Voyager NG

Le space opera nouvelle génération
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Star Academy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Eric
Maître


Messages : 9460
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: Star Academy   Sam 3 Sep - 13:17

De la terrasse où il est installé avec Sandy, Alekseï a une bonne vue sur une partie de la ville. Il se souvient avoir lu que Neo Salem a été fondée il y a près d'un siècle par des colons de la troisième génération, ce qui en fait une cité assez ancienne selon les critères terrans. Elle n'est pas très grande avec ses 180.000 habitants seulement, mais est très moderne : La municipalité doit disposer d'un budget assez élevé. La raison en est peut-être la présence de l'institut, mais aussi d'une antenne du Sélénium, dont il peut d'ailleurs voir la grande tour blanche qui domine les autres immeubles de la ville.

Quasiment toutes les constructions sont intégrées dans de grands espaces verts, et la pollution est quasi-inexistante. Même la pollution sonore est très faible : Les routes accueillent finalement peu de véhicules individuels tant le réseau de transport en commun par gravitrain est dense et bien intégré dans l'urbanisme local. Quelques signes trahissent toutefois son siècle d'existence : Certaines habitations sont un peu moins neuves, et cela se voit également dans les différents styles architecturaux présents.

Alekseï sait aussi que Neo-Salem accueille peut-être l'Institut, mais que ce n'en est pas pour autant une ville étudiante : La population de St-Charles reste finalement assez faible. C'est aussi une ville dont l'industrie est vouée à la haute technologie, principalement dans la robotique et le développement informatique. Alekseï peut d'ailleurs voir une quantité non négligeable d'androïdes et de drones qui vaquent à leurs occupations : Il doit y en avoir un pour dix humains qu'il aperçoit. Cela est presque autant que sur Babylon.


Oh non. Je laisse ça à ceux qui ont un don pour ça. Disons simplement que je suis assez bon juge des gens en général, même si je peux me tromper.

Alors dis-moi, il y a autre chose qui m'intrigue : C'est la première fois que de nouveaux inscrits forment une équipe pour le Jeu dès leur premier jour. Tu crois que vous serez prêts pour l'épreuve de demain ?

J'en sais rien. Avec des épreuves secrètes, c'est difficile de répondre à ça. Mais moi aussi, je suis assez observateur, et je suis sûr qu'ils sont tous très bons. Évidemment, on n'a pas eu le temps de bosser sur des automatismes, et Megan ainsi qu'Orson sont jeunes, mais je pense que ça va passer...

Et pour l'inscription le premier jour... Bah, c'était aussi le dernier jour d'inscription, donc on n'avait pas trop le choix ! Mais ce qui nous a poussé à nous inscrire à cinq, je pense que c'est Stepjan et son histoire de cheerleader ! Attend, je te raconte l'anecdote ! Dont acte.

Décidément, il n'apprendra jamais à ravaler sa fierté, celui-là. Tu sais qu'au départ il en pinçait sérieusement pour Lethra ? Il lui a fait la cours pendant des mois, jusqu'à ce qu'elle en ait assez de devoir repousser ses avances et qu'il s’immisce dans sa vie privée. Alors elle lui a mis un râteau monumental en public. Attention, ne te méprends pas, c'était mérité. A sa place, j'aurais fait ça biiiien avant, et j'aurais été bien plus méchante.
Mais toujours est-il qu'il l'a très mal pris et que depuis ce jour-là il lui cherche des noises à la première occasion, même si c'est peine perdue : Lethra ne répond jamais à ses provocations. Elle se contente de l'ignorer... Et je crois qu'il la déteste encore plus pour ça.

Je ne connaissais pas l'histoire, mais elle ne me surprend pas trop...
J'ai eu l'impression que Lethra est "la" fille populaire, ici. Douée en tout, mignonne, demi-dragonne... Puisqu'en plus elle est sympa, j'imagine qu'elle doit faire chavirer les cœurs. Et Stepjan est bien du genre à vouloir casser ce qu'il n'a pas pu avoir.

Et "le" garçon populaire, c'est qui ? Gerald, le coéquipier de Lethra ?

Oui, j'imagine. Mais il ne fait pas autant l'unanimité que Lethra... D'autant plus qu'il est gay, donc ça limite un peu son "public".

Et pour ce qui est de Lethra, elle est peut-être très populaire, mais bizarrement, il n'y a plus grand monde pour lui faire des avances depuis l'histoire avec Stepjan. Il faut dire aussi qu'elle n'a pas du tout l'air intéressée par cet aspect de la vie humaine, ou alors c'est une sacrée façade.

Ou elle préfère peut-être les dragons ? Difficile de savoir si c'est du lard ou du cochon...
En tout cas, Alekseï a l'air beaucoup plus détendu.


Hahaha ! Peut-être bien, oui. Elle va pas être facile à marier !

A ce moment, le smartcom d'Alekseï résonne. Il vient de recevoir un message de Nétifer :
"On arrive. Tu es où ?"

Désolé, une seconde. Mon équipe qui arrive. Je leur envoie l'endroit où nous sommes. Quelques secondes pour taper :  "Au bar "Les Trois Soeurs", en terrasse. Je suis avec Sandy, mais vous êtes les bienvenus"

Et donc, oui... Si elle arrive à trouver sa moitié, je veux être là pour la cérémonie. Un mariage de dragons ! T'imagines la tête du prêtre, et la taille des tables pour les petits-fours ? Alekseï manque de s'étrangler avec sa bière quand une image lui traverse l'esprit. Une Lethra sous forme reptilienne, dans une grande robe blanche, toute gentille et souriante, saluant l'assistance avec un bouquet de fleurs entre ses griffes.

Vision qu'il partage immédiatement avec Sandy, évidemment : Ça fait du bien de se moquer gentiment des amis !


Oh mon dieu oui ! Hahaha ! Ce serait tellement ridicule.


Dernière édition par Eric le Sam 3 Sep - 22:48, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9460
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: Star Academy   Sam 3 Sep - 13:59

Après une vingtaine de minutes, "Orson" reçoit un message de "Véronica", disant juste "Voilà !", avec un lien vers une appli. Il la télécharge, et peut maintenant suivre le com de Justin Lieber à la trace tant qu'il ne désacive pas son gps.

Au bout d'environ une heure et demi d'une attente interminable, il voit finalement Diego sortir de la chambre, l'air encore un peu endormi. Le petit vampire se dirige vers les escaliers et descend.

Encore un quart d'heure plus tard, Justin sort à son tour, l'air un peu nerveux. Il a relevé la capuche de son sweat et vérifie de chaque côté du couloir, sans voir Oban pour autant, avant de refermer la chambre et de partir à son tour vers les marches qui mènent au rez-de chaussée.

Oban sachant très bien que Lieber est dans une phase paranoïaque et qu'il peut se trouver n'importe où du sol au plafond, il reste à bonne distance... Il faudra qu'il pense a féliciter Veronica. Il n'a presque pas besoin de ses sens, avec ce matériel. Cependant il choisit de rester sur ses gardes. Il ne faudrait pas que quelqu'un le voie faire ou que les gens que Lieber va retrouver le remarquent.


Tout en restant à bonne distance, il commence sa filature. L'Institut s'est déjà vidé d'une bonne partie de ses élèves, qui sont soit retournés en ville, soit sont au réfectoire ou dans leurs chambres pour ceux qui sont en internat. Moins de monde signifie aussi qu'il sera plus facilement repérable.

Justin traverse le parc central, passe devant les labos, et se dirige maintenant vers la périphérie des bâtiments. De loin, Oban le voit souvent regarder par dessus son épaule. Le garçon finit par arriver à une des salles d'íentraînement, comme celle où Oban a rencontré Lethra pour la première fois dans le futur. Après un dernier coup d’œil aux alentours, il entre.

Oban peut voir sur son localisateur GPS que Justin a traversé le hall du bâtiment, est passé devant les vestiaires, et s'est rendu directement dans la salle principale. Il devrait pouvoir s'approcher sans être repéré.


Oban approche et commence par ranger ses chaussures dans son sac. Il entend par les pieds, grace aux vibrations. Quelque part, Oban espère vraiment que Lieber est parti voir une fille. Mais il en doute. Juste là, se dit-il, est le spot favori de Jarod.  Si ses soupçons se confirment, alors en effet, ce dernier va bientôt surprendre télépathiquement (ou autrement) les discussions des révolutionnaires... Et en payer le prix fort.

Au moins, ces considérations le poussent-elles à rester vigilant.


Il s'approche de la salle, mais peine à sentir les présences à l'intérieur. Par contre, il entend des murmures étouffés. Il finit par découvrir la bouche de ventilation d'où viennent les voix. Elle est trop petite pour s'y glisser, mais au moins peut-il entendre Justin parler à son mystérieux interlocuteur.

- Alors Justin, tu as les fichiers ? fait l'autre garçon.

- Oui, les voilà, répond Justin.

- Ok, attends. Analyste, upload ça, tu veux, et montre moi le contenu.

- Tout de suite, monsieur Matemba, répond la voix familière de l'Analyste.

- Eh bien, c'est pas mal du tout, Justin. C'est exactement ce qu'il nous fallait.

- Heu... Idriss ? Tu n'as pas peur que l'Analyste nous dénonce ? Ou alors... Ce n'est pas la version normale, pas vrai ? Oh merde, vous avez une backdoor dans le système principal de l'Institut ?!? Même moi je...

- Tu poses trop de question ! le coupe sèchement l'autre. Tu parles un peu trop, en fait. Tu crois que tu vas réussir à tenir ta langue pendant plus d'un mois ?

- Oui, oui, t'inquiète !

- Parce que je te rappelle que maintenant, plus de retour en arrière pour toi. Tu es mouillé jusqu'au cou. Si ça s'évente, tu prendras aussi... Et ce ne sera pas quelques heures de colle, hein ? Je te parle de l'enfer s'abattant sur nous !

- Ouais, t'inquiète, je te dis. Je suis pas idiot.

- Upload terminé, fait l'Analyste.

- Bon, parfait, c'est uploadé. J'efface les originaux.

- Mais... Bon, ok. Pas le choix, hein ? dit Justin.

- Allez, tu peux y aller. Je te donnerai tes instructions le moment venu.


Dernière édition par Eric le Sam 3 Sep - 19:15, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître
avatar

Messages : 7194
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 38
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Star Academy   Sam 3 Sep - 19:44

Oban part sans attendre d'en entendre plus. Doucement pour commencer. Puis il court de toute ses forces pour traverser rapidement le parc.

Il ne s'arrête vraiment de courir qu'après être sorti de l'institut, pour se diriger vers les transports. Il finit par regarder sa montre pour savoir s'il aura le temps d'arriver  au rendez-vous initial. Il s'aperçoit qu'il risque d'être un peu en retard, mais pas tant que ça.


Un peu essoufflé, il sent les battements de son cœur se calmer après sa course jusqu'à la station de gravitrain. pfiou ! Et c'est à ce moment seulement qu'il remarque une présence familière, et toute proche. Préoccupé comme il l'était, il ne l'avait pas sentie avant.

Hé, Orson ! Ici ! fait Megan en le rejoignant. Ouf ! J'ai bien cru que j'allais être en retard, mais si tu es là, ça veux dire que c'est bon, hein ?

Honnêtement, je ne crois pas.

... Oban reprend son souffle.

Tu as eu une bonne journée ?

Oui, mais je suis les-si-vée ! Je ne pensais pas que je serais aussi occupée dès les premiers jours. C'était pareil pour toi ? dit-elle au moment où leur rame entre en gare. Oban répond en entrant

Oh oui, c'était animé ! Mais super intéressant, aussi. Je n'ai pas choisi tous les cours mais tout est fascinant. Je reviens d'une séance de gravityball. Intense, mais grisant. En tous cas, ne t'en fais pas pour le retard, je suis certain que personne ne sait exactement de quoi parler. On va surtout se détendre et apprendre à se connaître.  Après tout le jeu  semble assez aléatoire.  Une préparation totale me semble difficile à mettre en place.

À mesure qu'il parle, Oban regarde dans tous les sens, au cas où il aurait été suivi. Et puis il admire un peu le paysage quand il sent qu'il a l'air louche, à force de fureter.

J'espère qu'on ne va pas se ridiculiser dans le Jeu, au moins. Holala, être la risée de l'école dès mes premiers jours, moi ça me... Brrrrr.

C'est sain, le rire. Ce que pensent les autres c'est flatteur, mais l'important c'est de s'amuser. Et puis, toi et moi on le sait, on est extraordinaires. Je n'en parle pas beaucoup, de ce qu'on est, mais toi et moi on partage une chose magnifique, et puissante. Je ne crois pas qu'on puisse se ridiculiser, sur le long terme.

Ca t'ennuierait que je passe mes mains près de ton dos ?

Megan est surprise, comme prévu, aussi Oban enchaîne-t-il. Je ne vais pas te toucher, juste sentir les vibrations. Ca va peut-être un peu chatouiller. C'est à dessein qu'il lui parle ensuite.

Alors, tu vois, tous les gens ont une vibration. Personne n'a la même qu'un autre. Pendant le.. voyage qui m'a amené ici, j'ai rencontré des gens qui ont des points communs, et leurs vibrations étaient similaires. Parle-moi de ce qui te stresse dans l'idée de te ridiculiser. Tu crois qu'il vase passer quoi ?

Oban écoute attentivement la réponse, mais aussi les réactions de son corps ; il aimerait apprendre àdéceler le stress et la tension. Et cette fille est une boule de nerfs.

Heu... fait-elle un peu embarrassée quand même, tu sais, c'est un peu comme dans ce rêve, où tu arrives à l'école, et là... Tu t'aperçois que tu as oublié tes vêtements. Tu l'as forcément déjà fait, non ? Alors bien sûr, tout le monde se moque de toi.

Enfin... Je sais que j'accorde trop d'importance à ce qu'on pense de moi, tu vois ? J'ai des angoisses vraiment idiotes à ce sujet, mais je ne peux pas m'en empêcher... Comme "Et si on finit bons derniers demain" ou encore "Et si c'est moi qui fait tout foirer et perdre l'équipe". Je veux dire... J'aimerais vraiment avoir ton assurance.

Je peux.. peut-être t'aider à avoir plus de facilités. Si j'ai bien compris, ton stress se répand ici... Et là... Et part de... ici. Oban vient de trouver le troisième chakra. Il tente alors de réguler le flot des vibrations, en concentrant son pouvoir, doucement, dans le noeud qu'il détecte. Je ne sais pas si ça va marcher, mais ça fait du bien, je le fais sur moi parfois.

Haiiiii ! Arrête, ça chatouille ! dit-elle en se tordant.
C'est vraiment trop bizarre !

Tu verras plus tard si ça a marché ou pas. Mais tu es super sensible, je ne te touchais même pas.

Alors, tu as pris quoi comme cours ? Demande Oban par politesse, toujours un peu inquiet de devoir se comporter comme si tout allait bien alors qu'il a une information primordiale...

Megan lui répond en embarquant avec lui dans la rame du gravitrain, qui se trouve plutôt remplie à cette heure.

Oh, des cours de langue, d'art, et des maths... Et tu sais quoi ? J'ai tout compris, même les équations de droite. Pourtant, c'est vraiment pas mon truc.

Ah, je crois qu'on y est bientôt. D'après les messages, on doit aller dans ce quartier, là-bas.

C'est quoi, ton truc, alors ?

Je ne suis pas très douée pour l'école, j'en ai peur. Mon truc, c'est plus le dessin.

Tu n'en as pas avec toi ? Tu sais, les gens qui font plans, cartes, design, et toutes sortes d'autres choses doivent être bons en dessin. J'aimerais être bon en dessins, mais mes plans sonttoujours un peu fouillis. Je m'y retrouve, mais si je devais en faire pour d'autres, ce serait une autre histoire !


Dernière édition par Xavier le Dim 4 Sep - 22:30, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9460
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Sam 3 Sep - 23:31

La conversation entre Alekseï et Sandy est devenue plus légère, et ils plaisantent de choses et d'autres pendant un moment. La jeune femme ne semble pas vouloir pousser plus loin l'interview et a l'air de passer un bon moment.

...Brown appuie sur le bouton, et à ce moment-là il y a une gerbe d'étincelles, et on se retrouve plongés dans le noir d'un coup. Pas juste notre classe, hein ? Tout le bâtiment ! Évidemment, il y a un blanc à cause de l'effet de surprise, mais après nous on est morts de rire.
Alors forcément, le professeur Brown demande le silence, et à force, on arrête de rigoler et on se tait. Et là, imagine la scène : On est dans le noir total, on entendrait voler une mouche, on se retient de se marrer et là quelqu'un, on a jamais su qui, lâche un...

Hum... l'interrompt Nétifer en s'approchant de la table, seule. Désolée, je crois que je suis un peu en avance. Je ne vous dérange pas, j'espère ? demande-t-elle d'un ton un peu froid.

Non, pas du tout ! Je t'attendais, tu es la première. Sandy me racontait une anecdote sur le professeur Brown et... Oh, désolé !

Kriss, je te présente Sandy. Elle est avec moi en science-po, et elle tient aussi le journal étudiant de l'Institut.
Sandy, voici Kriss. On est tous les deux dans l'équipe des Nouveaux, et aussi dans le club de boxe !
Et elle est douée, je ne veux surtout pas me retrouver sur le ring avec elle... , dit-il en mentant sur le ton de la confidence.

Enchantée, Kriss. Assieds-toi. Tu veux boire quelque chose ?

Non, merci, pas maintenant.

Nétifer détaille Sandy des pieds à la tête, avec l'air de quelqu'un qui n'aime pas beaucoup ce qu'elle voit. Journaliste, alors ? Et alors comme ça, vous le trouvez digne d'intérêt ? dit-elle en désignant Alekseï.

Oui, on peut dire ça, répond Sandy d'un air amusé.

Houla... Alekseï recule un peu sur sa chaise, cherche un point d'attention qu'il trouve en son verre de bière, et il se met légèrement en retrait de la conversation. Tout dans son langage corporel évoque le malaise.
C'est ce qu'il veut faire croire, en tout cas : intérieurement, il s'amuse beaucoup. Jouer un rôle en continu, c'est fatiguant. Mais c'est drôle.


Bon, c'est très bien, mais on va devoir parler stratégie, maintenant.

Je vois. Il faut que je vous laisse, c'est ça ? Pas de problème. Par contre, je peux vous poser une dernière question ? Je pensais écrire un article sur les "Nouveaux" si vous vous en sortez bien, mais autant je sais ce que fait Alexandre avec l'électricité, autant j'ignore ce que tu fais, Kriss.

Apparemment, je suis capable de dévorer l'âme des gens. Intéressant, pas vrai ? Et toi ?

Moi ? Oh, rien d'aussi impressionnant. C'est juste que je sais toujours quand on me ment, lâche Sandy avec un petit sourire en coin.

Ah ? J'ai bien fait de ne presque pas mentir, alors... Bon, de toute façon, on se voit demain, si tu couvres la première session du Jeu. Et aussi en cours.
On aura le temps de continuer notre conversation.

D'accord.

Oh, et je plaisantais. Mon vrai pouvoir, c'est de parler aux oiseaux. Il ne fallait pas faire cette tête là, ma chère Kriss.

Très drôle.

Bon, à plus tard, Alexandre. Passe me voir quand tu veux, d'accord ?

Et Sandy s'en va, sous le regard de Nétifer qui fait la moue.


Dernière édition par Eric le Dim 4 Sep - 21:33, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Nicolas
Source
avatar

Messages : 2961
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 36
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Star Academy   Dim 4 Sep - 21:58

Après avoir salué Sandy, Alekseï s'adosse bien au fond de sa chaise, et sirote son verre.

Tu as été parfaite, Kriss.

Pas trop dure ta journée ? Je te sens quand même un peu sur les nerfs...

Ça va. Disons qu'à jouer une aigrie qui n'aime pas beaucoup se retrouver à St-charles, j'ai tendance à attirer ceux qui pense la même chose... Et leur compagnie est plutôt barbante.

Bah, tu auras toujours les cours de boxe, et le Jeu, pour te ressourcer un peu. J'ai compris pendant la journée que ça sera fatiguant de garder nos rôles "H24". En tout cas, je te le redis, mais tu m'as impressionné : ta façon de te comporter avec Sandy, c'était parfaitement joué.

Bah. Il fallait bien que je nous en débarasse si on voulait pouvoir parler tranquillement.

Bon, en attendant les autres, on se fait un petit "ordre du jour" ? Vite fait. Les choses à discuter avant que Megan soit là, et les trucs à discuter quand elle sera là.

Si tu veux. De toute façon, Veronica ne devrait plus tarder. Par contre, Orson lui a envoyé un message disant qu'il serait en retard, et je crois bien m'être trompée sur l'heure que j'ai donnée à Megan. Oups !

Alekseï a un petit sourire du genre "bien joué".

Alors. Avant qu'elle arrive...
Un résumé de nos journées, nos réussites, nos problèmes rencontrés, nos infos. Pas plus de cinq minutes chacun.
Organiser la rencontre avec Madelyne et Brown.
Voir si on a des axes de recherche forts, et se répartir les tâches pour les jours suivants.

Et savoir comment on va gérer Megan. Et comment on fera pour pouvoir se coordonner ensemble sans qu'elle ne s'en rende compte.

Pour après son arrivée, surtout se présenter, en apprendre plus sur la gamine et ses points forts et faibles, et se répartir des fonctions dans l'équipe.

Je n'ai rien oublié ?

Non, je ne crois pas. Et pour ce qui est de voir Brown, j'ai envoyé un message à Williams. Elle m'a dit qu'il s'était mis au travail sur notre affaire et qu'on pourrait le voir demain soir.

Parfait !

Bon... En attendant Véronica... Le cours de boxe, c'était sympa, non ? Sean, ça a l'air d'être un monstre. Comment il a fait pour tenir face à toi ? Et Georges, faut pas se louper. Un moment d'inattention, et c'est fini. Et Rose, elle à l'air sympa ! Mais je veux voir ce qu'elle donne sur les tapis ! Vu le rythme de ses commentaires, Alekseï semble trèèès enthousiaste.

Oui, c'était assez intense, j'ai trouvé. Pas comme un vrai combat, mais... C'est bien d'avoir des règles pour te canaliser.
Et oui, Sean est vraiment un dur. J'avais l'impression de taper sur une carcasse de viande congelée.

J'ai vu. Et en plus de ça, il se protégeait bien, il attaquait quand il fallait... Très bon. Mais franchement, tu l'as bien géré.

Et nous ? On se la joue comment lorsque l'on se retrouve face à face ?

On verra bien le moment venu, je crois.

Tiens, voilà Angie.

Salut ! Je suis en retard ? Non ? Parfait.
Ta reporter est déjà partie, Alex ?

Oui, elle est partie pas longtemps après l'arrivée de Kriss. J'ai l'impression que Sandy sera parfaite si l'on veut avoir des infos sur quelqu'un de l'Institut...

Bon, vu qu'Orson et Megan vont être un peu en retard, on a préparé une petite liste des sujets à aborder en leur absence.
Donc, on va commencer avec nos journées, et les éventuelles pistes que...


Dernière édition par Nicolas le Lun 5 Sep - 17:55, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Maître
avatar

Messages : 9460
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Dim 4 Sep - 22:43

Oh, je sais ! On en a pour... quoi ? Quinze minutes de trajet ? J'ai le temps de faire ton portrait si tu veux.

En quinze... ? Vas-y, fais toi plaisir. Tu... vas rien faire de... magique avec l'image, hein ?

De magique ? Hihihi ! non, pas du tout.

Elle change de place pour s'assoir face à lui puis sort un tube de son sac et le déroule. Il se solidifie en une plaque qui s'avère être une petite planche à dessin tactile. Elle prend un stylet, regarde bien Oban, puis commence à griffonner.

Ne bouge pas trop, d'accord.

Un peu mal à l'aise, Oban tente quand même de rester modérément statique. Plus exactement, il mémorise sa pose et la reprendquand elle relève les yeux. Il se sent tellement stressé, qu'il pense à se masser lui-même, plus tard.

Mais qu'est ce que je suis en train de faire...

Alors que le gravitrain approche de leur station, Megan lève son stylet.

Terminé ! Tiens, regarde.

Elle montre sa planche à Oban, qui est plutôt surpris : Non seulement c'est très ressemblant, mais ça a beaucoup de style. Il vraiment de la classe sur ce portrait. !

Wow. C'est..  c'est phénoménal!  Et il n'y a pas de cours d'art ou d'histoire de l'art ici ?

Pas que tu en aie besoin. Mais ca t'intéresserait peut être plus. Elle est douée. Je me demande comment je vais pouvoir parler aux autres sans qu'elle soit là... Oh, je sais ! Tu veux que je te porte pour aller jusqu'au bar ? Tu feras le GPS et moi les jambes. On ira vraiment plus vite, crois-moi. On pourrait même arriver à l'heure !

Quoi ? Heu... Moi, sur ton dos ? C'est un peu gênant, quand même, non ? On aurait même l'air carrément ridicules, en fait, dit-elle un peu angoissée.

Ecoute-toi. Tu veux être plus confiante en toi ? Accorde-moi TA confiance. Il se lêve et tend la main à la jeune fille à un moment calculé : la rame entre en station. On arrivera plus vite, ce sera drôle, et on apprendra à se connaître, okay ? Mais surtout, ce sera drôle. Pschhhhhht. Les portes s'ouvrent.

Alez, il faut vite sauter le pas ! Avant que les portes se referment, Oban saisit la jeune fille comme un sac de plumes et après un sourire, saute le pas pour elle, littéralement. Les portes se referment derrière eux, et Oban cherche la sortie avant de se mettre en marche.

Hiiii ! Tu ne me lâches pas, hein ? Juré ?

Ils sortent de la station et finalement, comme personne ne se moque, elle commence à trouver ça drôle.

C'est par là, dit-elle, smartcom à la main, en lui indiquant la direction du doigt. Oban saute les obstacles qu'il ne contourne pas, et il court comme un fou, faisant des dérapages pour tourner à la dernière minute, glissant sur les rampes centrales des escaliers publics. A vrai dire, lui aussi prend pas mal de plaisir à ce petit défi.


Et en arrivant, je lui demanderai d'aller prendre ma commande.


Dernière édition par Eric le Lun 5 Sep - 17:11, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9460
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Lun 5 Sep - 17:47



Les trois compères, installés sur leur terrasse en sirotant un verre, se racontent leur journée et font le point, même si pour le moment il n'y a pas encore grand chose à dire. Aucun d'eux n'est encore tombé sur une piste sérieuse. En tous cas, Angélica est positivement ravie de ses premiers cours et a l'air de beaucoup s'amuser à l'Institut.

Ils voient rapidement arriver Oban, qui porte Megan sur son dos !


Hé, salut !

Salut Megan, salut Orson ! Mais qu'est ce qu'il a encore inventé, l'animal ?

Et voilà, attends, descend.... Pfu, tu veux bien aller me prendre une boisson fraîche ? je reprends mon souffle une minute....

Oui, bien sur.

Elle active l'holo-écran intégré dans la table et affiche la liste des boissons.

Tu veux quoi ?

Euh, cette eau pétillante, là. En, Veronica, merci pour ton application. J'ai pu suivre le trajet du virus de chez moi à son hub. Et c'est en fait un code messager qui a activé un sous programme appelé "Matemba". J'ai pris des... images. Je crains qu'il accède à une backdoor, du genre ... au pire endroit possible.

Et c'est en lien direct avec notre affaire... du cours d'informatique. De demain. Super excité.

Et toi, ça va ?

Oui, oui, très bien, mais...

Ah, ça y est, j'ai compris de quoi tu voulais parler. Désolée, je suis idiote. Une backdoor, tu dis ? Tu veux dire, dans le mainframe ?

Nétifer les scrute du regard, réfléchit, puis...

Megan ? Tu peux venir avec moi une seconde, dit-elle en se levant. J'ai quelque chose d'important à te demander.

A moi ? Ah... heu... d'accord.

Et la séclantie s'éloigne avec la petite erren.

De son côté, le jeune russe se tait, attendant les explications qui ne vont plus tarder maintenant que Megan s'éloigne.



Regardez, c'est sur mon smartcom que j'ai les photos. Lieber, mon colocataire, a filé un code ou je ne sais quoi à un senior nommé Idriss Matemba. Je les ai entendus parler, et ils ont installé une backdoor dans le système central de l'institut. L'analyste. Ils ont lancé quelque chose qui doit s'activer dans un mois. Et il n'y aurait pas moyen de faire marche arrière.

Et il compte le réutiliser. Mon coloc, je veux dire.

Ça pourrait coller. Il va falloir les surveiller, du coup. Attends...

Elle pianote sur son smartcom.

Idriss Matemba. Il est actif sur les réseaux sociaux. 17 ans, étudiant en histoire de l'art principalement. Il a tout du fêtard avec beaucoup d'amis.


Dernière édition par Eric le Lun 5 Sep - 22:13, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9460
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Lun 5 Sep - 22:08

Il doit être bon en informatique, sinon dans son entourage, il y a un bon hacker. Et vous, vous avez trouvé des trucs qu'on peut pas mentionner devant Megan ? C'est le moment ou jamais...

Non, pas vraiment. Tu es le premier à avoir une piste sérieuse.

Par contre, Nétifer a eu des nouvelles de Williams. Brown devrait pouvoir nous en dire plus demain soir sur les conditions de notre voyage dans le temps.

Oui. De mon côté, mon intervenant en science-po est un Magistrat spécialisé sur les métas. Ça pourrait être un atout pour gérer les problèmes sans se salir ls mains, dans le futur.

Ah, et j'ai une mauvaise nouvelle, aussi. Vous vous souvenez de Cathy, la fille qu'on a rencontré à notre arrivée ? Je l'ai recroisée. Elle m'a reconnu, bien sûr. Mais le pire, c'est qu'elle bosse avec Sandy au Journal...

Ah elle est belle, l'armée.

Mince ! Et... Elle n'a rien dit sur ce qu'elle a vu ?


Bah. Il suffirait qu'il la saute un coup. Il le fait avec toutes les autres, et elle est partante, en plus.

Non. Je lui ai fait comprendre que je préférerais que mes activités dans des "soirées échangistes" restent discrètes... Et elle m'a fait comprendre qu'elle, elle aimerait bien participer.
Je lui ai fait croire que ce sera possible. C'est un bon moyen pour qu'elle la boucle.
Tant qu'à faire, je préfère passer pour un pervers plutôt qu'elle se pose des questions... Mais je vous rappelle qu'elle nous a tous vu. Et qu'elle va voir notre équipe, demain. Elle va additionner un plus un...

Nétifer et Megan reviennent s'asseoir. La petite blonde a les joues toutes roses et regarde le sol avec insistance.

De quoi est-ce que vous parliez ?

De Cathy. tu te souviens de Cathy, pas vrai ? Rousse, avec des lunettes. La copine de Martin. Il s'avère qu'elle bosse au journal elle aussi... Et qu'elle aimerait bien qu'Alexandre l'invite a une "soirée" avec nous.

Les yeux de Nétifer se rétrécissent.

Ah oui. Vraiment ?

Alekseï a un air agacé.

Oui, bon, c'est pas le plus urgent. On en reparlera.
Je vous rappelle que demain, on a notre première épreuve. On peut s'occuper de ça ? Il n'y a pas grand chose à préparer, vu que le défi est secret, mais quand même un peu...


Dernière édition par Eric le Lun 5 Sep - 23:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître
avatar

Messages : 7194
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 38
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Star Academy   Lun 5 Sep - 23:47

Et  toi, Megan ? Tu as fait des rencontres interessantes ? Tu as espionné qui ? Lache Oban pour changer le  ton de la discussion, en haussant deux fois les sourcils pour marquer le côté  pervers du pouvoir de la jeune fille.

Elle sursaute.

Moi ? Personne ! Je n'espionne pas les gens, je vous jure !

Vraiment ? moi, je le ferais tout le temps !

Bon, en attendant, j'ai étudié les épreuves des années précédentes, et il y a des constantes. Sur les six épreuves, il y a toujours une ou deux épreuves artistiques. Il y a aussi toujours au moins une épreuve sportive qui fait appel à la cohésion de groupe, et une épreuve stratégique.
Et il y a toujours une ou deux épreuves off-world. D'ailleurs, je ne sais pas comment ils font, puisque les groupes qui participent sont envoyés sur une autre planète puis ramenés dans la journée. Je n'ai pas eu le temps de me renseigner sur ça.

En fait, le plus important, c'est de savoir ce que chacun sait faire. Et je ne parle pas que des pouvoirs, ça, c'est du bonus. Comme ça, on peut mettre le meilleur d'entre nous à la tâche la plus adaptée, et être capable de réagir vite. Les télépathes sont prisés, et à mon avis, c'est pour cette raison. Entre autre.


Il faut aussi se désigner des responsabilités et des champs dans lesquels ont sait qui il faut écouter.

Megan dessine super bien. je crois que quelques uns, dont moi, jouent de la musique parfois. Je connais bien l'espace et le grav-ball. Véronica est forte en informatique et en stratégie. Et vous deux, je ne sais pas encore !

Sur la fin, il s'adresse à Nétifer et Alekseï.

On est tous les deux de bons sportifs. Ça sera probablement utile. Et si il y a une épreuve de survie, je me débrouille.

Ah oui, la nature. Pas mon truc, ça. Et toi, Alex ?

Si c'est en nature, à part le côté sportif dont a parlé Kriss, il ne faut pas compter sur moi.
Par contre, en artistique, je suis très bon danseur, plutôt cultivé, et je joue un peu de violoncelle.

Je pense que mon point fort, c'est d'être organisé, bon stratège et adaptable. Je suis sûr que je peux seconder Veronica s'il faut mettre en place un plan. Je suis aussi capable de nous représenter pour la comm'.

Par contre, ne me parlez pas de travaux manuels, ni de "nouvelles technologies" !

Je ne crois pas qu'il faille trop s'inquiéter. En général, un leader émerge naturellement en fonction de la situation. Et puis les trois premières épreuves sont annoncées demain. On n'aura pas de temps pour se préparer à la première, mais pour les deux suivantes on pourra s'organiser à l'avance.

Oui, oui. Bien sûr... Il n'y a aucune raison de s'inquiéter.

Je dis ça parce que je te sens stressée, Megan. On s'en fout, c'est qu'un jeu.

De toute façon, tout le monde va s'imaginer que l'on va se faire éliminer rapidement, alors, on ne peut que faire mieux que prévu, non ? , dit-il avec un gentil sourire. La seule autre personne avec qui les autres l'ont vu se comporter de cette façon, c'est avec Lilo.

Bon, il va être l'heure de dîner. Vous voulez qu'on mange ici ? C'est moi qui invite. Megan ?

Oh oui, je veux bien. Merci, c'est gentil.

Mais non. C'est normal.

Ils prennent donc leur repas ensemble tout en devisant tranquillement. Si ce n'était la présence de Megan, ils se croiraient presque en train de faire du simple tourisme sur ce monde. Puis il commence à se faire tard et ils regagnent l'Institut juste avant le couvre-feu nocturne.

Oban trouve Justin déjà endormi à son retour. Il pense un instant à jeter un oeil à son ordinateur, mais se dit que le garçon est bien meilleur que lui en informatique et qu'il a plus de chances de se faire prendre que de trouver quelque chose. Quant à alekseï, il a juste le temps de discuter un peu avec ses colocataires avant de dormir lui aussi.


Dernière édition par Xavier le Mar 6 Sep - 0:56, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9460
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mar 6 Sep - 14:42

1er juillet 145 PE, 9h00  (37 jours avant la mort de Jarod)

Oban attend dans le couloir devant l'entrée de son cours d'informatique, en compagnie d'une demi-douzaine d'étudiants qu'il ne connaît pas encore. Il sait que c'est aujourd'hui que son chemin va officiellement croiser celui du jeune frère de Luna, qui ne devrait plus tarder, d'ailleurs.

Hé, Orson. Tu m'avais pas dit que tu allais en info ce matin, fait Justin en sortant de l'élévateur.

Ce que moi je fais là ? Oh, t'inquiète, je traîne pas dans les cours pour débutants, normalement, mais de temps en temps on est sollicités par le prof pour faire un peu de tutorat. Ça nous fait gagner des bons points... Dont quelqu'un pourrait avoir besoin pour s'éviter quelques heures de colles... Qui n'étaient pas justifiées du tout, bien sûr !

Bien sur. Y'a l'air d'avoir plein de trucs injustifiés, dans cette école. Mais ça, ça semble être un bon système. Donc tu assures le cours d'aujourd'hui ? Je suis pas un crack, moi, hein. Je sais juste ce qu'il faut savoir pour entretenir une station, et deux ou trois "trucs", glanés à doite ou à gauche.

Tu t'es levé plus tard que moi, toi. tu dois connaître des raccourcis.

Oban tente de ne pas montrer quoi que ce soit, mais il a peut-être un peu de mal à cacher sa déception. Naturellement, il serait resté à l'écart, mais là, c'est certain. Tout comme la certitude que ce qui serait arrivé à Jarod aurait été la faute de Lieber. Difficile de le regarder dans les yeux sans mépris après ça.

C'est pas moi qui fait cours, tu sais. Enfin, je pourrais, vu le niveau, mais... Je suis juste là pour servir d'assistant au prof.

Au même moment, Oban voit arriver Jarod au bout du couloir. Le garçon au cheveux blanc s'approche de la salle de classe sans dire un mot à personne. Il n'a pas l'air méprisant, mais juste... indifférent.

...

Il s'adosse au mur, sort son smartcom, et commence à lire dessus.

Oban ferme les yeux, et Orson arrive. Il se met à sourire pour rien, parce que la vie est belle.


Aujourd'hui, j'apprends des trucs ! Alors... Comment on apprend l'informatique, ici ? Alors... on fait quoi exactement ?

Ben je sais même pas encore. C'est le prof qui décide, mec.

La porte de la salle de classe s'ouvre.

Allons, entrez, jeunes gens. C'est l'heure.

En pénétrant dans la classe, Orson constate que c'est la même chose que pour ses cours de la veille : Le placement est libre.

Pour choisir sa place il faut aller vite ou décider d'être dernier. Vu le profil psychologique de Jarod, il vaut probablement mieux attendre et la place restante sera à ses côtés. Alors Orson attend.

Et en effet, Jarod attend que les six autres aient fini de s'installer pour se choisir une place à l'écart. Cela laisse l'opportunité à Oban de faire mine d'hésiter, comme tout nouveau qui se respecte, avant de se choisir un siège "au hasard" à côté de Jarod. Celui-ci regarde "Orson" s'installer d'un air détaché, puis choisit de l'ignorer et s'apprête à allumer son écran.

Bonjour à tous. N'allumez pas vos consoles tout de suite. On ne continue pas les projets cette fois-ci. Aujourd'hui c'est un cours un peu spécial. On va parler de sécurité informatique, et surtout de comment rendre vos programmes moins vulnérables. Pour ça, nous avons un intervenant spécial. Certains d'entre vous connaissent peut-être déjà monsieur Justin Lieber, qui s'est fait remarquer le mois dernier en piratant le menu de la cafétéria. Oui ?

Concert d'exclamations dégoûtées, mais aussi amusées. Oban se demande ce que Justin avait bien pu mettre au menu cette fois-là. En tous cas, le susnommé a l'air très fier de lui.

Eh bien aujourd'hui, monsieur Liber va nous faire profiter de son "expertise".

Quel imbécile, ce Justin... Je suis sûr qu'il ne comprend pas la portée de la moitié de ses actions. Bah, concentrons-nous sur autre chose.

Excusez-moi, mais... Je n'ai pas suivi le début de l'année, il y a des choses que je peux faire pour me mettre à niveau ?

Orson, c'est ça ? Ne t'inquiète pas, d'après ton évaluation préliminaire, tu peux sans problème suivre le cours d'aujourd'hui. A la fin de la séance, on prendra un peu de temps pour te trouver un premier projet. Ça définira tes axes de progression.

Bon, tout d'abord, parlons de la sécurité informatique en général. Quelles sont les principales cyber-menaces, d'après vous ?

A part Justin ? Oban marque une courte pause pour les rires, mais très courte. Il enchaîne : Je dirais les gens en général. Le simple fait de relier des appareils entre eux les rend hackables. Une série de routines indépendantes serait bien plus longue et pénible à pirater. Evitant par là même la nécessité de firewalls.


Dernière édition par Eric le Jeu 8 Sep - 8:26, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9460
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mar 6 Sep - 14:53

1er juillet 145 PE, 9h00  (37 jours avant la mort de Jarod)

Ce matin, Alekseï doit se rendre à sa première session d'évaluation de ses méta-capacités. La directrice lui a expliqué que c'était inévitable pour tous les étudiants et surtout pour les nouveaux inscrits. En effet, l'Institut doit pouvoir connaître la nature et la puissance des capacités de chacun, d'une part pour proposer des séances d'entraînement à la maîtrise adaptées, si nécessaire, mais aussi pour évaluer le danger potentiel pour les autres élèves. Ainsi, il y a quelques jeunes gens, une dizaine d'après Williams, qui ne maîtrisent pas leurs pouvoirs et ne sont pas autorisés à circuler librement dans l'établissement, et certains ne le seront jamais.

Il arrive à pied près d'une des salles d'entraînement dédiées à cet exercice. Elles sont un peu à l'écart des autres bâtiments et il sait qu'elles sont spécialement équipées et renforcées pour contenir tout débordement de pouvoir. Alors qu'il s'en approche, il sent une présence qu'il ne peut manquer : Il y a encore deux hôtes de Sources qu'il n'ont pas rencontré à St-Charles et l'un d'eux est là où il va.


Il faut bien avouer qu'Alekseï s'est rendu à ce rendez-vous contraint et forcé. Oui, il produit de l'électricité. Oui, il sait le contrôler pour ne pas blesser les gens. L'impression de perdre son temps...
Mais la sensation qu'il vient de saisir lui redonne le sourire. Le jeune russe et curieux. Il essaye de mémoriser le "spectre" de cette Source.
Alekseï se rappelle également qu'il ne sait pas s'il est sensé avoir une connaissance de ce sujet. Williams ne donne certainement pas d'exposé à tous les hôtes de Sources, qui doivent apprendre petit à petit.
Il faudra éviter une bourde et observer son compère.


Alekseï traverse le hall, où le système de sécurité l'enregistre automatiquement, puis passe déposer son sac de cours au vestiaire. Il se dirige ensuite vers les salles intérieures. Il passe devant la porte de la n°1, qui est verrouillée. Il sent des énergies en action à l'intérieur, mais celui ou celle qu'il cherche n'est pas là, mais dans la pièce suivante. Il continue donc jusqu'à la pièce n°2, dont la porte est grande ouverte. A l'intérieur se trouvent un homme assez âgé, un homme holographique, et trois autres étudiants, une fille et deux garçons.

Le jeune russe repère immédiatement celui qu'il a senti, et c'est réciproque. Leurs regards se croisent.


...

De toutes les personnes présentes, c'est la plus éloignée d'Alekseï. Il a le crâne rasé et le regard dur, aussi dur que sa musculature qu'il exhibe en ne portant pas de chemise.

Ah, vous devez être Alexandre, n'est-ce pas ? fait l'homme plus âgé. Venez, approchez.

C'est ça. Bonjour, monsieur. Bonjour à tous, dit-il en faisant un petit geste de salutation global aux étudiants.
Je viens pour la visite de contrôle des méta-capacités. C'est bien ici ?

C'est cela. Vous êtes au bon endroit.

Salut.

Bonjour.

Le dernier se contente d'incliner son crâne rasé pour le saluer. Si il ne lâche pas Alekseï des yeux, il n'est pas hostile pour autant. Il a juste dans le regard un mélange de méfiance et de curiosité.

Bon, Alexandre, je vais vous laisser aux mains de l'Analyste pour quelques minutes, si vous voulez bien, dit-il en désignant la projection holo d'un homme à lunettes. Je dois emmener Gabriel passer son test dans la salle d'à côté. Je n'en ai pas pour longtemps.

Parfait ! Alekseï se retourne donc vers l'Analyste. Bon, comment je dois procéder ? Et... Et je suis désolé, je suis malpoli. Je viens d'arriver et je monopolise votre attention. Vous pouvez finir avec les deux autres, j'ai le temps !

Je suis une IA, monsieur Devalier. Je suis multitâche.

Les deux autres en questions s'approchent. Le garçon un peu dégingandé lui tends la main, tandis que la fille garde une certaine distance.

C'est bon, Zia. T'as rien à craindre. Il est pas en probation, lui, il est juste nouveau.

Salut, Alexandre. Moi c'est Zacchary, et elle c'est Zia. Evaluation initiale, hein ?

Oui, oui. Normalement, je n'ai pas de problèmes de contrôle sur mes pouvoirs, pas d’inquiétudes, dit-il en tendant la main à Zacchary et à Zia. ... Enfin, l'Analyste confirmera.

Vous aussi, évaluation initiale, et même chose pour Gabriel ?

Nous, oui. L'autre... Elle frissonne.

Gabriel est en probation. Normalement, il maîtrise ses pouvoirs, maintenant, mais il a dû vivre à l'écart un moment.

Ah... J'espère qu'il n'a pas fait trop de dégâts. Alekseï envisage avec horreur le scénario où ses pouvoirs se serait déclarés dans la cafétéria, par exemple. Des dizaines de morts...
Parce que... Il a l'air impressionnant, non ?

Ouais, tu peux le dire.

Je crois surtout que ça lui a demandé un travail de volonté vraiment énorme pour avoir le contrôle. Ça te change un gars, je suppose. Il était pas comme ça, avant. Avant que ses pouvoirs deviennent vraiment puissants, je veux dire.

Tu as peut-être bien raison. Et puis, il y a des pouvoirs plus ou moins facile à gérer.
D'ailleurs, je sais que c'est indiscret, mais vous faites quoi, tous les deux, et Gabriel ? Moi, vous allez voir dans trente secondes...

Moi je suis un pyro, mais assez spécialisé, et Zia crée des ondes de choc.

Quant à Gabriel... Tu sais ce qu'on appelle l'énergie sombre ?

J'ai déjà entendu parler de ça, mais je suis pas terrible en physique.
C'est pas une sorte d'énergie répulsive, enfin, à gravité négative ? Un truc qui a rapport avec la relativité générale ?

Ouais, basiquement, c'est ça. Enfin... Si j'ai bien compris. Pour être honnête, j'ai dû regarder sur l'hypernet. Enfin, toujours est-il qu'il peut la capter, la condenser et la manipuler, et à une échelle assez conséquente si j'ai bien compris. Du coup, il peut faire la même chose qu'un TK, mais aussi désintégrer la matière, et peut-être même encore d'autres trucs.

Ah oui... Le genre de gars qu'on ne veut pas voir s'énerver ou perdre le contrôle, en fait. Surtout si l'échelle est grande parce que là... Alekseï se remémore l'effet de la bombe à gravité. Et un contact se crée dans son cerveau. Une Source manipulant de l'anti-gravité ? Ça pourrait aider en dernier recours. Il faut en savoir plus.

Bon, quant à moi, je... Justement, qu'est ce que je dois faire Analyste ?


Dernière édition par Eric le Mer 7 Sep - 20:40, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9460
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mer 7 Sep - 21:27

Et si vous commenciez par me décrire vos capacités méta-humaines ? Vous êtes le mieux placé et nous accordons une grande importance à la perception qu'ont les élèves de leurs pouvoirs.

Bien... Alors, déjà, j'ai remarqué que je cicatrise un peu plus vite que la normale. Et même si je n'en suis pas sûr à 100%, que je suis plus rapide que je ne le devrais.

Quant aux capacités les plus spectaculaires, je suis capable de résister à l'électricité. Ou plutôt je l'absorbe. Ou bien les deux.
Et je peux émettre des décharges, aussi. Je pense qu'il y a un lien. Si je prend beaucoup, je peux relâcher beaucoup, j'imagine.

Par contre, je n'en sais pas plus. Je ne sais pas jusqu'à quel point je peux absorber. Et je ne connais pas le voltage de ce que j’émets, l'ampérage, ni si c'est du courant continu ou alternatif.

Voilà.

Parfait. Nous allons maintenant faire quelques exercices. Jeunes gens, vous aussi. Restez bien dans la zone qui vous est attribuée, surtout.

L'Analyste demande ensuite à Alekseï de générer de l'électricité, à différents niveaux de puissance, puis fait sortir des appareils du sol pour la capter et la mesurer. Au passage, Alekseï apprend qu'il est capable de générer un courant alternatif comme continu et peut même maintenant faire la différence. En fait, avec un peu plus d'entraînement, il pense qu'il pourra facilement passer de l'un à l'autre.

Après environ un quart d'heure, le vieil homme revient dans leur salle.


Voilà, je suis à vous. Au fait, je ne me suis pas présenté tout à l'heure. Je suis John Freeman.

Tout se passe bien ?

Parfaitement, monsieur !
C'est fascinant, tout votre équipement ! J'avoue que je pensais perdre mon temps en venant ici, mais j'ai déjà appris pas mal de choses en seulement un quart d'heure. J'allais justement essayer de pousser mes capacités au maximum pour savoir quel voltage je peux atteindre, quand vous êtes revenu...

Mais je suis tout à vous, monsieur. Je vous écoute. D'ailleurs, par curiosité, vous êtes professeur de quelle matière ?

Réflexologie, relaxation et méditation, mais aussi tai chi et yoga. Et des cours d'Aïkido. Mais je suis surtout le principal superviseur pour les sessions comme celle d'aujourd'hui.

Alors, analyste, des axes de progression à prévoir pour ce jeune homme.

Tout à fait. Son niveau de contrôle naturel est excellent. Avec de l'entraînement, il devrait être capable de varier ses effets. Comme nous avons déjà eu plusieurs étudiants disposant de capacités liées à l'électricité, j'ai une grande liste de possibilités à lui proposer. Je suggère au minimum une séance par semaine.

Ha, très bien. Alexandre, il faut que vous sachiez que ces séances ne sont pas obligatoires, seulement fortement recommandées. Et si vous voulez en faire plus, vous le pouvez : Les salles d'entraînement comme celle-ci sont libres d'accès et l'Analyste est toujours disponible. Vous pouvez venir autant que vous le souhaitez.

Bien. Chaque matin, je me lève très tôt pour courir. Désormais je viendrai ici une fois sur deux.
En attendant, il me reste du temps avant la convocation au Jeu. Je pourrais rester un peu ? J'aimerai bien connaître mon maximum, et être capable de me repérer à coup sûr sur l'échelle des décharges non-létales...
Je peux partager la salle de Gabriel, non ?

Je ne préfère pas aujourd'hui. Mieux vaut ne pas le déranger. Mais un autre jour, pourquoi pas.

Mais allez-y, continuez.

Merci, professeur Freeman.
Analyste, est-ce que tu pourrais m'afficher des jauges de puissance électriques en watts, avec des repères imagés ? Genre la puissance que peut encaisser un humain moyen, celle que produit un speeder, un petit vaisseau spatial...
Je tente mon maximum... Alekseï vérifie que personne ne se trouve trop près, ni sur un support conducteur, puis se concentre.
Il se souvient d'avoir emmagasiné de l'énergie sur la Marjorie-Céléste lorsqu'on lui tiré dessus au taser. Ici, il essaye de se fournir lui même l'électricité. La retenir, la condenser. Et la relâcher d'un coup sur le capteur.


Dernière édition par Eric le Jeu 8 Sep - 22:20, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9460
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Jeu 8 Sep - 9:08

Le cours d'informatque s'avère finalement assez intéressant. Si Oban connaissait l'existence des virus et des hackers, il ne réalisait pas forcément à quel point la façon de programmer était aussi importante que les firewalls et les logiciels de sécurité pour s'en prémunir. Justin s'avère assez pédagogue, finalement, et leur fait plusieurs fois la démonstration qu'il existe beaucoup de vulnérabilités dans le code des programmes auxquelles personne n'aurait songé. Il est parfois un peu trop technique, mais le professeur Sboj est là pour le recadrer et pour se mettre au niveau des élèves.

Oban s'aperçoit aussi que si tous les élèves présents sont supposés avoir un niveau assez proche, chacun a en fait des spécialités bien différentes. Lui-même a davantage de notions dans tout ce qui est logiciels de contrôle de machineries et programmation d'IA, mais est un peu derrière pour ce qui est des interfaces destinées aux humains, du traitement de données statistiques, des applications graphiques et d'autres choses encore. Heureusement, l'assistance en temps réel sur ses holo-écrans lui est d'une grande aide et cerne de mieux en mieux son profil et ses axes de progression.

Il en profite pour observer Jarod à la dérobée. Le garçon aux cheveux blanc garde son air détaché pendant tout le cours, mais suit assidûment sans en avoir l'air. Il décide de ne pas le déranger ; les sélénites semblent fiers d'eux et considérer les "faibles" d'un mauvais oeil.

Finalement, Oban étudie des concepts qui lui semblent intéressants, mais est héberlué de la différence de complexité entre des codes faits pour des buts différents ; Pour des machines importantes pour l'humanité, les codes sont assez simples et bruts. Par opposition, ceux créés pour simplifier les logiciels graphiques et aurtes lui semblent incroyablement complexes pour un résultat final si moyen. Il arbore pendant une partie du cours un air déçu, mais suit tout de même la partie de défense contre les intrusions. Et chaque faille relevée par Justin est annotée dans une note nommée "bases".


Le cours arrive presque à sa fin quand Justin, qui fait le tour des pupitres, vient regarder le travail de Jarod. Il se penche sur son holo-écran en posant la main sur l'épaule du frère de Luna, et pour la première fois Oban voit ce dernier afficher une expression de surprise. Il reprend très vite son air détaché mais lève la main une minute plus tard.

Je peux poser une question ?

Bien sûr, Jarod, fait le professeur Sboj avec étonnement.

Justin, qu'est-ce qu'une backdoor, exactement ?

Hein ?

Justin devient tout pâle, d'un seul coup.

Oban lève la main et n'attend pas qu'on lui donne la parole.


Jepeuxrépondre à celle-là ? Une backdoot, Jarod, c'est... Oban se lève et espère avoir compris ce qui se trame ici. En parlant, il avance vers Jarod. Ca vient d'une langue ancienne qu'on peut traduire par "porte de derrière". C'est savoir quel est le point faible.... ou fort... Oban établit le contact en posant ses doigts directement sur le front du sélénite.

Crois-moi, tu risques ta vie sur tes prochaines paroles. Fais-lui croire que tu n'as rien saisi de son esprit. Tu es en danger. Reste cool. Et utiliser ces faiblesses ou contourner ces forces. En gros, pour trouver une backdoor, il faut bien connaître la forteresse ennemie.

Tu me comprends bien, j'imagine ?

Je ne suis pas bien sûr.
A quoi tu joues, là ?

Ouais, ou pour faire plus simple, une backdoor est un moyen de contourner les sécurités d'un programme. Elle est presque toujours installée par le programmeur lui-même, mais certains virus vraiment très élaborés peuvent en créer une pour vous.

Ok, merci, dit Jarod avant de reculer suffisamment pour rompre le contact avec Oban, qui retourne s'asseoir, et feint la normalité pendant le reste du cours. Il ne participe plus, écoute avec attention et ne jette plus un regard au sélénite.

Et si j'avais mis le temps en danger et que je devais faire marche arrière ?

C'était une question intéressante, Jarod, mais nous développerons la prochaine fois. Il est l'heure, j'en ai peur. Je vais vous relâcher. A la semaine prochaine.

Orson, vous restez un moment ? Il faut vous trouver un projet.

Orson approuve, et laisse partir les autres. Il a un peu de mal à se concentrer sur l'informatique, mais la présence de Sboj aide.

Pensez-vous que ce serait possible d'étudier l'organisation de l'analyste ?

Hum... c'est un peu trop ambitieux, pour un projet de votre niveau, j'en ai peur. Peut-être plus tard, d'accord ? Et si vous vous faisiez les dents sur quelque chose de plus simple ? Vous avez des préférences ?

Mmm... J'ai une I.A. à améliorer. Ce serait bien d'étudier ça.

Quel genre d'IA ?

L'empreinte psychique d'un défunt.

D'un défunt ? fait Sboj, sincèrement étonné. C'est... inhabituel.

Désolé, je serais ravi de vous aider, mais je suis obligé de vous demander : Comment êtes vous en possession de l'emprunte psy d'un mort, et surtout, où diable avez vous eu accès à cette technologie ?


Un étrange concours de circonstances, et dans une décharge sur une planète du noyau.

Mais tout ça n'a pas vraiment lieu d'être mentionné, si on peut garder cette affaire dans un cadre privé. Moi, tout ce que je voudrais, c'est pouvoir améliorer cette I.A. pour lui donner plus d'autonomie, et ça veut dire trouver un système de transfert qui puisse le laisser conscient en permanence, peut être un corps à emprunter, et jouer sur sa programmation pour l'améliorer  sans toucher à sa personnalité. Ca veut dire pas mal de lignes de code.

C'est faisable, mais est-ce souhaitable ? donner de l'autonomie au ghost d'un inconnu pourrait être dangereux. Qui sait quelles seraient ses réactions, ses motivations.
A moins que... Tu connaissais cette personne ?

Oui... Et c'était quelqu'un de bien, qui mérite qu'on honore sa mémoire. Ecoutez, si ce n'est pas faisable, dîtes-moi, je le ferai moi-même. Je trouverai un projet qu'on peut montrer aux autres sur le côté, si vous voulez.

Je n'aurais pas dû parler de ça. Le coup du "non, je ne devrais pas parler de ça" a valu à Oban l'amitié de beaucoup de gens à bon fond. Je peux faire quoi d'autre ? Je n'arrive pas bien à saisir l'étendue des possibilités.


Dernière édition par Eric le Ven 9 Sep - 21:55, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9460
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Jeu 8 Sep - 23:08

Alekseï continue ses exercices pendant un bon moment, et n'a plus du tout l'impression de s'être déplacé pour rien. Après avoir effectué un grand nombre de mesures sur l'énergie qu'il peut déployer, l'Analyste commence à lui suggérer de petits exercices : générer une puissance, un voltage et une intensité précises et les maintenir, ce qui s'avère plus facile à dire qu'à faire. Puis modifier la circulation de l'électricité à l'intérieur de son corps.

En théorie, vous devriez pouvoir modifier votre champs magnétique personnel et les champs magnétiques ambiants.

Oh ! Ce serait marrant ! Mais il faut la faire circuler dans quel sens ?
Parce que pour l'instant, je ne sais faire que ça... Il écarte le pouce et l'index de chaque main, et génère un petit éclair entre ses deux doigts, alternativement de la main gauche, puis de la main droite.

En tout cas, il écoute la réponse de l'analyste puis prend une petite pause pour boire une gorgée d'eau, observer un peu ses camarades, vérifier l'heure et d'éventuels messages sur son smartcom, qu'il ne garde évidemment pas sur lui pour ce genre d'exercices !

Et aussi pour souffler un peu ! Aucune manière de le savoir, mais il doit avoir produit depuis le début des tests de quoi alimenter un immeuble entier en électricité pendant quelques minutes...


Il reste un test très important à faire, si vous voulez bien, à savoir vérifier si votre niveau de contrôle reste le même en situation de stress. Voulez-vous procéder maintenant ou reporter cela à plus tard ?

Si c'est très important, il faut le faire dès maintenant... Comment cet animal va réussir à simuler du stress ? Alekseï se concentre sur sa respiration, la méthode de base qu'on lui a enseigné pour ralentir son rythme cardiaque, son stress et sa peur.

Bon. Je suis prêt.

Vous n'avez rien contre les scénarios de confrontation physique ?

Rien contre. , dit-il avec un petit sourire discret qui se dessine.
Donnez-moi juste vos consignes. Je ne dois pas utiliser mes capacités, du moins au niveau létal, c'est ça ?

C'est le but, oui. Nous allons choisir un scénario où vous serez confronté à une série d'adversaires. Le but est de "survivre" sans tuer personne. Ce ne seront que des hologrammes, bien sûr, mais j'enregistrerai les paramètres et appliquerai les résultats comme dans une situation réelle.

Choisissez un environnement qui vous convient.

Un holo-écran s'affiche, sur lequel apparaît une liste de simulations virtuelles. C'est un peu comme le jeu auquel Alekseï a participé avec Maccari.

Hummm... Alekseï recherche un environnement qui l'intéresse. En fait, il cherche un endroit qui le mettrait en difficulté. Naturel. Tant qu'à se faire tester, autant s'entraîner en même temps.

Ah, ça, c'est très bien ! "Forêt enneigée"...



Par contre, si je veux "survivre" face à une série d'adversaire, et que je ne peux pas les tuer, il faut que je puisse les assommer. Ou les blesser pour les incapaciter. Lâchez ce que vous voulez sur moi...


Dernière édition par Eric le Ven 9 Sep - 1:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9460
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Ven 9 Sep - 12:39

Les sens d'Alekseï sont perturbés pendant un instant, tandis que s'installe la simulation. La salle d'entraînement disparaît, laissant place à un sous-bois hivernal. Le froid commence à lui picoter la peau, la neige à crisser sous ses bottes. Il sent ses vêtements s'alourdir, le tissu laissant place au cuir et au métal.

Le but du jeu est de tenir le plus longtemps possible ou de venir à bout de tous les adversaires mais sans les tuer. Si vous mourrez, virtuellement bien sûr, le jeu s'arrête. Si vous mettez à mort un adversaire, le jeu s'arrête. Vous pouvez également simplement dire "Analyste" à tout moment pour mettre fin à la séance.

Bonne chance, dit-il finalement avant de disparaître.

Une fois l'hologramme de l'Analyste disparu, la simulation devient vraiment parfaite. Alekseï avait déjà trouvé réaliste le scénario "pirates" qu'il avait joué avec Maccari, mais il réalise maintenant à quel point il était plein de petits détails qui clochaient, même si ils étaient presque imperceptibles. Ici, il n'en est rien. Si il ne savait pas qu'il s'agit d'une simulation, il se croirait vraiment dans cette forêt froide et enneigée. Même ses sens surnaturels s'y tromperaient.

Il baisse les yeux pour regarder son avatar : Ses cheveux sont toujours blancs, mais longs, et tombent sur son torse vêtu d'un plastron de cuir dur. Il a des épaulières en métal, une longue cape à capuche, et un baudrier qui retient une paire de lourdes épées sur son dos.

Crissement de pas dans la neige. Des ombres se faufilent entre les arbres. Instinctivement, Alekseï dégaine.




Alekseï fait un tour sur lui-même, afin de repérer les lieux. Plusieurs réflexions lui viennent en tête. Son épée est vraiment lourde... Peut-être qu'un bon bâton ramassé au sol sera plus pratique, surtout pour éviter de tuer. Enfin, ça il s'en occupera plus tard, après avoir vu à quoi ressemblent ses adversaires.
Essayer de se trouver un endroit moins exposé, et rester en mouvement, au cas où l'ennemi aurait des armes à distance.
Mais surtout, ne pas en faire trop... Alexandre Devalier est sensé être bon physiquement, mais pas autant qu'Alekseï !

Il applique donc ses propres consignes, tout en testant le niveau de réalisme du simulateur. Sent-il des présences, comme ce qu'il lui arrive parfois avant de rentrer dans une pièce ?


Mais rien, jusqu'à ce que... Si, quelqu'un, à sa droite, à la limite de sons sens surnaturel. L'instant d'après, il entend un lourd chuintement dans l'air. D'instinct il fait un pas en arrière et une hache tournoyante passe devant son visage avant d'aller se ficher dans un tronc avec un "Tchoc" retentissant.

Le bruit d'une course dans la neige le fait se tourner dans la direction d'où venait l'attaque, juste à temps pour voir un homme surgir d'entre les arbres pour se ruer sur lui, hache brandie, en lançant un cri de guerre.


THOR AÏE !!!

Oh putain ! Un putain de viking ! Mais il est taré, l'Analyste ? Comment un jeune comme moi, qui n'est pas sensé savoir se servir d'une épée, peut "neutraliser" des monstres comme ça ?

En tout cas, Alekseï se tient face à lui, tenant son épée à l'aide des deux mains, pointée devant lui. Comme pour réceptionner la charge.
Ce qu'il ne compte certainement pas faire... En fait, il prévoit d'esquiver l'attaque, puis de poser sa main quelque part sur la peau du guerrier. Le jeune russe connait désormais le niveau de puissance d'une décharge de type "taser", et c'est bien ce qu'il espère générer !


Alekseï esquive un coup de hache sauvage et sa main effleure l'épaule nue du viking tandis qu'il relâche l'électricité... Sans effet.
"Putain, les gants !" a-t-il le temps de penser avant que l'autre tournoie sur lui-même. La lame du viking vient ouvrir le plastron du jeune homme et sa chair en dessous, faisant gicler le sang et l'envoyant à la renverse. C'est peut-être une simulation, mais la douleur est aussi vraie que possible !


En tout cas, Alekseï a lâché son épée, et il se retrouve dos au sol face au viking. Il ôte ses gants à toute vitesse, comptant sur ses jambes pour repousser d'un grand coup de pied le nordique, ou pour le faire tomber avec un mouvement de ciseaux. Au pire, rouler dans la neige pour esquiver le prochain coup de hache destiné à l'achever...

Avec ses mains nues, le prochain coup, ça devrait marcher.


Alekseï roule juste à temps pour éviter un nouveau coup de hache, et la douleur dans ses côtes lui arrache un cri. Mais il parvient tout de même à faucher les jambes de son assaillant d'un coup de pied et ils se retrouvent à lutter au sol tous les deux. Le jeune russe envoie une décharge au viking, qui grogne... et répond d'un coup de poing au visage. Il faut une deuxième décharge, puis une troisième, pour finalement le plonger dans l'inconscience.

Alekseï, tout endolori, commence à se remettre sur ses pieds, quand une autre haute silhouette sort du sous-bois.


<phrase incompréhensible.>

Vêtu tout de cuir et de fourrure, il fait une tête et cinquante kilos de plus que le précédent, qui n'était déjà pas une demi-portion, et porte une grande hache à deux mains.

Oh nooon... L'Analyste se moque de moi ! C'est quoi, après ? Un géant ? En plus, il porte du cuir partout sur lui... J'imagine que c'est un bon isolant. Bon...

Le russe récupère une pleine poignée de neige qu'il applique contre sa blessure. Le froid limite le saignement, lui a apprit son maître d'arme à travers une anecdote de guerre. Il récupère son épée, et recule vers un endroit un peu plus encombré par les arbres.
Avec une arme comme la sienne, avec sa taille et son gabarit, il sera désavantagé. Avec un peu de chance, il plantera sa lame dans un arbre...

Et il se promet aussi d'augmenter sensiblement le niveau de ses décharges, s'il doit y recourir de nouveau. Visiblement, il a sous-estimé la résistance de ces hommes.


Dernière édition par Eric le Ven 9 Sep - 22:53, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9460
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Ven 9 Sep - 22:45

Le professeur Sboj considère un instant Oban, puis...

D'accord. Cela a l'air de te tenir à coeur, alors je veux bien t'aider. Par contre, il faut vraiment que je sache de quelle technologie nous parlons. Du type de codage, aussi.

Oban mesure bien la portée de tout ça, mais après tout, révéler un peu de vérités sur Oban ne nuit pas forcément à la couverture d'Orson. Il n'aime pas trop ça, mais l'opportunité est là sous ses yeux, il faut la saisir.

Ce n'est pas disponible pour le moment.

Pas disponible ? Cela ne va pas nous aider. Vous savez au moins de quel type d'appareil il s'agit ? La base de données de l'Institut est plutôt riche. Nous pouvons essayer de le retrouver, si vous voulez.

Il allume une série d'holo-écrans, se connecte sur les catalogues techniques, et attend. Oban retire de la sélection tous les appareils de moins de cinquante ans ; il se souvient avoir entendu Dan parler de "au moins cinquante ans d'après l'état des composants". C'était de type sélénite, si ses souvenirs sont bons. donc il réduit de nouveau sa recherche.

Mais il se retrouve rapidement confronté à un écueil de taille : Il n'y a aucun appareil équipé d'un dispositif de gestion par IA personnalisée par transfert psy qui ait plus de quarante ans. C'est à peu près à cette date que les premiers ont été mis sur le marché par les constructeurs terrans. Sboj est curieux de savoir pourquoi ils ne trouvent rien et Oban le lui explique.

Rien d'aussi vieux ? Et tu dis que les composants étaient de technologie sélénite ? Alors il n'y a qu'une explication possible : Ce n'est pas un appareil commercialisé ni fabriqué par une entreprise classique. Attends.

Il se déconnecte de la base de données de l'Institut et lance une autre connexion, externe cette fois-ci, vers le système du Sélénium. Il entre plusieurs mots de passe, et va chercher dans la liste des prototypes créés par le Sélénium dans les années concernées... Et là, miracle, l'image d'un vaisseau identique à Dan s'affiche sur l'écran parmi une dizaine d'autres. Oban écarquille les yeux. Il lit tout ce qu'il peut. les schémas sont à la fois habituels et géniaux, surtout là où il a dû, lui, improviser.

Il prend une multitude de notes mentales, puis passe au modèle suivant, et ainsi de suite, pour voir les différences entre les modèles. Ce vaisseau devait bien avoir une fonction première.


Celui-là, alors ? attends, je télécharge la documentation technique.

Les fiches techniques commencent à s'afficher, mais elles sont plutôt sommaires : Il manque beaucoup d'éléments. Toutefois, le peu qui est lisible en apprend déjà beaucoup au garçon, qui s'aperçoit que certaines réparations improvisées ont sérieusement bridé les capacités de l'appareil.

Tu es sûr que c'est le bon vaisseau ? Là il est dit qu'il n'y a eu que deux prototypes de fabriqués, pour un échange technologique avec la division militaire de la confédération du Noyau. Comment est-ce que tu as pu avoir accès à un tel appareil ?

Je vous l'ai dit.. une décharge. On a construit un appareil à partir de carcasses. Dedans, il y avait un truc qui ressemble à ça. MAis de toutes façons, l'appareil pour digitaliser un esprit, on l'a trouvé dans un second appareil, donc... Ca ne pouvait pas être les deux seuls, quand même ?

Je ne sais pas, Orson. Ecoute, j'ai encore quelques amis bien placés au Sélénium. Je vais tâcher de me renseigner, d'accord ?

Bon, ceci dit, tu peux en faire un projet, puisque c'est important pour toi, mais c'est un peu trop gros pour en faire ton premier sujet d'étude. Et puis on manque d'éléments, pour l'instant. Donc voilà ce que je te suggère : Tu réfléchis à un autre projet, quelque chose de simple, et dès que j'en saurai plus, on voit si tu prendre celui-là comme un "à côté", d'accord ?

Non ! Non, pas du tout d'accord. Je veux bien trouver un autre projet, mais de votre côté, vous ne mentionnez rien de tout ça au Sélénium. Vous imaginez ce qu'ils feraient à mon... I.A. ?

D'accord, comme tu voudras. Mais tu auras du mal à trouver des données techniques ailleurs, je te préviens.


... Je ne sais pas... Ecoutez, je vous en ai déjà trop dit, et rien ne me fera rendre cet appareil. Alors si vous pensez que ça ne va pas dégénérer, je serais ravi d'avoir votre aide.

J'aurai des propositions pour le prochain cours, mais là tout de suite, j'aurai du mal à penser à une idée spécifique.

Bon, tu sais quoi, étant donné que le prochain cours est mardi prochain, arrange-toi pour passer à mon bureau lundi avec quelques idée et on s'en occupera à ce moment-là, d'accord ?

Oban opine, mais assurément, il pense que ce cours a été une suite de ratages.


Dernière édition par Eric le Dim 11 Sep - 20:19, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9460
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Ven 9 Sep - 23:40

Avec un grognement, le colosse avance sur Alekseï, mais la stratégie de ce dernier s'avère plutôt payante. L'autre a plus de mal que lui a se faufiler entre les arbres et ne peut faire tournoyer sa hache : ses coups manquent sérieusement d'amplitude. De plus, il est plus lent que le premier, et le jeune russe peut facilement tourner autour de lui. Reste à trouver un moyen de le mettre à terre.

... Et ça, c'est facile. Alekseï a toujours été un grand fan des attaques dans les jambes. Étant bon en mobilité, s'il réduit celle de l'adversaire, c'est comme s'il avait déjà gagné. Le bonus, c'est qu'en plus, à part en touchant l'artère fémorale, ce n'est pas mortel. A cours terme.

Il tourne de nouveau autour des arbres, lance quelques feintes vers le haut du corps de son adversaire pour focaliser son attention.

... Puis il accélère d'un seul coup pour frapper de sa lame vers le bas. Arrière du genou, talon d’Achille, dans le meilleur des cas. Dessus ou côté extérieur de la cuisse dans le pire des cas. Ensuite, une petite pique de son épée n'importe où apportera la décharge, pour peu qu'il mette sa deuxième main sur la lame d'acier.


Et c'est exactement ce qui se passe : Il se glisse sous la hache, contourne le corps massif de son adversaire, et sa lame vient mordre les chairs du viking à travers un point faible de l'armure. Mais au moment où il envoie une puissante décharge, l'autre joue son va-tout : Il vient violemment percuter de l'épaule l'arbre sous lequel ils se trouvent.

Le colosse tombe, mais pas seulement lui : Une bonne partie de la neige accumulée sur les branches vient engloutir les deux hommes.


Et merde ! Alekseï se débat pour remonter à la surface. Et une fois que ce sera fait, il va falloir dégager le viking pour qu'il ne meurt pas d'asphyxie. S'il a été assommé par la décharge, bien sûr... Sinon, il sera de toute façon entouré de neige. Et ça, c'est de l'eau, c'est conducteur !
Au moindre mouvement agressif, le jeune russe en remet une couche.


Il parvient à se dégager et à découvrir le visage du colosse évanoui quand il entend un crissement dans la neige derrière lui. Un autre adversaire s'est approché silencieusement pendant qu'il était occupé ! Il n'a que le temps de ramasser son épée pour bloquer un coup qui lui aurait tranché la tête mais un bouclier vient le frapper et il roule dans la neige.

YAAAA ! fait l'homme en se précipitant à l'attaque alors qu'il a tout juste le temps de se remettre sur ses pieds.

Là, ça devient chaud. Alekseï est sérieusement blessé, commence à vraiment fatiguer, et son adversaire semble vouloir "marcher sur lui". En plus, il déteste les boucliers. Il n'a jamais combattu contre ça... Mais il sait que c'est efficace en défense, et contrairement à ce que les néophytes pensent, aussi en attaque.

Il sort sa deuxième épée, et recule pas à pas, lance quelques coups pour gagner du temps, utilise les arbres pour trouver un couvert. Le tout en tentant de reprendre ses esprits.


L'Analyste n'est pas sérieux... Personne ne peut encaisser un tel enchainement d'ennemis ! Est-ce qu'il faut que je me rende ?
Non. Jamais...


Alekseï est certes plus rapide que son adversaire, mais celui-ci est en pleine forme et plutôt vif quand même. De plus, le jeune homme constate rapidement qu'il avait raison à propos du bouclier : C'est une défense formidable et quasiment une seconde arme. Les coups volent, les lames s'entrechoquent, et il ne parvient pas à prendre l'avantage. En fait, il commence même à faiblir. Apparemment, la simulation a un moyen de le ralentir pour prendre en compte les effets de ses "blessures", et une fatigue bien réelle commence à se faire sentir elle aussi.

Alekseï sait qu'il ne peut plus procrastiner. Chaque seconde donnera un avantage supplémentaire à son adversaire, aussi...

Waaaahhhh !

Il charge. Il frappe de ses deux épées pour tenter d'arriver au corps à corps. Et là, il lâche ses armes pour s’agripper au nordique, à ses bras, son arme, son bouclier, peu importe, tout en émettant une forte décharge. Du même genre que celle qu'il a utilisé pour le précédent adversaire.
Non. Un peu plus cette fois... Il ne faut pas se louper.


Mais l'autre parvient à encaisser la charge et le renverse à l'aide de son bouclier sans encaisser la décharge. Il bondit sur Alekseï pour l'achever d'un coup d'épée. Alekseï lève la sienne pour se protéger... Et perd la moitié de son bras, tranché net dans une grande gerbe de sang. La douleur est insoutenable !

Même s'il n'y réfléchit pas vraiment vu la situation, Alekseï sait ce qu'il en est. Un bras tranché, c'est la mort dans les secondes suivantes... Aussi, il tente d'attraper de son bras valide le visage ou le bras du viking, et lâche tout ce qu'il a. C'est à dire plus grand chose !

Crève !

Il faut bien avouer qu'il ne pense plus vraiment aux consignes de l'Analyste à ce moment. Simplement un instinct de vengeance, de combattant. Ne pas partir seul.


Dernière édition par Eric le Sam 10 Sep - 3:31, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9460
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Sam 10 Sep - 4:46

L'électricité fuse. Gerbe d'étincelles. Odeur de chair brulée.

Et la scène se fige, avant d'être remplacée par un brouillard de neige blanc. La silhouette de l'Analyste apparaît aux côtés d'Alekseï, qui d'un coup ne ressent plus aucune douleur. Cela lui fait un choc, comme une trop brusque sensation de bien être. Par réflexe, il lève sa main, qui est revenue à sa place.


Vous venez de tuer votre adversaire, dit l'hologramme.

Le ton est neutre, et pourtant... Alekseï a la sensation qu'il y a comme une petite réprimande là-dessous.

Oui...
Bon, vous pourrez donc noter dans votre dossier "Alexandre a tendance à perdre le contrôle de ses pouvoirs quand on lui tranche un membre."

Alekseï à l'air de mauvaise humeur. Pas dû à la douleur qu'il a ressenti, mais plutôt au fait de s'être fait avoir aussi rapidement. Néanmoins, il se reprend bien vite.

En tout cas, même si le niveau était trop élevé, votre simulation est incroyable ! La gestion des blessures, l'impression de douleur... Tout est tellement réaliste !

Je dois faire quoi maintenant ? J'espère que je ne vais pas me prendre une sanction, quand même ?

Non, bien sûr. Le but de ces simulations est uniquement de vous apprendre à mieux vous contrôler et à connaître vos propres réactions en situation de stress. C'est pour cette raison que j'ai choisi un niveau de difficulté de 4 sur 5 et que le rendu de la douleur était réglé sur "réaliste". Il fallait que le niveau de pression psychologique soit élevé. Toutefois, si vous désirez tenter à nouveau ce scénario un autre jour, vous pourrez changer les paramètres à votre guise.

Le brouillard blanc s'estompe à son tour et Alekseï se retrouve à nouveau dans la salle d'entraînement. Toutefois il ne peut voir qu'une partie de celle-ci : Des murs holographiques blancs lui en cachent la moitié. De l'autre côté, il peut sentir les présences de Zacchary et de Zia, qui doivent eux aussi être à l'entraînement, mais impossible de voir ce qu'ils sont en train de faire. Il est probable que cela se soit passé de la même façon pour lui : Personne d'autre que lui et l'Analyste n'a pu voir le déroulement de son scénario.

Alors, Analyste ?

Excellente résistance au stress, monsieur, avec une évaluation à 78% et un bon potentiel d'amélioration.

Pour une première fois ? C'est bien. C'est très bien, même. Félicitations, Alexandre.

Merci, monsieur Freeman. Je peux vous assurer que je reviendrai m'entraîner ici régulièrement.
Je voulais vous poser quelques questions bêtes, avant de repartir... Si vous n'avez pas d'autres tests à me faire passer, bien sûr !

C'est très suffisant pour aujourd'hui. Mieux vaut ne pas pousser votre résistance trop loin sans raison. Reposez-vous et revenez quand vous serez prêt.

En fait, je me demandais... Est-ce que le fait de travailler en simulation fait progresser en réel ? Je veux dire, si je faisais des pompes dans une salle de sport virtuelle, est-ce que je gagnerai vraiment de la puissance ?
Et... Si par exemple on m’amenait dans cette salle inconscient, et que je me réveillais dans la simulation, est-ce qu'il existerait un moyen de savoir que je ne suis pas en situation réelle ? C'est tellement réaliste... C'est génial, mais un peu flippant quand même. Alekseï n'a pas de mal à utiliser un langage un peu moins châtié que d'habitude pour paraître plus "étudiant".

Ce serait presque impossible. C'est pour cela qu'il y a une sécurité intégrée, pour que l'on ne puisse pas en abuser : L'Analyste s'assure toujours que la personne en simulation sait ce qu'il en est. Personne ne peut contourner cela, ni moi, ni même la direction de l'Institut. C'est la même chose pour l'interdiction de tuer sous peine de défaite dans tous les scénarios. St-Charles n'a pas vocation à former des soldats. Si vous voulez jouer à la guerre, vous ne pouvez pas le faire entre ces murs.

Et pour ce qui est de votre progression, elle est très réelle. Après tout, vos muscles fonctionnent normalement. Ce n'est pas comme une réalité virtuelle induite psychiquement.

D'accord. Encore merci pour le bilan, et à bientôt.
Alekseï récupère ses affaires, et prend le chemin du retour vers son bâtiment : Une douche fera du bien. Il en profite pour vérifier sur le smartcom ses horaires de la journée. Et il fait aussi un tour sur les données de l'institut et les réseau sociaux. Il recherche ce qu'il peut sur Gabriel. Ainsi que sur les activités en ligne de Nétifer, Angélica, Oban et Megan !


Dernière édition par Eric le Sam 10 Sep - 23:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9460
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Dim 11 Sep - 12:09

Assis sur son lit, les cheveux encore mouillés, Alekseï entend le cliquetis du clavier de Vikram qui est en train de rédiger un devoir pendant que lui-même regarde son smartcom. Sur les réseaux sociaux, c'est sans surprise qu'il constate qu'il n'y a aucune activité pour Nétifer. Angélica est un peu active sur les pages geeks, et Megan en bonne petite ado échange avec ses amis off-world à propos de broutilles : mode, copines, garçons, etc. Elle ne cite jamais de nom, mais il semblerait qu'elle ait déjà quelques béguins. Quant à Oban, si il n'est pas actif lui-même, Alekseï trouve sur le réseau interne de l'Institut une tridéo qui est en train de devenir virale : Apparemment, "Orson" a fait cette transmission de balle gagnante impossible durant un match d'entraînement de gravity ball, et en effet, une passe à huit rebonds, c'est quelque chose.

Le jeune homme sourit en regardant tout ça. C'est tellement prévisible, et assez rassurant de normalité, finalement.

Il se prend un petit moment pour se décontracter, affalé sur son lit, et consulte les nouvelles du monde, le site du Journal de l'Institut, et lance le téléchargement de ses musiques préférées, ainsi que de celles qui y sont associées qu'il ne connait pas.

Puis, se sentant certainement un peu coupable en voyant Vikram bosser, profite de ce temps "creux" pour relire ses notes rédigées lors du cours de commerce. Et faire les quelques exercices donnés pour la prochaine fois. Ce n'est certes pas indispensable, mais sa couverture dans l'école dépend du fait qu'il se comporte aussi de temps en temps comme un étudiant lambda.

Bientôt, il ira rejoindre les autres.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9460
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Dim 11 Sep - 20:57

Après être repassés par leurs chambres puis pris leur repas, nos amis retournent sur la grande esplanade de l'Institut. C'est là que doit avoir lieu l'annonce officielle du début du Jeu dans moins de quinze minutes. Il y a déjà foule. Les participants doivent tous être là, mais sont noyés dans la masse des simples spectateurs. Apparemment, le Jeu est un spectacle vraiment très populaire. A part ceux qu'ils connaissent de vue, il est pour le moment difficile de distinguer les membres des autres équipes.

Oban et Alekseï arrivent à peu près au même moment. Ils remarquent immédiatement une étrangeté : A cent mètres d'eux, près de la grand porte permettant de sortir du dôme de St-Charles, se trouve une rangée de treize véhicules. Ceux-ci portent le symbole des services municipaux de Neo Salem. D'ailleurs, un groupe d'employés de la ville en tenue de travail est en train de discuter et de boire le café juste à côté.


Hé, par ici ! leur fait Megan au milieu des étudiants rassemblés.

Ce n'était pas indispensable car ils avaient déjà repéré sa Source, tout comme celle d'Angélica qui se tient déjà à ses côtés. Quant à Nétifer, seul Oban peut sentir sa présence : Elle est en route et ne devrait pas tarder.

Eh beh, ça en fait, du monde ! Ca va, les filles ?

Wow, la taille de ce type...  Au fait, mon colocataire, celui dont je vous parlais, il est dans le même cours d'informatique que moi et en plus, il est dans une de ces équipes. Ca fait tellement de coincidences, que je m'inquiête presque. Il faudra que je vous le présente. Vous connaissez des gens ici ?

Oui, même beaucoup. De toute façon, j'ai l'impression que les trois-quart de l'Institut sont ici. Alekseï s'est mis en survêtement, pour l'occasion. C'est tellement rare de le voir sans son costume-cravate !

J'espère que N... que Kriss ne va plus trop tarder.

Elle arrive.

Et moi qu'on va assurer ! Je suis stressée, vous imaginez même pas !

Et puis c'est quoi, ça ? dit-elle en désignant les véhicules utilitaires de la ville et leurs chauffeurs.

Je ne sais pas. Peut-être pour nous emmener sur le site de la première épreuve ? Alekseï connait le nombre d'équipes en lice, aussi il compte le nombre de véhicules pour déterminer si ça correspond.
Et ne stresse pas, Megan. On est là pour s'amuser, c'est tout. Ce qui n'empêche pas de donner le meilleur de nous-même !
Inspire profondément, et expire lentement. Ça chasse la peur...

Bon, au moins on ne va pas devoir faire une pièce de théâtre.

Nos amis voient bientôt arriver Nétifer, qui se faufile dans la foule pour les rejoindre. Ils sentent également la Source de la directrice, pas très loin... Ainsi qu'une troisième, inconnue, sauf pour Alekseï qui reconnaît Gabriel.

Oban trépigne. Il cherche des yeux les muses, et l'équipe de Lieber. Il jauge ensuite ses compagnons. Megan ne semble pas si stressée que ça. Oban non plus, il est juste impatient.


Ah, au fait... Si  vous "sentez" un inconnu, c'est Gabriel. Un grand baraqué au crâne rasé.

Tu l'as rencontré ?

Petit cachottier... Et alors, il a l'air balaise ? Il est sympa ? Il fait quoi ?

Oui, je l'ai vu pendant mon évaluation initiale. Lui, il était en probation. Contrôle sur l'énergie sombre. J'imagine que vous savez ce que ça veut dire. C'est une des forces fondamentale de l'univers, avec les interactions nucléaires fortes et faibles, l'électro-magnétisme et la gravitation. Son truc, c'est de l'anti-gravitation, en fait. 'Fin, de ce que j'en sais... On m'a même dit qu'il pouvait détruire de la matière.
Vous êtes bien meilleurs que moi en physique relativiste. Vous pourrez m'expliquer ce qu'il en est vraiment...

En tout cas, il est fort, j'en suis persuadé. Ça se voit dans ses yeux.
Sympa, je ne sais pas. Silencieux, respectueux et curieux, oui. Il semblait à la fois méfiant et intéressé en me "sentant", je veux bien le parier.
Je crois surtout qu'il vient de s'en prendre plein la tronche avec la découverte de ses pouvoirs, et qu'il essaye de remonter la pente. J'en saurai plus bientôt.

Je pense aussi qu'il ne faut pas le troubler pour l'instant.


Dernière édition par Eric le Mar 13 Sep - 2:53, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9460
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mar 13 Sep - 5:48

Les conversations s'éteignent peu à peu tandis que s'élève une grande estrade antigrav devant l'assemblée des étudiants. Sur celle-ci se tiennent la directrice de St-Charles ainsi que plusieurs professeurs, parmi lesquels la femme blanche qui a dirigé les sélections de gravity ball. Alekseï y aperçoit également le magistrat.

Bonjour à tous.

La voix de Madelyne Williams est amplifiée par un système de micros invisible et tous peuvent l'entendre clairement.

Merci d'être venus si nombreux pour le lancement de notre vingt-et-unième compétition annuelle. Comme vous n'êtes pas ici pour m'entendre discourir pendant une heure, je vais être brève, rassurez-vous. Je tiens tout de même à remercier les membres du corps enseignant et nos consultants qui ont organisé le Jeu et qui vous ont préparé de nouvelles épreuves. Je remercie également tous les participants, qui sont exceptionnellement nombreux cette année. En effet, nous n'avons pas moins de treize équipes inscrites. Merci aussi à tous leurs camarades venus pour les supporter.

Mais entrons dans le vif du sujet. Tout d'abord, présentons les équipes, voulez-vous ? Pour cela, je laisse la parole au professeur Snowden.

Quelques applaudissements et cris d'enthousiasme tandis que s'avance un grand blond apparemment assez populaire parmi la gent féminine de l'école.

Merci madame la directrice... et salut tout le monde !

Allez, ne perdons pas de temps. Tout d'abord, nos champions en titre, j'ai nommé les Griffons.

L'équipe de Lethra et de Gerald s'avance en saluant sous les applaudissements. Les trois autres, deux garçons et une fille, doivent être Ramon, Snow et Allen.

Ensuite, ils ont fini deuxièmes l'an dernier, mais de justesse, voici les Black Kings.

C'est au tour de l'équipe de Stepjan de sortir de la foule, avec un peu moins d'encouragements. Nos amis reconnaisse bien sûr le jeune homme brun qui a provoqué Lethra pendant la visite, mais sont aussi assez surpris de constater que parmi les quatre autres jeune gens qui composent son équipe se trouve la Source qu'il ont senti, le dénommé Gabriel. Ce doit être lui, l'atout censé les faire gagner dont Stepjan s'est vanté devant Lethra.

Voici ensuite nos troisième de l'an dernier, les Titans.

On comprend pourquoi ils se sont nommés ainsi : Que ce soit un hasard ou délibéré, l'équipe n'est composé que de grands costauds, y compris l'unique fille du groupe.

Elles ont été quatrième, et certains disent que ce sont parmi les plus jolies filles de l'école : Voici les Muses.

Une équipe de cinq filles vient prendre place à côté des autres sous une nouvelle salve d'applaudissements. Oban les reconnaît parfaitement, surtout Honey, et constate qu'elles se sont finalement trouvé une cinquième coéquipière.

Le professeur Snowden continue ensuite d'appeler les équipes par leur nom une par une. Il y a les Outsiders, la Division Omega, les Rapaces, les Cinq Fabuleux, les Champions, etc.

Quand il appelle l'équipe des Gentlemens, Oban aperçoit Justin parmi eux et peut le désigner aux autres... Qui reconnaissent aussi d'après sa photo le dénommé Idriss Matemba. Il y a deux autres garçons avec eux, mais c'est tout : Ils ne sont que quatre.

Et finalement, en tout dernier...


Et enfin, et c'est inédit, ils se sont inscrits dès leur premier jour à l'Institut, voici les Nouveaux !

Des applaudissements et des cris se font entendre, peut-être plus que ce à quoi nos amis se seraient attendus.

C'est la seule chose qui manquait pendant le grav-ball : le public. Oban s'en régale et s'en imprègne pour ne pas oublier qu'il y a tous ces gens à contenter : ça lui fait  ne raison supplémentaire de jouer à ce jeu.


C'est excellent. Une foule d'humains....

Dans la masse d'étudiants, il voit d'ailleurs Gogo qui lui fait de grands signes. Honey aussi le salue de la main quand ils passent devant les Muses pour prendre leur place.

Alekseï invite les autres membres de son équipe à ne pas avancer trop vite, et salue le public en souriant. Le petit Est emmené sans s'en rendre compte, fasciné par la foule.


Dernière édition par Eric le Mar 13 Sep - 16:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9460
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mar 13 Sep - 17:04

Pendant que les Nouveaux vont prendre place à côté des autres devant la foule des étudiants, ils peuvent voir que Matemba, des Gentlemen, s'est approché du professeur Snowden pour lui parler. Quelques secondes plus tard, celui-ci reprend la parole.

Alors avant que nous annoncions la nature des épreuves, j'ai une petite demande pour vous, dans le public. L'équipe des Gentlemen vient de souffrir d'une défection de dernière minute. Exceptionnellement, nous pouvons autoriser une inscription de plus ici et maintenant pour compléter leur équipe. L'un d'entre vous a-t-il envie de participer au Jeu, lui aussi ? Qui va tenter sa chance ?

Il y a un petit blanc de deux secondes, des mains s’apprêtent à se lever, mais une voix fuse et crie "MOI !". Un garçon aux cheveux blancs sort des rangs et s'avance vers l'estrade. C'est Jarod.

Bravo, mon garçon ! Allez, viens nous rejoindre.

Ils essaient de ne pas le montrer, mais Idriss, Justin et les deux autres gentlemen ne semblent pas ravis. Ils ne peuvent pourtant refuser, là, devant tout le monde : Ils sont coincés. Quant à Madelyne Williams, elle a froncé les sourcils en voyant Jarod se porter volontaire, mais a vite retrouvé un sourire de façade.

J'ai l'impression que les évènements s'enchainent, là.

Oui, ça va beaucoup trop vite. En plus on ne sait pas s'il était dans l'équipe des Gentlemen, "normalement". J'espère que l'on n'a pas fait quelque chose qui a accéléré le processus...

Oban se met à rougir.

Euh... j'ai juste voulu le prévenir... me regardez pas comme ça,  souriez.  Il se dirigeait vers la direction initiale. Et on est bien la pour empêcher ça, non ?

Oui, on est bien là pour sauver le petit frère de la sélénite en chaleur. Mais c'est notre objectif numéro deux seulement. Le premier, c'est d'empêcher la mort de tout le monde ici et à des dizaines de kilomètres à la ronde. Donc on doit le laisser suivre son chemin et prendre des risques. Et puis il y a des chances pour que tout se passe comme c'était supposé le faire.

Bon, chut. On risque de nous entendre. Il ne va pas mourir aujourd'hui et on pourra en reparler ce soir. Observez plutôt les autres.

Exact.
S'il y a un groupe de personne qu'Alekseï observe, c'est plutôt les profs : eux ont les informations sur les épreuves. Des détails peuvent donner des pistes. Ce sont eux qui ont préparé, donc leurs spécialités seront sûrement au programme.
Mais surtout, le jeune russe pense depuis le début, et de plus en plus, qu'au moins un membre de l'équipe pédagogique est impliqué dans l'explosion...


Oh. Par tous les saints... Gabriel. C'est la bombe.


Dernière édition par Eric le Mar 13 Sep - 19:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9460
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mar 13 Sep - 19:28

Et voici le moment d'annoncer les trois premières épreuves, auxquelles participeront les treize équipes. Je rappelle qu'au terme de ces trois épreuves, seules les quatre premières équipes du classement accèderont aux phases finales.

La troisième épreuve aura lieu dans deux semaines jour pour jour. Comme nous avons eu des échos comme quoi le jeu de lazer-game avait un regain de popularité, c'est ce que nous avons choisi, dans une version alternative du "capture the flag" classique. Toutefois, petite spécificité, l'exercice aura lieu sur le terrain de gravity ball... Donc en gravité zéro. Heureusement, vous aurez le temps de vous préparer !

Sifflets joyeux en applaudissement viennent saluer l'annonce. Pour nos amis, cela a une connotation particulière : C'est durant cette épreuve que furent prises certaines images diffusée par le Sang de la Terre avant l'attentat.

Dans une semaine, la deuxième épreuve aura lieu sur un autre monde. Il s'agit tout simplement d'une course en équipe. Pour seul indice, vous aurez cette photo.

Derrière lui s'affiche une vue satellite d'une région composée de forêts, montagnes, mais située en bord de mer. Seuls le point de départ, dans les terre, et le point d'arrivée, sur une île, sont signalés.

Une copie de cette prise de vue est disponible sur le réseau. A vous de savoir l'exploiter.

Et enfin, l'épreuve du jour !

Encore une fois, la foule est enthousiaste.

Eh bien, j'espère que celle-là sera plus dans mes cordes que les deux premières... Gravité zéro et course en nature, ça va être compliqué pour moi.

Comme vous avez pu le voir, des membres du service municipal vous attendent pour vous emmener sur le lieu des épreuves... Lieu qui sera de votre choix ! En effet, et pour la première fois, cette année aura lieu une compétition de street art ! Avec l'accord de la ville de Neo Salem, vous allez embellir nos rues ! Choisissez un endroit, choisissez un thème, et laissez libre cours à votre imagination ! Tous le matériel est déjà chargé. Maintenant, à vous de vous choisir un chauffeur. L'épreuve démarre maintenant !

Génial...

Oui, je sais, Kriss... Moi non plus, c'est pas mon truc. Mais le point positif, c'est qu'on a une artiste avec nous, et que j'ai déjà plein d'idées pour que chacun participe !

On va vers notre véhicule ? On pourra discuter à l'abri des oreilles indiscrète, une fois à l'intérieur. Et on verra le matériel à notre disposition.

D'accord, allons-y.

Au moins, je vais peut-être vous servir à quelque chose sur celle-là, parce que les deux autres...

Ne t'inquiète pas, Megan. On va te préparer.

Les treize équipes se dirigent vers les véhicules des services municipaux et leurs chauffeurs. C'est un peu au hasard que nos cinq amis se choisissent le leur, un type pas très bien rasé, ni coiffé... à l'air pas très net, en fait.

Salut les jeunes. Moi c'est Joey.

Salut Joey ! Bienvenue dans l'équipe des "Nouveaux". Parce que oui, on va vraiment avoir besoin de toi. On ne connait pas très bien la ville. Donc, tu es un peu le sixième de la bande...
Je te présente Kriss, Véronica, Megan, et Orson. Moi, c'est Alexandre. Tu es au courant de l'épreuve ?

Ouais, on m'a expliqué. Vous voulez aller où ?

Joey n'a pas l'air enchanté par la tâche qu'on lui a confié.

On ne sait pas encore. On va en discuter tous ensemble.

Je vous propose de vous faire part de mes idées, puis vous donnez les vôtres, on voit ce qui motive tout le monde, les trucs que l'on aime et ceux que l'on aime moins...

Alors, le but, c'est d'embellir la ville. Donc j'imagine qu'il faudrait se tourner vers un lieu plutôt moche, mais où les gens passent quand même assez souvent. Je me suis dit que ce serait bien aussi de choisir un endroit difficile d'accès. En hauteur, bien visible, par exemple. Certains graffeurs font ça, je crois... Ça permettrait à ceux d'entre nous qui n'ont aucune fibre artistique d'être utile en jouant les acrobates. Si ça t'inspire un endroit, Joey...

Pour le thème, j'ai pas trop d'idées. Mais pour la technique... Eh bien, vu qu'a priori il n'y a que Megan qui soit douée, j'ai pensé aux pochoirs. Elle pourrait dessiner, on aide à détourer, et après, il suffit de fixer le papier et utiliser la bombe.

Et j'avoue que je suis pas fan de street art, mais j'aime bien les anamorphoses. Vous savez, un motif qui ne pourrait être vraiment perçu que d'un seul point.

Voilà pour mes premières idées. Et vous ?

Ca c'est de la motivation forcée ! Mais tu sais, Alex, on devrait peut-être attendre de voir l'endroit avant de se décider sur la méthode et l'oeuvre, non ?


Dernière édition par Eric le Mar 13 Sep - 22:47, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître
avatar

Messages : 7194
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 38
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Star Academy   Mar 13 Sep - 22:53

Joe, Emmène-nous à l'endroit le plus pourri de toute la ville. Le bâtiment le plus laid, celui qui aurait le plus besoin d'être ravivé.

Oui ! Bonnes idées, les gars ! On y va !

Sérieux ? Vous voulez pas vous la jouer facile ? Bah, après tout, c'est vous qui voyez. C'est pas moi qui vais bosser.

Pendant qu'ils passent à l'arrière, angélica pianote sur son smartcom.

Ça y est, je l'ai !

Quoi donc ?

La planète où aura lieu la deuxième épreuve.

Immédiatement, des visages étonnés se tournent vers eux dans les autres groupes les plus proches.

Et si on parlait de ça plus tard, ma belle ?

Ah ? Oh ! J'aurais dû garder ça pour moi, c'est ça ?


Bien joué, Véronica, jette Orson avec un clin d'oeil.

Le petit groupe embarque dans la camionnette qui bientôt décolle et prend la direction de la sortie. A l'arrière, en plus des banquettes, il y a des caisses contenant de la peinture éphémère en bombe, dans de nombreuses teintes. A base de nano-composants, elle tient sur presque toutes les surfaces et elle peut se dégrader et disparaître en quelques heures ou au contraire être fixée et durer des années. Les couleurs sont programmables.

Il y a aussi des échafaudages antigrav en kit et des harnais de sécurité.


Dis, Vero, si on se concentrait sur le plus urgent ? On a une semaine entière pour se préparer à la seconde épreuve... Il y a peut-être des recherches à faire sur un lieu emblématique de Neo Salem, qui soit aussi un endroit "pourri".
Ça aiderait pour le thème... Parce que bien sûr, le lieu et le thème doivent être en adéquation. C'est le principe du street art, non ?

Heu... Joey ? Vous semblez savoir où vous allez. Vous nous dites ?

Je vais exactement où vous vouliez aller. En fait, ce n'est pas comme si j'avais beaucoup de choix. Il n'y a pas beaucoup d'endroits à Neo Salem qu'on peut qualifier de "pourri". La ville est assez riche pour être bien entretenue. Les seuls endroits qui ne sont pas rénovés régulièrement sont ceux où les habitants ne le veulent pas.

Vous nous emmenez où, alors exactement ?

A la Cité de la Fondation, dans les quartiers sud. Ces bâtiments auraient dû être démolis depuis des années mais les squatters qui vivent là refusent de partir, même si on leur offre de meilleurs logements.

Le problème, c'est pas de vous trouver à truc pourri à peindre. Le problème, c'est qu'il va falloir convaincre les locaux de vous laisser faire, et ça c'est pas gagné, je vous préviens.

Quelques minutes plus tard, après avoir traversé plusieurs zones résidentielles un peu défraîchies mais où il ne doit pas être si désagréable que ça de vivre, ils arrivent finalement à destination. Comme l'avait dit Joey, l'endroit jure un peu : Situé sur une butte gazonnée, les trois petits immeubles de cinq étages sont mitoyens d'une petite usine désaffectée et jurent un peu dans le paysage. Ils comptent sûrement parmi les plus anciens de la ville et les couleurs des façades sont passées depuis longtemps. Il manque plusieurs fenêtres, remplacées par des toiles ou des planches, les branchements électriques qui alimentent les appartements sont artisanaux et probablement illégaux, et il y a déjà de nombreux tags sur les murs.

En approchant, il voient de loin deux voitures de police garées au pied de la cité, gyrophares allumées, et quatre policiers en uniforme, plus un en civile, engagés dans une discussion virulente avec un groupe de jeunes gens habillés de façon voyante.

Hé ben on arrive au bon moment, on dirait. Ça pourrait bien chauffer un peu, là. Vous êtes sûrs que vous ne voulez pas aller ailleurs ?

Ah mais non, c'est parfait ! Et en plus, il y a des habitants. Donc, on pourra négocier avec eux, puis leur demander s'il y a un thème qui les tente. Ce sont les premiers concernés après tout !

Au fait, Joey, demande Alekseï avant de descendre du véhicule, pourquoi ils ne veulent pas bouger, si on leur propose de meilleurs logements ?

Ça vous allez devoir le leur demander vous-même.

Les cinq étudiants descendent tous du véhicule de Joey, qui s'est prudemment garé à une cinquantaine de mètres de l'altercation. Cela attire immanquablement l'attention des jeunes comme des policiers, mais ils sont trop impliqués dans leur échange pour vraiment s'intéresser à eux pour le moment.

Et on fait quoi, maintenant ? demande Megan qui se tient prudemment derrière Nétifer.

Oban est le seul à entendre ce qui se dit là-bas pour le moment et de ce qu'il comprend, les agents de police sont là pour délivrer un avis d'expulsion.

On joue les héros, bien sur. On va faire ce qu'on fait de mieux : aider. Ils sont en train de se faire expulser. Et Oban se met en marche vers la scène ; après tout c'est ce que conseille le local. Il continue d'écouter la conversation tout en se dirigeant vers eux ; le ton des uns et des autres, surtout, devraient le renseigner sur ce qu'il faut faire.

Oui, on va arranger ça. Oh... Non, non, non... Surtout pas Oban pour négocier avec les autorités tout seul... Alekseï rattrape très vite l'adolescent, et cale son pas sur le sien.

Bonjour, tout le monde ! Annonce Alekseï à la cantonade. On vient pour aider les habitants à redorer le blason de cette cité. Consigne du Magistrat Ghrim, approuvé par la Mairie. Il montre le véhicule estampillé du logo de la commune de Neo-Salem. Et de l'Institut St Charles, aussi. Qu'est ce que vous faites là ? , dit-il aux policiers. Si c'est pour une expulsion, j'imagine que c'est reporté, au moins pour aujourd'hui ! Sinon, on ne nous enverrait pas pour participer à embellir l'endroit, pour le bénéfice de ses habitants, et avec leur aide !


Dernière édition par Xavier le Ven 16 Sep - 8:05, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9460
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Ven 16 Sep - 9:36

En s'approchant, nos amis découvrent la scène de plus près. Ils voient que les jeunes sont une dizaine, et que la plupart ont un hoverboard avec eux. Ils devaient être occupés à faire de la planche sur le terrain aménagé de façon artisanale au pied des bâtiments, juste derrière eux. Ils ont peut-être entre dix et vingt ans et si ils ont l'air de jeunes rebelles, ils ne ressemblent pas à des délinquants dangereux pour autant. Quant au policier en civil, il tient un datadisc marqué du symbole de la ville.

Qu'est-ce que vous racontez ? fait le policier en civil. Je ne suis pas au courant de ça.

Puis, avisant Joey qui arrive juste derrière : Eh, Kozinski, c'est vrai cette connerie ?

Ben on dirait, chef, répond l'employé municipal en haussant les épaules.

Ces bâtiments doivent être démolis la semaine prochaine. Qui a autorisé ça ?

J'en sais rien, moi. Le conseil municipal, je suppose. Ils ont trouvé un arrangement avec St-Charles. Après, moi j'obéis, c'est tout. Si vous voulez savoir qui exactement a donné le feu vert, faut voir ça avec mon boss. Moi je suis juste les consignes.

Quelles consignes, bordel ? Envoyer une bande de mutants faire de la déco sur une ruine ?

Hé, la "ruine" c'est chez nous, chef. Faites gaffe à ce que vous dites.

Toi, ta gueule.

La réplique de l'officier soulève un concert de protestation chez les jeunes, qui s'avancent un peu plus vers les policiers. Les ignorant pendant que ses collègues en uniforme s'interposent, l'homme continue de s'adresser aux étudiants.

Y'en a marre, de vous autres, vraiment ! Je me demande bien à qui l'école des monstres a encore versé des "subventions" pour obtenir un nouveau passe-droit.

A l'évidence, pas aux mêmes que ceux qui ont reçu le même genre de subventions de la part des promoteurs qui veulent voir raser cet endroit, répond innocemment Angélica. Vous devriez le savoir. Vous êtes un peu leur coursier, non ?

Elle a beau avoir dit ça sur le ton le plus gentil du monde, le policier n'en devient pas moins rouge de colère. Oban se tient prêt à éviter une bavure, près d'Angie, mais continue de garder le silence. Il réajuste sa capuche, en se demandant :

J'espère qu'il a bien fait de mentir. Ca ne lui ressemble pas vraiment, de procéder comme ça. Et toi mon bonhomme, flic ou pas, j'espère que tu sais que tu as intérêt à garder ton calme. Que ce soit ou non le cas, les yeux d'Oban reflêtent clairement sa mise en garde mentale.

Alekseï a son smartcom à la main, et il le lance en mode enregistrement.

Et sinon, à part nous traiter de "monstres", ce qui est répréhensible par la loi, surtout quand c'est enregistré, vous voudriez bien nous laisser travailler tranquillement avec les habitants ?
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9460
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Ven 16 Sep - 21:16

Ouais, cheveux-blancs a raison, chef. Pourquoi vous iriez pas arrêtez de vrais bandits au lieu d'embêter les honnêtes gens ?

En plus, vous dites pleins de gros mots, et ma maman dit toujours que c'est vraiment très mal, ajoute la fillette la plus jeune du groupe.

Serrant les poings, le policier ravale sa colère et lance un regard mauvais à l'assemblée.

Très bien. Je laisse tomber pour aujourd'hui. Mais comptez sur vous pour tirer cette histoire au clair. Et nous, on va se revoir très bientôt, fait-il à la bande de skaters.

Allez les gars, on s'arrache.

Les policiers remontent en voiture, démarrent et commencent à s'éloigner sous les regards railleurs des locaux.

C'est ça, retourne sucer des bites, gros enculé de sac à foutre.

Eclat de rire général chez les skaters.

Bon, sérieusement, qu'est-ce que vous foutez là, les rupins ? demande la fille une fois l'hilarité calmée. C'était bien joué, mais si vous étiez venus acheter de la drogue ou autre chose, c'est pas par ici, je vous préviens.

C'est comme ça qu'on dit merci, chez vous autres ? Bah putain. On est pas des rupins, miss. On a CHOISI cet endroit pour notre épreuve. On veut rendre ce quartier plus agréable, et d'après ce que je viens de voir, on a bien choisi. D'ailleurs, si on est venus vous voir, c'est pour que vous puissiez participer, si vous avez envie.

Exact, Orson... Et ça peut même aller plus loin que l'agréable !
Nous, on cherche un spot pour faire du street art. J'ai vu qu'il y a déjà des gens ici qui touchent. Nous aussi. On a du matos, et une experte.
Vous, vous connaissez le quartier. Vous voulez un symbole pour médiatiser votre problème d'expulsion, et avoir tout le monde avec vous. Vous voulez qu'on parle de vous, de votre résistance. On s'en occupe. Ça sera dans les journaux. Ça va marcher...

En plus, je connais un peu les lois. Je peux vous aider à ne pas vous faire entuber !

Elle les détaille, l'air méfiante.

Et qu'est-ce que vous y gagnez, vous autres ?

Et c'est quoi, cette histoire d'épreuve ?

C'est pour une compétition interne, dans notre école. Il y a d'autres groupes, en ville, qui doivent faire la même chose. Seulement, eux, ils vont sûrement choisir des spots faciles. Nous, on s'est dit que ce serait mieux si ça pouvait en plus aider quelqu'un.

Plusieurs, dans le groupe, se regardent comme un peu vexés.

Oh, mais on sait se défendre. On a besoin de l'aide de personne, et sûrement pas d'une bande de...

De mutants ? On est pas méchants, vous savez.

Ouais, et puis ils ont même pas de tentacules, fait la gamine en venant les regarder sous le nez. C'est pas drôle.

Écoutez, la plupart d'entre nous en ont rien a fiche que vous soyez mes métas, et peut-être que vous êtes juste des bons samaritains, mais les habitants de la Fondation règlent leurs problèmes entre eux. C'est comme ça.

Et soyons clairs, on a aucune raison de vous faire confiance.

Mais on peut faire connaissance, quand même, non ? ajoute le skater qui n'a d'yeux que pour Angélica. Ce qui énerve passablement Oban.


Vous dîtes de la merde. Tous autant que vous êtes, là. Et d'abord, c'est quoi, cette "fondation" ?

Pisdetz ! Évidemment, qu'on va faire connaissance... on aura le temps, j'espère !
Écoutez, on sait que vous n'avez besoin de personne, que vous savez régler vos problèmes. Mais nous, on a besoin de vous pour notre épreuve. Et comme c'est toujours donnant-donnant, et que l'on a quelques ressources, on proposait...

Franchement, un drapeau, un emblème pour votre cause, ça ne coûte rien, et c'est utile, non ?
Il faudrait juste que vous nous expliquiez votre combat. Megan... Il montre la petite Erren qui se cache derrière Nétifer... Peut faire naître n'importe quel image avec ses mains ! C'est un génie !

Allez, soyez chouettes ! On ne demande pas beaucoup... Discutez-en entre vous... Mais oui, la fondation ?


Dernière édition par Eric le Ven 16 Sep - 22:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9460
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Ven 16 Sep - 23:05

C'est le nom de cet endroit, parce que c'est là que les premiers habitants de cette ville on vévu. Après les campements, je veux dire. Tu le saurais si tu avais pris la peine de te renseigner, mon gars.

Ça fait trois jours que je suis sur Crépuscule. Tu m'excuseras si je ne suis pas encore guide touristique...

Bon, soyons clairs, on vient vous offrir une opportunité. Vous ne voulez pas en profiter ? Pas de problème. Nous, on peut aller voir ailleurs. Ça va pas changer notre vie. Vous, par contre, si vous ne saisissez pas cette chance, vous risquez de le regretter quand l'autre connard de flic va revenir pour vous foutre dehors pour de bon. Parce qu'il va revenir, c'est certain.

On avisera à ce moment-là, musclor. On est pas si facile à virer. Ça fait des années qu'on tient, et c'est pas une bande de donneurs de leçons privilégiés qui vont changer la donne.

Certains semblent plus hésitants, mais la majorité des skaters semblent approuver.

Alekseï jette un regard noir vers Oban et Nétifer... Putain, un peu de douceur, de doigté...

Mais vous pouvez quand même nous faire le tour du propriétaire ?
Donc, si vous voulez rester ici alors que l'on vous propose des logements neufs, c'est pour rester sur le site important, rester attachés aux racines de Crépuscule ?
Je suis peut-être un privilégié, mais je trouve ça bien...

Il n'y a vraiment rien que l'on puisse faire pour vous convaincre de nous laisser essayer ?

Moi, contre un baiser, je te laisse colorier tout le bâtiment, si tu veux, ma belle.

Ce ne serait pas très convenable.

Le garçon a l'air calme échange quelques mots à voix basse avec ses voisins. Oban entend juste "pigeons" et "facile".

Bon, écoutez, vous pouvez peut-être nous montrer que vous n'êtes pas que des gosses de riches. Qu'est-ce que vous en dites ?

Oban s'avance, chope la face du type, et lui embrasse les lèvres pedant cinq bonnes secondes. Le gars tente tant bien que mal de se libérer mais Oban est trop fort.

Pigeons, c'est ça ?


Dernière édition par Eric le Ven 16 Sep - 23:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Star Academy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Star Academy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Résultats pour la "Smiley Academy"
» Star Academy
» Grégory Lemarchal (Star Academy 4) vient de mourir
» Star Academy
» Star Wars Pocket Models TGC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Voyager NG :: Voyager NG :: Deuxième Âge : Roleplay-
Sauter vers: