Voyager NG

Le space opera nouvelle génération
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Riddle (Flashback)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Eric
Maître


Messages : 9384
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: Riddle (Flashback)   Jeu 13 Fév - 20:28

A peu près au moment où Riddle vient visiter la fille éodrime, Jorgen et Aliénor arrivent en vue de A T'loak. Ils ont bien entendu pris leurs renseignements avant de venir et ont appris qu'il s'agissait d'un lieu tout à fait singulier. En effet, cette station spatiale abritant moins de huit millions d'habitants est la plus petite nation autonome de la Confédération à posséder un siège au parlement. A T'loak n'a pas d'armée (tout juste une milice), seulement quelques vaisseaux, et pourtant elle est bien plus riche que bien des mondes beaucoup plus peuplés. Cela s'explique assez simplement : Elle contrôle les routes marchandes permettant de traverser le Mur d'Attum, une gigantesque barrière d'astéroïde qui empêche la navigation entre plusieurs secteurs très prospères du Noyau. Tous ceux qui veulent traverser doivent passer par ici. Les taxes sont modérées, mais dans la mesure où c'est la seule escale possible pendant un voyage long et périlleux, les commerçants et contrebandiers qui passent là laissent souvent beaucoup plus d'argent dans ses commerces et ses bars qu'aux douanes.
L'endroit est dirigé par un conseil ploutocratique. Les lois de la Confédération y sont appliquées de manière très "souple" et il est notoire que la corruption n'est pas un crime ici : C'est un art de vivre. On dit aussi qu'en y mettant le prix, on peut trouver quasiment tout ce que l'on désire à A T'loak.




Le vaisseau des deux sources s'approche de l'immense station. Ils sont encore trop loin pour apercevoir les autres appareils qui naviguent autour, mais leurs senseurs indiquent un trafic particulièrement dense. Il va leur falloir s'en remettre au guidage automatique de l'astroport local pour faire leur approche.



Ça a l'air d'être un endroit "vivant", ici. Je ne suis pas étonné que Mickaëla s'y soit installée...

Humm.

Ne la juge pas mal. Elle a besoin de se nourrir, tu sais. Sa "nourriture" n'en souffre pas, et elle est plutôt contente d'avoir été "mangée". Il n'y avait qu'à voir Tho... Hum. 'Fin, voilà. Désolé.

On a les coordonnées d'appontage ? , dit Jörgen en essayant de changer le sujet qu'il a lui-même lancé.

Pfff... Oui, oui... On a tout ce qu'on veut avec des crédits, ici. Ecoute, je vais les laisser nous guider, moi je roule. Je crois que j'ai besoin d'un truc pour décompresser. J'espère que mon double va gérer la petite comme il faut.

Bah, c'est toi aussi de l'autre côté, donc ça va bien se passer. J'en suis sûr. Tu n'oublieras pas de faire tourner ? Évidemment, Jörgen a ce qu'il faut sur lui. Bizarres, ces vieux réflexes de l'ancienne époque...
Il ne reste plus qu'à attendre.

Il s'avère que le guidage des vaisseaux est entièrement automatisé, une nécessité dans la mesures ou des milliers d'appareils entrent et sortent en permanence. Rapidement le vaisseau d'Aliénor et Jorgen se retrouvent dans un immense spatiodock, long de plusieurs kilomètres.


Une fois qu'ils sont arrimés, un sas étanche se connecte avec leur vaisseau. L'atmosphère intérieure semble respirable.

Rapidement, Jörgen utilise ses sens de Source et ses sens mystiques pour avoir une idée précise de la position de Mickaëla. Pour les formalités administratives, il laisse ça à la spécialiste, Aliénor, qui, il s'en aperçoit rapidement, joue à la touriste une peu lente d'esprit qui sourit beaucoup en découvrant l'univers en compagnie de son riche mari. Ça passe toujours bien auprès des douanes, et ça attire toujours un tas de de curieux avides d'arnaques. Tout concentré qu'il est, il la voit à partir du moment où elle a fini d'expliquer la quasi-intégralité de leur vie fictive à un agent de la cité pas plus intéressé que ça, du moins en apparence, avec moult rires inexpliqués et remarques déplacées sur la virilité de Jörgen, pour l'occasion renommé "mamour".

"Mamour" ? Tsss... Tu as pensé à baisser tes énergies au lieu de raconter n'importe quoi ? Jörgen, de son côté, est parfaitement dans les standards humain.
Bien, j'ai hâte de pouvoir poser nos valises. J'espère que notre chambre a bien été réservée, chérie... Pffff. Personne ne peut croire une seconde que nous soyons un couple, Ali, c'est n'importe quoi... Worst trick ever.
On y va ? , dit-il en cherchant la main de la Sorcière.

Mais malheureusement, le shaman s'est bien vite aperçu qu'au milieu de cette foule d'individus de toutes races, repérer la succube ne va pas être une mince affaire. Ses sens sont littéralement surchargés et la succube est loin d'être la seul à avoir une forte signature spirituelle. Même si les pratiquants des arts magiques ne sont pas très nombreux, il y en a quand même quelques-uns, mais surtout il y a un intense trafic d'objets et de reliques imprégnés d'énergies mystiques.

Ils s'apprêtent à quitter la douane, où Aliénor s'est acquittée des taxes, nombreuses mais finalement assez peu élevées. Un petit quelque chose en plus glissé à l'officier sélucéen aura permis de grandement accélérer la procédure. Ils se dirigent vers la gare d'où partent "métros" et taxis, dans un grand couloir encombré par une populace bruyante et cosmopolite, lorsqu'ils sont abordés par un individu à l'air louche :


Salut les touristes. Je m'appelle Jek. Ça vous tente d'améliorer votre séjour ? Je connais cette station comme le fond de mes oreilles et je peux vous trouver ce que vous voulez : Le meilleur hotel, les meilleurs endroits où s'amuser, les meilleurs meds, tout ça, quoi. Et je ne prends presque rien comme pourboire !

Aliénor réagit en bonne bourgeoise terrienne : elle blottit sa tête sous l'aisselle de Jorgen en glapissant :

Oh chéri, ne le laisse pas me prendre ! Au secours ! De sa voix la plus aigüe. Au fait, je peux remonter le signal de son communicateur, si tu n'as pas envie de lui demander plus précisément où elle est.

Nous n'avons besoin de rien, monsieur. Et veuillez partir maintenant, vous effrayez ma femme... Oui, si ça ne te prend pas beaucoup de temps, on peut faire ça. Sinon, je la contacte, ce n'est vraiment pas un problème.

Eh ben fais ça, alors. Ça évitera quand même bien des soucis, non ?


Après s'être un peu éloigné du gars louche, Jörgen utilise son communicateur.

Oui. Je m'en occupe. C'est quand même un endroit fascinant, ici. Comme un marché Egérian, en plus... En plus malsain. Tu as senti ces objets enchantés ? Il y en a pas mal dans le coin, je l'ai senti. Et toutes ces races que je ne connais pas... 'Fin, on verra ça plus tard... Mickaëla ? Je suis sur place. Au niveau de la gare. Tu pourrais me donner une adresse, un itinéraire ? Avec toutes ces énergies, j'ai du mal a te localiser...

C'est mignon, il est tout émoustillé par le côté chaines et cuir, le petit garçon. Rrrr.


Dernière édition par Eric le Ven 14 Fév - 10:27, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9384
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: Riddle (Flashback)   Sam 15 Fév - 5:50

édité sur l'autre post, mais je n'ai pas osé développer davantage, ne sachant pas si tu veux la garder au secret ou pas vis-à-vis des autres résidents, Xav.

Mais la succube ne répond pas. Ceci dit, Aliénor n'a aucun mal à localiser son communicateur une fois qu'elle a recalibré ses instruments pour éliminer les parasites générés par l'intense activité de la station. Elle se situe quarante et un niveaux au-dessus d'eux. En consultant une carte des lieux sur un holo-terminal (payant), les sources constatent qu'il s'agit d'une zone commerciale assez huppée où l'on trouve principalement des hôtels haut de gamme, des boutiques de luxe, des clubs privés, etc.

Allez viens, Mamour. On va à l'hôtel, je ne suis pas rassurée ici. On prend le taxi, ou le métro ? Je serais plutôt taxi, moi, mais comme tu veux, chouchou.

Oui, le taxi c'est bien mieux. Plus rapide, plus confortable et plus sûr.

Le taxi est piloté par un androïde, qui semble programmé pour répondre servilement et jouer les guides touristique, mais certainement pas pour prendre la route la plus directe. Pour un voyageur normal, la note serait plutôt obscène, mais Aliénor et Jorgen n'en ont cure. Ils finissent par arriver dans un quartier des plus vivants, situé sous un grand dôme, où se côtoient de nombreuses espèces.


La population qui fréquente cette zone appartient au haut du panier, c'est évident. Les rues sont propres, les enseignes aux lumières vives aguichantes et l'air est exceptionnellement pur. Il y a toutefois comme une ambiance étrange : Ici les gens se croisent sans se regarder ou presque, et personne ne s'adresse la parole.

Désormais, ils devraient être assez proche pour que Jörgen "sente" son amie la succube. Aussi, il s'y emploie. Mais il ne peut s'empêcher de penser, après avoir croisé le regard d'Ali :

Son communicateur est bien dans le coin, n'est ce pas ? Un affreux doute.

J'ai suivi une trace mais si elle ne l'utilise pas, je ne peux pas faire plus. C'est dans ce coin qu'elle l'a utilisé en dernier lieu. Allez, va, ça ne devrait pas être dur de trouver une présence démoniaque dans le coin. Je m'y attèle avec toi. Au pire, on fera un dispositif pour la traquer. Tu as un écrit avec son nom signé dessus ? Genre, je me fous pas de toi, voir son vrai nom m’aidera à la trouver.

Oui, j'ai un document où son vrai nom est inscrit, de sa main. Mais il n'est pas ici.
Et je ne te le révélerai qu'en dernier recours. Son vrai nom, c'est entre elle et moi...
On va chercher un peu avant de sortir la grosse artillerie.
Jörgen continue d'étendre ses perceptions mystiques.


Dernière édition par Eric le Lun 17 Fév - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9384
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Riddle (Flashback)   Sam 22 Fév - 9:23

Jorgen et Aliénor suivent le signal, ce qui les mène à l'entrée d'un grand bâtiment sans fenêtres. La Sorcière traduit sans mal l'enseigne lumineuse, qui signifie "La Fin du Monde".

A l'entrée se tient un colosse, presqu'aussi massif qu'un drass, qui observe les passants d'un regard froid. Lorsque les deux sources approchent, il se met en travers de leur chemin.


Vous avez vos invitations ?

Après s'être tournée vers Jorgen, sans se préoccuper de la réponse au gros tas, Aliénor dit :

Jedi mind trick ?

Oui, oui, ma chérie, évidemment...
Jörgen fouille dans sa poche de veste pour trouver les "papiers psychiques" développés par Ali. L'air décontracté, avec une aura équivalente à celle d'un humain, il présente deux morceaux de papier vierges au physionomiste.
Ce sont ces invitations que vous voulez voir, monsieur ?
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9384
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Riddle (Flashback)   Mer 26 Fév - 21:05

Les deux terriens pénètrent alors dans un vestibule, passent devant le vestiaire, et arrivent dans une grande salle bien éclairée. La Fin Du Monde est en fait à la fois un club privé et un casino de luxe. Il y a là une centaine d'invités dans un très grand espace qui accueille des tables de jeu, plusieurs bars et des box privés. La clientèle vient de nombreux mondes différents et tient le haut du pavé : Riches marchands, capitaines de vaisseaux, hauts fonctionnaires de la station, diplomates de passage, etc. L'ambiance est distinguée mais joyeuse et un peu arrosée. De nombreuses hôtesses de toutes races font la navette entre les clients.

L'une d'elle, une métis ellen/jager, vient accueillir Jorgen et Aliénor.


Bienvenue à la Fin du Monde. Je suis Jitt, à votre service.

Que pouvons-nous faire pour votre plaisir ?

On voudrait une table, s'il vous plaît. Le temps de choisir, on prendra de l'eau minérale en bouteille. Merci.

Oui, merci, Jitt. Et n'oubliez pas la carte des cocktails lorsque vous reviendrez ! Clin d’œil. La femme stricte et le mari débauché. Beau thème pour la suite de la soirée ! Jörgen affine son repérage. Mickaëla doit être proche. C'est bien le genre d'endroit où elle pourrait passer du temps.

Bien sûr. Suivez-moi, s'il vous plait.

Jorgen et Aliénor se retrouvent bientôt assis à une table dans un coin tranquille d'où ils peuvent observer la salle. Jitt leur sert rapidement de l'eau, puis les cocktails qu'ils ont commandé. Les prix sur la carte sont assez exorbitants, mais les consommations sont succulentes. Cela laisse le temps à Jorgen de se concentrer et de finalement repérer la présence de Mickaëla. Elle se trouve dans les étages, au-dessus d'eux.

Puis-je faire autre chose ? Désirez-vous jouer ? Ou peut-être voulez-vous faire appel à nos autres services ? Nous offrons de nombreuses formes de récréations.

Une rapide lecture de pensées permet à Aliénor de savoir que Jitt ne sait absolument pas qui ils sont; par contre elle connaît fort bien Mickaëla, puisqu'il s'agit tout simplement de sa patronne. Quant aux autres services dont elle fait mention, cela va du salon de jeu privé à l'usage de drogues variées en passant par des loisirs plus... charnels. Elle ne semble nullement contrainte en proposant cela : Au contraire, elle semble même plutôt attirée par le couple d'humains.

Non, merci. On vous appellera si besoin. Réponds aux gens pour moi, tu veux, je vais la contacter par télépathie, je vous branche.

Rabat-joie... Je m'en occuperai. Merci, Ali. J'espère juste que tu ne la dérangeras pas...

Aliénor tente alors de joindre Mickaëla, mais la pièce dans laquelle elle se trouve semble imperméable à l'énergie psychique. Ce n'est pas un champ de force qui la protège : Il doit donc s'agir de psyrite, mais une quantité suffisante pour isoler un aussi grand volume a dû coûter une véritable fortune.

Pendant ce temps, Jorgen peut observer un peu mieux la salle de jeu. Les sommes échangées sont conséquentes, mais d'après lui les véritables flambeurs doivent organiser leurs parties dans des salons privés. En tout cas, l'établissement doit générer un chiffre d'affaire astronomique. Les clients sont particulièrement soignés, mais il y a pourtant un détail qui ne lui échappe pas : Si toutes les hôtesses, et elles sont nombreuses, sont apparemment "disponibles" pour d'autres activités, elles n'hésitent pas à dire non aux clients qui ne leur plaisent pas, leur conseillant plutôt les services d'une ou l'autre de leurs collègues plus à même de dire oui. C'est de la prostitution, certes, mais sur une base volontaire. Évidemment, certains clients en sont mécontents et estiment qu'avec ce qu'ils laissent comme argent sur la table ils devraient avoir le choix, mais ils n'osent pas l'exprimer autrement que par une grimace. Jorgen se l'explique quelques minutes plus tard : Dans le box juste à côté du leur, un marchand sélucéen un peu éméché force une des filles à s'assoir sur ses genoux malgré ses protestations. Ses compagnons de table rient et l'encouragent, jusqu'à ce que la fille en question attrape un couteau et le lui plante dans la main. Il hurle, la frappe au visage, et les quatre sélucéens se lève pour lui infliger une correction, se croyant apparemment dans un bordel comme un autre.

Imbécile ! Tant pis pour lui ! murmure Jitt.

Le silence se fait dans la salle, alors que les habitués observent la scène avec curiosité, voire même une certaine excitation. Jorgen comprends pourquoi assez vite : Un faisceau de particule tiré depuis l'un des balcons vient frapper le goujat en pleine poitrine, le tuant instantanément. Les trois autres se figent, les yeux dilatés, tandis que Jitt s'excuse auprès des deux sources et va aider l'autre fille.

Il faut de bons yeux pour la distinguer dans l'ombre et d'aussi loin, mais celle qui vient de tirer est une kitari, qui continue de tranquillement siroter son verre tout en tenant en joue les malotrus avec un pistolet, le bras négligemment appuyé sur la rambarde de son balcon.


Dernière édition par Eric le Jeu 6 Mar - 15:37, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître
avatar

Messages : 7097
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 38
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Riddle (Flashback)   Jeu 6 Mar - 20:09

C'est le moment rêvé. Alors que tous, sauf le Kitari, baissent les yeux ou restent estomaqués, Aliénor se lève et emmène son "mari" par la main. Direction : l'escalier vers la salle du dessus. Réagira qui doit.

Évidemment, "chouchou" se laisse entrainer sans résister, qui plus est en se mettant au même niveau que sa femme.

Mickaëla va bien ? Elle nous a invité à la rejoindre tout de suite ?
Je me disais que j'aurais peut-être le temps d'aider la pauvre fille d'à côté...


Mais bien sur. Et puis après tu ouvres ta propre église  ? Pas flashy le coup de "Je suis Jésus". Soyons sérieux... Elle aura une ecchymose et puis voilà, ça lui fera des vacances... Surveille plutôt le sniper et les gardes, tu veux ?

Oui, oui. Je les surveille. Ne t'inquiète pas, il suffira de leur faire comprendre que je suis un vieil ami et créancier de leur patronne.
Quant à ouvrir une église... Pourquoi pas, un jour ? Et être Jésus, c'est déjà fait. Ça a été très douloureux, je ne souhaite ça a personne.
Sans rire, je suis capable d'être discret dans mes soins, tu le sais. Je verrai ça après, si nous avons cinq minutes.


Allons-y, "ma chérie".


Dernière édition par Xavier le Jeu 6 Mar - 22:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9384
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Riddle (Flashback)   Sam 8 Mar - 21:42

Notre jeune couple traverse la salle où les clients se désintéressent rapidement de l'incident et se remette à jouer. Seules quelques hôtesses leur prêtent attention, mais elles oublient aussitôt avoir vu Jörgen et Aliénor. Ils grimpent rapidement l'escalier et trouvent une autre salle de jeu, plus petite, où les paris sont plus gros, et les clients plus libidineux. Même si l'endroit est insonorisé, il est impossible de ne pas remarquer que c'est au niveau du dessus que se trouve les chambres et salons privés où celles qui se prostituent amènent leurs clients.

Le bureau de la succube se trouve au quatrième et dernier étage. En haut de l'escalier ils débouchent dans un hall luxueux mais sobrement décoré où il y a même de vraies plantes ! Une femme à la peau grise est en train de lire adossée à un mur, aussi immobile qu'une statue. Elle porte une combinaison sombre et deux pistolets à ses hanches. Elle fronce les sourcils en les voyant.


Vous vous êtes perdus, les touristes ? C'est en bas que ça se passe.

Aliénor détecte la présence d'implants cérébraux. Ils sont étranges, mais pas autant que la femme elle-même : Jorgen et elle n'en ont jamais rencontré dans cet univers, mais ils peuvent reconnaître une géomorphe. Ils savent aussi que ceux-ci ne peuvent normalement pas vivre dans l'espace, et pourtant elle est bien là.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Nicolas
Source
avatar

Messages : 2936
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 36
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Riddle (Flashback)   Sam 8 Mar - 22:14

Oh, mais nous ne sommes pas des touristes, madame. Nous sommes des amis, voir plus, de votre patronne. Et nous sommes attendus au quatrième étage.
Voulez-vous nous annoncer ? Jörgen Herülf et Aliénor Williams.

Wow, vous devez être sacrément riches et puissants pour vous pointer comme ça, sans rendez-vous, et croire que vous pouvez être reçus au pied levé. Ici, vous pouvez avoir le bras long, ça n'a aucune importance. Vous voulez voir miss DVL ? Vous allez attendre, comme les autres, dit-elle en indiquant de la main un salon adjacent où discutent une dizaine de clients parmi les plus importants..

Mais... Les amis, ça n'a pas de prix, ma chère, voyons... Je suis sûr que nous serons reçus très vite.
Ali ? On patiente poliment, ou je lui envoie un petit message pour accélérer ? Sous forme astrale, ou autre...

En tout cas, à cette distance, Jörgen devrait déjà sentir les énergies de la succube, et son parfum inoubliable. Tout à cette pensée, il n'a pas le temps de voir qu'Aliénor s'est postée entre lui et la géomorphe.

Bon allez, ça suffit. C'est mon argent qui paie pour cet établissement, petite Géomorphe. Et pour information, je peux sentir tes implants bourdonner sous ton crâne. Et si tu allais dire nos noms : "Jörgen et Aliénor", à ta patronne, avant de sentir ces fameux implants griller à l'intérieur de ta tête ?

Ça y est ? J'ai parlé ton langage ? Ou tu veux prendre le risque de nous abimer et de perdre cette place ? Sans parler des dégâts matériels...

Nan, c'était pas la peine, chérie... Cinq minutes à attendre, cinq minutes... Pfff... Tu me fatigues...

Bon, je vous laisse gérer ça entre filles, j'en ai marre. Vous m'appelez quand c'est réglé.
Excusez-la, mademoiselle la géomorphe...

Ingérable, cette fille. Et je me souviens de ce que Jenny disait des nanas ingérables. Faut qu'elle se trouve un mec, et vite. Pourvu qu'il n'y ait pas trop de casse...

Et "mamour" tourne le dos pour s'accouder à la balustrade. Pas envie de voir la suite. Drôle de scène pour les clients importants. Le colosse blond de presque deux mètres laisse sereinement la petite brune d'un mètre soixante piquer sa crise face à la dangereuse tueuse sur-armée. L'air franchement blasé.

Puis, discrètement, il appelle un élémentaire d'air. Un de ceux qui connaît la succube.
Va dans la chambre, là-bas, et restitue ce message à l'oreille de Mickaëla avec ma voix: "Viens très vite nous recevoir. Aliénor fait n'importe quoi, elle cherche des noises à ta garde du corps qui veut nous faire attendre. Elle n'est pas patiente, je suis vraiment désolé..."


Dernière édition par Nicolas le Mar 11 Mar - 2:16, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Maître
avatar

Messages : 9384
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Riddle (Flashback)   Jeu 13 Mar - 21:25

La géomorphe reste d'abord interloquée devant Aliénor. Elle ne doit pas souvent entendre ça, surtout venant d'une fille faisant deux têtes de moins qu'elle.

Ah ben ça...

Mais elle se reprend rapidement. Elle observe un peu mieux la terrienne et son "mamour".

Bon, d'accord. Vous n'êtes pas des clients normaux. Vous n'êtes même pas vraiment des clients tout court, je parie... et vous n'êtes pas ensemble. C'est une comédie, donc vous êtes là incognito. De plus lui fait de la magie et vous êtes une psychique. Vous êtes humains et vos noms sont terriens. J'en déduis que vous connaissez la patronne depuis avant son arrivée ici, mais cela ne me dit pas si vous êtes de ses amis ou non.

Et en plus du reste, elle est futée. Mickaëla s'est trouvé une garde du corps vraiment surprenante.

Je veux bien aller avertir miss DVL, mais même si votre visite est importante vous allez devoir attendre quelques minutes, et sous surveillance. Elle est en rendez-vous.

Je vous paie un verre en attendant ?

Sans façons pour moi. Merci de votre amabilité, néanmoins. Nous attendrons dans la salle principale. Sous surveillance. Allez, chouchou. Tu pourras aller faire le bon samaritain, comme ça.

Moi, je veux bien le verre offert par la maison ! , annonce Jörgen en quittant sa balustrade. Euh... Humm. Oui, on y va, ma petite puce.
Ouais. Je vais pouvoir proposer mon aide à la gamine Eren. Son visage, c'est son outil de travail, tu sais. C'est important pour elle. Un peu comme si tu perdais ton sale caractère, ou moi mon côté gentil-garçon-un-peu-con : on ne ferait plus rien de bon... Soit dit en passant, tu as cartonné. Bonne analyse de la psychologie géomorphienne.

Elle doit être très vieille, ou très particulière. Je préfère autant ne pas la frustrer plus que ça.


En bas, Jörgen se fait passer pour un médecin herboriste et propose un onguent à la serveuse blessée. Un cataplasme de plantes, à porter une demi-heure sous un pansement, afin que l’ecchymose disparaisse complétement.
Évidemment, c'est une couverture pour un léger soin physique.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9384
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Riddle (Flashback)   Mer 19 Mar - 8:11

Environ vingt minutes plus tard, Jitt revient chercher nos deux amis. Elle les invite à la suivre.

Miss DVL en a fini avec son rendez-vous. Elle veut vous voir.

...Et merci pour mon amie. Elle est déjà presque guérie. C'est incroyable.

De rien, ça m'a fait plaisir de l'aider.

Vous devriez vraiment profiter de mes services, glisse-t-elle à Jorgen en particulier. Passez donc me voir avant de repartir, d'accord ?

Euh... Je... Peut-être, Jitt. En tout cas, quand je repasserai, je serai très heureux de vous revoir.

En remontant l'escalier, ils croisent un sélucéen aux habits riches mais discrets. Sa tête dit vaguement quelque chose à Aliénor, qui lance une reconnaissance faciale et obtient rapidement le résultat. Il s'agit tout simplement du maître de guilde de la Sekma Tron Pi, une des plus importante société marchande de la galaxie. Ce type qui tente de ne pas trop attirer l'attention est tout simplement l'une des cent personnes les plus riches du Noyau.

Jörgen, qui n'a absolument pas fait attention au sélucéen, continue de gravir l'escalier.

Je suis curieux de savoir ce que Mickaëla va nous apprendre sur ces Eodrims...
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9384
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Riddle (Flashback)   Ven 21 Mar - 10:05

Ils arrivent au dernier étage où la garde du corps les attend. Jitt les laisse en sa compagnie et redescend, non sans faire un dernier clin d’œil à Jorgen.

Venez. Miss DVL vous attend. Il semble que vous soyez vraiment de ses amis, finalement.

Malgré tout, elle reste sur ses gardes en les guidant vers la zone isolée psychiquement. Arrivée devant une grande porte de bois exotique finement décorée d'arabesque, elle pose sa main sur la serrure à reconnaissance psy et les battants se déverrouillent. Le bois cache en fait une lourde épaisseur de métal, doublé de psyrite. Le bureau de mickaëla est en fait une vraie petite forteresse à lui tout seul : Les sens d'Aliénor repèrent immédiatement les caméras, mais aussi les systèmes de défenses dissimulés dans les murs.

Pourtant, à l'intérieur, rien ne le laisse paraître pour un profane. L'endroit est grand, richement décoré à la mode terrienne, l'atmosphère y est pure et agréable.

Mickaëla les attend, plus belle que jamais. Elle est assise sur son bureau, une cigarette à la main. Sa pose est celle d'une personne détendue, mais son visage reflète une certaine inquiétude.


Bonjour, Jorgen. Sorcière.

Démon. On est obligés pour les caméras ? J'aimerais autant qu'il n'y ait pas trop de traces de notre passage.

La succube évite de trop regarder Aliénor. Il y a toujours eu une certaine animosité entre elles.

Merci, Zari. Tu peux nous laisser. Et désactives les caméras en sortant, s'il te plait.

Ouais, d'accord. Je reste devant.

La géomorphe sort et referme derrière elle. On entend les lourds verrous de la porte retomber. Aliénor sent les enregistreurs cesser de fonctionner.

Eh bien, cela fait combien de temps, Jorgen ? Pas loin de cinq ans, non ?

Oui, ça fait bien trop longtemps... Je suis content de te revoir. Jörgen vient la prendre dans ses bras, l'embrasse sur les deux joues et s'assoit à côté d'elle, sur son bureau. Ça va, depuis ce temps ? Je suis impressionné de ce que tu as accompli ici...

Jörgen affiche un sourire jusqu'aux oreilles, puis jette un coup d’œil vers Ali. Oui, je sais, on a des sujets urgents et importants à aborder, mais on peut quand même prendre un moment pour avoir des nouvelles d'une vieille amie, non ? On n'est pas à cinq minutes...


Dernière édition par Eric le Ven 21 Mar - 14:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître
avatar

Messages : 7097
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 38
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Riddle (Flashback)   Dim 23 Mar - 15:01

... Tu as remarqué que je n'ai rien dit, hein ?

Je m'en sort pas mal, oui. Comme tu peux le voir, j'ai monté ma petite affaire et elle tourne plutôt bien. Et toi, comment vas-tu ?

On fait aller. C'est calme. Mais ça ne va pas durer, autant en profiter.
Je te demandais si ça allait, car... Bah, tu me sembles tendue. Pas courant chez toi.

Tu réagirais comment, toi, si tu apprenais soudainement que le père noël existait vraiment ?

...

Rassure-moi, tu ne peux pas invoquer Santa Claus, n'est-ce pas ? Ce serait vraiment flippant, presque autant que d'apprendre que les éodrims sont réels.

En fait, il peut. Et nous avons vraiment besoin d'en savoir plus sur eux. Les Eodrims, pas le père Noël.

En fait, je ne sais pas si je peux, Ali... Je n'ai jamais essayé. Mais promis, je le tente le prochain 25 décembre. Pour tous les enfants de la galaxie !
...
Ça serait génial, tu te rends compte !?


Hum. Oui, les Eodrims..., annonce Jörgen avec sérieux.


Dernière édition par Xavier le Dim 23 Mar - 22:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Nicolas
Source
avatar

Messages : 2936
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 36
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Riddle (Flashback)   Dim 23 Mar - 20:29

A priori, non. Mais pour que ce soit clair pour la suite du sujet, elle n'a été invoquée qu'une seule fois depuis, et de manière définitive. Ce n'est plus vraiment une invocation.

Ah, et pour info, ceci est son contrat, qu'Ali connaît :

"Mes régles seront souples et soumises à ton interprétation. Mais tu comprendras leur sens profond. Si tu vas à l'encontre de ce sens, nous serons ennemis. Et je devrais me résoudre à te traiter comme tel.

Première règle. Désormais, tu fais partie de l'humanité. Tu agiras comme une humaine, avec tes défauts et tes qualités, pour soutenir ta race d'adoption.

Deuxième règle. Tu ne me mentiras pas. Tu ne me nuiras pas, tu ne me trahiras pas, ni moi, ni mes amis. Tu accepteras de partager tes connaissances avec moi, comme nous l'avons convenu.

Troisième règle. Tu respecteras la Vie. Tu ne tueras que pour te protéger, toi, moi, mes amis et les tiens. Ainsi que pour protéger ta race d'adoption du danger présent ou futur.

Quatrième règle. Tu ne chercheras jamais à faire venir une créature originaire d'un autre plan sur celui-ci, à part pour m'aider à invoquer celle que je désire voir apparaître."
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Maître
avatar

Messages : 9384
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Riddle (Flashback)   Dim 30 Mar - 16:57

Oui, les éodrims...

Comme je vous l'ai dit, la plupart des habitants des plans d'où je viens ne croient pas réellement à leur existence. Ils sont censés venir des royaumes extérieurs, qui restent inexplorés et très mystérieux même pour nous autres. Les seules histoires qui circulent au sujet des éodrims sont considérés comme des légendes, et pas très crédibles, en plus... Et ils sont toujours dépeints comme des êtres terrifiants.

Leur principale caractéristique, c'est que là où les êtres comme moi se nourrissent de l'énergie spirituelle des mortels, eux sont supposés se nourrir sur les démons.

C'est tout ? Non mais sans déconner on a pas fait toute cette route pour apprendre ça ? C'est autre chose que nous cherchons. Nous voulons des détails sur leurs coutumes, leurs habitudes, l'importance sexuelle... Ou l'adresse d'un spécialiste. Ou comment localiser l'endroit d'où ils viennent... Jorgen ?

Attends, attends... Elle ne sait rien de tout ça. Les Eodrims sont des légendes, chez elle. Mais elle connait certainement plus de choses sur ces légendes.
Au pire, nous auront découvert un lieu très intéressant, avec une alliée bien implantée.


Moi, je trouve ça intéressant. Tu m'avais déjà parlé des Royaumes extérieurs, là où se trouvent des créatures qui ressemblent aux "démons" de nos légendes. Vous vous nourrissez des âmes humaines. Eux, des vôtres. Des super-prédateurs, en somme.

Parles-nous un peu plus de ces légendes. Il y a sûrement du faux, mais certainement aussi un fond de vrai. Tout nous intéresse sur ce sujet. Même si ça paraît... Ridicule.

Elle rallume une cigarette avec la fin de la première.

Je ne me souviens pas de tous les détails, mais je peux vous dire ce qui revient souvent dans les histoires. Les éodrims sont censés avoir de grands pouvoirs magiques, de toutes sortes, et le plus fort d'entre eux est leur roi sans nom. C'est un être d'une cruauté sans pareille.
La plupart du temps, croiser un éodrim est synonyme de mort ou au moins de gros ennuis. Ceci dit, il y a aussi des histoires sur des malins qui leur ont échappé en profitant de leurs faiblesses.

Ne dis rien. Laisse Jorgen gérer. Ne dis rien.

Mais non, Ali, vas-y aussi. Rappelle-toi simplement que pour elle, les Eodrims, c'est comme nos démons à nous. Légendes, racontars, peurs et vérités. Il va falloir trier.
Et qu'elle est cool. Vraiment.


De grands pouvoirs magiques ? Des histoires de "démons malins" qui arrivent à s'en sortir grâce aux faiblesses des Eodrims ? Le Roi Sans Nom ?

Ohhh... Je suis impatient d'entendre cette histoire ! Tu sais comme j'aime les histoires, Mickaëla... On peut fumer ici ? , dit-il en sortant un peu d'herbe. Cette vieille habitude. Une histoire des temps anciens, un pétard, une couverture emmitouflée sur les épaules. Quoiqu'il n'a pas encore passé le stade de la couverture...

Pour faire simple, ils ont deux faiblesses principales : Leur nom et leur tempérament. Pour ce qui est de leur nom, cela ne diffère guère des autres habitants des royaumes spirituels. Le connaître, c'est avoir du pouvoir sur eux. Malheureusement, ils sont réputés pour ne jamais le révéler, encore moins que nous autres, simples "démons".
C'est plutôt leur caractère qui est souvent exploité pour leur échapper dans les histoires. Ils ont beau être puissants et intelligents, ils sont réputés pour être esclaves de leurs émotions et de leurs désirs.


Dernière édition par Eric le Mer 2 Avr - 1:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître
avatar

Messages : 7097
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 38
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Riddle (Flashback)   Mer 2 Avr - 11:08

J'ai du mal, là. Ca colle pour le nom, même si... Notre Eodrim n'a pas l'air de le cacher. Elle a l'air de ne pas en avoir, voilà tout...  Mais ça peut être un leurre. Pour les émotions, j'ai du mal à saisir. Comment les tiens les auraient bernés grâce à ça ? Ils ont un fort tempérament d'après ce que j'ai vu, mais...Oui, vraiment, si tu peux nous expliquer en détail cette légende, je comprendrais mieux.

Eh bien... Comprenez bien que là d'où je viens, ce genre d'histoire ne se raconte pas au coin du feu ou autour d'un verre. Il s'agit de sombres récits, qui se transmettent en murmurant, de peur d'attirer une attention malvenue.
Celle dont je me souviens le mieux est une histoire de Khenu. C'est un personnage de conte comme... comme votre Jack, en quelque sorte. C'est un aventurier, voleur, menteur et charmeur, qui apparaît dans de multiple récits où il se met toujours dans des situations impossibles. Dans l'histoire dont je me rappelle, il a été fait prisonnier par un roi des limbes pour avoir tenté de le voler. Il finit dans un cachot, mais le roi en question l'en fait sortir pour lui demander son aide. En effet, il a besoin de lui pour récupérer sa fille, prise par un éodrim. Le roi lui prend la moitié de son coeur et promet de la lui rendre si il accomplit sa tâche.
Khenu se lance donc à la recherche de la "princesse", et après un long voyage dans des contrées inconnues et moult péripéties, il finit par trouver l'endroit où elle est retenue prisonnière, une forteresse aux confins des royaumes. Il prend l'apparence d'une jeune démone comme celles qui servent dans ce château pour s'y introduire et tente de délivrer la fille du roi, qui s'avère en fait être tombée amoureuse de l'éodrim en question.

Ça n'a aucun sens. Jusque là l'Eodrim ne fait même pas peur, on se croirait dans Game of Thrones. Non ?

Oui. En un peu plus gentil, même. Et c'est bizarre, cette histoire d'amour, vu comme les Eodrims mâles semblent se comporter. Peut-être l'attrait du danger ?
Ça reste un conte, avec toutes ses parties enjolivées. Attendons la suite. Je suis certain qu'il doit y avoir matière à réfléchir. Déjà, on pourra glisser une allusion au roi sans Nom à notre petite Eodrim...


Comprenez bien que là, je vous épargne les détails sordides. Croyez-moi, cela n'a rien d'un conte pour enfants.
Bref, Khenu s'introduit donc dans le domaine de l'éodrim où il découvre un tas de perversions qui l'horrifient, et pourtant il n'est pas du genre à être facilement impressionné. Il découvre aussi que l'éodrim en question a séduit la "princesse" pour qu'elle se livre a lui et lui révèle les secrets de son père, mais aussi qu'il a prévu de la sacrifier lors d'un rituel. Il apprend enfin que ledit éodrim est en confrontation avec un autre de son espèce, à qui il voue une haine sans nom. C'est là-dessus qu'il réussit à jouer. Il est très doué pour le mensonge, Khenu, bien plus que la plupart des démons, et il monte une petite machination qui réussit à faire croire à l'éodrim que son rival a découvert son plan et qu'il a perverti la fille du roi des limbes pour que son sacrifice se retourne contre celui qui la tuera. Si l'éodrim avait pris le temps de réfléchir et d'examiner la princesse de plus près, cela n'aurait pas marché, mais il était tellement aveuglé par sa haine contre son adversaire et par sa paranoïa qu'il n'a pas hésité à croire que c'était bien le genre de piège qu'on pourrait lui tendre.

... Et si tu ne nous épargnais pas les détails sordides ? Ecoute, le blond te fait confiance, j'ai promis de ne pas t'ennuyer, tout ça... Et je pense que je peux t'accorder la mienne à ce sujet. On a sauvé une Eodrim esclave. Son maître la cherche. On veut connaître des choses sur leur culture pour acclimater la petite, et savoir comment la dissimuler à leur regard. C'est tout, en fait.

OK. Les Eodrims ne seraient pas insensibles à certaines illusions. Capacités de séduction, de duplicité. Grande intelligence, en fait.
Rivalités entre différents clans et chefs. Haine du rival du même niveau. Volonté hégémonique. Ils savent accomplir certains rituels, dont ceux qui incluent le sacrifice de créatures vivantes. Et féminines. Parmi les plus sales façon de procéder à des rituels que je connaisse. Mais puissantes..
Il y a peut-être du faux, mais on avance...


Dernière édition par Xavier le Jeu 10 Avr - 12:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître
avatar

Messages : 9384
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 42
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: Riddle (Flashback)   Mer 23 Avr - 10:01

Comprenez bien que là, je vous fais volontairement la version "Disney" de l'histoire... Parce que je ne veux pas me souvenir des détails sordides, comme vous dites. Ce ne sont pas les récits de sacrifices ou de torture qui m'effraient. C'est plutôt le fait qu'ils n'hésitent pas à jouer avec des pouvoirs interdits. Ils arrachent les âmes et pas seulement pour les dévorer. Prenez vos histoires d'enfers, tels qu'ils existent dans vos religions : Eh bien ce n'est rien à côté de ce que subissent les âmes de ceux qu'ils ont ingéré. Chacun d'eux EST un enfer à lui tout seul. Les âmes qu'ils dévorent ne sont pas détruites. Elles survivent à l'intérieur d'eux, et c'est de leurs tourments qu'ils tirent leur force.

J'imagine que c'est le genre de précision qui vous intéresse ?

Grossièrement, oui. En gros, je suis rassurée. Ce que je vois, c'est juste que ces gens sont puissants. Vicieux. Et pas omnipotents. C'est, finalement, tout ce qui m'intéresse. Ils peuvent être trompés. Ca signifie qu'ils peuvnt être battus.  

Oh, je n'irai probablement pas me frotter à eux avant d'être à peu près sure que je le devrais. Mais pour résumer, Elle ne sait rien d'intéressant de plus. je dirais que tout est bien. Nous avons notre arme contre eux. Elle était là, sous nos yeux depuis longtemps. Et maintenant je sais quoi faire, pas vraiment grâce à toi. Pour cela, je te remercie. En ce qui me concerne, nous pouvons maintenant te laisser à tes affaires.

A moins que tu aies laissé le meilleur pour la fin ?

Non, et je vous le dis tout de suite, si jamais vous deviez vous frotter à eux, tâchez de me laisser en dehors de ça, ok ?

Bon, en attendant, puisque vous êtes là, profitez donc de la Fin du Monde. Vous êtes mes invités.

Merci, Mickaëla. Promis, on te laisse en dehors de tout ces problèmes d'Eodrims.
Par contre, j'ai un encore petit service à te demander. Et comme c'est le deuxième à la suite, n'hésite pas à marchander...
Tu es devenue une femme d'affaire chevronnée. J'aimerai bien que tu m'aides dans ce domaine, parce que je n'y connais rien du tout. Tu voudrais bien devenir ma conseillère, pour un gros projet que je compte monter dans les années à venir ?
Un projet avec beaucoup d'argent en jeu, et beaucoup de diplomates de toutes les races qui seraient impliqués.

Ah, aussi. Pourquoi tu as appelé ton... Bar, on va dire... "La Fin du Monde " ?

 Si tu veux mon avis c'est parce qu'au niveau marketing, ça le fait. Par contre, je te comprendrais jamais. On a NaBot pour calculer les meilleurs placements, on a plein de gens super doués, sources ou pas... Et toi tu places tes billes dans les mains d'une succube... sigh...

Oh, je demanderai aussi à Na-Not et aux autres. En fait... Je place mes billes auprès de mes amis. Ce n'est pas que de l'aide que je demande. C'est aussi pour moi, pour le bien-être que ça m’apporte de garder mes potes à mes côtés. Et le bien-être qu'ils pourraient retirer à être à mes côtés.
J'ai peur que Mickaëla soit seule, et ce que ça pourrait impliquer. Tu comprends ?
Ce n'est pas seulement une succube. C'est mon amie Mickaëla.

Arrête de lui en vouloir pour ce qu'elle est. Elle a été agréable avec toi, non ?


 Elle a été conciliante avec moi. Et agréable avec toi. Ecoute, je t'ai promis que je ne lui ferai rien, que je resterais polie et neutre avec elle jusqu'à ce qu'elle merde. J'estime ça suffisant. On ne peut pas forcer ses sentiments, Jorgen. Je n'ai pas confiance en un démon, même s'il a des boobs. Désolée si ça te perturbe...

Si tu crois qu'une jolie poitrine me perturbe, il va falloir qu'on arrête de bosser ensemble. Je serai peut-être incapable d'invoquer en présence de ton magnifique corsage, qui sait ? Tu es superbe comme ça, j'aime beaucoup, vraiment... Un regard sans gêne vers le sujet de conversation, et un sourire en remontant ses yeux vers ceux d'Ali.

Je te remercie d'être restée neutre avec elle. Je sais l'effort que tu as du faire. Merci.

Mais arrête de me prendre pour un lapin de trois jours, sérieusement. Je n'ai plus seize ans. Tout a été soigneusement pesé et réfléchi. Même si c'est vrai que l'affectif joue beaucoup.
Heureusement.

Dans les deux sens, ne l'oublie pas...

En tout cas, si je n'avais pas eu une "copine démone", on n'aurait rien appris sur les Eodrims.


Une fraction de seconde s'est passée. Hum... ?


Dernière édition par Eric le Jeu 24 Avr - 17:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître
avatar

Messages : 7097
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 38
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Riddle (Flashback)   Ven 25 Avr - 22:29

Plus tard, sur Wicca.

sur le retour, Aliénor reste silencieuse et pensive jusqu'à ce que son esprit puisse toucher celui de son double et s'inspirer des évènements passés durant son absence. La petite a vu les mutants, leur œuvre secrète visant à protéger l'univers. Elle a pu finir par se faire une idée de la nature humaine, de leur nourriture, leur science et leurs points de vue. Tandis qu'elle suit machinalement Jorgen jusqu'à la petite, Aliénor digère les réactions de celle-ci afin de décider que faire d'elle. Faut-t-il l'isoler pour qu'elle  soit en paix et ne blesse personne ? Ou peut-on l'introduire doucement à la vie en société ?

Elle est bien consciente que l'enfant devra un jour ou l'autre user de ses talents contre ses anciens maîtres. Il lui faudra des alliés et les meilleurs des professeurs... Et peut-être, un jour, qui sait ? Une source... Le dilemme est déchirant, et tant de choses doivent être prises en compte...


Sentant un certain "mal-être" chez Ali, Jörgen vient poser un bras amical sur les épaules de la Sorcière.

Bon. Qu'est ce qu'on lui dit, Ali ? Personnellement, quand j'ai un doute, je préfère utiliser la vérité... Plus facile et moins dangereux sur le long terme.

C'est ton invitée, et c'est donc à toi de décider, au final.

Mais quoique tu choisisses, je suis solidaire. Ta décision, ce sera notre décision.

Je ne me vois pas la priver de vie sociale après ce qu'elle a vécu. Mais il faudrait lui apporter ça doucement. Ce qu'on a fait là l'a choquée. Ca a été trop, et trop vite. Je sais que je suis horrible, mais un jour elle va devoir affronter ou rejoindre les siens. Si elle les rejoint, il faut qu'elle soit notre alliée. Si elle se bat un jour contre eux, il faut qu'on puisse la soutenir.  Et on doit prévoir ça. Je n'aime pas la laisser ici. J'aimerais qu'elle puisse se sentir utile, apprendre des choses sur le monde et les gens. Ne pas devenir pédante.

Je crois qu'elle pourrait aider et tirer une certaine fierté de le faire. Mais aider qui ? où ? comment ? J'avoue que je sêche pour le moment...

Si tu veux qu'elle puisse être utile et apprendre sur nos mondes, il y a mes Bergers. Elle pourrait intégrer un groupe. Ils ont été sélectionnés sur deux critères : être des gens biens, et avoir un talent.
Le groupes Exploration et Protection, non... Potentiellement trop dangereux. Mais les Fixes, ceux qui tiennent nos hôtels, nos auberges, nos bars, nos restaurants, et nos autres points de ralliement ?
Elle sera avec dans gens biens, elle bossera. Normalement, à la cool, au contact des humains. Sur Demeter, par exemple ? C'est calme.
Mais avec quelqu'un de particulier pour la veiller, en plus...

Ce n'est qu'une proposition, évidemment...

Non... Tes hommes doivent se mettre en danger pour accomplir leurs tâches. Elle ne le fera qu'une fois adulte. Et puis, ils ne pourront pas la défendre. Non, il nous faut quelqu'un qui aie une dette envers nous. Une dette d'honneur. Donc, un personnage honorable. Ou au pire, un ami honorable. Et il lui faut la puissance pour survivre à cette petite. Et pas un illuminé, tant qu'à faire. Quelqu'un qui aie des notions fermes en matière de sorcellerie.

Je vais la confier à Sorcha.

Ça ne me satisfait pas à 100%, mais je n'ai pas de meilleures idées. Va pour Sorcha.


Dernière édition par Xavier le Lun 28 Avr - 23:04, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître
avatar

Messages : 7097
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 38
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Riddle (Flashback)   Dim 4 Mai - 22:10

Eh bien j'espère que tout ça t'a plu. Tu pourras revenir ici si tu veux, mais je vais t'emmener ailleurs bientôt. Magda pourra venir te voir de temps en temps, si tu le souhaites.

Et comme je ne peux pas t'appeler "ma belle" tout le temps, je propose qu'on te trouve un nom. Que dirais-tu de "Mina" ? C'était le nom d'une femme bien, assez indépendante, et pourchassée apr des vilains bonshommes, dans une vieille légende de mon monde. Et je trouve que ça te va bien.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître
avatar

Messages : 7097
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 38
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Riddle (Flashback)   Dim 4 Mai - 22:17

Et juste pour mémoire et information, contrôle météo est enfin passé à 10 (pour les esprits) et volonté à 18.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Riddle (Flashback)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Riddle (Flashback)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» /!\ Grosse Quête ! Besoin de personnes [ FlashBack HRP ]
» RP flashback en 1623
» [Flashback] Les cicatrices d’un passé douloureux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Voyager NG :: Voyager NG :: Roleplay - Saison II-
Sauter vers: