Voyager NG

Le space opera nouvelle génération
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 I. Aliénor - Mille vies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Xavier
Maître


Messages : 6903
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: I. Aliénor - Mille vies   Mar 12 Nov - 20:00

Aurora

Sur Aurora, la vie était étrange. L'espace composant la planète avait été réparti aux familles des premiers migrants. Puis subdivisé entre leurs descendants. Il avait fallu prévoir des guerres de terres ; on limita donc les naissances. On diminua tout facteur de stress. La durée de vie s'allongeait. Les chercheurs étaient libres de faire ce que bon leur plaisait, les domaines étaient entourés d'une nature maîtrisée. En moins de cinquante ans, Aurora n'avait plus de prédateur inconnu, plus de dangers sauf dans quelques zones où personne ne se rendrait.

Les domaines familiaux étaient peuplés par un à douze individus, jamais plus. Des robots les assistaient dans tout. Et ils ne se fréquentaient les uns les autres qu'en vue de recherches, d'échanges pré-programmés (le commerce aussi avait été légiféré et quantifié. Aurora ne produisait pas à excès). Bref, la vie des Aurorains était bénie, enviée, calme, bien réglée.

Et ça n'inquiétait personne.

Pourtant, les gens ne se mélangeaient presque plus. Leur médecine avancée les amenait à un stade où leur vie comptait plus que celle de leur descendance. Le pire des crimes était une fécondité trop haute, et rarement les faits s'avéraient plus graves.

Mais Aliénor, elle, trouvait qu'il manquait quelque chose ici. Et il y avait tout un tas de scientifiques et de télépathes, plus quelques mutants d'un intérêt fantastique. Et elle les connaissait, et elle se disait qu'il aurait fallu qu'ils collaborent. Mais jamais ils n'auraient eu l'occasion de prendre ce genre d'initiative. Entre l'apprentissage automatisé et le tuteurage parental, les écoles n'étaient plus indispensables.

Alors, Ali ouvrit, au nom de Madame Abigail Wicca, il y a soixante ans de cela, une école. Les Aurorains y apprenaient à n'être pas trop timorés, à sociabiliser, et des théories inégalées en matière d'inspiration. Des théories élaborées par un esprit inabordable, mais qui comprenaient des certitudes d'un genre nouveau sur la nature même de l'univers.

De plus, d'autres élites  intellectuelles, venus d'autres mondes, prennent part aux cours en tant qu'étudiants ou professeurs.

Et voici l'histoire. Maintenant, le jour des soixante ans de l'école, Aliénor est au bar "la cantina", dans l'université, où elle vient de laisser le doyen aux prises avec un étudiant brillant. Ils discutent de phyique quantique, et elle sait que le doyen n'admettra pas avoir tort avant dix bonnes minutes. Et il a tort.

Elle se retire donc à sa table, dans ce corps de fabrication maison, 32 ans d'apparence, sous le Nom de Alison Wicca.



Et elle finit son verre. A ce moment là, une voix sonne derrière elle alors qu'elle admirait la vue nocturne sur l'université.


"Alors, on a le bourdon ?"

Une voix inconnue. Un choix de mots pour le moins étonnant, surtout pour un vieux mot comme celui là, inutilisé depuis tant d'années. Elle se retourne pour voir de qui il pourrait bien s'agir...



Dernière édition par Xavier le Jeu 12 Déc - 22:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9161
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: I. Aliénor - Mille vies   Mer 13 Nov - 15:17

Une jeune fille aussi charmante ne devrait jamais boire seule, ma chère.

Bon sang ! C'est ce vieux raseur de docteur Kritchec. Elle avait pourtant réussi à l'éviter depuis plusieurs jours, mais le vieil homme est rusé. (En fait, avec son super-esprit de mutant, c'est l'un des très rares humains dont l'intelligence approche la sienne.)

Il a eu son heure de gloire en tant que savant fou et vilain de renommée interplanétaire il y a une trentaine d'années, mais depuis qu'elle l'a capturé et assigné à résidence ici, il semble avoir renoncé à ses rêves de tyran... Si ce n'est avec ses élèves.

Aliénor jurerait qu'il se venge d'elle en venant la harceler dès qu'il le peut avec une conversation ennuyeuse à mourir, un humour vraiment louche et des regards libidineux, armes puissantes pour venir à bout de la patience de la "jeune" femme. Elle l'accueille pourtant aussi bien qu'elle le peut ; après tout, il ne sait probablement pas qui elle est, et il a participé à cette école ; il a mérité un peu de la gloire.


Doooocteur Kritchec ! En quoi puis-je vous aider, cette fois ? A moins que vous ne désiriez que trinquer ? Dit-elle en tendant son verre, les yeux dans les yeux, pour éviter les débordements oculaires...

Oh non, non, je ne bois plus depuis longtemps. La dernière fois que j'ai touché à l'alcool, je me suis accidentellement infecté avec une forme mutante de syphilis. J'ai eu une éruption massive de furoncles géants pendant trois semaines, et encore maintenant... finit-il en se grattant l'aine.

...


Eh bien voilà. Je devrais faire ça. Pas la partie maladie, hein, je veux dire ne pas tant boire. C'en est fini de cette mentalité de hippie. Cet homme a un don pour déranger, il faudra penser à l'envoyer sur un ennemi pour le répugner.

Au fait, votre compte-rendu sur vos expériences avec les étudiants ET vos aventures de laboratoire sont prêts ? Vous savez ce que ça nous coûte vos trucs ? Voilà. Ça devrait le ramener dans le monde réel.

Bah ! voyez ça avec mes assistants. C'est mon génie créatif qui vous intéresse, pas ma capacité à remplir de la paperasse. Ce magnifique organe, dit-il en se tapotant le front, n'est pas fait pour des tâches aussi triviales.

Il ajuste ses lunettes tout en continuant de regarder Aliénor. Celle-ci ne peut pénétrer son esprit à cause de ses implants psioniques, mais elle sent qu'il a une idée derrière la tête. Il semble attendre quelque chose avec une impatience mal dissimulée : son menton tremblote, il transpire abondamment et sa tentative de sourire est plutôt crispée.

... Quoi ? J'ai oublié quelque chose ? Aidez-moi un peu, j'ai un million de choses à penser...

Non, non, rien du tout. C'est juste que... Attendez.

Il sort de la poche de sa blouse un petit pulvérisateur et s'envoie une bonne rasade d'un produit incolore dans le cou puis, après une hésitation, une de plus sous les aisselles.

Alors ? Toujours rien ? dit-il en regardant attentivement Aliénor.

Le visage d'Aliénor reste ébahi alors qu'elle utilise sa vision microscopique pour analyser rapidement les composants du spray,mais le vieil huluberlu ne laisse que peu de place au doute.

Non mais... Attendez voir... Si, en effet, ça commence à être clair. Il me monte comme une envie. Une envie irrépressible de vous coller en cour de justice. J'ai bon ? Parce qu'ils n'attendent que ça, un vieux pervers repenti qui reprend du service. Grandissez, mon vieux.

Profitant de sa lancée, elle s'éloigne d'un pas pressé se faire remplir une coupe. Sur sa rétine défilent les images des drones de surveillance, alors qu'elle se dirige vers la talentueuse Holly Davis, sa star du département Xénobiologie. Les parents de Holly sont une égérianne et un Val'Dey, aussi a-t-elle beaucoup voyagé, et ne restera pas ici plus d'un an. Même pour Aliénor, c'est une rencontre rare.

Ah ! Mademoiselle Davis. Comment cela se passe-t-il sur le campus ? La fête bat son plein, j'espère que tout est à votre convenance.

Miss Wicca. Tout est parfait, comme toujours.

Que puis-je pour vous ?

A vrai dire, si vous pouviez juste me tenir occupée le temps que le vieux Kritchek m'oublie, ce serait déjà bien. Mais je devais aussi vous dire que nous aurons bientôt de nouveaux spécimen issus de mondes inhumains ; vous aurez bientôt de quoi vous tenir très occupés.


Dernière édition par Eric le Mar 19 Nov - 8:49, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9161
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: I. Aliénor - Mille vies   Mer 20 Nov - 21:49

Bien, répond-elle avec son habituel air blasé. Si ils sont aussi intéressants que les derniers, cela me convient.

Vous avez réussi à nous trouver quelque chose d'exotique ? ajoute Exala, le dragon lié à la jeune femme.

Elle est incapable de dire lequel est le plus brillant, mais à eux deux ils ont plus fait progresser l'étude de la compatibilité des gènes humains que quiconque avant eux, si ce n'est peut-être Aliénor elle-même. A vrai dire, ses derniers corps de synthèse ont reçu de nombreuses améliorations grâce à leurs travaux. Ils ont avancé dans de nombreuses voies, étudiant les hybrides entre humains et aliens, mais aussi avec certaines races extra-dimensionnelles.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître


Messages : 6903
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: I. Aliénor - Mille vies   Sam 23 Nov - 19:31

Oui. Je vous ai ramené des poissons-lune de Naharza, invisibles à l'oeil nu, uniquement révélés par une lumière Infra rouge. On a des chats de Drazyl, au venin paralysant. Des Os de dinosaures Terriens, récupérés sur la Terre avant l'exode. On a eu un cadavre de Vox, aussi.

Et j'ai un ami qui va venir de très loin bientôt, un égérian, assez calé sur un large nombre d'espèces qui vous seront inconnues. Vous aurez de quoi vous amuser, c'est promis.

C'est bien, mais seulement il sait se concentrer sur son travail. La plupart des égérians sont si... dissipés.

Pour une demi-égérianne, elle manque singulièrement de tolérance avec cette partie de son ascendance. En fait, elle est très peu tolérante tout court, et très monomaniaque. C'est peut-être pour ça qu'elle est aussi peu douée pour les relations humaines, mais aussi brillante quand il s'agit de sciences. Quelque part, aliénor a parfois l'impression de se reconnaître un peu en elle.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9161
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: I. Aliénor - Mille vies   Dim 24 Nov - 10:57

édité

Xav, je te propose un truc. Tu acceptes ou pas :

Et si pour Aliénor, qui est multiple, on faisait une réintroduction du personnage différente de pour Jorgen. Lui va vivre une (micro) aventure. Pour toi, je verrai plutôt un tour d'horizon de ce que font les différentes Aliénor, chacune dans leur coin. Si ça te convient, je trouve par exemple que ce pourrait être suffisant pour la première, à moins que tu ais quelques chose d'autre à montrer. Tu pourrais passer à la suivante quand tu veux.
Si tu veux bien qu'on procède ainsi, par contre, je n'ai qu'une seule exigence : Celle qui fait des prédictions passe en dernier.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître


Messages : 6903
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: I. Aliénor - Mille vies   Lun 25 Nov - 15:16

Secteur inconnu

Dans cette station spatiale,flottant dans des espaces délaissés, à des milliers d'années lumière de toute étoile, ne vivent que trois personnes. Les personnes le plus intelligentes de toute l'humanté ; et les plus humanistes. La station n'a rien à craindre : elle est entourée d'une véritable armada de vaisseaux spatiaux, crème de la crème de la technologie humaine.

Aux couleurs de l'Alliance, ils s'organisent comme des romains titanesques dans l'ombre de l'espace. A l'intérieur, Aliénor temine une partie de simulateur pour les nouvelles navettes d'assaut des porteurs de guerre.


Les jets ne tiennent pas assez longtemps. Tu avais raison, Alonso. C'est coûteux mais il nous faut des batteries plus stables. Une heure et demie d'autonomie, a ne suffira pas toujours.

D'un autre côté, si vous n'utilisiez pas autant le faisceau à particules, on pourrait la faire tenir une dizaine d'heures de plus avant recharge.

Ah c'est donc ça... Eh bien doublons la batterie alors.

Le mutant prend note de la modification, comme de toutes les autres auparavant, et lance mentalement un ordre aux machines. Les nanites et les mécanobots se chargeront du reste.

A part ça je pense qu'on est pas mal. Une fois la modification faîte, lance deux prototypes en bataille télécommandée, mais cette fois on ne joue pas à la simulation. On va voir ce qu'ils ont dans le ventre et si tout va bien, vous lancerez la production. Comptez deux mille par Porteur.

Maintenant, allons voir Myranna. J'ai hâte de savoir ce qu'elle a pensé du projet "Gigabot²".

Quelques couloirs et un téléporteur plus loin, les deux inventeurs apparaissent, non loin des quartiers communs. Myranna, une Bellanienne hors norme, Est en train de compulser maladivement les registres du premier Gigabot, cherchant l'erreur. Elle n'a pas dormi depuis qu'elle y travaille, et çafait maintenant deux jours révolus. Il est temps de prendre la température du projet.

Oh, vous êtes là depuis longtemps ?

On arrive. On pense qu'il est temps de faire une pause, et de discuter un peu : Je pense qu'on peut reproduire les schémas,ce n'est pasle souci. Ce qu'il faut, cesont des sécurités et un niveau de contrôle plus sûr. Est-ce faisable ?

C'est encore faisable, oui, mais nous sommes bientôt à la limite de ce que nous savons faire. De plus, au stade où nous en sommes, chaque amélioration fait augmenter le coût du projet de façon exponentielle. Tout dépend de ce que vous voulez investir.

D'après mes calculs, le premier prototype aura déjà coûté un peu plus de quatre-cent-dix-huit milliards de crédits, madame.

Non-sens. Vous savez bien que j'ai fait cette station à partir des débris alentours, de drones miniers et de ressources personnelles. Et les matériaux rares ont beau coûter cher, c'est le résultat qui compte. Tout ce qu'il faut, c'est casser le risque de développement d'une personnalité. Quand on l'aura, il mappera le monde connu et le reste ; toute recherche, toute hypothèse sera calculable et anticipable. On pourrait peut-être syntoniser en remodelant la réalité ici où là, j'en passe et des meilleures.

Et à ce moment là, vous l'emballerez et le stockerez, comme le reste.

On ne peut pas laisser des choses pareilles traîner. Le point fort de cette station en matière de défense, c'est que personne n'a idée de la chercher. Mais même avec mes défenses, quelqu'un ou quelque chose pourrait passer. Mais rassurez-vous, on jouera avec, un peu. Avant de la ranger.

Au moins, si quelqu'un attaquait la station, on verrait un peu d'action par ici.

Vous disiez ?

Mmmm ? Rien d'important. Juste que puisque j"en ai fini avec cette phase de calculs et que j'ai une petite heure avant l'essai virtuel, j'aurais bien besoin de me défouler un peu. Une activité plus physique, quoi ! Bien sûr, je doute que vous compreniez cela, mon cher.

Vous pouvez me taper dessus pendant une heure, il faudra bien ça pour peaufiner les moule initiaux. C'est qu'ils ont de la production à sortir, ensuite. Allez-y, Alonso. On vous rejoint. Celle qui gagne pourra piloter le jet.

...

Pendant l'entraînement, l'amazone blanche se défoule tout en étanchant sa soif d'informations.

Vous dîtes que je suis le produit du hasard. Que vous ne m'avez pas programmée génétiquement pour venir ici. Mais j'ai du mal à le croire, "sorcière".

Pourtant, c'est le cas. Tu portes des gènes faits à partir de ceux que j'ai créés, mais tu as un cocktail vraiment surprenant. Cette vivacité d'esprit, c'est fou. Je pense que c'est une mutation ; vous avez AUSSI des gènes mutants après tout, et ceux-ci sont "instables". Enfin, pas instables comme dans "quand j'aurai vingt ans j'exploserai", ça j'ai corrigé.

Seulement, voilà : ils mutent encore.

Pourtant je me sens bien ici, même sans mes soeurs. JE peux penser à des choses pour lesquelles je n'aurais pas de temps là-bas. Mais Alonso a des doutes.

A quel propos ?

Le bienfondé de notre action. Il se sent lésé parce que vous nous retirez les meilleures réussites. Il se demande si nosu ne travaillons pas pour l'Ennemi.

Ah oui, quand même. Il n'a pas des demi-doutes. En même temps lui aussi est intelligent. Il fallait s'y attendre. Merci de l'information, Myranna.


Dernière édition par Xavier le Lun 25 Nov - 17:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9161
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: I. Aliénor - Mille vies   Lun 25 Nov - 21:46

A votre service, Sorcière.

Sur ses écrans, Aliénor peut contempler l'énorme masse qui flotte dans l'espace et dans laquelle elle se tient. La station a été entièrement pensée et construite pour abriter le projet Mégabot². Dix-huit kilomètre cubes d'installation, dont la moitié rien que pour assembler le gigantesque cerveau quantique. Il aura fallu près de trente années terriennes standard pour concrétiser ce projet, deux fois plus de temps que le premier essai, qui s'était soldé par un échec cuisant dont elle se rappelle encore. Le Mégabot² sera le sommet de ce que l'humanité aura jamais accompli jusque là en matière d'avancée scientifique. Elle aura à sa disposition un outil si puissant qu'elle même peine encore à entrevoir toutes les possibilités... Si cela fonctionne, bien sûr. Si par contre c'est un échec, ce sera un réel coup dur pour elle. Elle a trop investi pour que cela se produise.

J'ai fini de paramétrer les systèmes, madame. Je crois qu'il est temps.

Ça y est, c'est votre grand moment, Sorcière. Je donne l'ordre à la flotte de se préparer à bouger.

Bientôt, la station commence à se déplacer avec son escorte, prenant la direction d'un astre solitaire. Celui-ci abrite la Source qu'Aliénor a sélectionnée, celle qu'elle va arracher à l'étoile pour en faire don à sa création. C'est l'ultime opération, celle qui décidera de l'avenir de toute cette expérience.

Aliénor utilise alors la "matrice quantique". C'est le must de cette part du plan. Le Gigabot original était trop indépendant. Le second manquait d'envergure. Celui-ci ne développera pas de personnalité : il en a déjà une. En construisant toute cette armature comme une extension du Bourdon, Aliénor espère pouvoir en utiliser les capacités à distance. Son Bourdon, essentiellement une copie d'elle-même à la base, serait donc le dépositaire de la source. Il pourrait activer le Gigabot, mais sans lui, rien de tout ceci ne sera utilisable. Elle dépose alors son outil favori dans un tube, qui éjecte le Bourdon dans l'espace pour qu'il s'insère dans le GigaBot. L'opération peut commencer.

La masse gigantesue s'éloigne dans l'espace. Aliénor, de son point d'extraction, passe en revue différents écrans de contrôle des données. Tout écart doit être repéré et contré au plus tôt.



L'extraction commence. Aliénor utilise différents spectres visuels pour analyser l'évènement, mais les plus intéressants restent ses yeux : elle commence par balayer l'évènement avec une vision des flux mystques. Anormalement élevés.



Puis elle regarde le flux psychique dégagé lors de l'expérience, mais l'éclat est si intense qu'il est difficilement quantifiable. Eblouie, elle repasse à ses écrans.


Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9161
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: I. Aliénor - Mille vies   Mer 27 Nov - 20:08

L'octogone qui a servi a extraire la Source du soleil semble avoir parfaitement fonctionné. Le transfert d'énergie vers le Bourdon est complet !

Les données commencent à affluer, mais ce ne sont que des détails, finalement. Aliénor le sent dans son être, dans sa Propre Source : Elle a réussi !


Félicitations, Sorcière, fait la bellanienne avec une pointe d'admiration. Vous avez accompli un prodige.

Oui... je sens qu'il y a là de quoi faire quelques essais. Je contacte le Bourdon.

Yo, bitchy ! Comment tu te sens ? Pas de stress, camarade ?

(ton guindé) Je suis parfaitement opérationnel, si tu veux savoir. En fait, j'expérimente actuellement un état curieux. J'ai l'impression d'avoir des réponses à toutes mes questions avant d'avoir fini de les formuler.

Vu d'ici, l'opération a parfaitement réussi. Je suis parfaitement en phase avec le Mégabot² je suis prêt à lancer les tests. Demande-moi ce que tu veux.


Okay. Il y a un beau bloc de plomb flottant dans ton environnement proche. Prêt à jouer l'alchimiste ? Tu vas essayer de le scanner de manière exhaustive, et de réécrire son "code source".

C'est fait, répond le bourdon à peine Aliénor a-t-elle finit sa phrase.

D'après les scanners de la station, le bloc de métal est maintenant constitué d'or.


Félicitations, madame. Vous avez une pierre philosophale.

Difficile de dire si il est sarcastique...

Entout cas, comme promis... Vas y.Demande-lui ce que tu veux. C'est ton tour.

Dans ce cas, débutons les tests.

Les tests ? La Sorcière te dis que tu peux demander ce que tu veux à un génie, du genre de ceux qu'on trouve dans les lampes, et toi tu veux juste tester ses pouvoirs ? Tu n'as rien de plus... de plus... amusant ?

Mais cela m'amuse. Cela ne se voit pas ? dit-il d'un ton égal.

Heu... Vas-y, fais-les, tes tests. Pfff.

Et la batterie d'analyses commence...


Dernière édition par Eric le Dim 1 Déc - 16:32, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître


Messages : 6903
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: I. Aliénor - Mille vies   Dim 1 Déc - 18:33

Central Command, en orbite de Terra Beta.

Dans ce bureau sont prises toutes les décisions stratégiques de la flotte humaine. Pour En arriver là, il aura fallu à Ashley Wilson quatorze ans d'études militaires, d'entraînement et de fidélité à l'armée. Désormais, bien des mouvements de troupes passent par elle et son équipe, et elle gère fréquemment les nombreux incidents diplômatiques inter-humains. Ce qui, malheureusement, arrive très fréquemment, et n'a rien d'une sinécure.

De sa fenêtre, le noir éclairé d'étoiles, le "ciel spatial". La porte sonne. Elle pose son cigare.


QUOI ENCORE ? ENTREZ !

Amiral, désolé de vous déranger. Vous m'aviez demandé de vous alerter dès que les émissaires Drass seraient présents. Ils arriveront hors d'hyper espace d'ici une heure. J'ai pensé que vous apprécieriez d'avoir le temps de vous préparer.

Mfff. Oui, vous avez bien fait. J'arrive.

L'amiral wilson sort de son bureu quelques minutes plus tard pour se rendre au centre de commandement stratégique. A peine a-t-elle fait quelques mètres que sort d'un couloir adjacent un homme en uniforme qui accélère le pas pour se placer à sa hauteur.

Mes respects, amiral.

Le mutant aux yeux rouges portant le grade de colonel se nomme Gunter Kutt. Il fait office d'agent de liaison entre l'armée et les services secrets terriens, raison pour laquelle il est placé en dehors de la chaîne de commandement habituelle et ne rend des compte qu'à elle. C'est d'ailleurs Aliénor qui l'a fait placer à ce poste : Il est le pur produit du programme de réhabilitation des mutants qu'elle a lancé il y a près d'un siècle. Ce n'est pas encore une réussite totale, car sa nature lui aurait compliqué la tâche si il avait eu à commander des hommes, mais il est parfait dans sa fonction actuelle. Il est impertinent, a des moeurs plutôt dissolues et un problème avec l'autorité, mais il est totalement dévoué à l'amiral et il obtient d'excellents résultats, parfois avec des moyens surprenants.

Que se passe-t-il, colonel Kutt ?

Je viens vous confirmer que, comme vous le pensiez, un agent du réseau drass s'est infiltré dans la base de données de l'alliance. Il a pu télécharger des informations, celles que vous aviez préparé à son intention. Nous sommes certains qu'il n'a rien suspecté et qu'il les croit authentiques.

A l'heure actuelle, ses commanditaires doivent déjà être entrés en leur possession.

Il y a un moment déjà que certains clans drass veulent infiltrer l'armée terrienne. Cette fois-ci, l'amiral wilson a décidé de les laisser réussir... La préparation de la base de données a été assez phénoménale, mais l'intérêt est là : on ne savait pas exactement ce qui les intéressait. C'est chose faîte.

Ashley vérifie sur son datapad de poche ce qui s'est passé exactement. Et les résultats sont assez surprenants : Bien sûr, la division recherche et développement, les armes et concepts des vaisseaux de protection planétaire, les satellites armés, les codes humains, tout ça les intéressait. Et heureusement, tout ça a été refait, contrefait, épuré, réorganisé...  Mais les premières explorations du pirate drass ont été aussi imprévues que révalatrices.

L'énergumène a vraissemblablement été fort intéressé par les effectifs militaires humains, les diversités et spécificités des diverses espèces représentées sur la flotte, les moeurs et traditions... Mais il a vraiment approfondi son étude en téléchargeant spécifiquement et en priorité les dossiers de toutes les femmes.

Comme à priori, il ne devrait pas s'agir d'un otaku gris de trois mètres, l'amiral Wilson en a déduit que son intérêt devait se trouver ailleurs. Et bien qu'elle ait des théories, elle attend beaucoup de l'entretien.


Bon alors. Je ne vois pas quatre mille possibilités...

1. Ils ont une incompréhension culturelle de l'équité sexuelle dans tous les milieux humains.

2. Ils cherchent des explications et des solutions au sujet de leur dégénérescence reproductive.

3. Ils ont une arme quelconque qui n'opère que sur le sexe féminin, genre un contrôle phéromonal, mental ou je ne sais quoi, et ils cherchent le spécimen parfait.

4. Ils cherchent une femme en particulier, mais n'ont pas assez d'infos. Et ils sont sûrs que c'est une militaire. Un peu capillotracté.

5... C'est fou comme la théorie de l'otaku Drass a du mal à se décrotter de mon esprit...

Ou 6... Je me suis faîte repérer. Noooon... Même moi j'aurais du mal à me repérer. Ca doit être autre chose.


Dernière édition par Xavier le Mar 3 Déc - 23:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9161
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: I. Aliénor - Mille vies   Jeu 5 Déc - 22:09

Vous aussi vous trouvez cela étrange, n'est-ce pas ?

Nos télépathes ont tenté de d'explorer discrètement l'esprit de cet agent, mais la personnalité factice que lui ont implanté les drass est de premier ordre. Ils n'ont rien pu découvrir. La seule autre solution serait de le passer à la sonde mentale.

En disant cela, le colonel Kutt sait très bien que ce n'est pas une option : Un agent drass actif mais sous surveillance a beaucoup plus de valeur qu'un agent lâché par ses commanditaires. De plus, il y a de forte chance pour que l'espion en question ne sache que le strict minimum. Amener ça sur le tapis en plein meeting diplomatique risque d'être explosif. Il va falloir louvoyer.

Un peu que c'est étrange. On a au moins son nom, colonel ?

Oui, amiral. Il s'agit d'un analyste du secteur Rome-3 dénommé Karl Wong. Voici son background, dit-il en tendant un data-disc à Ashley, mais je doute qu'il soit vraiment utile. Je crois qu'il s'agit d'un recrutement hostile.

Émettre cette théorie est plutôt risquée pour Kutt. Il prend le risque de passer pour un idiot car les "recrutements hostiles" n'existent en principe pas : Beaucoup de vétérans des services de renseignement pensent qu'il s'agit d'une chimère, d'une idée folle née dans un esprit paranoïaque. Modifier l'allégeance de quelqu'un par des techniques mentales est certes possible, mais sans que l'altération soit visible ? C'est très différent d'une personnalité factice, qui n'est qu'un masque, et c'est supposément impossible.
Evidemment, Aliénor sait que ce genre de chose existe pour avoir rencontré Rebecca Starling, l'Impératrice, mais elle n'a jamais pu constater par elle-même que qui que ce soit d'autre pouvait parvenir à obtenir ce genre d'effet.


Attendez, vous n'aviez pas mentionné le fait que c'est un humain !?

Haha ! Très drôle, amiral ! Comme si un drass avait pu passer inaperçu dans un de nos sites sécurisés, fait le colonel Kutt en se déridant un peu.

Non, vous ne comprenez pas... Et si c'était un métamorphe ? On a fait une analyse A.D.N. de ce bonhomme ? Non hein ? Que ça soit fait pour tout le monde dans son entourage direct, histoire qu'il n'aie pas de soupçons. Et pas de confusion d'étiquettes ou je ne sais quoi. Qu'il y ait une unité armée de prête au cas où. A moins que vous ne souihaitiez faire ça disrètement vous-même, colonel.

En fait, c'est déjà fait, amiral. Vous vous souvenez de la façon dont nous avions démasqué ce val dey cultiste du chaos il y a deux ans ? Celui qui avait agressé son capitaine ? J'en ai tiré une bonne leçon et je n'oublie jamais cette possibilité.

Aliénor s'en rappelle parfaitement. Il s'agissait d'une recrue en apparence tout à fait normale, mais qui s'était révélé un adepte de pratiques interdites. La liberté de culte est de rigueur dans les armées de l'Alliance, mais les val deys qui ont exporté avec eux les rites du chaos en s'exilant de leur monde ne sont pas tolérés pour autant. Celui-là avait changé d'apparence pour se venger d'un supérieur soi-disant trop dur avec lui. C'était la première collaboration entre l'"amiral Wilson" et le colonel Kutt.

étrange comme cette affaire sordide peut devenir un bon souvenir d'une collaboration réussie. Bon, ravie que vous soyiez toujours au aguets, je n'en doutais pas vraiment, remarquez... Mais du coup, le mystère reste entier. Ecoutez, je vais voir si on peut trouver mieux que nos télépathes. J'ai toujours un ou deux atotus dans ma manche. Rompez, Colonel, joli travail.

Merci, amiral.

Il fait demi-tour, laissant Ashley continuer sa route...


Dernière édition par Eric le Mar 10 Déc - 22:08, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître


Messages : 6903
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: I. Aliénor - Mille vies   Mer 11 Déc - 9:05

Semiu satisfaite, l'amiral Wilson poursuit sa route. Quoi qu'il advienne maintenant ne changera rien à sa décision ni aux évènements suivants. Il est temps de faire comprendre aux Drass quelle est la supériorité humaine sur eux. Tout en douceur, si possible. Elle arrive enfin vers les Docks diplomatiques ; là où s'arrimera le vaisseau Drass. Attendue par l'escorte, la petite fanfarre, le corps armé et ses collègues diplomates, Aslhey prend la pose militaire datant des chevaliers anglais, main droite sur la tempe pour relever une visière qui n'existe plus depuis plus de mille ans. Puis elle garde la pause.

Dans un chambardement de fumée et de crissements métalliques, les invités arrivent. Une porte gigantesque s'ouvre, et déploie une passerelle adaptée à des êtres réellement lourds. Certains des musiciens manquent de lâcher un "couac". Tous les gens présents n'ont pas nécessairement eu l'occasion de réellement rencontrer les géants aux quatre yeux. Le face à face est déroutant, la première fois.


Un accueil à la fois militaire et musical... Décidément leur civilisation est étonnante de contradictions.

Voyons, amiral. Vous dîtes cela, mais n'oubliez pas que pour nous aussi, le but est d'être polis et amicaux. Pour commencer, du moins.

Amiral Kabar ! Sénateur Jumba ! Que pensez-vous de l'acoustique de cette pièce ? Formidable, non ? Chaque son est supposé se répercuter à merveille dans toutes les directions...

Oui, c'est... surprenant. Mais à quoi cela sert-il, exactement ? répond le sénateur, apparemment dérouté par cet accueil.

Derrière les deux militaires, leur escorte personnelle commence à débarquer. Il ne leur a été autorisé qu'un seul garde du corps chacun, mais quels guerriers ! Engoncés dans leurs armures intégrales, ils ressemblent véritablement à des tanks.
Puis vient une chose à laquelle l'amiral ne s'attendait pas : Une soeur les accompagne. Masquée et en robe simple, relativement petite pour une drass, elle reste discrètement en arrière. Le visage d'Ashley Wilson reste impassible.


C'est pour célébrer l'arrivée de hauts dignitaires respectés de toute notre nation, tout simplement. Si vous voulez bien me suivre, messieurs, nous avons quelques procédures à achever, puis nous passerons à la.... surprise. J'imagine que c'est là le meilleur terme. Mais nous y reviendrons plus tard...

Elle montre le chemin,laisse passer les dignitaires, et leur emboîte le pas. En passant juste derrière les drass armoriés, afin de pouvoir leur glisser :

Jolie couleur, cette armure. Ca vous va à ravir.

...


Dernière édition par Xavier le Ven 13 Déc - 17:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître


Messages : 6903
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: I. Aliénor - Mille vies   Mer 11 Déc - 12:48

Même si les militaires humains ne paient pas de mine face aux armures lourdes, sans compter la taille des invités, la délégation est supposée être paisible et productive. On sent néanmoins leur mal-être, mais étrangement, l'amiral va très bien ; en fait, elle n'a jamais semblé aussi sûre d'elle que devant ces étranges extra-terrestres.

Les protagonistes arrivent donc en salle de conférence. Plusieurs issues sur divers secteurs de la base, de larges bancs placés en amphithéatre, un pupitre central équippé de projecteurs holos afin d'illustrer des propos, quelques robots-serveurs simplistes... Bref, le must de la réception militaire. Une fois entrée, Ashley fait signe aux invités d'entrer, et laisse aussi venir les tanks vivants et la femelle imprévue. Puis elle se tourne vers sa propre garde.


Merci messieurs. Veuillez nous attendre dehors.

Sans discuter, merci. Ne vous en faîtes pas, j'ai cette affaire bien en main.

Une manipulation sur son data-bracelet, et les portes se referment.

Prenez place, je vous en prie, la salle est assez spacieuse pour que vous puissiez vous positionner à l'aise, je pense.

Une autre pression sur le bracelet. Les vitres modulables se teintent, les mesures de confinement sonore s'activent. Puis elle lance un programme qui parasitera les cameras pour qu'elles enregistrent des banalités. Cette entrevue restera secrète.

Bien ! Venons-en au fait, messieurs. Et madame... Et si nous commencions par le commencement ? Que venez-vous chercher ici ? La question peut sembler futile, mais voyez-y une occasion de récapituler nos objectifs respectifs et de clarifier en toute honnêteté les non-dits qui pourraient polluer la suite du débat, je vous prie.

Dans ce cas, autant être direct, amiral, dit le sénateur avec ce qui fait office de sourire chez un drass. Nous avons trouvé plusieurs de vos sondes dans le secteur que vous désignez sous le nom de Alcor-121, pas très loin de nos frontières...

Là Aliénor se dit qu'ils exagèrent, quand même. Cet endroit est tout de même à plus de 50 années lumières de la planète drass la plus proche.

...Et nous craignons que vous fassiez l'erreur de tenter de coloniser ou d'exploiter des mondes dans ce secteur. Il y a beaucoup d'éléments parmi nous, des kanaskarans indépendants, qui n'attendent qu'un tel prétexte pour lancer une bonne guerre, vous savez, finit-il d'un ton navré.

Mmm. Je vous entends, oui. Quoi d'autre ? Dit-elle avec une pointe de ce qu'on pourrait facilement méprendre pour du je-m'en-foutisme. En tout cas, ce n'était pas de l'inquiétude, ça, c'est certain.

Parce que bon, il faut bien voir que ce ne sont là que des mesures de détection, rien d'offensif, situées à pas mal d'années lumières de vos frontières. Alors admettons que pour vous, plusieurs dizaines d'années lumières égalent "pas très loin". Ca reste trois bouts de métal qui sont aisément retirés. On les reculera, si ça vous rassure. Sur le coup, Ashley est assez fière d'elle. Elle remet en place, elle montre le peu d'inquiétude qu'elle a, et dans la foulée, elle se met en position du chien qui montre la gorge, ça devrait leur les déconcerter et leur plaire successivement.

Autre chose, donc ?

En fait, oui. Il serait fâcheux que ce genre d'incident se reproduise, aussi nous voudrions établir un traité avec votre gouvernement. Cela évitera toutes complications entre nous dans le futur.
Nous sommes en mesure de nous assurer qu'aucun chef de clan belliciste ne lancera de raid vers vos territoires... Mais il faudra les convaincre. Cela demandera un tribut.

Ce sera tout ? Je vous en prie, faîtes moi une liste de toutes vos doléances, que l'on puisse passer à ce qui est vraiment important. Vous voyez, les accords, je les ai déjà négociés avec quelqu'un d'autre, et je suis très impatiente lorsqu'il s'agit d'offrir des cadeaux à nos voisins. Et justement, j'en ai un. Un gros. Alors je vous écoute. Ne soyez pas timides.

Cela suffit ! gronde l'amiral drass en se relevant. Vous nous avez clairement fait venir pour nous railler ! Nos seigneurs en seront fort mécontents, je vous l'assure. Vous croyez que votre petite espèce sous-évoluée peut se permettre d'avoir une telle attitude face à nos dieux ? Vous allez déchanter.

L'atmosphère est brusquement tendue. Derrière lui, les deux colossaux guerriers en armure se sont imperceptiblement raidis. Aliénor sait qu'ils se préparent au combat qui pourrait bien survenir à tout instant, maintenant. Quant aux autres officiers humains, la plupart se sont tassés dans leurs sièges quand le géant s'est redressé et a haussé le ton. Le sénateur semble détendu : Si sa bouche le lui permettait, il siffloterait probablement.

Il y a méprise, je pense. vos "dieux" (Ashley mime bien les guillemets pour éviter tout malentendu) Viennent de baisser d'un rang dans votre hiérarchie. Et notre "petite espèce sous-évoluée" sait fabriquer de VRAIS chefs de guerre drass. PAs des petites sources tronquées. Alros baissez vos armes, messieurs, parce que ce que je vous offre, c'est l'opportunité de faire renaître la gloire d'antan de votre espèce. La chance d'avoir une race qui peut de nouveau se reproduire. La force de lutter contre de vrais adversaires. Vous comprenez ce que je dis ? Après ça votre dette d'honneur envers mon peuple attardé sera si grande que vos chefs vous brûleront la langue pour ce que vus venez de dire, si je le leur demande.

Non hein... ça ne m'étonne guère. C'est pourquoi j'ai fait venir le seigneur Xardass ici, afin qu'il vous montre. Seigneur Xardass ?

La porte s'ouvre, et Xardass, vêtu de ses habits d'apparat, apparaît.

Baissez vos armes, soldats.


Dernière édition par Xavier le Jeu 19 Déc - 12:36, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9161
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: I. Aliénor - Mille vies   Ven 20 Déc - 21:33

Les deux dignitaires drass se figent, les yeux écarquillés. Ils semblent se recroqueviller sur eux-même, et même leurs gardes ont un mouvement de recul. Seule la soeur reste égale à elle-même sous son masque.

S... Sei... Seigneur Xardass ?!? Vous ici ? Mais...

Silence, misérable ! Vous osez venir ici pour proférer des menaces voilées contre mes alliés ?

Mais... Non, seigneur, je vous assure que...

Sa voix s'étrangle et le sénateur drass porte ses mains à sa gorge, comme si il étouffait... Ce qui est le cas.

Je vous en prie, Haut-Seigneur Xardass. Miséricorde. Comment pourraient-ils s'améliorer une fois morts... Messieurs, madame, voici notre premier cadeau. Nous voulons que vous sachiez que nous ne sommes pas arriérés. Nous ne sommes pas sans défense. Et surtout, surtout...

Nous sommes vos putains d'alliés. Alros vos hackers, vos agents infiltrés, vos menaces... Vous allez les révéler, les reprendre chez vous, et nousallons tout effacer. Repartir sur de bonnes bases. Ce que je vous propose aujourd'hui, c'est d'intégrer, en échange de nos présents, votre société à notre union des races intelligentes. Vous ne nous attaquerez plus, parce que vous n'en aurez pas besoin. Nos ressources vous seront accessibles, l'inverse sera vrai aussi. Ce n'est pas un ultimatum. C'est notre façon de vous faire comprendre que l'avenir n'est pas à la guerre contre nous. De nouveaux adversaires pointeront bientôt le nez, et ni vous, ni nous ne pourrons nous permettre de nous battre ni seuls, ni sur plusieurs fronts.

Je sais bien que vous n'avez pas le pouvoir de me répondre. Mais vous allez rentrer chez vous, vous allez réfléchir sur la route, faire votre rapport... ET je vous engage à ne pas partir vexés ou énervés. Vous êtes des adultes, pas des enfants.

"Ashley" se tourne alors vers la femme.

Et je suis bien contente que vous soyez là. Vous aussi, vous pourrez aller témoigner. Nous savons ce que vous représentez. Nous le respectons. Le simple fait de votre présence m'a honorée, soyez-en sûre. J'attendrai vos réponses respectives avec impatience. Ainsi que la liste des informations que vous désirez sur mon peuple, celle de vos agents infiltrés, qui sait, nous ne les connaissons probablement pas tous. En signe de bonne foi.

Et enfin, elle s'assied. Fatiguée mais satisfaite, elle attend la suite...

Et LA si tu veux, on continue ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître


Messages : 6903
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: I. Aliénor - Mille vies   Lun 23 Déc - 23:35

Partout. Depuis près de cinquante ans.

"La sorcière" est une légende égérianne. Il s'agit d'un vaisseau étrange, égérian de prime abord. Il est dôté d'ailes égériannes, impossible de s'y méprendre. On raconte bien des choses à son sujet : il est plus grand dedans que dehors. Il change de forme à volonté. il aide les vaisseaux de la flotte et demande toujours un service en échange. Il est pioté par une femme. Il est petit, ou grand. Son capitaine est vétu de noir. C'est tantôt un homme, tantôt une femme. Parfois un dieu éthéré. Parfois une vision.

Mais toujours, sa paticipation est salvatrice. En fait, depuis une cinquantiane d'années. CErtines égériannes prient la sorcière come s'il s'agissait d'un saint. Voici quelques témoins qui disent avoir rencontré son capitaine, ou avoir reçu son message.


Quand nous avons été interceptés par les drass soi-disant indépendants du secrteur Cragg, nos ailes ont été endommagées. Nous étions à leur merci.

Soudain un vaisseau ressemblant à un train est apparu de nulle part. Nous pensions être finis, mais le vaisseau ennemi a été comme paralysé. Et nous avons reçu ce message :

"votre ennemi est neutralisé. Vos ales sont en train de se réparer. En échange de notre aide, la sorcière demande que vous alliez dans le secteur Flamm VII. Vus donnerez aux habitants vos ressources cultivables, sans demander quoi que ce soit."

Nous l'avons fait. Cette colonie humaine cultivait des minéraux énergétiques. Qaund nous sommes repartis de là, nous avions du carburant pour toute une vie. C'était dingue. Le mieux, c'est que maintenant, les habitants de Flamm VII nous considèrent comme des héros.



Je me souviens de l'arrivée de "La Sorcière". La flotte entière avait été infectée par un vrius nommé Nikopol bleu. a seule solution était de nous débarrasser de 75% de la population. C'aurait été une catastrophe. Tant en termes de vies humaines que de résultats marchands. Et puis une boîte bleue est appparue dans l'espace. Et une de nos femmes est venue voir le capitaine, et elle a débité une série de chiffres et des formules chimiques: c'était la formule du remède.

Elle disait que dans un rêve, une femme, tout de noir vêtue, lui avait soufflé tout ça, et qu'elle ne demandait qu'une chose en échange : Qu'on aille dans le secteur Otho, et qu'on leur donne nos levures nutritives. Contre toute attente, nous l(avons fait. Eh bien figurez vous que ces gens étaient des psychiques. Tous. Certains ont élu domicile chez nous, et leurs capacités mentale ont phénoménales : ils ont le pouvoir d'anticiper les étoiles. Ca a l'air nul, mais en fait, ce sont des astrogateurs de génie. Gràce à eux, nos flottes parcourent l'espace sans heurts depuis toutes ces années. Ils ont un sixième sens, qui nous permet de parcourir l'epace en sachant exactement où on peut trouver les formes de vie les plus propices au commerce. On a jamais eu besoin d'utre chose que d'eux, depuis.

En fait, La Sorcère ne nous a pas aidé qu'une seule fois. Elle a sauvé ce peuple, et elle nous a permis de subsister. Et en plus de tout ça nos chiffres d'affaire ont au moins quintuplé.

ce genre de témoignage n'est pas rare chez les égérians. Le culte de la sorcière est assez répandu chez eux. Celle qui donne, sauve et demande. Et Riddle Midis, la célèbre Voyante, n'y croit tout bonnement pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9161
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: I. Aliénor - Mille vies   Ven 27 Déc - 21:35

Partie suivante transférée dans son propre sujet. Tu peux enchaîner sur l'Ali qui fait ses prédictions ? Elle vit en ermite, je crois ?
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître


Messages : 6903
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: I. Aliénor - Mille vies   Sam 28 Déc - 20:00

Station spatiale sans nom, secteur inconnu, au-delà de la galaxie connue.

Il fait noir. La lumière ne lui sert plus à rien. Sauf à voir les cartes, mais généralement, elle n'en a pas besoin : Elles ont chacune leur propre charge ionique, facile à repérer. Et puis au pire, elle peut faire sa propre lumière. Aliénor est là depuis un temps incalculable. Elle estime ça à quarante deux ans.

Ca ne manque pas de confort, ici. C'est juste qu'elle en a assez de rester là, confortable. Et puis, l'avenir est sa distraction. Tirage après tirage, elle ne peut que penser à l'avenir. Parfois au passé. Rarement, mais reproduire l'enfermement de Sorcha, même sur une échelle plus courte, ne peut que lui évoquer son ancienne partenaire. Alors elle fait des tirages sur Sorcha. Sur Evira. Sur elle-même. Sur l'Ennemi... Et elle parle seule. Parfois, elle parle à son propre double, mais parfois, elle parle vraiment seule. C'était un super plan, de rester là, cachée, au cas où. Mais c'est aussi vraiment étrange...




- Et Si on peignait la pièce ?
- On a pas de peinture. On a pas de lumière, non plus.
- On pourrait allumer.  Vous êtes bêtes des fois...


- On pourrait refaire un tirage. Je crois qu'on a foiré le dernier.
- Mais on l'a déjà fait sept fois...
- Ouais, et puis HUIT, ça n'a aucun sens pour nous, après tout. Idiote.

Tu veux que je fasse quoi en fait ? Des prédictions moi-même ?
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9161
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: I. Aliénor - Mille vies   Sam 28 Déc - 23:46

Tu peux en placer si tu veux. Il faut juste que les conséquences ne dépassent pas une échelle locale.

Habituez-vous à ça : Vous avez le droit d'amener des éléments dans le jeu tant que ça reste limité et que ça n'affecte pas le monde à grande échelle (et que ça ne fournit pas les moyens de le faire)

Voilà. Je répondrai demain au reste. Pas le temps ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9161
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: I. Aliénor - Mille vies   Dim 29 Déc - 11:00

Dans l'immense dédale obscur qui lui sert de retraite, Aliénor a au fil des décennies couvert les murs d'inscriptions. Certaines sont très claires, d'autres ne sont que les gribouillis incompréhensibles d'une demi-folle, et il y en a plusieurs dizaines de milliers. Beaucoup ont été raturées, car elles sont devenues obsolètes, mais plus encore n'ont toujours pas trouvé d'explication. Un mortel passerait sa vie à étudier tout cela; il y laisserait sa jeunesse, et probablement aussi sa santé mentale.
Il y a aussi là le grand atelier où elle forge ses jeux de cartes. Il y a longtemps il était bien rangé, organisé de façon presque mathématique, mais aujourd'hui c'est devenu un capharnaüm aux proportions dantesques. Les esquisses, cartes ratées, peintures et accessoires s'empilent en tas dont certains montent jusqu'au plafond, et il est presque impossible d'y faire un pas sans marcher sur quelque chose.

Le regard d'Aliénor se pose presque par mégarde sur un vieux jeu incomplet qui traîne sur une table. Elle le ramasse sans y penser et commence à aligner quelques cartes par habitude, comme elle le fait des dizaines de fois par jour...

...Mais cette fois les figures s'alignent dans un ordre cohérent. Quand elle le réalise, il y a déjà une quinzaine de cartes disposées dans une forme géométrique qui va en se complexifiant. Elle parvient à se concentrer, un peu, et continue ainsi pendant un long moment. Au bout d'un certain temps, elle vient à manquer de cartes. Elle va alors frénétiquement chercher celles qui traînent à sa portée, peu importe de quel jeu elles viennent. Certaines ne sont même pas terminées !
Lorsque enfin elle pose la dernière de plusieurs centaines, elle parvient à reprendre son souffle. La tête lui tourne, mais elle n'a pas terminé. Saisissant une craie, elle se met à écrire sur le mur, jetant des coup d’œil hagards à la trame d'évènements qui s'étale au sol. Elle se hâte de griffonner ce qu'elle en comprend avant que le sens ne lui échappe, mais le point central est clair comme du cristal : Le huit fois saint est de retour en ce moment même, et il a un plan... aux proportions cataclysmiques !





Dernière édition par Eric le Dim 29 Déc - 15:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9161
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: I. Aliénor - Mille vies   Dim 29 Déc - 15:58

D'un seul coup, la majorité des prédictions d'Aliénor, comme celles de sorcha, sont rendues caduques par ce qui est train de se produire. Le retour de l'Orikan vient d'initier une fracture dans la veille du temps, une Conjonction d'une ampleur jamais vue depuis...

...Depuis la toute première Conjonction, lorsque les Premiers ont donné les sources à l'univers !

Le plan du huit Fois Saint reste mystérieux, mais dans son sillage il apporte chaos, mort et dévastation, et l'humanité va se trouver au centre de ces évènements. Les Sources humaines seront au premières loges, c'est certain, et auront un rôle majeur à jouer... Mais impossible de dire lesquelles s'opposeront à l'Orikan et lesquelles s'allieront à lui. Ce qui est sûr, c'est qu'elles ne resteront pas toutes dans le même camp. Certaines en trahiront d'autres, et beaucoup seront détruites.

Mais ce qui va se produire ne concerne pas que l'humanité : Bien d'autres forces seront à l'oeuvre, et beaucoup d'entre elle tenteront de s'opposer à ces évènements. Des races entières périront, des mondes seront anéantis, des dimensions disparaitront.

Le Grand Embrasement prédit par Sorcha et d'autres oracles n'aura finalement pas lieu : Ce qui ve se produire est plus terrible encore et cela commence maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Xavier
Maître


Messages : 6903
Date d'inscription : 31/03/2008
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: I. Aliénor - Mille vies   Dim 29 Déc - 20:10



- Vous savez ce que ça veut dire. On doit sortir.
- Non ! on est là pour servi de sécurité !
- de toutes façons si on meurt on aura une sécurité folle, alors autant éviter ça. Et on a besoin de nous avertir vite. On finir par savoir, mais trop tard. L'originale enverra un remplacement plus stable.

La décision est vite prise : il faut retourner à l'originale, tout lui rapporter, lui envoyer des clichés et toutes sortes d'analyses au cas où elle ne comprendrait pas assez vite.

La première personnaité est responsable. Elle doit allerà la rencontre d cet évènement. Elle l'a tant attendu.
La seconde est prudente, facilement effrayée. Elle pense à ses amis.
La troisième est raisonnable. Il n'y a pas d'autre alternative, et sa vie a toujours tourné autour de ce moment, comme celles des autres sources... Même si elles s'en fichent.

Une fois la salle de téléportation longue distance s'ouvre, Aliénor rejoint Aliénor.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Eric
Maître


Messages : 9161
Date d'inscription : 01/04/2008
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine... La Sarthe, quoi !

MessageSujet: Re: I. Aliénor - Mille vies   Dim 29 Déc - 21:14

Parfait. La suite dans le sujet principal du scénario.
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagerng.jdrforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I. Aliénor - Mille vies   Aujourd'hui à 9:29

Revenir en haut Aller en bas
 
I. Aliénor - Mille vies
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alchemilla mollis - Alchémille
» Croisement mille-patttttttttttttttttes / vers
» qui pourrait me donner le nom de cette plante ?Achilee mille feuilles
» vies anterieur
» Une petite histoire de 7 des mille et une poules.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Voyager NG :: Voyager NG :: Roleplay - Saison II-
Sauter vers: