Voyager NG

Le space opera nouvelle génération
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 I. Jörgen - Colonie lointaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicolas
Source


Messages : 2851
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 36
Localisation : Lille

MessageSujet: I. Jörgen - Colonie lointaine   Mer 13 Nov - 21:52

Colonie Little Rock, dans la Frange de la Fédération Terrienne.

Un coup de poing au visage, Jörgen met un genou au sol.


Moins de 8000 colons sont présents sur cette petite planète habitable pour les humains, mais aux conditions de vie rudes. Il y fait toujours sombre, et il pleut chaque jour, chaque nuit, quasiment en continu. Récemment, de nombreux gisements de tantalite y ont été découvert, ce qui, en plus de l'eau, donne un petit intérêt à ce bout de roche perdu dans l'immensité de l'espace.

Cette planète fait partie des dernières découvertes, et c'est une des première qui ne doit pas sa colonisation aux Sources, mais aux groupes d'explorateurs humains indépendants.

En fait, cet endroit est quasiment inconnu, à part pour ceux qui s'intéressent à la prospection minière. Le Sélénium n'a fait qu'en noter l'emplacement, vérifier l'absence de vie intelligente, et mettre un Voyager à disposition pour le déplacement. Un vaisseau qui échange son ravitaillement contre la production locale, tout les six mois...

Le paradis pour les indépendants qui conspuent l'interventionnisme des Sources, les aventuriers, ceux qui cherchent à se faire oublier ou commencer une nouvelle vie. Les nouveaux chercheurs d'or. Certains ont réussi à y trouver leur intérêt, un intérêt juteux.

Pour les autres, les malchanceux, c'est devenu un enfer. Le billet de retour pour la Terre n'est pas à la portée de tous les miséreux qui se sont pressés vers la conquête de la Frange.

Jörgen, quant à lui, poursuit son projet entamé il y a une dizaine d'années. Les Rôdeurs, les Bergers. Ils ont différents noms selon les endroits. Désormais, ils commencent à s'organiser, possèdent leurs propres structures. Celles où ils échangent leurs informations, s'entrainent et se ressourcent.

Les Rôdeurs. De bonnes âmes qui font passer le bien-être de leurs semblables avant le leur. Des gens triés sur le volet, puis formés et équipés, afin de devenir ses yeux et oreilles dans la galaxie. Des hommes et femmes autonomes, discrets, doués d'un sens moral irréprochable, d'une volonté de fer, et acceptant d’œuvrer pour le futur de tous, de se sacrifier s'il le faut, sans attendre de remerciements de leurs semblable.

Jörgen continue la recherche de candidats appropriés. Et c'est dans ce genre d'endroit qu'il a trouvé ceux qui sont désormais les cadres de ce groupe de gardiens. Les endroits dont personne ne s'occupe, les endroits de souffrance.

Les Sources s'intéressent à ce qui est grand, à ce qui est fort, à ce qui dangereux, à ce qui est caché. Mais pas à ce qui est banal. Il faut bien que quelqu'un s'en charge. Et tous les Rôdeurs étaient des hommes banals, au début...

Aussi, il s'est fait passé pour un vulgaire migrant qui cherche la fortune. Une nouvelle proie de Little Rock. Un de plus. Et il se tient à ce rôle : c'est le meilleur moyen de découvrir une perle rare.


Vous n'avez pas le droit ! Tout le monde doit avoir un minimum, un minimum pour survivre ! Vous avez suffisamment de nourriture dans vos réserves pour en donner à... Arrgghh !

Un nouveau coup. De pied, cette fois-ci.

Tu te crois où, pouilleux ? C'est pas les régions centrales, ici. Tu veux manger ? Travaille. Tu ne crois quand même pas qu'on va te rapatrier parce que tu n'es pas satisfait de ta petite excursion ?
Tu crois que je vais préparer un bon petit plat, et venir te border ?
Je te revoie devant moi, et je m'occupe de ton cas... Sérieusement.

Nouveau, hein ? Viens, mon garçon, ça ne sert à rien...

Le shérif jette un regard torve au vieil homme.

Tu devrais écouter le vieux, gamin, et reste à ta place, sinon...

Il finit sa phrase en posant la main sur la crosse du pistolet suspendu à sa hanche, pendant que ricanent les brutes qui lui servent d'adjoints.

Salopards. Dès qu'il y a une miette de pouvoir à s'attribuer, ça recommence... Hummff...

Jörgen recule, se relève apparemment péniblement et s'écarte tant bien que mal du shérif.

Un peu plus loin, en s'adressant au vieillard en guenilles :


Bonjour monsieur... Je m'appelle George.

Mf... Tu devrais faire un peu plus attention à toi, George. Ces types là ne respecte aucune loi si ce n'est la leur. On n'est pas dans les mondes centraux, ici. C'est de là que tu viens ?

Oui. Je viens de Demeter. Je ne sais pas si vous connaissez. Il ne se passe pas grand chose, là-bas. On cultive la terre, on reste dans son village, avec sa famille, ses amis. J'ai voulu partir à l'aventure. Mais c'est dur, ici...
Je me demandais si vous connaissiez un endroit ou je pourrais m'établir. Je suis fort, vous savez ! Je peux travailler dur, j'aime aider les gens, et je ne pose pas de problème. J'aimerais simplement ne pas être tout seul... Je n'ai pas l'habitude.

Humf... Je ne peux rien te promettre, mais Marie pourrait peut-être te loger pour quelques jours, si tu travailles pour elle. Elle semble un peu débordée. Elle tient un bar dans le centre. J'imagine que tu pourras rencontrer des gens qui cherchent de la main d’œuvre, là-bas.

Quelques dizaines de minutes plus tard...

Tiens, un nouveau venu... Et en mauvais état, qui plus est. Qu'est-ce que tu me ramènes là, Karl ?

Bonjour madame...

Un voyageur qui aurait bien besoin d'un repas et d'un bain. Il s'appelle George.

George, voici Marie. Elle fait le meilleur ragout de la région, tu verras.

Je n'ai que seize crédits, Marie. Hummf, tu aurais dû l’appeler "madame", idiot ! Je pense que ça suffit pour deux nuit et deux repas, non ? Je peux travailler pour vous, pour payer les jours suivants, si vous le voulez bien... Ou chercher un travail à la mine. Si vous connaissez quelqu'un...

Vraiment, on dirait un petit chiot abandonné...


Dernière édition par Nicolas le Mar 19 Nov - 21:59, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Maître


Messages : 9201
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: I. Jörgen - Colonie lointaine   Mer 20 Nov - 10:21

Il y a du boulot, ici, c'est sûr, mais qu'est-ce que tu sais faire, George ?

Jorgen n'a pas à chercher bien loin pour savoir comment il pourrait aider. La cantine que tient Marie a été construite à la hâte il y a peut-être une vingtaine d'années et aurait besoin de réparations. Il y a de la menuiserie à faire, de la charpenterie, de la plomberie, et bien d'autres choses encore.

Je sais faire beaucoup de choses, Marie. J'ai longtemps vécu dans une ferme, que j'ai construite moi-même. Il y a du travail de charpenterie. La toiture, la tuyauterie... Pour commencer. Je peux aussi faire le ménage. Et je ne suis pas un mauvais cuisinier. Je peux être votre second au moment d’affluence. Et servir en salle. Je travaille vite et bien, vous savez...

Pendant qu'il s'assied, elle va lui chercher une serviette humide pour se débarbouiller et lui met une portion de ragout à réchauffer. Karl vient s'assoir près de lui.

Alors, qu'est-ce qui s'est passé avec le shérif et ses homme ? Tu me racontes, petit ?

Ahh, ça fait du bien, dit-il en reposant la serviette. Oui, je peux vous expliquer... En fait, c'est simple. J'avais discuté avec un des gars qui s'occupait du fret sur Demeter. Il m'a expliqué que les Voyagers laissaient toujours plus de nourriture qu'il n'en fallait, sur chaque planète.

Il y a une loi qui dit que chaque personne doit avoir le minimum pour se nourrir, vous le saviez ?

Et en arrivant ici, j'ai vu les gens, les enfants... Ce n'est pas normal.

Je suis certain que le shérif et ses hommes gardent pour eux ce qui devrait être distribué à ceux qui en ont besoin.

Alors, je lui ai dit. C'est tout. Il ne l'a pas bien pris. Je ne pensais tout de même pas qu'il allait me rouer de coups...

Alors c'est que tu es idiot, mon gars, fait Marie sur un ton sec. Il ne peut pas se permettre de laisser qui que ce soit faire naître ne serait-ce qu'un semblant de révolte. Tout le monde sait ce qu'il trafique, mais personne n'est assez stupide pour se mettre sur son chemin, dit-elle en déposant une assiette fumante devant le jeune homme avant de s'éloigner et de quitter la pièce.

N'en veux pas à Marie, dit Karl d'un air triste. Il y a quelques années, son mari aussi a tenté de s'opposer au shérif. Ça a très mal fini.

Allez, mange, mon garçon.

Oui. Jörgen attrape sa fourchette et avale une première bouchée.
Ce serait si simple, pour moi... Soupir. Mais ils doivent le faire par eux-même. Sinon, ça n'a aucune valeur.
Je ne lui en veux pas. Je comprends. Son mari devait être quelqu'un de bien. Un homme de valeur. Et le shérif a voulu étouffer l'étincelle avant qu'elle ne deviennent un brasier. Et maintenant, la peur est partout, c'est ça ?
Je comprends...

Jörgen prend une nouvelle fourchetée.

Je suis sûr qu'il y aura une nouvelle étincelle, Karl. Un jour. Et ce jour là, il ne faudra pas la laisser s'éteindre. En tout cas, je serais là pour aider celui qui se dressera. Et je suis sûr qu'il y en aura des centaines d'autres...

En tout cas, Marie et Karl aident déjà les autres. Ils ont l'Âme. Il ne leur manque plus que la Volonté. Mais ça peut prendre du temps... Et un peut-être un électrochoc.

Qu'est ce que je pourrais rajouter ? "Aide-toi, et les dieux t'aideront" ? Ce serait mentir. Je ne serais pas toujours présent comme aujourd'hui. Et ce jour là, le revolver aura raison de leur volonté. A part si l'Âme et la Volonté s'allie à l'intelligence. Ou à la force. Ou à quoique ce soit d'autre.

Il ne faut pas être trop pressé. Déjà, je dois me faire connaitre et accepter ici...


J'en aurais trop pour moi, Karl. Tu en veux ? Et, à la cantonade : C'est excellent, Marie ! Ça fait longtemps que je n'ai pas mangé quelque chose d'aussi bon ! Merci...


Dernière édition par Eric le Mer 20 Nov - 21:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9201
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: I. Jörgen - Colonie lointaine   Dim 24 Nov - 11:22

Quelques jours plus tard, Jorgen s'est fait une bien meilleure idée de la situation à Little rock, qui est plus complexe qu'il n'y paraît. En vérité, tout tourne autour de l'exploitation de la tantalite.

Il a d'abord cru que le shérif et ses hommes détournaient une partie de l'approvisionnement pour leur propre compte, mais si ils en profitent en effet pour se remplir les poches, ce n'est pas là leur objectif principal. Leur but premier, c'est le contrôle de la population. Celle-ci est essentiellement composée des mineurs qui exploitent les gisements du précieux minerai. Ce sont des gens rudes, durs au travails, et généralement plutôt honnêtes... Qui sont contraints de fermer les yeux sur les agissements de la compagnie minière, une succursale de la Roxxor, une des principales entreprises multiplanétaires après le Sélénium.
Le responsable local expédie en effet une partie non négligeable du minerai extrait par des voies illégales. Jorgen ne sait pas encore où va cette tantalite, mais ce sont des vaisseaux indépendants, des contrebandiers, qui viennent en prendre chargement à l'écart de la ville et des mines.

Le shérif et ses adjoints font en sorte que personne n'en parle... Et que personne ne quitte ce monde. Jamais. Les habitants de Little rock savent que ce sont des tueurs, mais ils n'ont généralement pas de problèmes tant qu'ils restent dans le rang. Ils ne soupçonnent pas jusqu'où les chiens de garde de la Roxxor sont près à aller : Si quelqu'un veut partir de ce monde, ils exigeront d'abord le remboursement des dettes contractées envers la compagnie. Les (très) rares individus qui ont réussi à ne pas se faire piéger ainsi ou qui arrivent à payer sont autorisés à prendre la navette hebdomadaire et à partir, ou du moins en apparence. En vérité, aucun n'est jamais arrivé à destination.

Il y a là de quoi ulcérer Jorgen : C'est vraiment la lutte du pot de fer contre le pot de terre. Il n'y a vraiment pas de quoi donner une chance à ces pauvres gens, d'autant que les hommes de main de la compagnie comptent dans leurs rangs d'anciens soldats, mais aussi des cyborgs et même, à ce qu'on dit, deux ou trois mutants dont un télépathe. Il ne lui a pas fallu longtemps pour confirmer cette rumeur et comprendre comment ils parvenaient à enrayer aussi facilement toute tentative de sédition. Heureusement, le télépathe en question est à des années lumières de ceux qui lui ont appris quelques ficelles pour cacher ses pensées. Merci Sxirxinx.

Jorgen avait commencé à croire qu'il allait devoir régler cela lui-même, mais finalement on l'a devancé. La nuit dernière, quelqu'un a volé le dernier chargement de fournitures alimentaires et médicales sous le nez des hommes du shérif... fournitures qui se sont mystérieusement retrouvées dans la cour du dispensaire local.

Finalement, cela devient intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Nicolas
Source


Messages : 2851
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 36
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: I. Jörgen - Colonie lointaine   Dim 24 Nov - 22:49

Jörgen vient de finir son travail de charpentier. Le toit est remis à neuf, les lambris de la salle commune rénovés, et hier, il a changé toute la tuyauterie. Aidé, discrètement de quelques esprits... C'est l'heure de la pause du dîner, et il mange son ragoût quotidien. Excellent, d'ailleurs.

Bien. J'ai un candidat, finalement. Désormais, c'est plus simple... Deux objectifs : L'identifier et le maintenir en vie, sans qu'il ne s'en rende compte. Nous verrons après pour le reste.

Il faut que je mette en place mon réseau de surveillance, et que je me dégage discrètement de mon travail dans l'auberge de Marie. Ah, et aussi aller voir sur place, au dispensaire. Facile.


Jörgen sort fumer un clope, et peu de temps après...

Agent Skritch ? Déploiement de la grille de surveillance. Environnement classique, discrétion classique, agressivité minimale et réactivité maximum. Vous aurez un soutien aérien. L'unité "Corbeaux". Vous avez l'habitude de travailler ensemble, ça devrait donc se faire sans problèmes. Je vais vous expliquer les données actuelles, et, comme d'habitude, vous transférerez les informations aux subordonnés que je vais vous invoquer.

Il s'en suit une explication de la situation, et des attentes de Jörgen.

Bien, monsieur. Je prend contact avec Corvus Leader dès qu'il arrive, et je m'occupe de gérer les unités terrestres.

Oui, l'agent Skritch et Corvus Leader savent se servir des relais télépathiques que Jörgen leur fournit sur le champ. Et des centaines de rats et de corbeaux apparaissent, communiquent, et se dispersent.

Puis, Jörgen invoque son doppleganger. Celui qui a été entraîné à lui ressembler au niveau comportemental.

 Tu prend le relais. Tu travailles ici, tu dors ici, tu apprécies Marie et tu es sous ses ordres. Fais attention à elle. Voici quelques détails sur la situation... [...]

T'inquiète pas, je gère. Arrête de te la ramener avec tes "voici les détails...", l'Immortel. Je suis toi, non ? Je sais ce que je fais... Et je te promets que je ne toucherai pas à Marie. 'Fin, à part pour la protéger ! C'est à ça que tu pensais, hein ?
Et je ferais aussi attention à grand-père Karl.

Euh... Oui. Bonne chance. P'tit con... Il est un peu trop bien formé, lui.

A ce moment, Jörgen, le vrai, invoque une cape elfique, et, en dessous, étend sa combinaison à molécules instables. Il prend la forme d'un ancien ami de l'université, hélas mort depuis longtemps. Personne ne devrait voir sa figure, mais en cas de problèmes, mieux vaut avoir une apparence différente.

Bon. Allons "renifler" dans le coin du dispensaire. Si je ne sens rien, je pourrais toujours invoquer mes pisteurs...

Un peu plus tard Jorgen arrive en vue du bâtiment en question, devant lequel il y a foule. L'annonce de la distribution de denrées de première nécessité n'est pas passée inaperçue, à l'évidence. Tous ceux qui ne mangent pas à leur faim ou qui ne peuvent se soigner se sont donnés rendez-vous ici, et ils sont nombreux. Toutefois tout se passe dans le calme, chacun attendant patiemment son tour.

Le norvégien s'approche en marchant quand un cri d'oiseau attire son attention. Levant les yeux, il aperçoit un corbeau perché sur un pylone. Dès qu'il croise son regard, l'oiseau lui indique quelque chose du bec derrière lui. Tournant la tête, Jorgen voit dans un nuage de poussière arriver à toute allure un grand véhicule à antigrav. La "loi" a décidé de se déplacer sur les lieux, on dirait.




Jorgen a comme un mauvais pressentiment.


Dernière édition par Nicolas le Lun 25 Nov - 0:15, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Source


Messages : 2851
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 36
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: I. Jörgen - Colonie lointaine   Lun 25 Nov - 22:22

En une seconde, Jörgen vient de penser à une douzaine de façon différentes de détruire le véhicule. Quasi-instantanément.

Au bout d'un peu moins de deux secondes, il y apporte ses objections. Il s'est promis de rester en retrait, voir comment les humains peuvent diriger leurs propre destin. Détecter les nouveaux Bergers et leurs ressources. Il peut aider, comme un passant qui passe... Crier "Le shérif arrive !" Oui, mais... Cela créerait un mouvement de panique. Dangereux. Et lorsque les représentant de la Loi arriveront ? Ne tireront-ils pas sur tout le monde ? Impossible de le deviner. Si c'est le cas, il devra se démasquer. Hors de question de voir ces gens mourir pour rien.

Et il a promis qu'il ne laisserait pas la flamme s'éteindre. Qu'il sera là, le jour où...

Trois secondes... Après tout, ce héros a droit a un coup de chance. quelque chose qui retardera le shérif, laissera la population prendre ce dont elle a besoin. Un signe du Destin. Un signe qu'il est sur le bon chemin.

"Aide-toi, le Ciel t'aidera".

Jörgen lui-même en a souvent bénéficié, après tout.


Fait chier... Un claquement de doigt. Quelques sons incompréhensibles dans la langue humaine. Un élémentaire de foudre fonce vers le véhicule anti-grav. Juste assez pour déconnecter les circuits de l'appareil quelques secondes. Le vaisseau risque de se crasher, mais les occupants encaisseront sûrement le choc.
Les phénomènes électro-magnétiques ne sont pas rares, ici, mais les probabilités que cela se produise maintenant ! Chacun croira ce qu'il voudra...

Et tout le monde sera témoin de l'incident.


Le véhicule est soudain environné d'éclairs et de gerbes d'étincelles. Aussitôt il perd de l'altitude et touche le sol dans un fracas de tonnerre. Il continue sa course en soulevant une gerbe de terre, pique du nez dans le sol et manque de se retourner, mais finit par s'immobiliser en retombant lourdement.
Les colons comprennent immédiatement qu'il leur faut se hâter. Les derniers bien sont distribués à la hâte et tous commencent à filer dans les ruelles, les bras chargés de paquet. Pendant ce temps, une écoutille commence à s'ouvrir péniblement sur le côté de l'épave et Jorgen entend plusieurs bordées de jurons à l'intérieur.


Il va falloir quelques minutes pour que le joyeux équipage s'extirpe du vaisseau. Jörgen les met à profit. Son premier objectif n'est pas encore rempli : trouver le "héros".
Aussi, il rejoint, puis s'assoit à endroit qui lui donne une bonne vue globale. Sur ce toit, contre la cheminée de brique, c'est parfait...
Consciencieusement emmitouflé dans sa cape elfique, il part. Son âme se détache de son corps, et part à toute vitesse explorer la zone.

Sa cible a sûrement une âme forte. Elle doit avoir un comportement particulier, en ce moment même. Elle doit avoir une odeur commune à tout ces cartons de nourriture et de médicaments qui se baladent en ville. Et comme Jörgen possède un odorat extraordinaire, qui lui permet de pister ces parfums même sous forme shamanique, il ne devrait pas avoir trop de mal à retrouver un candidat intéressant.


Allons-y ! Il entre dans chaque maison, s'approche de chaque habitant, et le teste. A la vitesse de l'esprit. Il se donne trois minutes avant de retourner dans son corps et d'observer l'avancée des représentant de la Loi.


Dernière édition par Nicolas le Mer 27 Nov - 21:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Maître


Messages : 9201
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: I. Jörgen - Colonie lointaine   Jeu 28 Nov - 21:58

Lorsqu'il revient bredouille dans son corps, Jorgen constate que la dizaine d'adjoints aux airs de brutes qui venait de sortir de l'appareil écrasé ne se dirige plus vers le dispensaire, où tout le monde est fort soulagé. Au contraire, ils repartent vers le centre de la ville après avoir violemment réquisitionné plusieurs véhicules à roues. Malgré le bruit, Jorgen peut entendre que sur leurs coms retentissent des appels venant de leur QG et les rappelant d'urgence. Il s'est passé quelque chose là-bas.

Levant les yeux dans cette direction, il distingue un panache de fumée noire au-dessus de la caserne qui abrite le shérif et ses hommes. Celle-ci est implantée au pied de l'immeuble de la Roxxor, le plus grand de la ville, à six kilomètres environ de l'endroit où il se trouve.


Cette fois-ci, Jörgen a un coup d'avance. Du moins, il l'espère. Il peut se rendre sur place quasiment instantanément, et c'est ce qu'il fait.

Il est bon, celui-là... Excellent, même. Profiter du résultat d'une de ses attaques, qui amène un mouvement, pour engager un autre front, dégarni... Excellent.

Une fois à six kilomètre de là, il examine de nouveau les âmes présentes à la recherche de son candidat. Et s'il ne se trouve pas sur place, c'est qu'il est encore meilleur que prévu...Et il restera toujours une solution pour le retrouver.

Il y là une demi-douzaine de mercenaires qui courent en tous sens en tentant d'éteindre l'incendie qui ravage maintenant l'un de leurs bâtiment, probablement leur armurerie. Ils sont aidé par leurs droïdes de service, mais peinent à maîtriser les flammes, malgré les cris et les menaces du shérif qui semble dans une rage folle.

Alors que Jorgen fait rapidement le tour des lieux sous forme spirituelle, il entend un appel reçu sur leurs coms :


Silas et moi on est juste derrière lui, boss ! lance une voix à demi-couverte par les grésillements de la radio. Il vient de sortir de la ville et il file vers les canyons où sont les vieilles mines !


Ne le lâchez pas, surtout ! crie le shérif dans son communicateur.

Toi et toi, avec moi !

Lui et deux de ses hommes sautent sur leurs speeders et décollent en trombe, laissant les autres se débrouiller avec l'incendie.

En une fraction de seconde, l'âme de Jörgen s'est élevée à plusieurs centaines de mètres du sol, et il obtient une vue d'ensemble du coin. Ça devrait être facile de localiser le fuyard, et de mieux comprendre sa situation.
Une seconde plus tard il est à ses côtés, toujours sous forme astrale, et peut observer son visage, son âme et son totem, ainsi que ses poursuivants.

Même si le corps du Norvégien n'est pas loin, il faudrait trop de temps pour intervenir physiquement. Aussi, c'est un ange gardien invisible qui accompagnera le héros de Little Rock...

...Lequel est bien différent de ce qu'il avait imaginé. Lorsque sa forme astrale rejoint les deux hommes qui le poursuivent, montés sur leurs motos antigrav, puis les double pour se mettre à son niveau, Jorgen n'aperçoit au début qu'une silhouette dotée d'un grand chapeau et d'un long cache-poussière qui claque dans le vent. Il slalome entre les rochers à toute vitesse, mais étrangement il semble qu'il ne cherche pas réellement à semer les adjoints qui sont après lui.
Lorsqu'il arrive enfin à son niveau, Jorgen découvre que celui qui se cache le visage derrière un large foulard n'est en fait pas humain. Il s'agit d'un jager à la peau sombre, le premier qu'il ait vu dans cette région depuis... toujours.


Dernière édition par Eric le Dim 1 Déc - 16:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Nicolas
Source


Messages : 2851
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 36
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: I. Jörgen - Colonie lointaine   Lun 2 Déc - 20:28

Un Jager !? Mais qu'est ce qu'il fout là ?

...

Humm. Ça explique bien des choses... Pourquoi il arrive a balader ainsi le shérif. Pourquoi sa "tactique de chasse" est aussi élaborée. Mais ça pose d'autres questions. Pourquoi est-ce qu'il aide les humains d'ici ? Est-ce qu'il est sous le contrôle de Vinia ? Tsss...

On verra bien plus tard. Pour l'instant, rien n'a changé. C'est quelqu'un de bien, il fait le travail qu'il faut pour les gens d'ici, et il a besoin d'aide.

Mouais...

Je parie qu'il a plutôt prévu une embuscade ou un piège dans ces canyons. Bah, il aura bien besoin d'un coup de main a un moment ou un autre... Et ensuite on aura une longue discussion amicale.


Jörgen profite de ce petit moment de répit pour examiner l'armement des poursuivants, et l'équipement du-dit Jager. Évidemment, il reste prêt à invoquer pour protéger le fuyard, même s'il ne pense pas que ce sera utile dans l'immédiat.
Mais ses idées vagabondent. Un extraterrestre parmi les Bergers ? Ça ne serait pas dans la logique des choses.

Et pourquoi pas, en fait ? Pourquoi ne pas donner une dimension bien plus grande à ce mouvement ?


Mais oui ! Bien sûr ! C'est exactement ce qu'il faudra faire ! Un sourire immatériel s'affiche sur le visage du Norvégien. En tout cas, il continue de suivre le héros.

Les hommes du shérif restent à une bonne centaine de mètres derrière lui tout en tirant dans sa direction, mais leurs pistolets à particules sont loin de faire mouche. Ils ne sont pas mauvais tireurs, mais dans les circonstances actuelles il est presque impossible qu'ils touchent leur cible : Le jager est bien trop mobile, la poursuite bien trop rapide et l'environnement bien trop chaotique.

Quelques minutes plus tard, le "héros" de Little rock arrive près de quelques bâtiments abandonnés et à demi-couverts de sable. Ceux-ci entourent une large excavation dans le sol, un puit noir extrèmement profond aux parois renforcée d'étais. Au-dessus du trou large d'une vingtaine de mètre, quelques potences supportent des cables qui plongent dans l'obscurité.
Le jager ralenti, juste assez pour que ses poursuivants l'ai bien en vu, puis il prend un peu d'altitude avant de faire plonger son engin dans le puit à la verticale. Les hommes du shérif lancent quelques jurons et arrêtent leur speeder en trombe près du bord.


Par les couilles d'un bantar ! fait l'un d'eux en regardant dans le trou oscur. Ce type est complètement taré ! Pas question que je descende là-dedans !

Son compagnon, un cyborg aux airs de dur, semble approuver.

L'âme de Jörgen, elle, sans crainte et pour cause, suit le Jager dans le trou. Mais il cartographie précisément l'endroit. Il identifie précisément l'odeur de sa cible. Et il invoque quelques rats sur place. Des lieutenants de l'agent Skritch. L'ordre est simple. Suivre la piste, ou du moins être capable de donner une indication de direction et de la situation lorsqu'il reviendra, sous peu. Quelques minutes, au pire.

Retour à son corps physique.


Allez, on se dépêche.

Un Dragon-Nuit apparait.

A toute vitesse... Vers ces canyons. Et invisible, s'il te plaît., dit-il en levant la main.


Dernière édition par Nicolas le Lun 2 Déc - 23:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Maître


Messages : 9201
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: I. Jörgen - Colonie lointaine   Lun 2 Déc - 23:39

Alors à toute vitesse ce sera, shaman.

Quelques instants plus tard, Jorgen et sa monture, dissimulés aux yeux des hommes, s'approchent en planant de la mine désaffectée, à peu près au moment où le shérif et ses renforts rejoignent les deux adjoints déjà sur place. Le norvégien sait qu'il lui faut tout de même être prudent : Le Dragon nuit est peut-être invisible, mais pas pour les yeux artificiel d'un cyborg. De plus, ils continuent de projeter une ombre.

Le genre de chose que Jörgen n'oublie pas. Il commence à avoir l'habitude...

Un éclair, et le tonnerre qui lui est associé, jaillissent sur une hauteur proche, à l'exact opposé de Jörgen et sa monture. Juste de quoi obliger les regards à se détourner...

Dans le trou ! On fonce dans la fosse... Dès que nous sommes hors du vue du sol, plus prudemment, s'il te plaît. C'est peut-être piégé... Le nez et les espions de Jörgen devraient donner les directives pour la suite du trajet.


Les griffes du dragon noir s'accrochent à la paroi près du fond, à près de cent mètres de la surface. Se laissant glisser le long de sa queue, Jorgen atterrit sur ses pieds sur un sol meuble. Du sable amené par le vent s'est accumulé ici depuis des années et a en partie comblé l'entrée des nombreuses galeries qui partent à l'horizontale depuis le fond. Un peu plus loin, le speeder du jager est posé près de l'une de ces entrées. Ses traces de pas, bien visibles, s'enfoncent dans l'obscurité. Les rats de Jorgen ont déjà exploré l'endroit, et lui confirment que l'alien est bien parti dans cette direction. Ils n'ont pas trouvé de pièges pour l'instant, ni senti d'autre odeur suspecte.

Les véhicules antigrav du shérif et de ses hommes commencent à descendre, loin au-dessus de Jorgen.


Il ne semble pas avoir envie de camoufler ses traces... Pas d'interférences avec son plan pour l'instant. Je ne camouflerai que les miennes.

Ami Dragon-Nuit, tu peux repartir à ta guise. Merci pour tout.

A ton service, Shaman.

Et le grand reptile s'efface tout doucement.
Puis Jörgen touche le sol meuble de la caverne.


Esprit de la Terre, je vais te demander d'effacer les traces que je laisserai dans le sol. Les miennes uniquement.

Rien n'apparaît. L'esprit est très faible, et reste dans le sol qui l'a vu naître.

Bien. Il s'agit de rejoindre le Jager, et d'avoir une discussion avant... Ou après que le Shérif l'ait retrouvé. Il faut que je me dépêche un peu.


Dernière édition par Eric le Jeu 5 Déc - 21:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9201
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: I. Jörgen - Colonie lointaine   Dim 8 Déc - 5:44

Jorgen s'enfonce donc dans le tunnel sans laisser de traces. Il y fait nuit noire, mais ses sens améliorés lui permettent malgré tout de se repérer dans l'obscurité, principalement en suivant les rails couverts de sable.

Au bout d'environ deux cents mètres, il commence à apercevoir une lueur vacillante devant lui. Une minute plus tard, il débouche dans une large niche d'excavation, éclairé par quelques spots poussiéreux, et d'où partent plusieurs autres conduits étroits. Ça et là trainent quelques vieux outils, ainsi qu'un chariot minier rouillé. Dans ce dernier se trouvent qdes paquets qui semblent avoir été placés là récemment. D'après les étiquettes qui y sont collées, il s'agit de rations de survie.

Quant aux traces de pas du jager, elles disparaissent soudainement. Toutefois, la source de Jorgen lui permet maintenant de sentir sa présence, tout comme celles du shérif et de ses hommes. Ils se sont posés au fond du puit eux aussi et commencent à entrer dans le tunnel qu'a emprunté le norvégien. Leur "proie" a entreprit de les contourner par des voies annexes et va arriver derrière eux dans quelques minutes, au niveau de leurs véhicules.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Nicolas
Source


Messages : 2851
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 36
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: I. Jörgen - Colonie lointaine   Sam 14 Déc - 20:24

Ohhh... Il est plus que bon, celui-là. Je le veux avec nous... Dans la section Recrutement/Formation. Ou Renseignements. Ou encore la section Active... Humm, à voir... Jörgen laisse tomber son camouflage basé sur les molécules instables.

Naaan... Des rations de survie !?! Ça va les mettre en rogne, une fois qu'il sera parti de ce trou en sabotant leurs véhicules un peu en avance !
J'adore ! Son plan s'enchaîne à merveille, et il a même pensé à camoufler ses pas...


Bon. Retour à la surface...
Esprit de l'Espace, je t'appelle. Je veux me retrouver au dessus des grottes, à l'air libre, pieds sur le sol. Peux-tu m'aider, mon ami ? Jörgen se concentre. Les esprits de l'Espace, il ne s'en sert pas souvent. Mais il se sent mal à l'aise d'appeler le Dragon-Nuit de nouveau. Quelques secondes de prières marmonnées...

Une fois à la surface, il suit à distance l'action qu'entreprendra le Jäger. Sait-on jamais ce qu'il peut se passer.

Mais l'objectif est bien de disparaître, en partie grâce à la cape Elfique, puis de suivre sa future nouvelle recrue jusqu'à un lieu moins exposé, un de ceux où elle se rendra par la suite. Chez elle, par exemple.
Là, une discussion sérieuse se préparera.
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Maître


Messages : 9201
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: I. Jörgen - Colonie lointaine   Mar 17 Déc - 18:25

Et tout se passe exactement comme Jorgen l'avait prévu : Le jager place quelques explosifs , remonte sur son speeder puis décolle. Des explosions détruisent les seul moyen de sortir pour les mercenaires : leurs véhicules et les monte-charges.

Le terroriste file ensuite vers les collines rocheuses qui bordent la ville. Il fait plusieurs détours, s'assurant de ne pas être suivi, mais pour quelqu'un comme Jorgen ce n'est pas un obstacle insurmontable. Les esprits l'aident à le filer de loin, jusqu'à ce qu'il rejoigne son repaire : Une grotte, dissimulée dans l'ombre d'une falaise.

Il dissimule son engin à proximité, puis rejoint la caverne à pieds, toujours en dissimulant ses traces.


C'est du moins ce que lui raconte les Esprits. Oui, Jörgen a pris un peu de retard sur le speeder du Jäger. Certes, en courant, il aurait pu ne pas se faire distancer, mais...
La flemme.
Et puis, ce n'est pas discret.

En parlant de discrétion, dès que Jörgen comprend que le "terroriste" retourne à sa base (c'est à dire très vite), il décide de se camoufler. L'esprit chargé de recouvrir ses traces de pas le suit toujours, les observations directes seront contrées par sa cape, et les observations de l'espace, bah... Avec la couverture nuageuse, il n'y a rien à craindre. La thermographie, peut-être ?
Jörgen fixe sa température externe sur la température ambiante. C'est réglé.

Et il suit la piste. En marchant.


Devant la grotte, une demi-heure après l'arrivée de l'occupant.

Jörgen vérifie rapidement l'endroit via ses sens de Source, et par un petit tour éclair en forme shamanique.

Bon... Voyons voir de plus près. Devant l'entrée :
Bonjour. Je m'appelle Jörgen.
Je suis seul. Je ne suis pas armé, personne ne m'a suivi, et personne ne sait que je suis là.
Je voudrais vous remercier, et vous parler de sujets importants.
Puis-je entrer ?

A l'intérieur, Jorgen entend la respiration du jager se suspendre un instant. Puis il y a comme un déclic. Enfin, des pas feutrés qui se rapprochent de l'entrée.
Toutefois, il ne se montre pas, restant caché dans un angle de la paroi. Le norvégien entend seulement sa voix :


Avancez, Jorgen.

Parfois, il n'y a pas grand chose à répondre. C'est le cas, cette fois-ci.

Merci. J'arrive.

Jörgen s'avance lentement, les mains levées et ouvertes.
Le déclic qu'il a entendu n'est pas de très bon augure, mais il a confiance dans le Jager. Une sale surprise, peut-être. Rien de beaucoup plus méchant.


Dernière édition par Eric le Mer 18 Déc - 17:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9201
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: I. Jörgen - Colonie lointaine   Mer 18 Déc - 23:08

Bien. Pas plus loin, fait le jager en sortant de l'ombre.

Il est vêtu d'une combinaison de survie, recouverte d'un long manteau poussiéreux. Ses mains sont vides, mais Jorgen peut sentir la source d'énergie de l'arme cachée dans son dos. Il est clairement sur la défensive.

Me remercier pour quoi ?

Sur l'ordre du "terroriste", Jörgen s'arrête net.

Pour ce que vous avez fait, simplement... Merci encore.
Je ne suis pas là depuis longtemps, mais j'ai observé.
Vous avez distribué de la nourriture et des soins aux gens d'ici.
Vous avez neutralisé une partie de la puissance de ceux qui asservissent la planète, et vous les avez humiliés. Sans les tuer. Ce qui est encore une fois digne de respect. Et tout cela en risquant votre vie.

Mais je n'arrive pas à comprendre pourquoi un c'est un Jager et non un humain qui est le sauveur de notre communauté. Ou vous ne vivez même pas, apparemment, alors que vous le mériteriez cent fois.
Je suis admiratif.

... Mais les probabilités que ce miracle arrive. Vous comprenez... C'est comme gagner deux fois de suite au super loto galactique.

L'attitude de Jörgen doit être troublante pour son interlocuteur. Les bras levé, totalement soumis, inoffensif et néanmoins en danger potentiel.
Et pourtant si heureux, si pacifique, si serein, et si sûr de lui... Fort.


Et c'est là que vous proposez de m'aider, je suppose ?

Il reste méfiant, ce qui n'est pas commun. D'ordinaire, Jorgen fait ce qu'il veut avec les gens dès qu'il a l'occasion de leur parler.

Euhhh... Vous me prenez un peu au dépourvu... Jörgen dissimule un sourire avant qu'il ne naisse.
Excellent !
... Ça dépend. Vous aider pour faire quoi ?
De ce que j'ai vu, nous avons les mêmes valeurs. 'Faut voir. Pourquoi pas ?

Les gens d'ici ne méritent pas ce qu'on leur impose. J'ai déjà vu ce que des innocents peuvent subir au nom du profit. Je ne laisserai pas cela se produire ici aussi.

De quel côté êtes-vous, jorgen ?

J'ai toujours été du côté des innocents. Mais les héros qui les défendent sont souvent solitaires.
Il faut que cela change.
Il faut que ces héros s'entraident, quelque soient leurs compétences. Qu'ils s'unissent, quelque soient leurs race. Afin de devenir beaucoup plus qu'eux-même

Et moi,... J'espère réussir à unir cette élite. Il y a en a déjà beaucoup. Des gardiens. Ils se nomment entre eux "les Bergers". Ils agissent partout, avec des moyens techniques quasi-illimités.

Voilà. Je suis de ce côté.

Et vous, dont je ne connais même pas le nom, je sais que vous pourriez être un des Bergers.

L'"apparence mortelle" de Jörgen s'effondre, ainsi que son "absorption d'énergie". Il se montre sous son apparence... Normale, désormais. Ses yeux sont devenus d'un bleu d'azur, et des tatouages lumineux se dessinent partout sur son corps. La température diminue, mais une impression de sérénité et de douceur persiste.


Dernière édition par Eric le Sam 21 Déc - 23:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9201
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: I. Jörgen - Colonie lointaine   Lun 23 Déc - 1:41

Le jager baisse la main qui s'était instinctivement portée vers son arme, tandis qu'il dévisage Jorgen, les yeux écarquillés.

Je sais qui vous êtes ! Après que je lui ai parlé de nos légendes sur nos Aînés, mon ami Sanders m'a dit qu'il existait de pareilles histoire chez vous, datant de l'époque de votre Exode. Vous êtes celui qu'ils appellent le Berger. Vous êtes un presque-dieu !

Sanders ? Jorgen a déjà entendu ce nom... Mais oui ! C'est le nom de famille de Marie, son hôte en ville. Celui dont parle le jager devait être son mari, qui a disparu après avoir tenté de soulever les mineurs contre la compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Nicolas
Source


Messages : 2851
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 36
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: I. Jörgen - Colonie lointaine   Lun 23 Déc - 23:35

Rapidement, l'apparence du Berger redevient celle de Jörgen. Jörgen l'Humain, et pas le Berger, le "Presque-Dieu".
Une différence commence à se faire entre ces deux aspects, au fil des ans.


C'est bien moi. J'ai entendu parlé de Sanders. C'était un homme bien, et il ne serait pas mort si j'avais pu être là à temps. Je m'excuse. Tête basse, visage peiné. Je connais sa femme, Marie. C'est chez elle que je loge, en tant que nouvel immigrant sans le sou.

J'étais venu pour voir ce que devient cette colonie. Et j'ai été horrifié. Mais je ne veux pas imposer ma Loi. Les Humains doivent se prendre en main eux-même.
J'allais me résoudre à intervenir, quand j'ai vu tes actions.

Merci.

Jörgen baisse la tête en signe de respect.

Je regroupe des hommes de valeur pour que les innocents puissent vivre en paix. Et je compte bien les soutenir. Si tu le veux bien, j'aimerai t'aider à rendre cette planète vivable. Et que tu m'aides, au sein des Bergers, à combattre l'injustice partout ailleurs.

Qu'en dis-tu ? Oh... J'imagine que tu as beaucoup de questions pour moi. Et inversement. Je pense que nous avons un peu de temps pour discuter, mon ami...

Eh bien... Oui, je suppose. Mais je ne comprends pas : Pourquoi ne pas intervenir vous même ? Attendre que les humains agissent d'eux-même ne laissera que davantage de temps aux oppresseurs pour faire davantage de victimes ! Avec tous vos pouvoirs...

Jörgen soupire.

C'est vrai, mais il y a beaucoup de raison d'agir ainsi. Je vais t’expliquer... Et ce que je vais te dire, je ne l'ai pas dit à grand monde. Écoute bien.

D'abord, même si j'ai en effet beaucoup de pouvoirs, je ne peux pas être partout à la fois. J'ai besoin d'aide.

Ensuite, je... J'interviens souvent dans des endroits dangereux. Très dangereux, même pour moi. Un jour, je serai tué.
Définitivement.
Ce sera peut-être demain, ou dans mille ans, peu importe. J'aimerai laisser à ce monde un héritage. Qu'il reste quelque chose si je disparais. Ce seront les Bergers.
En parlant d'héritage, je me vois comme un père. Il faut que mes enfants grandissent, qu'ils deviennent peu à peu autonomes. Mes enfants, ce ne sont pas uniquement les Humains. Ce sont tous ceux qui choisissent la voie du Bien. Ceux qui désirent un monde plus juste, meilleur pour tous. Il faut être fort pour créer la paix, tu le sais déjà.
Je peux aider.

Et enfin... Nous habitons tous le même monde. Qu'en serait-il si une infime minorité de Presque-Dieux prenaient toutes les décisions, résolvaient tous les problèmes ?
... Une dictature. Une théocratie. Je ne veux pas de ça. Je ne suis pas comme votre Impératrice.

Mais rassure-toi. J'agis, et j'agirai. C'est simplement que j'essaye aussi de préparer le futur.

Veux-tu le préparer avec moi, et avec ceux qui m'ont déjà rejoint ?

Tu as le choix. C'est déjà beaucoup, crois-moi.


Dernière édition par Nicolas le Ven 27 Déc - 2:19, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Maître


Messages : 9201
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: I. Jörgen - Colonie lointaine   Ven 27 Déc - 5:51

Mon ami Sanders... Il vous aurait plu. Si il était encore là, c'est à lui que vous auriez pu, que vous auriez dû faire cette offre.

Il réfléchit quelques instants, sous le regard bienveillant de jorgen.

Très bien. J'honorerai sa mémoire. Je le lui doit bien.

J'accepte, mais... Avant toute chose, je dois régler cette affaire ici. Le shérif et ses hommes ne seront pas hors-jeu très longtemps. J'ai une ouverture, mais elle ne durera pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Nicolas
Source


Messages : 2851
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 36
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: I. Jörgen - Colonie lointaine   Ven 27 Déc - 21:21

Très bien. Je viens avec toi pour t'aider, comme promis. Tu auras le temps de m'expliquer ton plan sur la route.

... Et une fois tout ces problèmes réglés, nous iront sur la tombe de Sanders pour lui dire que ses rêves se sont réalisés. Avec sa femme.

La situation est mauvaise pour le shérif et ses acolytes. Jörgen n'a plus vraiment besoin de se cacher, et le Jäger est gonflé à bloc. La fin de leur règne est venu, ce n'est qu'une question d'heures.
D'ailleurs, le Berger envoie un signal à son Voyager personnel. Il sera bientôt en orbite.
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Maître


Messages : 9201
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: I. Jörgen - Colonie lointaine   Ven 27 Déc - 22:03

En fait, je crois qu'on va faire l'épilogue là-dessus. La suite n'offre pas de réel challenge et nos deux redresseurs de tort vont forcément l'emporter... Par exemple en collectant des preuves révélant au siège de la Roxxor que leurs cadres locaux détournent une partie des marchandises, leur faisant perdre des millions.
S'ensuivra une OPA sur les mines par le Sélénium, et hop, le tour est joué.

Nous allons pouvoir attaquer le premier vrai scénario... Il me reste juste à échanger trois ou quatre messages avec Xav. En attendant, on va continuer l'épisode flashback sur l'ouverture de la jarre.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Nicolas
Source


Messages : 2851
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 36
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: I. Jörgen - Colonie lointaine   Ven 27 Déc - 22:17

Ça marche, c'est ce que je suggérait avec ce dernier post. Mais juste une petite chose...
Jörgen recrute le Jager (après quelques vérifications : oui, les jagers sont toujours soumis à l'impératrice techniquement. D'ailleurs, une guérison de l'âme aiderait ?), mais aussi Marie, si elle le désire. Ainsi que Sanders, son mari défunt. Si une résurrection est encore possible...
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Maître


Messages : 9201
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: I. Jörgen - Colonie lointaine   Dim 29 Déc - 17:35

Pour ressusciter Sanders, Il faudrait au moins son corps... Qui n'a jamais été retrouvé.

Sachant qu'en fait il a été abandonné aux charognards il y a des mois, pas de quoi le ramener à la vie. Désolé.

Et notre ami est un jager au sang pur : Vinia n'a pas de prise sur lui.


Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I. Jörgen - Colonie lointaine   

Revenir en haut Aller en bas
 
I. Jörgen - Colonie lointaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» geosesarma colonie americaine
» repro kakarikis en colonie
» Phoque moine de Méditerranée : une nouvelle colonie du rarissime animal
» Destruction d'une colonie de freux à Gouesnou(29)
» Repro ondulées en colonie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Voyager NG :: Voyager NG :: Roleplay - Saison II-
Sauter vers: