Voyager NG

Le space opera nouvelle génération
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Against all odds

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Eric
Maître


Messages : 9161
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Against all odds   Dim 16 Fév - 21:24



Le silence règne. En cet endroit où des centaines de batailles, de toutes tailles, ont été menées, peu sont ceux qui osent encore venir. On dit que l'endroit, véritable cimetière de vaisseaux et d'aliens de toutes sortes, est hanté, on dit qu'il est habité par des pirates, des teknits, des monstres en tous genre. Même par le Sek'Lek, pour certains.

Aliénor n'en croit rien, surtout parce que si quelque chose y habitait réellement, elle n'aurait pas attendu durant douze heures et quarante-deux minutes sans que quelque chose n'arrive. Les esprits des morts sans repos lui auraient dit ce qui se passe dans le coin. Car elle a eu bien assez de temps pour leur parler. Certes, elle a appris bien des choses depuis son arrivée.

Elle a appris l'emplacement perdu d'un ancien trésor qui a valu la mort à une partie des vaisseaux perdus. Elle a appris le nom et une partie du langage de races mortes depuis longtemps. Elle a même récupéré deux ou trois choses intéressantes. Il faut bien s'occuper, quand Votre ex, source, déesse et oracle à la fois vous pose un lapin de cette ampleur.

Alors, en attendant que les vingt-quatre heures depuis son message soient écoulées, elle récupère ce qu'elle peut dans les débris, guidée par l'esprit du défunt Siman, de Sheita. Siman était une sorte d'homme singe luttant pour la rébellion contre un empire, lui aussi, défunt à ce jour : Les Stressos. Bien sur, le nom a fait rire la source au début, mais elle s'est vite excusée.

La voici donc, suivie de Siman, en train de pénétrer dans un ancien vaisseau Stressos pour y récupérer l'objet de leur querelle ancestrale : Un message codé qui décrit l'emplacement de la planète d'origine de ces gens. Bien que l'information n'ait probablement plus aucune importance, Aliénor fait tout de même son possible pour le récupérer.






Ali fait ça pour plusieurs raisons :

Un : elle a découvert des objets d'art et des innovations technologiques intéressantes depuis que Siman la guide, alors sait-on jamais.

Deux : le pauvre Fantôme a vraiment besoin de reposer en paix, et il ne semble pas y avoir d'autre moyen, parce que

Trois : Elle n'arrive pas à le bannir. Il est là, il n'en bouge pas depuis des heures, et il est à la fois pitoyable, bavard et touchant. En plus, il luttait pour la bonne cause. Visiblement.



Toujours à attendre ? Bah. Vous nourrissez un espoir qui finira par être déçu. Cela finit toujours comme ça.

Et vous ne m'avez pas dit : Qui est cette personne que vous attendez, au juste ?

Une déesse. Ça se fait attendre, ces petites choses là. Assez fière d'elle, elle continue de découper un pan du vaisseau, l'air de rien. Elle est immortelle, alors forcément, elle a son temps. Mais là, c'est pas l'urgence qui compte. C'est plutôt : viendra ou viendra pas.

Bah ! Les dieux et les déesse n'en font généralement qu'à leur tête, et ce sont les simples mortels qui trinquent. Comment croyez-vous qu'ait commencé cette guerre ? dit-il avec amertume en désignant le cimetière de vaisseaux.

Je ne sais pas, mais je sens que tu vas me dire.

Eh bien certains immortels ont réellement commencé à se prendre pour des dieux, continue-t-il sans qu'Aliénor l'ait demandé,à croire qu'ils avaient le droit et le devoir d'imposer leur volonté "pour le bien de tous". Voilà le résultat. Comme si être plus vieux, plus fort ou plus intelligent était un gage de sagesse. Pouah !

J'imagine que dieu ou mortel, on est jugé sur le résultat. Fait pas bon merder. Dis, Quand j'aurai retrouvé ce que tu cherches, tu comptes partir dans un paradis ou je ne sais quoi ?

Le paradis ? Bah ! Je doute que cela existe. Pas pour moi, en tout cas. Je ne suis pas resté coincé sur ce plan par hasard, vous savez.



Mais avant que la conversation ne puisse se poursuivre, les instruments d'Aliénor détectent une sortie d'hyperespace à quelques centaines de kilomètres seulement de sa position. Le witchip lui renvoie instantanément une image, celle d'une navette de construction accadienne. Elle n'avait toutefois pas besoin de cette confirmation : Elle peut clairement sentir la source de Sorcha.


Dernière édition par Eric le Sam 22 Fév - 10:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître


Messages : 6903
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Against all odds   Sam 22 Fév - 13:54

Ha ! Tu vois, singe de peu de foi ? La déesse arrive. Si tu restes, fais-toi petit, veux-tu ?

Aliénor pointe la main vers le haut, et lance un signal lumineux pour indiquer sa position. Elle cesse de cacher sa propre source, et engage ses propulseurs dorsaux pour se rendre jusqu'à l'entrée du vaisseau.

Celui-ci ralentit, puis s'arrête. Le sas s'ouvre pour laisser passer la Sorcière. En quelques secondes, elle se trouve de nouveau dans un environnement respirable. Elle peut maintenant clairement sentir la présence de l'Oracle tout près d'elle, et pas juste sa source. Après un siècle, c'est un choc pour Aliénor.

La porte intérieure s'ouvre à son tour...

Rapidement, elle réintègre sa combinaison spatiale dans ses poches, et en sort une combinaison fine, sobre, noire et rouge. Elle exhale et se redresse, et tente de garder une certaine contenance. Ou de faire comme si de rien n'était ? Quoi qu'il en soit, La Sorcière retourna voir l'Oracle.



Elle observe d'un coup d'oeil l'ambiance intérieure et s'imprègne de Sorcha, comme d'un parfum. Elle y sent des modifications. Elle s'assure aussi rapidement des autres signes de vie à bord, à titre purement informatif. Les précautions d'usage. Puis, n'ayant pas quitté l'Oracle des yeux, elle dit :

Salut. Tu es assez occupée, j'imagine, mais je voulais te donner des nouvelles par moi-même.

Sorcha est toujours aussi magnifique que dans son souvenir, sa présence toujours aussi intense. Toutefois, cette fois, l'extrême fatigue qu'on lit dans son regard ternit quelque peu son immense beauté.

Bonjour, Aliénor. Moi aussi je suis contente de te voir.

Je serais plus que ravie si les circonstances n'étaient pas si nulles. Tu sais ce qui se passe j'imagine ? Avec le Huit Fois Saint ? Scott ? NaBot ?


Dernière édition par Xavier le Lun 24 Fév - 20:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9161
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Against all odds   Mer 26 Fév - 21:14

Sorcha se cale dans le fond de son siège, sans cesser de fixer Aliénor avec intensité.

Oui, je sais. Le présent est encore assez lisible pour que je me tienne informée. Je suis désolée pour Scott, mais je crois qu'il va bien. Et qu'il ira bien.

Elle soupire. Malgré sa prestance, Aliénor devine en elle une grande lassitude et une certaine fragilité.

Nous devons parler longuement, toi et moi, mais je crois que je vais avoir besoin d'un verre avant. Pas toi ?

Ca fait longtemps que j'attendais ça, pas besoin de tes talents pour le savoir. Je me demandais à quel point les choses seraient... je ne sais pas. Tendues. Voilées, peut-être.

Elle n'ont pas à l'être, tu sais ? Je ne suis pas venue ici pour te cacher quoi que ce soit... Même si je reconnais que c'est l'une de mes vilaines habitudes. Mais non, pas cette fois. Je n'en ai ni l'envie, ni le courage.
Bon, tu nous le sers, ce verre, ma chérie ?

JE te sers, chez toi ? T'"es pas chiée, ma belle. Allez. Comme d'habitude ?


Dernière édition par Eric le Ven 28 Fév - 8:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9161
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Against all odds   Sam 8 Mar - 20:29

Les deux femmes s’assoient l'une près de l'autre et trinque en silence avant de boire.

Merci.

Je... Ne sais vraiment pas par où commencer, en fait. Ces huit semaines durant lesquelles vous aviez disparu ont été longues. Il s'est passé un million de choses et rien à la fois.

Je suis toute ouïe. Pour nous ça n'a représenté que quelques heures...

L'Orikan est malin, tu sais. Il se tient en dehors de cette réalité pour le moment. Il m'est donc impossible de prévoir son prochain mouvement. Je commence à mettre au point des méthodes pour intégrer l'effet que les évènements dans les autres univers peuvent avoir sur le nôtre, mais ce n'est pas encore fiable.
Le fait qu'il soit "ailleurs" a aussi limité la réaction de la veille du temps pour l'instant, même si son bref passage a suffit à rendre caduques la plupart des prophéties existantes. Les réactions de la veille sont encore minimes, mais dès qu'il mettra son plan à exécution...

Eh bien ? Tu penses à quelque chose en particulier ?

Oh oui ! Tout ce que l'humanité compte comme ennemis ou détracteurs se verra brusquement favorisé par une série de coïncidences, mais tu t'en doutais déjà. Malheureusement, ce n'est qu'une fois les évènements lancés qu'il sera possible d'y voir plus clair. Mais il faudra être réactif, et ne pas hésiter à prendre des mesures parfois extrêmes si nous voulons que les humains survivent. Et bien sûr, l'Ennemi ne restera pas sans rien faire.
Ceci dit, il y a une possibilité pour que l'Orikan ne puisse tout simplement pas mettre son plan à exécution. C'est peu probable, mais c'est bel et bien possible... Et je suis certaines que d'autres le savent et vont tenter de s'engouffrer dans cette brêche.


C'est précisément pour cela que je viens te voir, en fait. Je compte partir, moi aussi. J'ai fait scission avec le groupe à cause de ma dernière prophétie. Elle décrivait des prises de bec que je ne voulais pas, alors j'ai tout redirigé sur moi, pour les éviter. Je crois que ça a marché. Pour le moment du moins. Et c'est dingue ce que je pouvais avoir comme tensions à propos des humains et des sources. Maitnenant que j'ai mis fin à ça, je compte bien profiter de mon temps personnel pour mes propres plans.

Je suis ravie que tu me donnes immédiatement tes idées, parce qu'après je t'exposerai les miennes. Mais éclaire d'abord ma lanterne sur cette fameuse "brêche", si tu veux bien.


Dernière édition par Eric le Lun 10 Mar - 18:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9161
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Against all odds   Lun 10 Mar - 22:23

D'accord.

Elle s'affale sur le dossier de son siège, ferme les yeux une seconde et laisse échapper un soupir. Sa voix est lasse.

Il va y avoir un moment, une fenêtre, pendant laquelle l'Octoèdre sera vulnérable. L'Orikan a besoin de ce laps de temps dans notre réalité pour se préparer. Il va être prudent, bien sûr, mais je crois être capable de le voir dans mes tirages dès qu'il apparaîtra. Je pourrais peut-être même le localiser avant qu'il n'ait terminé.

Mais je ne suis pas la seule voyante de cet univers. J'en connais même de meilleures que moi. Pense à No, des Mondes Mouvants. Ce que je verrai, elle le verra aussi. Je ne sais pas à quel point elle est fidèle aux enfants de Torak, mais je doute qu'ils veuillent d'une humanité en partie immortelle. Et elle n'est pas la seule : Il y en a d'autres qui voient beaucoup de choses, et beaucoup ne seront pas de nôtre côté. L'Orikan sait qu'il prend un risque, je crois, mais il ne semble pas avoir le choix.

La Veille va probablement frapper fort. Tu as dû le voir dans les cartes, toi aussi ?

Je n'ai pas eu toutes ces semaines pour faire des tirages. Et j'ai décidé d'utiliser une méthode plus drastique. Je pars pour le futur.

J'en tirerai le plus d'informations possibles, afin que vous, moi, et le reste du groupe aient le meilleur impact envisageable. Et je reviendrai à peu près au moment où je suis partie, si tout va bien.

Un pari osé... Mais je suppose que tu as déjà examiné le problème sous tous les angles, n'est-ce pas ?


J'ai eu quelques heures pendant l'attente de ton arrivée, mais sinon... Non, pas vraiment. Je comptais sur toi pour m'aider à mieux cerner ce qui est bon à retenir d'un futur qui n'est que potentiel. Et aussi... J'aimerais que ce soit toi qui me donne, dans le futur, les informations sur l'histoire, à une date et à un lieu que nous prédéfinirons. De cette manière, j'obtiendrai beaucoup plus.

Je peux faire cela, oui. Mais tu comprends bien qu'au beau milieu d'une conjonction, la version du futur que tu découvriras pourrait être trompeuse ? Il faudra te méfier de ce que tu pourrais y apprendre.

Je suis toujours méfiante. Mais cette fois il me faudra de vraies réponses, pas de chichis. C'est tout le reste qui est en jeu. En fait, je te donne une opportunité de tout refaire s'il le faut, tout en l'ayant vécu, en sachant pourquoi il faut changer les choses. Ou pas. Et ce sont les grandes lignes qui nous intéressent ici. Le quand, où et comment.

Et puis de toutes manières, l'exploratrice en moi se frotte les mains.

Maintenant, sur une note moins réjouissante... NaBot et Scott sont avec l'Orikan. Il est donc clair que je veux que rien ne leur arrive. De mal. Tu as identifié qui pourrait avoir envie de réagir aux projets du huit fois saint ? Il faudrait déjà qu'ils soient au courant, et nous on ne l'a été que parce que nous avions l'octoèdre...

Ne l'as-tu pas été par les cartes avant d'apprendre la disparition du vagabond ?

Oh. C'est vrai. les voyants. Et puis, certainement, quelques sources qui auront été guidées là par le "hasard"... Pas arrangeant, tout ça.

Autre chose : Quelq que soient tes projets, tu ne pourras pas réussir seule. Je ne pourrais t'aider que de loin, mais j'ai arrangé certaines choses. J'ai contacté Rinifédès. Elle n'assistera pas à l'assemblée des autres sources et nous rejoindra ici bientôt. De plus, je sais où trouver la Voleuse.

... J'aurais bien besoin d'elles, c'est vrai... Mais pas pour mon voyage préliminaire. Tu veux que je te laisse un message personnalisé pour elles ? Je dois avoir quelques cristaux-mémos quelque part. Touchante attention, Sorcha. Merci... J'avoue que j'arrive ici les mains vides et la bouche pleine, comme d'habitude. Il y a un truc que je pourrais faire pour toi ?

A vrai dire, oui. Resserre-moi un verre.

Je ne veux pas te demander autre chose. Ce serait basé sur ce que j'ai vu de tes futurs possibles, mais plus rien n'est fiable en ce moment... Et je ne sais pas vraiment pourquoi, mais je n'ose pas intervenir plus avant dans ton avenir, même pour t'éviter certaines choses... Déplaisantes.

Elle serre les poings.

Je... suis désolée, dit-elle d'un air coupable.

Donc il faut qu'il m'arrive des choses innomables. Sympa. Je ne peux pas vraiment t'en vouloir... Mais il n'y a rien à pardonner pour le moment. Si tu me vois débouler en colère, l'avantage c'est que tu sauras pourquoi.

Non, je déconne, évidemment. Ce que j'ai du mal à apprécier, c'est pourquoi tu me dis que tu ne peux pas me dire. Et pourquoi cette culpabilité. A moins... Que tu ne soie l'auteur de mes futurs troubles ?

Oui et non. Je pourrais aussi bien en être responsable en t'en disant trop.
Cette guerre que nous allons devoir mener, et le mot n'est pas trop fort, nous allons la livrer contre la Veille du Temps. Notre meilleure arme sera notre libre arbitre... Et j'ai peur de t'en priver en te révélant certaines choses.

Elle soupire à nouveau, et encore une fois Aliénor distingue une forme d'épuisement dans son regard. Elle avale un second verre, d'une main légèrement tremblante.

En vérité, je ne sais plus sur quel pied danser. C'est... Je n'en ai pas l'habitude.

Marrant. Je n'ai jamais été aussi détendue. Ma source opère à merveille. Les vôtres, par contre... On dirait que vos immunités morales et sentimentales sont en train de céder. Tu sais que la source nous aide à oublier vite, à avoir un moral d'acier, etc ? Et à être détendus, donc. Che zmoi, ça n'avait jamais vraiment marché comme ça. Je m'en inquiétais même, tu dois t'en souvenir.

Eh bien c'est fini. Plus d'anxiété. La situation est merdique ? Et alors ? Tu t'inquiètes pour moi, pour nous ? Arrête. Concentre-toi sur le reste. Je m'en sortirai mieux que tu ne penses. Et je t'en dirai moi aussi le moins possible.

Ah... Si je pouvais... Tu sais que je viens de penser que peut-être, je devrais m'effacer de ta mémoire ? Ca te ferait surement du bien.

Non merci. Je vais passer là-dessus. Et je ne crois pas que ta source ait soudain commencé à t'immuniser contre quoi que ce soit. Ce changement que tu as ressenti, il vient de toi. Tu as évolué, voilà tout... Et tu sembles bien mieux, je dois dire. J'en suis heureuse pour toi.

Bon, et si tu m'expliquais exactement comment tu comptes procéder pour cet aperçu du futur et pour le reste, et surtout comment je peux t'aider ?


Dernière édition par Eric le Dim 23 Mar - 21:52, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître


Messages : 6903
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Against all odds   Mer 26 Mar - 18:42

Tandis qu'Aliénor et sorcha s'arrangent, puis se quittent, loin d'ici, une autre Aliénor présente ses excuses à ses collègues laborantins.

Ils vont devoir reprendre le projet Mégabot². Pas du début, mais malgré tout, la somme de travail est immense. Elle ne consacre qu'une partie d'elle-même aux excuses, après tout, il y a fort à faire, et peu de temps pour le faire. Lereste d'elle se répartit les tâches de délocaliser certains équipements à son nouveau repaire, mais en attendant, dans le Witchip.


Aliénor
Donc en fait, j'ai besoin d'un d'entre vous pour le prochain projet. Qui ne devrait pas prendre trop de temps, pendant que l'autre s'occupera du Mégabot².

Alonso
Je serai celui-là, bien entendu.

Euh, lequel ?

Celui qui vous accompagne. Mes notes sont plus organisées, ma collègue saura plus aisément s'y retrouver.

Très bien. Préparez vos affaires, nous partons rapidement. Le temps est compté.

Myranna
Quoi, celui qui vous accompagne sort du complexe ?

Eh bien, rien de folichon, mais oui. Pour un autre laboratoire, rien de plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9161
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Against all odds   Sam 5 Avr - 9:39

Aliénor donne ses instructions à Myranna, qui sera chargée de déplacer et cacher le Mégabot², puis d'entamer les réparations.

Elle emmène ensuite Alonso dans le witchip vers leur nouvelle destination...

Tardis. La planète morte est depuis un moment la référence d'Aliénor en matière de voyages entre les réalités. Cette fois, elle sera aussi leur base d'opérations temporelles. Leïla et Rin ont été appelées, et devraient les y rejoindre. En attendant, Alonso pourra préparer le matériel avec Gamin.

Le plan est simple : Changer de réalité, calculer le ratio de décalage temporel avec la réalité d'origine. établir un pont stable. Partir dans le futur lointain. Et enfin, revenir dans la réalité de départ, mais dans son futur, cette fois.


Il lui faut quelques heures pour faire ses préparatifs, vérifier et revérifier ses calculs, mais elle finit par s'estimer prête. La réalité qu'elle a pris pour cible est suffisamment éloignée pour que les évènements y soient radicalement différents. En fait, il y a peu de chance pour qu'elle y reconnaisse grand chose, mais tant mieux : Les probabilités pour qu'une conjonction l'y empêche de voyager dans le temps sont très faibles.

Alonso et Gamin sont présents lorsqu'elle ouvre enfin le portail. Celui-ci se stabilise assez vite, et elle peu sonder l'autre côté. La planète équivalente à Tardis sur laquelle elle va arriver n'est pas morte. On y trouve une vie végétale primitive, mais aucune trace d'occupation par une espèce intelligente. Elle devrait y être tranquille.

A nouveau, elle se sépare. Une d'elles prépare Alonso et les machines. L'autre part retrouver Leïla, puis Rin, aux coordonnées cédées par Sorcha. Elle aurait pu s'en sortir seule, mais pourquoi ne pas les emmener ? Leila, tout du moins. Rin est trop bonne avec la technologie pour gâcher ses talents en l'emmenant.


Dernière édition par Eric le Jeu 10 Avr - 10:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9161
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Against all odds   Jeu 15 Mai - 9:51

Récupérer Rin ne sera pas difficile : Sorcha a pris des dispositions pour contacter l'égérianne, qui ne s'est pas rendue à la réunion avec les autres. Elle a emmené son voilier dans une zone neutre où Aliénor peut facilement la rejoindre.

Pour ce qui est de Leïla, par contre, ce sera différent. Les coordonnées fournies par l'Oracle correspondent à un monde du Noyau, une petite lune en orbite autour d'une géante gazeuse, perdu dans un champ d'astéroïde et dans un système autrement inhabité. La lune en question est très spéciale : C'est un monde-prison, où sont relégués les détenus jugés trop dangereux pour être enfermé ailleurs ou encore les individus dont on ne veut pas laisser de traces. L'une des principales caractéristiques de cette lune est que les forces mystiques y sont juste assez puissantes pour empêcher la plupart des technologies d'y fonctionner. Elle est gardée par une petite flotte de combat, qui reste hors de la zone de perturbation quantique, et est surveillée par un réseau de satellites.

Sorcha n'a pas dis à Aliénor pourquoi Leïla s'y trouvait, mais il serait surprenant qu'elle se soit laissée enfermer là-bas... A moins qu'elle l'ait voulu.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître


Messages : 6903
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Against all odds   Jeu 15 Mai - 17:59

Ainsi, une fois arrivés au milieu de nulle part, Aliénor et Alonso repèrent facilement le voilier Egérian. La magie de la radio fait le reste...

Aliénor
Voilier Egérian, ici Croiseur Voyager Zero de l'union humaine. Nous avons un message pour le capitaine Rinifédès.

Bien reçu, Croiseur Voyager Zero. Ici le capitaine Rin. Salut, Ali.

Ah. Je suis contente de te trouver facilement, parce que notre quatrième partenaire a décidé d'être chiante à récupérer. On va encore essayer de sauver le monde, et j'ai besoin de la meilleure technicienne que je connaisse. Tu as quelques jours pour moi ?

Normalement, c'est sans danger...

Sans danger ? Bah. Tu es en train de me dire qu'on va s'ennuyer ?

... Euh, dans mon plan toi, oui, un peu. Mais t'as jamais touché de matos comme celui-là, je peux te le dire tout de suite. Si tu peux venir, on va chercher Leïla, et je t'expliquerai le fin mot de l'histoire sur la route.

Je suis toute à toi. Où allons-nous ?



Dernière édition par Xavier le Ven 16 Mai - 17:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître


Messages : 6903
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Against all odds   Sam 17 Mai - 11:00

Une lune pourrie qui n'éveille l'intérêt que si tu cherches un criminel idiot ou si tu veux te faire oublier :






Salusa Prima, lune de haute sécurité.


Okay. Il paraît que là-bas, la technologie n'est pas une option. C'est pourquoi j'ai pris la liberté de sortir de mes placards des équivalents mystiques de nos équipements les plus classiques.

Tu veux venir ou j'y vais seule ? Dans tous les cas, Alonso est là pour gérer. Et puis c'est pas tous les jours que je m'introduis dans une prison.

Oh, je viens, bien sûr. Tu as une idée de la façon de nous introduire là-bas ?

Comme d'habitude. Je vais te faire voir. Si tu es prête, viens dans mes bras. Je n'ai pas fait ça avec beaucoup de monde, mais je peux emmener quelqu'un. Allez, saute, je te dis, je te porte. Je suis peut-être la plus faible des sources, mais je sais porter une fille ! On va y aller par l'hyperespace. Je vais donner juste la poussée qu'il faut par télékinésie, et on ira là où sa source se trouve. Et hop, Leïla. Comme je ne sais pas quelle sera la situation, j'ai enchanté des anneaux qui laissent la lumière passer à travers le porteur. Elle sort les dits anneaux, apparemment de nulle part, comme s'ils avaient poussé spontanément dans sa main. elle lui en tend un. Si tu as seulement des sens normaux, ça fait peur, parce que la lumière n'arrive plus jusqu'à tes yeux. Mais Je vois en plusieurs fréquences, je sais pas pour toi. On discute pas de ces choses là, toutes les deux.

Je ne vois pas naturellement hors du spectre visuel normal, non, mais entre les lentilles spectrophotométriques que j'ai là et ma vision psychique, je pense pouvoir gérer les inconvénients de l'invisibilité.

Elle pose une main sur l'épaule d'Aliénor et saute dans ses bras.

Et hop ! Et pas de blague sur le fait que c'est comme ça qu'on porte une jeune mariée... Ni sur mon poids, ok ?

Toi tu me devras des explications après ça. Autant que possible, reste immobile.

Les deux femmes disparaissent dans un bruit de friction alors quelles passent dans l'hyper-espace. Quelques gestes mesurés les rapprochent considérablement de la surface, puis Aliénor s'en remet à ses perceptions. Pourvu que Leïla ne se cache pas !


Dernière édition par Xavier le Lun 19 Mai - 19:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9161
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Against all odds   Mar 20 Mai - 14:10

Aliénor et Rin sortent de l'hyperespace quelques minutes plus tard. Elles émergent à une centaine de mètres du sol, au-dessus d'un paysage chaotique mais plein de vie. La source de Leïla est toute proche, à moins d'un kilomètre, près de l'endroit où se dresse une grande habitation.



Il y a une dizaine d'esprit, là-bas, et ils sont agités. Leïla doit être dans les parages. Attends, je la cherche...

Un rapide survol des pensées des aliens qui vivent là indique que leur chef est furieux car on lui a volé quelque chose, ses armes, et ils retournent l'endroit pour retrouver le voleur. Pour des prisonniers, ils disposent de beaucoup de confort, se dit Aliénor.

Je l'ai. Bonjour Leïla. Rin. Tu te souviens de moi ? Je suis avec Ali.

Salut les filles. Rejoignez-moi. Je viens de trouver un truc intéressant.


Elle semble de bonne humeur, et cesse de cacher sa source. Aliénor et Rin peuvent maintenant la localiser, au milieu du bâtiment arrondi. Elle est en fait tranquillement assise, invisible, au milieu de ceux qui la cherche.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître


Messages : 6903
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Against all odds   Mar 20 Mai - 15:34

Les filles descendent alors par télékinésie, pour venir se poser sur le toît du bâtiment qui héberge la scène.

Sorcière Airlines vous remercie de votre patience. Vous pouvez toucher terre.

Tu veux qu'on vienne ou qu'on ne se fasse pas remarquer ?

Hmmm... Les deux ?

Entendu. Rin, les bagues.


Une fois invisibles, Aliénor passe à un spectre visuel énergétique et fait léviter Rin et elle-même jusqu'à la fenêtre.


Dernière édition par Xavier le Mar 20 Mai - 17:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9161
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Against all odds   Mer 21 Mai - 17:29

Aliénor et Rin, maintenant invisibles, entrent par une fenêtre. Elles tombent presque nez à nez avec un des occupants qui, pistolet à la main, se dirige vers cette même fenêtre pour scruter l'extérieur.

Rien par ici ! hurle-t-il. Et pas de signe de vie dehors !

Personne non plus de ce côté, en ajoute un autre qu'elles croisent dans le couloir quelques minutes plus tard.

Ils ne semblent pas conscients de leur présence du tout et il suffit de les éviter pour arriver dans un petit jardin au centre des bâtiments, où Leila est tranquillement assise sur un banc. Elle est en train de trafiquer un objet posé sur ses genoux et elle aussi échappe au regard des brutes qui passent pourtant juste à côté.

L'un deux, sûrement le chef, aboie des ordres à ses sbires d'une voix furieuse.


Continuez de chercher, bande de larves de caltroc débiles ! Mes pistolets sont tout près, je peux les sentir ! Trouvez les moi, et ce salaud de voleur avec, que je le dépèce !!!

Hé, salut. Ne faites pas attention à eux, pense Leila avec un geste négligent vers les aliens. Venez plutôt voir ce que j'ai trouvé.

Des... Pistolets ?

Yep, dit-elle en exhibant une paire d'armes de poing étranges, faites de chitine et dont les extrémités ressemblent à un oeil fermé. Mais fabriqués par Novus non seulement à partir d'organes de mutants, mais aussi et surtout de technologie ishtarienne. Ça vous intéresse un peu plus, d'un coup ?

Novus, Novus... La source qui a créé Bastraal et expérimenté sur Bak'nar ? Et il a accès à de la tech venant des Armureries ?

Oui. Il est à la recherche d'Ishtar depuis longtemps, apparemment, mais je compte bien le coiffer au poteau.

Marrant, je me demande comment gros-con là-bas a eu accès à ces jouets... Tu penses pouvoir retrouver l'atelier d'Ishtar ? Et tu peux faire une pause d'une demi journée pour nous ? Après je t'aiderai. J'ai même des informations que tu n'es jamais venue chercher chez moi... Il te faut encore des choses ici ? Tu veux que je fouille le cerveau de gros-con ?

Non, pas la peine. Je sais à peu près comment il les a eu. Novus a constamment besoin de nouveaux échantillons génétiques, et cet endroit est une mine d'or pour lui, mais comme il n'a pas le temps de collecter lui-même il utilise des rabatteurs, comme celui-là. En échange de ses services, il lui a donné ça.

Ah, voilà, dit-elle en extrayant un minuscule cylindre cristallin de la poignée de l'arme qu'elle était en train de manipuler. J'ai ce que je voulais. Tiens, tu peux avoir les pistolets. Je n'en ai pas besoin. Tu peux peut-être faire une petite lecture dessus, par contre ?


Elle tends la paire de "revolvers" à Aliénor. Ils ont une forme étrange, sont en partie organiques, et l'extrémité du canon renferme un globe couvert d'une "paupière" fermée.



AlLiénor se saisit alors des choses et ressent les ondes psychiques déposées par ses possesseurs au fil des ans. En forcant un peu, elle remonte jusqu'à plus de cinq cent ans. Elle espère que ces jouets sont plus réçents.


Dernière édition par Eric le Jeu 22 Mai - 8:43, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9161
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Against all odds   Ven 23 Mai - 9:47

Et ils le sont. En fait, ils ont dû être fabriqués par Novus il y a moins d'un siècle. Elle relève quelques traces psychiques laissées par le généticien fou, et comprend mieux pourquoi il s'est séparé de ces armes : Seule leur conception retenait son attention. Une fois qu'il a eu réussi à les fabriquer, il a perdu tout intérêt pour eux et n'a pas hésité à s'en servir comme monnaie d'échange.
Les traces psychiques laissées par "Gros con" sont plus récentes et plus fortes. Ils les adore, littéralement, et a accepté avec joie de fournir à Novus des échantillons génétiques venant d'autres prisonniers enfermés comme li sur ce monde prison. En fait, il a même pris goût à ce qu'il a transformé en sessions de chasse à l'homme, et a accompli nombre d'horreur depuis qu'il a conclu ce deal il y a une dizaine de cycles.
Pendant qu'Aliénor effectuait sa lecture psychique, ses nanites ont fait leurs prélèvement et elle obtient rapidement le résultat : Une grande partie des gènes de la partie biologique est humaine, ou plus exactement mutante. La façon dont Novus les a combinés avec du matériel biologique alien est assez surprenante : Son travail est très précis, très élégant, même. Pour un peu, elle serait en admiration devant un tel chef d’œuvre, si les yeux inclus dans l'arme n'avaient pas dû être prélevés chez un sujet vivant.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître


Messages : 6903
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Against all odds   Ven 23 Mai - 10:07

lors d'une seconde lecture, elle passe sur les intentions et les emotions du créateur. Ce qu'elle veut, ce qu'elle cherche, et cela se verrait sur son visage s'il n'était invisible, c'est un moyen de localiser géographiquement sa cible. Un regard vers les étoiles, un nom de lieu. Ce sont les détails qui comptent, maintenant.

Malheureusement, tout ce qu'elle obtient, ce son des images de l'intérieur de l'un des laboratoires de Novus, situé sur l'un de ses vaisseaux. Le généticien fou est de nature itinérante : C'est pour cette raison principalement qu'elle n'a pas encore réussi à mettre la main sur lui après tout ce temps.
Par contre, en cherchant plus loin, elle parvient à extraire quelques impression psychiques venant des yeux eux-même, des fragments de souvenirs venant du mutant à qui ils appartenaient. Il était jeune, idéaliste, et pensait pouvoir changer le monde pour lui et les autres mutants. Il partageait cet idéal avec un groupe d'autres jeunes gens dotés de pouvoirs comme lui... Jusqu'à ce qu'ils soient tous capturés par Novus et transformés en cobayes. Les dernières images que ces yeux ont perçues sont chargées d'horreur : Ses amis disséqués dans des cuves, et une machine descendant vers son visage pour arracher ses globes oculaires dans une douleur atroce.

Aliénor a un pincement au cœur en apprenant son prénom : Scott.


Tu avais besoin d'infos particulières ? Parce qu'il n'y a pas grand chose d'intéressant là-dedans. Ils ont été fait il y a quatre vingt ans, un truc du genre. Et ils me donnent envie de rencontrer ce malade qui les a faits, et de le ranger convenablement, là où il aura le droit de s'amuser sans tuer les gens. Sinon, je devrai le détruire. On doit faire vite, mais on peut prendre quelques heures pour leur faire envoyer un message à leur chef. Un rendez-vous, un canal, un moyen de nous joindre.

Non, je te dis, j'ai tout ce qu'il me faut... Mais si un jour tu mets la main sur Novus, fais-lui en voir de toutes les couleurs de ma part. Ce type est une pourriture. A chaque fois que je me dis que tu es un peu trop scientifique dans l'âme et pas assez émotionnelle, je pense à lui, et je me dis que finalement tu es une très chouette fille.


Rin éclate de rire.

Hé, c'était quoi, ça ! Chef, j'ai entendu un truc !

Modus Vivendi, alors ? Tu m'aides à t'aider, je t'aide à m'aider ? Regarde plutôt gros con et ses concubines.

A ces mots, la Sorcière entreprend de se saisir des esprits des trois hommes. Elle vide leur mémoire à court terme, un par un. Elle leur implante le souvenir d'une chasse réussie, d'un adversaire rare, un A.D.N. de choix pour leur client. Malheureusement, il a détruit les pistolets. Mais "gros con" a bel espoir d'obtenir mieux que les pistolets, en échange.

A la fin de chaque intervention, elle plonge soigneusement les trois rustres dans un profond sommeil. Puis elle sort de ses poches le stabilisateur de Voile, et son assembleur génétique. Elle le lance en ayant pris soin de coder, dans les gènes du "cadeau", un message pour Novus :


"Votre travail est amusant, Novus. Avez-vous ouvert la boîte ? J'aimerais discuter plus avant. Pour me contacter, vous trouverez une pièce collée à l'hypothalamus du patient. Rayez-la pour que je vous retrouve".

La pièce, bien sur, est un des enchantements préparés par Aliénor dans le cas où elle devrait abandonner l'un des siens et le retrouver plus tard...

Nice move. Tu me diras si ça porte ses fruits ?

Bon, en attendant, j'ai fini ici. On se trouve un endroit plus cool et vous m'expliquez pourquoi vous avez besoin de moi exactement ?

Oui... D'ailleurs Rin n'est toujours pas au courant. Je vous emmène parce que j'ai besoin de gens de confiance pour faire une escale dans le futur. Et dès que ce sera fini, je t'aiderai à trouver ce que tu cherches. Vous avez entendu pour NaBot, mon fils Scott et l'Orikan ?

Pour résumer, l'Orikan va bientôt doter cette réalité de BEAUCOUP de sources. Je veux savoir où, qui, quand, etc. J'ai un système qui devrait nous permettre d'aller dans UN futur et de réaliser les conséquences de son acte, pour revenir ici ensuite et essayer de nous préparer. A l'évênement, bien sur, mais aussi à ses conséquences.

Eh bien... Je n'ai pas voyagé dans le temps ni dans d'autres réalités depuis des lustres. C'est plutôt excitant, ton histoire. Allons-y. Tu me donneras les détails en chemin.

Et c'est quoi cette histoire avec Nabot et Scott ?

... Le Huit Fois Saint les a emmenés avec lui. Et ils ont tous disparu avec l'Octoèdre.
Pas besoin de télépathie pour que les deux jeunes femmes se taisent, mal à l'aise devant le pincement au coeur de la Sorcière.


Dernière édition par Xavier le Lun 26 Mai - 14:04, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9161
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Against all odds   Mar 3 Juin - 23:21

Quelques heures plus tard, sur le site d'expériences de la Sorcière...

Nous sommes prêts, madame. Les tests préliminaires ont tous été des succès. Huit sondes ont déjà traversé le portail avant d'effectuer un allez-retour temporel. Vous pouvez faire vous-même le voyage en toute sécurité.

Au moins il y a un futur où aller. C'est déjà rassurant en soi, plaisante Rin.

Dans l'autre réalité, Rin. Dans la notre, c'est une autre histoire.

Il y a un futur pour nous... On doit juste savoir lequel.

Les trois femmes et le mutant contemplent l'ouverture vers l'autre réalité. Cela ne ressemble pas à un beau cercle de lumière à travers lequel on aperçoit un joli paysage, ça non. C'est un véritable trou dans le multivers, instable et dangereux, et encore en partie mystérieux même pour Aliénor. Elle a toutefois confiance dans son matériel et ses calculs. Le phénomène est certes impressionnant, mais tout est sous contrôle.


Bon. C'est le moment tant attendu. J'espère qu'on n'a pas fini nos préparatifs trop tard. Leïla, tu entres en moi pour le passage, comme convenu ? Je te laisse les rènes de mon corps.

Et pendant que Leïla pénètre Aliénor, que son corps intangible s'insère Vole celui de la Sorcière, l'esprit d'Aliénor entre dans une méditation de computation ; elle commence à revoir chaque calcul, séparant ça et là ses processus psychiques pour en effectuer plusieurs à la fois, à une vitesse grandissante. Juste pour se rassurer, tandis que Leïla passe le seuil, d'un bond phénoménal.

Les dés sont jetés.

Aliénor a choisi une réalité, parmi les trois possibles à ce moment là, celle qui est la plus "jeune". Dans la théorie de la Sorcière, elle classe inconsciemment les réalités par ordre de "jeunesse", ou de "lourdeur" temporelle. D'après ses sondes, celle-ci n'a pas récemment eu de troubles avec l'ennemi ; les sources de la Terre ne l'ont pas encore quittée, ou n'existent simplement pas. Le temps s'y écoule plus lentement, ce qui la rend à ses yeux plus jeune. Et par conséquent, moins dangereuse.

De plus, rien ne se trouve à cet endroit, ce qui facilite leur tâche. Dans cet astéroïde, les robots de la Sorcière ont creusé et implanté des stabilisateurs spatiaux, un poste d'observation qui sera géré par Rin, et le lien quantique qui ramènera les voyageuses au moment même de leur départ.

Rin apparaît alors, et comme prévu, vient prendre place à son poste, pour régler les machineries qui devront ensuite rester ici pour leur assurer un retour. Au cas où.

L'au revoir n'est pas émotionnel pour la Sorcière, résolue dans sa mission.

La sute sera plus complexe. Il leur faudra pénétrer les archives humaines, le plus difficile étant de prévoir leur emplacement, et la façon dont elles seront, ou non, gardées. La machine est réglée sur un déplacement temporel calculé selon le différentiel temporel entre les deux réalités, afin d'arriver à un moment où les deux réalités seront à nouveau alignées. Si les calculs sont bons, elle émergera dans le futur et repartira dans sa réalité, et mille vingt deux ans se seront écoulés.

Dans la chambre de transfert temporel,  la Sorcière et la Voleuse s'installent. Les commandes sont lancées. Et elles disparaissent alors.

Elles émergent de là, conscientes des dangers. L'inspection extérieure est bonne ; il n'y a toujours rien dans cette zone de l'espace local. Elles se séparent alors temporairement, et Aliénor active la "perceuse". Un nouveau trou se crée entre les réalités. Les sources se fondent à nouveau, et une fois encore, plongent dans le trou.

Les dés s'arrêtent.

Leurs sens, leurs instruments, leurs sources confirment leurs hypothèses : elles sont de retour dans leur réalité.

Ca a marché.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9161
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Against all odds   Ven 6 Juin - 9:24

Les sondes qui avaient déjà fait le voyage l'avaient prédit, mais Aliénor peut maintenant le constater de ses propres yeux : Son univers est toujours là, et rien que cela, c'est rassurant. De plus, elle a bien choisi le monde où pratiquer ces déplacements, car celui-ci est toujours vierge de toute autre présence que la sienne et celle de Leïla.

Et voilà. Ça a marché, on dirait.

Et maintenant ?

Maintenant, on va décider...

Soit on trouve une source et on la fait parler. Soit on retourne voir nos compagnons et on espère qu'ils sont toujours sains d'esprit. Soit on va voler des infos dans des archives historiques. Mais ces dernières sont trop souvent biaisées et écrites par ceux qui ont gagné.

Je propose qu'on commence par voir si l'un des nôtres a toujours sa tablette de communication longue distance. Quelqu'un qui sait pourquoi on a disparu tout ce temps. Jorgen, ou Sorcha. Ils savent qu'elle est dure à falsifier et ils savent aussi qui peut écrire avec, donc... Ca m'a l'air d'être le plus sur.

Des objections, des suggestions ?

Oh non, aucune. C'est ton plan, et je suppose que tu as déjà pensé à tout ce que je pourrais imaginer.

Je ne sais pas si tu te sous-estimes, ou si tu penses que moi, je te sous-estime. Dans les deux cas, tu as tort, Leïla. J'ai besoin de chacune de tes inspirations. De chacune de toutes vos inspirations, à tous. Mais soit. Je contacte Thomas, d'abord.

Joignant la parole à l'acte, Elle fait apparaître sa tablette, et commence à tracer son message.

McKenzie, tu sais qui te parle n'est-ce pas ?

Mais Aliénor se doute que la réponse pourrait tarder. Aussi, elle enchaîne rapidement avec d'autres. Rin, Jorgen et Sorcha d'abord. Chaque fois, avec un petit nom qu'elle seule donne ou connaît. Puis elle entreprend d'attendre quelques minutes, en pensant à la suite au cas où les réponses ne viendraient pas...

Bon. Si rien n'arrive, on va devoir se déplacer vers l'espace Humain. On fera ça par hyperespace, et ça va nous permettre de discuter un peu.

Tu sais ce que j'aime dans ce plan ?

J'imagine que tu vas me le dire...

Toi et moi, on a disparu de notre réalité pendant mille vingt deux ans. Donc, quoi qu'il arrive, après notre retour, on changera tout, rien que par notre présence.

Si on arrive à rentrer, bien entendu...


Dernière édition par Eric le Dim 8 Juin - 18:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9161
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Against all odds   Lun 9 Juin - 23:48

La première réponse arrive au bout de quelques minutes seulement, et elle vient de Rin.

Salut les filles. Vous êtes piles à l'heure.

Evidemment, Rin participant à l'expérience et sachant à quelle époque Aliénor et Leïla devaient arriver, elle devait surveiller sa tablette. La seule inconnue était de savoir si elle serait toujours là pour répondre, et heureusement c'est le cas.

J'adore.

Tu sais où nous trouver ; peux-tu nous rejoindre avec les infos ?

P.S. : Tu assures.

La réponse est presque immédiate, cette fois.

En fait, je suis en orbite. Vous ne préférez pas que je vous amène à bord ? Tout est prêt pour votre briefing.


Aliénor répond avec empressement :

Parfait.

Ce que je vais te dire est horrible, mais prépare-toi au pire, okay ? Tout se passe bien, je l'espère sincèrement. Mais au bout d'autant de temps, on ne peut pas savoir ce qui leur est arrivé, on n'a pas idée de leur courbe d'évolution, et même Rin pourrait avoir des motivations qui nous dépassent. Donc souris, mais reste bien sur tes gardes.

Deux scaphandres apparaissent au bout des mains d'Aliénor, et tandis qu'elle donne ces instructions, elle revêt le sien.


Dernière édition par Eric le Mar 10 Juin - 9:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9161
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Against all odds   Sam 14 Juin - 21:14

Moins d'une minute plus tard, elle sont téléporté vers l'orbite de la planète. Leila et Aliénor réapparaissent dans un étrange décor de technologie inconnue. C'est une salle hémisphérique, probablement conçue pour de la projection holographique où pour de la réalité virtuelle.

Une étrange femme, en partie machine, se tient face à elles. Elle n'a pas de source mais c'est une télépathe puissante.


Je... Enfin, vous voilà !

Bon sang... C'est Rin !


Mon dieu, Rin, c'est... vraiment toi ? Dis-moi que c'est un corps de substitution, une... Qu'est-ce qui s'est passé ?

Décontenancée, Aliénor fait le tour des possibilités ayant amené à cette vision... Est-ce vraiment Rin ? Est-ce une extension de son amie ? A-t-elle choisi ça ? Comment enlève-t-on une source ? Et les autres ... Comment vont-ils ? Trop de questions se bousculent, et elle ne peut qu'attendre une explication...

Ses propres conseils lui reviennent en tête. Elle fait un inventaire rapide des machineries qui l'entourent. Sont-elles en danger ? Sent-elle toutes ses pensées, ou a-t-elle perdu cette capacité ?


Oui, j'entends toujours, Aliénor. Je... suis très différente de celle dont vous vous souvenez, j'en ai conscience, mais c'est bien moi, et c'est bien ce qui reste de mon corps.

Il s'est passé tellement de choses... Mais j'ai fait ce qu'il fallait pour survivre, pour être au rendez-vous.


Leila reste en retrait, observant l'endroit. Elle n'a jamais été très proche de Rin, contrairement à Aliénor, et laisse les deux vieilles amies se retrouver. La Sorcière a quant à elle rapidement analysé l'environnement et a déterminé qu'il s'agissait d'un vaisseau égérian, mais extrêmement modifié. La technologie semble très avancée, mais également avoir un certain âge... Et Rin est un cyborg.

Aliénor réalise que tous ces efforts ne doivent pas être vains. Elle fait apparaître le Bourdon, et lui explique rapidement qu'il va lui falloir de l'espace pour stocker 1022 ans d'informations historiques. Si Rin a tout prévu comme elle le dit, elle sait de quelle manière la Sorcière procède. Alors elle lui remet l'engin, qui devrait aisément pouvoir être branché sur ses installations. Elle a dit que les informations étaient prêtes, c'est surement qu'elles sont digitalisées.


Je ne sais pas si on a beaucoup de temps, mais à priori on a jusqu'à ce que la jonction s'estompe. Donne-donc les informations au Bourdon, pendant que de mon côté, j'écoute ta version des grandes lignes. Je te promets : tout ce qui ne s'est pas bien passé, je l'empêcherai. Tu viens de t'acheter le meilleur des anges gardiens, pour mes mille ans à venir. Je vais aller dans ta mémoire, maintenant, okay ? Les archives, c'est une chose, mais les souvenirs me plaisent aussi. Je suis désolée qu'on aie pas été là. Commençons par ce que nous sommes vraiment venus chercher. LA date d'apparition des sources, et les évènements qu'elles ont entraîné. Après tu me diras qui t'a fait ça. Où est ta source. Tout ça.


Dernière édition par Eric le Mar 17 Juin - 11:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9161
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Against all odds   Mar 17 Juin - 21:43

Rin se saisit avec précaution du Bourdon et le place près d'une interface psychique. Le bâton commence à télécharger...

Voilà tout ce que j'ai pu sauver comme données. Beaucoup de choses ont été perdues, y compris l'histoire précise de ces premières années après votre départ, celles où tout s'est joué, mais vous devriez en avoir suffisamment pour changer le cours des choses avec ça.

Oh, et vous devriez masquer vos sources. On ne sait jamais.


Puis elle ouvre son esprit à Aliénor.

La Sorcière découvre alors que, plus encore que dans son aspect physique, cette Rin est bien différente. Ce sont les souvenirs de sa vie qui arrivent en premier : Elle a vécu le martyr, a perdu quasiment tout ce qu'elle aimait, et a passé l'essentiel du dernier millénaire à fuir et à se cacher. Si elle a supporté tout cela, c'est uniquement parce qu'elle savait devoir transmettre son savoir à Aliénor dans le futur. Elle s'est raccrochée à l'idée que tout ce qui lui était arrivé s'effacerait, que toutes les horreurs qu'elle avait dû subir n'auraient jamais existé... En définitive, que tout cela n'était pas réel. Elle est à la lisière de la folie, en fait. Quant à sa source, elle se l'est arrachée elle-même, pour pouvoir échapper aux traqueurs qui ont tué quasiment tous ses amis et alliés.

Suivant son conseil, Aliénor résorbe les émanations de sa source, autant qu'elle le peut.


On va arranger tout ça. On va tout faire pour. Est-ce qu'il y a autre chose qu'on devrait ramener avec nous ? un objet, des plans, des technologies... Tu n'as vraiment pas de date, d'endroit pour l'apparition des sources ? Qui a envoyé des gens nous chasser ? L'ennemi ? J'en doute...  

D'ailleurs... quel est l'état de cette époque ? Aliénor ne sent pas particulièrement de déchéance globale, comme dans la dimension déchue où toute énergie se dissipait.. Heureusement, rien de tel. L'échange avec Rin dure deux heures, durant lesquelles Ali copie ses souvenirs, les intégrant à sa propre mémoire, en pleurant. Elle partage la plupart de ces informations avec Leïla, qui ne peut s'empêcher de croiser le regard d'Aliénor après la mention de certains évènements...

Pendant ce temps, le Bourdon lui aussi, a enregistré des données techniques et historiques. Puis vient l'heure de partir ; la jonction entre les réalités est sur le point de se refermer, et la prudence est de mise.

Rin en profite pour avertir Aliénor : la Veille du temps, à cause de ce voyage, aura désormais tendance à essayer de dresser l'histoire pour qu'elle se rapproche de cette époque déchirée. Leurs responsabilités sont grandes, et il faudra lutter de plus belle. Elle l'encourage donc à ne pas reproduire cette expérience. Mais au moins, elles savent maintnant où sont les priorités. Une fois rentrées, il leur faudra se dépêcher : Elles n'ont que quelques jours devant elles.


Voilà, tu en sais assez maintenant pour faire en sorte que cette itération des évènements n'ai jamais eu lieu.

Mais avant que tu partes, Sorcha m'a laissée un dernier message pour toi avant de disparaître elle aussi : Elle m'a dit que tu devais ouvrir la boîte, quoi que cela signifie.

Va, maintenant, mon amie...


Rin est infiniment soulagée : Son calvaire est terminé, et elle va enfin disparaître.


Dernière édition par Eric le Sam 21 Juin - 6:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître


Messages : 6903
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Against all odds   Jeu 19 Juin - 19:45

Retour. Aliénor et Leïla pressent un bouton, leurs harnais temporels les ramènent à la minute de leur départ. Elles reviennent dans le temps, puis re-traversent les réalités. La sorcière n'en fait rien paraître, mais sous le choc de la rencontre, elle est assez fière de ses calculs et de ses machines. Machines qu'elle s'empresse de ranger dans ses poches dimensionnelles. Elles ne doivent pas tomber entre n'importe quelles mains.

Au retour, son visage se déforme ; un mélange de culpabilité, d'amitié profonde, comme une épiphanie un peu douloureuse, teintée de soulagement : Rin est là, indemne, l'air interrogateur. Aucun son n'est échangé, car Ali sait bien que Rin voit les images qui sont à la surface de son esprit, et qu'elle ne peut pas les cacher. Des images de son moi futur, des pensées qui crient "Rin, tu es ma meilleure amie, jamais plus je ne te ferai ça, pardon, désomrais je vais te protéger".

Et un sentiment d'urgence, qui ramène son sérieux sur le visage d'Aliénor, si ce n'est sur ses pensées.


On est pressées. Pour le moment, on a trois choses à faire, et on doit les faire vite. L'une d'elles, je peux faire seule. Non, je DOIS faire seule. Mais pour les autres, j'ai besoin de vous.

Leïla, on va faire tu-sais-quoi. Jolie intuition, d'ailleurs.

Rin, on doit se préparer à une attaque en masse de l'Ennemi. On va aller lancer une production d'armes, et des défenses. On devra aussi se renseigner sur une planète, et estimer des trajectoires, je t'explique sur la Route.

Et pour la troisième, un tout petit bout de moi devra suffire. Go.

Après s'être scindée en trois psychés distinctes, Celle-qui-est-le-plus-Aliénor part avec Leïla. Et les deux autres petits morceaux se séparent. L'une d'elle reste esprit, et suit Rin, la guidant à nouveau vers l'usine de production. L'autre va se chercher un corps de combat à augmentations psychiques, et part vers Evira.

Tu réalises que même avec toutes tes ressources personnelles, tu ne peux pas construire assez de vaisseaux pour repousser une flotte de l'Ennemi en seulement quelques jours. Il va nous falloir des renforts... Beaucoup de renforts !

Alors déjà, je ne veux pas construire de vaisseaux. J'ai dit : "des armes et des défenses". Mais tu as raison, et on va aussi partir en mission diplomatique. C'est d'ailleurs très bien que mon autre moi soit en train d'aller kidnapper Evira. Elle est balaise dans ces trucs-là. Nous on va juste lancer la production automatisée. Je la gèrerai avec Gamin. Après, on va avoir besoin des égérians pour colporter nos messages. Je compte sur toi pour ça. Tu nous as dit qu'on avait peu de temps, mais tu nous as aussi indiqué le retour d'un ennemi de l'Ennemi. Rien que ça. Et c'est un gros morceau, crois moi, même si ça sera dur de leur parler, ils viendront en force, tu peux en être sûre.

Notre travail à nous est des plus simples : messagères et presseuses de boutons. Moi je m'inquiêterais plus de la réussite du corps principal et de Leïla. Leur quête première n'est déjà pas simple, mais en plus elles doivent ouvrir une boîte qui m'a donné du fil à retordre pendant plus de cent ans...

Nous, tout ce qu'on va devoir faire, c'est prévenir les Drass, et peut-être la fédération du Noyau. Si Jorgen n'est pas disponible, on ira voir l'église de la lumière. A part ça... Je ne vois pas qui saurait lutter contre ces choses.


Dernière édition par Xavier le Sam 21 Juin - 11:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître


Messages : 6903
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Against all odds   Sam 21 Juin - 11:40

Le corps de combat habité par une fraction de la Sorcière, renforcé d'enchantements et muni d'une parcelle spirituelle, s'enchassa dans un vaisseau furtif.

En utilisant la tablette de communication, qui à l'insu de tous, comprend aussi une composante permettant de la pister, elle se dirige vers Evira, ou tout du moins vers ses affaires. Aliénor prend le temps de  comparer la position de celle de T'Nik, et y intégre les dernières informations reçues de son complice parmi ses amis. Le Berger a bien joué son rôle, mais visiblement, il n'est pas joignable pour l'instant. Qu'à cela ne tienne. Une fois la direction imprimée dans son cortex, elle la transmet à son tour au vaisseau, qui déchire l'espace pour se retrouver dans l'hyperespace. Et elle file alors à toute vitesse vers sa cible.


Evira Parvati, prépare-toi à l'enlèvement le moins viiolent de l'histoire du monde connu.

Loin de là, à bord du Witchip, Leïla et le "corps principal" de la Sorcière prennent une direction indiquée par la Voleuse. Leur quête est la plus importante des trois. Mais pour le moment, Ali a d'autres préoccupations en tête. Elle doit ouvrir cette fichue boîte.

Dis-moi, ma belle... Tu saurais sonder cette saloperie, mais de l'intérieur ?

En attendant, j'ai un sort à jeter. Il me faut retrouver un certain Zuul Zaronder. Aliénor a une idée assez claire sur la façon de retrouver l'individu : Elle a son nom ; elle n'a qu'à enchanter un objet pour qu'il mène jusqu'à ce nom.

Elle se met au travail, pendant que Leïla examine la boite d'or sous toutes les coutures.


Tu dis que c'est fermé par magie, en gros ? En tout cas, je ne sais pas de quoi c'est fait, mais je ne peux pas le traverser.

Aliénor se doutait bien que ce ne serait pas si simple, aussi elle prépare le pendule et commence à y graver les enchantements nécessaire. Cela nécessite qu'elle se concentre sur Zuul Zaronder, ce qu'elle sait de lui, et sur la raison pour laquelle elle doit le retrouver. Plus celle-ci sera importante, plus le pendule sera précis.



Dernière édition par Xavier le Dim 29 Juin - 1:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître


Messages : 6903
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: A   Mar 8 Juil - 17:53

"Zuul le tangarien". "Zuul, maître de la physique des particules". "Apprenti de l'alchimiste". "Drigireant du conglomérat d'Alastor". "Zuul Zaronder", "Membre d'un trio".

Et "Ouvrir la boîte".

Voilà ce qu'Aliénor a retenu de cet homme et voilà son but. C'est peu, et elle était préoccupée la dernière fois. En ce temps, elle s'en mords les doigts. La carte holo de repérage apparaît et l'outil enchanté vient flotter, mû par l'esprit de la Sorcière. Plan global de la galaxie. Définition de la zone. Zoom. Définition de la zone... Et ainsi de suite. Aliénor pousse plus loin jusqu'à ce que... 

Elle se retourne vers Leïla.


Tu sais, je vais surement opérer d'ici, toi tu peux nous déplacer, le vaisseau te connaît, maintenant. Tu voulais poursuivre tes recherches vers où ? Je peux faire ça et parler en même temps. Ajoute-t-elle tandis que le plan se rétrécit.

Je dois voir quelqu'un au sujet de ça, dit-elle en exhibant le petit cylindre qu'elle a extrait du manche du pistolet de Novus. Tu me laisses vraiment les commandes de ton vaisseau de Sorcière ? Cool !

Peu à peu, le pendule commence à donner des indications. Aliénor constate qu'elle n'aura pas la chance de touver ce Zuul Zaronder dans la Voie Lactée. Il se trouve dans une autre galaxie, probablement assez éloignée.

Autant dire qu'on ne trouvera pas mon gars, il est trop loin. On a pas assez de temps. Il ressemble à quoi le tien ? On doit s'en méfier ?

Elle est passé à la conversation, mais Aliénor ne lâche pas le problème de la boîte pour autant. Elle pense aux verrous précédents. La boîte... que fait-t-elle ? Elle teste. Elle teste les pré requis pour faire partie d'une sorte d'élite. Il faut qu'elle les remette dans l'ordre. La sorcellerie ne passe pas. Pas de commande vocale. Pas de foutu mode d'emploi...

Et tandis qu'elle parle, les lunettes d'Ali se mettent à luire. Elles diffusent les contenus des carnets de Novus. On doit bien lui avoir fourni des indications...



Dernière édition par Xavier le Ven 11 Juil - 18:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9161
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Against all odds   Dim 13 Juil - 5:44

Pendant ce temps, sur la colonie de Ten No Atarashī Machi...

Aliénor arrive discrètement dans la mégalopole, la troisième plus grande ville terrienne, où se trouvent concentrées beaucoup d'ex-populations asiatiques.



Même si ses énergies ne sont pas au maximum, elle sent nettement la source d'Evira et celle de son second fils. L'indienne se trouve quelque part dans les parages avec Amar. Aliénor ignore totalement ce qu'elle est venue faire ici, mais Evira est si occupée qu'il est difficile de garder l'oeil sur toutes ses activités.

A ce stade, la Sorcière ignore si Parvati l'a déjà sentie ou non. Peu importe. La présence de Aram n'était pas prévue, mais elle pourrait ne pas être une gène. Aliénor sélectionne, parmi ses souvenirs, l'enchaînement de tournures de la Rin du futur. Ce qu'Evira a besoin de savoir. Puis elle sort ses pads, et commence à étudier avec la balise de téléportation d'Evira, quelle est sa position exacte. Et puis elle passe en mode caméléon ; sa tenue fluctue pour l'entourer complètement, et ses couleurs s'adaptent à l'environnement.

Le corps de combat s'envole, et se met à slalomer sur les toîts, sans jamais les toucher. Voler ainsi très bas lui donner plus de discrétion, et lui permet de repérer la ville. La technologie et ses pouvoirs amputés doivent lui suffire, mais en plus de cela elle préfère cacher sa source.


Tel un fantôme dans la nuit, la Sorcière survole sans jamais être vue la ville grouillante d'activité humaine. Les pensées de la foule en dessous d'elle s'entrechoquent et lui arrivent par milliers de fragments. Elle est également connectée à toux les réseaux des environs, ce qui l'aide à rapidement repérer Evira et Aram. Sur des images de caméras de surveillance, elle les trouve dans l'une des plus hautes tours de la mégalopole. Ils sont en train de diner avec des officiels dans un salon privé, dans une ambiance plutôt détendue.

Aliénor accélère et se retrouve bientôt près du bâtiment...


Bonjour, Ali. Tu vas bien ? fait Evira sans rien laisser paraître à ses hôtes.

Oui, oui, trivialités, tout ça tout ça. tu es bien comme Jorgen, là dessus. Ecoute, je sais qu'on ne s'est pas quittées joyeusement, mais tu es la cible d'un attentat qui va réussir si tu te trouves seule, et qui réussira peut être même si je suis là. On doit récupérer T'Nik et rester groupés, et ça tombe bien, je sais ce à quoi tu pourrais être utile.

Allez ! Je reviens du futur, "Viens avec moi si tu veux vivre". Tu pourras dire à KiaiJi que j'ai dit ça.

L'ennemi est de retour, tu mets en danger tous ceux que tu approches actuellement. Allez, on bouge. Trouve une excuse quelconque. Je peux te kidnapper, si ça t'arrange.


On va éviter le kidnapping public, tu veux ? J'ai deux minutes pour arranger mon départ ?

A vrai dire, je n'en sais rien. Mais si tu veux je t'envoie mes souvenirs et ceux de Rin-du-futur, et ça va te donner envie de te presser, crois-moi.

Aliénor attend donc deux minutes, qui lui semblent deux éternités. Cachée dans un repli du bâtiment, elle a un point de vue imprenable. Si quelque chose devait venir vers la tour, elle le saurait.


Dernière édition par Eric le Mar 22 Juil - 8:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître


Messages : 6903
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Against all odds   Dim 13 Juil - 13:35

édité

j'ai fourni une image, en attendant, au pire efface la !
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Against all odds   Aujourd'hui à 9:33

Revenir en haut Aller en bas
 
Against all odds
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Risque Relatif, Odds Ratio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Voyager NG :: Voyager NG :: Roleplay - Saison II-
Sauter vers: