Voyager NG

Le space opera nouvelle génération
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Star Academy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Eric
Maître
avatar

Messages : 9274
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Star Academy   Sam 2 Avr - 21:15

A bord de Dan...



Le vaisseau quitte l'orbite de la planète autour de laquelle se trouve toujours le Nastrama. Avec Oban aux commandes, il s'éloigne suffisamment su champ de gravité, puis passe en hyperespace, direction Crépuscule.

Une fois le changement d'espace effectué, nos amis peuvent reprendre place dans la salle de vie et reprendre leur discussion...


Bon, je vais essayer d'en apprendre plus sur cet institut où se trouve Luna sur l'hypernet. Après seulement on choisira comment l'approcher. Si ça se trouve, Oban avait raison tout à l'heure : Cela n'aura rien de compliqué.

Dans ce cas, il faut qu'on aborde d'autres sujets. Autant régler le maximum de choses tout de suite.

Alekseï acquiesce de la tête.


Oui, c'est le bon moment. Quels sujets voulez-vous aborder ?

Ce qu'on est. Comment ça nous est arrivé.

Vous dites qu'on guérit. Peut être même de la mort. On a des "super pouvoirs". Et Alec a mentionné vite fait qu'on pourrait se sentir les uns les autres ? Autre chose ?

Je ne sais pas ce que nous sommes. Mac m'a clairement dit que nous sommes autre chose que ce qu'on appelle des "mutants", chez les Terriens. Et je ne sais pas comment ça nous est arrivé.
Oui, on peut se "sentir". Quand j'étais à la fête, j'ai voulu retrouver Nétifer, alors qu'elle était dans sa cabine. Je me suis concentré quelques secondes, et je vous ai senti, toi, Angie et Mac, pas loin, et j'ai aussi senti que Nétie était plusieurs étages plus bas, vaguement sur ma droite. C'était vers nos quartiers. J'y suis allé, et elle était là.

Je ne vois pas d'autres choses particulières...

Dites-moi, une question comme ça : Vous souvenez-vous avoir jamais été malade ?

Malade ? Heu... Maintenant que tu le dis... A part à la soirée de bizutage, quand je suis entrée à l’université, je ne vois pas, en fait.

Jamais, maintenant que j'y pense. Même pas un rhume. Et pourtant, mon maître d'arme m'a toujours dit que j'étais beaucoup trop fragile... A quoi tu penses ?

J'essaie juste d'établir une chronologie. Qu'aucun de nous n'ai jamais été malade, autant qu'on s'en souvienne, signifie probablement que ce qui nous arrive date d'il y a longtemps. Ce n'est pas arrivé juste avant que notre périple commence. Ça veut dire qu'on nous a fait ça étant enfants, ou alors que nous sommes nés avec.

Et pourtant, j'ai déjà subi des examens médicaux, y compris génétiques, et personne n'a jamais rien relevé qui sorte de l'ordinaire chez moi.

Moi aussi j'ai eu droit à des examens, quand je suis entrée à l'Académie par exemple, et comme pour toi les docteurs m'ont trouvée tout à fait normale je crois.


Les médecins que j'ai vu ne m'ont jamais fait aucune remarque. Mais au niveau de la génétique... Eh bien, j'ai entendu des choses désagréables. Certains, dont mon frère, pensent que ma mère n'est pas vraiment ma mère. Vous voyez ce que je veux dire ? Les cheveux blancs... Alekseï a l'air vraiment troublé, peiné, en disant ça. Mais j'imagine que ça n'a aucun rapport avec notre problème. Vous gardez ça pour vous, s'il vous plaît...

Okay. Donc ce n'est pas génétique. Mais on est liés par ce truc. Et pourtant ça cause des effets très variés.

Sujet suivant donc, si on ne sait rien de plus.

Luna, c'était une "comme nous", j'imagine. on pourra peut etre la retrouver gràce à notre super faculté à se sentir les uns les autres.

Je voulais aussi essayer de vous toucher un instant, pour prendre votre... votre pouls, je dirais. J'ai plein d'idées d'exercices pour mieux cerner mon don. Parfois j'aurais besoin d'aide.

Si tu veux. Tiens, fait Angélica en tendant son bras à Oban. Ce dernier prends son pouls, le rythme personnel d'Angie ; l'enfant est persuadé que chaque personne possède le sien propre, mais il ne sait pas s'il peut l'entendre et le distinguer, ou pas. Il espère un jour pouvoir repérer une impostrice, ou pouvoir dire si l'état de santé de la jeune fille change, etc.

J'imagine que tu peux faire ça en parlant, ou plus tard pendant le trajet. D'autres sujets à aborder, pour vous ?

tu as quelque chose en tête, toi ? Moi oui. Et vous, les filles ?

Moi non, je n'ai pas vraiment de sujet à aborder, pour l'instant...

Hmmm... Quand est-ce qu'on mange ? J'ai déjà faim, moi.

Okay. Bah allons faire à manger alors. On parlera une autre fois.

Oban dit ça avec le sourire, et part cuisiner. Il ne maugrée que seul, pendant qu'il prend la décision d'assurer la préparation des futures "missions" de son côté, puisque manger est prioritaire et que personne ne participe. Mais à aucun moment il ne montre autre chose qu'un sourire.

J'en causerai en solo à Netifer ; elle sera forcément réceptive, sur un sujet pareil.

Bon. Je vais ranger un peu. C'était déjà le foutoir avant, ici, mais avec tous les trucs qu'on a récupéré en plus sur le Nastrama...


Dernière édition par Eric le Lun 15 Aoû - 23:46, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître
avatar

Messages : 6993
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Star Academy   Mar 5 Avr - 21:27

Oban compte s'entraîner à faire résonner des diapasons et voir les effets de ses vibrations. Mesurer le tout avec ses nouveaux instruments. L'installation de l'homo sera laissée à Gurtuk. S'il sait faire. Il va pas mal lire sur les théories scientifiques liées aux vibrations. Dont celle qui dit que l'énergie et la matière sont deux faces d'une même pièce.

Et Comm je l'ai déjà dit, Oban compte toquer et demander Luna. Simple.

Aussi, je compte franchement organiser l'équipement de chacun, donc je serai à l'affût d'une chaîne pour Alec. Et de tout ce qui peut optimiser nos opérations et éviter les blessures et autres inconvénients d'une mission ratée.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Nicolas
Source
avatar

Messages : 2880
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 36
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Star Academy   Mar 5 Avr - 21:51

Alekseï compte bien faire plusieurs choses pendant ce voyage :

1/ Estimer ses capacités de régénération. Pour l'instant, c'est le seul à avoir "vraiment" perdu des morceaux...
Il compte bien étudier ça avec l'aide de la seule personne qui s'y connait un peu en blessures : Angélica.
Se faire deux entailles profondes aux niveau des bras. Les même. Une soignée (bandage, désinfectant, etc...), l'autre à nue.
Ça permettra de déterminer une échelle de temps de guérison, et de savoir si des soins permettent d'aider à la régénération.

2/ S'entraîner un peu avec "l'épée et la foudre". Être capable de libérer son énergie au moment même où sa lame touche. Que se soit sa cible ou une autre lame.
Mais aussi avec la fine chaîne qu'il a gardé de la salle S-M de Rackham.
Filer un coup de main à Oban pour apprendre à se défendre. Au corps à corps, mais aussi avec un poignard. Vu qu'il vient d'en hériter d'un... Et essayer de lui faire comprendre les bases de la stratégie, et surtout ce qu'est un "vrai" bluff (le semi-bluff. Toujours avoir une porte de sortie si l'opposant ne mord pas) en jouant avec lui aux échecs et à d'autres jeux.

3/ Discuter de tout et de rien avec les autres. Surtout de leur vie. Mais sans faire le gars trop intrusif.

4/ Se reposer, prendre des douches, bien manger, commencer à lire/décrypter les livres égérians qu'il a emmené, écouter de la musique et regarder des films... Insister auprès de Dan pour qu'il crée au moins un jeu vidéo sympa.

Quant à l'arrivée à destination et Luna, Alekseï se force à ne pas faire de plan sur la comète. Déjà avoir plus d'information sur cette école via les recherches de Gurtuk et d'Angélica.

Mais il s'imagine déjà en infiltration dans une école de sur-doués, en ce faisant passer pour tel avec les autres (et ils en ont largement les capacités !), côtoyant des gens exceptionnels sur les bancs des amphithéâtres. Et vivant dans des dortoirs communs, propice à la fraternité, comme ce qu'il a vu dans les films mettant en scène des étudiants, et comme ce qu'il n'a jamais pu vivre.
Hormis le plaisir de vivre cette expérience, il pense que c'est le meilleur moyen de rentrer en contact avec Luna.

Quant à Luna, justement... Après avoir vu ce qu'il a fait la première fois qu'il a libéré sa colère, et ce qu'a fait Nétifer (et avoir entendu dire ce qui s'est passé pour Oban), il sait déjà qu'il ne lui en voudra pas pour l'année "effacée". Mais c'est sûr qu'il la questionnera. Tout ce dont elle peut se souvenir. Récupérer un peu de sa "vie perdue".
Et aussi la rassurer. Ne connaissant que son visage, sa couleur de cheveux et son âge, il ne peut s'empêcher de l'assimiler à sa petite sœur préférée, et de s'imaginer en "grand-frère". Et si elle se révèle être une petite peste, il suffira de l'assimiler à sa plus jeune sœur...


Dernière édition par Nicolas le Mar 5 Avr - 22:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Maître
avatar

Messages : 9274
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mer 6 Avr - 6:44

Durant le voyage, Angélica passe beaucoup de temps sur l'hypernet. Elle effectue l'essentiel des recherches au sujet de l'Institut St-Charles et recueille un certain nombre d'informations supplémentaires.

Tout d'abord, il s'avère que cette école privée forme des élèves de niveau collège, lycée et classes préparatoires, donc d'âges allant de douze à vingt ans en général. Il y a un excellent taux de réussite et il est souvent facile d'intégrer des universités prestigieuses ou l'Académie avec son diplôme en poche. On n'y est admis que sur invitation : Il est donc inutile d'y postuler. Quoique cela ne soit pas de notoriété publique, il est facile de comprendre que l'Institut accueille bon nombre d'individus disposant de capacités hors du commun. Il y a un département de sciences mentales, un autre de sciences occultes, et un programme de "développement personnel" important. Pour qui sait lire entre les lignes, il est possible de saisir qu'on y enseigne aux jeunes à comprendre et maîtriser leurs dons particuliers.

La sécurité y est apparemment élevée, et on ne rentre pas comme ça dans ses murs. Toutefois, la résidence où se trouve l'adresse de Luna est située en dehors de l'enceinte de l'institut, dans une petite ville ultra-moderne où logent étudiants et personnel et où on trouve toutes les facilités urbaines. Il y a un petit astroport, où il devrait être possible de poser Dan sans problème : Avec la remise à neuf et le coup de peinture qu'il a reçu sur le Nastrama, plus les codes de transpondeur factices fournis par Zeb, nos amis ne devraient pas trop attirer l'attention.


Bon, c'est de nouveau le moment de choisir une de nos fausses identités. Il me faudrait quelque chose de neutre, cette fois-ci... , dit-il pour lui-même en passant en revue ses passeports.
Au fait, je vous rappelle que Luna est revenue ici pour aider un de ses proches qui avait des ennuis. Elle a sûrement une fausse identité aussi, et je ne pense pas qu'elle sera chez elle. 'Fin, on verra bien.
Et c'est une ville qui doit être assez sécurisée. Plus que Solitude. Donc, pas d'armes détectables, et pas de grabuge...

... Je ne vais utiliser aucune fausse identité. Ils ont leur propre sécurité, j'imagine qu'ils restent en autarcie par rapport aux autorités.

L'institut, peut-être. Les douanes du spatioport et la police de la ville, j'ai un gros doute sur leur "autarcie" avec les autorités...

Alekseï a raison. On pourrait aussi se pointer avec un panneau disant "criminels recherchés" en passant les douanes, hein ?

Et on doit être prudents, mais pas paniqués non plus. N'oubliez pas qu'elle peut nous zapper la mémoire. C'est quoi notre objectif, au juste ? Retrouver Luna ou trouver "moi" ? Je vous avoue que les dernières péripéties qu'on a subies m'incitent à être prudents. groupés. Reliés en permanence.

Aussi, Gurtuk a trouvé son adresse, et elle est à son vrai nom. Si on veut savoir si elle est chez elle, on n'a qu'à téléphoner...

L'objectif, c'est de trouver notre coordinateur et Luna. De toute façon, on a aucune piste pour trouver "moi", si ce n'est qu'il recherche notre petite camarade d’illégalité.
Parce que oui, il y a de forte chance qu'elle soit recherchée aussi. Donc qu'elle utilisera un faux nom. Donc qu'elle ne sera pas dans son ancien appartement. Mais ça ne coûte rien d'essayer...

Et je suis toujours prudent, et je ne panique jamais. Sauf quand tout le monde fait n'importe quoi.

Je pense qu'une bonne idée serait de se renseigner sur les derniers événements dans cette petite ville via les journaux locaux. Voir si rien d'étrange ne s'y est passé qui pourrait être lié à Luna ou à son "proche".

Tu as raison. Je regarde ce que je peux trouver, fait Angélica en allumant un holo-écran.

En attendant, j'appelle.

Nétifer pose sa main sur celles d'Oban, et son com, pour l'interrompre.

(sarcastique) Brillante idée, petit génie. Elle nous a déjà largués une fois, je te rappelle. Et si elle ne veux pas nous voir ? Si tu l'appelles maintenant, elle risque de filer, et adieu notre dernière piste.

Mouais. On ne sait toujours pas si elle est partie parce qu'elle avait peur de son pouvoir ou si elle nous l'a fait à l'envers. Je persiste à croire qu'elle n'est pas bien méchante. Et si elle est "en mission", elle aura besoin d'aide.

C'est possible, Oban, mais se reposer sur ta seule intuition c'est prendre un risque. Si on se pointe à sa porte, par contre, il faudra bien qu'elle réponde à nos questions.

Faisons comme vous voulez. Mais j'ai un mauvais pressentiment à propos de tout ça. Et il est hors de question que j'oublie quoi que ce soit. Je vais faire une sauvegarde de mes souvenirs pendant que vous vous préparez : on a ce qu'il faut ici, c'est avec ça qu'on a fabriqué l'IA de Dan.

Bonne idée.
Et Oban a raison sur un point. En groupe, c'est plus sûr. Des équipes de deux, ça me paraît adapté pour couvrir plus de terrain. Je propose que Nétie et moi soyons séparés, pour pouvoir gérer en cas de problème... Physique, on va dire. Oban émet un léger rire, presque imperceptible.

Toujours dans la même idée, j'ai un petit pistolet-répulseur indétectable pour l'un de vous deux, dit-il en regardant Oban et Angélica. A utiliser en dernier recours, bien sûr.

Je vais le prendre, alors. Au moins ce n'est pas mortel.

Et on n'est même pas obligé de tous y aller. Deux d'entre nous pourraient rester ici avec Gurtuk.

Bien sûr. Mais on ne sera pas trop de quatre pour la trouver. Je l'ai traqué sur Solitude, et, croyez-moi, elle est douée pour se faire discrète et ne pas laisser de traces , dit-il en remettant l'arme à Angélica. Elle efface les souvenirs récents de ceux avec qui elle discute. Pas de témoins. Elle est assez maligne pour penser à teindre ses cheveux, son gros signe distinctif. En plus, ici, elle connait le coin.
Non, vraiment, à quatre, c'est mieux...

Espérons qu'elle ne peut pas effacer deux esprits d'un coup alors. Et Je ne comprends pas bien pourquoi Gurtuk resterait à bord. C'est le seul qui soit protégé contre elle.

On n'en sait rien, Oban. Après tout, Luna a aussi effacé la mémoire de Dan.

Et c'est un cyborg. Ce qui attirera franchement l'attention de tout le monde. Et on ne veux surtout pas attirer l'attention. Ni de Luna, ni des autorités.
'Fin, moi, je dis ça...

Par contre Gurtuk ferait un parfait coordinateur pour nos deux groupes. En contact avec nous en permanence, capable de faire des recherche sur la Toile à la moindre de nos question, de nous prévenir du plus petit problème avant-coureur...

Oui, Gurtuk peut faire ça.

D'ailleurs, j'imagine que tu as un logiciel de reconnaissance faciale, pour tes relations sociales ? Dan, montre-lui le portrait de Luna Fitzroy... Voilà. En sachant qu'elle a sûrement les cheveux noirs, maintenant.
Si à un moment tu peux t'introduire dans le système des caméras de surveillance de la ville, des magasins, pour passer en revue les visages, n'hésite pas.

Gurtuk doit pouvoir accéder à ces systèmes une fois sur place, mais la capacité à traiter les données de Gurtuk est limitée : Elle risque d'être insuffisante pour accomplir ce que demande Alekseï.

C'est pas grave. Tu fais ce que tu peux, Gurtuk, comme chacun d'entre nous. Bon, je vais préparer un petit crédit-tube chacun, pour les dépenses courantes...


Dernière édition par Eric le Jeu 7 Avr - 18:36, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9274
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Ven 8 Avr - 18:39

Durant le voyage, Angélica s'est beaucoup intéressée à l'actualité, principalement sur l'hypernet. Le réseau étant ouvert à pratiquement tout le monde, il est parfois difficile de s'y retrouver, mais en surfeuse avisée la jeune fille sait où aller chercher ses informations. C'est principalement durant les repas que notre petit groupe peut suivre les news.

Il y a beaucoup d'actualités politiques et de faits divers, plus ou moins intéressants. L'une des principales informations à faire le buzz en ce moment est le procès de Thomas Cristo, ancien leader du mouvement Sang de la Terre, une organisation militante et xénophobe. Pendant des années, ses discours ont exhorté à maintenir une humanité pure, débarrassée des "mélanges" qui menacerait son avenir. Leurs actions ont surtout été politiques, jusqu'à l'assassinat de plusieurs "hybrides" par une frange extrême dudit mouvement. Très opportuniste, Cristo a fait de ce procès une tribune publique pour mieux exposer ses idées et pour certains c'est déjà un martyr. Malheureusement, ses idées jusque là plutôt mal reçues commencent à rencontrer de plus en plus d'écho alors que le nombre d'humains dotés de capacités hors-normes ne fait qu'augmenter.

L'autre grand sujet de débat sur le net est la toute récente élection de Hovin Calbbes sur la colonie Midwater. Il est le premier gouverneur élu qui affiche ouvertement ses opinions indépendantistes : La sécession d'avec l'espace terrien et ses institutions était le fer de lance de son programme électoral. Il n'a remporté le suffrage que de justesse, mais son arrivée au pouvoir suscite beaucoup d'inquiétudes.

Plus confidentielles, les négociations inter-humanités ayant en ce moment lieu sur Babylon font l'objet d'un peu moins de suivi, mais elles promettent de devenir un sujet de première importance dans les mois à venir quand les pourparlers approcheront de leur échéance.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître
avatar

Messages : 6993
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Star Academy   Ven 8 Avr - 19:53

Eh beh, moi qui pensais que l'humanité était unie... Comment est ce qu'ils ont réussi à essaimer comme ça sans se faire latter par tout ce qui les entoure alors qu'ils se tapent dessus les uns les autres ? C'est dingue !

Et nous alors, ça veut dire que des gens vont nous trouver nuls juste parce qu'on ressemble à des mutants ?

Pourtant j'avais entendu dire que certains d'entre eux étaient de véritables héros, dans le passé.

Pff, c'est décevant...

Il y aura toujours des gens pour avoir peur de ce qui est différent, Oban. Heureusement, ils sont minoritaires. Les terriens ne passent pas leur temps à se taper dessus. En fait, si on regarde l'histoire de la Terre, ils sont plus en paix aujourd'hui qu'ils ne l'ont jamais été, même si on ne peut pas complètement éviter les conflits. C'est dans la nature de l'homme, je suppose.

Attends d'avoir rencontré un peu plus de terriens avant de te faire une opinion, d'accord ? L'échantillon auquel tu as eu droit jusque là n'était pas forcément représentatif.

Et puis une civilisation sans voix discordante, cela ne peut exister qu'en cas de dictature, non ?

Ou dans une civilisation de type "organisme colonial", comme les fourmis. Ou le Seclek, je crois.

euuuh... c'est compliqué comme question. à priori, j'ai envie de dire que non. Mais je n'ai pas vraiment réfléchi à la question.

Moi, je pense qu'Angélica a raison à tous les niveaux. Mais la dictature est parfois une bonne chose.

A l'époque de l'Empire Romain, le peuple jouissait d'une certaine démocratie en temps de paix. On le laissait se disputer gentiment, tant que ça n'allait pas trop loin. Les petits leaders des petites factions pouvaient gagner un peu de pouvoir et se faire de l'argent tranquillement. C'est ce qui se passe maintenant chez les humains.
Et en cas de danger pour Rome, on nommait un dictateur qui faisait taire les voix discordantes tant que la situation de crise n'était pas réglée, afin d'être en ordre de marche, unis contre l'ennemi. Les ennuis arrivaient lorsque le dictateur n'était pas un homme droit et efficace, un de ceux qui ne voulait pas rendre le pouvoir après. C'est le paradoxe de la "dictature éclairée" de Rousseau.

On a vécu ça, ensemble... Ça ne me dérange pas qu'on ait des avis divergents, quand on est tranquille sur Dan. C'est même bien.
Par contre, quand on est face à une troupe de fantômes de pirates et que l'un d'entre nous, compétent, prend ses responsabilités pour donner des ordres cohérents, ce n'est plus le moment de les discuter et de partir dans tous les sens.

Sinon, Rome brûle... , dit calmement Alekseï entre deux bouchées de nourriture.

Et tu t'y connais pour ce qui est de brûler, vu la façon dont tu jettes constament de l'huile sur le feu, pas vrai ? De toutes manières, je n'entends pas grand chose en politique ni en histoire de la première planète. Mais je reconnais une mauvaise situation quand j'en vois une ; et les news ne sotn pas bonnes, si des dirigeants comme ce gars sont élus, ceux qui l'ont mis au pouvoir doivent pas hésiter à se faire entendre dans la rue. On a intérêt à rester discrets... Et à mon avis, l'école où on va aussi.


Dernière édition par Xavier le Sam 9 Avr - 9:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9274
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Sam 9 Avr - 21:18

Après quatre jours de voyage hyperspatial, nos amis arrivent dans le système Crépuscule. Lors des dernières heures, les senseurs de Dan ont détecté de plus en plus souvent d'autres appareils, signe que le trafic se fait plus intense à mesure qu'ils approchent de leur destination. Quand finalement ils émergent dans l'espace normal, ils aperçoivent finalement la planète, d'une taille très supérieure à la moyenne des mondes habités.

Crépuscule est assez particulière. En effet, son axe de rotation est presque aligné avec le centre du système et elle présente toujours la même face à son soleil. En conséquence, les températures sont brûlantes au pôle nord et glaciales au pôle sud. Cela ne laisse qu'une bande vivable au niveau de l'équateur, où la chaleur est supportable et où l'eau peut rester liquide. Toutefois, les différences de températures entre les deux pôles créent de puissant courants de convection dans l'atmosphère et génèrent une météo changeante et très violente. La vie n'est donc possible que sous des dômes où sont logées les quelques villes abritant les mineurs. En effet, les ressources minières importantes sont la seule raison pour laquelle la planète est habitée.

En comparaison, Crepuscula, la lune vers laquelle ils se dirigent, parait des plus accueillante. Elle est entièrement terraformée, et sa surface visible à travers les nuages est verte et bleue. D'après l'Encyclopédie du Sélénium, disponible sur le net, elle loge environ quarante millions d'habitants, répartis dans des cités modernes. C'est l'une des plus belle réussite des terriens en termes d'intégration d'un habitat dans l'écosystème.

Alors qu'ils s'en approchent ils commencent à voir de plus en plus de vaisseaux allant et venant vers la lune et ses spatioports. La plupart sont de petits appareils comme le leur, mais ils croisent aussi des transporteurs plus gros, comme ces immenses cargos du sélénium ou même un croiseur de la flotte de classe Sentinelle, la taille au-dessus des Voyager.

Leur trajectoire, imposée par le centre de contrôle du trafic, les oblige à passer à proximité de ce dernier.


Garde bien tes distances Dan, mais n'aie pas l'air de les garder trop ouvertement.

Et comment suis-je censé faire cela ? répond l'hologramme de Dan.

Je ne sais pas moi, vole l'air décontracté !

Dans le cockpit, il y en a au moins un qui a l'air décontracté. Alekseï admire la planète, la lune et les vaisseaux au travers de la verrière, ses écouteurs sur les oreilles, affichant un sourire quasi-extatique.
Dans le casque...
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9274
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Sam 9 Avr - 22:03

La descente vers Crepuscula se passe sans encombre. Les codes de transpondeur fournis par zeb fonctionnent à merveille et le scanner du petit vaisseau des douanes qui valide leur approche ne détecte apparemment rien de compromettant. Ils pénètrent dans l'atmosphère et se dirigent vers l'astroport de la ville de Neo Salem, où se trouve l'Institut St-Charles.

Ils se posent sur l'aire d'atterrissage qui leur a été attribuée.


Bon, la résidence où habite Luna n'est qu'à une dizaine de minutes en transport en commun. Qui y va ?

Tu n'as qu'à y aller avec Alekseï. Je vais rester donner un coup de main à Oban pour faire le plein et s'assurer qu'on est parés à repartir en cas de problème. Et pendant ce temps-là, il ne fera pas de bêtises.

Et quand on aura fini, j'irai avec lui pour tenter de trouver des inhibiteurs psy. Il doit bien y avoir en vente dans le coin. Si j'ai bien compris, c'est assez commun chez vous. Et vous avez nos numéros de 'coms en cas de souci.

Heu... D'accord. Alekseï ? Ça te va ?

Oui. C'est parfait pour moi. Allons-y. Au cours de ces derniers jours, tous ont pu constater que le caractère et l'état d'esprit du jeune russe est extrêmement variable, voir parfois chaotique.
Mais là, il est souriant et serein.

Au fait, je m'appelle Alexandre Duvalier. Quelques études de bas niveau en commerce, et actuellement en recherche d'emploi.

Et moi c'est Olivia Clarkson, étudiante dans un petit conservatoire de musique de Gaïa Prime.

Quelques minutes plus tard, nos deux jeunes gens se trouvent dans une cabine à dix mètres au-dessus du sol, sur l'une des lignes de monorial qui parcourent la ville. Neo Salem est vraiement une très belle citée, où les bâtiments font la part belle aux espaces verts et aux plans d'eaux. La circulation y est modérée et très régulée, et la plupart des habitants se déplacent à pied ou par le même moyen que nos deux amis. La population a l'air assez jeune et très cosmopolite, et Angélica et Alekseï se fondent parfaitement dans la masse.

Ils descendent à l'arrêt le plus proche de l'adresse qu'ils cherchent, le 655, bâtiment 8, dans le complexe du Sélénium, dont on peut apercevoir les buildings immaculés à l'arrière plan. De la station, il ne leur faut parcourir que trois cents mètres environ pour se retrouver devant la porte du bâtiment, une construction impeccable de seulement six étages, dont les vitres à opacité variable font aussi office de panneaux solaire.


Bon, il y a un code pour entrer, forcément. On n'a plus qu'à sonner.

Non... On va éviter, si possible. Autant garder l'effet de surprise. Alekseï sonne partout, sauf à l'appartement supposé de Luna. Il dira si on lui répond : "C'est pour la teuf du sixième. La musique doit être trop forte, ils ne répondent pas... Mais j'ai les bières !"

Le prétexte correspond bien avec l'heure tardive et au troisième essai, on leur ouvre la porte. Il ne leur reste plus qu'à monter au sixième, et les voilà bientôt devant la porte numérotée 655.

Bon, si elle est là, elle va nous reconnaître. Mais si elle est absente, on dit quoi ? Je ne suis pas douée pour trouver des excuses crédibles, en général.

Oui, j'ai vu, face au Voyager... T'inquiète pas, je suis un "pro" des excuses foireuses. Alekseï fait un grand sourire chaleureux à sa compagne d'aventure.
... Bah, on dit la vérité ? C'est ce qu'il y a de plus facile et de plus efficace. On vient voir notre copine Luna, tout simplement. J'aurais du acheter des bières sur le chemin, ça aurait été plus crédible...

Alekseï frappe à la porte.


Dernière édition par Eric le Sam 9 Avr - 23:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9274
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Sam 9 Avr - 23:34

De leur côté, il ne faut que très peu de temps à Oban et Nétifer pour régler les formalités d'usage et pour commander un plein du vaisseau. Ils se retrouvent donc libres de leur temps.

Hé, Oban, il y a un magasin d'équipement pour vaisseau juste à côté, si tu veux. Ça te dirait d'aller acheter de quoi monter une autre salle d'eau sur Dan ? Et d'autres choses, peut-être. Il nous reste pas mal de crédits à dépenser, alors...

Alors ... ? Demande l'adolescent. Une deuxième salle d'eau. Et puis quoi encore ? Claquer nos crédits pour des futilités, rémanéager mon vaisseau selon vos convenances, m'occuper pour m'éloigner des choses importantes... C'est quoi le plan de la pimbêche, là ? Si elle savait comme je suis à deux doigts de partir en les plaquant ici...

Alors tu peux te faire un peu plaisir, si tu veux. Enfin, moi je dis ça... Tu devrais pouvoir trouver des équipements pour améliorer le vaisseau. A commencer par de l'armement, peut-être.

Tu sais qu'on ignore complètement ce qui va advenir de nous ces prochains jours, non ? On va peut-être avoir besoin de cet argent plus tard, et si on dépense trop, on ne pourra pas parer aux imprévus. Une salle d'eau, c'est amplement suffisant.

Qu'est-ce qu'on fait ici, Netifer ? En vrai ?

Elle hausse un sourcil interrogateur.

Tu veux dire sur ce monde ? Ou juste toi et moi à cet endroit ? Dans les deux cas, la réponse me paraît évidente.

...

Ce qui me parait évident, c'est ce qu'on ne fait pas : on ne participe pas à la mission, on ne fait rien de constructif. On perd un temps précieux. Et il faudrait en plus perdre de l'argent ? Dan est opérationnel. J'ai trouvé des trucs très bien à notre dernière escale. On devrait être à l'institut, pendant qu'ils s'occupent de l'appartement. En fait, Tu aurais du aller avec Alec pendant que moi et Angie on aurait fait l'institut. Tout ça ne rime à rien. Le plein est fait, maintenant on enchaîne.

Non, on attends. Je vais te mettre les points sur les i, d'accord ? On est restés ici parce que comme ça je peux garder un œil sur toi pour éviter que tu ne fasses encore des conneries. Comme tu les a collectionnées jusque là, il va falloir t'y habituer. Et ne me demande pas de te faire la liste : Tu sais très bien de quoi je parle.

Et tu sais très bien ce que je vais faire, maintenant. Je vous avais prévenus. Vous ne voyez pas la poutre dans votre oeil, mais vous voyez la paille dans le mien. Attendons. Mais ne faîtes pas les surpris plus tard.

Nétifer fronce les sourcils, l'air d'en avoir assez, et pointe un doigt vers Oban.

Tu vois, c'est exactement ce genre d'attitude qui fait qu'on ne peut pas te faire confiance. J'ai rarement rencontré quelqu'un d'une telle mauvaise foi : Je te rappelle que la dernière fois que tu as déconné, tu es presque mort, et que tu as failli en entraîner d'autres avec toi.

Et là, plutôt que de d'essayer de nous montrer qu'on se trompe et que tu peux être un peu responsable, tu préfères recourir à des menaces creuses ? Bravo ! Tu as tout bon.

Oui, si j'adopte le même raisonnement à ton sujet, tu vas surement tuer quelqu'un sans raison. Ou bouffer son âme.

Ou lui donner une fessée bien méritée !


Dernière édition par Eric le Dim 10 Avr - 2:58, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9274
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Sam 9 Avr - 23:47

Alekseï et Angélica entendent des pas à l'intérieur de l'appartement, puis la porte s'ouvre sur une jeune fille qui doit avoir à peu près leur âge. Ce n'est clairement pas Luna, cheveux teintés ou non.

Oui ? fait la fille d'un air un peu méfiant.

Euuuh ? Salut ! dit Alekseï d'un ton surpris. Olivia et moi sommes des amis de Luna, et... Vous êtes sa coloc ' ?

Luna ? Vous débarquez, vous ! Elle n'habite plus ici. Elle a quitté la planète pendant des mois et quand elle est revenue la semaine dernière, elle a emménagé dans l'Institut. Si vous la cherchez, c'est là-bas que vous la trouverez.

Ah. D'accord. Alekseï jette un œil derrière cette fille, pour avoir une idée de l'appartement. Si un détail cloche.
Mais ça va être compliqué, alors... On ne peut pas ramener d'alcool ni faire la fête dans l'institut, j'imagine ?

Vous êtes débiles, ou quoi ? Evidemment que non. Et puis vous lui voulez quoi, à Luna ? Elle n'a pas besoin de voir débarquer des fêtards idiots en ce moment !

Pourquoi ? Elle a des problèmes ? demande naïvement Angélica.

Quoi ? Vous ne savez pas ? Tu parles d'amis. Elle est rentrée il n'y a pas dix jours pour découvrir que son petit frère était mort, et elle a grave pété les plombs, alors débarquer comme ça pour faire la fête avec elle, c'est pas franchement le moment !

Son petit frère ? Oh, merde... On ne savait pas...
On ne savait pas. D'un coup, Alekseï à l'air perdu. Il avale sa salive avec difficulté, et des larmes perlent dans ses yeux.
Ma pauvre Luna...

On... Il faut qu'on la voit. Il faut qu'on soit à ses côtés.

Mais c'est vraiment affreux ! fait Angélica qui, pour le coup, n'a pas besoin de jouer la comédie pour être bouleversée. Qu'est-ce qui s'est passé ?

Un accident. Si vous voulez vraiment la voir, allez à l'Institut.

Bon, écoutez, je la vois en cours demain. Je peux lui dire que vous êtes passés et que vous voulez la voir, si vous voulez.


On va aller la voir, bien sûr... Peut-être que je peux lui écrire un mot, que vous lui remettrez demain ? Dès qu'il a un papier et crayon sous la main, Alekseï note : "Tu as tes amis avec toi.
On ne se souvient peut-être pas de tout, mais ce n'est pas grave. On est tous venus ici pour t’apporter notre soutien, si tu veux bien nous accorder ta confiance.
Courage, Luna.
Signé : Alekseï, Angélica, Oban et Nétifer." Le numéro de com d'Angélica est griffonné en dessous.

Le jeune homme replie le papier et le tend à la fille.


Merci.

Oh, de rien. Je le lui donnerai demain matin.

Un peu plus tard, Alekseï et Angélica ressortent de l'immeuble.

Je... Je ne m'attendais vraiment pas à ça, Alekseï.

Moi non plus. C'est horrible... Je ne comprends pas. Le jeune russe a vraiment l'air chamboulé, et ce n'est pas de la comédie. Il faut aller la voir dès maintenant. Avant même que le message lui arrive. Et il faut prévenir Oban et Nétie.

Sur le chemin, Alekseï passe son bras autour des épaules d'Angie et la serre un peu contre lui. Il semble à la limite de s'effondrer en larmes. Un peu égoïstement, il pense à ses sœurs et à ce qui se passerait s'il était à la place de Luna... Et ça n'aide pas.

Oui, retournons au vaisseau. Il faut le dire aux autres.

Oui. De sa main libre, Alekseï a sorti sa médaille d'argent à l'effigie de la sainte Vierge, et il prie silencieusement en faisant glisser ses doigts dessus.


Dernière édition par Eric le Dim 10 Avr - 2:37, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9274
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Dim 10 Avr - 3:03

Alekseï et Angélica reprennent le monorail et retournent rapidement à l'astroport. Là, ils aperçoivent Nétifer et Oban sur le tarmac, et leur discussion a l'air plutôt houleuse. En fait, dès que Nétifer les voit, elle se tourne vers vers eux.


Oh bon sang, vous arrivez juste à temps. Je ne le supporte plus !

Encore ? Vous n'avez pas fini, tous les deux ?

Eh bien essaie de lui expliquer, toi, pourquoi on doit le garder à l'oeil !

Bon, et Luna ? Vous l'avez trouvée ?

Non. Elle n'était pas chez elle. Apparemment, elle est retournée loger à l'institut depuis une semaine.

Son petit frère est mort.

Oh merde ! Ça ne m'étonnes plus qu'elle nous ait largués comme ça.

Oui... Il va tout de même falloir la retrouver. Au minimum pour lui présenter nos condoléances et lui offrir notre soutien.
J'ai donné une lettre à la fille qui habite chez elle... c'est une étudiante qui la connait... avec le numéro de com d'Angélica, mais ce serait plus sage de la rencontrer avant même demain matin.


Dernière édition par Eric le Dim 10 Avr - 3:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître
avatar

Messages : 6993
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Star Academy   Dim 10 Avr - 3:33

Il a suffi d'un instant d'inattention pour qu'Oban disparaisse. Et il sait où aller. Avec un peu de patience, il trouvera Luna. Ill reste derrière le gros bonhomme qui part vers les transports en commun, tandis qu'il tape sur son smartcom pour trouver le cimetière le plus proche. Son seul souci : cacher sa présence aux autres. Il sait qu'Alec peut le pister avec les conseils de Maccari. Aussi s'efforce-t-il de cacher son énergie, même si le concept reste flou.

Oui, il vaudrait peut-être mieux y aller tout de suite. Alekseï a raison, je crois.

Je suis d'accord. On devrait...

Mais attendez... Où est Oban ?!?

Les trois jeune gens cherchent des yeux le garçon qui n'est plus là où il se tenait un instant auparavant. Alekseï se concentre et sent sa présence plus loin. Il tourne son regard dans sa direction... Pour voir les portes d'un monorail se refermer sur Oban, à une cinquantaine de mètres de là. Les deux filles le voient quasiment en même temps.

Mais c'est pas vrai ! Il a encore... JE VAIS LE MASSACRER !!!

Attends, calme-toi. Allez à l'Institut, tous les deux. Je m'occupe d'aller le chercher.

Dis, Angie, tu n'es pas obligée de toujours te taper les corvées, tu sais ? Tu peux venir avec nous...
Moi, je ne me propose pas pour faire la garderie ce soir, sinon, je sais que je vais lui mettre ma main sur la figure dès ses premiers mots.
Et Nétie a déjà suffisamment subit pour aujourd'hui, j'imagine... Alekseï a tout de même l'air assez soulagé d'entendre la proposition de l'italienne.

C'est comme tu veux. En tout cas, pour ma part, je vais à l'Institut. Dont acte.

Oui, allez-y. Et je ne me sens pas obligée : Oban est comme il est, mais rappelez-vous qu'il n'a que douze ans et qu'il est passé par des choses probablement encore plus dures que vous. Et qu'il a aussi de bon côtés.

Alors ne soyez pas trop durs avec lui la prochaine fois, d'accord ?

Ouais, on verra. Après la fessée.

Allez, Alekseï, on y va.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9274
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Dim 10 Avr - 21:43

Oban descend du monorail quelques minutes plus tard, alors que le soleil commence à descendre sous l'horizon. L'application de navigation dans Neo Salem lui a permis de facilement trouver le cimetière le plus proche. Il en prend la direction à pied et il ne lui faut pas longtemps pour arriver entre les rangées de tombes, alignées dans un parc boisé où règne une atmosphère de simplicité et de sérénité. Une fois à l'intérieur, il est seul, l'endroit n'étant guère fréquenté à la tombée de la nuit.

Il va vers le système de localisation des tombes, et cherche "fitzroy". La cité est bien organisée, autant en profiter. Puis il se dirige vers la plus récente. Dans sa poche gauche, il joue avec de petits flacons, ceux remis par Melancha. Dans la droite, il va prendre un de ses diapasons et joue avec tout en marchant.


Il n'y a qu'une seule concession à ce nom, et il ne met pas longtemps à arriver devant la pierre tombale toute simple où est inscrit "Jarod Fitzroy, 131-145 PE". Il n'y a ni fleurs ni autres ornements d'aucune sorte. Oban impose une onde dans son diapason et le jette dans le sol, près de la tombe.

Quatorze ans... le pauvre.

Quand même, c'est bizarre. Pas de trace de passage...


Il utilise l'onde pour la sonder. Les cadavres sont un peu morbides pour certains, mais Oban a vite réalisé qu'un corps n'est qu'une machine. Et il adore la mécanique. En outre, il veut savoir quel genre de "défaillance" peut avoir causé le décès de ce garçon. S'il est bien là. Mais tout ce qu'il peut sentir, c'est la forme d'une cavité sous la terre, avec un corps à l'intérieur.

Concentré comme il est, il n'a pas senti tout de suite la présence qui s'approchait dans son dos. Il sursaute quand Angélica prend la parole.

Perdre un frère, comme ça... Ça doit être affreux.

Oh, salut, Angie. Content que ce soit toi. Quels sont les ordres ?

Quels ordres ? Je suis venue voir si tu allais bien, c'est tout.

Tu as trouvé la tombe du frère de Luna ? C'est bizarre... Elle est rentrée depuis quelques jours seulement, et on dirait qu'elle n'a rien déposé ici... Ni personne d'autre, d'ailleurs.

A ce moment, le smartcom d'Angélica émet un signal. Elle le sort et regarde son message.

Ah, ils ont retrouvé Luna. Elle est à l'Institut. Nétifer demande à ce qu'on les rejoigne là-bas.

Ils ont toqué et on leur a répondu. Parfait, allons-y.

Moi aussi je trouve ça bizarre, que la tombe ne soit pas fleurie.


Dernière édition par Eric le Lun 11 Avr - 17:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9274
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Dim 10 Avr - 21:57

Alekseï et Nétifer reprennent le monorail, direction l'Institut St-Charles. Le trajet est un peu plus long que pour se rendre à la résidence, l'astroport et l'école se trouvant aux opposés de Neo Salem. C'est donc près d'une demi-heure plus tard qu'ils arrivent à destination.

Au fur et à mesure qu'ils s'en approchaient, les présence d'Anélica et d'Oban se sont faites plus ténues, à peine perceptibles. Par contre, Alekseï a commencé à en sentir une autre. Il se dit d'abord qu'il doit s'agir de Luna, jusqu'à ce qu'il en perçoive une deuxième, puis trois, puis quatre. Il y en a plusieurs autres comme eux dans l'Institut !

Lui et la séclantie finissent le trajet à pied, croisant des collégiens et lycéens dont la plupart s'en vont rejoindre leurs chambres en ville. Ils ont l'air pour la plupart de jeunes gens assez normaux, malgré quelques excentricités. Par contre, l'Institut lui-même est assez surprenant : C'est un campus ultra-moderne situé sous un immense dôme translucide, de près de deux kilomètres de larges et d'au moins trois cents mètres de haut.


Eh bien ! Toutes vos facultés ressemblent à ça ?

Non. C'est la première fois que j'en vois une comme ça...

Dis, j'ai eu une idée pour Oban... Si on parlait à Dan des problèmes qu'il nous pose, en privé ? Il pourrait s'occuper de lui faire...

Ohhh... ! Tu as senti ce que j'ai senti, Nétifer ? , dit-il en percevant les présences similaires à Mac.

Nétifer ferme les yeux et se concentre.

Oui, maintenant que tu le dis... Il y en a trois ? Non, quatre ! Je ne m'attendais pas à ça !

Quatre, c'est ça. Je trouve ça rassurant qu'il y ait des gens comme nous ici... Mais en même temps, si on les a sentit, ça veut dire qu'eux aussi. Et que l'on ne pourra pas aller droit vers Luna.

Si on nous laisse entrer...

Pour ça, on va être fixés très vite. Tu viens ?

Les deux jeunes gens prennent la direction de l'entrée. Celle-ci consiste en un grand portail, dont les portes métalliques sont ouvertes. Elle sont assez larges pour que deux gros transporteurs puissent s'y croiser. Il y a un système de surveillance automatique et Alekseï et Nétifer sont scannés en passant dessous, mais rien d'autre ne se passe.
Une fois entrés, ils se retrouvent dans un immense jardin, d'inspiration française mais faisant quelques concessions au naturel. Peu de résidents s'y trouvent encore : Le soleil est sur le point de se coucher.

Très vite, ils sentent une des présences se rapprocher d'eux. Quand ils l'aperçoivent, il constatent qu'il s'agit d'une jeune fille aux longs cheveux blancs, pas très grande, qui traverse seule le parc dans leur direction. Ils se rejoignent près de la grande fontaine située au centre du jardin.


Salut, dit Luna. Vous acceptez mes excuses d'emblée et on évite la session de reproches ?

Oui, évidemment... De toute façon, on n'a pas de reproches à te faire. Surtout vu les circonstances que tu as vécu. Et on a tous un peu merdé en découvrant nos pouvoirs. Par contre, on a plein de questions pour toi. Un petit trou de mémoire collectif...

En fait, on est venu en grande partie pour t'apporter notre soutien, si tu as besoin de nous. N'est-ce pas, Nétie ?

On fait quoi ? On se fait la bise, on se prend dans les bras, on se sert la main ? Je ne me souviens pas de ce que l'on faisait avant...

Attendez... Ça fait plus de deux semaines ! Et vos souvenirs ne sont pas revenus ?!?

Pas du tout. Ça te surprend ?

Bien sûr ! Nous sommes censés nous remettre de n'importe quoi, y compris mentalement. Je ne comprends pas.

Je... Combien de temps est-ce que je vous ai effacé ?

A peu près un an.

Oh mince ! Je suis vraiment désolée. C'était un accident. Je ne voulais pas...

Ça va. Comme le disait Alekseï, nous avons eu nos propres déboires quand nos pouvoirs sont apparus. On peut comprendre. Mais tu vas devoir nous aider à combler les trous.

Oui, bien sûr...

Elle réfléchit quelques secondes et se rembrunit. Cela laisse le temps à Alekseï de l'observer un peu mieux. Sûrement un petit peu plus jeune que lui, soit quinze ou seize ans, petite robe bleue toute simple, maquillage léger et une once de sophistication laissant beaucoup de place au naturel. Son élocution dénote une certaine éducation, mais c'est avant tout un vernis couvrant une origine modeste.

...Mais je vais avoir besoin de votre aide, d'abord.

Comment ça, "d'abord" ?

Eh bien... Si je vous raconte tout maintenant, vous allez sûrement encore vouloir faire passer votre stupide croisade avant tout le reste. Et j'ai besoin de vous pour découvrir ce qui est arrivé à mon frère. Désolée, mais je n'ai pas vraiment le choix.

Ça nous va. De toute façon, on te l'a déjà dit, on est venu en grande partie pour t'apporter notre aide.
Il y a quand même un point qu'il faudra éclaircir assez vite, car ça peut jouer sur les événements des prochains jours...

On se réunit tous pour en parler, avec Angélica et Oban ? Sur Dan, dans ta chambre ou dans un café ?

Vous voulez m'aider, juste comme ça ? Vous avez vraiment tout oublié, alors.

Bon, la cafet' est ouverte jusque tard. On n'a qu'à aller s'installer là-bas et attendre Angie et Oban. Je vous invite.

J'envoie un message à Angie.


Dernière édition par Eric le Lun 11 Avr - 16:05, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9274
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Lun 11 Avr - 18:07

Alekseï et Nétifer suivent Luna jusqu'à la cafétéria de l'Institut, un restaurant universitaire large et lumineux où bon nombre d'internes sont en train de s'installer pour manger. Les deux jeunes gens peuvent alors constater que les étudiants qu'ils ont croisé jusque là à l'extérieur étaient bien moins "excentriques" que ceux qui vivent à l'intérieur. Un bon quart d'entre eux présentent des altérations physiques plus ou moins visibles : traits sélénites, peaux de couleurs étranges, excroissances anormales, voire même membres supplémentaires ou origine tout ou partie alien. De plus, beaucoup d'entre eux n'hésitent pas à manifester des pouvoirs au vu et su de tout le monde : L'un refroidit sa boisson d'un regard, un autre se nourrit de pierres, un troisième fait léviter sa nourriture jusqu'à sa bouche, et cela ne semble surprendre personne.

C'est vraiment un endroit... surprenant !

Ah oui, forcément, vous avez oublié la dernière fois où vous êtes venus. Ne vous inquiétez pas, on s'habitue, dit Luna en les invitant à s'assoir à une table libre. Ça me fait penser... Vous avez manifesté des pouvoirs aussi ? Désolée, mais je suis curieuse. Vous faites quoi, alors ?

Eh bien de mon côté, il semble que je sois capable d'absorber l'électricité. Et d’émettre des décharges. Mais ça fait seulement quelques jours que c'est apparu, donc je ne suis pas sûr d'en avoir fait le tour...

Et moi... C'est plus compliqué. Appremment, je peux absorber l'énergie spirituelle.

Et Oban fait vibrer les objets.

Vraiment ? Et Angie ?

Je n'ai rien détecté de surnaturel chez elle pour l'instant. Peut-être plus tard... Mais elle continue de faire tout ce qu'elle peut pour que ça se passe bien pour tout le monde. Enfin, je dis "continue", parce que j'imagine que c'était déjà le cas avant.

Et toi ? Tu effaces les souvenirs, de ce que l'on a vu. Tu es télépathe, aussi ?

Oui, télépathe de naissance. Il n'y a que la partie où je touche aux souvenirs qui soit nouvelle.

Mais ne vous inquiétez pas, ici nous portons tous un inhibiteur en dehors des cours, dit Luna en soulevant ses cheveux, dévoilant un petit appareil posé sur sa tempe. Ça vaut pour moi comme pour les autres TP. Vos esprits sont en sécurité.

Dites... Vous avez eu des ennuis après le... l'accident ?

Je ne m'inquiète pas. Si ça ne tenait qu'à moi, tu pourrais retirer cet implant immédiatement. Je n'ai rien à cacher à une amie.

Et oui, on a eu quelques problèmes, mais ça c'est bien fini. On a essayé de te retrouver, bien sûr.
Mais on ne savait pas que l'on était recherchés, alors, forcément, on s'est retrouvés dans une cellule du poste de police de Solitude ! On n'a pas eu trop de mal à en sortir. Un peu plus pour quitter la planète, mais on a réussi...

Et là, on redécouvert notre coordinateur, et la manière de le joindre. Il nous a demandé de rester sur notre première mission, trouver Maccari. Il nous a affirmé qu'il viendrait à ton aide pendant ce temps là.
On a trouvé Maccari. On te racontera l'aventure plus tard... Mais notre communicateur a été détruit au cours de l'action.

Donc, notre seule solution pour savoir ce qu'il en est de nous, c'était de le retrouver. Et donc de te retrouver, vu qu'il nous a dit qu'il allait vers toi. Mais ne crois surtout pas que c'est uniquement pour ça que nous sommes là...

On sait que tu es de l'équipe, et que tu as vécu des choses difficiles. Tout le monde voulait être là pour t'aider.

Je... Merci, fait Luna, l'air émue. Je vous ai causé un tas de problèmes. Et je m'apprête peut-être à vous en causer d'autres. Vraiment je suis navrée.

Tu ne causes rien du tout. Tes problèmes, c'est aussi nos problèmes. On va résoudre tout ça ensemble. Promis.


Dernière édition par Eric le Lun 11 Avr - 22:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9274
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Lun 11 Avr - 18:10

Oban et Angélica reprenne le monorail, direction l'Institut St-Charles, assis sur leurs sièges avec vue panoramiques sur la ville.

Oban, je peux te demander quelque chose ? dit Angélica, un peu gênée.

Je sais que Nétifer est un peu dure, quelque fois, et qu'elle ne fait pas forcément beaucoup d'efforts avec toi, mais... Tu sais, si vous vous sautez à la gorge tout le temps, comme ça, ça va mal finir.

Oui, j'y ai pensé. Je crois que depuis qu'on a oublié on marche moins bien ; à mon avis, avant, on devait avoir des rôles plus définis.

Là... deux personnes veulent commander les autres, être à l'avant sur le terrain... On peut pas faire tout ça en même temps. On devrait compartimenter. Regarde nos spécialités !

Mécanique et pilotage, communications et les deux brutes, là, militaires d'intervention. On ne se comporte pas comme ça. Tu devrais superviser.

Moi ? Oh, tu exagères.

Mais quand même... N'oublie pas que même si Nétifer est comme elle est, elle n'a jamais hésité à foncer tête baissée à chaque fois que tu a été en danger, et au mépris de sa propre sécurité. Ça lui vaudrait peut-être un peu d'indulgence de ta part, non ?

Oui, elle a de bonnes intentions. C'est la manière que je n'aime pas. Et Alec, c'est la même histoire. Ils diront systématiquement non. Ils ne voient que le pire. Et surtout, je vous suis bien utile, mais on m'isole tout le temps. Pas étonnant que je parte ou que je fasse à mon idée.

En plus, tout ce qu'on me reproche, c'est quoi ? d'avoir essayé de détourner Arloc ?

Heu... Je ne crois pas qu'il n'y ait que ça... Mais je ne crois pas non plus que je devrais répondre à ça, fait Angélica d'un air embarrassé. Tu sais bien qu'il n'y a pas eu que cette fois-là, non ?

Mais Oban n'a pas le temps de répondre tout de suite : Le monorail s'arrête, et c'est là qu'ils descendent.

Wah... C'est là que se trouve l'institut, ou... C'EST l'institut ? C'est énorme !

Oui, c'est vraiment surprenant.

T'as pas l'air si surprise.


Dernière édition par Eric le Lun 11 Avr - 22:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9274
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Lun 11 Avr - 22:46

Quelques instants plus tard, Oban et Angélica se dirigent vers les bâtiments après avoir pénétré sans histoire dans l'Institut si ce n'est un scanner à l'entrée. La jeune femme les guide sans faillir jusqu'à Alekseï et Nétifer, qui sont attablés avec une jeune et jolie fille aux cheveux blancs comme neige. La séclantie leur fait signe d'approcher, tandis que Luna se lève à leur approche.

Angie, Oban... Bonjour. Je suis contente de vous voir... Et je suis vraiment désolée pour tout.

Ca alors. Tu nous auras fait courir ! On a des TONNES de questions.

Oui, j'imagine. Allez asseyez-vous, je vous invite à manger.

Les cinq convives n'ont qu'à commander sur l'écran tactile intégré dans la table, tandis que les plateaux sont servis par des drones : C'est ainsi que ça se passe pour les élèves, ici.

En voyant le regard exaspéré que Nétifer lance à Oban, Luna ne peut s'empêcher d'intervenir.

Ah non, ne me dites pas que vous avez recommencé à vous sauter à la gorge à la première occasion. Je vous préviens, je n'ai pas vraiment envie de revivre cette époque-là.

On la revit surement, ça ne m'étonnerait pas. Et par ta faute, d'ailleurs. Assume. On a besoin de tellement d'informations. A commencer par : quel objectif on poursuit, en fait ? Qu'est-ce qui peut bien nous avoir rassemblés ? Ou qui ? Pourquoi ? Et qui est censé diriger ?

... Et désolé pour ton frère. it finalement Oban après avoir pris une nanoseconde de réflexion.

Et si on s'intéressait d'abord aux problèmes de Luna, avant d'aborder les nôtres ? Je peux me tromper, mais ça me semble plus urgent.
En fait, le seul point qui pourrait être plus urgent, c'est de savoir si elle a rencontré notre coordinateur...

Et Alekseï cherche un plat qui lui plaît sur l'écran. De la nourriture russe, italienne ou française.

Tu as des problèmes ?

Merci, Oban. C'est gentil, répond Luna que la mention de son frère peine de façon évidente.
Mais je l'ai déjà dit à Alekseï et Nétifer : je serai ravie de répondre à toutes vos questions, mais quand vous m'aurez aidé à découvrir ce qui est arrivé à mon Jarod. La dernière fois que je vous ai demandé ça, vous avez préféré faire passer votre fichue "mission" avant, et ça s'est fini par une grosse engueulade et un malencontreux accident psychique.

Donc je suis désolée, je vous aime bien, mais cette fois-ci je ne vous laisse pas le choix. Vous êtes disposés à m'aider pour le moment, et ce que je pourrais vous dire risquerait de changer ça.

Attends, tu ne vas vraiment répondre à AUCUNE question ?

A aucune qui ait vraiment de l'importance, non.

Et même pour les détails... Je risquerais de trop en dire. Après tout, je sais un tas de choses sur vous que vous ne vous êtes peut-être pas encore dit entre vous. Je me vois mal faire des révélations sur vos petits secrets à votre place. Ce serait... gênant. Et malhonnête.

Ça me semble être un bon marché. Notre soutien contre des réponses. Même si franchement, notre aide t'était déjà acquise...
Mais je te le répète : personnellement, je n'ai aucun secret pour mes amis.

Bon, comment peut-on t'aider ?

D'abord, merci. Merci de me proposer votre aide comme ça. Je sais que c'est parce que vous avez oublié que vous croyiez avoir des choses plus importantes à faire, mais quand même, ça me touche.

Les yeux un peu humides, elle continue.

Je... Comme je vous l'ai dit, il s'agit de mon frère. Jarod. Pendant que j'étais parti, il a mis les pieds dans quelque chose de dangereux, et... Ça s'est mal fini.

Elle jette un regard autour d'elle, vers les autres élèves maintenant assez nombreux en train de manger autour d'eux.

Mais nous allons parler de ça autre part, d'accord ? Les murs ont des oreilles. On finit notre repas d'abord, et ensuite on ira ailleurs. En attendant, même si je ne peux rien vous dire sur notre temps ensemble, je peux répondre aux questions que vous auriez sur moi, par exemple. Il va falloir qu'on réapprenne à se connaître, et pour ma part, tout ce que je vous ai déjà dit à mon sujet, je suis prête à le redire.

Oui... Qu'est ce que tu aimes bien faire, pendant tes temps libres ? De la musique, lire, pratiquer un sport en particulier, regarder des films... ?

Alekseï, qui a l'habitude de manger lentement pour mieux savourer, accélère le rythme pour passer au plus tôt aux affaires sérieuses.

Oh, je ne suis pas très sportive. Mais je lis beaucoup, par contre, et un peu de tout. Après, je ne suis pas comme Angie, mieux vaut que je m'abstienne de chanter ou de jouer d'un instrument, mais j'aime bien la musique, surtout depuis que tu m'as fait découvrir le classique pré-Exode. Et je vous préviens tout de suite, j'ai horreur des armes.

Oh, j'en ai une, j'en ai une ! Tu comptes venir avec nous, ensuite ? Ce serait bien.

Je ne sais pas, Oban. Peut-être. J'aimerais bien, en fait. Mais...

...Mais ce que je vous ai fait, ça change tellement de chose. Je ne sais pas si ça pourra être comme avant, dit-elle en baissant les yeux, comme si elle évitait de regarder quelqu'un en particulier.

Bon, moi j'ai fini, fait Angélica devant son assiette vide. Et vous ?

Oui, oui, j'ai fini... , dit Alekseï en enfournant le plus rapidement possible le reste de ses pasta all'amatriciana. Elle est chouette, cette cafet'. C'est vachement bon...

Je peux avoir cinq minutes pour finir ? Et tu sais, Luna, je suis sur que ca peut revenir à ce que c'était avant. Ce que tu as fait, tu peux le défaire, non ?

Non, elle ne peut pas défaire ça... Et ça ne pourra plus jamais être comme avant. Ce qui ne veut pas dire que ce sera moins bien qu'avant...
Putain, Angélica déteint beaucoup trop sur moi. 'Faut que je fasse attention. C'est pas bon. Si je deviens optimiste, je perds la force du réalisme.
Alekseï essuie les traces de sauce tomate qui se trouvent sur ses lèvres à l'aide de sa serviette.

A vrai dire, je ne crois pas. Ce n'est pas comme si vos souvenirs étaient encore là. Je n'ai pas refermé une porte dessus. Je les ai effacés pour de bon, je crois.

Donc mieux vaut ne pas se faire de faux espoirs de ce côté-là, hein ?

Bon, j'ai terminé aussi. Où est-ce que tu nous emmènes ?

Chez la directrice.

La directrice ? Euhhh... Ça sonne très officiel. Et nous et les officiels, tu le sais bien, ça pose parfois problème. Tu es sûre de toi, Luna ?

Mais oui. Tu verras.

Cool, je vais aller à l'école !

Oui, c'est l'idée. Tu vas voir, ça va te plaire.


Dernière édition par Eric le Mer 13 Avr - 10:38, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9274
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mer 13 Avr - 13:34

Une fois qu'ils sont sortis de la cafétéria, Luna entraîne nos amis à l'intérieur des bâtiments, où ils prennent l'escalier du grand hall, direction les étages.

Dis, Luna, pourquoi est-ce qu'on doit discuter de ça dans le bureau de la directrice ? Cela ne va pas nous empêcher de parler librement ?

Ne t'inquiète pas, Nétifer. Elle sait déjà beaucoup de choses... Beaucoup plus que vous ou même moi, en fait. Et elle tient aussi à savoir ce qui est arrivé à Jarod.

Par contre, s'il vous plait... Elle peut être une très gentille personne, mais... Ne la fâchez pas, d'accord ? Elle peut être... Un peu soupe au lait.

Oh, et puis vous devriez déjà pouvoir sentir sa présence, termine Luna alors qu'ils approche du bureau marqué "Direction" sur la porte.

Et en effet, Alekseï perçoit nettement l'un de leurs semblables à l'intérieur. Il la sent même nettement plus fort que celles de ses compagnons, qui sont pourtant juste à côté. Même Oban en a conscience, pour la première fois.

Wow, elle se cache pas, pour sur.

Comment on l'appelle ? Je me suis coiffé, ça va ?  Demande consécutivement Oban, stressé.

Mais oui, ne t'inquiète pas. Et vas-y avec "Madame la directrice", tout simplement.

Il n'y aucune raison pour que nous nous fâchions avec la Doyenne de St Charles... On sait se tenir.

Oui... La plupart d'entre nous, du moins.


Dernière édition par Eric le Mer 13 Avr - 15:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9274
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mer 13 Avr - 15:25

Luna frappe et entre, invitant les autres à faire de même. Ils pénètrent dans un large vestibule ultra-moderne, où une grande fenêtre donne sur le parc. Derrière son bureau, un secrétaire est en train de trier des dossiers sur ses écrans virtuels.

Ha, mademoiselle Fitzroy, vous voilà. Bonjour jeunes gens. Si vous voulez bien patienter quelques secondes... dit-il en ouvrant un nouvel écran. Je préviens la directrice que vous êtes arrivés.

Un peu plus loin, un élève pas beaucoup plus vieux qu'Oban patiente sur une banquette, l'air dans ses petits souliers.

Alors, Juan, tu t'es encore attiré des ennuis ?

Bah non, j'ai rien fait. Il y en a qui ont encore fait des graffitis dans l'atelier, mais c'était pas moi, cette fois. J'te jure !

Mais bien sûr, fait Luna en secouant la tête.

Du coup c'est qui ? Les graffiti, j'veux dire ?

Quoi ? Hé ! Je suis pas une balance, non plus !

Alekseï hausse un sourcil, et soupire. S'ils doivent rester dans cette école un moment, sa patience va être mise à rude épreuve, pour lui qui a du mal avec les gamins. Par contre, Oban va rencontrer pleins de petits copains pour faire les quatre cents coups avec lui...
Il ne peut s'empêcher de lancer un regard fatigué et résigné à Nétifer, qui le lui rend. Ils se sont compris.


C'est bon, vous pouvez y aller, fait le secrétaire en se levant pour aller leur ouvrir la porte du bureau de la directrice.

Merci.

En avant... Toutes sortes d'images de vieille femme sage passent au travers de l'esprit d'Oban ; la curiosité a atteint son zénith... Il lui faut savoir qui est cette personne.


Dernière édition par Eric le Mer 13 Avr - 17:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9274
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mer 13 Avr - 17:42

Luna en premier, les cinq jeunes gens pénètrent dans le bureau directorial, un endroit plutôt spartiate. Se tenant devant une large baie vitrée à travers laquelle on voit le soleil couchant, une femme se tourne vers eux. C'est avec surprise qu'ils constate qu'elle est étonnamment jeune, à peine un peu plus de vingt ans, même si la tenue un peu stricte la fait paraître plus vieille.

Toutefois, c'est avec un sourire engageant qu'elle leur fait signe d'approcher.


Bonsoir et bienvenue à l'Institut St-Charles. Je suis Madelyne Williams. Enchantée.

Vous pouvez vous assoir, ajoute-t-elle en désignant cinq chaises disposées face à son bureau.

Oui, m'dame. Oban s'exécute, à la fois surpris et intrigué par ce qu'elle a à dire.
Nous...

Tss tss, coupe-t-elle Oban. Je vous dirai quand vous aurez la parole.

 Oookay. C'est toi le chef, d'accord.

Alekseï attend que les filles se soient assises avant de prendre place à son tour. Quelques secondes passent en silence pendant que la directrice les jauge. Quelle que soit leur envie d'ouvrir la bouche, le regard de la jeune femme la leur fait passer.

Bien, fait-elle en s'asseyant derrière son bureau. Vous pouvez vous présenter.


Le jeune russe plisse un peu les yeux, semble hésiter une seconde, et répond succinctement :

Je m'appelle Alekseï Ivanovna, Mademoiselle Williams. Enchanté de vous rencontrer. Et il se tait le temps que les autres se présentent.

Euh, bonjour. Je suis Oban Cross. Ravi de... faire votre connaissance, madame.

Ouais, bonne formulation. Un peu stressé. Chevauche la vague. Du calme, elle a l'air cool. Voilà. Souffle. Mais pas trop fort, discret.

Angelica Catalani. Enchantée également.

Nétifer Krantz. Bonsoir aussi.

La directrice fait un geste et la vitre derrière elle s'opacifie, tandis que les portes se verrouillent toutes seules.

Parfait. Tu vois, Luna, qu'ils sont tout à fait bien élevés.

Mouais. Attendez d'avoir passé six mois avec eux et on en reparlera.
Par contre, mademoiselle Williams, il y a un développement inattendu. Leurs souvenirs... heu... ils ne sont pas revenus.

Allons, Luna, ils ne m'ont pas reconnue en rentrant : C'était évident. Je t'avais dit que les premières fois pouvaient avoir des effets étranges.

Bon, trève de politesses. Si vous êtes ici, c'est que vous avez accepté de nous aider à percer le mystère autour de ce qui est arrivé à Jarod, quelle que soit la façon dont Luna vous ait convaincus. Exact ?

Évidemment. On sera toujours là pour aider Luna.
Même si elle a des doutes sur nos manières, peut-être à juste titre, et même si nous avons perdu nos souvenirs, nous sommes tous absolument convaincu qu'elle est l'une des nôtres. Il n'y a donc pas de questions à se poser...

Par contre, nous ne sommes pas familiers avec cet établissement ni avec les gens qui le peuple. Je ne vois pas ce que nous pourrions apprendre sur ce qui s'est passé pour Jarod que vous ne pourriez apprendre par vous-même. A part en infiltration. Et encore. Pas mal de monde nous a vu en compagnie de Luna. On est déjà grillés...


Il est bizarre, Alec. Je le croyais pas si à fond dans "aider Luna". Par contre il marque un point... Ils auraient besoin de chair à canon ? Si vous commenciez par nous expliquer ce qui se passe... ?


Dernière édition par Eric le Mer 13 Avr - 20:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9274
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Mer 13 Avr - 22:25

En résumé, environ cinq mois après que vous ayez emmené Luna avec vous, le pauvre Jarod a été retrouvé mort. Assassiné. Toutes nos investigations n'ont rien donné, que ce soit par des moyens conventionnels, par psychométrie ou même par rétro-analyse temporelle. Celui ou celle qui a fait ça n'a laissé aucune trace. Il y aurait bien eu la solution de pratiquer une intrusion mémorielle chez l'ensemble des élèves et professeurs... Et je me refuse à laisser Luna le faire. Cela va à l'encontre de toute l'éthique que nous tentons d'inculquer à nos élèves télépathes. S c'est pour franchir cette ligne, autant fermer tout de suite cette école.

Heureusement, nous vous avons sous la main.

Attendez... Si vous vouliez que nous enquêtions pour vous, il aurait mieux valu nous faire entrer discrètement, non ? Là, ça va être difficile de passer inaperçus.

Elle pense toujours de la même façon que moi...

Finement raisonné, mais enquêter maintenant n'aurait guère de sens : Toutes les pistes sont froides. De plus, toute une promotion a quitté l'Institut depuis les faits, et ce serait une perte de temps si l'un d'eux était le coupable.

Notre plan est un peu plus ambitieux que cela. Il s'agit non seulement de découvrir l'auteur des faits, ses motivations... Mais aussi d'empêcher la mort de Jarod. Comprenez que nous ne pouvons permettre que l'on tue nos élèves au sein même de l'école.

Mais... Je ne comprends plus rien, là. Comment voudriez-vous que nous fassions cela ?

Luna ouvre la bouche pour répondre, mais Miss Williams lui enjoint le silence d'un geste.

Vous êtes supposés être malin, tous. Alors réfléchissez. Comment pensez-vous que nous pourrions procéder ?


Un de vous peut nous envoyer dans le passé.

Oui. D'après les termes que vous avez utilisés, vous voulez faire une itération. En s'adressant à ses amis, Alekseï dit : C'est un terme mathématique aussi utilisé en informatique. Répéter un processus à partir du point de départ. Alekseï réfléchit à toute vitesse. Ce qui signifie que l'un de vos élèves ou de vos professeurs peut faire ça. Et que celui là doit être "clean" à cent pour cent.

Et que c'est extrêmement risqué si nous ne sommes pas parfaitement disciplinés, parfaitement préparés et très bien protégés mentalement. A l'instar d'un commando des forces spéciales Terrestres.

Ça ne va pas être possible... Notre équipe n'est pas prête pour ça. Je suis désolé, mademoiselle Williams. Je suis désolé, Luna.

On est bons, ensemble, vraiment bons. Mais il y a encore trop de... de... paramètres beaucoup trop variables.

Attends ! Tu m'as promis ! Tu ne peux pas...

Luna, s'il te plait.

Vous n'avez pas tort, mais c'est précisément ce qu'il y a de beau avec le voyage dans le temps : Nous pouvons vous préparer. Qu'importe que vous partiez ce soir, dans une semaine, ou dans un mois.

De plus, nous n'avons pas vraiment le choix : Notre seul moyen de vous renvoyer avant les faits serait léthal pour un mortel. Seuls des immortels comme vous ou moi peuvent survivre au voyage.

Alors... Nous sommes vraiment immortels ?

Quasiment, oui. Pour nous tuer pour de bon, il faudrait des moyens vraiment très spécifiques.

Et pourquoi est-ce que vous n'y allez pas vous-même, ou l'un des autres que nous avons senti ?

Parce que nous étions tous présents à cette époque, et que se rencontrer soi-même lors d'une itération temporelle peut être problématique. Et c'est un euphémisme, croyez-moi.

Ceci dit, je ne peux pas vous forcer à le faire. Si vous refusez, ce que je peux comprendre, nous en resterons là.

Allez, s'il vous plaît !

Moi, en tout cas, je suis partante. Voyager dans le temps ? Qui raterait un truc pareil ? Et je te rappelle que nous avons fait une promesse à Luna, Alekseï. Si on ne commence à tenir que les promesses faciles...

Bon sang, Angie ! Il faut toujours que tu tapes où ça fait mal, hein ?


Dernière édition par Eric le Mer 13 Avr - 23:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître
avatar

Messages : 6993
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Star Academy   Mer 13 Avr - 23:20

Moi je veux bien, mais j'aurais une condition... Si ça ne vous dérange pas. Et Oban s'efforce de ne pas penser ensuite. ...Vert. Vert. Vert. Vert...

Inconscient de ce que fait Oban, Alekseï continue...

On écoutera ta condition, Oban.

... Pédant idiot, va.

Moi, j'ai simplement dit que nous ne sommes pas prêts à ça pour l'instant. Mais je tiens toujours mes promesses, sauf si elles peuvent mener à la catastrophe...

On va se préparer, n'est-ce pas ? Il faut déjà que nous connaissions parfaitement l'Institut. Ses moindres recoins.
Toutes les fiches des élèves de cette année là. Les endroits où nous pourront voler des protections psychiques, à cette époque.

Je déteste qu'un plan soit bâclé. Ou qu'il ne soit pas respecté... Mais ça vous le savez déjà !

Tu vas arrêter de faire l'enfant ?

Alekseï jette un regard noir à Oban, serre les mâchoires, ferme les yeux, et essaye de contrôler sa respiration. Inspiration, expiration... Ne surtout pas péter un câble... Mais il ne répond pas à la contre-attaque du mioche.

J'écoute ce que tu as à dire.

Alors là, mon con, si tu crois que je te vois pas venir... Pas question que je marche dans ton jeu. Je disais donc, j'ai une petite condition. Si c'est possible de revenir dans le temps, il semble que Luna devrait revenir avec nous... Et que nous devrions profiter de l'occasion pour qu'elle nous aide à son tour, en réparant ce qu'elle nous a fait.

Petit rire mental. Il apprend à planifier, finalement, ce p'tit con. Et il a compris que je m'énerve vite. Peut-être que nos parties d'échec ont porté leurs fruits. C'est encourageant. Il faut continuer à lui faire croire qu'il pourrait un jour avoir le dessus sur moi en terme de stratégie et de psychologie. Ça le motivera à progresser... P'tit con. Mais cette fois-ci, il y a un côté très affectueux dans cette pensée.

C'est une idée logique. Luna n'était pas ici au moment ou Jarod a été assassiné, elle peut donc venir avec nous dans le... passé ? Et réparer ce qu'elle nous a fait, oui, ce serait séduisant, comme idée.

J'y vois deux problèmes, mais vous pourrez certainement me répondre. Je n'y connais rien en voyage dans le temps, à part ce que j'ai lu dans les romans et films de science-fiction. Petit sourire

Est-ce que la présence de Luna ne poserait pas de gros problèmes, vu qu'elle est profondément liée à son frère et à cet endroit ?
Et si elle ne nous effaçait pas la mémoire, est-ce que ça ne changerait pas la ligne temporelle ? Celle où l'on rencontre Mac ?

Par contre, si elle avait prévu de faire une sauvegarde de nos mémoires, que l'on pourrait retrouver d'ici quelques semaines, temps actuel...

'Fin, bon, tout cela nécessite une sérieuse planification, quasiment à la minute près, pour que ça se passe bien.

Voilà.


Dernière édition par Xavier le Jeu 14 Avr - 0:44, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9274
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Jeu 14 Avr - 10:43

Madelyne Williams rit de bon cœur.

Hahaha. C'est mignon que vous pensiez que nous avons une machine à voyager dans le temps capable de vous renvoyer où et quand nous voulons. J'adorerais, en fait, mais ce n'est pas le cas.

Nous avons une toute petite fenêtre, qui correspond à un évènement particulier, situé environ un mois avant la mort de Jarod. Faire ce que vous suggérez est tout bonnement impossible, désolée. Pour que Luna puisse annuler ce qu'elle a fait, il faudrait remonter avant que vous ne veniez la chercher, il y a presque sept mois, et même si nous le pouvions, nous parlerions d'altérations bien plus importantes de la ligne temporelle. Du genre ingérables.

Ne nourrissez pas de faux espoirs : Vos souvenirs sont partis pour de bon. Et seule Luna peut vous faire le récit de ce qui vous est arrivé pendant la période manquante.

Sauf votre respect, mesdames, Luna a effacé plus de mémoire que ça : On a perdu des souvenirs d'avant sa rencontre.

Bref, il fallait bien essayer. Allez, j'en suis. Dîtes-nous juste comment ça va se passer.

Oui. Et avant ça, il faut que nous sachions tout ce qui concerne Jarod. Où, quand, comment il est mort. Sa classe, ses activités péri-scolaires, ses meilleurs amis, tout ce genre de choses...
Comment se faire intégrer dans l'Institut, dans le passé, aussi. Connaître les événements-clef de ces derniers mois...

Ne vous inquiétez pas, nous allons vous faire un briefing complet. Et je vais tâcher de combler autant de trous que possible dans vos connaissance. Si vous ne vous souveniez pas être immortels, cela signifie qu'il y a un tas de choses que vous devez réapprendre.

Mais nous ferons tout ça demain, si vous voulez bien. Il se fait tard, et j'ai encore beaucoup de travail pour ce soir.

Bien sûr, nous vous avons trouvé des chambres pour cette nuit.

On peut se promener à notre guise ?

Ce soir ? Là où les élèves ont le droit d'aller, oui.

Super. Merci.

Merci beaucoup pour l'hospitalité, Mademoiselle Williams.
En tout cas, vous avez fait vite pour nous préparer des chambres. La dernière phrase d'Alekseï est moins anodine qu'il n'y parait.

Entre ça, l'absence de surprise qu'a manifesté Luna en les voyant, et les quelques fois où elle a prit la parole, il en arrive à cette conclusion : le plan qu'on leur propose a été préparé de longue date, et Luna est resté patiemment ici en les attendant. Il aura un ou deux mots à lui dire sur le chemin de sa chambre...


Oh, après que Luna m'ait raconté ce qui s'était passé, je me doutais que vous risquiez de vous montrer à un moment ou un autre. Je comptais dessus, à vrai dire. C'était le destin, j'imagine.

Une question, quand même : Luna semble décidée à faire de la rétention d'information pour nous obliger à l'aider. Mais vous semblez en savoir beaucoup aussi de votre côté. Vous allez jouer le même jeu ?

Non, mais je ne sais pas tout ce que Luna sait. Je ne peux pas dire que j'approuve son attitude, mais je peux la comprendre. Et elle n'a pas l'air de vouloir changer d'avis.

Et je me suis déjà excusée pour ça. Je ne vais pas le faire mille fois. Quand ils avaient toute leur mémoire, ils n'étaient pas si pressés de venir en aide à Jarod, ça c'est certain.

Ceci dit, pour ma part, je ne compte rien vous cacher de ce que je connais à votre sujet. Mais comme je vous l'ai dit, nous aurons cette conversation demain.

Oban suit la conversation d'un air géné, mais ne s'en mêle pas. Hors de question pour lui de jouer le jeu des autres, même s'ils ont raison. Même s'ils avaient raison. Car après tout : et s'ils avaient tort ?

A demain, donc.

Bonne soirée, mademoiselle Williams.

Bonne soirée, jeunes gens. Et soyez sages.

Tu nous guide jusqu'à nos chambres, Luna ?

Oui, allons-y.

Quelques secondes plus tard, dans un couloir désert.

Luna. On va se préparer et on va y aller, pour ton frangin. C'est acquis.

Mais je veux que tu nous parles d'une chose. Une seule.

Notre coordinateur, que l'on ne connait pas d'ailleurs... Il nous a dit qu'il t'avait informé d'un danger au sujet de ton frère. A priori, on n'a pas voulu t'aider, je ne sais pas pourquoi... Puis tu as pété un câble, à juste titre. Et tu repars pour aider ton frère. Logique.

Mais pourquoi notre coordinateur nous a dit que ce que tu faisais était très imprudent, et qu'il allait t'aider ?
Et que maintenant tu sembles en parfaite sécurité, ici ?

C'est notre sécurité à tous qui est en jeu, donc je veux une réponse.
Au moins, le maximum que tu peux nous dire...

Luna semble hésiter, puis hausse les épaules.

Pourquoi pas, après tout. Ce n'est pas comme si je savais grand chose à ce sujet.

Celle que vous appelez notre "coordinateur", elle a toujours été assez... cryptique. Du genre allez ici, faites ça, méfiez-vous de ceci ou cela. Le truc, c'est qu'elle n'a jamais dit comment elle obtenait ses infos. Du moins pas à moi. Vous sembliez en savoir davantage à ce sujet... Surtout toi, Alekseï. Plusieurs fois, je me suis dit que tu la connaissais mieux que nous autres.

Enfin bon, toujours est-il qu'elle a lancé un autre de ses avertissements du genre "n'allez surtout pas là-bas", en disant que nous serions en danger en venant ici. On lui a demandé si elle pensait que c'était un piège, mais elle a dit que non. Elle a juste insisté, lourdement, pour que nous n'intervenions pas.

Alors comme ça, "moi" est une femme...

Et jusque-là, tu as des raisons de croire que l'avertissement était justifié ?

Non, je n'ai pas vu la moindre trace de danger depuis que je suis revenue. En même temps, ce n'est pas comme si je lui faisais une confiance aveugle. Ni vous, d'ailleurs. Quand on s'est séparés, vous commenciez sérieusement à vous demander si elle ne voulait pas nous garder à l'écart de cet endroit pour des raisons toutes autres.

Merci de nous avoir parlé de ça.
Donc, même si tout semble bien se passer ici, on ne baisse pas notre vigilance...

Oui, c'est assez clair. Mais on peut s'amuser quand même ! On en saura plus demain, et ici, on a tout l'équipement qu'on veut pour faire exactement ce dont on a besoin : Comprendre et planifier. Et c'est bien ce que je compte faire, ne venez pas me dire ensuite que je "relâche ma vigilance"... Je reste vigilant.

J'ai une de ces pêches, moi... Luna, il y aurait une salle dans laquelle on peut s'entraîner fort sans que ça n'ennuie les "voisins" ?

Personnellement, je comptais aller dans ma chambre pour lire ce livre, ou plutôt décrypter le livre d'aventure égérian que j'ai récupéré...

En tout cas, s'il y a une salle de disponible, et si tu as envie que je te file un coup de main pour ton entrainement, tu sais où je serais, Oban.

Oh, c'est prévu. Mais j'ai besoin de me parfaire d'abord... Et toi aussi, surement.

Non, moi ça va. Je m'entraîne presque chaque matin, au mois une heure avant que vos vous leviez. Alors, le soir... Je la fais calme.

En tout cas, n'oublie pas les échauffements avant tes exercices de gymnastique, n'est- ce pas ? Tu as parfaitement acquis les roulades et les roues. Il reste les saltos à travailler... Tu vas voir, ça va vite rentrer !

Euh... On ne doit pas parler du même genre d'entraînement. Les saltos,je commence à gérer, d'ailleurs. Non, je pensais plutôt à utiliser les équipements de test pour me lâcher un peu ; voir ce que j'ai réellement dans le ventre. Voir comment ces pouvoirs marchent. Et j'aurais besoin que tu t'améliores dans CETTE optique.

En fait.

Mais okay, on se fera une séance d'entraînement si tu veux.

Oui. Parfait. On se fait ça quand tu veux... C'est une bonne initiative, Oban.

Oban, mesdemoiselles, je vous souhaite une bonne nuit.


Dernière édition par Eric le Ven 15 Avr - 17:39, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9274
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Sam 16 Avr - 15:37

Pendant qu'Oban et Alekseï discutaient, les filles en faisaient autant de leur côté et Luna leur expliquait qu'ils vont loger dans le bâtiment des internes de première année, qui ne feront leur rentrée que dans trois semaines. Leurs chambres sont libres en attendant et on leur en a attribué deux : Une pour les filles, et une pour les garçons, côte à côte.

Bonne nuit, Alekseï. Voilà vos clefs, au fait.

Il y a des salles de bains à chaque étage ?

Oui, c'est ça. Normalement, c'est l'aile des filles, ici, mais puisque vous n'êtes que quatre, ça ne devrait pas poser de problèmes.

Oban, je t'emmène dans une salle d'entraînement ? Je crois que nous avons exactement ce qu'il te faut.

Mmm, dit Oban tandis qu'ils s'éloignent des autres. Une fois qu'il est sur d'être hors de portée d'ouïe, ou même de super-ouïe, sait-on jamais, il enchaîne : Sans rire, tu fantasmes sur Alec ? Mais qu'est-ce que tu lui trouves ???

Dan disait toujours que, perdue dans son envie de raconter sa vie, une femme révèle souvent ses secrets au passage. Et puis, Oban n'en revient pas du succès de ce garçon.

Quoi ?!? fait Luna en piquant un fard. Je croyais que tu ne te souvenais de rien ! Comment est-ce que... Oh et puis c'est pas tes affaires, Oban. Mêle-toi de ce qui te regarde, d'accord ?

On y est. Tu vas voir, ça va te plaire.

Luna a emmené le jeune garçon dans le bâtiment voisin. Elle allume les lumières et guide Oban dans une salle nue assez grande, aux murs composés d'une mosaïque d'hexagones faits d'un matériau métallique.

Analyste, Luna Fitzroy, connexion.

Aussitôt, un holo-écran apparaît près d'eux, mais ce n'est pas tout : L'image d'un homme se matérialise également.

Bonjour, Luna. Que désires-tu ?

Ouvre une session pour un invité, veux-tu ? Nom : Oban Cross. Il a besoin d'un bilan initial.

Bien sûr. Bonjour, Oban Cross.

Bonjour, Analyste.

Voilà, Oban. L'Analyste est l'IA dédiée à l'entrainement dans nos pouvoirs. Tu peux t'adresser directement à lui ou passer par les holo-menus, à ta guise. Tu vas voir, c'est très intuitif.

Et pile ce qu'il me fallait ! Et sois prête, demain je t'assommerai de questions. Rien à faire de ce que tu as dit aux autres ; tu y répondras ou pas, mais tu vas les entendre.

Allez, bonne nuit, va.

Bonne nuit, Oban. Amuse-toi bien.

Analyste, par quoi on commence ton analyse ?

J'ai déjà effectué un relevé biométrique avec les senseurs de l'aire d'entraînement. Si vous voulez bien compléter le questionnaire sur l'écran, maintenant...

Oban jette un œil à l'écran en question, où figure une liste de question sur son âge, ses antécédents médicaux, ses habitudes alimentaires, et bien d'autres choses encore. Pressé au  départ, Il termine le questionnaire un peu moins enthousiaste. Mais une fois débarrassé de tout ceci, il tente de se reprendre.

Okay ! J'espère que les tests suivants sont moins rébarbatifs et plus physiques !?

Si vous saviez le nombre de fois où des élèves m'ont dit exactement la même chose.

Alors, voyons cela. Quelle est la nature de vos capacités ? Montrez-moi cela.

En fait, je vibre. Je peux vibrer moi, ou faire vibrer une chose. Comme je suis super sensible aux vibrations, j'entends très bien, et je crie très fort. Mais c'est encore réçent, et je n'ai pas eu l'occasion de vraiment rêfléchir à toutes les possibilités.

Je comptais tester les fréquences que je peux atteindre ; vérifier la portée de mon "sonar". Vous savez, comme dans les premiers sous-marins de la Terre ? Le Nautilus et tout ça ? Demande l'enfant pour tester à son tour le niveau de l'IA.

voilà voilà. Et vous, vous préconisez quoi ?

Un premier test.

Une espèce de pylône d'un mètre de haut émerge du sol.

Si vous voulez bien procéder à des essais en utilisant toutes les variations dont vous êtes capable. Voici votre cible.

Bien.

Oban pose ses mains sur la chose, et envoie ce qu'il ressent comme "une onde lente", la plus lente possible. Quand il tient la "note", il l'accélère.  Et puis, comme la note prend de l'ampleur, il envoie ce qu'on pourrait donc appeler "les percussions". Pendant la note, des coups plus intenses, plus secs. Il a remarqué que la matière n'aime pas les "percussions". Cette chose, toutefois, semble tenir le choc.

Oban tente des choses plus complexes que d'habitude, mais il ne donne pas son maximum. On verra bien.


Très bien. Votre corps génère des ondes vibratoires directement à partir de vos cellules. C'est une première. Et chaque cellule semble sensible aux vibrations.

Essayez de me décrire le phénomène avec vos mots. Comment le percevez-vous ?

Comme... Une mélodie ? Tout le monde a un "ton". Les objets aussi ; même les matières. Bien sur, chaque "note" est une  petite onde de choc, mais... C'est la nature du monde, hein ?

Va savoir pourquoi je te raconte ça... Et chaque cellule vibre, tu dis ?

...


Oban fouille son sac à la recherche d'un objet coupant ou pointu. Le couteau de Parisse, parfait. Il pique son doigt, et pose le sang sur la borne. Recule un peu. Et tente de faire vibrer son corps.

Tu enregistres quelque chose sur la pierre ?

Non. Comme beaucoup de capacités corporelle, vos capacités à produire des ondes vibratoires doit être limitée à l'enceinte de votre corps ou à votre aura physique. Toutefois, j'ai remarqué que votre capacité à les propager était supérieure à ce qui devrait être possible. Désirez-vous étudier cet aspect avec moi ?

Allez, faisons ça. Je fais quelque chose d'impossible ? C'est à exploiter !

Très bonne attitude. Au moins, vous n'êtes pas effrayé par vos pouvoirs, jeune homme. C'est un très bon début.


Dernière édition par Eric le Dim 17 Avr - 23:34, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9274
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Star Academy   Sam 16 Avr - 21:51

Une fois seul, Alekseï découvre la chambre qu'il va partager avec Oban. Elle est plutôt spacieuse, apparemment prévue pour trois colocataires, probablement comme les cinq autres chambres de l'étage. Il n'y a pas la moindre décoration, mais uniquement du mobilier et des rangements : Lits, bureaux, placards, bibliothèque vide, holo-écran, etc.

Il peut se mettre à l'aise, et environ cinq minutes plus tard, il est allongé sur son lit en train de déchiffrer le livre en égérian. Le séjour sur le Nastrama n'aura duré qu'à peine deux jours, mais son niveau dans ce langage a réellement progressé malgré ce court laps de temps.

Il est interrompu lorsque l'on frappe à sa porte. Derrière celle-ci, il sent la présence de Luna.


C'est ouvert... Tu peux rentrer, Luna.

La jeune fille ouvre la porte, se glisse à l'intérieur et referme derrière elle. Alekseï voit tout de suite qu'elle a perdu la façade d'assurance dont elle a fait preuve depuis qu'ils se sont revus. Elle a l'air abattue, et presque effrayée.

Alors, il est bien, ce livre ?

Dis, Alec, je... Elle hésite, se mord la lèvre inférieure. Il y a quelque chose dont je dois te parler.

Euhh... D'accord, bien sûr. Alekseï referme son livre et se met en tailleur sur son lit, enveloppé de sa couverture.
... Viens t'assoir, Luna, et explique-moi ce qui te tracasse.

Elle vient s'assoir sur le lit, près de lui mais pas trop.

Je... Je ne sais pas par où commencer, dit-elle en se tortillant les mains.

Quand je suis rentrée et que j'ai appris que Jarod était... Elle ravale sa salive. Je me suis effondrée. C'était... Comme si je l'avais abandonné.

Oui, je crois que je comprends... Alekseï n'a pas grand chose à dire, sinon doucement inciter Luna à vider son sac.

La lèvre tremblante, en fixant ses genoux, elle reprend.

J'aurais voulu mourir ! Et... Et je n'ai tenu le coup que grâce à une seule chose. Je... savais que malgré tout, je n'étais pas seule. Je savais que vous reviendriez pour moi... Que... Que toi tu reviendrais pour moi, fait-elle d'une toute petite voix. Et maintenant, tu... tu... tu as tout oub... oublié, parvient-elle à articuler en retenant ses larmes, et... et c'est de ma faaaute.

Alekseï a le sentiment d'être devant un barrage près à craquer. Luna est au bord de l'effondrement total et fait des efforts démesurés pour ne pas perdre toute contenance en face de lui.

Je ne... peux pas jouer cette comédie plus longtemps... Faire comme si rien ne me touchait... Faire... comme si... comme si...

Oh, ma pauvre petite Luna ! Ça va aller, ma grande... On est là maintenant, non ?

Allez, viens ici... dit-il en l'attirant doucement dans ses bras, pour blottir le visage de la jeune fille contre son épaule.

Ça va aller. On va arranger tout ça... Mais en attendant, tu as le droit de pleurer tu sais ?

Oui, je... Non ! Non. Pas... Pas encore. Si... Si je craque maintenant, je ne vais pas savoir m'arrêter... Et je... n'ai pas fini... Je...

Elle relève vers lui ses beaux yeux bleus et tristes.

La dernière fois... Il m'a fallu des mois pour que j'ose le dire... Des... des mois pour que tu sois prêt... Pour que tu me voies vraiment... Je n'aurais pas la force de revivre ça, alors...

Elle prend une grande inspiration et se lance.

J'ai tellement besoin de toi ! Je t'aime, Alekseï. Je t'aime ! Et... Et tu m'aimais aussi ! fait Luna juste avant de l'embrasser, de lui donner un baiser où l'espoir le dispute à la peur.

Alekseï n'a aucun mouvement de recul. Aucun mouvement tout court, d'ailleurs. Il est comme une statue d'albâtre, comme frappé par la foudre. Son cerveau s'emballe pour trouver une solution, ses pensées s'emmêlent dans tous les sens, et rien n'en sort.
Juste un grand vide.


Je... Je ne sais pas quoi te dire... , annonce le jeune homme hébété peu après que Luna ait détaché ses lèvres des siennes.

Alors ne dit rien. Je sais que tu ne te souviens de rien... Mais juste pour ce soir, sois l'Alekseï qui m'aimait... Juste encore une fois...le supplie Luna avant de l'embrasser à nouveau, avec passion cette fois.

Alekseï reste encore sans réaction l'espace d'une fraction de seconde. Ses idées s'entrechoquent toujours, mais de façon plus claire cette fois-ci.

Elle m'a complétement coincé ! Je la repousse, je suis un salaud au cœur de pierre, qui ne tient pas ses engagements. Et ça sera Hiroshima dans la chambre...
Je ne la repousse pas, je mets le doigt dans l'engrenage, je suis un salaud qui fricote avec toutes les filles qui passent. Et ça sera le zoo dans la chambre... Car selon la loi de Murphy, tout le monde va bien sûr se ramener illico !

Je suis complétement foutu...

Pfff... Foutu pour foutu, tant qu'à faire... Et puis elle en a suffisamment chié comme ça, la pauvre petite Luna. Je ne peux pas l'abandonner maintenant...


... Puis le jeune russe décide de surfer sur la vague des événements. Il cesse de tenir Luna comme une petite sœur que l'on console pour l'embrasser comme un petit ami le ferait.

Elle répond à ses baisers et, en silence, elle descend sa main le long du torse du jeune homme, qui est déjà dans son plus simple appareil. A part son caleçon, et la couverture qui le recouvrait. Dans laquelle s'est déjà bien vite engouffrée Luna après avoir passé sa robe par-dessus ses épaules.

On ne peut pas faire ça maintenant, Luna... C'est aussi la chambre d'Oban. Il sera là d'une minute à l'autre.

Ne t'inquiètes pas. Là où je l'ai laissé et comme je le connais, il en a pour un moment, et on le sentira venir. Tais-toi, maintenant. Ne brise pas le charme.

Elle l'embrasse à nouveau pour le faire taire, et étant donné ce que sa main commence à faire là en bas, il aurait de toute façon bien du mal à formuler une autre pensée cohérente.



Dernière édition par Eric le Lun 18 Avr - 22:29, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Star Academy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Star Academy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 12Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Star Tours
» STAR GAZER DISEASE
» APONY STAR FLASH
» Décors Star Wars
» star locale...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Voyager NG :: Voyager NG :: Deuxième Âge : Roleplay-
Sauter vers: