il était suivi de façon régulière pour tendance suicidaire. Le moins que l'on puisse dire, c'est que sa psy n'a pas fait du bon travail. Et si je dis "sa", c'est car je suis persuadé que c'est Adley. Je suspecte aussi très fortement que ce soit d'elle dont il était amoureux, et qu'elle lui a retourné le cerveau... Parce que honnêtement, on a tout fait pour les convaincre que ça allait bien se passer pour les Gentlemen, malgré leurs révélations.

J'avais déjà signalé que son comportement avec Gabriel, ses petites caresses sur la main, me semblait pour le moins étrange.

Et on savait que quelqu'un en détention était louche. Et j'ai pensé que ce serait Epsylom, mais je n'en suis toujours pas certain. On doit la confronter. Elle est empathe, mais visiblement elle ne fait pas que sentir les émotions. Elle doit les contrôler...

On doit la confronter. Non. Les filles doivent la confronter. Et vite, parce qu'elle sera rapidement au courant.

Si vous voulez, mais il faudra en parler à Madelyne et à Netifer, voir ce qu'elles en pensent. Madelyne connaît Anne Adley depuis longtemps, si j'ai bien compris. Elle aura un avis à ce sujet. Oh, par contre, j'ai lu le dossier de Chen en même temps que toi, Alek, et je suis sûre qu'il n'était pas censé avoir de telles capacités. Vous n'avez pas vu les dégâts de l'extérieur, comme moi, mais il a fait un trou juste énorme dans le bâtiment. Encore un peu et tout s'effondrait. C'est probablement que...

On frappe à la porte à ce moment et Angélica s'interrompt pour aller ouvrir.

C'est Jarod, avec Idriss.

Elle s'écarte et le frère de Luna passe la porte, suivi de Matemba. Le premier a le bras en écharpe et le second quelques pansements seulement, mais a l'air abattu malgré un sourire de façade.

Salut. On a eu le temps de discuter, dans notre chambre, et Trouduc en chef a des trucs à vous dire.

Et puis je voulais... Enfin, merci, Cravate, dit-il à Alekseï. Voilà, c'est dit.

Pas de problème, p'tit con. Mais pas tous les jours, hein ? , répond le jeune homme avec un petit sourire.

Donc, Idriss...


Dernière édition par Xavier le Mar 22 Nov - 21:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9157
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mar 22 Nov - 22:04

Matemba commence par hésiter en jetant un regard vers Angélica.

Oh, tu peux y aller. J'étais derrière la porte, là-bas, et j'ai tout entendu.

Je suis désolé. On ne voulais faire de mal à personne.

J'imagine, mais vous n'avez rien dans la tête. Vous vous rendez compte de ce qui se serait passé si votre secret avait été éventé ? Les filles, dans votre "collection", elles n'en aurait pas souffert, peut-être ?


Mais bon, ce n'est pas de ça dont tu venais parler, je suppose ? Orson nous disait que Balthazar t'avait forcé à geler l'IA ? Toutes les preuves ont disparu, alors ?

Le jeune homme tente de retrouver une contenance.

Non. Je n'ai pas donné le bon mot de passe. Mais si je voulais rester en vie, il fallait que L'Analyste réponde à une commande valide, alors j'ai utilisé celle pour relancer tout le truc à zéro. Du coup, les fichiers seront encore accessibles au lieu d'être cachés dans les tréfonds du système pour plusieurs années.

C'est une bonne chose. Tu as pris la bonne décision. Il faudra en reparler, mais avant... Alekseï décide de mettre les pieds dans le plat. C'était qui, cette fille dont Chen était tellement amoureux ?

Aucune idée ! Vraiment. Il n'a jamais rien dit à ce sujet.

Même moi j'en sais rien. Comme Gros Lard n'était clairement pas le cerveau de l'opération, je ne me suis pas beaucoup intéressé à ses pensées. En plus, j'aimais pas fouiller dans sa tête.

Jarod, un peu de respect pour les morts, s'il te plait.

Pourquoi ? C'est pas parce que les gens sont morts que ça change ce qu'ils étaient. Tout ce que je sais, c'est qu'il n'a pas pris de photo lui-même. C'est la fille qui lui a donné des images d'elle. Du coup, si Justin Crétin a raison et que des fichiers corrompus ont été uploadés, c'est presque sûrement les siens.

C'est pour ça qu'il n'a pas voulu que je les voie quand on les a passés au Dandy, c'est certain.

Tu sais qu'on est pas là par hasard, j'espère ; On pourra tout te raconter plus tard mais... c'est flippant, comme on t'a utilisé. Fais gaffe, mec. Justin ne devrait pas être mêlé à ce genre d'affaires. Tu devrais lui montrer l'exemple.

Oui, je sais. Je réalise à quel point j'ai déconné...

Heureusement, tu vas pouvoir te racheter. Si tu nous donnes accès aux fichiers que Balthazar a donnés à l'IA, on pourra à la fois arrêter l'infection du système et identifier la fille.

C'est faisable, bien sûr, mais seul l'administrateur du sous-système du club des dandys, le Gentleman, peut accéder à ça. Quand il sera choisi par l'IA, il pourra voir tous les fichiers depuis la création du Dandy. Et ce n'est pas vraiment un problème : La sélection du Gentleman a été relancée, donc il suffit que j'uploade quelques photos, même pas méchantes, et je serai forcément désigné tant que je serai le seul en lice. Du coup, à la fin de la phase 1, dans huit semaines, je serai forcément désigné comme le Gentleman et je pourrais ouvrir toutes les archives du Dandy.

Huit semaines ! Impossible ! C'est beaucoup trop long ! Il faut qu'on y ait accès avant, le plus vite possible en fait !

Heu... Désolé, mais c'est impossible. Je ne peut pas raccourcir la phase 1... Oh, à moins que...

Vas-y, crache le morceau.

Matemba hoche la tête et continue.

Vous vous souvenez que j'ai dit que le Dandy attribuait des notes aux photos ? Mon oncle Diouf, il m'a aussi expliqué que l'un des participants pouvait être directement désigné comme Gentleman, interrompant ainsi la sélection, si il totalise au moins mille points sur ses trois meilleurs clichés.

Mais je ne sais pas si c'est faisable. Diouf m'a dit que ce serait vraiment très difficile, même en connaissant les critères de notation.

Je n'aime pas beaucoup le terrain sur lequel cela nous emmène, mais... C'est quoi, ces critères ?

Eh bien... L'apparence physique, bien sûr, déterminée d'après les canons de beauté modernes, et c'est ce qui vaut le plus de points. Mais concernant la fille photographiée, il y a aussi l'autorité, la popularité, le niveau intellectuel et l'inaccessibilité. Oh, et la qualité de la photo compte, bien sûr, au niveau technique comme artistique.


Dernière édition par Eric le Mer 23 Nov - 9:53, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître


Messages : 6904
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Star Academy   Mer 23 Nov - 11:29

Oban part dans un fou rire sincère mais entrecoupé par la douleur ; ce qui ne l'empêche pas de jubiler.

Hahaha, non, me faîtes pas rire aujourd'hui, pitié...

Tu trouves vraiment ça drôle ?

 Bien entendu ! Je la tiens, ma vengeance. Tu te rends compte j'espère ? l'autorité, la popularité, le niveau intellectuel et l'inaccessibilité.

Ca t'évoque qui ? Pas Kriss, pour sûr. Quoi que, si elle devenait populaire...

Ca décrit à la quasi-perfection la directrice. On a besoin de photos de la directrice.

Oh mon dieu ! Tu as raison ! fait Idriss avec un sourire cripé qui indique qu'il trouve cela plus terrifiant que drôle.

Mais pas que... Il faut que ce soit trois personnes différentes.

Eh bien pour ces critères, j'imagine que Lethra fera l'affaire. Et il nous faut une troisième. Mais je ne pige pas comment ton IA définit ces critères à partir d'images...

Reconnaissance faciale, puis des données recoupées grâce au réseaux sociaux et aux dossiers de l'Institut, c'est ça ?

Dans ce cas, autant pirater ça. Si on change ces données-là, ce sera surement plus simple, rapide et sûr. Qu'est-ce qu'on fait si ton machin décrète qu'elles ne sont pas assez... quoi que ce soit ?

Je ne sais pas exactement, en fait. Je crois qu'il utilise tout ce à quoi il a accès. Par contre, mon oncle m'a mis en garde contre toute velléité de triche. Il y a des sécurités, mais je ne sais pas lesquelles.
Par contre, j'avais un avantage sur les autres : Je peux savoir combien vaut une photo quand elle est uploadée.


Dernière édition par Xavier le Mer 23 Nov - 18:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Nicolas
Source


Messages : 2836
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 35
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Star Academy   Mer 23 Nov - 17:30

Loin de l'hilarité d'Oban, Alekseï a soigneusement écouté l'exposé d'Idriss. Il a la tête qu'il prend lorsqu'il réfléchit à un plan compliqué.

Résumons.
Trois photos de très jolies filles, possédant de l'autorité, intelligentes, populaires et inaccessibles. De plus, des photos artistiquement et techniquement irréprochables. Des nus, également, j'imagine ?

J'imagine aussi que si nous te les procurons, tu pourrais faire comme avec Balthazar, c'est à dire ne pas les regarder. Et si ça marche, en tant qu'administrateur, nous donner accès au système sans prendre connaissance de ce qui s'y trouve ?

Je pense que l'on peut te fournir ça, si tu t'engages sur les deux derniers points.

... J'ai une idée qui peut fonctionner, en tout cas.

Moi je veux bien, mais n'importe lequel d'entre vous peut concourir. Enfin, juste les garçons. Je ne peux pas inclure de filles, ça fait partie des règles.

Euhhh... Ça veut donc dire moi ? Je ne suis pas sûr de pouvoir assumer le fait de... Mais d'un autre côté, il vaut peut-être mieux que ce soit moi qu'Idriss.
En tout cas, nous allons de toute façon devoir en discuter entre nous. J'entends entre les Nouveaux.

Oh, une question, simplement pour être sûr. C'était vous, l’Égyptienne nue, lors de notre simulation, à Gabriel et moi ?

Quoi ? Non, je... Vous avez vu une fille nue lors d'une simulation ? Probablement un glitch lors d'un transfert de fichiers du Dandy. Vraiment, je ne vois que ça.

Un glitch qui correspond aussi bien au contexte, je n'y crois pas. Tu demanderas à Justin si ce n'est pas lui, et tu me donneras sa réponse. N'en parlez à personne d'autre. C'est important. Parce que si ce n'est pas eux, c'est la fille qui a infiltré le système. Sûrement Adley. Elle devait s'intéresser aux réactions de son poulain...

A ce moment, Oban peut sentir les Sources de Williams et de Nétifer. Elles sont encore hors du bâtiment mais seront là dans quelques minutes.

Juste une question, quand même, et il en va de ta survie, crois-moi. Tu n'as pas donné de photos de Kriss au Dandy, n'est-ce pas ?

De Kriss ? Heu... Ce serait vraiment si grave ?

Infâme connard... Tu mériterais que je te coupe les couilles pour ça... Tout le monde peut voir une hausse de tension et une accélération du rythme cardiaque sur le moniteur médical d'Alekseï. Qui diminue lorsqu'il se force à prendre une bonne inspiration et à se calmer.

Elle te tuerais sans hésiter si elle apprenait ce que tu as fait lors de la soirée du samedi dernier. L'honneur d'une séclantie, c'est sacré.
Alors tu vas effacer dès que tu le peux les photos que tu as pris, tu oublies cet épisode, et je m'occuperais de faire le ménage chez le Dandy.

Personne ne parle de ça à Kriss, où cette personne aura le sang d'Idriss sur les mains.

Vous déconnez, là ?

Non. Si elle l'apprend, elle te tuera sûrement, et on ne parle pas au figuré.

En fait, elle ne va plus tarder, ni la directrice, d'ailleurs. Si tu nous as tout dit, tu devrais peut-être regagner ta chambre. On ne lui dira rien pour le moment, mais elle va se poser la même question que nous, alors...

Un peu plus blême que quelques secondes auparavant, Idriss recule vers la porte, puis s'éclipse.

Bon, bah maintenant on sait qu'il a vraiment peur. Et de nous, cette fois.

Vous savez quoi ? J'ai pas l'intention de rester au lit ou bloqué où que ce soit. Je ne sais pas ce que vous comptez faire, mais au lieu de faire comme d'habitude, j'imagine que je vais vous exposer mon projet après avoir entendu les plans du groupe... Après qu'on se soit fait passer un savon, bien sûr. Dieu que ça va être chiant.

Ce coup-ci, on ne mérite pas de se faire passer un savon. On ne pouvait pas anticiper ça. Enfin, on verra bien ce que dira Madelyne...

En attendant, je vais aller chercher ton com, Alek. Ce sera aussi simple de leur faire écouter si l'enregistrement a survécu.

Angélica sort, laissant Oban et Alekseï seuls avec Jarod pendant une minute. Un silence maladroit emplit la pièce.

Angélica revient dans la pièce en même temps qu'arrivent Madelyne Williams et Nétifer.

Bonjour les garçons. Le docteur Farouk m'a dit que vous vous remettiez plutôt bien. Mais à part vos blessures, vous allez bien ?

Moi, ça va. Je suis un peu retourné par ce qui est arrivé à Balthazar, mais... Ça va aller.

Et qu'est-ce qui s'est passé, bon sang ?

On va vous raconter, mais le mieux serait encore que vous l'entendiez. Alekseï a tout enregistré sur son com.

Angélica commence à diffuser l'enregistrement audio. Le son est un peu brouillé après le moment où Chen déclenche ses pouvoirs, mais la scène reste audible. Un peu après la mort de Balthazar, on entend arriver les secours et la jeune femme arrête l'enregistrement. Toujours silencieux, Oban a retenu la leçon : il laisse les autres parler, et reste à sa place d'enfant. Qu'Alekseï récolte donc reproches et louanges. En fait, il regarde carrément ailleurs, en agitant les pieds pour s'occuper.

Voilà... On leur a mis la pression, bien sûr, il fallait qu'ils comprennent que c'est grave et qu'ils devaient coopérer. Mais vous avez entendu, j'ai essayé de leur présenter une issue, justement pour éviter de leur faire envisager des actions désespérées.

En tout cas, Matemba est passé nous voir, juste avant votre arrivée. Il nous a fourni beaucoup d'informations complémentaires qui donnent un nouvel éclairage à tout ça...

Et il s'avère qu'en fait il a fourni un autre mot de passe au Dandy. Il n'a donc pas effacé les données et nous avons encore une chance d'empêcher le piratage de l'Institut à travers l'Analyste et d'identifier la fille qui a manipulé Chen, mais sous certaines conditions, dit Angélica avant de se tourner vers Alekseï. Oban en fait autant, et réprime son envie de sourire.

C'est à moi d'expliquer ça ? Merci pour le cadeau !

Donc... Il suffit de devenir administrateur du sous-système "Dandy" pour avoir accès à toutes les données. Et pour ça, gagner la phase 1 de leur "jeu". Le problème, c'est que le vainqueur sera désigné au bout de 8 semaines.

Heureusement, il existe un moyen d'obtenir une victoire immédiate. Pour cela, il faut réunir 1000 points sur trois photos de filles dénudées. Apparemment, c'est extrêmement compliqué. Il faut qu'elles soient toutes très hautes sur chaque critère de sélection.
Et ces critères sont : Beauté physique, autorité, intelligence, popularité et inaccessibilité. En plus de la qualité technique et artistique du cliché.

Nous étions donc en train de réfléchir à... La manière de nous y prendre.

Vous avez des questions ? Sinon, quelqu'un peut prendre le relais...

Hum.

Pfou... Les humains et le sexe, franchement... Que d'inhibitions. Bref, j'enchaîne pour le bien de tous. On a jeté un oeil aux critères et on s'est dit que les personnes qui correspondaient le mieux à ces critères c'était Lethra et Mademoiselle Williams. J'avais pensé Nétifer mais tu n'es pas assez populaire, à mon sens. Et il nous faut une troisième personne, voir deux si on n'a pas moyen de persuader Lethra. Vous, vous n'avez pas toutes ces inhibitions, Madelyne ?

Elle a un petit rire nerveux.

Donc, pour faire, simple, si nous voulons avoir accès à ces fichiers... Et nous le devons absolument... Je vais devoir poser pour des photos érotiques destinées à alimenter une simulation pornographique ? Et vous voulez que je demande à une de mes étudiantes de faire la même chose ?

Hum... Comment en est-on arrivé là, déjà ?

Mais personne ne les verra jamais, donc techniquement, c'est un peu comme si vous ne les aviez jamais prises. Et pour Lethra... vous valez peut-être bien assez de points pour qu'on ait pas besoin de lui demander.

Bien essayé avec la flatterie, jeune fille, mais être notée comme une pièce de bétail ne va pas rendre la chose plus facile.

...

Je n'ai pas le choix, pas vrai ? Oh bon sang.

Très bien, ajoute-t-elle finalement avec un soupir résigné. Faisons ça... Mais quand tout ça sera fini, vous me rappellerez de faire des sashimis de Mr Matemba, vous voulez bien ? Coupés très fins, les sashimis. Très très fins.

Oh mon dieu ! Des photos érotiques de la directrice Williams, complétement nue ! Et en plus, je risque d'être l'administrateur et d'y avoir accès !
Non, Alek... Chasse ces idées de ta tête. C'est un péché, tu ne peux pas faire ça, tu ne pourras pas regarder. Comme pour Nétifer, nue à quelques centimètres de toi.
Sainte Marie, mère de Dieu, toi qui...


Ouais, comme vous voudrez. Mais le fautif c'est son oncle, en fait. Et je crois qu'il a déjà payé un prix assez conséquent. Et pour Lethra, ou n'importe quelle jolie fille inaccessible et populaire... On doit bien pouvoir trouver une façon de les persuader, sans que vous ayez à vous en mêler.

On devrait aussi demander à Justin ses photos non-uploadées. Il en a pris des muses dans leur vestiaire, l'autre fois. Et on devrait demander à tous les Gentlemen survivants. Et au club photo.

Il va falloir utiliser tout ce qu'on a, je suppose.

Mais pour ça, nous allons attendre demain : Quand vous aurez uploadé les miennes et que vous saurez combien elles valent, ça nous donnera une idée de ce dont nous avons vraiment besoin. Ne faites rien d'autre avant ça, d'accord ? Inutile d'attirer trop d'attention là-dessus si ce n'est pas utile.

Bon, parlons d'autre chose. Par pitié. Les investigations sur place ont avancé et il y a un élément que vous devez connaître : L'inhalateur de Balthazar Chen contenait de l'indigo. Son second inhalateur en fait, puisqu'il en avait un tout à fait normal aussi. Il a dû en prendre juste avant de faire tous ces dégâts.


Et on fait quoi, pour Adley ?

Adley... Anne Adley ? Quel rapport ?

Chen la connaissait ou pas ? Parce que Alec a cette théorie sur elle... Et s'il a raison, je parie que son empathie n'est pas uniquement passive. Elle influence tous les élèves qu'elle croise. Et donc, ce serait d'elle qu'il parle, dans l'enregistrement. Elle l'a rendu fidèle, amoureux, et suicidaire. Et l'a probablement fourni en composé bleu. Et elle a aussi une emprise sur Gabriel.

Et je vous ai déjà avertie que notre bombe, c'est lui. Vous ne m'avez pas cru parce que son niveau n'atteint normalement pas cette intensité, mais avec le composé dans le mix...

Explique-leur, Alec.

C'est simplement une théorie. Mais c'est vrai qu'une empathe formée en psychologie, si elle le désirait, pourrait faire faire n'importe quoi à des jeunes à problèmes. Un psychologue voyait régulièrement Chen, c'est peut-être elle, je n'ai pas eu le temps de vérifier.

Pour Gabriel, c'est une intuition de Nétifer, qui a souvent raison.
C'est pour ça que je me suis rapproché de lui. "Emprise", je ne sais pas. Mais ce petit contact de la main que je n'aurais pas du voir... C'était étrange. En tout cas, il m'a expliqué, et Natalia aussi, qu'ils ont appris le close-combat militaire ici à St Charles, sur les conseils d'Adley. Vu la politique de l'établissement sur ce qui est "militaire", j'ai trouvé ça suspect.

Pour être honnête, j'aime bien Gabriel. Et aussi Natalia. Il s'est toujours montré droit et fraternel envers moi, envers les métas. Mais son accent métallique dans la voix, son côté rigide, sa force...
Il peut faire penser à une machine de guerre, et faire peur. Mais pas à moi.

Par contre, Oban, je le répète encore une fois, le pouvoir de Gabriel est l'inverse d'une bombe à gravitation. Il ne peut pas faire ça. Même "augmenté". Brown nous l'a confirmé. Justement, Gabriel avec de l'Indigo pourrait neutraliser la bombe...

En parlant d'Indigo, je me suis assuré les services de Sato. Pour l'échantillon, j'imagine qu'on pourrait le prélever de l'inhalateur.


Dernière édition par Nicolas le Ven 25 Nov - 6:01, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Maître


Messages : 9157
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Ven 25 Nov - 9:52

Oui, vous aurez votre échantillon dès cet après-midi. Veillez juste à ne pas faire prendre de risque à Mr Sato.

C'est juste une intuition, mais... Commence par l'emmener voir Stepjan et les autres Black Kings. Si l'un d'eux a pris de l'indigo pour provoquer l'éboulement d'hier, il a peut-être encore l'odeur du produit sur lui.

Et pour ce qui est de Anne, je vérifierai, bien sûr, mais personnellement je n'y crois pas une seconde. Je la connais depuis bien avant que je ne prenne la place de directrice ici, voyez-vous. Je l'ai rencontrée quand j'officiais encore pour les services diplomatiques de l'assemblée. Elle était Spec 8 et nous avons eu à collaborer sur certaines opérations.

Attendez... Le Spec 8, ça existe vraiment ?!?

Qu'est-ce que c'est ?

Une unité des services secrets de la Flotte, composée uniquement de métas. Adley était agent opérationnel, spécialisée dans les interrogations sur le terrain. Toujours est-il qu'il y a quelques années, après avoir été blessée dans une explosion, elle a voulu se retirer du service actif et je lui ai proposé de revenir à l'Institut, où ses talents pourraient servir à aider d'autres jeune métas.

De revenir à l'Institut... Elle a été élève ici ?

Oui. En fait, elle a été elle-même pensionnaire du centre d'isolement, à l'époque où elle ne contrôlait pas ses dons d'empathe et qu'ils lui rendaient la vie misérable. D'ailleurs, ton nouvel ami Epsylom l'a beaucoup aidée à l'époque, Oban. Tu peux lui parler d'elle, si tu veux : il la connaît depuis qu'elle était une petite fille. C'est parce qu'elle est passée par là qu'elle est vraiment impliquée et qu'elle est bien placée pour comprendre ce que vivent les jeunes gens du centre.

Alors je vous le dit tout de suite, je ne pense vraiment pas qu'elle soit responsable de ce qui est arrivé à Balthazar Chen... mais il m'arrive de me tromper, alors je vais aller la voir aujourd'hui même et vérifier tout ça. L'un de vous pourra venir lui parler avec moi, si vous le désirez.

Ca ressemble à une très mauvaise dée. Vos émotions vous tromperont à coup sûr. En fait, vous êtes prête à mettre l'un de nous en détenton "par prudence", mais pas à en faire autant avec Adley. Alors que c'est peut-être elle qui provoque tout ça. Vous ne m'aimez pas, mais écoutez la logique  La retirer du circuit pendant quelques jours et l'interroger en détention, là où elle ne pourra pas fuir ou vous la faire à l'envers, c'est la meilleure solution. Si on avait mis les Gentlement en détention pour les interroger, Balthazar Chen serait encore vivant.

Ah oui, au fait, en parlant de Balthazar, sa mort ne va pas déclencher une enquête de la police ?

Si. Ils sont déjà prévenus, en fait, et ils voudront interroger les personnes présentes.

Et... On était présents ? Parce que nos papiers sont faux.

Et vous êtes des personnes recherchées, donc non, évidement. Mais il va falloir convaincre tous les autres de modifier leur témoignages.

Mentir à la police ? Cool. L'éducation devient de mieux en mieux dans cet Institut.

Regard noir de Williams à Jarod.

D'ailleurs, tu fais bien d'avoir une grande gueule, toi. Ca me rappelle que tu ne nous a toujours pas répondu : pourquoi tu as fait tout ça ? C'était quoi ton objectif initial ?

La curiosité, au départ. Un jour, en cours d'info, j'ai capté que Justin connaissait une backdoor dans le système central de l'Institut. Tu dois t'en souvenir, toi. Connaissant le crétin, je me suis demandé ce qu'il comptait en faire, et de fil en aiguille j'ai finit par comprendre qu'il n'était pas seul impliqué. Quand j'ai vraiment compris ce que faisaient ces branleurs, j'ai décidé de réunir des preuves pour les faire exploser au bon moment. C'est tout.

Et est-ce que maintenant tu nous crois, quand on te dit que ta vie a été, et est toujours en danger ?

Pas plus que les vôtres ou que celles des autres étudiants, non ? Le secret des gentlemen est éventé, maintenant. Me tuer ne rime plus à rien.

Sauf que l'on est loin de comprendre l'intégralité du schéma. Donc autant rester extrêmement prudent. Le secret des Gentlemen, c'est juste un point d'entrée dans cette affaire.
En plus, il y a le problème de la Veille du Temps. Tu es sensé mourir, alors j'imagine que le "hasard" va jouer contre toi. Un peu comme tout à l'heure.

Exactement. Et avant de savoir pour l'école, on allait quand même venir, juste pour toi. Donc, bref, prépare-toi à revoir ta soeur. Et reste en vie, s'il te plaît. Rien d'inconsidéré. La bombe psy qui devait te tuer n'aurait.. n'avait... bref, ce n'est probablement pas les Gentlemen qui ont tenté d'effacer les preuves.

En d'autres termes, à partir de maintenant, tu ne prends plus aucun risque. Nous te tiendrons au courant des développements, mais tu restes à l'écart et tu agis comme un étudiant normal. Et plus d'investigations télépathiques.

Oh, et dans la mesure où je sais que tu seras peu enclin à coopérer en ne faisant rien, je vais te donner un avertissement quand même : Si tu n'obéis pas à ce que je viens de dire, je ferais comme j'ai fait avec Oban. Je te mettrai en sûreté en isolement, contre ton gré si il le faut. C'est bien compris ?

Contrarié, Jarod fait la moue.

Oui madame. Et merci de me donner raison à votre sujet.

Pardon ?

Oh, rien, rien. Je me tiendrai à carreau, promis.

Et prend nos numéros de com'. Si tu as le moindre problème, que tu as un sale pressentiment, à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit, on sera là.
OK, p'tit... Jarod ?

Oban n'en peut plus, et sa couleur vire au rouge, ses mâchoires se crispent et ses sourcils se froncent.

Alors vous n'avez toujours rien appris ? Vous comptez recommencer les mêmes conneries ? Il peut mourir d'un arrêt cardiaque, pour ce qu'on sait de la veille !!! Et ses talents sont super importants. Et il a prouvé qu'il savait se débrouiller, sans parler de ses bonnes intentions !

Mais non, vous, vous croyez tout maîtriser avec votre prison. Enfermer Adley qui est potentiellement coupable ? Oh, noooooon. Mais le mec qu'on est venus défendre ? Pas de soucis !

Et ne vous avisez même pas de penser que vous devriez m'y remettre. Moi, je serai ÉTERNELLEMENT en colère et vous ne pouvez pas vous permettre ça.

La présomption d’innocence, tu connais ? Pour moi, il y a deux raisons de mettre quelqu'un en isolement. Soit parce qu'il est reconnu coupable, soit pour le protéger de lui-même ou des autres. Adley n'est dans aucun des deux cas.
De toute façon, Jarod a promis de bien se comporter, il n'y aura donc aucun problème. De ce côté là, du moins.

Je ne vais pas t'y remettre parce que tu fais valoir ton avis, Oban, même si tu pourrais le faire avec plus de sang-froid et que tu racontes des bêtises.

Pour ce qui est d'Adley, tu n'as pas dû écouter : je vais aller vérifier vos soupçons aujourd'hui même. Et si elle est mêlée à cette affaire, ce n'est pas en isolement qu'elle finira, mais dans une vraie prison.

Et pour ce qui est de Jarod, la veille du temps va vouloir provoquer sa mort, mais moins il prendra de risques, moins il lui facilitera le travail. Et autre chose, à propos de la Veille : Malgré toutes nos précautions, nous n'avons toujours pas empêché l'explosion. Si nous l'avions fait, cela aurait sauvé des dizaines de milliers de vies, et les répercussions vous auraient déjà renvoyés à votre époque. Par contre, une fois que nous aurons réussi, et je n'en doute pas, la survie de Jarod ne sera plus qu'une erreur parmi des dizaines de milliers à corriger pour la Veille. L'effet sera "dilué", et il pourra probablement vivre une vie très longue. La période à risque, pour lui, c'est maintenant, jusqu'à ce que nous ayons réussi dans notre tâche.

Et puis je ne nie pas ses talents, mais si je refuse d'espionner moi-même l'esprit de mes étudiants, ce n'est pas pour qu'il le fasse à ma place. J'ai déjà fait preuve d'assez d'hypocrisie comme ça en le laissant faire avec les gentlemen. Je ne compte pas continuer dans cette voie. Quelqu'un d'autre remplira ce rôle. En fait, si nous ne progressons pas rapidement, je ferai appel à un Magistrat télépathe, qui mènera confidentiellement une investigation télépathique.

Je suis d'accord. D'ordinaire, je ne serait pas du genre à décourager quelqu'un si il tient à risquer sa vie en toute conscience pour un but noble, mais rappelle-toi que nous avons fait une promesse à Luna : Assurer la sécurité de son frère passe avant le fait de ménager ses sentiments, et tant pis si il faut le faire contre son gré.

Hum... C'est bien que tout le monde parle au nom de Jarod, mais... On pourrait peut-être lui demander son avis, non ? Toi, que voudrais-tu vraiment, Jarod ?

Ah ben quand même !

Alors que ce soit clair... Heu...

Pour la première fois, Jarod ne semble pas vraiment savoir quoi dire.

Revoir ta sœur, peut-être ? Réfléchis bien à ce que tu veux vraiment. La question d'Angélica est... La plus importante qu'on peut te poser.

Bien sûr que je veux revoir ma sœur, mais je vous rappelle que c'est vous qui êtes venus me l'enlever ! crache-t-il avec colère.

Mais ouais, vous avez raison : Je ne la retrouverai jamais si je crève avant, alors si l'univers veut me tuer, il vaut peut-être mieux que ne le laisse pas faire. Alors foutez-moi en isolation si vous voulez, rien à cirer.

De toute façon, nous serons sûrement amenés à te mettre à l'écart faire à un moment donné. Si nous voulons préserver l'enchaînement des évènements, il faudra simuler ta mort tôt ou tard.

Exactement. Quant à Luna, honnêtement, je ne sais pas pourquoi on te l'a enlevé puisque notre mémoire a été effacée. Pour une raison vraiment importante, j'en suis sûr. Mais elle tient à toi plus que tout, et c'est pour ça que nous sommes là.
Tu la reverras, je te le promets. Te priver de ta grande sœur, c'est inenvisageable pour moi. J'ai deux petites sœurs, tu sais ? Et elles me manquent aussi beaucoup...

D'accord, d'accord. Je vais faire attention à moi, ok ? Mais vous me tenez au courant, hein ?

Promis.

Bon, nous avons fait le tour, je crois. Je vais commencer par aller voir Matemba et Lieber et m'assurer qu'ils disent ce qu'il faut à la police, puis recevoir les enquêteurs. Ça devrait me prendre deux ou trois heures. D'ici là, vous devriez pouvoir sortir, tous les deux, ajoute-t-elle pour Alekseï et Oban.

Ensuite, j'irai voir Anne Adley, avec l'un de vous si vous voulez.

Quelque chose à ajouter ? Des idées à soumettre ?

Pas vraiment pour l'instant. De mon côté, je ne préfère pas rencontrer Miss Adley. Elle m'a vu avec Gabriel, et je préfère qu'elle n’additionne pas deux plus deux...
Je m'occupe de traquer l'Indigo avec Sato dès que j'ai l'échantillon, en faisant attention à lui, bien sûr.
Et puis, Megan revient ce soir. Tu as un cadeau à lui offrir d'ailleurs, Oban, donc ne te défile pas pour son accueil.

C'est pas le moment, et pus je vois pas de quoi tu parles. Bref. Moi, j'irai vérifier ta théorie avec la directrice. On ne peut pas y aller seul. ou alors, dans le milieu virtuel. Et même là, il faut une personne sur place, et une qui observe.

Comme tu veux.
En tout cas, moi, je ne laisserais pas revenir la petite Megan sans que personne ne l'attende à son arrivée. Je pense que ça lui ferait mal au cœur.
Pour l'instant, le reste est sous contrôle.
Et pour information, Nétie et moi avions acheté un petit cadeau pour célébrer son retour parmi nous. On avait pensé à toi pour lui donner.

Encore ça ? On peut se concentrer sur la réunion et en parler plus tard ?

Nous avons le temps, de toute façon. Megan ne rentre qu'en début de soirée.

Oui. Je vais me reposer un peu en attendant. Et réfléchir à des mouvements gagnants. Référence aux échecs, bien sûr. Puis il ferme les yeux, mais garde ses oreilles bien ouvertes.

Bon, je vais aller m'occuper des gentlemen avant que la police n'arrive, puis je passe te prendre d'ici deux heures pour aller parler à Anne Adley, Oban. D'accord ?

En attendant, préparez votre version : Vous étiez dans la salle d'étude voisine quand l'explosion a eu lieu. Etant donné la taille des dégâts, cela expliquera que vous ayez été pris dans les décombres vous aussi.

Faisons ça.

Alekseï rentre donc dans son monde intérieur. Celui où il réfléchit aux plans, aux mouvements. Celui où les causes, les conséquences, les probabilités et les risques forment un étrange arbre des possibilités, des lignes brillantes sur un fond noir, spatial.
Là où les anomalies ressortent, comme si elles clignotaient.
Il se rend compte qu'ils ont cherché à prédire le futur, et oublié d'étudier le passé.

Données : Une fille séduit Chen et lui donne des fichiers à faire entrer dans le système. Diouf disparait. Jarod est mort pour avoir entrouvert la boîte aux secrets, l'arme du crime était efficace pour cacher les preuves. Chen avait de l'Indigo, qui est rare et vient de l'extérieur.

Corolaire : La fille connaissait l'existence du Dandy et veut l'utiliser. Il y a des facteurs extérieurs à l'Institut. Qui ont des moyens techniques, une volonté allant jusqu'au meurtre, et agissent de façon très planifiée. La fille et Diouf sont reliés, même si c'est de façon indirecte.

Question : Comment la fille connaissait le Dandy ? Réponse : Un Gentleman lui en a parlé. Quasiment aucune chance que ce soit un Gentleman de cette génération. Même son amoureux Chen. Expliquer l'existence de ce jeu à une fille que l'on aime, c'est stupide. Peut-être un pouvoir de manipulation ou de lecture de souvenirs. Peu probable, car il fallait déjà un doute préalable à l'utilisation du pouvoir.

Hypothèse : Un des anciens Gentleman est mêlé à ça. Forte probabilité.

Alekseï rouvre les yeux, et se redresse dans son lit...


Attendez, Miss Williams... Qui étaient les anciens Gentlemen, les coéquipiers de Diouf Matemba ? Est-ce que l'un d'eux a un lien, familial ou amical par exemple, avec une élève ou une prof actuelle de l'Institut ?

Aucune idée. Diouf Matemba n'a jamais fait partie d'une équipe du jeu. Identifier ses relations de l'époque et les autres membres de son "club" risque de prendre du temps, sauf si par chance il a donné leurs noms à son neveu. Je vais le lui demander, d'ailleurs. Si il l'ignore, je chercherai.

Merci, mademoiselle.


Dernière édition par Eric le Sam 26 Nov - 14:24, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9157
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Sam 26 Nov - 20:39

Bientôt, Oban et Alekseï se retrouvent seuls dans leur chambre, mais cela ne dure pas longtemps. En effet, ils reçoivent très vite la visite des enquêteurs de la police de Neo Salem. Ils leur débitent leur version et les officiers semblent l'avaler sans rien soupçonner, penchant déjà clairement pour la thèse du suicide.

Une fois les policiers partis, le docteur Farouk repasse les voir, puis ce sont d'autres visiteurs qui passent les voir. Il y a d'abord l'équipe complète de grav-ball de Oban, à savoir Gogo, Honey, Ron et Fred. Ils s'étaient inquiétés de son absence aux entraînements et encore plus en apprenant qu'il était entré en isolation.

Oban propose de leur raconter la "vraie" version en échange des rumeurs qui circulent, et leur arrange une histoire à la fois drôle et inoffensive en expliquant que tout ca ne résulte que d'un entraînement avec Megan qui lui a fait très peur, et se renseigne par la même occasion sur la nature de leurs récents entraînements pour préparer celui de son équipe pour le jeu. Il prend rapidement un air inquiet face à leurs récits, et leur explique qu'il craint de ne pouvoir les suivre faute d'entraînement, et ricane intérieurement.

Quant à Alekseï, ce sont d'abord ses deux colocataires qui arrivent dans la chambre pour une courte visite, suivis par Sandy.


Le jeune russe accueille avec le sourire ses visiteurs, leur assurant que tout va bien et débitant la "version officielle" de ce qui s'est passé.
Il annonce à Sandy qu'il va vite la rejoindre au local du journal, car il pense avoir une bonne idée : Les épreuves suivantes du Jeu seront peut-être inspirées d'autres plus anciennes, et il compte bien fouiller dans les registres des anciennes équipes, des anciens élèves, y compris de ceux qui font désormais partie de l'équipe éducative.

Évidemment, il profite de la venue de l'équipe de Grav-ball d'Oban pour prendre contact et leur dire quelques mots gentils, en particulier à Honey, la seule qu'il connait. Oban fait bien sur les présentations.


Alexandre, voici Gogo, Honey, Ron et Fred. Ma première équipe. Il faudra qu'on fasse attention à eux, ils ont eu de sacrées séances d'entraînement.

Ravi de vous rencontrer. Je suis très content de rencontrer les autres amis d'Orson.

Tous saluent chaleureusement "Alexandre" en retour.

Vous avez de la chance de l'avoir dans votre équipe, fait la petite gogo en désignant Oban. Avec lui, vous allez cartonner dans la prochaine épreuve du Jeu.

C'est sûr, mais n'oublie pas que les Griffons ont Gerald, le meilleur joueur de l'école.

Sans compter les atouts des autres équipes. Avoir une joueuse qui peut se rendre intangible, ça doit aider. Pas vrai, Honey ?

Hum... Sans commentaires, dit-elle avec un grand sourire.

Je ne serai pas capitaine, cette fois, mais je suis quand même le responsable de l'épreuve. (On décide du chef selon la nature de l'épreuve.)

En tous cas maintenant, il va falloir commencer les entraînements. Je pensais à faire ça demain. T'es dispensé mais tu peux quand même assister, Alex.

Ah ? je suis dispensé ? Bon... Alekseï ne veut surtout pas faire de vague face aux amis d'Oban.

Bah, tu sais, moi aussi je suis dispensé. J'y vais pour expliquer et regarder.


Dernière édition par Eric le Sam 26 Nov - 22:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9157
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Sam 26 Nov - 23:09

Environ deux heures plus tard, le docteur Farouk autorise les deux jeunes gens à sortir, après leur avoir recommandé de faire très attention à eux. Il leur fixe un rendez-vous le soir-même et un autre le lendemain pour le suivi médical et leur donne à chacun plusieurs tubes de médicaments, notamment des antalgiques.

Comme promis, Madelyne Williams vient chercher Oban à sa sortie. Elle leur apprend à cette occasion que les gentlemen en état de parler ont bien voulu modifier leur témoignage. en échange, elle a promis de ne pas avoir la main trop lourde sur les sanctions à venir. Quand au club fondé par l'oncle de Idriss il y a des années, ce dernier ignore qui en étaient les autres membres. La directrice pense toutefois pouvoir reconstituer le cercle d'amis de Diouf Matemba en s'adressant à d'autres anciens élèves.


Bien, jeune homme, nous y allons ? demande-t-elle à Oban.

Quand vous voulez. Alors, comment vous voulez procéder ? On prend quelques précautions ou on y va franco.. ?

En terme de précautions, on va tâcher d'avoir cette conversation en privé. Je comptais la faire venir dans mon bureau pour ça. Mais ne t'inquiète pas, je ne crois pas qu'il y aura de confrontation physique, et si c'est le cas je peux parfaitement la maîtriser sans transpirer.

Cela te convient ?

 Vous   n'avez pas dû m'entendre vous avertir, mais je vous l'ai dit à plusieurs reprises : j'espère aussi qu'elle est innocente, mais une empathe peut fausser votre jugement. Il nous faudrait une IA ou que l'un de nous surveille de loin pour dire à l'autre s'il a été compromis. Je n'ai pas peur d'une confrontation physique : j'ai peur de passer  à l'ennemi.

Dans ce cas... Il y a bien une personne qui pourrait convenir. Il faudra la mettre dans la confidence, forcément, mais j'y songeais déjà depuis un moment. Tu connais déjà Epzibah, je crois ? Epzibah Albater, je veux dire. Elle préside aux entraînements de gravity ball, entre autre.

Le nom dit en effet quelque chose à Oban. C'est la femme couleur de neige.

Son peuple est... lié à ma famille, disons. Elle est génétiquement incapable de me faire du mal, et surtout elle est naturellement insensible à toute forme de manipulation mentale ou empathique. Cela te rassurerait ?

Ca semble parfait. Alors c'était ça, son nom ? Epzibah. Ca fait très "pirate de l'espace". Ou corsaire.

Et vous avez...  tout un peuple lié à votre famille ?

Disons que ma grand-mère, la "Sorcière", a fait beaucoup d'expériences génétiques à son époque. Oban a l'air ouvertement dégoûté.

Par contre, nous avons convenu de ne pas prendre ce genre d'initiative sans l'accord de la majorité. Il faut demander à au moins un de tes amis de valider ça.

Je croyais que ca avait été vu avec deux d'entre eux, mais okay.  On ne touche pas trop à la Veille. Et à votre amie, on a pas besoin de tout révéler. J'appelle "Kriss".

Et Oban prend son communicateur pour appeler Nétifer.

Vous voulez lui expliquer ?

Non, vas-y, je t'en prie. J'appelle Epzibah et je lui demande de venir à mon bureau.

Oban appelle donc Nétifer, qui décroche rapidement.

Oui Orson ?

Salut. Je vais questionner Adler sur la présomption d'Alex. Le pire qui puisse arriver serait qu'elle soit empathe ET qu'elle puisse imposer des sentiments aux autres avec renfort de composé bleu. Du coup j'accompagne Williams et on emmène une femme blanche nommée Epzibah avec nous parce qu'elle est immunisée à ce genre de capacités.

Et la directrice voulait que je vous prévienne, alors voila. Je trouve ça bizarre, je tiens à le dire.

Nétifer :
Il vaut peut-être mieux qu'au moins une autre personne sache ce que vous faites et avec qui au cas où vous vous feriez retourner le cerveau quand même, tu ne crois pas ?
Et puis pour mettre quelqu'un d'autre dans la confidence, il faut respecter les "règles" d'Angie. Mais bon, si Miss williams pense que c'est sans risque, allez-y.


Bah on venait d'en parler avec Véronica et Alex, mais bon, je fais ce qu'on me dit... Bon, bah voila. A plus tard, alors.   Oh, et demain, on  case un entraînement de gravball, j'en parlerai ce soir avec Megan.

Bonne idée. A ce soir à l'entraînement, alors. Envoie-moi juste un message quand tu auras l'heure. Salut, répond Nétifer.

Oban raccorche vite. Il veut se concentrer sur les bruits alentours. Surtout sur la directrice. Mais rien d'inquiétant ne vient le troubler. Personne ne semble ni les suivre ni les observer et Williams semble comme d'habitude.


Dernière édition par Eric le Lun 28 Nov - 14:13, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Nicolas
Source


Messages : 2836
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 35
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Star Academy   Sam 26 Nov - 23:29

Un peu plus tard, Alekseï se lève de son lit médicalisé et se rhabille calmement, seul dans la chambre.

Bon... L'Indigo, je n'ai pas encore l'échantillon. Les cours et les entraînements, j'en suis interd... Dispensé pour l'instant. Oban est occupé, Angélica et Nétifer doivent l'être aussi. Je ne vais quand même pas traîner dans les couloirs comme une âme en peine !
Autant aller voir les archives du club de journalisme. Madelyne va bien sûr se renseigner, mais je peux le faire aussi. Et qui sait ? Je tomberai peut-être sur un truc qu'elle pourrait avoir loupé.


Et il se met en route, arpentant les couloirs de l'Institut jusqu'à son objectif. Arrivé aux locaux du journal de l'école, il frappe puis entre. A l'intérieur, il trouve Cathy, assise à son bureau.

Hé ! Salut, Alexandre ! Comment ça va ? J'ai entendu dire que tu avait été blessé dans l'incident de ce matin, alors...

Salut, Cathy ! Ça va, merci. Je ne pourrais pas m'entraîner dans les jours qui viennent, mais le Dr. Farouk est vraiment bon, donc... Bah, je n'ai même plus mal !
Je me suis dit que, vu que les exercices physiques c'est fini pour quelques jours, je pourrais lire un peu !
Votre prochain numéro, en avant-première ? Et peut-être utiliser vos archives ? Enfin si tu veux bien, bien sûr.

Hum ! Tu m'en demande beaucoup, là.

Et au fait, je n'ai toujours pas reçu d'invitation pour une de tes... soirées.

Ah, oui... C'est normal, il n'y en a pas eu pour l'instant. Tu comprends, entre les épreuves du Jeu, les entraînements qui vont avec, les cours, prendre mes marques, rencontrer des gens pour me faire un carnet d'adresse pour les "soirées"...
Je n'ai vraiment pas eu le temps de gérer ça. Mais tu seras la première invitée, évidemment. , lui dit-il avec un sourire charmeur.

Dis, Cathy, tu me montres un peu sur quoi tu travailles ? Il s'approche et se penche sur elle et son poste de travail...

...Qu'elle se hâte d'éteindre avant qu'il ait pu voir quoi que ce soit.

Tss tss ! Jamais avant que ce soit publié. C'est la règle.

Bon, tu voulais voir quoi, dans les archives ?

De vieux articles. Je me suis rendu compte que certains professeur sont d'anciens élèves. Je me suis dis que ça pouvait influencer leurs choix pour les futurs épreuves, et j'avais envie de me plonger dans le passé.
Tiens, Mr. Snowden, c'est un "ancien" ? Mr. Freeman ? Et Miss Adley ? Il se rapproche encore d'elle et se baisse pour être au même niveau que Cathy, face à l'écran d'ordinateur.

bien vu. Je sais qu'il y en a au moins un ou deux, mais je ne me suis jamais posé la question de savoir si il y en avait d'autres... Et tu viens d'exciter ma curiosité.

Elle bascule sur un écran de recherche et commence à pianoter. Très vite elle télécharge les vieux almanachs de l'école et croise les noms qui y figurent avec ceux de l'équipe enseignante.

Tu avais raison, Miss Adley a été élève ici, comme Mr snowden. C'est aussi le cas de Mr Boone, de Mme Sun et de Mr Sboj... Et de Mr Atansi et de Mlle Gao. Hé, tu sais que tu viens de me donner une idée d'article formiiiidable ? Merci ! dit-elle en lui donnant une bonne tape dans le dos, qui le fait grimacer de douleur.

De rien, mais fais attention Cathy, s'il te plaît, je suis blessé au niveau du dos... Normalement, je devrais rester au lit.
Dis, tu accepterais un stagiaire dans le club de journalisme ? Je peux commencer dès maintenant, et t'aider à débroussailler pour ton article. En plus, le sujet m'intéresse.
Il se relève apparemment avec difficulté en prenant appui de la main sur la cuisse de Cathy, qui est la première prise à portée de sa main. De façon très naturelle. Pourquoi je fais ça ? Cette question fait écho à ce que lui a dit Luna : "Tu es le premier à avoir joué avec mes sentiments". Peut-être que c'est la façon de faire qu'il a développée en tant qu'"agent secret". Ce serait... Ignoble. Mais parfois efficace. Cette mémoire lui manque tellement...

Je peux emprunter l'ordinateur d'à côté, s'il te plaît ? Tu pourrais transférer les dossiers, et on travaillera ensemble.

Mmmm ? Oh, oui, d'accord. Bonne idée, dit-elle avec un large sourire.

Elle ouvre une session sur l'écran voisin et Alekseï peut désormais consulter librement les archives, ou du moins tout ce qui est public.

Merci, Cathy.
Le jeune russe ouvre immédiatement des fenêtres sur tous les dossiers accessibles reliés aux professeurs repérés. Adley, Snowden, Boone, Sun, Sboj, Atansi et Gao, cette dernière qu'il a déjà rencontré et a eu accès à son génome.
Tout en lisant, il lance une recherche associant ces noms à "Diouf Matemba". Puis au termes "Gentlemen", "scandales", "accidents", "famille". Pour commencer.

Il lance un gentil sourire à Cathy, qui lui répond avec un clin d’œil coquin.


Les mots-clefs ne donnent pas grand chose, mais il trouve quand même quelque chose d'intéressant. Il y a trois des professeurs concernés qui ont été élève à la même période que Diouf Matemba : Snowden, Sboj et Gao. Ils ont donc pu se connaître. En fait, Sboj et lui faisaient même partie du club informatique tous les deux... Et Snowden a été son colocataire.

Donc, il creuse. En commençant par Snowden. C'est peu raisonnable et cohérent, mais Alekseï n'aime pas ce type. L'instinct peut-être. Ce côté sensé être féminin n'est pas réservé à Nétifer. Il lit donc tout ce qui se rapporte à lui.

Star du Jeu à son époque, Snowden a emmené son équipe à la victoire deux fois. C'était aussi un étudiant plutôt brillant en littérature, un sportif accompli, et le président du club de théâtre. En quittant l'Institut, il a débuté une carrière d'acteur prometteuse, qui s'est subitement arrêtée après quelques années. Il a tout de même joué dans plusieurs films d'importance, surtout des comédies d'action en fait, comme Big Brawl in Neo Shangai ou encore Mister Nitro.
Après avoir quitté les studios, il est revenu enseigner à l'Institut. Il est aujourd'hui professeur de lettres, d'éducation physique, et est l'un des organisateurs principaux du Jeu.


En même temps, il download toutes les données possibles sur Snowden, Sboj et Gao sur la mémoire morte de son com'. Angélisa serait tellement plus efficace que lui à ce moment précis... Tant pis, les données brutes off-line lui seront fournies très bientôt.
A la fois pour détourner l'attention, mais aussi car elle l'intéresse, il demande à Cathy :


Le professeur de génétique, mademoiselle Gao, tu la connais ? Elle ne fait vraiment pas son âge. J'aurais cru qu'elle avait au moins dix ans de moins, malgré ce que disent les fichiers.

Sboj viendra après.

Comme beaucoup de ceux qui ont un être immortel dans leur ascendance. Mais c'est vrai qu'elle a sûrement plus de trente ans et qu'elle en fait à peine plus de vingt. C'est vraiment injuste, hein ?

C'est sûr.
Immédiatement, Alekseï tape sur son clavier des mots-clé associé à Gao permettant de retrouver son ascendance.
Mais elle est aveugle. Elle ne peut pas voir toutes les belles choses autour d'elle. Seulement les toucher...
Peut-être que c'est suffisant, en fait.
Je ne sais pas... Qu'est ce que tu en penses ? Meeeerde. Arrête de faire ça, Alek... ARRÊTE. Ça va t'attirer des ennuis de trop jouer sur ce plan.
Stratégiquement, c'est mauvais. Pourquoi est-ce aussi instinctif, comme gravé dans mes gènes ? Je n'en avais même plus besoin !


Oh, je préfère voir... Et puis il suffit d'un bandeau sur les yeux pour expérimenter la même chose, non ? finit-elle avec un sourire entendu.

Certains de nos profs sont vraiment fascinants... Je me demande ce que cache Sboj. Et il cherche.

Le parcours de Anton Sboj est beaucoup plus classique, voire ennuyeux. Étudiant plutôt discret, il a obtenu plusieurs diplômes en informatique et mathématiques avant d'intégrer le Sélénium à sa sortie de l'Institut. Il est revenu enseigner l'informatique à St-Charles il y a cinq ans. Il n'y a aucun détail vraiment croustillant à son sujet.

Alekseï se lance donc dans l'étude de la dernière professeur qui a retenu son attention : Gao.

C'est chouette, l'investigation, en fait ! , dit-il à Cathy. Il faudra vraiment que je dépose ma candidature pour le club de journalisme à Sandy. Dès que j'aurai un peu plus de temps devant moi... Quand les Nouveaux seront éliminés du jeu. Ça peut prendre du temps !

Et il envoie un message texte laconique à Angélica : "Je crois que je suis sur un bon filon. Il faudra débriefer avant le retour de Megan"

L'investigation, oui... Mais c'est une idée ou tu n'es pas vraiment là pour m'aider à écrire un article ?

Non.
Je suis venu pour trouver des pistes, des réponses. Apparemment, je t'ai donné une bonne idée. Et toi, tu m'as beaucoup aidé ! Mais j'ai proposé de te donner un coup de main, et je tiens ma parole, donc..

Qu'est ce que tu veux que je fasse ? J'ai épluché les dossiers, je peux t'être vraiment utile pour ton article, même si je ne suis pas journaliste. Je pense qu'il faudrait faire "un professeur, une semaine". Une chronique, en somme. J'aimerai bien ne pas souffler aux autres équipes l'idée que j'ai eu sur le rapport entre les profs "anciens élèves" et les épreuves...

Moui... Si c'était juste à propos de Snowden, je comprendrais. Mais tu ne t'intéresses pas à Sun alors qu'elle a été dans le Jeu elle aussi, alors que Sboj et Gao, jamais.

Donc soit ils t'intéressent pour une autre raison, soit... Tu es ici pour autre chose, dit-elle en se penchant vers lui avec un nouveau clin d’œil équivoque. Sandy ne reviendra pas avant un moment et je peux fermer à clé pour un moment, tu sais ?

Je... Merde. Je me suis fait avoir. Elle est maligne. Elle n'est pas journaliste pour rien...
J'allais chercher à propos de Sun aussi. Simplement que j'ai déjà rencontré Sboj et Gao, donc j'étais intrigué. C'est vrai que je ne suis pas très organisé.

Et... Je suis encore convalescent tu sais ? , dit-il en posant sa main sur celle de Cathy. Je ne suis pas sûr que fermer à clé le local soit une bonne idée, aujourd'hui. Je me connais, je suis un peu trop... Fougueux. Mes blessures pourraient se rouvrir. Ça ne serait pas bon, n'est-ce pas ?

Ou tu pourrais juste rester assis et me laisser faire tout le travail, lui susurre Cathy à l'oreille. Ce ne serait pas pour me déplaire.

Les pupilles de jeune homme se dilatent, et son cerveau tourne à pleine vitesse pour trouver une porte de sortie...

Ah ? Euuuh... Dans ce cas-là... Tu peux fermer le local ?

Dès qu'elle se sera retournée, à toute vitesse, il compte bien envoyer un message texte minimaliste à Angélica : "URGENT. Appelle moi ds 1 min30", reposer son com' au même endroit comme si de rien n'était, et prier pour que sa coéquipière reçoivent le message à temps...

Cathy se lève, va verrouiller la porte, puis revient vers Alekseï. Elle s'assied sur ses cuisses, face à lui, et fait passer son t-shirt par-dessus sa tête, se retrouvant en soutient-gorge. Elle a beau être un peu ronde, elle est plutôt sexy, en fait. Cela tient peut-être à son attitude totalement décomplexée.

Tu ne bouges pas, d'accord ? Je m'occupe de tout.

La minute et demie vient de passer et son com ne sonne toujours pas.

D'habitude c'est moi qui prends les devants, mais... Un peu de changement, ça peut être bien aussi !

Bordel ! Qu'est-ce qu'elle fout, Angélica ? A ce rythme-là, je vais passer à la casserole, moi !
Calme-toi mon grand, tu as encore ta chemise et ton pantalon, tu as encore un peu de temps...


Alors, voyons voir ce que nous avons là, fait Cathy d'un ton espiègle en commençant à défaire la ceinture d'Alekseï et à déboutonner son pantalon d'une main experte.

Et là, enfin, comme un miracle venu du ciel, la sonnerie du com retentit.

Attends une seconde... Alekseï se relève de sa chaise, soulevant par la même occasion Cathy par les hanches avant de la poser sur le bureau, toujours collée contre lui.
Il jette alors un œil sur le nom qui s'affiche sur l'écran de son communicateur.


Et là il se fige quand il réalise que le nom affiché est "Kriss". Coïncidence, ce n'est pas Angélica mais Nétifer qui l'appelle.

Oh, vas-y, tu peux parler. Moi je continue. Ça va être drôle, dit Cathy en entreprenant de baisser son pantalon.

 Oh noooon ! Je ne peux pas simplement faire croire à Cathy que je suis appelé en urgence en jouant un monologue, parce que c'est peut-être vraiment un appel pour un truc important... 'Faut que je fasse vite !

Euhh... Oui, Kriss, qu'est ce qui se passe ?

Salut. Tu peux parler librement ? fait Nétifer alors que Cathy est descendu de la table pour se mettre à genoux face à Alekseï, qui a maintenant le pantalon sur les chevilles.

Non... Bénie soit Nétifer, mon ange gardien... Enfin, tu me déranges un peu, mais explique-moi quand même... Comment c'est arrivé ?

...

Quoi ?!? Orson, encore ? Avec la directrice ?

...

Non, non, je comprends ! J'arrive tout de suite, je suis là dans moins de cinq minutes, promis !

Alekseï raccroche, remonte son boxer et son pantalon, relève Cathy et lui donne un petit baiser rapide, sans lui laisser le temps de réagir.

Je suis désolé, une urgence, il faut que j'y aille ! On... On se revoit très bientôt ! Désolé, Cathy ! Et il fonce vers la porte après avoir récupéré sa ceinture, tout en remontant sa braguette.
Dès qu'il aura quitté la pièce et se sera éloigné suffisamment, il retéléphonera à Nétifer...


Dernière édition par Nicolas le Lun 28 Nov - 23:18, édité 30 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Maître


Messages : 9157
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Lun 28 Nov - 14:16

Quelques minutes plus tard, Madelyne Williams appelle Epzibah Alaster de son bureau, qui a été remis en ordre depuis la dernière visite d'Oban. La femme blenche ne tarde pas à arriver.

Bonjour, Maddie, dit Epzibah quand la directrice la fait entrer dans son bureau.

Bonjour, Epz. Tu te souviens d'Orson Cabs ?

Bien sûr. Bonjour, Orson. Comment vas-tu ?

Ca va assez bien, tout bien considéré. Et vous ? Répond naturellement Oban, dans les cas où il ne sait pas trop comment engager les discussions.

Très bien, je te remercie.

Alors, Maddie, que se passe-t-il ?

Assieds-toi, je t'en prie. Il faut que je t'explique quelques petite choses.

Orson, tu veux rester ? Si tu préfères, tu peux aller lire dans la salle d'attente. C'est comme tu veux.

Oui, je vais vous laisser entre adultes. Je reste à portée d'oreille, si vous avez besoin de moi...

Et rien n'est plus vrai ; la salle d'attente n'étant pas bien loin, Oban pourra pianoter son pad personnel pour continuer de programmer son IA, bénéficiant de tout le calme nécessaire pour écouter ce qui se passe dans cette pièce. Mais très vite, les deux femmes cessent de parler.

Oban a alors une sensation un peu étranges. Il capte des variations dont il n'a pas l'habitude dans la façon dont vibrent les esprits de Williams et de la femme blanche. Les ondes se superposent, s'accorde... Et il réalise alors qu'elles communiquent par télépathie. Il a déjà été confronté à la télépathie, mais c'est la première fois qu'il peut vraiment en sentir les effets.

L'avantage, c'est qu'il n'a pas à attendre longtemps, quelques minutes tout au plus. Lorsque leurs esprits cessent de vibrer à l'unisson, elles recommencent à parler à voix hautes et il peut dire que Epzibah n'est pas vraiment enchantée par ce que la directrice vient de lui apprendre. En fait, elle semble même franchement contrariée, entre autre par le fait d'avoir été tenue au secret.

Toutefois, la dispute ne dure pas longtemps. Assez vite, la directrice revient chercher Oban et demande à son secrétaire d'appeler Anne Adley pour qu'elle vienne immédiatement dans son bureau, ce qu'il fait aussitôt.


Tu viens, Orson ? Nous avons fini.

Oban revient sobrement dans la pièce, un air faussement timide cachant sa crainte interne de se retrouver entouré de deux télépathes et d'une empathe.

Comment procède-t-on ? Je peux avoir un résumé...Vous savez ? Il désigne sa tête des deux mains pour dire "télépathiquement".

Go team télépathie !

Mentalement, tu veux dire ?

Evidemment. C'est bien, toi au moins tu ne sembles pas avoir de gros préjugés vis-à-vis de la télépathie, approuve mentalement Epzibah.

Maddie m'a fait un résumé complet de la situation : Qui vous êtes, comment vous avez emmené Luna il y a plusieurs mois, comment vous êtes revenus, avez assisté à la destruction de l'école et de la région, comment vous êtes revenus dans le temps et ce que vous avez fait depuis. Je doit admettre que je suis un tout petit peu vexée qu'elle ait attendu aussi longtemps pour m'inclure dans le secret, mais cela se règlera entre elle et moi.

Et alors, comme ça, vous avez des soupçons sur Adley ? Je te préviens tout de suite, je suis assez d'accord avec Maddie : Je crois que vous faites erreur. Mais on va vérifier. Mieux vaut être sûr.

Oh, et j'espère vraiment te revoir aux entraînements de GB. Tu as un don et ce serait dommage de le gâcher.


Et encore, j'ai dit à tout le monde que j'avais arrêté l'entraînement, mais c'est faux, et j'ai des susprises pour les spectateurs !

Mais pour revenir au problème, j'espère que mon partenaire se trompe, mais... de notre point de vue, en tous cas, c'est cohérent. Ce Chen, là... Il s'est suicidé par amour, et si c'est ça l'adolescence, eh ben non merci, je passe directement à l'âge adulte.

Excusez-moi, mes pensées sont un peu désordonnées. Je veux dire que même sous l'effet d'hormones, c'est un peu extrême de se faire sauter la cervelle pour si peu. Si une empathe était mêlée à l'affaire, ça prendrait un peu plus de sens, déjà.

Et que vous aimiez ça ou pas, quelqu'un organise les élèves en milice contre vous, de l'intérieur. Et j'en suis navré. A un moment j'ai cru que c'était la directrice. A un autre moment, Epsylom. Bref, je soupçonne tout le monde, quoi.

Je dois vraiment apprendre à organiser mes pensées. Merde, elles entendent ça. Vous entendez ça, hein ?


La directrice en question se contente de lever les yeux au ciel.

Tiens, Maddie ne m'a pas parlé de cette histoire de milice. Qu'est-ce qui te fait croire que quelqu'un cherche à... quoi ? Former une armée avec certains étudiants ? Quelque chose comme ça ?

Eh bien, le type balafré qui est apparu pour revendiquer l'attentat au moment de l'explosion, il était anti-méta. Et il disait clairement qu'une milice dotée de pouvoirs se montait ici, à notre insu à tous. Et je commence à me demander si c'était de la propagande ou la vérité. Quand on m'a parlé des pouvoirs de Gabriel Saba, je me suis dit que notre bombe à gravité pouvait très bien être une personne. On m'a dit qu'il n'était pas assez puissant.

Mais avec l'apparition du composé bleu, et nos premiers suspects qui se sont révélés être des pions, on a remarqué des détails perturbants : Saba plus le composé bleu, ça peut être implosif. Mais ce ne sont que des suppositions ; seulement si c'est bien ça, tout se recoupe : quelqu'un trouve une porte dans le système, Jarod remonte la piste trop bien, et est assassiné par quelqu'un pouvant fabriquer ou accéder à une bombe psy, pour couvrir ses traces jusqu'à l'attentat.

Les anti-méta lui donnent une couverture phénoménale pour frapper sur plusieurs tableaux sans être soupçonné d'influencer les événements.

Et là dessus, moi, ce que je me demande c'est pourquoi. Et là, je rencontre Epsylom qui a l'air bien intentionné, mais pas super clair dans ses propos, et il a des plans sur le long terme, mais est-ce qu'il sacrifierait l'école pour un plan à long terme ? Et puis y'a les élèves de détention. Et ils sont étrangement motivés, et évasifs. Ils apprennent des techniques de commando. Ils ont le meilleur endroit de la galaxie pour s'entraîner en réalité virtuelle.

Vous savez que le premier truc qu'elle vous apprend, Adley, quand vous entrez en détention, c'est à se relaxer ? Ca paraît anodin, voire bien intentionné, mais... Quel meilleur moyen pour elle d'exercer un contrôle subtil sur vos émotions ?

Enfin bref, pour résumer, je n'ai pas de preuves, mais des bouts de puzzle.


Intéressant. Tu t'es livré à un vrai brainstorming tout seul, on dirait.

Nous allons vérifier tout ça, rassure-toi. Surtout en ce qui concerne Epsylom et ce qui se passe en isolation. Je vais être honnête avec toi : Cela fait un moment que j'ai des craintes à ce sujet moi aussi.


N'oublie pas que parfois tu es trop soupçonneuse, Epz.

Et toi pas assez, ma chère.

Tu insinues que je suis naïve ?

Franchement ? Oui, cela t'arrive encore.

Oban se fait tout petit mais en réunion télépathique, ça ne marche pas comme ça...

Oh merde, qu'est ce que j'ai déclenché avec ma politique de vérité...  Regarde-les juste, et attends qu'elles aient fini. Voilà. Oh merde, je recommence... Okay, concentre toi sur les oscillations psychiques, pas sur leur contenu...

Epzibah a un joli rire mental.

Ne t'inquiète pas, Oban, Maddie et moi avons ce genre de désaccords depuis des années. Cela n'a rien à voir avec toi.

A ce moment, le secrétaire appelle dans le bureau. Il annonce l'arrivée de Miss Adley.

Faites la entrer, lui répond la directrice.


Dernière édition par Eric le Mar 29 Nov - 20:39, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9157
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Lun 28 Nov - 22:57

Une fois qu'Alekseï s'est éloigné du bureau du journal de l'école, laissant derrière lui une Cathy un peu ébahie, il finit de reboucler sa ceinture et se trouve un endroit calme d'où appeler.

Nétifer décroche aussitôt :
C'est bon ? Qu'est-ce qui t'es arrivé ?

C'est bon, merci. Il élude pour l'instant la question de Nétifer. Tu avais quelque chose à me dire, ou c'est Véronica qui t'a demandé de me téléphoner ?

Veronica ? Non, pourquoi ? répond la jeune femme.

Parce que je lui avais envoyé un message pour lui demander de m'appeler en urgence afin de faire diversion. Merci de l'avoir fait à sa place, tu m'as permis de m'esquiver d'une situation un peu tendue.

C'est juste que je viens d'avoir Oban. Il me prévenait que la directrice allait informer de notre affaire la responsable de la sécurité de l'Institut, Epzibah Alaster. Ils l'emmènent pour confronter Adley. Je voulais seulement te prévenir.

Ah, d'accord... Merci pour l'info.
De mon côté, j'ai recueilli des informations vraiment intéressantes, voir primordiales. On peut se retrouver, si tu es disponible en ce moment ? J'ai besoin de ton avis, de ton intuition, et de ta façon de penser...

Je n'ai pas cours avant une heure. Retrouve moi à la cafeteria.

Quelques minutes plus tard, C'est face à face qu'Alekseï peut parler à Nétifer, qui l'attend à une table où sont posés deux grands cafés.

Salut. Tu avais vraiment l'air bizarre tout à l'heure. Tu étais en mauvaise compagnie ?

Non, non... Pas vraiment. J'étais au club de journalisme.
Je voulais consulter les archives pour confirmer une théorie. J'ai fait un peu de charme à Cathy pour qu'elle me laisse y accéder, et... On va dire que ça a un peu trop bien marché. Ton appel m'a permis de me créer une excuse pour m'en aller avant qu'elle n'aille trop loin. Merci encore.

Oh, pas de problème.

Mais le plus important, c'est que j'ai trouvé des informations très intéressantes. Tu savais que les professeurs Snowden, Sboj et Gao étaient élèves ici, à la même époque que Diouf ?
Encore mieux... Snowden partageait sa chambre avec lui, et Sboj était dans le même club d'informatique.
Je n'ai pas eu le temps de tout lire avant que ça chauffe trop pour moi, mais j'ai transféré toutes les données relatives sur mon com.
J'imagine que tu vois l'idée qui m'est venue en tête ?

Tu veux aller leur parler de Diouf Matemba, savoir si ils avaient des liens avec lui suffisants pour avoir fait parti de son club, ou encore obtenir les noms de ceux qui auraient pu en être.

Par contre, comment les approcher et avec quel prétexte ? N'oublie pas que tout ça fait d'eux des suspects potentiels.

Exactement. C'est pour ça que je comptais pas les approcher avant d'avoir du "plus solide".
Chacun des trois a une raison d'être suspect. Snowden, je ne l'aime pas, et c'est bien le genre à avoir fait parti des Gentlemen. Séducteur, bellâtre, sportif, acteur... Il devait collectionner les filles à l'époque.
Sboj, il est "lisse" mais rien que le fait d"être un pro en informatique le qualifie.
Et Gao, très mignonne et aveugle... Elle aurait pu être victime des anciens Gentlemen. Si on pousse très loin, pourquoi pas la "copine" de Chen.

Je voulais ton ressenti, savoir si tu as pensé à un truc que j'aurais loupé, et surtout te transférer les dossiers. , dit-il en lui passant son com. N'hésite pas à parcourir les articles, si quelque chose te saute au yeux.

Nétifer prend quelques minutes pour lire tandis qu'ils boivent leurs cafés.

Il n'y a pas grand chose, là-dedans, en fait. Il faudrait peut-être d'abord demander à Williams si on peut avoir accès à leurs dossiers complets, voir si on peut en apprendre davantage avant de les confronter, non ?

Oui, bien sûr... Tu commences à savoir comment je fonctionne, maintenant. J'aime bien la jouer subtil jusqu'à ce que ce ne soit vraiment plus possible.

De toute façon, je pense que ce qui va vraiment nous débloquer, c'est de découvrir l'identité de la copine de Chen. S'ils étaient si amoureux, ils ont dû se voir souvent, non ? En cours, à la cafétéria... Se téléphoner, s'échanger des messages ! On peut voir ce qu'il y avait dans son com ?
Et il y a des caméras, des gens, ici... Des logiciels qui permettent de trouver tous les noms féminins reliés à lui, les associer à un logiciel de reconnaissance faciale, traiter les résultats pour faire un comptage... Je ne sais pas, je n'y connais pas grand chose, mais ça devrait être possible ! Ishida aura du travail quand il arrivera ici !

C'est sûr, mais... Si elle l'a manipulé au point qu'il se soit suicidé pour protéger son identité, je doute qu'elle se soit affiché avec lui en public. Et puis si ç'avait été le cas, Matemba et les autres en aurait au moins entendu parler, or Idriss a eu l'air vraiment surpris quand il a appris que Chen avait une "copine".

Je sais. Et je ne comprends pas.
On ne peut pas avoir une copine à laquelle on tient autant sans que ses meilleurs amis ne l'aient vue, ni même jamais entendu parlé, bordel ! Ou c'est une copine virtuelle...
Je suis bloqué dans ma réflexion. Je déteste ça ! Ça me rend fou... Je suis sensé être un stratège, et je ne vous apporte rien ! Uniquement des hypothèses moisies ! Alekseï se prend la tête dans les mains.
Je suis sûr d'avoir loupé un truc, mais je ne vois pas quoi. Ça doit être un détail significatif. Une anomalie.
Un cavalier embusqué, ou un fou en position pour "clouer" une pièce primordiale.

Je... La pièce primordiale, ici, c'est miss Williams. La seule qui soit attendue par l'adversaire, contrairement à nous. On a déjà réfléchit sous cet angle ?

Désolée, mais je crois que tu fais erreur en te focalisant sur Williams. Dans une situation normale, elle ne serait pas la seule à assurer la sécurité de l'institut, pas la seule dont il faudrait se méfier. En fait, avec sa détermination à ne pas lire l'esprit de ses élèves, elle ne serait même pas la plus à craindre pour un ou des infiltré(s). Un traître devrait se méfier d'absolument tout le monde. La seule chose qui aura permis à son (ou leur) plan de marcher, c'est un secret total... D'où l'assassinat de Jarod.

Par contre, la donne vient sérieusement de changer par rapport à la première itération : Chen n'était pas mort la première fois, sans quoi la Williams du futur l'aurait mentionné. Donc notre ou nos traitre(s) savent maintenant que le secret a été au moins en partie éventé. Cela signifie qu'il vont redoubler de prudence... voir même tenter d'effacer un peu plus toute trace du complot.

Tu as raison, comme souvent.
Mais effacer "un peu plus ses traces" signifie revenir un peu plus sur ses traces. Ce qui est détectable si nous sommes attentifs.
Bien...
Mettons-nous à la place de l'adversaire.

Que faut-il effacer ? Je te donne mes idées, tu enchaînes avec les tiennes.

Pour moi, vu que le problème part en grande partie de Chen, c'est à partir de lui qu'il faut commencer à "effacer". Son communicateur, ses données personnelles. Son ordinateur. Il faut que l'on s'occupe de ça...
Et s'assurer que ses amis n'ont rien vu, donc les surveiller. Chercher des gens qui se rapprocheraient des Gentlemen, alors qu'ils ne le faisaient pas avant ?
Voir provoquer la faute en faisant passer l'un d'entre nous pour le nouveau Jarod : celui qui sait. Ce qui ne serait pas trop dur, vu que nous savons déjà qu'il y a un loup...

Mmmm... Laisse-moi réfléchir.

D'après moi, cette infiltration a été très professionnelle : Elle a été planifiée de longue date. Celui ou ceux qui agissent à l'Intérieur de l'Institut ont été bien préparés et ils sont motivés mais... Même si ils font peut-être partie d'une organisation qui a de grandes ressources en dehors, ici ils doivent forcément agir avec des moyens limités : Etre trop nombreux, communiquer trop souvent avec l'extérieur ou avoir trop de comportements suspects augmenterait forcément le risque d'être pris. On peut espérer que la fouille des affaires de Chen et les interrogatoires menés suite à sa mort donneront quelque chose, mais ce serait compter sur une erreur de leur part. Je n'y crois pas beaucoup.

Maintenant, comme tu dis, mettons-nous à leur place : Ils ont eu ce qu'ils voulaient de Chen et sa bande, à savoir un accès au système de l'Institut. Si ils ont fait leur boulot correctement, et c'est probable, la seule piste évidente menant jusqu'à eux est morte. La meilleure option pour eux est de rester dormants, de ne surtout pas attirer l'attention en attendant le moment de passer à la phase suivante de leur plan. C'est ce que je ferais à leur place. D'après moi, ce ne sera pas facile de leur faire faire un faux mouvement et si on se rate, on risque d'attirer encore plus l'attention sur nous.

Ceci dit, ils n'ont pas pu penser à tout. Il y a trop de paramètres. Si on veut les confondre, il va falloir chercher du côté des pistes les plus obscures, ou encore deviner ce qu'ils ont prévu ensuite.

C'est sûr, provoquer la faute doit rester le plan Z. Et je suis d'accord avec presque tout ce que tu as dit.
D'ailleurs, deviner la suite et chercher les pistes obscures, comme celles qui viennent du passé, ou bien l'origine de l'Indigo, c'est déjà ce que nous faisons.
Par contre, je suis presque sûr qu'ils ne seront pas si bons que ça, et qu'ils feront des erreurs.
Toi, tu n'en ferais sûrement pas, mais eux, oui...
Surtout qu'ils se sentent traqués, maintenant. La peur pousse à l'erreur. Presque sûr qu'ils ne seront pas si dormants que ça. Ou que leur inquiétude sera détectable.

Bien. Je suis sur la piste de l'Indigo, et sur les anciens Gentlemen. Avec votre aide. Orson est sur Adley pour l'instant. Tu te mets sur quoi, maintenant que Matemba c'est fini ?

Eh bien... En fait j'ai pensé à quelque chose. Ce matin, j'ai assisté à mon premier cours sur les âmes. Je t'en ai parlé, tu te souviens ? Il y a ce type avec qui j'étais, Carlos, qui peut faire parler les âmes des morts. On a pas vraiment sympathisé, mais... Et si je parvenais à le convaincre de communiquer avec Chen ?

Alekseï se frappe le front avec la paume de sa main.

Évidemment ! Tu ne me croiras peut-être pas, mais j'y ai pensé à un moment. Puis j'ai oublié... Trop de choses en tête ! Petit sourire.
Il faut le faire. Mais il faut le préparer, aussi. Savoir ce que tu diras à Carlos, et ce que tu diras à Chen. Il ne coopérera peut-être pas.
Et vite... Je ne sais pas si une âme reste longtemps sur Terre avant de rejoindre les Cieux. Il faudra en apprendre plus sur la façon dont fonctionne le pouvoir de Carlos, à tout niveau.

Mais je suis sûr que tu es capable de te mettre le nécromancien dans la poche en cinq minutes. Et si tu as besoin de mon aide, je suis là.

Il s'est bien passé, ton cours, d'ailleurs ?

Plutôt, oui. J'ai appris quelques petites choses intéressantes.

Mais convaincre Carlos, et le faire sans qu'il se pose les mauvaises questions, ce ne sera pas facile. Je me demande si je ne devrais pas passer par Williams, pour ça.


Sur ce coup-ci, il faut lui en parler, c'est certain. Mais aussi lui proposer une solution.
Je me sens mal pour Madelyne. On joue les rabatteurs. C'est un rôle important, évidemment.
Mais elle se récupère tous les problèmes. Il va falloir filtrer pour la soulager, sinon, elle ne va pas tenir le coup.

Peut-être suggérer à Carlos que si Chen s'est suicidé, puisque c'est la version officielle, c'est qu'il avait l'âme "lourde", et que lui parler, qu'il parle de ce qui est arrivé, lui permettrait de s'alléger, de se soulager. Et de rejoindre plus facilement le Paradis.

On verra bien ce que Miss Williams en pensera.

Oui, je vais voir ça avec elle dès que possible.

Bon, sur ce, je vais devoir y aller. Je ne suis pas dispensée de cours, moi, et il vaut mieux que je continue à agir normalement. On se revoit tout à l'heure, dit-elle avant d'avaler sa dernière gorgée de café et de se lever.

Tu as de la chance de pouvoir aller en cours. Moi, je vais encore tourner comme un lion en cage jusqu'à ce soir... Je ne peux même pas aller courir.
Allez, à tout à l'heure, Kriss.

Salut. A ce soir.


Dernière édition par Eric le Mer 30 Nov - 17:14, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9157
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mar 29 Nov - 20:47

Williams va ouvrir la porte et fait entrer Anne Adley. Celle-ci voit immédiatement Oban et Epzibah et hausse un sourcil.

Que se passe-t-il ?

Entre et assieds-toi. Nous allons t'expliquer.

L'air perplexe, la psychologue s'avance. Oban baisse la tête, et garde les yeux mi-clos. Il n'y connait pas grand chose en rythmes cardiaques, mais il peut souvent les sentir chez les autres.

Bonjour, Orson. De retour parmi nous, comme ça ? C'est bien. Ça a l'air d'aller pour toi.

Oui, oui... Ça va. Répond Oban, très mal à l'aise. Et si Alec a raison, ça ira pour moi et pas pour toi... Par contre, s'il a tort... Ca ira vachement moins, d'un coup.

Bon, je peux savoir ce qui se passe, maintenant ? fait Adley à Williams. Tu me convoques sans prévenir, et en préssence d'Epzibah et d'Orson, que tu as fait entrer puis sortir d'isolation de manière franchement étrange. Cela a un rapport avec lui ?

Pas directement. Tu as su ce qui s'est passé ce matin, avec Balthazar Chen ?

Evidemment. Quel rapport avec moi ?

J'aurai utilisé pile ces mots, pour mentir.

Il se trouve qu'Orson était présent, et qu'il a entendu les dernière paroles de Chen avant qu'il ne mette fin à ses jours. Le gamin a été manipulé, c'est presque certain, par une fille ou une femme qui a joué avec ses sentiments.

Mais non, encore les sentiments avant l'enquête. Bah, je peux comprendre ça.

Adley semble sincèrement surprise.

Vraiment ? Au point qu'il se soit donné la mort ? Eh bien...

Et tu veux mon avis professionnel, c'est ça ? Tu ne devrais pas plutôt demander à Clarissa ? C'est elle qui le suivait, non ?

Oui, mais... Autant le dire abruptement : Certains éléments te placent dans la liste des suspects.

QUOI ?!? NON MAIS TU DÉCONNES !!! crie Adley en plaquant ses mains sur le bureau de Williams et en se penchant vers elle. Oban se renfrogne sur lui-même, soudain                      coupable.

Calme-toi, Anne. On veut éclaircir tout ça, c'est tout, intervient Epzibah en se rapprochant de la psychologue en colère.

Lorsque la femme blanche a bougé, l'atmosphère a changé dans la pièce. Jusque là, Epzibah avait toujours été détendue en présence d'Oban, mais quelque chose dans sa posture lui fait soudain prendre conscience que... C'est difficile à décrire, mais il a subitement l'impression d'être un rongeur coincé dans une pièce avec un félin.

Anne Adley aussi l'a remarqué.


Oh bon sang ! Vous êtes sérieuses !

Si, en apparence, Oban est serein, il est en pleine réflexion au sujet des implications d'une erreur supplémentaire avec Williams. Et la pauvre empathe... au pire, si elle n'a rien à se reprocher, elle sera peut-être un bon début de piste. Il continue d'écouter pour déteminer si ses réactions correspondent à ses vibrations personnelles.

Ecoute, Anne, honnêtement, je crois que tu n'as rien à voir là-dedans. Ceci dit, tu as toi-même assez d'expérience dans ce domaine pour savoir que je ne peux rien laisser au hasard. Je dois vérifier.

Adley se rassied, l'air sombre.

Je n'y couperais pas, n'est-ce pas ?

Non. Je suis désolée.

Alors allons-y, qu'on en finisse. Et pas la peine de poser de questions: Fouille directement dans ma tête. Allez-y toutes les deux, si ça vous chante. Comme ça, il n'y aura pas de doutes, pas vrai ? fait-elle d'un ton un peu amer.

Merci, Anne.

Adley ferme les yeux, sans se départir de son air contrarié. Madelyne Williams et Epzibah en font autant, et très vite Oban peut à nouveau sentir leurs ondes psychiques s'accorder. Il surveille également les vibrations spirituelles, mais tout ce qu'il peut dire, c'est que celles d'Adley sont un peu irrégulières, ce qui d'après sa faible expérience est souvent le cas des gens en proie à de fortes émotions.

Pendant de longues minutes, il reste seulement spectateur, tandis que la directrice et la femme blanche mènent leurs investigations mentales. Quand elles ouvrent enfin les yeux, Williams a l'air peinée.

Oh, Anne, qu'est-ce que tu as fait...

Je sais. Mais ne t'inquiète pas, tu auras ma démission sur ton bureau dès demain.

Tu n'est pas obligée, tu sais ? Tu pourrais juste...

Quoi ? Mettre fin à ma relation avec Gabriel ? Hors de question. Il m'aime sincèrement, sans conditions. Tu sais à quel point c'est rare ? Surtout pour quelqu'un avec mes dons ?

Allons, et si on évitait le mélodrame, mesdemoiselles ? Surtout devant Oban.

En tout cas, tu peux être rassuré, jeune homme. Anne n'a rien à voir avec toute notre histoire.

Je suis désolé et très content pour elle. je m'excuse de vous avoir fait subir ça, miss Adley. C'était nécessaire. Je ne comprends pas le besoin de s'alarmer pour une relation avec Gabriel si elle n'a qu'une bonne influence sur lui et son environnement.

J'ignore si on peut lui révéler quoi que ce soit mais avoir quelqu'un de confiance, perceptif, averti, et qui a accès à chacun... ça peut être pratique. Elle connait beaucoup de gens mêlés à cete affaire.

Ne t'inquiètes pas. Tu n'a pas à... Mais attendez. Pourquoi est-ce que tu l'as appelé Oban, Epzibah ?

Parce que c'est son vrai nom.

Son vrai nom ? Je ne comprends pas.

Nous avons pas mal de chose à t'expliquer. Tu n'as rien contre un autre échange mental ? Ça ira plus vite comme ça.

D'accord, si vous y tenez.

Oban, tu veux que l'on t'inclue, cette fois ?

Ce serait super. Il faut s'expliquer, donc, finalement ?


Dernière édition par Eric le Mer 30 Nov - 9:17, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9157
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mer 30 Nov - 18:05

Madelyne Williams établit une liaison psychique entre les quatre personnes présentes. Subitement, Oban se voit debout sur une surface brumeuse. Ses sensations sont... différentes. Les trois femmes sont là avec lui, dans un environnement brumeux, même si elles semblent un peu floues.

Quand on commence à être nombreux dans un même lien, créer ce genre de projection facilite les choses. Cela te convient, Oban ?

Euh, ouais... Ça fait beaucoup de réalité virtuelle, mais on s'y habitue. J'imagine que vous voulez un récapitulatif ?

Je suis Oban Cross, et j'ai assisté à l'explosion d'une bombe qui a réduit l'école en cendres, et certainement une partie du continent, pendant que quelqu'un passait au journal pour revendiquer l'acte.

Et pour l'empêcher, je suis revenu dans le passé. J'existe donc en deux exemplaires, ici. Mes informations sûres sont assez rares, et Madelyne-du-futur nous a demandés de nous faire discrets, ce qui n'arrange pas la tâche. Mais ça avait l'air d'être une bonne idée, sans quoi on aurait tiré des conclusions hâtives - comme ici - et on aurait alerté nos vraies cibles.

Gabriel Saba est soit lié à la bombe, genre personnellement, je pense que c'est lui, la bombe. Ou alors il est une clé qui nous permettrait de la contenir. C'est l'idée d'un de mes collègues.

Bref, pour ce qui vous concerne, Anne, vous devez savoir que quelqu'un a utilisé les gentlemen à ses propres fins pour infiltrer le réseau informatique de l'école. Que le suicide de Chen est très dérangeant, parce que ça aura alerté nos cibles qu'elles sont chassées. Et qu'il nous faut toutes les informations possibles sur les profils psychologiques et l'historique de certains étudiants. Pour Chen, par exemple, j'aimerais avoir une liste des gens qui se sont penchés sur son cas, les rapports notant un changement, et les dates de ce dernier : il est inévitable qu'il ait été manipulé ou rencontré d'une manière ou d'une autre, par une femme influant sur ses sentiments au point qu'il accepte le suicide sans hésiter.

On trouve cette femme, on trouve ses coopérateurs. J'imagine que les questions ne manquent pas, mais je vous préviens, j'ai peu de réponses claires.

Waow. Il est toujours comme ça ?

Oui, j'en ai peur, mais là c'est surtout qu'il n'a pas l'habitude de maîtriser ses pensées quand il est dans un lien psy.

On a le temps, Oban, d'accord ? Quand nous sommes ici, nous pouvons tenir une longue conversation sans que plus de quelques minutes ne se soient écoulées en réalité. Donc essaie de ne pas partir dans tous les sens. Tu vas voir, avec un peu d'habitude et de concentration, ce n'est pas si difficile.

Euh, oui, oui. bien sur. Je me sens aussi un peu mal pour Miss Adley. Et soulagé qu'elle ne me prenne plus -autant- pour un fou..

Je ne t'ai jamais pris pour un fou, "Oban". Juste pour un jeune homme un peu perturbé... Et je comprends beaucoup mieux ce que tu me disais, maintenant.

Bon, Madelyne, à toi d'expliquer, maintenant.

Oui. Commençons par le début. Il y a un peu plus de deux semaines, j'ai reçu un appel assez étrange de l'étudiant qui surveillait le labo de Brown...

Des images apparaissent dans la brume, montrant Williams recevant une communication à son bureau, puis se rendant au laboratoire où les quatre Sources venaient d'arriver après leur retour dans le temps. Elle montre la conversation qui s'en est suivi, jusqu'au moment où Alekseï mentionne le nom Anastasia pour la convaincre. L'image parasite d'une jeune femme rousse s'incruste brièvement avant de disparaître.
Ensuite, le récit continue, toujours du point de vue de Williams, et elle commence à passer en revue les évènements. La plupart des choses que Oban et ses compagnons ont vécu ne sont retranscrites que par les conversations que Williams a eu avec eux. Par contre, le jeune garçon peut voir tout ce qu'elle a fait pendant qu'ils étaient sous couverture à l'institut : Elle a fait jouer ses connaissances parmi les autorités et le Sélénium pour être tenue informée de toute activité suspecte liée à l'Institut, à la région ou aux anti-métas en général et au Sang de la Terre en particulier. Elle a fait modifier les systèmes de sécurité et les détecteurs de l'Institut et s'est assurée d'une surveillance satellite constante. Elle a commencé à passer au crible les dossiers des étudiants en commençant par les derniers arrivés. Elle a eu plusieurs conversations barbantes mais instructives avec le Pr Brown sur les implications de leur retour dans le temps. Quand la situation a commencé à évoluer, elle a contacté le créateur du système informatique de St-Charles puis elle a ensuite envoyé une personne de confiance sur la piste de Diouf Matemba. Elle a aussi réglé une multitude d'autres détails, abattant vraiment un travail spectaculaire dans l'ombre.
Elle montre aussi comment elle a mis Oban en isolation quand elle a estimé qu'il était trop instable et donc dangereux malgré toutes ses bonnes intentions, puis comment Angélica l'a finalement convaincue de lui laisser une seconde chance. Et elle finit par arriver au moment où elle se rend sur les lieux du suicide de Balthazar Chen après l'incident, comment elle a dirigé l'enquête sur place, orienté la police vers la thèse du suicide, et s'est assuré que nos amis ne soient interrogés qu'en tant que victimes collatérales. Elle finit sur les révélations de Idriss Matemba, éléments qu'il lui a confirmé lorsqu'elle est allée le voir pour qu'il donne un témoignage modifié.

Voilà où nous en sommes.

Bon sang !

Et... Tu vas vraiment poser nue pour ces photos ?

C'est tout ce que tu as retenu ?!?

Désolée, mais je crois avoir gagné le droit de te mettre un peu en rogne après que tu m'aies soupçonnée d'être une terroriste pédophile, non ?

Epzibah éclate de rire, mais Oban essaie juste de trouver un moyen de ne pas "dire tout haut" ce qu'il pense.

Juste pédophile, mais pas terroriste, c'est déjà ça. ce qui est pensé sur le ton de l'humour, mais comme il ignore si ce sera perçu, il se retrouve un peu mal à l'aise. Mais il se secoue rapidement.

Je peux faire ça aussi, sans être télépathe ? Sans vraiment attendre de réponse, il essaie d'afficher ses propres souvenirs, et commence à se remémorer les évènements à partir du moment où on leur a montré la faille temporelle.

Adley le foudroie du regard, mais Epzibah s'interpose.

Ici, il n'y a pas de différence entre seulement penser et dire les choses à voix haute, Oban. Et même si Anne n'aurait pas dû avoir de liaison avec un élève, Gabriel est majeur, je te le rappelle.

Oh par tous les saints, je vous présente mes excuses. J'ai l'esprit euh... assez peu entraîné.

Bon, tu voulais nous montrer ton point de vue... Je vais essayer de te guider, d'accord ?

Avec l'aide de la femme blanche, Oban fait défiler les images...

Okay, donc...

Oban est en train de regarder les infos où un homme balafré lance son message, Oban s'en souvient mot pour mot. La bombe explose en direct, et Madelyne panique.

L'enfant agrippe la plus faible et la plus douce du groupe, Angélica, et saute dans le trou temporel, alors que son coeur s'arrête en même temps que sa respiration. Il voit la vie d'Angie, puis une petite fille couverte de plantes lui dit qu'il portera son fardeau, et enfin les voilà tous nus dans une pièce. Après avoir rassemblé leurs esprits, ils interviennent dans la relation de cette fille et de Martin, persuadent Madelyne de les aider, et Oban insiste sur le moment où il lui a crié dessus : c'était juste pour accélérer les choses.

Puis, l'enfant est placé en colocation, découvre ses partenaires de vie, a peur du "vampire" (il inclue sa rencontre avec un vampire) et est embringué par Lieber. Il leur montre le moment où il suit Lieber et Matemba, persuadé d'avoir ses coupables. Il montre son entraînement en grav'ball et en salle holo, l'épreuve, ses interactions avec Jarod, la disparition de Megan, son altercation avec Freeman et la directrice, et arrive en détention, montre ses entrevues avec Adley. Mais toutes ces scènes étant vues par Oban, il y inclue toutes ses pensées du moment, sans filtre.

La chose est à la fois vexante et révélatrice pour Adley et Williams. Mais il enchaîne rapidement : sa rencontre avec les autres élèves, alors qu'il cherche clairement à poursuivre l'enquête, même enfermé. Son appréhension quant à Clétus, et ses impressions sur lui : c'est un danger potentiel, bien plus s'il se contrôle que s'il est fou. Ses mentions d'Epsylom, puis la rencontre Oban-Epsylom, et tous ses doutes sur l'énergumène, qui ne sont toujours pas dissipés : cet homme est soit un danger monumental, soit un pilier de l'ascension humaine. Et il est probablement les deux.

Elles ont la primeur des théories d'Oban sur la Veille du temps, sur l'explosion, sur chaque suspect potentiel, ses théories en terme de sport, d'évasion de réalités virtuelles, de l'étendue de ses pouvoirs, ce qu'il cache (sa force, ses techniques et son passé) et sur elles-mêmes. Toujours sans filtre. Pour la Veille, Oban a un avis radicalement différent des autres : pour lui, seul l'objectif compte, et s'il réussit à éviter le massacre, peu importe d'être renvoyé. Oban veut frapper un grand coup, là où Alekseï veut frapper un coup précis au meilleur moment. Et pour Oban, le simple fait que la Veille soit active montre que plusieurs voyageurs temporels ont existé, et qu'ils ne sont que dans une occurrence de la réalité, pas dans la réalité originelle.

Maintenant, l'enfant réalise que ni lui ni Alec n'ont tort, et que leur objectif devrait être de patienter pour frapper fort.

Il poursuit en précision, se rappelant qu'il doit leur montrer ce qui a trait à la mission. Pour Oban, les anti-méta ne sont pas les coupables. Les Gentlemen non plus, manifestement. Et il pense n'avoir jamais rencontré les vrais agents de ce chaos, qui ne seront pourtant que des agents. Des pions d'une force plus grande, qui tisse une toile sur des milliers d'années ; c'est le moine Epsylom qui lui a montré ça, sans le vouloir.

Elles ont droit à une prière à "la Force", en fin de démonstration, parce que l'enfant n'a toujours pas de filtre. Et que les saints sont pour lui une fascination.


Eh bien ! C'est... intéressant. On va tâcher de prendre tout ça en considération, Oban, mais agents de quelque chose de plus grands ou pas, le Sang de la Terre est forcément la main qui appuie sur le bouton, cette fois. Il vaut mieux rester focalisés sur eux pour le moment, je crois. Epsylom a raison pour le reste : La Veille ligue des forces contre l'humanité, mais heureusement elle agit sur le long terme, alors occupons nous d'abord du présent.

Attendez, quelqu'un veut bien m'expliquer ce que c'est que la Veille du temps ?

Oui, forcément, il faut que tu saches.

Williams entreprend alors de résumer ce qu'elle et Brown ont déjà appris à nos voyageurs temporels. Oban écoute son discours, persuadé qu'elle n'y connait pas grand chose ; en tous cas, pas plus que lui. Néanmoins il écoute sans parler, mais ses pensées sont difficiles à contrôler, car Oban est un enfant qui pense en permanence...

Ca n'est que de la théorie, et on a pas vraiment le temps (même si le temps passe moins vite ici) d'apprendre autrement que sur le tas. Seulement, nous, quand on sera renvoyés ou qu'on cessera d'exister (brrrr), ce sont elles qui devront finir le travail. Bah, elles ont une école pleine de gens surpuissants, tout ce qu'il faut qu'on fasse, c'est identifier le problème. Mais une fois revenus, ce qui est certain, c'est que je m'en contre-carre de leur mission de merde avec notre "commanditaire".

On doit voir plus loin.

Aw, man... J'ai encore pensé tout haut ? Comment on fait pour éviter ça, c'est pénible !

L'entraînement, jeune homme. Quand tout cela sera fini, tu pourras demander à Luna de t'apprendre.

Et pour ce qui est de la Veille et de ce que j'en connais, il faut que tu saches une chose : Ce que j'explique à Anne n'est pas le fruit de mes réflexions personnelles. C'était un des sujets d'étude privilégiés de ceux que tu appelles les "Saints", et les oracles accadiens observent ses effets depuis des milliers d'années. J'ai juste hérité d'une partie de ce savoir.

Donc si je comprends bien, la "Veille" modifie les probabilités d'un tas de petits évènements pour que se réalise ce qui était prévu ?

Exactement.

Génial.

Bon, ceci mis à part, tu es donc décidée à ne pas mener l'enquête en soudant l'esprit des étudiants jusqu'à trouver ton ou tes traîtres ?

Oui. Je crois que tu connais bien mes raisons. Je ne m'y résoudrais que si l'échéance approche et que nous avons épuisé toutes les autres pistes.

Mais est-ce que celui ou ceux qui se sont infiltrés pouvaient compter sur ton sens moral ? Et être certains de ne pas être découverts par un élève moins scrupuleux ? Ecoute, j'en connais un rayon en opérations d'infiltration, tu le sais, et maintenir une couverture dans un endroit bourré de télépathes est un vrai cauchemar ! Cela m'étonne déjà que personne n'ai percé à jour Oban et ses amis en deux semaines, alors un traître qui est probablement là depuis des mois...

A moins que...

Ca me donne une idée... A moins que quoi ?

A moins qu'ils ou elles ne fassent partie des personnes, ici à l'Institut, dont on ne peut lire l'esprit.

Et il y en a quelques-uns ! Entre les télépathes qui portent des inhibiteurs et les élèves qui ont demandé à en avoir un parce qu'ils craignent lesdits télépathes...

Sans compter les quelques-uns naturellement insensibles à la télépathie. Cela fait au moins une cinquantaine de personnes.

C'est peut-être une fausse impression, mais je crois que vous devriez les mettre en haut de la liste.

Mouais. J'ai une autre idée, comme je disais. Vous allez dire non, mais ce serait pas mal qu'il y ait un bug, ou une attaque "pirate" sur le système des inhibiteurs, justement... Les élèves feraient le travail à notre place. On pourrait même se déclarer en état d'urgence. Et prendre de vraies mesures plutôt que laisser la morale passée faire exploser des milliers d'innocents dans le futur proche. Cette fois, c'est clair, cette pensée n'a pas été retenue. Exprès.


Dernière édition par Eric le Dim 4 Déc - 16:57, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Nicolas
Source


Messages : 2836
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 35
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Star Academy   Mer 30 Nov - 19:20

Aussi, Alekseï décide de faire un petit tour en ville à la fois pour passer le temps, mais aussi pour justifier le fait qu'il ait obtenu un peu de cette drogue. Auprès du "dealer". Autant avoir une histoire à raconter s'il est surveillé.

Il en profite pour planifier la petite balade qu'il effectuera avec Sato en fin d'après-midi. Les horaires de Stepjan et des autres "Kings", afin de pouvoir les croiser, par hasard. Peut-être même ceux de Snowden, de Sboj et de Gao. Après, il faudra évidemment passer par les endroits très fréquentés, comme la cafétéria...

Et il réfléchit à un code pour que Sato puisse lui communiquer la présence d'une personne qui "sent" l'Indigo : l'appeler Alex au lieu d'Alexandre. Il justifiera cela par le risque de comportement violent, induit par la drogue, si un suspect est démasqué.


Il est sur le chemin du retour vers St-Charles quand lui parvient un message sur son com. Celui est, et c'est une première, signé du Pr Brown. Il dit "j'ai votre produit. Passez au labo."

Alekseï supprime immédiatement le message, et se met en route pour le Labo. Néanmoins, il fait très attention à ceux qui l'entourent. A la fois pour s'exercer, mais aussi car l'histoire de Jarod ayant filé Angélica sans qu'elle ne s'en rende compte lui a rappelé une certaine prudence.

Mais c'est sans relever quoi que ce soit d'inquiétant qu'il rentre à l'Institut et se rend au laboratoire du Pr Brown. C'est d'ailleurs le même endroit que celui où il a franchit la faille temporelle. Cette fois, il n'y croise personne, seul le professeur étant présent.

Ah, bonjour. Vous avez fait vite.

Oui. Comme vous le savez peut-être, je suis dispensé de cours aujourd'hui. Donc, je suis assez disponible. En plus, j'étais assez impatient de me lancer sur mon nouveau projet de recherche.
Il est conditionné sous quel forme, le "produit" ?

Quel produit ? Oh l'indigo, bien sûr ! Suis-je bête ! Liquide. Il est sous forme liquide.

C'est un composé fascinant, vous savez ? Et l'administrer sous forme d'aérosol était très ingénieux. Les effets durent moins longtemps qu'avec une injection mais il atteint plus vite le système cardio-vasculaire central des humains de cette façon et agit plus rapidement. Vraiment bien pensé !

Fascinant, oui. Mais dangereux.
Je compte le faire sentir à quelqu'un qui a un super-odorat afin de pister un éventuel détenteur ou utilisateur au sein de St-Charles. Ça ne pose pas de problèmes ? Je veux dire, le fait de renifler le liquide ne peut pas provoquer de réactions violentes ?

Juste son odeur ? Eh bien... Tant qu'il n'y a pas trop de molécules dans l'air, je ne pense pas que cela pose un problème. Je doit pouvoir isoler la signature chimique volatile du composé, si vous le désirez, comme ça aucun danger.

Merci, c'est gentil, mais ce n'est pas envisageable. Je suis sensé avoir trouvé l'échantillon auprès d'un dealer, donc un conditionnement classique est indispensable.
Je vais y aller dès que vous m'aurez remis le produit, Mr Brown.
Mais avant, une petite question, par curiosité... C'est compliqué de conditionner de l'Indigo sous forme d'aérosol ? Ça demande des compétences particulières, du matériel ? Ça pourrait être fait ici, dans l'Institut ?

Oh, rien de très compliqué. N'importe qui peut faire ça avec un minimum de matériel et de connaissances. L'indigo est un produit assez facile à manipuler, vous savez. Une merveilleuse invention. Dire qu'il a fallu plus de cent ans après le début des études sur le composé bleu pour le mettre au point !

Oh, et tant que vous êtes là, vous n'avez rien ressenti de spécial, récemment ? Aucune dissonance temporelle ?

Un peu trop enthousiaste quant à ce produit, lui. Quoique... Peut-être que grâce à cela je pourrais moi aussi me surpasser en cas de besoin. En plus, je suis immortel, donc... Pourquoi pas ? Il faudra que je garde l’échantillon.
Non, rien. Aucun ressenti particulier. Et ma "montre" n'a rien relevé. Je la consulte assez souvent, vous savez !

Oh, bien sûr, j'imagine que ce matin vous n'étiez pas en état d'entendre l'alarme quand elle a sonné. Il y a eu un pic assez important à la mort de Mr Chen. En fait, j'ai ici les relevés complets et vous avez tous commencé à faire pas mal de vagues. Toutefois, le fait que vous n'ayez encore expérimenté aucun effet secondaire est une bonne nouvelle.

Parfait. Si vous voulez bien me remett... Attendez une seconde. Quels effets secondaires ? Je pensais que l'unique effet secondaire, c'était de nous renvoyer à notre époque !

Oh, je veux plutôt parler de symptômes précurseurs, en fait : Légers décalages dans vos perceptions, vertiges, ce genre de chose. Si vous commencer à les ressentir, c'est que vous vous rapprochez du moment où vous serez renvoyés.

Très bien. C'est noté, Mr Brown.
Si ça arrive, je vous contacte immédiatement.

Ah oui, aussi... Tant que vous êtes là... A ma connaissance, ce produit n'a jamais été testé sur une Source, alors...

... Alors ce serait une mauvaise idée que je le teste, surtout dans ces circonstances de voyageur temporel et d'agent sous couverture, et sans surveillance médicale. Bien compris.
Dommage.

Oui, oui, je comprends. Peut-être quand tout ceci sera terminé, alors.

Nooonn... ? J'avais mal compris. Il voulait que je le teste maintenant ? Mais il est complétement inconscient !
Vraiment, il y a suffisamment de choses qui peuvent mal tourner dans les jours qui viennent pour ne pas en rajouter...
Par contre, quand ce sera terminé, et avec l'autorisation de miss Williams, ce serait avec plaisir. J'avoue que j'y avais pensé aussi. L'effet sur une Source m'intrigue.

Bien, bien, c'est très bien. Oh, et tenez, ne partez pas sans votre échantillon. Vous pouvez prendre l'aérosol. J'ai prélevé ce dont j'avais besoin.

Merci. Mais vous en avez prélevé pour quoi ? Vous n'allez quand même pas faire des recherches personnelles ?

Si cette substance circule dans l'Institut, je ferai mieux d'en savoir le plus possible, non ? Imaginez qu'un étudiant fasse une overdose ou une allergie ?

Ah, oui, c'est vrai... Il semble tellement inconséquent, ce prof. Tu m'étonnes que je m'inquiète ! Bon, se focaliser et faire confiance. Si en plus de chercher les taupes, il faut chaperonner les alliés, on n'est pas sortis de l'auberge.
Merci beaucoup, professeur Brown. A très bientôt.


Dernière édition par Nicolas le Ven 2 Déc - 22:05, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Source


Messages : 2836
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 35
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Star Academy   Ven 2 Déc - 19:02

Alekseï attend donc Sato à la sortie de son cours. Dès qu'il le voit, il lui fait signe de le rejoindre.

Salut ! Tu te souviens de ce dont nous avions discuté après la partie de rami ? Eh bien, j'ai profité de ma dispense de cours de cette après-midi pour aller en ville. J'ai trouvé ce que je cherchais.

Tu es toujours d'accord pour m'aider ?

Bien sûr. Je t'ai donné ma parole, non ?

Oui, mais je te propose de commencer maintenant. J'espère que tu es disponible.
On va s'isoler un peu, histoire que tu sentes le truc discrètement.
Après, on va simplement se balader, et voir si on a de la chance. Si tu détectes quelque chose, je t'en prie, ne réagis pas. Ce truc rend nerveux, voir agressif. Je ne veux pas d'esclandre, je gérerai après.
Il suffira que tu m'adresses la parole en m'appelant "Alex" plutôt qu'"Alexandre", et je comprendrai.

Et Alekseï emmène donc Sato dans un coin isolé pour lui présenter l'Indigo. Il prend les précautions d'usage en ne lui laissant pas le produit trop longtemps sous son nez.
Puis, innocemment, il le guide sur le trajet qu'il a préparé.


C'est bientôt la fin de l'après-midi, et beaucoup d'élèves viennent de finir leurs derniers cours et sortent des bâtiments. Les deux garçons passent aux milieu d'eux, en saluent quelques-uns, mais Sato ne semble rien repérer pour le moment.

Rien pour l'instant. Et ce truc a vraiment une odeur spéciale, alors je ne pourrais pas le rater.

Tant mieux. Tout ce que j'espère, c'est que le dealer m'ait menti pour me convaincre d'en acheter. Avec un peu de chance, personne ici n'est sous "cristal azur".
Alekseï continue de le balader. Il regarde sa montre. Bientôt, Stepjan devrait sortit de l'amphitêatre "Henri Poincaré". Il s'arrange pour que le chemin coïncide, tout en passant toujours par les endroits les plus fréquentés, dont la cafétéria.

Sato ne repérant rien dans le réfectoire, ils continuent, jusqu'à ce que...

Attends... Je crois que... Oui, je l'ai. Par ici.

Le japonais guide Alekseï vers un groupe d'une demi-douzaine d'élèves, au milieu desquels se trouvent justement Stepjan. Ils s'arrêtent à une quinzaine de mètres d'eux.

Là. Un de ceux-là à l'odeur sur lui ou elle. Par contre, ça va être difficile de dire lequel sans s'approcher.

Donc on va s'approcher. Ça tombe bien, il y en a un que je connais dans ce petit groupe. Alekseï s'arrête puis fait un petit détour vers Stepjan et ses amis. Qu'il repère par la même occasion.

Salut ! Petit signe de tête à tout le monde. Désolé de vous interrompre, c'était simplement pour féliciter Stepjan pour sa deuxième place lors de la course.
Je ne l'ai pas fait à l'issue de celle-ci, parce que j'étais frustré de notre cinquième place. Mais voilà, c'est réparé maintenant...

Il accepte le compliment avec sobriété.

Merci. C'était pas mal, pour votre première fois. Vous vous débrouillez bien. En fait, j'ai vu ce que vous aviez fait à la première épreuve, et c'était excellent. Si vous vous surpassez mercredi prochain, vous pourriez même aller en finale.

On verra bien... On va commencer les entraînements pour la troisième épreuve seulement ce soir ou demain, puisque Megan n'était pas disponible jusqu'à présent.
On en saura plus à ce moment-là !
Bien, passez une bonne soirée !

Une fois qu'ils se sont un peu éloignés.

Tu avais raison. C'est bien lui. comment est-ce que tu as deviné ?

Je n'avais rien deviné du tout ! C'est simplement que Stepjan est le seul que je connais dans cette bande, et il fallait lancer une conversation pour pouvoir s'approcher du groupe, donc, voilà...
Je suis aussi surpris que toi.
Peut-être un peu moins parce que l'intuition féminine de Nétie est vraiment très affûtée.
J'espère qu'elle se trompe sur son mauvais pressentiment au sujet de Gabriel. Je l'aime vraiment bien, le "gentil soldat cyborg".

Alekseï imagine ce terme en rapport avec sa force, son côté froid et son impassibilité, sa loyauté et bien sûr le ton métallique de sa voix. Ça le fait sourire intérieurement. En plus, son apect "dur" est assez craquant...

Je te propose de continuer notre petit tour. Ce n'est peut-être pas le seul dans l'Institut.
Là, c'est plus le hasard et les lieux peuplés qui déterminent son chemin. En tout cas, Alekseï ne veut pas être en retard pour le retour de Megan, et il doit retourner à sa chambre avant cela pour prendre les paquets et surtout pour envoyer un message à Nétifer et à Madelyne...
Donc il consulte parfois sa montre.


Et tu comptes le confronter quand ? demande Sato alors qu'ils retournent vers leur chambre.

C'est que j'ai réfléchi et... J'ai un oncle dans la police, tu sais ? Et il m'a répété plusieurs fois que la chose la plus stupide que pouvait faire un officier, c'était de croire qu'il pouvait gérer une situation dangereuse seul, sans renforts. Je crois que c'est particulièrement vrai quand tu a affaire à un drogué, surtout doté de pouvoirs comme ceux de Stepjan.

Je pense que je devrais être dans les parages quand tu iras le voir, juste par sécurité.

Oui. Je pense aussi qu'il vaudrait mieux attendre un peu. Ne pas réagir à chaud. Même sans chercher, tu vas peut-être repérer d'autre personnes en te baladant.
En fait, ce qui m'embête si tu viens avec moi, c'est qu'il va instantanément comprendre comment il a été grillé. Et d'autres utilisateurs pourraient prendre des contre-mesures. Quand j'irai le voir, j’emmènerai quelqu'un avec moi, promis.

Bon... Tant que tu me promets de ne pas y aller seul...

C'est gentil de t'inquiéter. Mais je suis vraiment un garçon prudent. En temps normal.
Tu me préviendras si tu en repères d'autres ? Et s'il te plaît, ne parle de ça à personne et n'agit surtout pas seul. Déjà pour ta sécurité, mais aussi pour éviter de détruire l'avenir de ces gens, si on peut réussir à les raisonner.

Bien compris.

Sur ces entrefaites, les voilà à leur chambre.


Dernière édition par Nicolas le Dim 4 Déc - 18:48, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Maître


Messages : 9157
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Dim 4 Déc - 17:20

Mouais. J'ai une autre idée, comme je disais. Vous allez dire non, mais ce serait pas mal qu'il y ait un bug, ou une attaque "pirate" sur le système des inhibiteurs, justement... Les élèves feraient le travail à notre place. On pourrait même se déclarer en état d'urgence. Et prendre de vraies mesures plutôt que laisser la morale passée faire exploser des milliers d'innocents dans le futur proche. Cette fois, c'est clair, cette pensée n'a pas été retenue. Exprès.

Pas mal. J'aime bien la façon dont il pense, ce garçon.

Cela doit être faisable, avec un peu de préparation...

Et cela me donne même une autre idée. Pour rendre cela non seulement crédible, mais aussi justifier des mesures exceptionnelles, nous pourrions en profiter pour "tuer" Jarod. En faire une victime de ladite attaque, je veux dire.

Oui, j'avais idée de le remplacer à ce moment-là, on avait même pensé à me teindre les cheveux et tout. Mais maintenant que Jarod est au courant, je serais étonné qu'il trouve la suite de la piste comme il l'aurait fait en restant chez les gentlemen.

Quelle utilité y voyez-vous, miss ? Juste le mettre hors de portée de... la Veille ? Ou vous pensez que quelqu'un en veut déjà à sa vie ?

La Veille, c'est sûr, quelqu'un d'autre, peut-être. Plus nous collerons aux évènements, du moins en apparence, plus la Veille nous laissera tranquille.

Vous en parlez toujours comme de quelqu'un. Quelqu'un de conscient, avec une volonté propre et qu'on peut tromper. Mais c'est une force primordiale... Sans conscience ni volonté, pas vrai ?

... Pas vrai ? Ce sont des gens qui tuent Jarod, pas cette force. J'ai du mal à croire qu'elle soit encore "après lui". Mais autant rester prudents, j'imagine. Mais il ne va pas bien le prendre.

Non, c'est certain. Mais nous en reparlerons avec les autres, ce soir ou demain.

Sur ce, je propose que vous retourniez tous à vos occupations normales. Moi, j'ai à faire de mon côté.

Prendre tes photos, tu veux dire ? Besoin d'aide ?

Sûrement pas, non !


Dernière édition par Eric le Dim 4 Déc - 18:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9157
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Lun 5 Déc - 18:19

Jeudi 9 juillet 145 PE, 19h30

Dans la soirée, nos amis se sont retrouvés près de l'entrée de l'Institut. le vaisseau qui ramenait Megan et le Pr Granger sur la planète a dû atterrir il y a près d'une heure, maintenant, et la directrice et le Pr Boone sont allés les chercher à l'astroport. Ils ne devraient plus tarder à arriver, maintenant.

Pour une fois, nos amis peuvent discuter tranquillement, et ont un peu de temps pour se raconter leur journée riche en évènements.

Vous savez, Megan va juste rentrer, alors je ne sais pas si elle voudra assister à l'entraînement de ce soir. Il faudra le lui demander.

Et sinon, vous ? Qu'est-ce que ça a donné de votre côté ? Oban, toi et Madelyne vous avez vu Miss Adley ? Et toi, Alekseï ? Du neuf sur l'indigo ?

Eh bien oui, j'ai vu la directrice, une femme toute blanche, et la psy, qui a été innocentée psychiquement, et on s'est mis d'accord sur le fait qu'il fallait euh... durcir un peu notre stratégie. Il est question de.. Oban regarde de droit et de gauche pour s'assurer qu'ils sont vraiment hors d'écoute... de défaillance des inhibiteurs. Laisser la bride libre aux télépathes, un peu. La fille blanche a mis le doigt sur un truc, en tous cas : les gens qui sont insensibles à la télépathie.

On a aussi parlé de faire en sorte que Jarod... Qu'il lui arrive ce qu'il est censé lui arriver, et éviter que "la Veille" s'acharne sur lui. Voilà, en gros.

Bon, je suis soulagé que ce ne soit pas Adley...
Quant à l' "accident" de Jarod, oui, il faut faire ça. Mais le projet de défaillance des inhibiteurs, c'est une trèèèès mauvaise idée. Même si je suis ouvert au fait de durcir notre stratégie, il ne faut surtout pas tenter ce mouvement : en y réfléchissant à peine deux secondes, je vois déjà trois immenses points négatifs.

Et pour l'Indigo, j'ai déjà trouvé un utilisateur. Il faudra un peu plus de temps pour être sûr qu'il n'y en a pas d'autres, surtout si les prises sont rares. Il semble que l'intuition féminine d'Angie et Nétie se soit révélée exacte. Stepjan...

Mouais. Faudra que tu m'expliques tes trois points. Par contre, j'aurais aimé que ton intuition... Masculine ? Bref, qu'elle soit exacte aussi, parce que c'est super inquiétant de penser qu'il y a encore une femme qui fasse cet effet aux gens, dans le coin. J'ai eu le nom de la femme qui s'occupait du cas de Chen, d'ailleurs. On devrait avoir accès à son dossier médical sous peu. Je me suis dit qu'il serait bon de tenter de repérer, au moins, à quel moment il a changé. Ça a dû se voir sur ses évaluations.

Je n'ai jamais eu d'intuition pour Adley. Simplement une somme de suppositions qui rendait une vérification indispensable.
Pour l'idée de la défaillance des inhibiteurs, voilà les problèmes :

Premièrement, il y a des chances non-négligeables pour que l'un de nos adversaires soit télépathe. Cette idée d'une bombe psychique pour effacer les traces détectables par psychométrie, c'est quand même vraiment bien joué. Et si c'est le cas, il est capable de se défendre "naturellement" d'une intrusion mentale. Pire, il aurait le champ libre pour prendre des renseignements et remonter facilement tout ce que nous avons appris. Trop de gens sont au courant de choses "bizarres" que nous avons fait, et je ne parle même pas de nos alliés.

Deuxièmement, ça va créer la panique et la paranoïa "anti-psy", ça va nuire à la réputation de l'Institut. C'est dangereux pour tout le monde, ici. Peut-être même que le Sang de la Terre pourrait utiliser cet incident pour sa propagande.

Troisièmement, ce serait un incident inédit, j'imagine. Les comploteurs, s'ils ne sont pas bêtes et nous savons que c'est le cas, comprendront immédiatement le mouvement. Donc, il sauront que des gens cherchent, qu'ils sont en à moitié repérés et en danger. Ils seront encore plus vigilants, et nous perdrons tout effet de surprise.

Je pense pouvoir te trouver encore une demi-douzaine de raisons pour te démontrer que c'est un mauvais plan, si tu me laisses y réfléchir cinq minutes.

Bah tu sais quoi, prends tes cinq minutes et appelle la directrice. Ce n'est pas moi qui décide, ici. Ça sera pour ce soir, ça.

Vu qu'elle doit arriver dans peu de temps avec Megan, pas la peine de l'appeler... En parlant de Megan, tiens, tu lui donneras ça. Et Alekseï sort de son sac et donne à Oban un paquet emballé avec du papier cadeau et un joli petit nœud torsadé.

Euh... Okay. J'ai un peu honte, mais...

Oh, et tant qu'on y est, on a aussi pris ça pour toi, dit Nétifer en donnant un petit objet à Oban. Désolée, pas eu le temps de l'emballer.

Hein ? Mais j'ai pas... Je vous voyais pas faire ce genre de choses. J'aurais cru ... Qu'est ce que...

En examinant ce que vient de lui donner la séclantie, Oban constate qu'il s'agit d'un accordeur pour instruments, mais du haut de gamme, supérieur à ce qu'il a pu utiliser jusque là.

Quoi ? Il n'y en aurait que deux sur cinq de l'équipe à avoir un cadeau ? Ce n'est pas normal, il faut réparer ça... Alekseï sort donc les deux derniers paquets de son sac. Deux ballotins de chocolats, qu'il offre à Angélica et Nétifer. J'ai laissé le mien dans ma chambre ! , dit-il avec un petit sourire.

Oh, merci ! Ça c'est gentil !

Mais... En tant que sources, vous croyez qu'on doit faire attention à notre ligne ?

Pas toi, en tous cas, ça c'est certain. Et mon cadeau, eh bien, merci... Je ne sais pas quoi dire. Il faudra que je pense à bien le cacher. L'enterrer, peut-être.

Oui, pour le garder après notre départ, j'imagine ? Utilise-le, en attendant.

Alekseï a l'air ravi de la situation.

Avant que la conversation ne puisse se poursuivre, nos amis sont interrompus par deux adolescentes qui s'approchent d'eux. Elles doivent avoir environ treize ans.

Hé, salut ! leur lance la première. Vous êtes là pour attendre Megan, vous aussi ?

Ben oui, forcément, lui glisse la seconde. C'est son équipe.

La rouquine lève les yeux au ciel.

C'est comme ça qu'on engage une conversation, bétasse !

Salut, moi c'est Babs et elle c'est Artémis. On partage notre chambre avec Megan.

C'est bien ça, Artémis, nous sommes là pour accueillir notre coéquipière. Voici Véronica, Kriss, et Orson. Moi, c'est Alexandre.
Je suis ravi de vous rencontrer, et plus encore qu'il y ait beaucoup de monde pour attendre Megan !

Ben quand même, on est copines, quoi !

Enchantée, Artémis et... Barbara, c'est ça ?

Babs ! J'aime pas Barbara.

Bonjour, ajoute timidement la seconde ado qui porte un inhibiteur. Oban, dans les mêmes dispositions qu'elle, un peu absorbé par le fait que sa robe de bure ne lui donne pas vraiment l'aspect rêvé pour rencontrer des filles, réplique tout bas, en mettant le cadeau dans son dos comme si elles ne l'avaient pas déjà vu.

Euh, salut. Wow, je crois que ça doit être une tradition humaine, ce qu'on fait là, en fait. C'est cool. Des cadeaux et des amis. Et moi qui n'ai rien préparé...

Alors comme ça, c'est toi, Orson ? fait "Babs" en le détaillant des pieds à la tête.

Bah, oui. Tu fais souvent ça, hein ? Demander une chose que tu sais déjà, je veux dire. C'est pour créer un effet, comme avec ton accroche de présentation ? Qu'est-ce que Megan a bien pu leur raconter...

Quelque chose comme ça.

A ce moment, Oban commence à ressentir une impression familière : Les Sources de la directrice et de Megan viennent d'entrer dans son champ de perception. Il se retourne alors et regarde dans leur direction, ignorant un peu les jeunes filles. Alekseï ne tarde pas à le remarquer, lui aussi. Elles seront là dans moins d'une minute.
Le jeune russe s'est mis en retrait de la discussion après avoir présenté son petit groupe au profit d'Oban, et il s'y tient. Néanmoins, il affiche un gentil sourire, comme à chaque fois qu'il est entouré de gamines qui lui rappellent ses petites sœurs.



Dernière édition par Eric le Mer 7 Déc - 13:15, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9157
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mer 7 Déc - 21:13

Très vite la berline antigrav de la directrice passe le grand portail de sécurité qui permet de pénétrer sous le dôme de l'Institut. Elle vient se garer près du petit groupe.

Le professeur Boone descend le premier et va ouvrir les portes arrière pour le Pr Granger et Megan. Sitôt que celle-ci a posé le pied par terre, ses deux colocataires se précipitent, un peu hystériques.


Meeegaaaaaan !

Houhouuu !

Hé ! Saaaalut les filles !!!

Les trois adolescentes se tombent dans les bras en sautillant sur place, toutes excitées.

Dites... On apprend pas à vos jeunes filles à faire preuve d'un peu de retenue et de dignité ?

Ce ne sont ni MES jeunes filles, ni l'endroit où j'ai grandi, je ne sais pas ce qu'elles font, là. C'est une drôle de coutume, je dois bien admettre. Les garçons font ça aussi ?

Allez, ne fais pas ta rabat-joie. Elles sont contentes de se retrouver, c'est tout.

Chez nous, le fait d'exprimer ses sentiments, d'être démonstratif, ça ne pose pas de problèmes pour les femmes. C'est même bien vu par la société. Beaucoup moins pour les hommes.
Et puis avoue, Kriss, c'est mignon de les voir comme ça, toute heureuses de se revoir !
C'est assez rare pour Alekseï d'appuyer l'opinion d'Angélica contre celle de Nétifer. Mais là, ça s'impose.

Vous êtes vraiment étranges...

Vous aussi, d'un autre côté... J'essaye d'apprendre à mieux appréhender votre culture, mais ce n'est pas facile.

Oban, lui, reste immobile avec son paquet dans les mains, et se contente de regarder, fasciné.

Alors que Madelyne Williams descend à son tour du véhicule, Megan vient maintenant vers son équipe.

Vous aussi vous êtes venus ! C'est vraiment gentil. Je ne sais pas quoi dire.

Nous sommes soulagés que tu ailles bien. On a eu un peu peur, tu sais ? Et nous sommes très contents de te revoir.

En disant cela, la jeune femme pousse gentiment Oban vers Megan.

Et je crois qu'Orson a quelque chose pour toi.

Euh, oui, alors en fait euh... Comme après ton départ j'avais pris peur, je me suis un peu énervé contre le prof, et euh... j'ai été envoyé en détention, alors en fait c'est les autres qui te l'ont trouvé, parce que forcément, j'étais isolé, mais euh, voilà un cadeau. J'espère que ça te fera plaisir. Je trouverai un truc aussi, juste... un peu plus tard. Je suis content que tu n'aies rien. De grave, je veux dire. Alors là bravo, "Orson", super classe, le bégaiement. Quelle cruche. Je dois être en train de rougir. Donc Oban met sa capuche, et fourre le paquet dans les mains de Megan.

Mais quel con ! "Je suis tellement content de te revoir ! Tu m'as beaucoup manqué... J'ai choisi ça pour toi, j'espère que ça va te plaire." C'était pas compliqué, pourtant ! Pffff...
Au moins, sa maladresse est attendrissante. C'est déjà ça.


Merci, Orson. Merci à vous quatre, en fait. C'est vraiment gentil, répond Megan en rosissant légèrement elle aussi.

Mademoiselle williams ? Excusez-moi, mais... Comme ça a l'air d'aller pour Megan, vous ne voyez pas d'inconvénient à ce que nous l'invitions à dîner en ville ce soir ?

Non, bien sûr. C'est une très bonne idée.

Ça te dit, Megan ? Et vous êtes invitées aussi, bien sûr, ajoute Angélica pour Barbara et Artémis.

Oui, mais... Il faut que je me change, avant ! Je ne peux pas y aller comme ça ! dit Megan en regardant sa tenue de voyage.

T'inquiète, on va passer par la chambre se changer. On a le temps, pas vrai ?

Évidemment.

Alors allez-y, les filles. Je suis sûre que Megan rêve d'un bon bain après son périple.

Les trois jeunes filles se hâtent de partir vers les bâtiment, non sans que Megan ne leur fasse un dernier salut de la main, et la directrice se tourne vers les deux autres professeurs.

Monsieur Boone, je vous laisse raccompagner Miss Granger ? Je dois parler à ces jeunes gens au sujet de la participation de Megan au Jeu.

Bien sûr, pas de problème. Tu viens, Armine ?

J'arrive. Oh, et merci à tous d'être venus pour Megan. Cela compte beaucoup pour elle.

C'est normal, professeur Granger. Elle fait partie de l'équipe. Et nous étions tous impatients de la revoir.

Bla bla bla... Que d'insouciance. Je ne sais pas si ça m'énerve ou si ça me fait envie, finalement. Ouais, c'est une fille super. On était tellement inquiets !

Ne vous inquiétez pas, on veille sur elle.

Merci à vous. Elle le mérite. Bonne soirée jeunes gens.



Dernière édition par Eric le Jeu 8 Déc - 21:40, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9157
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Jeu 8 Déc - 21:44

Alors que les Professeurs Boone et Granger commencent à s'éloigner, Madelyne Williams leur parle effectivement de Megan.

Bon, il faut que je vous prévienne. D'après Armine Granger, Megan commence à plutôt bien contrôler son nouveau pouvoir, mais pas encore à 100%. Aussi tentant que ce serait de l'utiliser à votre avantage dans le Jeu, je vous demanderai de le faire avec la plus grande prudence. Elle ne risque plus de se retrouver sur un autre monde, mais un tas de choses désagréables peuvent se produire avec les portails.

Merde, vous êtes télépathe ou quoi ? - sourire de connivence - Non, je veux dire que forcément, pour le jeu c'était une super occasion. Dans quelles circonstances ça peut dériver ? Quand elle pense à des endroits inconnus ou lointains, ou même sur de courtes distances ?

On ne sait pas encore, justement. Probablement sous la pression.

Miss Granger a préféré se montrer prudente avec ça sur le chemin du retour. Maintenant qu'elle est revenue, Megan va pouvoir évaluer ses capacités avec plus de précision. Si ça se trouve, elle pourra s'en servir la semaine prochaine, mais en attendant, ne la poussez pas trop.

Pas de problème, ce n'était pas dans mes intentions. Pas au niveau de ses pouvoirs, en tous cas. Il y avait autre chose ? Parce que moi aussi j'irais bien me changer, je n'avais pas prévu qu'on sorte...

J'imagine que Megan va s'exercer avec des portails à faible distance, assez précis, avec le professeur Granger. Elle travaillera ça aussi, si elle se sent prête, lors de nos entraînements.
Si elle est à l'aise malgré la pression, elle testera ce quel a appris lors des épreuves. Moi, j'ai confiance dans son bons sens et en son contrôle de soi. Après tout, c'est le but de ces "jeux" que vous avez mis en place. L'entraînement, la coopération, le dépassement de soi et la maitrise. Puis la confiance.

Et avant que l'on parte, vu que nous ne sommes qu'à quatre... Le débriefing rapide de l'après-midi ?
On a du neuf. C'est possible d'en parler ici ?
, demande plus bas Alekseï en se cachant la bouche pour se gratter le nez.

Ce soir, plutôt. Je dois parler à Miss Granger plus longuement.

En attendant, tenez,
dit-elle en tendant une petite boite à Alekseï. Passez donc prendre Mr Matemba et allez uploader ça auprès du Dandy. Il y a cinq disques de données. Vous me direz lequel obtient le meilleur score.

Pourquoi cinq disques ?

Eh bien quitte à payer de ma personne, autant faire des tests pour savoir quel genre de cliché est le plus "rentable". Et ne me demandez pas de détails, d'accord ?

Ne blague pas là-dessus, Oban. Garde tes pensées pour toi.

Alekseï récupère la boîte, et dit simplement :

Merci de votre confiance, Miss Williams... Parce que me laisser ça entre les mains, c'en est une sacrée preuve !

Oh, pas de problème. Rappelez-vous juste que je peux annihiler vos souvenirs en cas de besoin, quitte à vous changer en légume, lance-t-elle sur le ton de la plaisanterie.

Alekseï sourit.

Non, vous ne le pouvez pas.
Pas à long terme, du moins. Vous nous avez expliqué ça, avant que nous arrivions... Mes souvenirs reviendraient.

Mais rassurez-vous, Madelyne, je ne trahis jamais la confiance que l'on me confie. Quelles que soient les tentations ou les menaces !


Dans ce cas, profitez bien de votre soirée.

Je vous enverrai un message ce soir pour fixer un rendez-vous.


Dernière édition par Eric le Sam 10 Déc - 16:23, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9157
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Dim 11 Déc - 5:24

Alors que les autres vont se changer avant de sortir en ville, Alekseï passe prendre Idriss Matemba et ils se rendent dans une des salles virtuelles. Là, Idriss énonce le code "Les fleurs de l'hiver ne fanent jamais", ce qui fait passer l'Analyste en mode Dandy. Il demande ensuite à l'IA de faire entrer le jeune russe dans la "compétition" avant de laisser celui-ci seul : Apparemment, Matemba juge que dorénavant il vaut mieux pour lui d'être mêlé le moins possible à cette histoire.

Avant de partir, il explique tout de même à Alekseï qu'il lui faut donner un autre code pour que le Dandy lui donne les scores obtenus par les photos, le code en question étant "Jonquille noire".

Alekseï procède au transfert des fichiers, insérant les disques un par un dans la borne que le Dandy ouvre pour l'occasion. Le premier jeu de clichés ne vaut que 183 points. Les autres valent tous plus de 300 points, avec un meilleur score à 344 points pour le disque numéro quatre.


Excellent, monsieur, si je puis me permettre. Voulez vous voir les images ?

Euhhh... Je... Alekseï se retourne, vérifie que personne n'est présent, qu'il n'y a pas de caméra. Il hésite quelques secondes.
Non. Non, ça va aller. Profond soupir.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9157
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Dim 11 Déc - 5:37

Les quatre sources se rendent donc en ville dans un petit restaurant en compagnie de Barbara, Artémis et Megan, pour fêter le retour de celle-ci. Ils passent une agréable soirée, ponctuée par le récit de la jeune erren qui leur narre les circonstances de son exil forcé en compagnie du Pr Granger. Elle leur explique que lors du test en simulation elle a en effet ouvert par mégarde un portail dans lequel elle et la professeure ont été aspirées. Heureusement pour elles, elles sont arrivées sur un monde colonisé et ont pu très vite contacter l'Institut pour donner de leur nouvelles.

Megan explique que le Pr Granger connaissait par chance quelques petites choses sur les portails et qu'elle a pu lui donner de précieux conseils. Aujourd'hui, elle est presque sûre que sa mésaventure ne pourrait pas se reproduire. Elle peut désormais ouvrir des passages sans problème tant que l'entrée comme la sortie se trouvent dans son champ de vision. Elle doit pouvoir en théorie le faire sur de bien plus longues distances, mais Miss Granger lui a fortement conseillé d'attendre qu'elles soient de retour à l'Institut pour se risquer à tenter l'expérience.

Bien sûr, tout le monde est plutôt fasciné par la nature assez exceptionnelle de son nouveau pouvoir et par les multiples possibilités qu'il offre. Toutefois, la plupart des questions restent sans réponse pour le moment et devront attendre que Megan ait fait des essais pour connaître ses limites. Au final, Oban, qui avait une grande curiosité à ce sujet n'a pas posé une seule question, et en a malgré tout retiré pas mal de réponses.


La soirée permet aussi à nos amis de faire un peu mieux connaissance avec les deux colocataire de Megan, avec qui cette dernière semble vraiment très amie. Ce sont vraiment des adolescentes typiques de treize ans, avec des préoccupations de leur âge. Artémis n'est pas une sélénite malgré ses cheveux blancs, et a le don de pouvoir léviter. Quand à Barbara, elle a un sonar naturel, ce qui donne lieu à une conversation très intéressante avec Oban qui apprend quelques petites choses au passage. Sa précision sidère le garçon, mais elle semble savoir comment il peut s'améliorer ; en conséquence et par pur intérêt, il devient très attentif.

Ils ne peuvent malheureusement s'éterniser et rentrent à l'Institut avant 22h00, l'heure de fermeture des portes. Nos amis proposent à Megan de se joindre à eux pour une séance d'entraînement tardive, mais elle décline gentiment l'invitation, étant trop fatiguée par son voyage, tout en promettant d'y assister le lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9157
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Dim 11 Déc - 6:39

Il est déjà tard, plus de 22h00, quand nos amis arrivent dans l'arène de gravity-ball pour procéder à l'entraînement prévu. Megan ayant décliné l'invitation, ils espéraient pouvoir parler tranquillement, mais c'était sans compter sur le fait de que d'autres équipes ont eu la même idée qu'eux. En effet, les Titans et les Muses sont également en train de s'exercer, avec plus ou moins de bonheur : Si dans les deux équipes certains maîtrisent à l'évidence le déplacement en gravité zéro, c'est loin d'être le cas de tout le monde. Les Titans ont beau être des pros de la culture physique, trois sur cinq peinent vraiment en apesanteur. Le résultat est un peu meilleur chez les Muses mais seules Honey et Kat sont d'un vrai bon niveau.

Oban et Alekseï devant éviter de faire des efforts trop intenses, ils se contentent de flotter sans prendre de risque, même protégés par les tenues de GB revêtues pour l'occasion. Ce sont donc surtout Nétifer et Angélica qui s'entraînent. L'italienne va devoir encore travailler mais a déjà pratiqué ce genre d'exercice à l'Académie, cela se voit. Toutefois c'est clairement Nétifer la plus à l'aise : La séclantie ne se déplace peut-être pas encore tout à fait aussi bien que Oban, mais elle dose plutôt bien ses impulsions et s'oriente assez facilement. Quant à Alekseï, même en se contentant de flotter, il part plusieurs fois à la dérive. Malgré son court séjour en apesanteur sur la Marjorie-Céleste, il va devoir pas mal pratiquer pour être au niveau des autres.


Il est presque 23h30 quand les autres équipes finissent par partir. Nétifer répond aussitôt au message que lui a envoyé Madelyne Williams un peu plus tôt. Très rapidement, la directrice les rejoint dans l’arène.

Alors, jeunes gens, l'entraînement se passe bien ?

Très bien ! , annonce Alekseï en continuant les vrilles et les rotations sur lui-même. Il a vite compris que le plus difficile à assimiler, ce ne sera pas de contrôler ses mouvements, mais d'être très vite capable de ne plus raisonner en terme de haut-bas, devant-derrière, gauche-droite. Aussi, il se met volontairement en situation inconfortable.
Avec une réussite tout à fait relative. Au moins, il n'a pas envie de vomir, c'est déjà ça...


La frustration est le seul ennemi. Enfin, sauf pour Alec, son ennemi à lui ce serait plutôt son flanc, pour le moment. J'aime bien coacher, ça laisse le temps de trouver des idées adaptées à chacun et des stratégies pour le jour J.

Mais il faudra que l'on inverse les rôles au sujet du tir, je ne suis pas le meilleur des tireurs et Kriss va devoir m'aider à m'entraîner.

Vous savez si on peut trouver les règles de la prochaine épreuve quelque part ? Ca va ressembler à un jeu de lasertag classique qu'on peut préparer ou c'est une surprise de dernière minute ?

Et des armes d'entraînement, aussi !

Les règles ne seront communiquées en détail qu'au début du jeu, désolée. Vous ne voudriez pas tricher, tout de même ? dit la directrice avec le sourire.

Bon, quelles nouvelles ? demande-t-elle avec un coup d'oeil appuyé vers Alekseï. Le sous-entendu est clair : Elle parle des photos.

Eh bien, la meilleure série était la quatrième, pour 344 points. La plus mauvaise, la première. Pour quasiment moitié moins de points. Les autres sont toutes un peu au dessus de 300...
La bonne nouvelle, c'est que vous êtes un excellent modèle. La mauvaise, c'est qu'il nous faudra deux autres volontaires de votre niveau. A part Angélica, Nétifer et Lethra, je ne vois aucune autre canditate dans l'Institut qui puisse nous permettre d'arriver à 1000. Peut-être Natalia, aussi. Son pouvoir la rend vraiment inaccessible, on peut le dire. , annonce-t-il en essayant de se stabiliser. Ou s'il existe dans ses murs un canon de beauté que je n'ai pas encore repéré.

Oh, et si vous pouviez m'expliquer ce qui a permis à la quatrième série d'être la meilleure...

Non, je ne donnerai ce genre de détail qu'aux autres "modèles".

Dans ce cas, je suppose que vous aussi, mesdemoiselles...

Non. Sans moi, dit Nétifer d'un ton sans réplique.

Mademoiselle Krantz, il en va de la vie de milliers de gens.

J'ai dit non. Je peux payer de ma personne d'un tas de façons, mais pas comme ça. Vous trouverez bien d'autres candidates.

Moi je vais le faire, interrompt Angélica pour détendre l'atmosphère. Mais il va en falloir une troisième, et je ne sais pas si je vous rapporterai beaucoup de points.

Il ne te manque qu'un critère, mais il faut qu'on voie Matemba ou, encore mieux, oncle Matemba, pour avoir plus d'informations là dessus. Et euh, "Kriss", j'ai peut-être une idée qui te permettrait de participer sans te dénuder, si tu veux. SI tu veux, hein, et juste parce que tu remplis les autres critères. Je veux juste aider, alors ne me pète pas le bras...

Héhé.

D'ailleurs, Miss Williams, vous ne pouvez pas garder ces infos pour vous, et voilà pourquoi : Vos clichés auraient certainement été encore mieux notés avec un photographe. Et je ne sais pas si vous en avez utilisé un, mais nous, on doit se taper le boulot de "faire des points". D'un point de vue simplement logique, on a besoin de connaître les critères de sélection le mieux possible.

Et c'est un pré-ado qui se sent mal à l'aise à épier des femmes dénudées qui vous dit ça. Pas un obsédé frustré comme Lieber. Vous avancez à Kriss l'argument des milliers de morts, mais vous n'allez pas au bout de votre argument. Si je peux me permettre. Oban rougit un peu en disant ça et détourne légèrement le regard, mais au fond, il pense sincèrement ce qu'il dit.

Oh, mais je ne compte pas garder les détails pour moi, mais ni toi ni ceux qui ne figureront pas sur ces photos n'ont besoin de les connaître. Et pour ce qui est du photographe, j'ai eu recours à une IA spécialisée. On en télécharge facilement sur l'hypernet.

Quant à Nétifer, je suis curieuse de savoir ce que tu suggères et quels arguments tu as à proposer.

Nétifer, elle, semble plus que dubitative.

Eh bien justement, tout dépend des critères. Je ne crois pas que la nudité soit réellement nécessaire pour plusieurs raisons : premièrement, le batch de photos de Lieber ne comprenait que des filles en sous vêtements ou en train de se changer. Et le fait de les avoir prises par surprise semble avoir rapporté des points pour l'audace des clichés, je pense. Donc Nétifer n'a pas à se dénuder, juste à aider à ce que le cliché semble audacieux de la part du photographe. Avec un drone ça marcherait très bien.

Ensuite, pour simuler un nu, il suffit de recadrer. une robe qui dévoile les épaules suffit. Un cliché de dos doit fonctionner aussi. Mais vous voyez l'idée, non ? Pas besoin de cuir ou de latex pour être attirante. Pas besoin de se dégrader moralement non plus. Juste de se rappeler que la libido masculine est purement intellectuelle, et je sais de quoi je parle, j'ai eu un grand frère obsédé par la chose, et j'ai fréquenté des femmes qui tripaient sur les petits garçons à une ou deux occasions. Autre détournement de regard, mais plus léger. Votre libido aussi est souvent intellectuelle.

Elle soupire.

Il va vraiment falloir que je donne des détails, n'est-ce pas ? dit-elle en grinçant des dents.

Alors pour ta gouverne, j'ai fais la première série de photos en sous-vêtements. Résultat, moitié moins de points, selon Alekseï. Toutes les autres étaient des nus. Oh, et le meilleur score a été obtenu par une photo où je pose et où je regarde l'objectif, pas par une simulation de photo volée. C'était tout l'intérêt de faire plusieurs jeux de clichés : Je sais ce qui rapporte des points. Toi, tu n'as que des idées préconçues.

Ah, bah voilà, ça au moins ça précise les choses.

Angélica se hâte de changer le cours de la conversation.

Bon, donc, si je résume, pas le choix, il nous faut une troisième... Voire une quatrième si je ne vaux pas assez.

Oui, et cela signifie qu'il faudra mettre d'autres jeunes filles dans la confidence... A moins que quelqu'un ait une idée pour amener Lethra Kimaklès à poser nue sous un prétexte.

Non ? Personne ?

Bah... Si, moi j'en aurais bien une. Mais j'aurais besoin de Megan. De quelques outils. Et d'une micro caméra.

Il suffit de préparer un chevalet muni d'un appareil photo et de trouver un prétexte pour que Megan peigne les candidates. C'est un peu vache, mais nécessité fait loi, pas vrai ?

Je trouve que c'est une excellente idée, Orson.
Si ça marche, on n'aura pas vraiment menti à Lethra, aucun garçon n'aura besoin de la voir nue, et elle obtiendrait un joli portrait de la part de Megan.
De mon côté, je vais réfléchir à d'autres idées complémentaires.

Malin... Très malin, en fait. Dis-moi, Orson, tu penses être en mesure d'amener Megan à avoir cette idée ? Et de convaincre Lethra ?

Bah Megan est peintre, il faut juste que sa classe fasse des nus. Sinon, ça va être plus complexe, c'est certain. Je ne connais pas les cours d'art, mais il y a bien moyen de la faire "monter" d'un niveau ou deux à condition qu'elle trouve des modèles, je me disais que la directrice pourrait arranger ça... ?

Par contre, pour ce qui est de Lethra, oui, je pense que je peux lui mettre l'idée en tête. En fait, je me demande même si elle n'irait pas trouver Megan toute seule, après ça. Mais je ne garantis rien... Et on a pas le temps de faire dans la subtilité.

Mais si. Je ne vais pas pouvoir bouleverser comme ça les cours d'art de Megan d'ici demain. Cela te laisse quelques jours pour mettre ton plan à exécution si tu penses pouvoir faire en sorte que Lethra pose pour votre coéquipière. D'ici là, je vous aurais fourni le matériel pour prendre les photos.

Oh, et normalement ce sont des modèles professionnels qui viennent poser. Comment est-ce que tu comptes t'y prendre ?

Si je peux me permettre... Il suffirait de créer un précédent. Si je pose en premier pour les élèves de la classe de Megan, ce sera plus facile de convaincre Lethra, non ? Ou d'autres élèves, d'ailleurs. Et leur professeur, au passage.

Pas bête.

Attends ! Ça ne te pose vraiment pas de problème ?!?

De poser nue ? Ben non. Ce n'est que de l'art, et puis je ne suis pas vraiment complexée de nature.

Et Megan est douée, donc le rendu sera magnifique, plein de filles voudront leur propre portrait. En fait, on a peut-être ni besoin de Lethra, ni de modifier les cours de Megan. Juste de lui donner l'impulsion. Je suis persuadé qu'elles viendront d'elles-même.

En fait, même moi, je voudrais bien poser, si ça peut aider. Quoi ? C'est bizarre, ce que je dis, peut être ? Je ne me rends pas bien compte.

Bah, après tout, la danse classique se pratique souvent torse nu, et en collants. Il faut bien avouer que l'on voit tout. Et la gymnastique ainsi que la lutte se pratiquaient nus aussi, avant... Les plus belles statues antiques en sont aussi.
Rien de choquant si c'est pour l'art.

Hum. Parlons d'autre chose. L'Indigo. Stepjan en prend.

Williams fronce les sourcils.

Vous en êtes certain ?

Non. Pour être factuel, tout ce que je sais, c'est que Sato m'affirme avoir senti l'odeur de l'Indigo sur Stepjan.
Mais c'est quand même pas mal. Ce point précis ajouté à l'hypothèse d'Angélica sur la falaise, ça fait beaucoup.

Ouais... Ce qu'il faudrait, ce serait trouver sa dose, et la lui voler pour qu'il essaie d'en trouver une autre. Remonter à la source.

Bien pensé. Ça, je devrais pouvoir m'en charger. Mr Sato a du flair, mais pour retrouver la planque de Stepjan, rien ne vaut la psychométrie. Je tâcherai de faire ça dès demain, et avec un peu de chance ses traces psychiques me permettront peut-être de trouver directement son fournisseur.

Par contre, attention avec lui : Si il était prêt à mettre en danger la vie des autres concurrents de l'épreuve, qui sait de quoi d'autre il serait capable.

Par contre, si vraiment il a déclenché cet éboulement en utilisant de l'indigo, c'est un crime. Une tentative d'homicide multiple, pour être exact.

Oui. Il va falloir que cela attende un peu, mais ne vous inquiétez pas, il répondra de ses actes.

Une chose quand même... Je me suis assuré les services de Sato en partie en lui expliquant que j'allais essayé d'aider les "junkies". Ça serait bien d'éviter d'envoyer Stepjan en détention dans les jours qui viennent, pour m'éviter de me faire passer pour une balance.
En plus, si de "faux mutants" utilisent ce produit, les prises sont très espacées. Sato pourrait être passé à côté d'eux en ne repérant rien.
Par contre, il connait désormais l'odeur du composé. Ils pourrait découvrir d'autres utilisateurs, par hasard, plus tard.

Euh, excuse-moi, Alec, tu marques des points à ce sujet, je n'avais pas pris en compte l'indigo comme autre chose qu'un booster, mais en fait il peut faire de racistes de faux mutants, merde alors.

Mais revenons à la remarque de "Kriss", si vous voulez bien. Vous êtes vraiment d'accord avec ça, miss Williams ? Je veux dire, ils sont clairement manipulés ; en tous cas, Chen l'était. Il n'était pas dans un état normal. On ne peut pas entièrement les inculper s'ils sont influencés. Comme on ne peut pas entièrement les pardonner, bien entendu...

J'aimerais avoir un peu d'indigo, d'ailleurs. S'il fallait lutter contre Stepjan, je serais parfait pour ça. Même si ça me fait un peu peur...


Dernière édition par Eric le Mar 13 Déc - 9:19, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Star Academy   Aujourd'hui à 8:53

Revenir en haut Aller en bas
 
Star Academy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Star Tours
» STAR GAZER DISEASE
» Meilleures sections non prefered au All Star Music...
» APONY STAR FLASH
» Décors Star Wars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Voyager NG :: Voyager NG :: Deuxième Âge : Roleplay-
Sauter vers: